Anxiété(phobie sociale): les AD's classiques aggravent l'anxiété ? / PsychoACTIF

Anxiété(phobie sociale): les AD's classiques aggravent l'anxiété ?

Publié par ,
27739 vues, 40 réponses
wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages
Bonjour, mon soucis est l'anxiété en generale qui se traduit par de la phobie social/scolaire, de l'anxiété generale, de l'agoraphobie, MAIS je ne suis pas pour un poil malade depressif, je veux vivre !
je suis passé par beaucoups d'anti depresseurs(comme si je ne prenais rien et me créeait des effets secondaires), quelques benzo seuls(me fatigue mais ne regle pas mon anxiété) et quelques neuroleptiques (aggrave mon anxiété m'endors et me renferme). Actuellement sous IMAO(Iproniazid), je ne ressens guère d'effets anxyolisant.
Je viens de comprendre que si les Anti depresseurs n'ont pas marché, c'est qu'il traite AVANT TOUT la depression.
Or, l'alcool etant par un depresseur du SNC, lui me permet d'exerioriser mes emotions sans crainte et enleve toute mon anxiété ! Il me faut alors logiquement un depresseur et non un excitant ou anti depresseur qui risque + d'exacerber mon anxiété qu'autre chose ? Car je ne suis pas depressif.

Comme je suis pas deprimé  jE VEUX PASSSSSSSSS DE SEROTO donc stop Marsi dans 2 semaines si toujours aucuns effets. Quant à  la dopamine et la noradrenaline encore une fois si notre probleme est l'anxiété et non la depression, j'ai cru comprendre que leurs stimulations augmentaient l'anxiété et la paranoia(ritalin SEUL, exacerbait mon anxiété, qu'est ce que ferait la coke alors, soit disant super drogue pour la confiance en soi...)
Je pense à  deux solutions :

-Donc si on EST PAS DU TOUT deprimé et plein DE JOIE DVIVRE, les ISRS sont inutiles, c'est à  dire que je n'ai pas besoins de serotonine en + ?
MAIS AU CONTRAIRE DE LA DIMINUER ou DE NE PAS LA TOUCHER POUR ME RENDRE ARTIFICIELEMENT UN PEU DEPRESSIF ET DONC CALME  ET ANXYOLISEE ! en prenant par exemple NORSETou MIANSERINE à  fortes doses?(jamais utilisé cette classe d'AD specifique)



-Ou bien alors de créer une depression à  l'aide de rivotril(depress GABA fuck anxiety)+ IMAO(fuck depress)
!
L'IMAO ou ISRS est juste là  à  la longue pour empecher le rivotril de causer une vrai depression psychologique car le rivotril diminue considerablement la serotonine.

Je crois que clonazepame a peu de tolerance car c'est un antileptic/benzo et serait plus efficaces que les benzodiazepines classiques.
une vie dure 60/70 ans, donc si la tolerance monte par example tous les 5 à  10 ans, on peut s'en foutre de la tolerance et vivre sans ses foutus AD's qui marche QUE pour la depression et non pour l'horrible anxiété social qui nous gache la vie !
Si on fait le calcul, on a plus de chance de mourir naturellement qu'avant d'avoir dévellopé une HANDICAPANTE tolérance ingerable et sans solutions.
DOnc le choix, c'est NE PAS VIVRE et continuer à  prendre ses ADs qui sont PLACEBO pour la phobie sociale ou bien prendre un peu de risque avec klonazepam et avoir une vie !  pas vrai ?


-

Prescription

En France, depuis le 2 janvier 2012, le Rivotril (clonazépam) doit être prescrit sur une ordonnance sécurisée pour une durée maximale de 12 semaines, l'ordonnance initiale annuelle devant être faite par un spécialiste en neurologie ou en pédiatrie, avec comme seule indication l'épilepsie (ou hors AMM), les renouvellements suivants de l'année pouvant l'être par tout médecin.
 

LImité à  12 semaines, non pas parceque y a une tolerance  MAIS pcque comme RITALINE  ils veulent surveiller le produit !!!   et chaque année  ordo  par  prof Bayle !!!

J'imagine que si c'est à  12 semaines de prescription par ordonnance, ce n'est pas pour la tolerance ou resistance du medicament, mais pour limiter les abus et traffic tout comme la ritalin par exemple ?


-Donc le clonazepam serait le traitement de première intention puis y serait ajouté un ISRS ou IMAO en seconde intention qui reglerait les effets indesirables de depression psychiatrique causée à  la longue par Rivotril(clonazepam) ?


-Par ailleurs, avec ce traitement : Etudier reste t'il possible ?(22 ans bientot et à  cause de mes troubles effectifs depuis l'age de 9 ans je suis sans qualifications et repasse encore mon bac en candidat libre) meme si ce n'est pas une priorité vu qu avec mon anxieté permanante je me donne l'illusion d'etudier et de progresser.

-Avez vous une Meilleur idée de combo medicamenteux avec peu de tolerance pour le long terme ?


Je trouve que c'est grave que mon psy ne s'est jamais appercu que je necessitais une autre voie de traitement... d ailleurs petite interrogation, Y a t'il un lien entre la depression psychologique et la depression du S.N.C(systeme nerveux central) ?


Merci !

Hors ligne

 

Kevin 
Psycho junior
000
Inscrit le 15 Apr 2012
472 messages
Bonjour,

Il fut un temps où les antidépresseurs n'étaient utilisés que dans la dépression mais ce paradigme a bien évolué.
Les AD sérotoninergiques (par exemple le Seroplex, ISRS) ou sérotoninergiques et noradrénergiques (par exemple l'Effexor, IRSNa) sont réputés être assez efficaces dans les tableaux anxieux de type TAG ou phobie sociale, même en l'absence de trouble dépressif associé. Ils en constituent le traitement pharmacologique de première intention, MAIS ils sont anxiogènes en début de traitement. Il faut attendre 2-3 semaines pour obtenir l'effet désiré.
Quels AD as-tu essayé et pendant combien de temps ?

Après les AD, il existe d'autres options, basées sur des anti-convulsivants (gabapentine, prégabaline, acide valproïque). Ces traitements, parfois hors-AMM, peuvent aussi donner des résultats.

Personnellement, je te conseillerais de laisser tomber les considérations neurobiologiques que tu évoques (séroto pour la dépression, GABA pour l'anxiété, etc...). Même si elles restent plus ou moins fondées, ce sont des conceptions très simplifiées et continuellement en évolution. Faut pas les prendre au pied de la lettre.

Dernière chose, il n'y a pas que les cachetons ! Tu as songé à  la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ? C'est parfois très efficace, notamment dans les cas de phobie sociale.

K.

Dernière modification par Kevin (06 juillet 2014 à  10:35)

Hors ligne

 

stella 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Sep 2007
360 messages
Blogs
J'ai eu une période extrêmement angoissante et mon psychiatre m'a donné du mianserine. Ça a très bien fonctionné au niveau de mes angoisses et de mon sommeil. Par contre il a fallu attendre 1 semaine pour me sentir mieux.

Hors ligne

 

TomA 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Jul 2013
128 messages
Bonjour Wealldead

Je comprends tout a fait ton point de vue vis à  vis des AD qui pour toi sont "excitant" et peuvent exacerber ton anxiété. Etant moi-même anxieux et ne supportant pas les AD.

Je ne supporte que les prods qui me posent (BZD, OPI, NLP, etc.) donc pas de stimulant pour moi. Je crois avoir compris que c'était ton cas aussi (donc pas de coke comme tu les dis) !

Je ne pense pas que le Clonazépam puisse te venir en aide hmm

En fait tes réactions ressemblent beaucoup aux miennes.

Pour te dire j'ai essayé quelques AD (Deroxat, Seroplex), des BZD (Xanax, Lexomil, Tranxene, Valium, Nuctalon, Noctamide, Seresta), des NLP (Xeroquel, Tercian, Loxapac) et aujourd'hui mon traitement me convient.

- Mon traitement : Xeroquel (1*800 mg) + Depakote (2*250 mg) + Propranolol (2*40 mg)

Au tout début de mon traitement, on m'avait donné du Xanax ; qui comme tu le dis ne semble rien résoudre !

Puis à  un moment on me propose le Xeroquel ; c'est devenu mon "anxiolytique" et fonctionne, vraiment smile

On le propose souvent aux personnes anxieuses avec qui les AD et les BZD ne fonctionnent pas.

C'est un NLP atypique donc peu d'effets indésirables (si ce n'est aucun) !

Je t'assure que c'est peut-être une solution pour toi smile

En espérant t'avoir apporté de l'aide wink

TomA

« La seule façon d’être heureux c’est d’aimer souffrir » WA

Hors ligne

 

Kevin 
Psycho junior
000
Inscrit le 15 Apr 2012
472 messages
Et pourtant la quétiapine (Xeroquel) possède aussi des propriétés antidépressives, entre autres.
Comme quoi... rien n'est jamais simple !

Dernière modification par Kevin (06 juillet 2014 à  16:36)

Hors ligne

 

TomA 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Jul 2013
128 messages
Oui. Mais, cela reste un Neuroleptique dont le mode d'action est différent de ceux des AD !

http://www.cma.ca/multimedia/CMA/Conten … uel_PM.pdf

Quant à  l'utilisation du Xeroquel dans le traitement de la dépression.

La quétiapine (XEROQUEL) appartient à  la famille de neuroleptiques atypiques. Il a une indication dans le traitement des états dépressifs majeurs, en complément d'un antidépresseur lorsque celui-ci ne permet pas un soulagement suffisant. Il présente des effets indésirables tels que somnolence, prise de poids, mouvements involontaires. Son intérêt dans le traitement de la dépression est encore mal défini.

http://www.eurekasante.fr/maladies/psyc … edicaments

Amicalement

Dernière modification par TomA (06 juillet 2014 à  17:06)


« La seule façon d’être heureux c’est d’aimer souffrir » WA

Hors ligne

 

Kevin 
Psycho junior
000
Inscrit le 15 Apr 2012
472 messages
Les classifications, les indications... c'est des données administratives. Ça peut bouger d'un pays ou d'une époque à  l'autre.

Quant à  la pharmacologie, il faut prendre en compte celle de la quétiapine elle-même, mais aussi celle de la norquétiapine, son métabolite principal. Et là , ça devient intéressant...

http://journal.frontiersin.org/Journal/ … 00102/full

Dernière modification par Kevin (06 juillet 2014 à  17:22)

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages
Bonjour, dsl de mon absence, problemes + ou - psys.

Dommage qu'on ne puisse citer qu'un message, kevin, effectivement tu as raison la pluparts des AD's sont tout de meme indiquées seulement pour la depression et je pense que dans ce cas de figure comme les IMAO que j'utilise actuellement, elles ne peuvent souvent que conduire à  une augmentation de l'anxiété... ?

J'ai essayé beaucoups d'ISRS, generalement 3/4semaines y a 2 ans : zoloft, seroplex, prozac, effexor.
CEpendant le dernier ISRS essayé  avant de passer à  marsilid que j'utilise  actuellement etait paroxetine et je vous expliquerai à  la fin de mon post + en détail, les effets ressentis.



J'ai récemment pensé aux anti convulsants mais ne sont ils pas accoutumants(tolérance rapide) ? du moins pour la gabapentine et prégabaline ? quant au rivotril, il fait partie de la meme classe medicamenteuse, je crois.


Oui, mais j'ai la tete vraiment trop tétu, dés que je suis à  moi meme je redeviens ce que je suis.
Certains disent, qu'on est le meme en sortant d'une psychoterapie qu'en y entrant... Je veux dire qu'à  part durant le moment et relaché dans la nature, le naturel anxieux revient en urgence au galop !

Pour revenir à  la paroxetine, je l'ai pris durant 6 mois et c'est uen longue explication mais j'en etais arrivé à  des doses de 80 mg pour que le miracle au bout du 5eme mois se produise, cependant je prenais ritalin(70mg) en association et Marsilid(300mg). cocktail dangereux naivement prescris par un psy affaibli.

C'est vrai que la plupart des anciens anti depresseurs par exemple IMAO ne sont indiqués que pour depression (notice), cependant les ISRS sont clairement indiqués pour l'anxiété exemple :

[size=1]"PAROXETINE ACTAVIS : ses indications

Traitement de:
·Episode dépressif majeur,

·Troubles Obsessionnels Compulsifs,

·Trouble Panique avec ou sans agoraphobie,

·Trouble Anxiété Sociale /Phobie sociale,

·Trouble Anxiété Généralisée,

·Etat de stress post-traumatique."[/size]




-Dans mon traitement ritaline + paroxetine+ marsilid : le 5eme mois miraculeux (ou mon anxiété a "DISPARU") de traitement durant lequelle j'ai eu une augmentation de paroxetine de 40mg à  80mg ainsi que l'instauration de marsilid à  150mg.
Le marsilid etant plutot excitant, la ritaline aussi excitant,
ce n'est que la paroxetine qui m'a surrement completement anxyolisée ? et, peut-etre malgrés le fait que les 2 autres "excitants" causaient un frein ?
-Car, aujourd'hui, j'ai l'impression que pour MOI en tout cas si la paroxetine SEUL ne semblait pas agir (en fait si mais à  hautes doses!) elle ne me rendait surrement pas + anxieux comme j'en ai "l'impression" avec Marsilid SEUL.

-c'est vrai que j'essaie de comprendre quelques bases qui sont peut etre simplistes mais permettent de me corriger et donc de mieux savoir ce que j'avale.
D'ailleurs SVP, je n'ai JAMAIS compris l'exact resultats de l'augmentation des catecholamines et serotonine dans les synapses par les anti depresseurs.

resumé :

La serotonine : CONTRE ANXIETE(cofniance en soi ??)

La nordadrenaline : EXCITATION ??? = pour DEPRESSIFS ?

Dopamine : PLAISIR ??? = POUR DEPRESSIFS ?


Cependant pourquoi certains disent que l'augmentation de la dopamine joue un role dans le traitement de l'anxiété ? j'ai + l'impression que son activation avec la noradrenaline rend + anxyogène chez moi ? Mon psy m'a confirmé ma pensée.

La paroxetine "marchait" elle peut etre parce qu'elle ne touchait ni à  la noradrenaline ni à  la dopaimne tout 2 facteurs d'anxiété POTENTIELLES ?


-Stella, 1 semaine pourmoi c'est comme si c'etait une heure avec la + ou - bonne efficacité et à  +ou- long terme d'un AD.
Avais tu grossis avec ce dernier ? à  quel dose le prenais tu ? et combien de temps ?







-Slt Toma, mon double dans mes bras !! Qu'on soit d'accord, chez toi l'alcool ca t'anxyolise en "bien"(tchatcheur) ?

Oui voila, tu as pigé, cependant j'ai peut etre y a 2 ans essayé solian mais je crois à  forte dose.
A haute dose, ca devient + anxyogène qu'anxyolisant car c'est censé reffrener les skyzos en leur diminuant toute sensation de plaisir dans ce qu'ils font, je crois ?

As tu essayé le clonazepame ?


C'est vrai que quand j'ai essayé mes AD's c'etait inneffectif sur mon anxiété et meme quand la paroxetine semblait fonctionner (et il, fallait vraiment POUSSER sur la dose) ce n'etait pas non + un effet anxyolysant à  100% comme l'alcool mais plutot (60%, dja trés bien !!)


-Tu as ce cocktail de traitement depuis combien de temps ? et le propanolol, t'est vraiment indispensable ? Car j'ai cru comprendre qu'il n'agyssait que physiologiquement sur la baisse du rythme cardiaque ?
et non psychatriquement ?


-Ta dose de xeroquel, selon la notice a l'air assez élevé pour l'indication de trouble anxieux, mais si justement tu y trouves ton pied, c'est le principal. Et avec le mix de ces 3, aucuns effets secondaires : troubles sexuels ? prise de poid ? perte de muscle ?


Merci

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10600
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Inscrit le 14 Dec 2008
9649 messages
Blogs

wealldead a écrit

Dommage qu'on ne puisse citer qu'un message

Petit HS d'aide : tu peux en citer autant que tu veux. Une fois que tu as le premier cité dans ton bloc texte, tu le copies et tu fais citer sur un deuxième qui appartaît à  la place du premier dans le bloc de saisie. Tu cliques en fin et tu colles le premier en mémoire = tu as fait deux citations. Tu le fais autant de fois que tu veux et ainsi tu peux citer ce que tu veux.

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

En ligne

 

prescripteur 
Modérateur
14700
Inscrit le 22 Feb 2008
7601 messages
Blogs
Wealldead, il faut bien noter que ta pratique te fait friser les complications (syndrome seroto notamment) et n'est PAS à  conseiller, même si elle a marché chez toi.

Pour les neurotransmetteurs , ils constituent un moyen d'expliquer les effets mais la complexité de la chimie cérébrale ne permet pas des explications simplistes. Donc méfiance.  L'effet ne se limite pas à  un effet simple sur un recepteur., rien que pour la serotonine il en existe 7 principaux.
Prescrire (la revue) vient de rappeler que la pregabaline et la gabapentine ont des effets secondaires hépatiques et hématologiques et ne doivent pas être donnés de façon banale.
Amicalement
Reputation de ce post
 
merci pour les précisions (Fabrice)
 
Super intéressant pour moi qui m'intéresse a tout cela! BBlood

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages

filousky a écrit

wealldead a écrit

Dommage qu'on ne puisse citer qu'un message

Petit HS d'aide : tu peux en citer autant que tu veux. Une fois que tu as le premier cité dans ton bloc texte, tu le copies et tu fais citer sur un deuxième qui appartaît à  la place du premier dans le bloc de saisie. Tu cliques en fin et tu colles le premier en mémoire = tu as fait deux citations. Tu le fais autant de fois que tu veux et ainsi tu peux citer ce que tu veux.

Fil

Merci smile

prescripteur a écrit

Wealldead, il faut bien noter que ta pratique te fait friser les complications (syndrome seroto notamment) et n'est PAS à  conseiller, même si elle a marché chez toi.

Pour les neurotransmetteurs , ils constituent un moyen d'expliquer les effets mais la complexité de la chimie cérébrale ne permet pas des explications simplistes. Donc méfiance.  L'effet ne se limite pas à  un effet simple sur un recepteur., rien que pour la serotonine il en existe 7 principaux.
Prescrire (la revue) vient de rappeler que la pregabaline et la gabapentine ont des effets secondaires hépatiques et hématologiques et ne doivent pas être donnés de façon banale.
Amicalement

Je comprends, et je ne veux plus prendre aucuns risques.
C'est complexe et passionant mais je ne dispose pas d'une formation scientifique nécessaire pour donner un sens à  ce brouillon de connaissance.
Actuellement sans vrai medecins, je recherche sur paris, un psychiatre qui sait ce qu'il prescrit et qui a une bonne connaissance des medicaments.
J'ai abandonné l'idée de psycholterapie, car je suis persuadé que le "changement" ne peut que se faire dans la jungle de la vie.

Merci

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages
Toma avais tu essayé le lithium ?

Hors ligne

 

TomA 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Jul 2013
128 messages

wealldead a écrit

Toma avais tu essayé le lithium ?

Non. Je n'ai jamais essayé, mais entendu parler.

Le Téralithe (Lithium) est un traitement "lourd" quand même, pas anodin !

À dose élevée, il interfère avec de nombreux autres médicaments.

http://www.lecrat.org/article.php3?id_article=360

Le Depakote est moins contraignant, et est aussi un thymorégulateur (et potentialise l'action du Xeroquel).

Amicalement

Dernière modification par TomA (20 juillet 2014 à  02:20)


« La seule façon d’être heureux c’est d’aimer souffrir » WA

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages
ca me fait penser à  un psy qui m'a diagnostiqué bipolaire et prescris theralithe 5 minutes après la première et dernière consultation... Je ne l'ai jamais pris.

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
100
Lieu: quelque part dans l'espace
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Idem pour moi avec le dépakot!! Le pire c'est que j'ai commencé à  le prendre, mais vu dans l'état que ça me mettait (pire) j'ai vite arrêté!Comme toi le psychiatre s'est contenté d'une seule consultation pour son diagnostic alors que je suis même pas bipolaire!J'ai juste quelques problèmes d'humeur...

Idem quand j'avais 12 ans, yen a un qui m'a carrément diagnostiqué skyzo!Alors qu'on ne peut pas faire ce type de diagnostic à  cet âge...Par contre ses médocs m'ont bien arrangé, j'oscillais entre état agressif et comatage complet...

Comme quoi les psys racontent bien ce qu'ils veulent et certains cherchent juste à  te mettre sous camisole chimique!Heureusement qu'ils sont pas tous comme ça...

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Lieu: In the sky with diamonds !
Inscrit le 16 Jun 2014
707 messages

wealldead a écrit

ca me fait penser à  un psy qui m'a diagnostiqué bipolaire et prescris theralithe 5 minutes après la première et dernière consultation... Je ne l'ai jamais pris.

Moi c'est pareil. Sauf que c'était un autre truc que j'ai arrêté, puis du Tercian ( neuroleptique ). Alors que même si j'ai du mal avec mes émotions, à  ce jour rien ne prouve vraiment que je suis bipolaire, on m'a toujours sorti ça sans me faire faire aucune analyse ni rien.
Ce que tu dis Niglo ne m'étonne pas non plus, quoique pour diagnostiquer schyzo comme ça à  12 piges tu es vraiment tombé sur un cas particulièrement spécial, c'est moins fréquent... La bipolarité en revanche ils aiment bien, les psys comme les gens en général, c'est à  la mode. Alors que la bipolarité ça demande normalement du temps à  être vraiment poser comme diagnostique, tu peux pas savoir en une séance.

Dernière modification par Amaranthe (25 juillet 2014 à  21:30)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

 

sud 2 france 
problème traitement
France
1100
Lieu: nimes
Inscrit le 14 Oct 2013
1839 messages
Blogs
la majorité de ces enfoirés de psychiatres ne pensent qu'à  1 chose: nous accrocher avec toutes ces molécules, sans pour autant (plutôt surtout pas...) résoudre les vrais problèmes de fond par la parole ou autre, pour qu'on ne puisse plus vivre sans ski nous prescrive et qu'on aille les voir toute notre vie pour payer leurs trains de vies très élevés, crédits, éducation des enfants, l'entretien de la maitresse et les fringues de marque de leur femme...

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
100
Lieu: quelque part dans l'espace
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
C'est vrai Amaranthe, la bipolarité est à  la mode, on nous la sort à  toutes les sauces! Facile pour les psys, au moindre problème de comportement ou d'humeur, bingo!Voilà  leur diagnostic tout chaud prêt à  être distribué! Ce qui est dommage c'est que la vraie bipolarité existe vraiment et du coup cette pathologie est décrédibilisée à  cause de tout ça...
Je mesure quand même mes propos car j'ai connu un psy-chiatre qui prenait le temps de parler avec ses patients et qui ne marquait de cachetons qu'en cas de nécessité...Comme quoi ça existe!
Même si j'avoue, sud 2, tu as bien résumé la plupart d'entre eux sont juste là  pour t'accrocher à  des médocs dont tu ne pourras plus te passer et comme ça tu continueras à  consulter...Parfois toute une vie!

Dire qu'il faut minimum 12 ans d'études pour être psychiatre...ils pourraient se servir autrement de leurs connaissances!
C'est pour ça que je n'ai vu qu'une fois celui de mon csapa et après basta! Je sais très bien que je ne suis pas bipolaire, alors je zappe direct! Je préfère de loin les psychologues, qui, eux, te donnent l'impression de s'intéresser un peu à  ton cas sans passer par la case diagnostic/médocs!

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Lieu: In the sky with diamonds !
Inscrit le 16 Jun 2014
707 messages
La bipolarité est non seulement un prétexte tout prêt pour un psy , mais aussi pour certains patients !
Le nombre de gens que je vois s'auto-proclamer "bipolaires" juste parce qu'ils sont simplement lunatiques, ou même tout bonnement humains (parce que oui TOUT LE MONDE a des périodes où ça va pas trop et d'autres où on a la pêche, et l'humanité n'est pas maniaco-dépressive pour autant ... ).
Pour certains c'est dit presque avec "fierté", comme pour s'attribuer une particularité, prouver que "non mais moi je suis trop différent des autres tu vois". Ce que je dis là  c'est du vécu hein.
Il ne suffit pas de déprimer une semaine, d'avoir eu une fois l'idée de se suicider, d'avoir eu une période de forte activité pour être bipolaire. Sérieusement, quand je vois ce genre de tests complètement bidons, pas étonnant que la moitié des gens s'imaginent avoir des troubles aussi : http://www.argos2001.fr/?page=test

Je ne conteste pas qu'on puisse avoir des difficultés, j'ai mon côté "zinzin" moi aussi, mais c'est tellement facile aussi de dire "Je suis malade, j'y peux rien", et d'attendre que les efforts viennent uniquement des autres, sans essayer (pas forcément y arriver, mais au moins essayer ) de se hisser partiellement tout seul.

Enfin, je m'emporte là  x). C'est juste qu'il y a un moment où ça m'exaspère. Il y a des vrais maniaco-dépressifs, qui ont vraiment de grosses difficultés, alors voir sans arrêt des gens normaux geindre et se prétendre malades, c'est bon quoi. Et je pense que beaucoup de psys utilisent cette banalisation et cette tendance de plus en plus marquée à  s'attribuer des maladies. Il y a la même chose avec le trouble border-line ( très en vogue aussi, quand tu trouves que "bipolaire" est trop péjoratif tu choisis ça, pour la plupart ça parait moins "hard" ) et en ce qui concerne les enfants l'hyperactivité aussi : "Oh mon dieu, mon enfant joue beaucoup, pose pleins de questions, il se dépense beaucoup, il est hyperactif ! " Euh, oui sauf que n'importe quel gosse comme ça est normal... ^^'
C'est ainsi que de véritables pathologies se voient décrédibilisées comme tu l'as si bien dit Niglo.

Veuillez m'excuser de mon emportement, fallait que ça sorte. Tout ça, ça me censored ....
Reputation de ce post
 
Ton post devrait etre affiche dans toutes les salles d'attente de psychiatres !

"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
100
Lieu: quelque part dans l'espace
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Je ne peux que confirmer ton témoignage, moi aussi j'en connais un paquet qui s'auto proclament bipolaires ou border line...ça me fait juste de la peine!

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Lieu: In the sky with diamonds !
Inscrit le 16 Jun 2014
707 messages
De la peine pour les vrais malades, et aussi pour les "faux" au fond : c'est triste de se sentir obligé de s'inventer une pathologie pour attirer l'attention. Beaucoup ne le font pas méchamment, c'est inconscient.
Les médias n'arrangent rien, ces maladies là  tous les sites et magazines de pseudo-psychologie à  la mords-moi-l'noeud, la télévision etc les sortent à  tous bouts de champs.

Dernière modification par Amaranthe (26 juillet 2014 à  00:29)

Reputation de ce post
 
on est bien d'accord! niglo

"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages

TomA a écrit

wealldead a écrit

Toma avais tu essayé le lithium ?

Non. Je n'ai jamais essayé, mais entendu parler.

Le Téralithe (Lithium) est un traitement "lourd" quand même, pas anodin !

À dose élevée, il interfère avec de nombreux autres médicaments.

http://www.lecrat.org/article.php3?id_article=360

Le Depakote est moins contraignant, et est aussi un thymorégulateur (et potentialise l'action du Xeroquel).

Amicalement

SUrtout, qu'aucuns autres medecins ne m'a diagnostiqué bipo, alors qu'ils me voient depuis des mois...

Aujourd'hui je ne prends plus rien depuis depuis 1semaine et demi(arret de marsilid,), et je ne vais pas plus mal....
je compte nexter sur athymil(miansérine).

Cependant toma, je pense de + en + à  ton traitement qui me séduit car j'ai lu par si par là  que les antiepileptiques tel que depakote recapturer le gaba (comme l'alcool depresseur du systeme nerveux central) tout en ionisant les canaux(un truc du genre)et si il est en + couplé à  un N.L atypique qui sert d'"anxyolitique", j'imagine qu'ils peuvent desinhiber un grand anxieux(hyper reflexe, peur constante etc..) et timide comme moi !

Par ailleurs, toma comment as tu commencer le traitement ? les deux en meme temps ou se fut progressif ?

Merci.

Dernière modification par wealldead (29 juillet 2014 à  23:46)

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages
Niglo, quand tu dis que ce fut pire, tu etais plus angoissé ?

C'est que les psy restent des etres humains et certains sont tentés de nous dire TA GUEULE (avec des camisoles chimiques qui ne nous conviennent meme pas) sous forme de traitement et diagnostique à  la "mode".
Vous etes jeune, un peu anxieux mais ne voulait pas passer pour une chiffe mole donc le cacher en etant des fois + direct : vous etes bipolaire !
Il reste des etres humains donc gardent la faiblessse subjective d'etre tenté de nous catégoriser dans tel ou tel case sans pour autant l'avoir verifier par simples prejugés ! Il faut cependant reconnaitre qu'il reste cependant certains psy qui ont une ethique et c'est vrai qu'il en existe ne prescrivent que dans de rares cas des medicaments...

Hors ligne

 

TomA 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Jul 2013
128 messages

wealldead a écrit

Cependant toma, je pense de + en + à  ton traitement qui me séduit car j'ai lu par si par là  que les antiepileptiques tel que depakote recapturer le gaba (comme l'alcool depresseur du systeme nerveux central) tout en ionisant les canaux(un truc du genre)et si il est en + couplé à  un N.L atypique qui sert d'"anxyolitique", j'imagine qu'ils peuvent desinhiber un grand anxieux(hyper reflexe, peur constante etc..) et timide comme moi !

L'anxiété est un processus complexe, qui dépend de nombreux facteurs, et qui s'inscrit dans une problématique psychiatrique, mais aussi psychologique et sociale ; pour te dire que les médicaments, seuls, ne suffisent pas.

Ce n'est pas ton taf de lire X fois le VIDAL, mais celui de ton médecin ! hmm

Ton inhibition, il faut essayer de la comprendre !!

Ce n'est pas en te "shootant" à  mort, avec des neuroleptiques, que tu vas ressentir un mieux être !

Ce n'est pas en "ionisant [tes] canaux" ou autre, que tu vas être débarrassé de ta timidité ! --'

Les tranquillisants ne sont pas la seule réponse à  l'anxiété : une meilleure hygiène de vie, une consommation modérée d'excitants (y compris les boissons alcoolisées) permettent aussi de lutter efficacement contre l'excès de stress. Dans certains cas, une psychothérapie peut aider à  lutter durablement contre l'anxiété.

wealldead a écrit

Par ailleurs, toma comment as tu commencer le traitement ? les deux en meme temps ou se fut progressif ?

J'ai commencé par le XQL 50 mg (3 jours) puis 100, 150, 300, 400, 600, 800 mg.

On m'a proposé le DPK, plus de 6 mois après le XQL.

Le Propranolol, plus récemment encore.

En espérant ne pas t'avoir offensé.

Amicalement

Dernière modification par TomA (30 juillet 2014 à  16:51)


« La seule façon d’être heureux c’est d’aimer souffrir » WA

Hors ligne

 

wealldead 
Psycho junior
000
Inscrit le 01 Jul 2014
254 messages

TomA a écrit

wealldead a écrit

Cependant toma, je pense de + en + à  ton traitement qui me séduit car j'ai lu par si par là  que les antiepileptiques tel que depakote recapturer le gaba (comme l'alcool depresseur du systeme nerveux central) tout en ionisant les canaux(un truc du genre)et si il est en + couplé à  un N.L atypique qui sert d'"anxyolitique", j'imagine qu'ils peuvent desinhiber un grand anxieux(hyper reflexe, peur constante etc..) et timide comme moi !

L'anxiété est un processus complexe, qui dépend de nombreux facteurs, et qui s'inscrit dans une problématique psychiatrique, mais aussi psychologique et sociale ; pour te dire que les médicaments, seuls, ne suffisent pas.

Ce n'est pas ton taf de lire X fois le VIDAL, mais celui de ton médecin ! hmm

Ton inhibition, il faut essayer de la comprendre !!

Ce n'est pas en te "shootant" à  mort, avec des neuroleptiques, que tu vas ressentir un mieux être !

Ce n'est pas en "ionisant [tes] canaux" ou autre, que tu vas être débarrassé de ta timidité ! --'

Les tranquillisants ne sont pas la seule réponse à  l'anxiété : une meilleure hygiène de vie, une consommation modérée d'excitants (y compris les boissons alcoolisées) permettent aussi de lutter efficacement contre l'excès de stress. Dans certains cas, une psychothérapie peut aider à  lutter durablement contre l'anxiété.

wealldead a écrit

Par ailleurs, toma comment as tu commencer le traitement ? les deux en meme temps ou se fut progressif ?

J'ai commencé par le XQL 50 mg (3 jours) puis 100, 150, 300, 400, 600, 800 mg.

On m'a proposé le DPK, plus de 6 mois après le XQL.

Le Propranolol, plus récemment encore.

En espérant ne pas t'avoir offensé.

Amicalement

J'ai l'impression que justement, je me tape leurs boulots, car ils ne prennent pas le temps ou bien balayent d'un revers mes suggestions, par exemple la presentation de ton traitement à  ma psy.
Elle se contente de repeter le disque avec des on ne prend pas la meme chose que ces petits camarades bla bla... car ce ne sont pas les memes INDICATIONS, alors que les indications varient selon les tendances.
Enfin, bref de parler à  un medecin ne m'apporte pas + d'infos que de lire une notice...

Je suis désolé mais la parole pour certains ne sert pas à  grands choses, je comprends les sources de mon inhibition mais il me faudrait une vie entière pour la résoudre.
Certes les médicaments ne guérissent rien, la plupart du temps ils ne font que masquer la maladie mais ne peuvent pas la guérir. C'est un fait.

Est-ce que, pour autant, la parole est vraiment la solution la plus efficace ? Je ne crois pas. En tout cas, les pathologies psychiatriques les plus graves ne peuvent pas être soignées que par la parole car en autre mon anxiété je souffre de nombreux TOC's et obsessions qui me fatiguent et m'inhibent tjrs +.

TU dis que ce n'est pas en me shootant, que je vais ressentir un mieux etre : j'en suis conscient mais justement cela me permettrait si je ressentais la baisse de l'anxiété comme l'alcool le fait, "d'arranger" ma vie sociale.
Je recherche à  soulager cette anxiété pour "survivre" et pouvoir ECOUTER les paroles du psy et ne pas simplement les entendre comme ce que je fais actuellement...

Nan, tu ne m'as pas offensé, tu dis ce que tu penses smile

Mais sans indiscretion c'est dans quel indication qu'on te les prescrit ?

Merci.

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

wealldead a écrit

Est-ce que, pour autant, la parole est vraiment la solution la plus efficace ? Je ne crois pas. En tout cas, les pathologies psychiatriques les plus graves ne peuvent pas être soignées que par la parole car en autre mon anxiété je souffre de nombreux TOC's et obsessions qui me fatiguent et m'inhibent tjrs +.

TU dis que ce n'est pas en me shootant, que je vais ressentir un mieux etre : j'en suis conscient mais justement cela me permettrait si je ressentais la baisse de l'anxiété comme l'alcool le fait, "d'arranger" ma vie sociale.
Je recherche à  soulager cette anxiété pour "survivre" et pouvoir ECOUTER les paroles du psy et ne pas simplement les entendre comme ce que je fais actuellement...

Ce n'est pas uniquement la parole qui aide à  s'en sortir, mais la socialisation au long terme, en gros faut s'exprimer le plus possible quand tu flippes.

Plus tu es seul plus tu penses, et plus tu penses plus tu flippes donc plus tu vas mal. Que tu relâches la pression devant un psy ça fait du bien, mais c'est ponctuel, alors que vivre avec du monde en permanence, ça permet de t'oublier et de ne plus te subir.

Pareil j'ai toujours eu des tics et j'ai toujours été anxieux, et je sais que plus je reste seul et ne me livre pas aux autres, plus je développe des phobies via ma pensée, la logique du pire s'empare de moi, je vois le mal partout et l'émotion gagne le dessus jusqu'à  m'empêcher de me sentir bien...en fait c'est comme si je culpabilisais de me sentir bien.

En groupe je pense moins donc je flippe moins, et ça jusqu'à  en oublier que j'ai des phobies. C'est vraiment au moment où je me retrouve seul et que je retrouve mon état de fonctionnement mental interne que je me remet à  construire des peurs inconscientes puis conscientes qui n'ont pas lieux d'être.
En fait, avant que je ne les connaisse je les subissais malgré moi sans m'en rendre compte, mais maintenant que je connais mes peurs (qui sont récurrentes faut le dire), je ne vois plus de raison de flipper, mon esprit construit des peurs pour s'occuper où chepa quoi d'autre, donc à  moi de les déconstruire...et à  ce niveau là  je n'ai personnellement pas besoin de médicament parce que je sais qu'en prendre me donnerait raison d'avoir peur, ça serait justifier mes angoisses et leur donner libre cours pour infiltrer mes pensées.

Dernière modification par Laura Zerty (30 juillet 2014 à  18:38)


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

TomA 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Jul 2013
128 messages

wealldead a écrit

Elle se contente de repeter le disque avec des on ne prend pas la meme chose que ces petits camarades bla bla...

wealldead a écrit

Enfin, bref de parler à  un medecin ne m'apporte pas + d'infos que de lire une notice.

Ce n'est qu'une impression, mais elle ne me semble pas vraiment à  ton écoute, c'est la moindre des choses que de se préoccuper de TES préoccupations, en tant que thérapeute !

wealldead a écrit

Je suis désolé mais la parole pour certains ne sert pas à  grands choses, je comprends les sources de mon inhibition mais il me faudrait une vie entière pour la résoudre.

Je ne suis pas tout à  fait d'accord avec toi, d'une part parce que la psychanalyse n'est pas la seule thérapie (ex "psychologie humaniste") et d'autre part parce que cela fait du bien de parler à  quelqu'un.

Qui est à  ton écoute, ne te juge pas, t'aide à  réfléchir. Tout simplement ! smile

wealldead a écrit

Est-ce que, pour autant, la parole est vraiment la solution la plus efficace ? Je ne crois pas. En tout cas, les pathologies psychiatriques les plus graves ne peuvent pas être soignées que par la parole car en autre mon anxiété je souffre de nombreux TOC's et obsessions qui me fatiguent et m'inhibent tjrs +.

Je vais me répéter (mais, c'est pas grave) : la "parole" n'est pas synonyme de "psychanalyse" il existe d'autres approches, comme dit plus haut.

La psychanalyse est en effet remise en question quant à  son efficacité dans l'accompagnement des personnes souffrant de pathologies psychotiques comme le trouble bipolaire ou la schizophrénie.

Pour certains (beaucoup), la médication est un passage obligatoire (quand les troubles ne permettent pas à  l'individu de vivre en société sans porter atteinte à  sa santé mentale).

wealldead a écrit

Je recherche à  soulager cette anxiété pour "survivre" et pouvoir ECOUTER les paroles du psy et ne pas simplement les entendre comme ce que je fais actuellement.

Je comprends. D'ailleurs cela me fait vraiment pensé à  moi ! smile

Je voulais me faire prescrire tel ou tel médicament, en pensant que j'étais le seul capable de comprendre mes fragilités et donc le seul à  pouvoir déterminer le traitement optimal.

Mais, on n'a pas voulu me prescrire ce que je voulais. hmm

Ce qui est NORMAL !! Un psychiatre ne se laisse pas balader par ses patients, c'est à  lui de faire la prescription par rapport à  ses impressions propres.

Du coup, dans l'impasse et face à  l'incompréhension de cette p**e, j'ai décidé de me prescrire moi-même mes médicaments, en confectionnant de fausses ordonnances.

En un peu plus de 6 mois, j'avais confectionné 15 ordonnances, visité 17 pharmacies et récupéré 45 boîtes de médicaments.

C'était une sorte d'appel à  l'aide, pour dire :

- Je suis vraiment mal et, seul, je suis condamné.

Un appel à  l'aide qui fut entendu, parce que j'avais développé une dépendance au Valium. --'

Sevrage de 1 mois en HP + 2 mois supplémentaire. hmm

Ce n'est que 6 mois plus tard que je me retrouve aujourd'hui vraiment écouté !

- Pourquoi ?

J'assume. Et c'est en assumant que j'ai appris à  exprimer mon mal-être à  la hauteur à  laquelle je veux qu'il soit entendu.

Il n'y a pas à  réfléchir. Quand on est mal il faut être convaincant, à  l'oral.

C'est la seule façon d'être vraiment écouté.

Quitte à  faire un peu de "catastrophisme" et à  en rajouter ! wink

wealldead a écrit

Mais sans indiscretion c'est dans quel indication qu'on te les prescrit ?

Les indications c'est de la théorie. On me le prescrit parce que j'en ai besoin et que cela me soulage !

Si tu veux encore des informations théoriques précises (on sait tous que tu adores ! :p) on peut me mettre dans la case : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_ … eux-graves.

Puis on se questionne aussi sur une éventuelle bipolarité. hmm

En espérant t'avoir apporté de l'aide.

TomA

Dernière modification par TomA (30 juillet 2014 à  19:41)


« La seule façon d’être heureux c’est d’aimer souffrir » WA

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

TomA a écrit

J'assume. Et c'est en assumant que j'ai appris à  exprimer mon mal-être à  la hauteur à  laquelle je veux qu'il soit entendu.

C'est carrément ça, plus t'assume moins tu cherches à  masquer les choses ! et dans ces moments là  la parole est vraiment bénéfique parce qu'on s'y retrouve vraiment, et on se sent en accord avec soi même.


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

Kevin 
Psycho junior
000
Inscrit le 15 Apr 2012
472 messages
Pourquoi tomber dans l'approche binaire (et simpliste) selon laquelle la psychothérapie ne serait efficace que pour les troubles légers alors que, pour les troubles plus importants, les cachetons seraient suffisants ?

Je pense pour ma part qu'il y a une véritable complémentarité des approches.
Dans certains cas, la thérapie seule peut suffire, dans d'autres des médicaments seront nécessaires. Mais on peut faire les deux...

La psychothérapie, c'est un vaste domaine. On a souvent en tête l'image de la psychanalyse qui va durer 20 ans, mais il n'y a pas que ça. Tu fais allusion à  des problèmes anxieux de type phobie sociale et TOC. Au risque de me répéter, je vois là  une bonne indication à  la thérapie cognitivo-comportementale. Ça n'a rien à  voir avec une psychanalyse et ça marche plutôt bien en général.

Je pense qu'il serait vraiment dommage de fermer définitivement cette porte.
En complément des médicaments, s'ils te sont indispensables...

K.

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs
L'approche binaire et simpliste c'est une manière de bien se faire comprendre lorsque l'on parle d'un sujet.

Par rapport aux psychothérapies, je pense que dans les faits, la parole et les médocs sont autant utilisés pour résoudre les phobies.

Enfin quand t'arrive chez le psy, c'est que d'avance ça ne va pas généralement, et si c'est le bazar dans ta tête puisque depuis trop longtemps tu as perdu un sens des réalités, ce n'est pas la parole qui va t'aider en premier lieu. Dans ce cas il te faut un bon médoc qui t'apaise en fonction de ton angoisse/phobie/anxiété afin de te reposer ou de retrouver une base sereine, avant de commencer la thérapie par la parole qui t'aidera à  comprendre le pourquoi du comment de ton mal être.

Enfin pour faire comprendre mon exemple je prends un cas extrême ---> ce n'est pas en disant de se calmer à  un mec qui pète un gros câble qu'il va revenir à  la raison, d'abord on le calme avec un médoc, et après on lui laisse la possibilité de s'exprimer pour comprendre son problème.

Mais à  ce niveau là  je me dis que la parole servira plus aux personnes qui sont prêtes à  accepter leur problème et à  aller de l'avant, parce que lorsque l'on accepte l'auto jugement, on a dans un sens pas besoin de médicament pour retrouver un état de tranquillité...c'est comme se faire une raison en se rassurant avec une pensée. Alors que si on n'accepte pas l'idée d'être mal, on refoule et on ne peux pas se rassurer avec une pensée toute simple qui servirait de mécanisme de défense, et dans ce cas là  il n'y aurait qu'un médicament qui pourrait "masquer" la phobie.

Quoiqu'il en soit, sans un minimum de dialogue, aucun traitement aux médocs ne peux guérir une personne malade, donc les deux sont liés.

"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Participez à l'etude : global drug survey - special covid-19
    Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 3jCommentaire de ziggy (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 5jCommentaire de pierre (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 4jCommentaire de Vapoteuse87 (438 réponses)
     Forum UP ! 
    McKennaii Rapidité & différences
    Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Moisissure/Contamination - Quelques questions
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Culture - Mycelium ou champis
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Andel_De_BXl dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Injecter - Est-il possible de plug la methadone française
    Il y a 4mnCommentaire de filousky dans [Méthadone...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Toxicomanie ordinaire - Chaine youtube
    Il y a 9mn
    2
    Commentaire de filousky dans [Opiacés et opioïdes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Cuisiner la Kétamine - Cuisiner la ké ?
    Il y a 16mnCommentaire de SoulEater dans [Kétamine et PCP...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Lexomil en sublingual ?
    Il y a 21mnCommentaire de psychic dans [Benzodiazépines...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Comment Faire un E-liquide avec une huile de cannabis
    Il y a 53mnCommentaire de guinness dans [Cannabis...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Stockage & conservation - Le LSD dans l'eau
    Il y a 60mnCommentaire de Mortythetraveler dans [LSD 25...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Poussière / Choc septique - URGENT : Plaque rouge autour du point d'injection ! Que faire !
    Il y a 2hCommentaire de prescripteur dans [Injection et réductio...]
    (3 réponses)
     Blog 
    Recette chimique contre l’insomnie: dont do it at Home
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Mister No dans le blog de Zazou2A
    (9 commentaires)
     Blog 
    Pas de descente quand on est dépressif !
    Il y a 4hNouveau blog de Pinguino Zorro dans [Tranche de vie]
     Blog 
    Inutile de regarder en arrière
    Il y a 6hNouveau blog de Quiangxx dans [Tranche de vie]
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
    Dernier quizzZ à 08:33
     PsychoWIKI 
    Cannabinoïdes synthétiques
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Quiangxx, Deujn, Bigben, Napoléon1769 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     [TUTORIEL] Injecter le xanax et les autres benzos simplement
    par L'Apoticaire, le 18 Jun 2019
    Bonsoir, On est beaucoup à savoir que le xanax et la plupart des benzos ne sont pas ou presque solubles dans l'eau, et donc de ce fait, non-sniffables et non-injectables avec de l'eau PPI. Mais, les benzos se dissolvent très bien dans le propylène glycol, propylène glycol que l'on peut facilem...[Lire la suite]
     La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    par SillyCone, le 22 May 2020
    Coucou les aminches ! Comme je suis en train de me refaire une petite extraction de mimosa, j'en profite pour vous poster la méthode que j'utilise depuis sa sortie en 2012, traduite par Gogole : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek en français A suivre A LA LETTRE, sans changer la moindre virgule. Pas qu...[Lire la suite]
     OnionStrooper - Wiki et conseils
    par Destrooper, le 17 May 2020
    Salut à tous, j'ai créé une page web (disponible uniquement via TOR) afin de faciliter l'accès aux plus nouveaux membres qui veulent naviguer sur le deepweb. Le site regroupe des conseils, informations, tuto, wiki assez complet et vérifié et un côté Deep Fr pour mettre en avant le deep fran...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Super témoignage ! Super taff Mr No dans [forum] Toxicomanie ordinaire - Chaine youtube
    (Il y a 59mn)
    2 phrases stupides / Blast dans [forum] Au secours !
    (Il y a 5h)
    Moi de même ! FDL dans [forum] Au secours !
    (Il y a 6h)
    Réducteur et pauvre en réflexion dans [forum] Au secours !
    (Il y a 7h)
    J'aime ton humeur ! dans [forum] Trombinoscope
    (Il y a 11h)

    Pied de page des forums