Reprendre l'alcool après un break

Publié par ,
2907 vues, 14 réponses
avatar
Patinpon homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Oct 2019
37 messages
Bonjour :)

Fin Mai dernier j'ai décidé de me lancer un défi : passer 3 mois sans boire une goute d'alcool.
La raison ? J'ai 27 ans et je remarque que quand je bois (2 fois par semaine) je ne sais pas m'arrêter à une bière et je recherche systématiquement l'ivresse. Je suis toujours le premier à recommander la 2ème pinte.
Je me sers de l'alcool comme béquille quand j'ai un peu d'anxiété sociale, et je regrette souvent le lendemain d'être une loque et de ne rien faire de la journée.

Du coup j'ai réussi à faire mes trois mois sans boire, ça s'est bien passé !
Ce qui m'a le plus frappé, c'est réaliser que l'alcool ne m'aidait pas autant que je le pensais, je lui attribuais + de vertus que ce qu'il m'apportait réellement.

Aujourd'hui je n'ai pas encore rebu, j'ai le sentiment que quand je vais reboire ma consommation sera plus ou moins pareille, avec les mêmes problèmes. Bien sûr je ne peux pas lire l'avenir.

Mais le fait est aujourd'hui que je ne sais pas trop comment voir l'avenir.
D'un côté si je continues à rester abstinent je poursuis mon défi et je peux essayer d'atteindre 6 mois, pourquoi pas 1 an ? Mais après ?

Imaginons que je me retrouve demain dans une situation où boire un coup me tente bien, je le sens bien ect... Je vais perdre mon record d'abstinence et du coup est-ce que ça vaut vraiment le coup de le boire ce verre ?

Au final j'ai l'impression que continuer ce défi c'est faire des efforts pour ne pas boire, alors que ce que j'aimerais c'est ne plus avoir envie de boire haha


Bref je serais intéressé d'avoir des retours d'expériences à propos de la reprise d'alcool dans ce genre de cas, ou justement une abstinence totale ?

Merci de m'avoir lu smile

Hors ligne

 

avatar
Bruno67 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jul 2022
112 messages
Bonjour ,

Quand je bois je me sens détendu , désinhiber , il faut dire que l'alcool à beaucoup détruit dans ma vie familiale et professionnel . Je reste quelques jours , voir des semaines sans alcool  abstinent , pour voir si c'est bien moi qui maitrise la situation . il m'arrive d'acheter des quantités de bouteilles MAIS que je ne touche pas un certains temps . J’essaie d’ignorer que je suis en possession d'alcool chez moi ( pour ne pas paniquer ) , mais mentalement c'est très dure .

courage a toi .

Bruno

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert14champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8425 messages
Blogs
Surtout fais bien attention, si tu t'autorises à reprendre de l'alcool en soirée, vu que tu n'as plus de tolérance, essaie de gérer un nombre de verres à ne pas dépasser. Bois du soda entre deux verres pour éviter de te coller une mine pas voulue.
Si tu es parvenu à ne pas consommer d'alcool et que tu te sens mieux comme cela, il paraît logique de t'inviter à poursuivre sans, mais ce n'est pas ce que tu as prévu.
Dans le titre, tu parles de break, ensuite d'abstinence.
Sur le papier, cela veut dire la même chose, sauf que break induit la notion de retrouvailles, l'abstinence, elle, n'est pas forcément temporaire.
Perso, la reprise après sevrage fut foudroyante car en mélange d'AD et de benzo. Pire qu'avant ma demande d'aide et de sevrage en clinique.
Cela a pris du temps, mais je consomme sans me priver à un rythme et des quantités qui me conviennent.
Rarement la gueule de bois ou des doses inconsidérées sans tolérance.
J'ai appris à me binch drinker soft. fume_une_joint
Je n'ai plus que les effets positifs de l'alcool. (Donc je bois rarement)
Ce qui a changé c'est que je bois plus pour fuir un malaise mais pour faire parfois pétiller l'existence, les relations sociales.
J'ai triché, j'ai demandé de l'aide d'un psychiatre qui m'a permis d'agir.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

avatar
Unposcaille femme
Psycho sénior
champi vert10champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Nov 2020
557 messages
Blogs
Hello,
Je souffre d'anxiété sociale, j'avais l'impression que l'alcool m'aidait, et quand je suis tombée en dépression je n'ai pas passé une soirée où j'étais invitée sans finir aux toilettes. Du coup je préfère sortir dans les bars car je suis radine, mais je tourne à la vodka donc je finis toujours ivre, mais au moins je vomis pas.

Malheureusement, s'abstenir d'une substance c'est parfois se retenir. Mais je comprends que tu aies envie de boire si tu sors, surtout si tout le monde autour de toi bois. Alors je dirais juste comme Mister No : fais attention, ta tolérance ne seras pas la même du tout, et tu seras ivre bien plus vite.

Es-tu sorti avec des amis pendant ta période d'abstinence ? Si oui, étais-ce des sorties où tu avais l'occasion de boire ? Si c'était le cas, peut être peux tu essayer d'envisager d'essayer de contrôler ta consommation, en t'autorisant un nombre maximum de pintes par exemple. Je ne connais pas ta tolérance initiale, mais peut être peux tu te lancer de défi de ne boire que deux pintes et voir si tu y arrives. Si tu ne t'en sens pas capable, il faut que tu vois avec toi même si tu veux poursuivre ton abstinence avec un nombre de mois précis comme tu l'as dit. De ce côté là, la balle est dans ton camp. Il faut aussi que tu essaies de te questioner : si tu vois une fois et casse ton abstinence, seras-tu tenté de boire aussi fréquemment que tu le faisais avant ?

Je suis désolée, je te réponds avec encore plus de questions que de réponses. Mais à mon sens, ce sont des questions importantes pour évaluer ton rapport à la substance, et donc voir s'il est préférable de rester sobre ou non. Je sais que ce n'est pas forcément évident de répondre à ces questions sans avoir expérimenté.

En tous cas je te félicite t'avoir réussi à tenir ton défi de trois mois ! C'est déjà un bel exploit en soi, et peut être que ce temps passé sans boire t'aidera à te limiter.... Ou pas. Pour citer no, c'est bien de prendre des softs entre deux pintes, par exemple.

En espérant t'avoir quand même apporté quelque chose ^^'

Hors ligne

 

avatar
Patinpon homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Oct 2019
37 messages
Merci pour vos réponses c'est très appréciable.

Je bois en général entre 2 et 3 pintes de bière fortes (<8 degrés) dans les bars et assez rapidement.
Pendant mon abstinence je suis pas mal sorti je suis même allé dans des bars, festivals et boîtes. Au début l'envie est là mais après avoir bu un soft à la place de ma pinte l'envie disparaissait donc ça a été assez facile une fois la première tentation étouffée.

Je pense que si je brise mon abstinence il est possible que je me dise "bon maintenant j'ai plus besoin de faire gaffe je me fais plaisir et on fera une pause ou une conso légère l'année prochaine".
Me mettre au défi de boire qu'un ou deux verres par soirée c'est une idée que je vais garder en tête pour expérimenter si jamais je rebois prochainement.

Au vu de vos réponses je pense que je devrais peut-être continuer mon abstinence histoire d'y voir plus clair, voir si l'envie part ou si elle se renforce, voir si je me sens capable de réapprendre à boire calmement.
Pour l'instant tout ce flou me donne l'impression que le temps n'est pas venu de reboire.

Encore merci !

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert67champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
11766 messages
Blogs

Au vu de vos réponses je pense que je devrais peut-être continuer mon abstinence histoire d'y voir plus clair, voir si l'envie part ou si elle se renforce, voir si je me sens capable de réapprendre à boire calmement.
Pour l'instant tout ce flou me donne l'impression que le temps n'est pas venu de reboire.

Bravo ! Suis ton intuition, elle est bonne à prendre. Après 20 ans de rapports houleux avec l'alcool, la fin de cette période fut très pénible. J'ai demandé de l'aide médicale et ai "décroché" il y a trente ans, Je suis resté abstinent depuis et m'en félicite car il n'y a pas photo pour moi : je préfère !

Dernière modification par filousky (28 septembre 2022 à  09:25)


Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec ATP-IDF et Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

joel92 homme
Psycho junior
champi vert5champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Mar 2019
286 messages
Blogs
Hello !!

Alors je vais parler de mon expérience... J'ai essayé pas mal de fois d'arrêter, des fois avec un objectif d'un mois, des fois je voulais arrêter pour de bon, des fois j'ai essayé de me limiter...

Pas mal d'échecs, et en fait j'ai fini par trouver un "équilibre", je ne bois plus du tout, par contre je m'autorises quelques produits... Je ne peux pas tenir sobre je crois. Ca m'empêche pas d'abuser d'autres produits mais les conséquences ne sont pas les mêmes.

Du coup ça fait depuis juillet que je n'ai pas bu, et par le passé j'ai fait des pauses de plus de 6 mois etc... J'ai jamais réussi à me "limiter" à quelques verres, une fois que j'ai commencé c'est parti, et après une pause la tolérance baisse et bonjour les dégâts.

Bref pour moi plus d'alcool et c'est bien mieux comme ça.

En ligne

 

avatar
Bruno67 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jul 2022
112 messages
je rajouterait  que l'alcool est un FAUX AMI .

Hors ligne

 

Jim7465 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Sep 2022
21 messages
Hello,

Ce que je peux ajouter à cette discussion c'est que 3 mois d'abstinence, c'est considéré par les alcoologues/addictos comme la première étape sérieuse d'une abstinence réelle, je veux dire par là que c'est le seuil à partir duquel on peut parler d'abstinence, moins de 3 mois, ce sont des breaks, ou des essais d'abstinence qui finissent en rechutes (même si un break, même d'une semaine, est toujours bon à prendre !)

En tous les cas, en 3 mois, on est très loin encore de ne plus avoir envie d'alcool, les cravings peuvent survenir n'importe quand. Il m'a fallu une bonne année d'abstinence pour que les envies deviennent rares et disparaissent peu à peu.

Il faut savoir que sur 100 personnes qui arrêtent l'alcool, à peu près 90% rechutent avant d'avoir atteint un an.

Donc toi, avec tes trois mois, tu te situes dans une zone intermédiaire que l'on peut considérer comme le début d'une véritable abstinence et je pense que si tu reprends maintenant tu reviendras vite à tes anciennes habitudes de consommation, en fréquence comme en quantités.

Il serait peut-être intéressant de persévérer encore quelques mois car là tu as encore la tête dans le guidon, 3 mois d'abstinence, ce n'est pas suffisant pour y voir clair et tenter de reprendre une consommation, même si c'est déjà bien et toutes mes félicitations !

L'alcool, d'expérience, quand ça commence à poser problème, il est difficile de le réintégrer à sa vie de façon sereine et contrôlée. Certains y arrivent mais je ne pense pas qu'ils soient majoritaires...

Bon courage à toi

Hors ligne

 

avatar
AnnaR femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Oct 2022
8 messages
Salut,

Je suis comme toi, je n'ai pas touché à une goutte d'alcool depuis 3 mois. Je buvais beaucoup, plusieurs fois par semaine, jusqu'à être ivre et avoir des trous noirs... Je buvais dès que j'avais une angoisse trop importante. Résultat, trous noirs, engueulades avec mon chéri, car sous alcool j'ai finis par devenir insupportable... Je l'ai quitté plusieurs fois lorsque j'étais alcoolisée.
Aujourd'hui, après trois mois sans toucher à cette boisson de malheur, je vais mieux, je suis moins angoissée, je ne m'engueule quasiment plus avec mon chéri, et puis je n'ai plus l'envie de boire. Rien que de penser au gout, je ressens un dégout.

Maintenant je vois l'alcool comme un poison qui me détruit le corps et puis psychologiquement beaucoup aussi.
Alors je ne peux que te conseiller de passer à 6 mois, puis 9 et pourquoi pas continuer encore... :)

Hors ligne

 

avatar
Patinpon homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Oct 2019
37 messages
Merci pour vos messages, cela me donne envie de pousser l'expérience à 6 mois effectivement pour avoir un vrai recul sur la chose. Et pourquoi pas plus haha.

Portez-vous bien ! J'essaye d'en faire de même big_smile

Hors ligne

 

avatar
Patinpon homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Oct 2019
37 messages
Du coup pour donner des nouvelles :

Après 6 mois d'abstinence totale je me suis dis que j'allais m'autoriser à boire et voir si mon état d'esprit / mon rapport avec l'alcool a bougé.

J'ai rebu à quelques occasions pendant 1 mois :
Et ben au final je trouve que je vois en + les mauvais côtés de ma consommation que les trucs cools. Toutes les fois où j'ai bu c'était clairement pas ça qui a fait que la soirée était chouette ou pas.
Et je me suis pris des cuites qui au final m'ont pas trop plu : genre sur le moment j'appréciais pas être saoul.

Du coup au bout d'un mois j'ai décidé que j'allais repartir sur une abstinence totale.
Objectif : toute l'année 2023 sans un verre :)

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert67champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
11766 messages
Blogs
Cool de venir nous tenir au courant de ton évolution.
Amicalement. Fil

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec ATP-IDF et Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

avatar
zizitaupe_meilleure_bande homme
Psycho sénior
France
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Jul 2021
555 messages
Blogs
Super. J’ai fait comme toi, sauf que je buvais un peu plus, sans être dans l’addiction totale (une pinte tout les jours, bourrée 2-3 par semaine). J’ai fait une pause à 30 ans à cause d’un problème de santé, et ça m’a plu. Pareil en rebuvant je voyait bcp de négatif. D’ailleurs en étant sobre je voyais le négatif, les soirées ou les conversations tournent en rond jusque plus soif (mais on boit encore!), la violence de certaines personnes, la puanteur d’haleine des gens qui viennent tout près pour te confier des choses, le bruit des voix déchaînée etc. J’ai décidé que c’était pas pour moi. C’est à dire, je ne critique pas, je suis content que les autres sont heureux, juste être témoin de tout ça me fait pas de bien.

Après ma maladie passée J’ai essayé de boire encore pendant 1 an de manière plus retenue mais j’arrivais pas, même je buvais plus qu’avant, moins de bière, plus d’alcool fort. Puis j’ai vu que j’étais en train de détruire mon corps—j’ai une maladie génétique et l’alcool me faisait des énormes dégâts  à mon système sanguin. Donc voyant que pour moi il n’y a pas d’entre deux, j’ai arrêté complètement.  Plus rien sauf une larme sur la langue pour savoir le goût d’un vin ou un alcool.

Ça fait 3 ans et demi. Je le vis hyper bien, mais toujours est il que je n’aime pas traîner avec des gens bourrés qui tiennent mal leur alcool. Donc je sort très peu le soir, et je ne reste pas longtemps au bar, sauf avec mes meilleurs amis.

Par contre si boire me manque pas, je suis déçu que je n’ai pas une defonce facile qui me convient. Jai expérimenté avec la K, j’aime bien mais j’ai pas envie de niquer mes reins donc ça reste très occasionnel. La beuh me rends parano. La C c’est pas pour moi. J’ai adoré ladderall mais c’est pas prescrit en France (j’imagine que j’aimerai le speed mais j’en ai jamais trouvé). Les opiacés, pourquoi pas, mais bon, d’avoir pris des medocs opiacés je sais que c’est pas qqc que je veut faire souvent. Les psychédéliques je veux pas les prendre tout le temps. Le mdma ca doit rester rare… donc finalement moi qui adore être defoncé, j’ai perdu la seule defonce qui était facile.  Je suis donc un peu jaloux des fois des gens qui peuvent boire sans problème de santé.

Donc je cherche en dehors de la drogue, et souvent je trouve mon compte, dans la méditation, dans l’art, dans la musique, dans la nature, l’amitié, l’amour, la sexualité bla bla bla… mais merde j’aimerais bien avoir une drogue facile, comme l’alcool était (ou au moins je le croyais) pendant si longtemps.

Hors ligne

 

avatar
Zarathoustra homme
Psycho sénior
France
champi vert8champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 May 2017
645 messages
Blogs
Tombé comme une fleur dans cet « alcoolisme » que l’on nommera mondain au bout de nombreuses années. C’était aléatoire, festif etc, puis c’est devenu du quotidien.

 

Addicto, 4 mois sans boire, puis des dérapages. Les dérapages chez moi sont exactement identiques à ceux vécu avec d’autres drogues. Pas de petites doses, faut que je tape la cloche, puis je reprends l’abstinence.


 

Donc je peux rester 2 semaines voire plus sans boire, et me faire un trip. Mais et c’est le plus important c’est installé une abstinence relative. J’ai pu participer à nombre de soirées, pots, resto etc sans alcool (alors qu’avant par automatisme je buvais comme monsieur tout le monde). Puis parfois, surtout en solo je m’offre une soirée défonce. Même principe avec la coke, la mdma, les psy, le lsd. Au rythme de une fois par an hors alcool.

 

Trouver son truc. J’en arrive à dire qu’on peut aimer la défonce mais que l’on peut aussi la poser doucement dans sa vie. Par contre en supprimer le chronique.

 

Les rechutes sont plus formatrices que les abstinences, elles posent une narration, un regard entre toi et le produit.

 

L’ennemi numero 1 de tout ceci restera la culpabilité, cette sévérité que l’on a sur soi, envers soi. Et le jugement.

Dans le registre du must pour soi. Je dirai la mdma mais ma physiologie aura vraiment installé une accoutumance .Terminé les grandes montées.

Passage d'une addiction à une autre... vers les 6 substances magiques en mode total émerveillement.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Gérer sa consommation - Reprendre un verre après plus de 6 mois d'abstinence : une bonne idée ?
par HeroinIsMyLife, dernier post 17 mars 2023 par HeroinIsMyLife
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Alcool après tramadol
par Arkange, dernier post 16 août 2021 par iglou
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Interaction & Mélange - Alcool après anxio
par JeremColocado, dernier post 02 mai 2021 par prescripteur
  3
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Baclofène dans le traitement de la dépendance à l'alcool
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Auto-évaluer votre consommation d'alcool
16702 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums