Alcoolisme: le Conseil d'Etat annule la suspension du Baclocur / PsychoACTIF

Alcoolisme: le Conseil d'Etat annule la suspension du Baclocur

Publié par ,
769 vues, 5 réponses
pierre
Web-Administrateur
3800
Inscrit le 15 Sep 2006
14936 messages
Blogs
Alcoolisme: le Conseil d'Etat annule la suspension du Baclocur
le 25 novembre 2020 à 21h30 par AFP
   
 
Le Conseil d'Etat a annulé mercredi la suspension de la vente du Baclocur, décidée par la justice en juin, deux jours seulement après le début de sa commercialisation en tant que seul médicament à base de baclofène autorisé pour traiter l'alcoolisme.

En juin, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait suspendu en référé la vente du médicament, donnant raison à l'association de patients Baclohelp, favorable au baclofène mais qui juge trop faible la dose limite imposée pour prescrire ce médicament.

Cette décision avait entraîné un retour à la situation antérieure: d'autres médicaments à base de baclofène pouvaient à nouveau être prescrits aux patients alcooliques dans le cadre d'une autorisation exceptionnelle et non d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) permanente, comme celle dont disposait le Baclocur. Et sans dose limite.

En octobre 2018, l'agence du médicament (ANSM) avait accordé au Baclocur (laboratoire Etypharm) une AMM faisant de lui le seul médicament à base de baclofène autorisé contre l'alcoolisme. Décision entrée en vigueur en juin, mais assortie d'une condition de dose maximale de 80 mg/jour.

Dans sa décision rendue mercredi, le Conseil d'Etat a annulé la suspension en référé de juin, notant que sous certaines conditions "une spécialité pharmaceutique peut faire l'objet d'une prescription non conforme à son autorisation de mise sur le marché". Donc au-delà de la limite de 80 mg/jour.

"Je suis assez satisfait malgré tout, même si c'est une défaite", a indiqué à l'AFP Thomas Maës-Martin, président du collectif Baclohelp, qui attend désormais l'examen au fond de l'affaire par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Cette décision est une nouvelle étape dans la longue controverse entre les partisans du baclofène et les autorités sanitaires, qui mettent en garde contre ses risques.

Ce produit est utilisé depuis les années 1970 comme relaxant musculaire, mais son usage a peu à peu été détourné vers le traitement de l'alcoolisme.

Cet usage alternatif a explosé en 2008 avec la parution du livre "Le dernier verre" du cardiologue Olivier Ameisen.

Depuis 2014, le baclofène était autorisé dans le traitement de l'alcoolisme grâce à une recommandation temporaire d'utilisation (RTU).

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
7030
Inscrit le 04 Aug 2014
7611 messages
On parle bien du problème, je veux dire de l'écueil... Le repositionnement ou plutôt les freins et interdits de fait concernant des anciennes molécules chimiques ou naturelles qui ont le pouvoir de soigner ?
Notre santé est gérée par un système commercial qui mise sur l'obsolescence programmée... De nous zot au passage.
Des molécules chimiques ou naturelles nous sont interdites.
Soleil rouge vert jaune. rasta
Le souci de repositionnement des quelques molécules capables de soigner que nous connaissons nous échappent.
Que ce soit une molécule chimique ou une plante, quand elles ont un pouvoir thérapeutique la plupart du temps, c'est pas limité à un symptôme ou une maladie.
Souvent par hasard, on se rend compte qu'une molécule anti inflammatoire sauve des vies chez des personnes avec une dépendance problématique à l'alcool.
Mais c'est écrit qu'une vielle molécule qui ne rapportera pas chipette n'aura plus sa place en pharmacie pour notre bien et un vrai patrimoine de l'humanité qu'on nous barbotte.

Dernière modification par Mister No (27 novembre 2020 à  22:07)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

guygeorges 
PsychoHead
7832
Inscrit le 12 Mar 2015
1080 messages
Blogs

Le souci de repositionnement des quelques molécules capables de soigner que nous connaissons nous échappent.

Mouais c'est pas vraiment exact ! Il y a un réel intérêt (commercial) à repositionner ducoup une réelle volonté de repositionnement. On peut traiter une nouvelle maladie en utilisant une molécule qui a déjà fait ses preuves (cad qui est passé par toutes les phases de la validation d'un médoc). Ça fait économiser un max de blé, tkt que les firmes pharmaceutiques sont sensibles à l'argument.

Le viagra par exemple, quel formidable changement d'épaule ! Bim !

La kétamine va arriver comme antidépresseur de nouvelle génération, en très peu de temps (toujours trop longtemps tu me dira certes, mais pas les 10 piges que prennent un médoc pour passer du hit au médoc !). C'est un bon exemple de repositionnement.

Mais c'est écrit qu'une vielle molécule qui ne rapportera pas chipette n'aura plus sa place en pharmacie pour notre bien et un vrai patrimoine de l'humanité qu'on nous barbotte.

Si tu parles du cannabis, IMO le problème c'est pas le côté financier. Le problème c'est le côté sociétal et puritain des français et cette culture ridicule de l'alcool comme seul opium du peuple ! Mais les ricains l'ont fait, toute l'Europe est en passe de le faire, je conçois pas qu'on y passe finalement aussi. J'espère juste qu'on ne sera pas les irrésistibles gaulois a ce niveau...

Dernière modification par guygeorges (27 novembre 2020 à  22:56)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
7030
Inscrit le 04 Aug 2014
7611 messages
Hello

Il y a un réel intérêt (commercial) à repositionner du coup une réelle volonté de repositionnement.

Oui mais non.
Rien n'égalera pour l'industrie pharma en terme de jackpot la nouveauté.
Bien entendu quelques molécules échappent à la règle, et tu les as presque toutes citées, elles font partie d'une campagne destinée à redorer le blason de la stratégie commerciale qui nous prive presque toujours de possibilités de repositionnement.
Le baclorur est la partie émergée de l'iceberg.

Si tu parles du cannabis, IMO le problème c'est pas le côté financier. Le problème c'est le côté sociétal et puritain des français et cette culture ridicule de l'alcool comme seul opium du peuple !

Je ne parlais pas du cannabis, mais de l'usage des cannabinoïdes en médecine.
Le problème ou les freins concernant leur mise en œuvre est de manière totalement transparente le fait des lobby de l'industrie pharma et de leurs représentants, y compris pour réclamer l'interdit de prescription.
J'ai suivi les différentes interventions à l'assemblée Nationale où les potos ont croisé le fer avec des opposant. C'est très rare et toujours les même.
Les seuls opposants durant ces débats font partie de l'industrie pharma. Ce ne sont pas des puritains.
Ils défendent leurs intérêts directement.
Si l'accès à l'usage des cannabinoïdes était facilité, nous constaterions une baisse significative des ventes de médicaments. Une baisse spectaculaire pour certains Best sellers,plusieurs études suggèrent que même le marché des opioïdes pourrait être impacté.
Ce n'est pas mon opinion ou une opinion, c'est un simple constat.
Les seuls médecins que j'ai entendu prendre position contre l'usage médical avaient des intérêts énormes et parfois simplement menacés... Juste par le CBD parfois. CBD HD vs amysulpride par exemple.
Pour exemple, un des rares à s'opposer à l'usage médical des cannabinoïdes est Costentin de l'académie du lobby. (nombreux brevets et études dont amisulpride aka solian entre autres exemples)
Un autre ?
Marchand de tests salivaires. Lui, c'est une star, il a failli faire Interdire la baguette pavot.
Voilà grosso merdo deux parmi une poignée de représentants d'une industrie pris en flagrant délire de conflits d' intérêts.
Tu les retrouves sur Valeurs actuelles, mais plus emmerdant à l'assemblée Nationale lors des auditions CSST ANSM sur l'expérimentation de la distribution censée avoir débuté.

A part ces quelques cas, pas d'opposants connus dans le corps médical pour leurs prises de position.
J'ai juste pu constater que les médecins étaient en forte demande de formation afin de pouvoir prescrire.
Je n'en ai pas entendu un prendre la parole pour mettre en doute les conférenciers, leurs études. Les médecins ou chercheurs quand ils donnent la parole à leurs pairs ne sont jamais contestés au sens où ils se heuteraient à des opposants. C'est une réalité.
Bertrand Rambaud de l'UFCM m'a confié avoir discuté une fois avec un médecin qui l'avait prévenu de son profond scepticisme... mais qui à la fin de la conférence lui a avoué avec courage qu'il avait totalement changé de réalité.
Non seulement les français ne sont pas puritains, mais les médecins sont généralement super open. fume_une_joint

C'est aussi pour cela que son association n'a pas vocation à promouvoir le récréatif, afin de ne pas superposer des représentations qui rejaillissent sur des patients qui n'ont pas besoin.
Ce n'est pas une histoire de puritanisme, c'est juste du lobbyisme. Pas que pour l'usage des cannabinoïdes en médecine.
Il y a 60 ans les médecins français pouvaient prescrire de la teinture mère de cannabis contre les formes sévères d'épilepsie par exemple.
60 ans plus tard, on découvre qu'on a oublié et on represcrit à nouveau des cannabinoïdes et que l'obsolescence programmée est loin d'être récente.
Fin du 19 ème siècle.
Les molécules chimiques et l'industrie pharma ont pris le train en marche.
Point de puritanisme, on s'éloigne du rigorisme et de l'austérité sauf à Interdire la baguette pavot.
Va expliquer à ces parents qui découvrent que l'epidiolex est capable de réduire les crises de manière parfois radicale que c'est le puritanisme qui a rendu leur enfant lourdement handicapé... Si tu réduis le nombre de crises chaque jour, le développement psycho cognitif de l'enfant change totalement.
Il aura fallu attendre 60 ans pour que sous la pression big pharma aka bayer/gw pharm finance des études pour les formes sévères d'épilepsie.
C'est vraiment pas du puritanisme. C'est peut être ce qu'on a tenté de nous faire croire.
Le cannabis avait disparu, mais plein de molécules chimiques ont d'ores et déjà disparu du patrimoine de l'humanité.
C'est dommageable, peu de molécules ont un intérêt thérapeutique et souvent on constate par hasard où en les utilisant qu'elles ont des effets notables pour d'autres pathologies symptômes que ce que la recherche avait désigné.
Le souci de repositionnement du plaquenil en est la preuve.
Les études en France et en Europe ont cessé depuis le Fake du lancet et n'ont jamais repris.
Jackpot pour le merdisever pourtant toxique et inefficace.
Deux molécules à repositionner.

Une qui rapporte beaucoup et une autre qui ne rapporte rien ou pas grand chose... Ou pire qui pourrait menacer la mise en œuvre d'un vaccin dans l'urgence en sautant des étapes avant sa commercialisation...
Du puritanisme ?

Je n'oublierais jamais ce médecin qui me disait que plus la jupe de la visiteuse médicale était courte, plus le médicament était suspect à ses yeux. thinking

Geler les quelque 2000 plaintes lancées contre Purdue

Le chapitre 11 permettrait à Purdue de geler les poursuites et lui donnerait la possibilité d’engager des négociations pour obtenir des réglements amiables avec les plaignants sous la supervision d’un juge des faillites.

Ces derniers accusent la firme d’avoir employé des méthodes de commercialisation agressives pour son médicament, y compris en employant la tromperie pour minimiser son effet addictif, et d’avoir ainsi largement contribué à la crise des opioïdes à laquelle les Etats-Unis sont confrontés.

Pharmabio Développement

Veille sectorielle
Services
Événements
Promotion des carrières
Accueil  Nouvelles  Crise des opioïdes aux USA : la firme pharmaceutique Purdue envisage sa mise en faillite
RETOUR AUX NOUVELLES
PARTAGER :
Crise des opioïdes aux USA : la firme pharmaceutique Purdue envisage sa mise en faillite
5 MARS 2019
Purdue Pharma, la firme pharmaceutique qui produit l’OxyContin, un opioïde accusé d’avoir rendu toxicomanes des centaines de milliers d’Américains, étudierait actuellement une possible mise en faillite pour stopper près de 2000 poursuites judiciaires qui ont été engagées contre elle.

Geler les quelque 2000 plaintes lancées contre Purdue

Le chapitre 11 permettrait à Purdue de geler les poursuites et lui donnerait la possibilité d’engager des négociations pour obtenir des réglements amiables avec les plaignants sous la supervision d’un juge des faillites.

Ces derniers accusent la firme d’avoir employé des méthodes de commercialisation agressives pour son médicament, y compris en employant la tromperie pour minimiser son effet addictif, et d’avoir ainsi largement contribué à la crise des opioïdes à laquelle les Etats-Unis sont confrontés.

Les États-Unis sont en effet confrontés à un problème de drogue colossal, et sans aucun autre équivalent dans le monde. En 2017, les opioïdes (y compris les analgésiques sur ordonnance comme l’OxyContin) ont été impliqués dans 47 600 décès par overdose. Depuis 1999, ce nombre a été multiplié par 6. Entre 1999 et 2017, plus de 700 000 personnes sont mortes d’overdose aux États-Unis.

Une banalisation inquiétante de l’addiction aux opioïdes

Une enquête menée par la Réserve fédérale sur les 5 dernières années a révélé la banalisation des addictions. Désormais, un adulte américain sur 5 connaît personnellement une personne qui a développé une dépendance aux opioïdes ou aux analgésiques sur ordonnance. Une autre étude, menée par l’Associated Press et le NORC Center for Public Affairs Research, conclut que plus d’un Américain sur 10 a rapporté avoir un parent ou un ami proche décédé d’une overdose.

La forte hausse de la mortalité liée à la consommation d’opioïdes est aussi la cause probable de la baisse de l’espérance de vie américaine, qui a dû encore baisser en 2017 pour la 3e année consécutive (elle était de 78,6 ans en 2016).

La cause la plus fréquemment mise en avant est la prescription abusive d’anti-douleurs à base d’opiacés, et en particulier l’OxyContin. Le principe actif de ce médicament, un opiacé de synthèse appelé oxycodone, avait été développé à l’origine pour soulager les malades du cancer en phase terminale, ou les personnes ayant subi de grosses interventions chirurgicales. Et pour cause : sa formulation le rapproche de l’héroïne, et il est jusqu’à deux fois plus puissant que la morphine.

Purdue a développé une version à diffusion lente de ce produit, qui allait devenir l’OxyContin, et l’a proposée pour soulager les douleurs chroniques.

Une campagne de commercialisation agressive

En 1995, la commercialisation de l’OxyContin s’est accompagnée d’une vaste campagne marketing pour présenter le produit aux médecins américains. Ces derniers ont été démarchés par des centaines de “visiteurs médicaux”. De même, une quarantaine de “symposiums” ont été offerts dans les stations balnéaires américaines les plus réputées pour pour vanter les “vertus” du médicament et convaincre les docteurs, infirmières et pharmaciens participants que la douleur était un véritable problème médical.

Ces derniers, ignorants de son potentiel addictif (les risques de dépendance avaient été minimisés pendant les présentations), ont donc prescrit l’OxyContin à tour de bras, d’autant qu’on leur fournissait des coupons “d’essai gratuit pendant 30 jours” à remettre aux patients… Entre 1996 et 2002, les prescriptions d’OxyContin ont explosé, passant de 670 000 par à an à plus de 6 millions.

https://pharmabio.qc.ca/crise-des-opioi … -faillite/

Dernière modification par Mister No (01 décembre 2020 à  22:28)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

guygeorges 
PsychoHead
7832
Inscrit le 12 Mar 2015
1080 messages
Blogs

Bien entendu quelques molécules échappent à la règle, et tu les as presque toutes citées

J'en ai cité 2, les plus connues. Mais si tu veux d'autres exemples, jte laisse feuilleter cette base de donées de drogues repositionnées : http://drugrepurposingportal.com/repurp … p?letter=A

Sinon moi je parlais du cannabis en général, ceci englobant le récréatif. Et je pense que dans ce cadre-là on est en sérieux retard et qu'on a une vision, peut être que puritaine c'est pas le mot, mais une culture de l'alcool qui s'oppose au cannabis.

Pour le reste, intéressant post merci.


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
7030
Inscrit le 04 Aug 2014
7611 messages
Merci à toi du partage, cette base de donnée illustre ce que je disais.
Si tu passes au crible ces switches, tu te rends compte que de nombreuses molécules sont repositionnées là où il n'y a pas de concurrence car bien souvent testées et utilisées en situation d'impasse thérapeutique. Sida, cancers, défaillances d'organes...
Va zy que je repasse parfois certaines merdouilles comme le remidisvir.
Leur donner une seconde vie, c'est une promesse de rentabilité.
Faudrait pas que le marché de l'occaz fasse trop d'ombre au neuf.

Ouvre une lettre au hasard de la base de données ou explore la, elle est courte, et regarde les indications et les pathologies concernées.
C'est souvent : un marché sans concurrence et où un léger mieux permet de faire pencher la balance bénéfice risque.
C'est une forme de recyclage au rayon pathologies lourdes et impasses thérapeutiques. A quelques exceptions près.

Les majors ont intérêt à maîtriser le repositionnement en ne lui accordant qu'un statut d'exception.

Simple logique économique implacable.

Sinon moi je parlais du cannabis en général, ceci englobant le récréatif.

Dans ce sujet sur les freins à un repositionnement de la molécule du baclorur, le parallèle avec l'usage des cannabinoïdes en médecine, sa disparition il y a 60 ans, comme la disparition programmée d'autres molécules synthétiques à un rythme impressionnant me paraissait évident.
Le côté interdit sociétal du cannabis me me paraît pas du tout à l'origine du blocage des molécules synthétiques.
Difficile de sortir de la logique économique.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Alcoolisme: le Conseil d'Etat annule la suspension du Baclocur

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    De nouveaux animateurs-trices sur Psychoactif
    Il y a 8jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 3jCommentaire de pierre (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    07 avril 2021Commentaire de NiVuNiConnu (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 16hCommentaire de Jerem563 (34 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - Retour sur mon expérience avec des cubensis
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Epitomax et effets sur la maîtrise des consos
    Il y a moins d'1mn
    2
    Commentaire de Dounia dans [Cocaïne-Crack...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Fiabilité Achat via Snapchat ou whatsapp
    Il y a 24mnCommentaire de SheilaWest dans [Cannabis...]
    (12 réponses)
     Forum 
    [Sondage] Quel médicament/produit vous aide à dormir?
    Il y a 45mn
    1
    Commentaire de V'alchimiste dans [Médicaments psychotro...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Nootropics puissants
    Il y a 50mn
    1
    Commentaire de L'Apoticaire dans [Speed-Amphétamines...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Macron veut lancer un grand débat sur la consommation de drogue
    Il y a 59mn
    5
    Commentaire de V'alchimiste dans [Actualités...]
    (18 réponses)
     Forum 
    Usage Recreatif Fervex
    Il y a 1hCommentaire de Marco 68 dans [Médicaments psychotro...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Dosage - Quel dosage "fort" pour une femme ?
    Il y a 2hCommentaire de Sinow dans [LSD 25...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Test d'une nitazène.
    Il y a 2hNouvelle discussion de Johnson dans [Research Chemicals (R...]
     Blog 
    157 jours pour 36 RC
    Il y a 2hCommentaire de TripSitterFR dans le blog de ectatrip
    (18 commentaires)
     Blog 
    La Condition Pavillonnaire
    Il y a 8h
    7
    Commentaire de Lise-Ergique dans le blog de Morning Glory
    (28 commentaires)
     Blog 
    Compilation PDF de mes recherches en chimie des psychotropes
    Il y a 9h
    2
    Commentaire de HUMA_NOlDS dans le blog de Terson
    (11 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 02:29
     PsychoWIKI 
    Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Johnson, Melby, Ailyna, Sinow, ixel, Malikate nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Le reconstructible
    par Psyborg, le 18 Apr 2021
    Bonjour à tous :) Beaucoup d'entre vous utilisent surement des atos ou drippers avec plateau reconstructible. C'est quoi le reconstructible? C'est le fait de faire soi-même ses résistances et cotons, pour avoir la vape que vous souhaitez. Cela vous reviens à beaucoup moins cher, car vous avez s...[Lire la suite]
     TR, une pluie de synesthésie et une explosion de perception
    par fougère, le 30 Mar 2021
    hello, voici le tr de mon premier trip au 1cp-LSD, j’espère qu’il vous plaira S&S : chez mon copain, un peu d’appréhension mais je me sens enfin prête à tester la molécule 19:15 -> prise de 50ug avec mon copain 20:15 -> début de léger effets, pupilles dilatées, chaleur, tremblement,...[Lire la suite]
     Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    par Lise-Ergique, le 07 Apr 2021
    Hola, Moi qui détestais fumer de la weed classique, je me suis découvert une vraie affinité pour le CBD il y a de cela quelques mois. J'en pouvais plus de gober des benzos par poignée et d'être malgré tout confrontée à des insomnies carabinées et des crises d'angoisse paralysantes. Fermer l...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Joli! La legende des terrains du 93 est donc vrai ! dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    (Il y a 9h)
    Stimulant + psyché = risques de paranoïa, suggérer ça n'est pas rdr dans [forum] Avis sur 4f-mph
    (Il y a 13h)
    Conversation passionnante! (bis) ~MG dans [forum] craving et plaisir = 2 mécanismes différents
    (Il y a 13h)

    Pied de page des forums