Réduire le risque de devenir réellement alcoolique ? / PsychoACTIF

Réduire le risque de devenir réellement alcoolique ?

Publié par ,
1722 vues, 12 réponses
Bitatchu69 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 12 Nov 2017
47 messages
Bonjour/Bonsoir !

Voilà, en fait, je me suis longtemps voilé la face mais j'ai un problème avec l'alcool. Et ça dépend du contexte.

J'ai commencé le cannabis et l'alcool vers 13 ans. J'ai continué à boire toute ma vie relativement souvent mais je n'ai jamais eu de manque. Vers 19 ans, je suis passé aux drogues dures. Quand je n'avais plus le moindre stupéfiant, je me rabattais sur l'alcool, plus facile à obtenir et moins cher.

Il m'est arrivé d'enchaîner pas mal de jours à me bourrer totalement la gueule. De boire dès le matin, etc. Je n'ai pas d'heure, ni de limite.

Quand je commence à boire, j'ai tendance à vouloir enchaîner jusqu'à une grande ivresse quand le contexte s'y prête (avec un ami, pendant une fête...). Quand j'achète de l'alcool, je ne peux pas m'empêcher de boire sur le chemin en rentrant. En fait quand j'en achète, j'ai du mal à supporter de devoir attendre avant de boire. Et quand je sais que je vais acheter à boire, je suis relativement pressé...

Seulement, là, je réfléchis à mes futurs rencards amoureux si la fille aime un peu boire. J'avais décidé d'une abstinence totale mais je pense être capable de boire quelques verres en compagnie féminine sans finir mort bourré (maintenant je me voile peut-être la face, mais je ne pense pas). Boire un peu d'alcool permettrait de nous désinhiber tous les deux et d'avoir un contact plus facile...

Je crois que, déjà rien que le fait de réfléchir à ça, prouve qu'en fait, je suis alcoolique super

Qu'en pensez-vous ? Je pense être capable d'avoir une consommation raisonnée vu que je suis jamais vraiment tombé dedans mais j'ai un gros attrait pour la défonce quel que soit le produit.

Hors ligne

 

L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
6800
Inscrit le 02 May 2016
2377 messages
Blogs
On dit généralement que pour considérer un buveur comme alcoolique c'est + de 3 unités d'alcool par jour, et tous les jours, mais depuis quelques dizaines d'années on commence à nuancer un peu cette "règle" un peu simpliste, en fait c'est pas tant la quantité qui importe que la fréquence, si t'es attaché :

-Au fait de boire tous les jours (ou presque, ou tout du moins assez souvent dans la semaine, même y a des gens clairement alcoolos qui se mettent une cuite par semaine et pas plus)

-Et que t'as des difficultés significatives à faire certains trucs sans boire d'alcool (genre dormir, ou manger, ou au contraire s'empécher de trop manger chez ceux que ça rend un peu anorexique de boire ou qui remplacent un peu la bouffe par l'alcool, ou écouter de la musique, ou se ballader, ou danser, ou regarder la télé sans se faire chier, parler avec des gens, n'importe quoi où l'alcool est parfois nécessaire quand on est alcoolique ou tout du moins qu'on aime ça)

Globalement pour moi c'est ça être alcoolique, après c'est tellement large comme définition, et ça veut pas dire exactement la même chose que alcoolodépendant, mais c'est également tellement galvaudé comme expression le mot "alcoolique" personne sait vraiment c'que ça veut dire en fait...

Notamment car le définition a été déformée par tous les gens qui utilisent ça comme "insulte" comme disait Coluche "un alcoolique c'est un mec qui boit autant que toi, mais que t'aimes pas"...
Et même chez les gens qui ont des définitions pertinentes y en a pas 2 qui a précisément la même définition, mais globalement ça tourne autour des 2 points que j'ai abordé, avec plus ou moins de subtilités selon les écoles.

Bref c'est un peu l'bordel tout ça...

Et au final, quand tu t'poses la question de est)ce que t'es alcoolique ou pas ? C'est généralement que tu l'es pas beaucoup, après y a des gens qui nient leur dépendance aussi j'dis pas, mais bon quand t'es malade quand t'as bu pendant 48 heures globalement tu t'poses pas trop la question, t'es alcoolodépendant et voilà, ça se voit un peu sur le corps, genre tu trembles, t'as la gerbe, t'es stimulé, tendu, crispé, tu dors pas, même si t'es fatigué grave à cause du manque, bref ça se voit quadn c'est bien le cas.

Après pas besoin de convulser à moitié si on boit pas 48 heures pour être considéré alcoolodépendant, y a des formes plus subtiles de manque hein^^

Dernière modification par L'Apoticaire (20 janvier 2021 à  21:42)


J'adore c'que j'fais.

Hors ligne

 

Humanoïde 
Nouveau membre
France
131
Inscrit le 30 Dec 2020
40 messages
Fait attention à toi quand jetais en soiree ou avec des amis alors que ceux ci pouvaient ne pas boire jabusais mais cetait pour effacer mes états dépressifs devant les autres et aussi pour compenser un gros manque de confiance en moi dû à mon passé et au final jen buvais tout le temps pour me sentir à l'aise avec moi-même.
Bref pose toi la question de pourquoi tu bois cest bien de boire avec sa copine si vous êtes tous les deux dans le même del mais ça ne doit pas remplacer vos moment sobres ensemble.
Amicalement

Dernière modification par Humanoïde (20 janvier 2021 à  23:06)

Hors ligne

 

Humanoïde 
Nouveau membre
France
131
Inscrit le 30 Dec 2020
40 messages
Et juste le simple fait de ne pas pouvoir attendre pour boire ce sont des signes qu'il faut ralentir essaie de faire de grandes pauses d'une à 2 semaines pour un minimum faire reposer le cerveau sinon plus si tu t'en sens capable
A un moment on ne supporte plus la sobriété c'est très vicieux, la consommation de drogue doit se faire dans le contrôle

Dernière modification par Humanoïde (20 janvier 2021 à  23:06)

Hors ligne

 

Adalana 
Nouveau Psycho
500
Inscrit le 06 Sep 2020
170 messages
Blogs
Salut.

Tout d'abord est ce que ta consommation d'alcool est un problème pour toi? A-t-elle des conséquences négatives dans ta vie?

Tu as quel âge ?

Essayer de te modérer un peu pour voir comment tu te sens serait bien, et faire une pause de quelques semaines afin de retrouver une certaine sobriété pour voir comment tu réagis face à ça.

Personnellement l'alcool m'a posé beaucoup de problèmes mais j'ai été très longtemps dans le déni. (Alcoolique de 14 à 26 ans et des périodes où je continue à boire actuellement sans modération mais je m'arrête plus facilement qu'avant ).

Bonne continuation drogue-peace

Dernière modification par Adalana (21 janvier 2021 à  01:01)


"La vie est un torrent courant vers un abîme."

"Faire l'autruche c'est bien mais c'est tendre son cul"

Hors ligne

 

Bitatchu69 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 12 Nov 2017
47 messages
En fait je fais constamment de longues pauses. Je peux ne plus boire pendant plusieurs semaines, voire un mois, voire deux mois. Mais souvent, après une perte de contrôle (quand je commence, parfois, je n'arrive pas à arrêter, c'est jusqu'à l'ivresse totale), je me dis que ça doit être l'abstinence totale. Il y a aussi des périodes où je bois tous les jours 4-5 litres de bière seul pendant un peu moins d'une semaine.

Si je pense à l'abstinence totale, c'est parce que j'ai beaucoup fréquenté des centres et des gens qui préconisaient ce que préconise l'addictologie depuis sa création pour les dépendances profondes : l'abstinence totale à tout produit... J'ai longtemps été polytox et l'alcool fait tomber mes barrières par rapport à la drogue. Donc je dois boire dans un lieu sécurisé par rapport à la prise de drogue.

Mais, je ne suis pas constamment en recherche d'alcool. En fait, ça ne ma plaît pas énormément, j'aime beaucoup être désinhibé avec la gente féminine mais ça s'arrête là. Seul bémol : En contexte où je suis avec quelqu'un qui boit beaucoup, je ne m'arrête pas et je finis ivre mort, relativement souvent jusqu'au black out. J'ai beaucoup de black out quand je me laisse aller dans l'alcool.

Hors ligne

 

Humanoïde 
Nouveau membre
France
131
Inscrit le 30 Dec 2020
40 messages
Oui ba calme cv encore pour l'addiction je pense mais essaie d'éviter les habitudes cest la ou tu tapes dans l'addiction ou à ten servir en tant quantidepresseur même si la tentation est tres forte quand on se sent dans le mal le mieux est de parler je pense
Moi aussi jen ai eu beaucoup des black out l'alcool ça détruit vraiment le cerveau essaie de calmer de pas fumer de joint / bien manger fumrr des cigarettes au lieu des oinj a chaque fois vitamines tt le tralala parce que les grosses cuites quel enfer pour le corps gerbe

Hors ligne

 

Adalana 
Nouveau Psycho
500
Inscrit le 06 Sep 2020
170 messages
Blogs
Si tu arrives à faire de longues pauses c'est un bon point.

En contexte où je suis avec quelqu'un qui boit beaucoup, je ne m'arrête pas et je finis ivre mort, relativement souvent jusqu'au black out. J'ai beaucoup de black out quand je me laisse aller dans l'alcool.

Dans ce cas fais attention avec qui tu bois... Autant que possible. Je comprends ce problème il faut pas trop me lancer sur l'alcool après de longues années d'addiction (+polytox) car je finis généralement en piteux état. Cependant je sais que j'ai une limite à ne pas dépasser et j'essaie de la tenir pour ne plus arriver à du grand n'importe quoi. (Bon il m'en faut).

Courage et fais attention à toi

drogue-peace


"La vie est un torrent courant vers un abîme."

"Faire l'autruche c'est bien mais c'est tendre son cul"

Hors ligne

 

AlfredDLB 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 31 Jul 2017
55 messages
Blogs
Salut, alors c'est subjectif ce que je vais te dire mais... Pour moi, si tu arrives à faire des pauses de plusieurs semaines sans boire, tu n'es pas alcoolique... Mais attention, cela ne veut pas pour autant dire que tu n'as pas une consommation problématique lorsque tu t'alcoolises... Le fait de boire pour se donner confiance, de ne peux arriver à t'arrêter etc...
Bonne soirée !

Plus tellement très jeune mais toujours rocknroll...

Hors ligne

 

eduardo 
Nouveau membre
France
400
Inscrit le 06 Feb 2021
18 messages
Bonjour,
Etant moi-même alcoolique, voilà ce que peux dire. Il n'y pas un seul type d'alcoolisme, à savoir le gars ou la nana qui boit tous les jours du matin au soir. Ton cas de figure, se prendre des énormes bitures de façon régulière avec blackout ET avec des périodes sans boisson, est un type d'alcoolisme, que d'ailleurs au passage les addictos et alcoologues connaissent bien.
L'alcoolisme pour moi ne se définit pas par les symptômes de manque mais par l'incapacité à gérer sa consommation et la perte de contrôle face au produit.
Bien entendu des symptômes de manque signent un alcoolisme à 100% mais l'absence de symptômes forts ne signe pas pour autant un non-alcoolisme...
En effet nous sommes tous très inégaux face à la dépendance physique. J'ai bu de 4 à 8 litres de bière par jour pendant plus de 25 ans (et là je parle des jours normaux pas ceux où je sortais) de façon quotidienne, pourtant à chaque fois que je fais un sevrage j'ai très peu de symptômes de manque comparé à d'autres qui boivent beaucoup moins. De façon plus générale, je n'ai jamais tremblé le matin ou éprouvé des symptômes avant de reprendre ma conso quotidienne (bon sauf si j'attendais 23 heures là je commençais un peu à transpirer !)
Bref, pour moi, toutes les questions que tu te poses, la façon dont tu expliques ne plus pouvoir t'arrêter, confirment une forme d'alcoolisme. Si tu éprouves peu de manque physique, tant mieux, ton arrêt éventuel total sera plus simple durant un sevrage qui n'en sera peut être même pas un, mais après à mon avis et selon mon expérience tu seras confronté aux mêmes difficultés pour maintenir l'abstinence sur le long terme que n'importe qui. Pour conclure, je suis pas un ayatollah de l'abstinence mais la consommation contrôlée est parfois plus une prise de tête que l'arrêt total. Peace !

Dernière modification par eduardo (06 février 2021 à  17:13)

Reputation de ce post
 
Super définition de l'alcoolisme ! / Régular Psyché
 
J'approuve tout (Prescripteur)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10600
Inscrit le 22 Feb 2008
8664 messages
Blogs
Bonjour, la consommation problématique d'alcool comprend aussi la consommation en une soirée de plus de 4 unités standard (3 chez la femme)

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/s … lcool.html

Les limites de consommation d'alcool pour les hommes sont les suivantes :

    pas plus de 3 consommations standards par jour
    pas plus de 15 consommations standards par semaine
    pas plus de 4 consommations standards lors d'occasions spéciales
    pas d'alcool certains jours

Mais en effet c'est une autre sorte d'alcoolisme (mais qui évolue souvent vers un alcoolisme quotidien par la suite) et la prise en charge est souvent différente.

nb alcoolisme = consommation problématique d'alcool

voir notamment

https://fr.wikipedia.org/wiki/Binge_drinking

https://www.stop-alcool.ch/fr/l-alcool- … e-drinking

https://www.addictaide.fr/alcool-faut-i … ng-severe/

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (06 février 2021 à  17:58)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

eduardo 
Nouveau membre
France
400
Inscrit le 06 Feb 2021
18 messages
Oui on appelle ça le binge drinking maintenant, mais Prescripteur, quand tu indiques  que cette forme d'alcoolisme évolue souvent vers une conso quotidienne, Bitachu  indique déjà que ça lui arrive de passer qq jours seul à boire de la bière.
Pour parler franchement Bitachu, si tu as encore la chance de ne pas éprouver de manque physique, que tu peux t'en passer des semaines, pense peut être à une aide extérieure pour consolider ton choix et t'éloigner de cette substance qui, crois-moi, ne t'apportera que des emmerdes les années passant, si je pouvais revenir 15 ans en arrière et refaire un choix autre que celui qui m'a fait perdre 15 ans, je le ferai !
(mais parfois en matière d'addiction, c'est un peu con de parler de choix, c'est un peu le "si on veut on peut" qui m'a toujours bien énervé)
Peace !

Hors ligne

 

Bitatchu69 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 12 Nov 2017
47 messages
Si je comprends bien, vous me conseillez plutôt de ne plus en boire du tout ? Il y a des moments où je me dis que ça doit être l'arrêt total, d'autres où je me dis que je peux à l'occasion... Sauf que ça reste un lubrifiant social et c'est souvent convivial quand c'est modéré.

Parfois, quand j'écris mes réflexions là-dessus sur Word, j'envisage d'essayer de profiter du moment présent avec les personnes qui m'entourent en étant totalement sobre et tenter de me sentir bien uniquement avec cette compagnie...

Bref, je me prends trop la tête... Mais je suis un mec qui est en énorme dissonance cognitive... Je consommais tous les produits possibles avant mes trajets de soin et à l'excès.

Il y a des moments où j'arrive à avoir une conso raisonnable quand je ne veux pas finir ivre mort, mais à une époque je ne faisais même pas attention à ça et j'allais jusqu'au black-out total régulièrement... J'étais très scandaleux... Les lendemains de ce genre de moments, je me sentais très mal moralement et physiquement..

En fait, je crois qu'objectivement, j'ai besoin d'une vie extrêmement saine et sans le moindre produit. En plus de tout ça, j'ai été diagnostiqué schizophrène à 18 ans suite à des grosses consommations de cannabis, ce qui ne m'a pas calmé, j'ai même encore plus abusé, et avec des produits encore plus durs...

Une chose est sûre, quand j'ai bu, l'alcool fait tomber toutes mes barrières par rapport aux autres stupéfiants... Je ne recherche pas le goût dans la boisson, mais plutôt l'ivresse. Pour moi ça n'a pas grand intérêt de boire une bière spéciale pour le plaisir et le goût, vu qu'après, je recherche à être bourré..

Bref, j'apprécie vraiment énormément ce forum, on est tous dans le même bateau.. J'aurais aimé pouvoir gérer toutes ces consommations mais j'ai un gros profil addictif et quand je commence, quel que soit le produit, c'est compulsif et je consomme jusqu'à ne plus en pouvoir ou jusqu'à ne plus avoir la possibilité d'en avoir.

Ces derniers temps, j'ai bu modérément à chaque fois... Mais seul, devant mon ordinateur.. Et parfois, je dois résister pour ne pas aller m'acheter d'autres bières.. Dans ces cas-là, je mange un gros repas pour passer le "craving"...

Aaaaaaaaah, la dépendance AHA. Paradis, enfer, paradis...

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Réduire le risque de devenir réellement alcoolique ?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 5hCommentaire de HUMA_NOlDS (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    Il y a 1jCommentaire de Glo Bulle (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    07 mai 2021Commentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Consommation de CBD avec du Tercian (Cyamémazine)
    Il y a moins d'1mnCommentaire de TripSitterFR dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Benzos + pamplemousse blanc (+ esomeprazole)
    Il y a 29mnCommentaire de Ladrague dans [Benzodiazépines...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Social - Vos proches sont-ils au courant de vos consommations ?
    Il y a 36mnCommentaire de MecRandom dans [Au coin du comptoir.....]
    (9 réponses)
     Forum 
    Prix du cannabis - Conseil prix olive de filtré x3
    Il y a 1h
    2
    Commentaire de Hashlover94 dans [Cannabis...]
    (25 réponses)
     Forum 
    Feedbacks - RC shops
    Il y a 1h
    6
    Commentaire de Ladrague dans [Research Chemicals (R...]
    (325 réponses)
     Forum 
    Cannabidiol - CBD et décarboxylation
    Il y a 2hCommentaire de Hardzek dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Actualité - Petits détails, grande satisfaction
    Il y a 2hCommentaire de plotchiplocth dans [Culture drogues...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Culture - Help culture champignons à jeter ???
    Il y a 2hCommentaire de MikeO'ryize dans [Psilocybe - Champigno...]
    (7 réponses)
     Blog 
    Je résiste à tout sauf à la tentation
    Il y a 8hNouveau blog de cependant dans [Carnet de bord]
     Blog 
    TR Tina
    Il y a 1j
    1
    Commentaire de pierre dans le blog de Akaion
    (12 commentaires)
     Blog 
    Sur la coke, sans plaisir!
    Il y a 1jCommentaire de subumetha255 dans le blog de Exilia
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    La communauté Psychoactif : qui sommes nous en 2021
    Dernier quizzZ à 00:47
     PsychoWIKI 
    2C-B, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Shadyllp, ForumRunner, Komoto122 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Retour sur 5F-MDMB-2201 après 2mois d'utilisation
    par Narvalsd, le 11 May 2021
    Bonjour, Je change de cannabinoïde de synthèse sous peu et je délaisse donc mon 5F-MDMB-2201 contre de l'ADB-Butinaca. J'en profite pour vous faire un retour sur le 5F, qui, sans être mon premier cannabinoïde, m'as surpris mais pas spécialement en bien. J'ai commencé à consommer des noïds...[Lire la suite]
     Pourquoi non à une rubrique “rencontres” ?
    par Mauddamier, le 09 Jun 2021
    Inscrite ici depuis plusieurs années, je venais chercher des conseils, je venais aussi me documenter, apprendre des choses. C’est un lieu unique et véritablement bien construit. Au fil du temps, j’ai apporté mes témoignages ici ou là… pour que l’on vienne ensuite me réconforter par m...[Lire la suite]
     Sevrage Brutal Codéine 2
    par filousky, le 03 Jun 2021
    Je vais en rajouter une couche et une épaisse. L'idée que vivre sans opiacés est une norme pour les usagers ayant consommé durablement est une pure aberration, à mon humble avis. Et que ce soit de la codéine ou de l'héroïne, le sevrage, même progressif n'est en aucun cas une solution univ...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour cela. GuyG dans [forum] Méthadone potentialisation DxM
    (Il y a 5h)
    Merci pour ces infos "juteuses" haha, Guy dans [forum] Aphrodisiaque !
    (Il y a 13h)
    Merci bcp pour ton témoignage. Plotch dans [forum] Pourquoi non à une rubrique “rencontres” ?
    (Il y a 16h)
    Ah, c est pour ça que jsentais rien....! dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    (Il y a 19h)
    J'aurai pas dit mieux dans [forum] Première prise, demande de conseils
    (Il y a 21h)

    Pied de page des forums