Info et question

Publié par ,
2078 vues, 4 réponses
Tropik homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Feb 2021
8 messages
Alors bonjour tout le monde !
En 1er temps je tien a m’excuser des fautes d’orthographe


Aujourd’hui malgré mon expérience sur les hallucinogènes, je me pose encore beaucoup de question sur les thermes et les mots utilisés pour définir certaine sensation concernant le visuel qu’ont peu trouver en consommant . ( machines scapes, kehole, et j’en passe )

Voilà alors maintenant je vais vous expliquer mon problème le plus clairement possible
(Ce problème se passe avec des mushroom)


Déjà j’adore le visuel c’est quelque chose que je trouve juste fou
Donc quand je passe un trip c’est toujours dans de bonne condition tout seul ou accompagné (selon l’état d’esprit)
J’ai remarqué étant seul que l’es sensation procurer par son trip et beaucoup plus intense
Que entre amis
Ayant remarquer ça . je recherchais beaucoup
Cette effet de « machines scapes » le voyage remplis de fractal au détail infinit .

Alors je me suis tout d’abord mis à la méditation ce qui aide beaucoup à voyager avec des psychédéliques.

A l’heure d’aujourd’hui quand je médite sous psychédélique , je sens le visuel du point que je fixe s’approcher vers moi de plus en plus avec dés sensation corporelle et mental très intense tout ça avec une énorme impression de projection comme un trip au Dmt

Sauf que quand j’arrive vraiment à la phase entre le voyage et la réalité , j’arrive pas à passer de l’autre côté ( côté voyage )
A chaque fois je reconnecte à la réalité pourtant je suis  en pleine méditation.

Et je reste souvent sur ma fin car j’aura voulu voir ce qui se passe de l’autre côté .


Question : est-il d’angereux d’atteindre ce stade là avec des psychédéliques (type mush)

Est il possible d’atteindre ce stade de voyage ? ( si oui comment (solution si possible ) ? )


Est-ce normal à chaque méditation (yeux ouvert ) que le visuel reprend sur ma tenture ?


J’espère que certaine personne pourront répondre à mes question
je vous laisse sur c’est petit parole ce fut un plaisir de vous faire par de mon expérience.
PS : ce n’est pas un TR

Hors ligne

 

avatar
Sociophrenic homme
Nihilo-dissocié
Malta
champi vert8champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Oct 2017
335 messages
Blogs

Tropik a écrit

Hey !

Alors, je vais essayer de te répondre comme je le peux.

La manière dont tu décris le fait que le trip change en fonction de si tu tapes seul ou non est bien, c'est une notion de base en matière d'usage de prods et de RdR, qui est d'autant plus importante avec les psychés : le set & setting.

Si tu n'es pas familier avec ce terme :

Le set : c'est ton état d'esprit, ton état mental au moment du trip (ou de la session), comment tu te sens, l'appréhension que tu peux avoir ou non, le fait que tu aies mangé plus ou moins... Pour vulgariser un maximum, ton mood et ton état physique au moment de taper en somme.

Le setting : c'est le contexte dans lequel tu vas prendre, tous les facteurs environnementaux qui t'entoureront (le cadre, l'endroit, les gens avec qui tu vas prendre, le dosage...


C'EST UNE LISTE NON EXHAUSTIVE QUE JE T'AI CITE


Cette notion comme je le disais est utile pour chaque prise, à différent degrés pour s'assurer au maximum un bon trip, et en minimisant les risques (lorsque je parle de degrés, c'est par exemple le fait qu'on pourra être plus souple sur le set & setting en tapant de la coke, qu'en tapant un tonc de L, auquel cas là, comme pour tous les psychés en général, il est TRES important à prendre en compte : s'assurer d'être dans un endroit adapté, avec des personnes de confiance avec lesquelles on se sent bien, ou si le besoin d'être seul, avec un sitter dans l'idéal etc..)

Evidemment ce ne sont pas des règles fixes, ça va dépendre de toi, tes envies, ton expérience face au produit etc.

Je vais reprendre l'exemple du LSD, si c'est ton premier trip, là oui il va être important d'être entouré de bonnes personnes, ou à défaut, un sitter capable de gérer une situation qui deviendrait anxiogène, alors que si tu y es plus expérimenté, et que tu préfères prendre seul, si tu le sens tu pourras te permettre plus de choses.

Enfin bon, je pense que tu as compris le principe, et le fait que, bien qu'il y ait des règles qu'on conseille d'une manière générale pour assurer un maximum la sécurité physique et mentale lors d'une session, ça reste souple, et ce fameux S&S s'adapte à chacun.


Pour ce qui est de ta question sur le fait de ne pas arriver à "passer de l'autre côté", je ne pourrai pas te donne une réponse précise.
Cela peut dépendre de beaucoup de choses : ta tolérance si tu en possède une, le dosage qui ne correspond pas à ce que tu recherches, la qualité du produit, ou bien même tout simplement le fait que peut-être cherches-tu tellement à atteindre cet état que tu crées inconsciemment un blocage dans ta tête ?

Aaah les psychédéliques, ils sont capricieux, voila pourquoi on rabâche constamment qu'il faut les aborder avec la plus grande précaution, et aussi pourquoi je ne peux pas t'apporter une réponse précise, trop de facteurs différents peuvent rentrer en jeu.

Encore une fois c'est ce S&S qui est en cause.

Mais lorsque tu parles d'atteindre ce point, tu parles de psyché, mais duquel ? A quel dosage ?

Enfin, pour répondre à ta question du "est-il dangereux d'atteindre ce point", si le point dont tu parles correspond à un genre de "trance" (le mot est peut-être un peu fort), enfin un état de défonce dans lequel tu entres vraiment en "fusion" avec le trip, où tu peux même te retrouver à dissocier et voir ton égo se dissoudre (l'egodeath).
Oui, ce n'est pas sans risque.

C'est un état qui demande un certain dosage avec les champottes pour être atteint, et qui selon ton expérience ET ce fameux S&S encore une fois, peut vite s'avérer anxiogène, voir partir en bad s'il à du mal à être gérer.

C'est pour cela que lorsque qu'on consomme ce genre de dosage, il y a des choses à mettre en place, toujours dans une logique de prendre le moins de risque possible pour soit, parce qu'un bad, ça peut aller d'un simple mauvais moment à un syndrome de stress post-traumatique.

Bien-sûr ce n'est pas obligé que cela se passe comme ça, ça peut encore une fois être très bien gérer, et pour ça ASSURER SON SET & SETTING, ça on ne le répètera jamais assez.

Gardes une personne de confiance près de toi comme je le disais plus haut, et petit tips avec les psyché que je mets toujours en place, garde avec toi si tu le peux un benzo, toujours.

C'est vraiment LA solution (selon MOI) lorsque tu pars dans un bad que tu ne peux pas gérer.
On dit que c'est un "coupe-trip".
Alors d'après moi c'est un léger abus de langage, ça ne va pas ) proprement parler couper ton trip, tu ne vas pas redevenir clean, mais cela va couper cet effet anxiogène, atténuer un peu les effets et te permettre de retrouver les bien sur terrer sereinement.


Donc voila, j'espère avoir pu t'éclairer comme il le fallait.

Je laisse mes camarades compléter s'ils le souhaitent, tout ce que j'ai dis ne représente pas une liste exhaustive de TOUT ce qui englobe le set & setting, comme je l'ai dis c'est un principe général qui englobe un nombre immense de facteur et qui s'adapte en fonction de chaque personne, chaque molécule que tu prendras...

Prends soin de toi en tout cas drapeau-blanc

Sociop.


Nietzsche parlait du Cercle Vicieux, Hofmann m'a montré La Boucle.

Hors ligne

 

Tropik homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Feb 2021
8 messages
Alors tout d’abord tu ma beaucoup appris je t’en remercie le risque n’est pas le faite de bad trip

J’ai déjà vécu plusieurs bad trip qui mon d’ailleurs beaucoup appris sur moi même et ma propre personne

L’état que je cherche sans risque et l’egodeath comme ta pue le sité

J’ai conscience que prendre des psychédéliques seul peuvent avoir un énorme impact sur ma santé psychiques en cas de bad trip

Mais j’ai vraiment une impression que même en bad trip se que je verrai sera toujours aussi magnifique à chaque fois donc autant apprécier le moment , j’ai un mental vraiment endurant je trouve sans me venté bien évidemment mais je perds difficilement le contrôle .

En ce qui concerne le dosage des mush ça dépend de mon état justement mental 
Ça peu aller de 1,5 si je le sens vraiment pas ouf
2 g si je me sans pas trop stresser et bien détendu
Et si j’ai passer une bonne journée ça peu aller de 3a 3,5 g de mush

Toujours dans un bon cadre de spiritualité et d’éveil avec de la musique chamanique ou tribal c’est partit le trip mais voilà j’arrive pas à passer ce fameux cap que tu explique l’egodeath je vais me renseigner sur le sujet !



Tu a su répondre à toute mes question
Je t’en remercie beaucoup !

Hors ligne

 

avatar
Sociophrenic homme
Nihilo-dissocié
Malta
champi vert8champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Oct 2017
335 messages
Blogs

Tropik a écrit

Oh non ce n'est pas te venter que de savoir que tu as un mental fort !
C'est vraiment bien (et important) de se connaître, soi et son mental avec les psychés.

Ils peuvent bien souvent aider à mieux se connaitre d'ailleurs, de mon point de vue.

Je considère (encore une fois cela n'engage que moi) qu'il y a des prods, comme les stimulants qui seront vraiment axés sur le récréatif, tandis que pour les psychés, je les mets à part, c'est vraiment une famille de produit desquels je trouve qu'on peut apprendre, sur soi, le monde, et beaucoup de choses.

Ca peut réellement ouvrir des portes sur sa vision du monde et soi-même à mon sens.

Pour ce qui est des bads, chacun pourra vivre des bads différemment, aussi différents puissent-ils tous être les uns des autres justement, et le fait que tu puisses en retirer quelque chose de bon de ne m'étonne pas tant que ça, enfin je veux dire par là que, un bad est toujours (ou presque) sujet à faire retirer quelque chose à la personne qui le vit (quelque chose de bon ou de mauvais), et bien que pour beaucoup de personne, ce sera quelque chose de mauvais qui pourra même s'apparenter à un traumatisme et laisser des séquelles, dans le cas d'une personne comme toi, qui a un mental solide, ce que tu en retirera sera du bon, et c'est franchement quelque chose de génial je trouve !

Etre capable d'apprendre sur soi à partir de quelque chose qui à la base est par définition anxiogène et désagréable, c'est une chose dont je suis loin d'avoir toujours été capable ahah

Aaaah la bonne musique tribale, une valeur sûre pour accompagner un trip je suis bien d'accord. Certains pourront dire que c'est un peu cliché, mais ce "stéréotype" ne vient pas de nul part ! C
es sonorités se marient si bien avec le psychédélisme.

Pour ce qui est des dosages, à partir de 2g ça commence à être un bon trip en effet (je parle de ces dosages en considérant qu'on a des champottes SECS, vraiment secs, c'est bête mais il suffit qu'il soit un peu humide, et la pesée à 2g humide correspond à 1g sec (bon j'ai sorti ces chiffres au hasard mais tu as compris.

Tu dis être monté à 3,5 du coup, peut-être que pour atteindre ce "point" dont on parlait, cet état de "voyage", tu pourrais essayer de monter à 4g ?

Bien évidemment c'est un dosage qui n'est pas anodin, et je ne t'incite pas à foncer tête baisser, ça doit venir de toi, il faut que tu le sentes, c'était une suggestion dans le cas ou tu sentirais justement qu'avec tes trips d'avant tu étais resté sur ta faim et que tu souhaitais aller plus loin.

Ravi d'avoir su répondre à tes questions en tout cas, j'ai eu l'impression d'être un peu bordélique dans mes explications mais si tu as saisi, et que j'ai pu t'apprendre 2-3 trucs ma mission est remplie wink

Dernière modification par Sociophrenic (01 mai 2021 à  03:23)


Nietzsche parlait du Cercle Vicieux, Hofmann m'a montré La Boucle.

Hors ligne

 

Tropik homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Feb 2021
8 messages
Exactement je me t’atais à monter à 4g je me sens prêt réellement
Je suis juste inquiet du nombre de grammage de ma perche , je suis pas très gros en plus de ça et en effet 4 g c’est déjà une dose qui peu impressionner pour certains ! Y’a 3-4 mois je me voyais pas dutout atteindre le stade des 3g.  3,5g ça me paraissait énorme et j’ai peur que ça joue sur ma santé physique, le bad trip joue beaucoup sur le mental c’est pas ce qui me fais le plus peur mais j’ai juste pas envie de finir inconsciemment à l’hôpital pour une perche de 4 g ahah ? mais je vais monté progressivement en microdosing je t’e remercie pour l’info de l’egodeath ça m’a beaucoup informé sur ce que ça pouvait donner comme effet et c’est exactement ce que je recherche depuis quelque années déjà

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Pied de page des forums