comment (peu on?) expliquer le côté sombre du lsd ? / PsychoACTIF

comment (peu on?) expliquer le côté sombre du lsd ?

Publié par ,
575 vues, 12 réponses
Bkk2012 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Jun 2020
32 messages
yo les psyco .
alors vaste question je precise dont worry lol
souvent lors de mes trip il y a un moment  ou je vois tout du côtés sombre !
je m'explique:
  par exemple dans un parc un moment je trouve la nature super belle etc et quelques minutes plus tard je vais trouver la nature hostile,  genre je vois les insecte comme des "menace"   la force de la nature me fait  peur ...
avec les gens c'est pareil un moment je trouve "les gens /monde beau " puis quelques temps plus tard j'ai l'impression que tout le monde es triste , esclave de cette société  je vois le malheur dans les yeux  des gens ...
je suis quelqu'un de vachement positif malgré les galères qui n'arrête pas de me tomber sur la tête !!
mais avec le lsd j'ai toujours des moments négatif/sombre c'est normal  ou c'est  que moi?
bon j' ai jamais bader genre demander les  secours sur une 50 aine de trip mais comeme des fois j'étais  limite drapeau-blanc
puis dans le fond j'aime bien cette forme de peur  (car je continue )mais j'aimerais l'éviter parfois  c'est possible  vous pensez ? des astuce ?
   j'espère que j'ai était assez clair car c'est un sujet assez complexe  voir étrange lol
j'essaierai de faire un tr lsd  en vous décrivant le côté  sombre don je vous parle   bien entendu

Dernière modification par Bkk2012 (29 juin 2020 à  03:56)

Hors ligne

 

Scofield 
<3
France
200
Inscrit le 21 Jun 2020
26 messages
Salut,

C’est peut être expliquer par un côté anxiogène ?
Par exemple, un chien qui a peur agresse les autres (tout en pensant que ceux prêt de lui sont agressif et violent). Peut être que ton côté anxiogène te fait comprendre que t’es pas à l’aise. Dans un bon environnement. Quelqu’un d’anxieux peut être anxieux a Disneyland, donc pourquoi pas toi dans un parc ? wink

Il est possible que tu ne ressentes même pas le fait que tu sois anxieux, tout comme le chien qui ne sais même pas qu’il a peur wink (Bon j’espère que tu prend pas mal que je te compare à un chien lol )

Personnellement, sous LSD, la nature me paraît toujours beaucoup plus vivante que sobre. Alors effectivement, si la nature est pas belle (Arbres coupés, sans feuilles ou encore du béton au lieu d’une belle verdure) elle me fais déjà un peu plus peur. Sans même le savoir, et c’est la que mes « pires » hallucinations apparaissent !
Mais un parc c’est beau (plus ou moins...) alors il y a pas de raison que tu est peur de lui...

Il vaut mieux être un consommateur averti que diverti. super

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7257 messages
Je ne pense pas que le LSD ait un côté sombre, je trouve plutôt l'expérience lumineuse.
En revanche on ramène tous notre bagage, nos angoisses,nitre capacité à lâcher prise ou à pas se focaliser sur une pensée trop noire.
Perso, l'angoisse, je ne l'ai sentie qu'à ma première, ça n'a pas duré, juste pendant la montée où j'ai vécu des déformations et des hallus.
Je dis la montée, mais je devais être déjà bien monté, j'avais les pupilles plein phares.
Par la suite, je n'ai jamais ressenti cette forme d'angoisse et dès mon deuxième trip, je gérais les noobs aux petits oignons.
J'ai la chance de jamais avoir eu un poto en vrille, je n'ai eu qu'à répondre à certaines questions, voire les anticiper.
C'est normal à un moment donné que le cerveau passe en mode alarme. Il faut l'écouter, c'est normal qu'il dise cela, mais surtout pas le croire.
Nous avons certainement développé une forme de procédure pour éviter des intoxications et éviter certains aliments comme des champignons.
Ce qui m'a marqué aussi en plus des grosses déformations et hallus, c'est ce sentiment d'état irréversible, de danger qui peut être angoissant.
C'est irréversible quelque part, le cerveau à adopté un fonctionnement nouveau, il en gardera souvenir, c'est seulement cela qui est irréversible, aucune conséquence grave ou moins grave pour moi, au contraire.
Irréversible, c'est pour un truc grave, je dirais plus qu'un changement s'est produit.
Un changement paradoxal, imperceptible, un changement qui n'en est pas vraiment un, une forme d'évolution de notre conscience qui peut ne pas se remarquer.
C'est ma vision du truc, mais je me dis que mes potos et moi, on a eu que du velours avec le LSD.
Pour un vieux pote aussi à une exception près, un trip à globalement mal tourné suite à une émeute et des violence policières alors qu'ils attendaient un concert.
Mais bon, à jeun, ça aurait je pense aussi bien perturbé mais probable que cela rende moins facile à vivre des situations difficiles.

Dernière modification par Mister No (29 juin 2020 à  07:22)

Reputation de ce post
 
totalement d'accord - janis

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Trippouw 
Nouveau Psycho
France
302
Inscrit le 12 Jan 2020
174 messages
Je me suis toujours interrogé sur comment réagirait quelqu'un qui n'en a jamais pris. L'état d'esprit devrait en soit jouer un rôle majeur, mais on ne sait jamais ce qui se cache derrière notre personnalité.. Tous ce qu'on nie depuis quelques temps..

Perso, j'étais très mal quand j'ai commencé l'acide et cela ne pas spécialement amener sur des badtrips, au contraire.

Je suis du même avis que Mister No, l'expérience reste selon moi très lumineuse et enrichissante qu'importe la tournure que cela prend. Je ne me suis jamais attendu à être heureux sous LSD, je suis juste en harmonie et en paix. C'est quand même particulier contrairement à la coke ou à la md, ou le seul but ou presque c'est la défonce bien hardcore.

Dernière modification par Trippouw (29 juin 2020 à  18:35)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7257 messages

C'est quand même particulier contrairement à la coke ou à la md, ou le seul but ou presque c'est la défonce bien hardcore.

J'ai parfois un peu de mal avec cette forme d'élitisme des drogues avec les psyché,je ne partage pas, mais je comprends ce que tu veux dire, je pense que tu l'exprimes mal.
Je trouve que le LSD peut avoir aussi un côté hard-core, une très forte stimulation, un état de fatigue intense etc.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19623
Inscrit le 18 Sep 2018
3865 messages
Blogs
Je trouve aussi que le LSD n'est pas sombre. De dire à ce qu'il est lumineux et euphorique, je n'irai pas jusque là dans mon cas mais en tout cas il y a une relative "neutralité" qui permet d'effectuer son trip confortablement installé

par exemple dans un parc un moment je trouve la nature super belle etc et quelques minutes plus tard je vais trouver la nature hostile,  genre je vois les insecte comme des "menace"   la force de la nature me fait  peur ...

Et les hallucinoses? Tu vois les corps décrépir et mourir. Tu vois des cadavres d'animaux, des choses qui pourrissent ?

la nature ne m'a jamais paru hostile mais j'étais dans un environnement familier (forêt europe ouest) alors ce n'est pas très effrayant

Dernière modification par Rick (29 juin 2020 à  18:48)

Reputation de ce post
 
Merci pour hallucinose Mr No

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7257 messages
Je dis lumineux pour cette forme d'enseignement que j'ai reçu sans m'en rendre compte, mais aussi pour le traitement de la lumière du au changement de config, la carte graphique utilisant d'autres ressources que celles allouées habituellement.
Le traitement de la couleur est différent avec les champis.

Et les hallucinoses?

Je ne connaissais pas le sens du mot, mais c'est tout à fait cela.
Le moment le plus angoissant que j'ai vécu sous LSD, c'est la première montée, dans les années 80, je m'en souviens comme si c'était hier.
C'était donc une hallucinose.

Mes potos m'ont fait remarquer que j'étais plein phare, je rigolais bien, je n'avais pas encore réalisé.

Je suis allé dans la salle de bain, je me suis regardé dans le miroir, pupilles fortement dilatées, sourire et tout a vrillé, mon image ondulait, se déformant.
Ma machoire semblait s'allonger, mes oreilles pousser.
J'ai arrêté de regarder le miroir pour regarder mon bras.
Ma pilosité s'est mise à danser et semblait pousser.
Quelques mois avant, j'avais vu le loup garou de Londres au cinoche.

Il m'arrivait la même chose qu'une scène du film, j'étais en train de me transformer.

Ce fut durant quelques instants perturbant, le temps de faire 3 pas et rejoindre le groupe, de toute manière je savais que ce n'était pas réel et heureusement.

Mon cerveau à du chercher ce qu'il y avait de plus rationnel, soit un phénomène déjà observé au cinoche. thinking

C'est le seul moment éprouvant que j'ai vécu sous LSD, il a duré moins d'une minute. Sombre quelque part.
Jamais poursuivi pas des homards par contre.
Cela ne s'est jamais reproduit, disons que je n'ai jamais été perturbé par la suite, juste émerveillé.
De toute manière, j'ai senti que j'étais prêt pour des effets spéciaux plus spectaculaires que le cinéma des années 80.
Je pense que sincèrement une transformation opérait, mais pas celle là. lol
Une sorte de mue plus discrète, à la fois énorme et pas grand chose.



Dernière modification par Mister No (29 juin 2020 à  20:43)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Bkk2012 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Jun 2020
32 messages
je suis carrément d'accord avec toi trippow bien vu !
sur le fais que je m'attendais  (surtout au début )  à ce  que le lsd me donne un rush euphorique genre une bonne coke avec des hallu ...
(là drogue parfaite mdr)
   il y a un rush des hallu  mais le lsd sappe toute ma confiance en moi malheureusement !
alors que la coke c'est  super pour etre sur de soi . j'ai déjà taper de la coke avec du lsd mais sa redonne pas la "confiance"  dommage ...
c'est une drogue vraiment  à par le lsd !

(sans être une drogue d'élite! d'ailleurs pour moi il n'y  as pas d'élite sur terre !  on est tous les enfants de dieu  fragile et pêcheurs pour moi élite et vanité vont de pair .bref je suis  hs la )

quand je parle de sombre c'est pas au niveau des hallu  fache-non-non  qui son c'est vrai souvent lumineuse avec le lsd .
je parle  de sombre dans le sens où mes réflexions sous lsd son vraiment dur sans filtre  dans le sens je vois souvent  le mal/la soufrance un peu partout . (real life mon pote c'est la street comme dirait l'autre  punk1  !) alors que d'habitude je me voile pas mal la face sur mes problèmes et ceux  des autres !
j'essaie d'être lumineux  dans le sens de restez positif  que avec le lsd il y a toujours un moment  où tout s'assombrit dans mon coeur   et je trouve  sa flippant mais fascinant ! 
avant j'étais dans le cliché  lsd sa va me faire aimer tout le monde genre hippie cool drogue-peace  mais en vrai les hippie devais avoir des idées pas vraiment  cool  bien dark à taper des dose astronomique  de lsd !

je comprends mieux pourquoi il y a tant de bouquin/réflexion  sur cette molécule. 

d'ailleurs j'ai lu un bouquin vraiment top aujourd'hui sur le lsd qui s'appelle au delà du lsd de  Alain revon  et Bernard soulé  en 110 page . quelqu'un connais ?

Dernière modification par Bkk2012 (30 juin 2020 à  01:30)

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1414 messages
Blogs
Hello,

J'ai vu le sujet hier mais j'ai réfléchi avant de répondre: Nous avons tous un côté sombre et le LSD a un gros côté révélateur photo.
Sur 10-12 hrs de trip, la substance met à jour, rend palpable nos angoisses, nos craintes, mais elle ne les crée pas.

J'ai vu des démons, mon visage déformé, des yeux rouges dans le noir mais je ne l'ai jamais vécu comme un côté sombre du lsd...plutôt comme des facettes de ma psyché.

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7257 messages
La première leçon que nous donne le LSD, c'est de ne surtout pas nous fier à ce que nous voyons finalement.
Accepter que ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité, prendre du recul sur ce que nous interprétons, c'est très introspectif.
Mine de rien, c'est déjà énorme.
Un vrai travail au sens psy du terme, un job où on est payé pour s'amuser en plus.
Pour moi, c'est une drogue d'enseignement, j'ai du mettre 20 ans à m'en rendre compte.
Quand on apprend en jouant, on a pas la sensation d'apprendre ou de fournir un travail, une contrainte pour se faire.
En même temps, une cession LSD, ça fatigue et demande de la récup. Tout travail mérite salaire. fume_une_joint
Enfin disons que c'est ma vision du truc.
J'ai probablement mis 20 ans à m'en rendre compte, même si inconsciemment, j'ai eu la sensation d'apprentissages des la première.

Dernière modification par Mister No (30 juin 2020 à  08:32)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1414 messages
Blogs

Mister No a écrit

La première leçon que nous donne le LSD, c'est de ne surtout pas nous fier à ce que nous voyons finalement.
Accepter que ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité, prendre du recul sur ce que nous interprétons, c'est très introspectif.
Mine de rien, c'est déjà énorme.
Un vrai travail au sens psy du terme, un job où on est payé pour s'amuser en plus.
Pour moi, c'est une drogue d'enseignement, j'ai du mettre 20 ans à m'en rendre compte.
Quand on apprend en jouant, on a pas la sensation d'apprendre ou de fournir un travail, une contrainte pour se faire.
En même temps, une cession LSD, ça fatigue et demande de la récup. Tout travail mérite salaire. fume_une_joint

Bonjour Mister No,

Alors je pense que dans le travail introspectif que tu décris, le lsd nous apprend justement à voir des pans de nous mêmes qui, s'ils ne correspondent pas à une réalité objective, correspondent néanmoins à des champs complets de notre inconscient, rendus visibles et accessibles pour quelques heures.

En plus, et ça pour moi c'est très précieux, le lsd nous permet d'expérimenter d'autres façons de voir son cerveau fonctionner: se mettre à respirer la musique, rentrer dans une synesthésie tellement forte que c'est les 5 sens ne soient plus discernables etc...

Dernière modification par janis (30 juin 2020 à  08:39)

Reputation de ce post
 
Owi! Mr No

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7257 messages
Il m'aurait fallu 20 ans de plus pour poser les mots comme tu l'as fait. lol
Je partage totalement.
Pour en revenir égoïstement à mon premier trip, j'ai certainement compris que dans l'histoire, le côté obscur du loup garou, finalement c'était moi, ce que j'apportais ou ce que je pouvais apporter au trip.
Leçon assimilée sans m'en rendre compte.
Je l'avais compris intuitivement mais du coup, là j'ai mis 30 ans pour poser des mots aussi précis.
Tu as raison, c'est probablement la première partie d'un enseignent riche.

Dernière modification par Mister No (30 juin 2020 à  08:44)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Litospheric 
Le voyageur
France
1010
Inscrit le 11 Sep 2019
77 messages
Je trouve personnellement qu'il n'y a pas de côté sombre, mais bien plus une neutralité, un équilibre.

Notre cerveau est en perpétuel interprétation de ce qui nous entoure avec une partie d'information nouvelle et une partie d'information qui viennent de notre passé, expérience.
Le lsd est l'équilibre profond de ce que nous ressentons !

Cette modification de la perception de la réalité nous entraîne à voir les chose de manière nouvelle.
C'est expliquer par l'incapacité à piocher dans sa mémoire à court et/ou long terme, on ne n'interprette plus les choses avec notre expérience/ blessure du passé mais bien avec un regard neuf, on voit les choses comme elles sont de la façon la plus brute possible. Elles ne sont pas positive, ni négative elles sont juste ce qu'elles sont, c'est notre état d'esprit qui nous les fait voir sombre ou lumineuse.

Pour mon expérience, ma vision du monde à énormément évolué, je vois les choses de manière beaucoup plus neutre, me rends comptes que c'est juste les circonstances qui vont changer l'aspect que prennent les choses.
Quand je remets les choix et attitudes que j'ai  au quotidien en question sous LSD ce n'est pas de manière négative/positive mais bien comme une révélation neutre, qui a toujours était là mais que je n'ai pas su interprété correctement avant ça.

C'est sur point là que les psychédéliques me semblent être bénéfique pour certaines dépression et difficultés que l'on rencontre dans sa vie, ils nous permettent de sortir du prisme de vision négative et voir les choses comme elle sont.

Les psychédéliques, c'est comme regarder dans un microscope pour la première fois et découvrir une dimension de la vie qu'on ne soupçonnait pas, voir l'infiniment grand pour apprécier l'infiniment petit

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » comment (peu on?) expliquer le côté sombre du lsd ?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 5jCommentaire de jegthegui (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 3jCommentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - 1er trip Salvia Divinorum x10
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Addiction - Marre de la coke
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Jonathan57 dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Expériences - Soirée trop chargée sous taz
    Il y a 1hCommentaire de LaGrosseMenace dans [MDMA/Ecstasy...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 1h
    32
    Commentaire de Nemesia dans [Anonymat et sécurité...]
    (952 réponses)
     Forum 
    Vos doses de lyrica
    Il y a 2hCommentaire de Yoran dans [Pregabaline (lyrica)...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Ingérer - TR beuh décarboxylée
    Il y a 2hNouvelle discussion de RawBeefTeK dans [Cannabis...]
     Forum 
    Commande DNet
    Il y a 2hCommentaire de Dondiego dans [Anonymat et sécurité...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage a sec Tramadol / Skenan / Codéine
    Il y a 2hCommentaire de LolaLou dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Promethazine - Promethazine contre les maux de ventre ?
    Il y a 3hNouvelle discussion de Dinguedelin22 dans [Delirogènes (Antihist...]
     Blog 
    Mon addiction au opiacés.
    Il y a 4hCommentaire de marvin rouge dans le blog de FrenchDrugsLover
    (12 commentaires)
     Blog 
    La société est un énorme caillou de coke
    Il y a 5hCommentaire de Zazou2A dans le blog de Junon
    (7 commentaires)
     Blog 
    La metha et moi
    Il y a 1jCommentaire de Cosmococcyque dans le blog de Viaflie
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 04:33
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Darky88, Virani nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     DMT + The machine, premières expériences
    par Janoooo, le 14 Jun 2020
    Hey ! Je viens de me lancer dans mon premier achat sur le deep, j'ai commandé la fameuse DMT qui me tentait depuis tout ce temps ! J'ai donc reçu 0.250mg de poudre '' jaune '', que j'ai partagé en doses d'environ 0.020-0.025, en partageant des 0.1 en part égale, car pas de balance au miligrame....[Lire la suite]
     Attention chantage
    par kakeop, le 07 Jul 2020
    Salut, je tiens à partager une expérience qui je l'espère permettra à certains d'éviter de se faire arnaquer. Un beau matin je reçois une lettre, la voici : Bonjour, je suis votre facteur ou votre dealer comme vous préférez. J'ai souvent remarqué dans des enveloppe bulle avec l'intérieur...[Lire la suite]
     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bien dit. Qu'ils les essayent leurs AP avant de les prescrire. dans [forum] Les psychiatres
    (Il y a 5h)
    la meth asiatique sa envoie du lourd en général ! bkk2012 dans [forum] Que vaut la meth du deep Web
    (Il y a 1j)
    les ravages des chrétiens sur les VRAIE tradition d'Europe bullshit anti chrétie dans [forum] Présentation de mon ebook : Le Pèlerin Lysergique
    (Il y a 1j)
    bel aspect Mr No dans [commentaire de blog] Photothèque de FDL
    (Il y a 2j)
    Un témoignage édifiant / Blast dans [forum] A quel dose le lyrica devient il "récréatif"
    (Il y a 2j)

    Pied de page des forums