Test urinaire opiacés

Publié par ,
522 vues, 3 réponses
link64 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Mar 2024
1 message
Bjr,

Je suis sous Izalgi [25mg poudre d'opium], pour soulager des douleurs chroniques. Je lis que l'Izalgi, (ou codéine, tramadol) ne sont plus détectable passé 48 heures dans les urines. Les post du forum qui avancent ce chiffre sont bien sourcés : drogue info service, vendeur du test eux même, CHU...
Je suis obligé de passer un test urinaire qui dépiste plusieurs psychoactifs pour les 3 ans pour mon travail.

Cependant deux de mes collègues ont été dernièrement mis en retrait temporaire avant de re-passer le dépistage.
1. Après une rage de dent prise de codéine le collègue m'affirme avoir pris le dernier comprimé 7 jours avant le dépistage
2. Un sportif qui des fois prend aussi de la codéine quand il a été un peu loin, il m'a affirmé que ses prises sont vraiment rare et que la dernière datait de 5 jours

Donc au delà de la théorie des 48 heures, je cherche des personnes consommateur d'opiacés qui ont eu des tests et qui pourraient témoigner dans un sens ou dans l'autre, me dire quand vous avez arrêté et de fait si le test était positif.
J'ai un peu besoin de me rassurer car mon dépistage est dans 8 jours et j'ai fait une prise aujourd'hui me pensant "large" / un peu risqué j'en conviens mais j'ai des douleurs de fou sans ^^'

Merci :)

Hors ligne

 

Cypion homme
Nouveau Psycho
champi vert17champijaune3cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Mar 2022
131 messages
Blogs
Salut,

Ça dépend de beaucoup de gens malheureusement. La codéine peut être détectable que quelques heures mais aussi quelques jours (c’est plus rare quand même).

Mais en fait on s’en fiche pas mal de ça. Sincèrement c’est de la codéine, de la poudre d’opium ou du tramadol. Sauf si tu prends une boîte par jour, je penses que la dose est tellement minime pour qu’il reste des traces à J+2.

Si tu as une ordonnance, tu l’amène pour justifier s’il est positif.

Si t’as pas d’ordonnance, je penses quand même que tu devrais être honnête, en disant que ce médicament traînait à la maison et qu’il te soulage bien. Si le médecin il est humain, aucun soucis pour moi.

En tout cas, mon seul conseil ça serait de ne pas mentir ou chercher à te protéger. Un médecin c’est un médecin. Personne saura que tu as pris des opiacés. Ça reste entre lui et toi ! Donc être honnête ça marche le mieux avec les gens en général. Tu dis avant que t’as pris de l’izalgi parce que t’as quelques douleurs et il devrait comprendre :)

Je penses que tu peux arrêter de stresser, ne t’en fait pas, ca va allez wink

Tiens nous au courant,

Amicalement,

Cyp’
Reputation de ce post
 
Attention aux conseils trop confiants quand on ignore les conséquences possibles

Hors ligne

 

avatar
Stelli femme
Modératrice - Dinosaure de PA
France
champi vert37champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 Nov 2006
2161 messages

Cypion a écrit

Si t’as pas d’ordonnance, je penses quand même que tu devrais être honnête, en disant que ce médicament traînait à la maison et qu’il te soulage bien. Si le médecin il est humain, aucun soucis pour moi.

En tout cas, mon seul conseil ça serait de ne pas mentir ou chercher à te protéger. Un médecin c’est un médecin. Personne saura que tu as pris des opiacés. Ça reste entre lui et toi ! Donc être honnête ça marche le mieux avec les gens en général. Tu dis avant que t’as pris de l’izalgi parce que t’as quelques douleurs et il devrait comprendre :)

Je penses que tu peux arrêter de stresser, ne t’en fait pas, ca va allez wink

(C’est moi qui ai mis le champi, pas eu la place pour le signer)

Je te trouve bien confiant… beaucoup de personnes peuvent témoigner que l’honnêteté ne paie pas toujours dans ce domaine… le post sur les médecins généralistes et le fait d’évoquer ses consos donne un petit aperçu, et il n’y a pas l’enjeu de perdre son boulot! Dans le cas présent malheureusement on ne sait pas ce qui peut se passer en cas de dépistage positif, on ne connaît pas le médecin du travail ni les enjeux concernant le métier lui-même.
Je trouve dangereux d’être aussi affirmatif dans la confiance! Le mieux est de faire régulariser l’ordonnance le plus vite possible si elle ne l’est pas déjà pour pouvoir justifier de cette prise en cas de positivité. Et même avec ordo il n’est pas impossible que ça pose souci en fonction du métier concerné…

Hors ligne

 

Cypion homme
Nouveau Psycho
champi vert17champijaune3cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Mar 2022
131 messages
Blogs

Stelli a écrit

Je te trouve bien confiant… beaucoup de personnes peuvent témoigner que l’honnêteté ne paie pas toujours dans ce domaine… le post sur les médecins généralistes et le fait d’évoquer ses consos donne un petit aperçu, et il n’y a pas l’enjeu de perdre son boulot! Dans le cas présent malheureusement on ne sait pas ce qui peut se passer en cas de dépistage positif, on ne connaît pas le médecin du travail ni les enjeux concernant le métier lui-même.
Je trouve dangereux d’être aussi affirmatif dans la confiance! Le mieux est de faire régulariser l’ordonnance le plus vite possible si elle ne l’est pas déjà pour pouvoir justifier de cette prise en cas de positivité. Et même avec ordo il n’est pas impossible que ça pose souci en fonction du métier concerné…

Hello,

Réponse instantanée je trainais sur le forum ahah

Entièrement d'accord avec toi et je sais bien que le mauvais regard des médecins n'est jamais très loin.

Mon propos est cela dit peu clair. Pour moi, je me représente une balance bénéfice risque de mentir à son médecin dans cette situation :

- Soit le test est négatif, et dans ce cas, pas de soucis,
- Soit le test est positif et la le médecin va être suspicieux. Parce que tu as rempli un questionnaire strict (pour mon expérience, les tests étaient précédés d'un questionnaire) sur l'honneur qui te demande explicitement si tu consommes des médicaments ou des drogues.
Sans parler de ce questionnaire, être honnête sur ses prises ça permet de justifier en cas de test positif. Si tu dis rien, le médecin va trouver ça bizarre que tu dises rien et il poseras la question. Et ça vas pas l'inciter à croire ce que tu lui racontes pour lui justifier ça après.

Je suis d'accord avec toi que dans beaucoup de cas chez le médecin, il n'y a pas nécessité de parler de sa consommation. Dans le cas de dépistage et à mon avis personnel, il est moins risqué et plus avantageux d'avertir le médecin juste avant. Surtout que pour notre cher ami, la justification thérapeutique est claire.

Par contre, tout mes propos ne sont que des conseils sur ce que je ferais dans la mesure ou je me situe dans cette situation la. J'aurais du préciser que je ne faisait aucune généralisation et rendre mon propos plus cohérent la dessus.

Amicalement

Cyp'

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Rétention Urinaire avec la prise d'Opiacés
par Daze, dernier post 08 juin 2019 par marvin rouge
  13
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets - Quels opiacés ne provoque pas de rétention urinaire ?
par anonyme778979897781, dernier post 25 août 2019 par hyrda
  14
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - Sex et opiacés
par veronique france, dernier post 09 décembre 2022 par Leopardi
  8

Pied de page des forums