Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de GordReno.C17 » J'ai pas respecter le contrat d'addictologie » 12 décembre 2023 à  01:11

[quote=Stelli]Le statut de pair-aidant est une aberration. Tout simplement parce que les professionnels avec qui tu bosses sont généralement incapables de te voir autrement qu’à travers tes consos, et que tu n’auras jamais la reconnaissance que tu mérites. Tant que les consommations seront diabolisée, et les PUD réduites à leur conso, on n’avancera pas.
Pair-aidant, c’est une fois encore une manière de maintenir les PUD à l’écart de l’équipe et des « professionnels » (et ce peu importe les compétences ou diplômes de la personne.

En cas de problème tout sera toujours mis sur le dos des consommations de la personne, et la stigmatisation vécue par le pair-aidant et reproduite par la structure qui l’embauche, peut-être destructrice.

Cette situation n’existait pas avant la professionnalisation des CAARUD… tout était fait par les PUD elles-mêmes, il n’y avait pas de différence pro/PUD, tous les intervenants étaient des PUD ou presque…

Il y a une énorme hypocrisie dans le milieu de la RDR et de l’addicto envers les professionnels qui consomment. S’ils sont embauchés comme pros, ils doivent taire leurs consommations (même si elle sont connues), avec un interdit qui impose de ne jamais les révéler aux usagers de la structure, sous peine de voir critiquer sa « posture professionnelle ». Et inversement si tu es embauché comme pair-aidant, tes compétences ne seront pas reconnues à leur juste valeur, avec une rémunération souvent inférieure.

Les pairs aidant ont le Q entre 2 chaises![/quote]
Malheureusement, un peu le même constat de mon côté...

J'essaye de bosser dans la RDR et malgré une expérience depuis 2008 (d'abord en milieu festif puis en e-RDR comme on dit maintenant), une reprise d'étude universitaire grâce à la validation des acquis (VAPP) pour obtenir un diplôme de prévention des conduites à risques, puis plus récemment une certification de patient experts / pair-aidant concernant les addictions, rien.

Pire, depuis cette dernière, lors de mon plus récent entretien d'embauche (CAARUD), j'ai bien senti que la directrice bloquait sur ça : de fait, cette certification signifie que tu es (ou a été) usager.

C'est trop souvent la même histoire face à des professionnels de santé : d'un côté les soignants, de l'autre les soignés...faudrait surtout pas inverser les rôles hein ! :non: :mur:

Pour eux les savoirs expérientiels ne comptent pas...

Et effectivement, je me dis que suite à la loi qui a reconnue la RDR (2004 ?) et aux politiques publiques qui ont suivies, la professionnalisation à eu tendance à écarter (de fait) les usager-es de ces structures...alors même que ce sont pourtant des assos d'auto-support qui sont à la base de la RDR !!!

Après, faut pas s'étonner non plus d'une méfiance - et d'une défiance - toujours plus grande envers les "sachants"... …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Ces biais cognitifs qui nous desservent » 29 novembre 2023 à  01:07

[quote=Morning Glory]NON. Je ne suis pas d'accord...

Du coup il me semble aberrant de classer la population entre ceux qui ont des biais et ceux qui en seraient exempts. Ca me paraît extrêmement dichotomique et surréaliste.[/quote]
Attention, ce n'est pas du tout ce que je dis dans mon message !
Je t'invite à le relire et à visionner la vidéo postée à ce sujet pour mieux comprendre.

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Ces biais cognitifs qui nous desservent » 20 novembre 2023 à  01:08

[quote=Morning Glory][u][b]La soumission à l'autorité[/b][/u]

[quote]L'obéissance (ou soumission à l'autorité) est l'une des formes de l'influence sociale. En psychologie sociale, il est question d'obéissance lorsqu'un individu adopte un comportement différent parce qu'un autre individu, perçu comme une source d'autorité, le lui demande/impose. L'individu dominé reconnaît à un autre, ou à un gouvernement une valeur certaine. Lorsque cette reconnaissance est faite, l'individu passe alors un accord tacite, un consentement avec le supérieur qu'il a reconnu ; il échange sa liberté contre la volonté générale d'être assuré et sécurisé.[/quote]
C'est donc le fait qu’une personne ou une entité représentant une autorité pour nous, ayant un ascendant sur nous, semblent avoir raison et dictent nos croyances et actions. Nous nous conformons ainsi préférentiellement et fortement à leurs idées, au lieu de celles d'autres personnes ou entités ne faisant pas figure d'autorité. Cela nuit également à notre propre esprit critique car nous ne faisons pas figure d'autorité sur nous-mêmes.[/quote]
Une vidéo intéressante en rapport avec la soumission à l'autorité et le sujet des biais cognitifs, où cette enseignante (aussi membre du comité d’éthique du CHU de Bordeaux et de l’Institut universitaire de France) explique comment l'idéologie des biais cognitifs permet de dévaloriser les capacités de jugement politique des populations.

"Si les citoyens ordinaires ont un mode de raisonnement qui est défaillant, alors finalement c'est la démocratie elle-même qui devient problématique".

En somme, il y aurait ceux et celles exempts de biais et en capacité de prendre des décisions, et les autres.

Et paradoxalement, cette idéologie s'inscrit dans un contexte d’ingénierie sociale, avec par exemple les techniques de nudgings qui exploitent ces biais notamment pour "orienter les populations dans la "bonne direction" par des techniques d'incitations qui ne sont pas perçues".


[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Z71oV00aqxk[/youtube] …

Le blog de Ergot des Aigles » Microdosage Psilocybine, Etude, Effets et Protocoles (Dépression) » 28 avril 2023 à  02:58

[quote=Ergot des Aigles]Une autre raison pour laquelle il ne faut pas microdoser quotidiennement, c’est qu’il existe un hypothétique risque pour lequel n’ont pas encore été compilées assez de données, à savoir le problème de valves cardiaques . Les psychédéliques classiques interagissent également avec d’autres récepteurs comme le 5-HT2B, qui sont également présents dans le coeur. Même si la psilocybine possède un potentiel d’union avec ce récepteur très faible (Ki=4.6 nM), nous ne disposons toujours pas d’assez de données pour omettre totalement cet hypothétique effet négatif et il est préférable d’éviter le microdosage trop fréquent par précaution, ou au maximum durant quelques mois de l’année (la fréquence variera selon les protocoles).

Pour finir concernant les risques potentiels, les microdoses de psilocybine sont déconseillés pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques comme les problèmes de bipolarité ou la schizophrénie. Le risque est également valable si un de vos parent au premier degré est diagnostiqué.[/quote]
Pour l'affinité de la psilocine avec les récepteurs 5-ht2b, j'avais pas l'impression que c'était si faible (en comparaison par exemple avec la MDMA [url=https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12761331/]qui semble provoquer les mêmes conséquences[/url] - valvulopathies - que les fenfluramines).

[quote][u]5ht2b[/u]: 4.00 DOB, 4.00 MDA, 4.00 Aleph-2, 4.00 2C-B-fly, 4.00 2C-B, 4.00 TMA,[b] 4.00 psilocin[/b], 4.00 TMA-2, 4.00 2C-E, 4.00 2C-T-2, 4.00 4C-T-2, 4.00 MEM, 4.00 DOM, 3.97 mescaline, 3.93 6-F-DMT, 3.91 5-MeO-DIPT, 3.91 DMT, 3.88 DPT, 3.70 DOET, [b]3.64 MDMA[/b], 3.48 DIPT, 3.32 5-MeO-MIPT, 3.13 DOI, 3.11 LSD, 3.01 lisuride, 2.72 cis-2a, 2.17 SS-2c, 1.81 RR-2b, 0.69 5-MeO-DMT; 0.00 salvinorin A; ND: 5-MeO-TMT, ibogaine, EMDT, morphine, THC[/quote]
https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0009019

Sinon dans les risques, je rajouterais la déréalisation : ça arrive régulièrement sur le subreddit microdosing, en particulier quand c'est pris pendant plusieurs mois ou à l'extrémité la plus élevée niveau dosages. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » L'analyse de drogue à distance : Psychoactif en a rêvé.. et l'a fait ! » 18 mars 2023 à  03:06

Merci !

[quote= plotchiplocth]oui. néanmoins pour avoir suivi il me semble que il y a de nombreuses différences, d'intention, de finalité. mais malgré mes lectures au cours du temps je peux me tromper

- pas que dans des cas suspectés de dosage anormalement élevé, de présence d'adultérant, de tromperies, ou encore centré sur les molécules émergentes (ca c'est plus de l'analyse pour la veille sanitaire)
- pas dans une approche sensationnaliste et/ou alarmiste
- pas que pour PA (nous), mais aussi pour Psychonaut et Safe/RdR à distance
- permettant de pouvoir le routiniser pour celleux qui le voudrait,
- permettant d'analyser des produits préparés pour usage
- délai court / résultat rapide
- pour le plus de personnes possible[/quote]
En fait, nous avons fait des alertes pour informer dans les cas qui le nécessitaient, mais en vrai ça représente peut-être 1/3 maximum de nos analyses : les autres qui sont clean ne sont jamais publiées pour ne pas faire de pub à un shop en particulier (vu qu'on analyse surtout des NPS ou des substances du marché gris). Au moment où on a commencé, beaucoup d'usagers avaient une confiance aveugle dans les rcshops, ce qui a conduit à des accidents (erreurs d'étiquetages, etc.) donc notre intention était d'aller vérifier la réalité du terrain. Mais nos analyses ne sont pas réservées à un public spécifique, car si au début nous avions surtout des demandes sur Psychonaut, ensuite on a été contacté par les réseaux sociaux ou maintenant via des messageries instantanées. Là on essaye de se pencher sur ce qui circule en CBD shops vu que c'est un peu la jungle (et que personne n'a l'air de trop s'en soucier)...donc ça touche encore une autre communauté.

On ne demande pas spécifiquement (contrairement à SINTES qui lui est pour le coup, un dispositif de veille sanitaire) que le produit produise des effets secondaires ou soit adultéré, mais c'est vrai que quand on est limité par le nombre d'analyses à pouvoir réaliser (les labos étant aussi bénévoles), on a tendance à prioriser les produits qui semblent suspects. C'est malheureusement la limite à un travail bénévole et sans soutiens institutionnels (par exemple en Espagne ou au Royaume Uni, l'analyse à distance est subventionnée donc ça change clairement la donne en terme d'échelle...). …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » L'analyse de drogue à distance : Psychoactif en a rêvé.. et l'a fait ! » 18 mars 2023 à  02:48

[quote=Morning Glory][b]Voyez comme l'union fait la force, imaginez ce qu'on pourrait faire si toutes les structures de RdR se synchronisaient et luttaient ensemble ! Cette bonne nouvelle peut être une bonne occasion de nous rapprocher et de nous allier les uns les autres face à un État qui nous opprime tant ![/b]
Célébrons ensemble ![/quote]
Tout à fait ! (même si justement j'ai pas trop compris pourquoi mon autre commentaire a été supprimé, alors qu'il rappelait juste que ça faisait 10 ans qu'on fait de l'analyse à distance)

Mais c'est dans cet esprit que je posais la question sur les cannabinoïdes, car si nous avons par exemple la possibilité de quantifier les cannabinoïdes et accès à certaines techniques assez couteuses (comme la RMN), à l'inverse avec ATP votre base de données est peut-être plus fournie ? Donc il y a clairement moyen d'être complémentaires...

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » L'analyse de drogue à distance : Psychoactif en a rêvé.. et l'a fait ! » 17 mars 2023 à  17:13

[quote]Le labo ATP IDF détecte (voir la présence d'une molécule) et et identifie (savoir de quelle molécule il s'agit) une grande partie des molécules, mais n'en quantifie (proportion et teneur) que quelques unes.

Vous pouvez trouver [url=https://www.psychoactif.org/forum/uploads/documents/167/liste-des-produits-hplc.pdf]via ce lien[/url] une liste de tout les produits qu’il est actuellement possible d’analyser quantitativement.

[b]Spécificité du cannabis :
Uniquement :
- THC/CBD
- cannabinoïde de synthèse[/b][/quote]
Tout d'abord, c'est une bonne nouvelle la démocratisation de l'analyse à distance! Nous on se bat depuis 10 ans pour ça (nous avions dès 2012 proposé à MdM et à T+ ce type de projet) car chez nos voisins - Energy Control, Wedinos - ça existe depuis longtemps...

J'ai une question par rapport au cannabis : est-ce que votre labo partenaire est en mesure d'identifier les tous derniers cannabinoïdes semi-synthétiques ? Parce qu'on a récemment fait analysé des fleurs "RAF" vendues en CBD shops, et même si on sait que le ou les cannabinoïdes présents sont des dérivés du HHC, ça semble tellement récent que notre partenaire n'arrive pas à faire une identification formelle (voir le lien ci-dessous) :

https://notforhuman.org/index.php/2023/03/10/fleurs-de-raf-un-rc-au-pays-des-cbdshops/

Et aussi, avez-vous un délai pour la quantification à venir des cannabinoïdes (THC, CBD) ? Pouvez-vous détecter les résidus de solvants dans les fleurs de CBD ? Merci d'avance. …

Remonter

Pied de page des forums