PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : der richter

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 05 décembre 2020 à  20:23

Merci à tous pour vos témoignages et conseils.

Pour te répondre, zazou : Je ne me sens pas de passer du sub à la métha. Parce que, mon kiff à moi, c'est les rails. Même le sub sous la langue, je supporte pas. Je préfère encore arrêter que lâcher le sniff.
En fait, c'est ca mon plus gros problème.
Du coup, j'arrête de répondre aux gens en les quotant, je savais pas que sur ce forum, on faisait autrement. J'ai plutôt l'habitude de docti moi, je connais pas beaucoup ici.

Tu peux me décrire en détails comment protéger mon nez du mieux possible ?

Parce que ca fait 2 ans que j'ai le nez bouché. Je galère à prendre mes traces du coup.
J'ai quelques fois (3 fois je crois) légèrement saigné du nez après une trace.

La narine gauche est plus sensible et j'ai parfois très mal en le prenant par celle ci. Mais c'est aussi la plus souvent un peu débouchée. Mais j'aspire mal par la gauche, il me faut la droite, c'est la meilleure, ca va vite, une plus grande forte d'aspiration bref... Bref, je su …

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  21:31

Il y'a comme un monstre en moi, qui a besoin d'être nourri régulièrement. Alors je le fais, je le fais. Mais j'ai l'impression qu'il prend le dessus.

J'ai ma famille, mais je me sens seule. Je suis différente. Je ne serai jamais celle que je veux être.

Et mon passé me hantera toujours.

J'en ai marre de me battre.

Stelli, ton témoignage fait plaisir à lire.
Ca fait toujours plaisir de voir quelqu'un heureux, quelqu'un qui s'est relevé. Tu as été courageuse.

Comme moi à un moment.

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  20:47

[quote=Dragonflyy]Coucou !
Déjà, je t'envoie plein de bonnes ondes !

Ensuite, je rejoins ce qui s'est dit plus haut. Tu n'es pas inférieure à qui que se soit.
Tu as peut-être juste besoin d'une béquille ! Le sub peut-être ? Ou des AD ? Ou peut-être encore autre chose qui sait ? ( je parle là, d'activités ou quelque chose de ce style)
Je pense qu'il serait utile d'aller voir quelqu'un pour parler, un psy par exemple. Tu peux aller en csapa, tout est pris en charge, et souvent les équipes sont très sympa et compréhensives. Aussi, les forums comme ici peuvent être très utiles! Personnellement je me suis inscrite y'a qques semaines et ça me fait un bien de fou d'échanger avec des inconnus, de poster des pensées sur le blog,( moi c'est l'addiction à l'héro et la tso ).
Je pense par ailleurs que ce n'est pas " sain " que ton homme s'occupe de ton dosage du sub. C'est ton combat, et il ne faut pas que ça rajoute des tensions autour de toi.

En tout cas j'espère que ça va aller pour tes exam …

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  20:30

[quote=joel92]Je t'envoies du soutien.

A mes yeux il n'y a pas de honte à être sous sub, ni sous AD, peut-être que si ton désir est de reprendre des AD il faut que tu vois avec un psychiatre, peut être que ça peut t'aider à te stabiliser si tu veux arrêter le sub ensuite.

Perso je suis sous AD, la dépression est une maladie qu'il faut prendre au sérieux, si tu te sens désemparée, peut être que tu as besoin de soutien de la part d'un psychiatre et peut être d'une psychothérapie.

Par contre, à mes yeux il me semble contre productif que ton mec gère tes doses de sub, ca a l'air d'être source de tension, peut être que tu peux voir avec le doc pour trouver une dose "stable" à prendre quotidiennement. Tu sembles déjà en souffrance ce n'est peut être pas la peine de rajouter des tensions (?). A toi de voir, c'est juste mon avis.

En tous cas tu as ton mon soutien, je repasserai sur ce thread.

A bientôt et bon courage.[/quote]
Voir un psy, un psychiatre... je bloque un peu. Ca me ferait ce …

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  20:22

[quote=Bambou91]Salut,

J ai été dependente de la codeine pdt plus de 25 ans et même si ma situation familiale n est pas la même je ressentais la même chose que toi. Mais par contre, le sub m'a changé la vie. J ai commencé à 24 mg puis descendu à 6 mais récemment j ai doublé ma dose, donc 12 mg. J entends beaucoup de personnes dire que le sub c est l enfer, vaut mieux pas commencer, etc... Je ne compte pas l arrêter. J en ai pris conscience y a un moment déjà. Pourquoi devrais je arrêter un produit qui m a permis de me sentir mieux, plus a courrir les pharmacie, plus de manque... Je compte diminuer, oui, mais arrêter non. Par contre je le prends sous la langue. Tu devrais essayer de voir le sub comme une béquille sur laquelle t appuyer pour t aider à avancer. Tu as ton copain et tes enfants. Ça c'est bien. Mais surtout n ai pas honte de prendre du sub, même devant le corps médical. Au contraire. Je te souhaite f aller mieux et surtout que tes résultats d examens soient bon. Courage.[/q …

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  20:18

[quote=Rick]Tu n'es pas inférieure à une personne non addict

a ta place je me concentrerai sur autre chose que mes addictions pour agir sur ces dernières, un chemin indirect. ma priorité, ce serait d'améliorer mon estime de soi. Via des activités : bénévolat, travail, sport, tout.[/quote]
Peut-être pas inférieure alors. Mais différente. Et puis surtout, incapable de vivre en étant moi. D'ailleurs, je sais même plus qui c'est "moi" ? Ca fait tellement longtemps que j'ai pas été clean.

J'ai eu mon diplôme il y'a quelques jours.
J'attend que les soucis de santé et d'autres bordels se terminent pour aller bosser.

Ca me fera certainement du bien... ou pas.

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  20:15

[quote=Snap2]Comparer une addiction avec une maladie génétique incurable comme le diabète me semble complètement hors de propos. Cependant je te rejoins sur le fait que la culpabilité pour les usagers n'apporte rien de bon. Il n'a rien de fataliste avec les addictions et c'est important de laisser le patient la possibilité d'empowerment et de reprise en main de sa situation.

Plein de courage et de bonnes vibes à l'auteure du post, et ne lâche rien ! Continue de t'entourer de bonnes personnes avec des pensées positives. Un suivi psychologique en TCC pourrait t'aider à gérer tes émotions sans utiliser de produits et te rendre plus à l'aise avec toi-même en te comprenant mieux ^^[/quote]
Merci!

Oui, un psy m'aiderait, j'ai jamais été foutu d'y'aller plus de 2 séances. Je sais pas parler.

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  20:13

[quote=prescripteur]Bonjour, il n'y a pas de raison de culpabiliser pour une prise de Subutex, surtout inferieure à 16 mg. Mais il est important de trouver la bonne dose (et s'y tenir) et de chercher et accepter une prise en charge psychosociale qui est en principe à associer au Subutex (mais malheureusement rarement faite). Un CSAPA peut t'aider gratuitement, même s'il ne prescrit pas le subutex. J'entends par là guidage psychologique, aide sociale etc..

extrait du RCP du Subutex

[quote]4.1. Indications thérapeutiques

Traitement substitutif de la pharmacodépendance aux opioïdes, [b]dans le cadre d'une thérapeutique globale de prise en charge médicale, sociale et psychologique.[/b][/quote]
L'important est de trouver un équilibre avec le subutex et toutes les interventions non médicamenteuses. Et quand cet équilibre sera atteint et persistant, il sera temps de penser à reduire les doses de Sub mais pas avant.
Si tu étais diabetique ou hypertendue est ce que ton but serait d'arreter t …

Decro - Sevrages... et après ? » Sevrage Subutex 6 mois après » 01 décembre 2020 à  10:30

Félicitation à toi et bonne nouvelle vie...

Je suis passée de 32mg à 2mg il y'a quelques temps. (Toujours en trace le sub comme toi)
Je ne savais même pas que 0,4mg de sub existait...!
2mg me paraissait tellement dérisoire. J'étais restée 4 jours sans rien et sans trop rien ressentir du manque.

Hélas, j'ai remonté à 12/16mg.

En voyant qu'il y'a aussi du 0,2mg...
Je me sens tellement loin, je suis complètement découragée.

Moi qui pensais que 2mg était le dosage le plus bas...

En tout cas, encore bravo à toi.

TSO - maintenance aux opiacés » Marre d'être ce que je suis... » 01 décembre 2020 à  09:48

Salut tout le monde.

J'ai 31 ans, je fais le point sur ma vie. Et j'ai honte de moi.

J'ai commencé les addictions très jeunes.
Ce qu'il y'a de bizarre, c'est qu'avant même de connaitre réellement ce qu'était la drogue, je voulais déjà être dedans. Je me souviens que des 12 ans, je me faisais des films la dessus.

A 15/16 ans, j'ai commencé ce qui m'étais accessible : l'alcool et des médocs. (benzo ou anxiolytiques) Comme avec moi, c'est tout ou rien, j'y' allais comme une bourrine, ce qui m'a donné bien mauvaise réputation très vite.

Heureusement, mon meilleur ami/ amour de l'époque m'a beaucoup aidé la dedans, veillé sur moi et m'a empêché de faire parfois n'importe quoi.

Par contre, il n'a rien su faire quand j'ai rencontré ce dont je rêvais depuis longtemps : des gens, bien plus âgés, qui prenaient de l'héroïne.
J'ai choisis la drogue, je ne lui ai pas laissé le choix. Il a disparu.

Et moi, ca été la descente aux enfers. J'ai galéré parmi des sales types, j'ai habité 1 an ave …

Médicaments psychotropes » Des personnes qui sont sous antipsychotiques à cause de bad trip? (Solian / Amisulpride pex) » 01 décembre 2020 à  09:25

Salut,

J'ai été sous solian et norset pendant un long moment. Ca m'a sauvé la vie, la dépression était en train de me faire crever.

Ca donne quoi pour toi, ca fonctionne?

Cannabis » Fumer quand on a des enfants  » 01 décembre 2020 à  09:18

Coucou Lola

J'arrive un peu tard mais je peux donner mon avis sur tes questions car j'ai fumée quelques temps avec mes enfants en bas âge quand j'étais maman solo.

Déjà, avec une petite de 3 ans et une de 7 ans, je trouve ca beaucoup trop jeune pour aborder le sujet de la drogue. Donc ta petite de 5 ans, ne va rien lui apprendre la dessus, ce serait n'importe quoi à mon sens.
Aussi le fait que les enfants peuvent le répéter à la maitresse par exemple, et les conséquences peuvent être dramatique.

Bref, pour moi, les enfants n'ont pas à être mêlé à ca.

J'ai pas été une maman parfaite non plus. Je fumais déjà, donc quand elles me demandaient ce que je fumais, très rarement, je leur disais juste que c'était une cigarette. Elles ne relevaient pas du coup.

Je fumais dehors quand elles sont la.
Et le soir, c'était mon petit moment à moi, quand elles sont couchées, ou j'étais posée devant le pc.

C'était une dure période, avec dépression, anti dep et shit + copain à la con.

Ma vie s'est …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 14 septembre 2018 à  11:41

[quote=Caïn]Par rapport aux problèmes de zen. Tu peux humecter ton cachet, ou ton bout de cachet, genre tu le mets dans ta bouche et le ressors tout de suite. Après tu as un mélange un peu moins sec et corrosif (c'est ce que je fais pour chaque rail, zéro problème de nez), genre un peu comme une C. un peu "grasse".
Le mieux étant pour moi le spray, technique où tu dissous ton cachet dans ton sérum phi, et tu mets le mélange dans un spray nasal. C'est une bonne technique aussi. je l'utilise aussi tous les jours. (En fait chaque jour je me fais un spray et deux traces).[/quote]
D'accord! Merci bien pour l'astuce !

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 13 septembre 2018 à  20:46

[quote=Caïn]D'accord avec Noyer c'était très prévisible.
Ce qu'il faut voir avec les micro-traces, c'est que c'est au moins aussi difficile de résister à la tentation, parce que l'on se dit : c'est pas grave ça reste une conso minime.
Certes mais à condition de ne pas les multiplier, ça part toujours plus vite que prévu !
Regarde et note bien ce que ça fait au final.
Bon courage à toi,
C.[/quote]
Oui,et puis j'adore ce qui passe par le nez. Donc j'adore me faire des traces. Cela dit, je me traine encore mon 8g depuis samedi, il me reste un p'tit quart, c'est encore pas si terrible. Mais ouais, j'vais essayer de pas augmenter tout ça ... je vais essayer aussi d'y aller doucement avec ma narine, parce que j'ai saigné un peu du nez hier.
Merci Caïn, bon courage à toi aussi.

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 11 septembre 2018 à  08:57

Oui, on sait jamais, un jour peut-être.

J'ai opté pour les micro traces plusieurs fois par jour. J'sais pas trop si c'est la meilleure solution mais c'est ce qui m'a paru être la meilleure pour lutter contre les craving, nourrir le monstre petit à petit.
Je fais comme ça une croix sur la grosse défonce d'un coup, et je choisis la petite en plusieurs fois.
Attendre la récompense du soir ou du week-end comme je l'espérais au début est plus difficile que je ne le pensais. (sans decc' ...)

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 08 septembre 2018 à  19:19

[quote=Caïn]C'est marrant Der Richter, j'étais un peu dans la même situation que toi quand j'ai été voir un doc (addictologue qui m'a pris du jour au lendemain). Je prenais de la came mais en dose ultra-light (1g me faisait une semaine) et en plus comme mes derniers plans étaient pourris, je crois qu'en dose réelle d'héro que je prenais c'était quasi homéopathique. Du coup le manque il a été psychologique essentiellement. Et quand je suis arrivé chez le doc, j'étais plus du tout en keum, mais pas le moral ça c'est sûr.
Donc il aurait pu me dire, tiens bon mon gars le plus dur est fait et après tu seras clean et heureux. Ben non, parce que je lui ai dit la vérité : à savoir que dès que mon dealer rentrerait de vacances, je retaperai allègrement (c'est toujours bon de retaper après un break de quelques jours ou quelques semaines). Et donc c'est parti sur une prescription pour une semaine, avant d'être bon pour une fois par mois. Bon dosage bas hein : 2 mg. Mais j'ai réussi l'exploit de …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  21:18

[quote=Anonyme6408]Du coup ce serait pas plus simple à gérer en achetant une boîte au marché noir une fois de temps en temps ?

Parce qu'en allant consulter, ou bien 1/ tu n'y vas qu'une fois, t'as ton ordo, tes quelques boîtes et tu ne retournes pas consulter afin d'éviter de foutre le doigt dans un engrenage (mais si tu veux à nouveau une ordo ultérieurement ça risque d'être chaud) 2/ tu entames un "vrai" suivi, tu vas récupérer ton ordo chaque semaine/mois et tu te retrouves avec bien plus de boîtes que nécessaire pour satisfaire ton péché mignon et là attention au dérapage...[/quote]
Ben au noir, j'ai plus de plan du tout depuis un bail. Ce mec, ça a été un hasard, et il a juste passé 1 cacheton, ça va pas plus loin.
Je voudrais en avoir des boites, je ne saurais pas à qui m'adresser en fait, je n'ai que lui.
A une époque, mes plan d'héro et autres prod en tout genre ne manquait pas, mais c'est terminé depuis longtemps...

Je sais pas ce que je vais faire ensuite. Je sais que la, …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  20:45

[quote=Anonyme6408]Oui, c'est comme ça que j'ai eu ma première ordo.

Mais le doc n'en avait pas rien à foutre.

J'étais salement dépendant à la codéine à l'époque, quand je lui ai décrit ce que je vivais il a bien compris que j'étais pas un menteur, lui-même était un ancien dépendant aux opiacés et avait décroché grâce au sub. Donc bon on va dire qu'on se comprenait. Bilan j'ai eu ma primo-prescription par un généraliste que je voyais pour la première fois, sans analyse d'urine. Mais bon, j'imagine que cette situation se présente pas tous les jours non plus.[/quote]
D'accord... ben merci de faire partager ton expérience perso.
Moi, il va falloir que je mente la... car si je dois dire la vérité, ça donnerait : "voila, je suis sevrée des opiacés, mais je sais pas vivre sans, et je veux mon jouet pour survivre. Tout de suite." (ou j'dois donner à manger à mon monstre, si on pige la métaphore...)

[quote=thecheshirecat]C'est tout à fait possible, oui. Quand je me suis retrouvé dans la m …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  19:43

[quote=Anonyme6408][quote]Il me reste encore bien du sub depuis le week-end dernier et j'attend sagement demain soir[/quote]
[quote]j'attend ce week, ma récompense pour ma dernière trace[/quote]
On arrive presque tous à se garder une dernière trace, un dernier pet, un dernier fix... "récompense". C'est quand faut gérer la profusion que c'est compliqué.

Mais bon, je comprends ta démarche même si je peux paraître décourageant. Et au pire tu seras juste accro au sub, ça va y a pire, c'est légal, on peut l'avoir gratos en CSAPA, c'est pas non plus la déchéance intersidérale.[/quote]
Y a toujours pire... Je fais ce que je peux, juste...

T'en as déjà vu des docs traitants filer ça comme ça , toi?
Ca me parait tellement improbable, j'ai la sensation que je vais me faire jeter, va savoir pourquoi...

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  19:18

[quote=Anonyme6408][quote]je vais y aller à tâtons je pense. Me retenir, me garder ça pour les moments les plus durs, je sais pas trop...[/quote]
[quote]je sais pas ou je vais, je suis surtout complètement paumée.[/quote]
La simple superposition de ces phrases laisse penser que tu vas toujours trouver une raison de consommer chaque jour.

Quand tu prenais de la codéine ou un autre opiacé, t'étais capable d'en acheter une bonne dose et te dire "je le réserve pour le week-end" ? Et bon, consommer quand le moral est au plus bas c'est le meilleur moyen d'aller vers une conso pathologique, qui n'aura rien de récréative...

Quant au fait d'aller en CSAPA pour choper du sub, si tu souhaites en avoir régulièrement (plusieurs ordonnances) tu vas devoir aller consulter chaque mois (voire chaque semaine au début). L'air de rien c'est pas toujours super fun, entre l'attente et le médecin qui peut être parfois assez chiant.

Bon courage ensuite pour garder toute ta tête quand t'auras 4 boîtes de …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  18:41

[quote=Caïn]Faut y aller en confiance et au feeling. Si le toubib est addictologue, il a quand même un minimum de notion des médocs. Honnêtement, mais je peux me tromper, je crois pas que l'on puisse avoir un traitement sub et l'utiliser en récréatif (genre juste le week-end). Une fois que tu as le truc prévu pour tous les jours, ben tu as pas envie d'attendre le week-end (surtout si on est le lundi). En revanche, ce qui est faisable (même si je serais bien incapable de le faire), c'est d'en prendre le minimum au quotidien, de façon à pouvoir te faire plaise le week-end, genre en multipliant par deux ce que tu as pris tous les jours.
A voir, mais quand tu en as (même juste un peu, genre 0,8) disponible chaque jour, il faut une sacrée volonté pour en mettre de côté.
Bonne chance en tout cas,
C.[/quote]
Merci pour tes conseils... je vais y aller à tâtons je pense. Me retenir, me garder ça pour les moments les plus durs, je sais pas trop... je sais pas ou je vais, je suis surtout complè …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  14:33

[quote=psychodi]salut Der richter

je trouve pas ça incongru d'aller demander une prescription de Subutex pour éviter de devoir en acheter dans la rue...mais après, il faut trouver un prescripteur compréhensif...et ne pas trop mettre en avant un "usage récréatif" car en addictologie, meth et sub sont d'abord (du point de vue soignant et surtout des médecins) des médicaments et des traitements...si d'emblée tu le présentes pour du festif occasionnel, ça va s'apparenter à du mésusage (si en plus tu le sniffes, alors là...)...et donc ça sera sûrement non...on te dira d'aller en acheter dans la rue et point...

par contre, mettre en avant comme tu le fais sur ton 1er message le fait que le manque de prod/la recherche de prod/la gestion des prod crée une sorte de handicap dans ta gestion de vie quotidienne, ça ça peut intéresser un CSAPA...demander une sorte d'équilibrage du traitement, de l'aide sur ce point dans l'objectif d'équilibrer ta vie, c'est entendable (et généralement entendu en …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  14:13

[quote=cependant]Salut,

sans vouloir faire un HS, ton thread me parle !
En vrais, parmi tous les opiacés que j'ai pris, le sub je ne l'ai que côtoyé, mais le besoin que t'exprimes ça me rappelle drôlement le mien...

[quote=Der Richter]C'est pour ça que je pensais le prendre à usage récréatif, genre que les week-end... Ma récompense à me foutre dans la tête des le lundi matin pour supporter la semaine qui m'attend, tu vois ce que je veux dire ?

[...]

Mais du coup, ce serait con, puisque ça m'obligerais à en prendre tout les jours... alors que moi , c'est pas le but que j'ai... même si je sais que ça peut vite basculer, j'en ai que trop conscience.[/quote]
J'aimerais tant avoir une prescription pour un [b]t[/b]raitement de [b]s[/b]ubstitution [b]o[/b]ccasionnel, mais j'ai cru comprendre que ce n'est vraiment pas prévu. Ou on est accro physiquement (et le tso est envisageable) ou sinon on est pas accro et on n'a pas de problèmes, non ??

Et pourtant ! Je n'envisage plus la vie sans un …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  10:46

[quote=Caïn]Si on t'a passé du sub, ça devait être un 8 mg, s'il te fait plusieurs rails. ça m'était arrivé quand je prenais de l'héro, de temps en temps un gars sous traitement m'en passait.
Et j'adorais ça, étant un consommateur occasionnel et à petite dose d'héro.
Mais ce qu'il faut savoir, c'est que cet effet agréable du sub il disparaît avec l’habitude. ça devient neutre. Bon pour moi c'est cent fois mieux que rien et j'ai aucune intention d'arrêter mon traitement.
Ce que je ferai à ta place, c'est de lui dire que tu as recommencé à prendre de l'héro mais comme y'en avait plus, tu es passée au sub. Que tu es mal si t'as rien etc.
En revanche attention, si tu lui dis que tu l'as pris en sniff, il risque de tiquer et de préférer te mettre au suboxone (qui est supposé ne pas être sniffable, ce qui n'empêche aucun usager de le sniffer mais bon, autant avoir le bon prod).[/quote]
Merci de ta réponse. Je crois que c'est pas du 8mg, mais un p'tit 4, voir un p'tit 2mg, je redemanderai …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Se faire prescrire du subutex car on est accro... au subutex. » 06 septembre 2018 à  09:04

Salut à tous,

Comme ça, ça parait un peu délirant peut-être (quoi que ?) mais je voudrais que mon addicto me prescrive ça. (J'étais à la métha il y a 10 ans et j'ai arrêté au bout d'un an).
Sauf que ça fait longtemps que j'ai comblé ce manque avec d'autres conneries. Codéine. Puis kratom, depuis février, dont je me suis sevré depuis à peu près 3 semaines.
Donc, je ne prend plus rien, ou quasiment. On m'a passé il y a une semaine un sub, que je prend en plusieurs traces (j'attend ce week, ma récompense pour ma dernière trace) et je me suis dis qu'avec ce que j'endure en étant "clean", je peux pas rester comme ça, c'est juste impossible pour moi.
Craving pas possible, pétage de plomb, j'ai besoin de quelque chose pour vivre moi, un opiacé, un truc, et le sub m'a semblé parfait. L'effet me revient tout le temps, c'est devenu un rêve, qui me hante en permanence.
Je peux plus gérer le manque de prod et ma vie en même temps, c'est un coup à se finir définitivement un de ces quatre, ou encor …

Kratom » Le kratom : retour d’experience après un an de consommation  » 28 août 2018 à  13:09

[quote=Actarus]Salut,

Je ne sais pas si c'est possible pour quiconque de se passer de "béquilles" pour vivre, la question pour moi serait plutôt quelles béquilles....

En ce qui me concerne je pense qu'absolument tout le monde à une ou plusieurs béquilles, voici quelques exemples de béquilles auxquelles je pense:

-le sport
-la cigarette
-le sexe
-le travail
-les jeux d'argent
-l'austérité ou l'ascétisme (pour moi c'est aussi une béquille)
-la bouffe
-le café
-....

Voilà pour quelques exemples de "béquilles" légales, les illégales vous les connaissez, personnellement je ne fais pas trop de différences entre les deux, à mon sens le secret c'est de savoir maintenir un équilibre et de la mesure dans ce que l'on fait.
Je connais des drogués du sport qui se sont bousillé le corps à force d'exagérer, des drogués du sexe qui sont incapables d'avoir une relation stable et de long terme, des drogués du boulot qui ont plein de fric mais ne connaissent pas vraiment leurs gosses......

[b]Donc …

Kratom » Le kratom : retour d’experience après un an de consommation  » 28 août 2018 à  13:06

[quote=Mister No][quote]Et bien c'est bien pour toi, tu ne trouves pas de quoi te plaindre, mais ce n'est à mon avis pas le cas d'une majorité de consommateurs quotidiens d'opiacés, beaucoup se plaignent de constipation même après des années et avec un régime adapté, l'usage chronique d'opiacés peut provoquer[/quote]
Le non usage chronique d'opiacé peut provoquer une vie fade et chiante pour certains.
Quand la balance qui penche du bon côté, les effets secondaires sont plus supportables.
Après, il faut accepter que certains consommateurs gèrent le dosage et ne se mettent pas en risque d'OD. Ils existent et ça s'apprend. Quand j'étais sous skénan, je n'ai jamais pris ce risque, je n'ai jamais forcé la dose au point de gerber ou rarement histoire d'honorer les toilettes d'ASUD. Je gardais même de la marge pour une petite conso d'alcool à l'occase.
Par contre, j'ai connu des personnes qui flirtaient avec l'OD à chaque shoot en cherchant un flash en continu au point de ne plus pouvoir gard …

Kratom » Le kratom : retour d’experience après un an de consommation  » 27 août 2018 à  20:25

[quote=Mascarpone][quote]J'ai du mal à comprendre comment on peut inciter quelqu'un justement à continuer de s'enfoncer dans quelque chose qui ne nous va pas. Si c'était pour le regard des autres, je l'aurais précisé et je comprendrais ta remarque car je suis d'accord avec ça. Mais ce n'est pas pour le regard "des autres". C'est aussi pour le regard de ma mère, qui voudrait que sa fille se sente épanouie et qu'elle n'est pas besoin de substituts pour vivre sa vie en étant heureuse, c'est pour le regard de mes deux petites filles aussi, pour qu'elles voient leur mère heureuse ? Pour pas crever d'une overdose. Pour s'occuper d'elle avec plus de sécurité.[/quote]
Donc, en étant honnête, ben si, c'est bien, en partie importante pour le regard des autres :D



De plus, je ne vois pas où tu vois dans les propos de Pierre une incitation :thinking: il pose juste une question...Et une question légitime, à mon sens, quand on voit les nombreux témoignages ici, où les gens se retrouvent au minimum …

Remonter

Pied de page des forums