Enceinte sous morphine

Publié par ,
696 vues, 6 réponses
duff4 homme
Banni
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Jan 2024
2 messages
Bonjour j'ai 39 ans je suis sous skenan et acktiskenan prescrit part mon médecin traitant depuis 6 ans


J'ai appris que j'étais enceinte je suis ravis mais mon médecin m'a dit que je pouvais pas garder mon bébé avec mon traitement

J'ai pourtant vue sur internet qu'on pouvait être substituer surtout que je prend ce traitement pour des douleurs réel


J'ai vraiment besoin d'être aider je veux ce bébé maïs je refuse de lui faire du mal avec mon traitement


Que dois je faire ? Aller voir un adictologue ?


Merci d'avance pour votre aide

Dernière modification par pierre (14 mars 2024 à  09:43)

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11908 messages
Blogs
Bonjour, non il y a beaucoup d'exemples de grossesse sous Methadone , subutex voire Morphine qui se passent bien avec une surveillance adaptée. Mais le plus dangereux pour le foetus etant l'etat de  manque chez toi, et chez lui par consequence,  la Methadone est la plus indiquée, du fait de son effet long. Mais il faut vraiment que le traitement soit precoce (ne pas attendre des semaines) et regulier.
Et prendre contact tout de suite avec la future maternite pour un suivi.

https://perinatalite.bzh/medias/media1360.pdf

https://www.rfcrpv.fr/antalgiques-opioi … grossesse/

https://www.chumontreal.qc.ca/sites/def … piaces.pdf

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (27 janvier 2024 à  11:04)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Andrea90 femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Jan 2024
6 messages
Bonjour Duff4


   Connais Tu Le Craft?


   Ty Trouves Tous Ce Que Tu Peux Et Ne Dois Pas Consommer Pendant Grossesses Merci

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert38champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3728 messages
Blogs
Salut,

Ton médecin t'as donné des fausses informations ! C'est abusé qu'un soignant te dise quoi choisir...

Les grossesses sous TSO ou traitements opiacés Sont possibles !

Certes, ça demande un suivi pour la prise en charge del'apres accouchement, mais en soit il n'y a pas de contre indications absolues.

Tu peux regarder sur le blob gyn&co pour cercher des soignants non toxicophobes...demander au Planning Familial (non pas aux CPEF, l'un c'est des assis féministes pas l'autre) et il me semble que des personnes parlaient d'unités kangourou me semble (demande à

Stelli a écrit


fugu kuwanu hito niwa iwaji

Hors ligne

 

avatar
Nineta femme
MiOz
France
champi vert57champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jan 2018
461 messages
Blogs

Andrea90 a écrit

   Connais Tu Le Craft?


   Ty Trouves Tous Ce Que Tu Peux Et Ne Dois Pas Consommer Pendant Grossesses Merci

Non moi je connais pas. Je trouve ton message un peu brut.

cependant a écrit

et il me semble que des personnes parlaient d'unités kangourou

Oui pour sevrer le bébé, il devra peut-être aller en unité
kangourou en fonctionde son résultat au test Finnegan. Mais ne tkt pas le protocole permets un sevrage en douceur. Surtout ne culpabilise pas si c'est le cas et n'hésite pas à aller le voir régulièrement pour créer le lien mater
nel. Et ton lait pourrait aussi l'aider à passer cette étape.(d'après ce que j'en ai compris)

Et oui il me semble qu'un passage à la methadone est souvent recommandé dans ce genre de situation. Un sevrage pendant la grossesse peut être risqué pour le fœtus donc il faut maintenant trouver la solution la plus adaptée pour ton confort et celui de ton enfant à venir. Je répète ce que dit prescripteur mais j'ai voulue tomber enceinte lorsque j'étais sous methadone et je m'étais bien renseignée, les médecins avaient un discours très rassurant sur l'accompagnement spécifique de ce type de grossesse. Ça va aller ❤️. J'ai beaucoup d'amies qui ont eu leurs enfants sous TSO et ça s'est toujours bien passé à partir du moment où elles étaient bien stabilisées. Ils ont de plus en plus l'habitude d'accompagner des futures mamans dans ta situation. So no stress.

À mon avis change de doc rapidement, j'ai l'impression qu'avec lui tu vas perdre un temps précieux. Et oui un addictologue pourra vraiment t'aider car ils connaissent le protocole wink.Ton gynécologue ainsi qu'une sage femme devraient également être aptes à répondre à toutes tes questions.

Tiens nous au courant

Dernière modification par Nineta (27 janvier 2024 à  19:49)

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11908 messages
Blogs
Bonjour, ce n'est pas le craft mais le CRAT.

https://www.lecrat.fr/

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Stelli femme
Modératrice - Dinosaure de PA
France
champi vert37champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 Nov 2006
2161 messages
Effectivement une grossesse sous opiacés est tout à fait possible.
Le tout étant d’éviter à tout prix le manque, car il provoque une souffrance fœtale qui peut déclencher une fausse-couche. D’ailleurs, la plupart des femmes qui sont enceintes sous opiacés doivent, à un moment ou à un autre (autour de 4-5 mois généralement), augmenter le dosage de leur traitement. Le volume sanguin augmentant considérablement tout au long de la grossesse, le traitement s’en trouve « dilué », et les concentrations sanguines diminuent, ce qui peut provoquer des symptômes de manque. En général on fait augmenter les doses par pallier, jusqu’à disparition totale des symptômes de manque et le retour à un dosage confortable. Si la maman est bien le bébé l’est aussi.
Des études ont démontré que le stress de la mère est toxique pour le cerveau du fœtus, il est donc important d’être suivie dans de bonnes conditions, par des personnes qui ne sont pas dans le jugement et qui savent prendre en charge ce type de situation.

Peut-être que tu devrais contacter un médecin addictologue, ou même un CSAPA, car ils sont régulièrement amenés à accompagner des grossesses sous opiacés ou sous TSO, ils peuvent faire le lien avec le gynécologue qui suit y’a grossesse, et/ou la maternité où tu prévois d’accoucher.

Le mieux est de choisir une maternité de niveau 2, qui dispose d’un service de néonatalogie, car si ta maternité n’en a pas et que ton bébé a besoin de soins de néonatalogie (en particulier s’il présente des symptômes de manque importants) ton bébé sera transféré ailleurs alors que toi tu resteras à la mater au moins quelques jours… ce qui fait que tu es encore plus séparée de ton bébé que s’il est simplement hospitalisé en néonat dans le même établissement.

J’ai moi-même vécu une grossesse sous méthadone, tout s’est bien passé à ce niveau, mon fils n’a pas souffert du manque à la naissance (il est né grand prématuré à 6 mois de grossesse, par césarienne et sous anesthésie générale, suite à une hémorragie (rien à voir avec la méthadone), je sais qu’il a eu un peu de morphine au début (apparemment en lien avec les soins et l’intubation, car du fait de sa prématurité il avait besoin d’assistance pour respirer sans s’épuiser) ça a peut-être aidé à ce que les choses se passent plus en douceur. Je le prenais chaque jour en peau à peau pendant plusieurs heures (ou le papa), le peau à peau est connu pour apaiser efficacement les symptômes de manque, et si le bébé est allaité, le lait maternel laissant passer une petite partie des opiacés contenus dans le sang de la mère, ça aide à un sevrage progressif.
Et si c’est nécessaire, ils administrent de la teinture d’opium, et diminuent ensuite progressivement jusqu’en sevrage.

La durée de l’hospitalisation dépend des symptômes du bébé et de la durée du sevrage (plus les symptômes de manque sont sévères plus la dose de teinture d’opium sera élevée, et plus il faudra de temps pour arriver au sevrage).
Cependant, indépendamment de la dose que la mère prend, il arrive que les bébés n’aient aucun symptôme à la naissance, et après une période d’observation, ils peuvent rentrer à la maison rapidement avec leur mère.

Perso j’étais à 80mg en fin de grossesse (ce qui n’est pas énorme mais pas non plus un petit dosage), et pourtant à la naissance mon fils n’a apparemment pas souffert du manque. Comme quoi, ce n’est pas systématique.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Enceinte de bb4 sous metha
par Erika33, dernier post 19 janvier 2019 par prescripteur
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Grossesse et TSO - Enceinte sous méthadone
par medea, dernier post 04 mars 2014 par medea
  13
logo Psychoactif
[ Forum ] Enceinte sous tramadol depuis 1 ans
par Anneso4389, dernier post 02 décembre 2017 par Shaolin
  9
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Morphine, effets, risques, témoignages
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
19584 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
19590 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums