J'arrête... Est ce que je vais vivre l'enfer ??.. Longtemps ??...

Publié par ,
2016 vues, 7 réponses
avatar
Anaco femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jun 2023
10 messages
Blogs
Hello tous

Voilà... après 1g de coke par jour pendant 10 ans, c'est la fin, c'est trop, je m'apprête à arrêter tout.

Est-ce que certains de vous connaissent ?
Objectivement je vais vivre l'enfer n'est ce pas ???? ...
Mais pendant combien de temps ?
L'enfer s'arrête quand même à un moment?

Ceux qui connaissent, ou ont un vision... je suis vraiment preneuse de vos ressentis.

... Histoire de m'y préparer
Parce que là j'ai l'impression que ma vie va s'arrêter

Je vous remercie vraiment beaucoup

Hors ligne

 

avatar
meumeuh homme
Modérateur
Jolly Roger
champi vert35champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 Nov 2017
5266 messages
Blogs

Anaco a écrit

Voilà... après 1g de coke par jour pendant 10 ans, c'est la fin, c'est trop, je m'apprête à arrêter tout.

Salut,

Une question comme c'est important,
Lorsque tu ďis : un conso de 1gr de Cocaïne /Jour  depuis 10 ans. Tu veux dire, réellement sans aucun break ? 
Moi  par ex j'ai plus de 25ans de conso de Coke , mais ce n'est pas tous les jours non plus, depuis  toutes ces années.

Sinon, tu risques peut-être d'avoir  entre autre,   un crash niveau de l'humeur, d être fatiguée,  être irritable....

Moi j'ai eu , il y a longtemps, une période ou j'avais stopper un certain temps,  mais non perso  rien à voir avec les opis comme l'héroïne, par  exemple., où la oui le terme.enfer peut-être employé... c'est plus les cravings qui étaient tenaces, du coup j'ai préféré , en fait d'accepter ma conso tout en essayant de trouver , des moyens  pour m'aider à la gérer ma et c'est pour ainsi dire le cas, depuis quelques années, maintenant.



Le sevrage de cocaïne.

A l’arrêt de la consommation chronique, un syndrome de sevrage peut être observé. Les symptômes apparaissent quelques jours après l’arrêt de la cocaïne et peuvent persister pendant 1 à 10 semaines. Le syndrome de sevrage à la cocaïne peut comprendre dysphorie, ralentissement psychomoteur, irritabilité, léthargie, asthénie, désintérêt sexuel, bradypsychie, altérations cognitives, baisse de l’estime de soi, hyperphagie, hypersomnie, bradycardie et des signes physiques non spécifiques (sueurs, tremblements, polyalgies, etc.). Rarement, il s’agit d’un état dépressif grave avec idées suicidaires nécessitant une hospitalisation

https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … 9moignages


Amicalement,

MM

Dernière modification par meumeuh (04 juillet 2023 à  13:22)

Hors ligne

 

avatar
Anaco femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jun 2023
10 messages
Blogs
Meumeuh, vraiment merci beaucoup de ta réponse, c'est hyper sympa.

Tu m'interroges sur un point que je trouve vraiment riche, je réponds à tes questions d'abord et j'y reviens :

Bah oui... Un peu plus d'un gramme par jour en fait. (1,2 je dirais) (j'ai calculé genre 40 000 euros parf an - oui je sais ça fait un choc)
En 10 ans j'ai du arrêter 2 ou 3 semaines quand j'ai tenté des cures de désyntox mais bon à peine sortie, impossible de tenir
Donc pour te répondre : oui, non stop
Je me suis fait faire des IRM cervicaux pour avoir un petit check sur l'état de mon cerveau qui est comme fringant neuf apparemment...
Mais bon là ça devient ridicule, j'ai une famille, bref
En fait je stress comme une folle d'être déprimée et triste tout le restant de ma vie sans cocaine.
En plus je suis bipolaire, et 80% des bips sont addicts mais ça veut aussi dire que mon humeur elle peut aller dans les extêmes
et la je me dis que je rentre dans un tunnel noir triste sans intérêt sans plaisir jusqu'à la fin de ma vie

je sais j'ai certainement tort mais c'est vraiment ce à quoi je pense
et je te jure ça m'angoisse
c'est comme si j'allais arrêter de vivre


Mais bon, à un moment il faut que j'arrête, je veux pas être une grand-mère toxico quand même, t'imagines le truc !! lol

ceci étant, je te parlais de ça au début : tu me fais réfléchir, vraiment, en me disant que toi tu as fini par accepter ta conso et la maitriser, c'est ça ? tu veux dire la maitriser en quantité? en fréquence? en contexte de conso (ex: jamais toute seule mais que pour faire la fête)? ah bah là moi avec ce dernier critère je serais abstinente tout de suite wink))
Ou alors tu te fixes un certain nombre de jours sans par semaine?
Tu es stressé par les impacts sur la santé toi ou tu n'y penses pas?
Tu peux m'expliquer comment tu gère cette "acceptation de ta conso"

Ta réponse était super intéressante...

Bon en tout cas je te remercie du temps que tu as pris à me répondre, c'est vraiment gentil de ta part et tu me rassures quand

Dernière modification par filousky (04 juillet 2023 à  12:31)

Hors ligne

 

Cassandreladesconosida femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 16 May 2024
10 messages
Blogs
Bonjour,

J'arrive un peu tard dans la discussion mais je suis exactement comme Anaco.

J'ai arrêté l'alcool seule il y a 9 mois. Alcoolique depuis 30 ans.


J'ai commencé à faire de la cocaïne il y a 1 an et demi. Au début, ponctuellement. Depuis 8 mois, je consomme tous les jours, toutes les heures. À part mon mari, je pense que personne ne le sait. J'ai fait quelques arrêts  n'allant pas au-delà d'un mois.

Pour se sevrer, il faut avoir du temps. Du temps pour dormir surtout. C'est ce qui m'arrête car je suis incapable de faire quoi que ce soit quand j'arrête. Juste dormir.

J'aimerais savoir combien de temps dure cette phase de hypersomnie et apathie.  Étant généralement débordante d'énergie.

Arrêter la cocaïne me terrifié et je ne me sens pas capable.

Help.je ne veux pas faire de cure et je vois un psychiatre.

Hors ligne

 

avatar
Helgmerrich femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Aug 2023
3 messages
hello, j'ai pas consommé vraiment longtemps mais ça reste une expérience de sevrage, j'ai arrêté quand je me reconnaissais moins, quand je devenais quelque chose que j'aspirais pas à être. Ca a commencé par un "j'en rachèterai après le week-end, quand j'aurai ma paye" à attendre jour après jour le jour où j'en reprendrai, puis l'acceptation.
j'en consommais tous les jours, toute ma journée. C'était mon identité, ma "douce", celle par qui j'avais survécu toute cette année. Passé le week-end , je me suis dit que j'allais attendre le lendemain parce que la journée m'avait épuisée, la fatigue et démotivation qui a suivie pendant des semaines, je suis redevenue sensible et encore plus vulnérable qu'avant, j'ai perdu toute l'attirance et amour physique que j'avais pour moi. J'ai, et je conseille de prendre du temps pour toi, une pause, parce que tu es bien plus que toutes ces lignes, mais ça demande du temps .
j'étais terrifiée mais un peu curieuse de ce que je suis réellement.
Pour commencer avec l'assurance, si c'est ce que tu cherches à ne pas perdre, recréer les schémas qui me faisaient me sentir attirante, essayer de me faire des compliments, voir des post-its sur le miroir si il le faut, avec de la bonne musique.
La coke c'est pas que ça, pour prendre la parole, je galère honnêtement toujours mais ça me fait apprécier autrement d'être avec les autres, j'ai plus envie de les écouter, pour véritablement créer un lien. Je suis quelqu'un de très peu sociales, c'est pas du tout naturel, je tente de plus me prendre la tête, peut-être que je suis pas comme ça, je préfère rester sur le côté à observer, prendre des notes. J'aime beaucoup plus les animaux je crois, et c'est pas la C qui m'en aurait fait prendre compte.
La tristesse est inévitable, mais c'est le mentale qui change. Je prends des temps de contemplation (j'essaye!), seule, avec le chant des baleine sur l'enceinte et une petite lumière tamisée.
Je me souviens pas du flux temporel mais au bout d'un moment la fatigue a laissé place à la nostalgie des nuits sans sommeil, comme un couteau dans la ventre et l'envie de me déchirer les jambes pour un peu de fun. J'aurai aimé qu'on me dise qu'un sevrage c'est pas arrêter de vivre, que j'ai le droit de sortir ou de dormir un peu plus tard à danser dans ma chambre, bon je me prends encore trop au sérieux pour me laisser aller, mais quand ça revient je me sens fière de moi d'y arriver sans rien, juste ma petite tête qui cesse. L'amour et le respect de moi-même à suivie parce que le simple fait d'arrêter la c en était une preuve.
Ca me fait énormément du bien de me rappeler de cette phase que je pensais devoir oublier, et aujourd'hui je m'en rends compte que j'ai vraiment arrêté. Je ne me définie plus par une substance mais j'aime trouver de la douceur dans tout ce que j'entreprends ou vis.

Alors petit(e) inconnu(e), je t'envoie un peu de douceur, trouve une activité que tu aimais avant, enfant avec insouciance. Ou comme tout le monde en a une de différente, ta vision du monde, parce qu'elle est unique.
Je voyage chaque jour vers cette enfant, et j'espère continuer mon chemin avec toutes celles que j'ai été, plutôt que d'essayer de les enterrer. Même si j'ai souvent pensé que tomber dans la cocaine avait été une grosse erreur, j'ai surtout beaucoup appris pendant ce temps, grâce à elle, mais je décide de continuer sans.

Beaucoup de bienveillance, l'ennui peut-être précieux.

Dernière modification par meumeuh (22 mai 2024 à  05:13)


S'osmosent les créatures

Hors ligne

 

avatar
Helgmerrich femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Aug 2023
3 messages
Haha, j'ai pas fini..
pour le manque physique, on m'a conseillé de boire de l'eau fraîche ou pas ou de déchirer, arracher, des feuilles, dans ces moments-là. Il y a sûrement encore plus.
Reputation de ce post
 
Non mais mdr!

S'osmosent les créatures

Hors ligne

 

avatar
psyr homme
Nouveau Psycho
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Nov 2022
105 messages

Helgmerrich a écrit

Je suis quelqu'un de très peu sociales, c'est pas du tout naturel, je tente de plus me prendre la tête, peut-être que je suis pas comme ça, je préfère rester sur le côté à observer, prendre des notes.

Je trouve ça classe d'accepter et de ne pas se 'battre' contre un trait de personnalité


Je m'en tire bien, pas vrai ?

Hors ligne

 

bdm1978 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Oct 2018
58 messages
hello!!

c'est très particulier de passer de tout a rien (chez toi 10 ans) il faux se faire a l"idée qu'on ne consommera plus, c'est un combat contre soi même qu'on apprend a gérer

je n'ai jamais eu d’addiction a la coke mais j'ai fumé pendant 23 ans (avec 17 ans de culture derrière) et mon sevrage a été difficile a vivre (avec des crises d'anxiété a un point ou ce que je mangeait n'avait plus le même gout, des crises d'insomnies, des cauchemars gore) et souvent une partie de moi qui voulait relancer une culture et une autre qui me disait que sa servait a rien de refumer si c'était pour culpabiliser et craindre de se sentir mal

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] La Cocaine en sniff dure trés longtemps chez moi !
par Terson, dernier post 13 mars 2022 par Zarathoustra
  16
logo Psychoactif
[ Forum ] Aspect, gout & odeur - " Fausse " Coke ? Trop longtemps que sa dure ! Besoin d'avis
par PurpleDream, dernier post 27 novembre 2023 par PurpleDream
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Descente - Effet longtemps après première fois
par Frnctr1308, dernier post 31 janvier 2018 par BoilingBlood
  5

Pied de page des forums