Les étranges symptômes du « pain tueur » de Pont-Saint-Esprit / PsychoACTIF

Les étranges symptômes du « pain tueur » de Pont-Saint-Esprit

Publié par ,
13385 vues, 24 réponses
pierre
Web-Administrateur
4300
Inscrit le 15 Sep 2006
14921 messages
Blogs
Les étranges symptômes du « pain tueur » de Pont-Saint-Esprit
LE MONDE | 31.07.2014 à  17h54 • Mis à  jour le 11.08.2014 à  11h22 |


En ce mois d'août 1951, les projecteurs sont braqués sur Pont-Saint-Esprit. En quelques jours, parmi les 4 200 habitants de cette petite bourgade tranquille du Gard, des centaines d'hommes et de femmes sont saisis d'étranges symptômes et des dizaines deviennent subitement fous. La nuit du 24 au 25 août est décrite comme apocalyptique. Un ouvrier se lève d'un coup et se met à  courir pour aller se noyer dans le Rhône. « Je suis mort. Ma tête est en cuivre et j'ai des serpents dans le ventre », crie-t-il à  ceux qui parviennent à  le retenir. Cette même nuit, une femme de 60 ans déchire ses draps, « se jette contre les murs et se brise trois côtes ». Un homme, déjà  hospitalisé, implore les médecins de l'aider à  rattraper son cœur : « Il s'échappe au bout de mon pied ! »

L'historien américain Steven L. Kaplan a repris dans un livre, Le Pain maudit (Fayard 2008), des témoignages publiés dans des journaux de l'époque. Selon lui, cette nuit est « aussi terrifiante pour la population que pour les gens touchés ». Son enquête sur une épidémie aux multiples rebondissements s'étale sur plus de mille pages.

Acte un. Le 17 août 1951, les cabinets médicaux de la ville sont débordés par une affluence exceptionnelle. Ils constatent d'abord des troubles digestifs courants : nausées et douleurs abdominales. Mais d'autres le sont beaucoup moins, décrits par les docteurs Gabbaï, Lisbonne et Pourquier (respectivement généraliste à  Pont-Saint-Esprit et médecins des Hôpitaux de Montpellier), dans un article paru le 15 septembre 1951 dans le British Medical Journal (BMJ). Le cœur de ces Spiripontains bat à  moins de 50 pulsations par minute, leur tension artérielle est basse, leurs extrémités froides. Après quelques jours, ces patients sont pris d'insomnies rebelles et leurs troubles digestifs s'aggravent. Ils souffrent de vertiges, de tremblements, de sudation excessive et malodorante. Certains sont même hospitalisés pour des complications cardio-vasculaires.

Mais c'est l'apparition de crises de folie qui sème la panique. Terrifiés par des hallucinations visuelles d'animaux ou de flammes, certains deviennent très agressifs, se terrent ou tentent de se suicider. Deux personnes se défenestrent et une trentaine de malades sont internés.

PAIN CONTAMINÉ

Face à  ces cas qui se multiplient souvent au sein d'une même famille, les médecins évoquent une intoxication alimentaire. Le « coupable » est vite identifié : le pain de Roch Briand, boulanger à  Pont-Saint-Esprit. C'est d'autant plus évident que des animaux qui ont consommé celui de la fournée suspecte sont eux aussi touchés. Un chat « fait des bonds qui atteignent le plafond de la pièce et meurt », un chien « décède brusquement après une sorte de frénétique danse macabre », relate Steven L. Kaplan.

Dans son édition du 22 août 1951, Le Monde évoque cette affaire et indique que le service des fraudes a fait des prélèvements dans le fournil de la boulangerie suspectée. « La population, qui ne veut plus manger de pain, a fait des achats massifs de biscottes, et on n'en trouve plus un seul paquet à  Pont-Saint-Esprit », note le quotidien. De fait, le « pain empoisonné » est déjà  devenu le « pain tueur ». Parmi les quelque 300 personnes touchées, 5 décéderont, dont un jeune de 25 ans.

Contamination accidentelle d'un lot de farine ou malveillance ? Au fil de l'enquête médico-judiciaire, les rumeurs vont bon train, notamment sur le boulanger, qui, aux yeux de certains, aurait été innocenté trop hâtivement. Avec les premiers résultats d'analyse des échantillons de pain, révélés fin août, les médecins pensent tenir le responsable : l'ergot de seigle, un champignon microscopique qui peut contaminer nombre de céréales.

L'article du BMJ du 15 septembre est d'ailleurs titré : « Empoisonnement à  l'ergot à  Pont-Saint-Esprit ». Pour ses auteurs, les malades sont victimes d'ergotisme aigu. A l'image des épidémies médiévales de « mal ardent », qui entraînait gangrènes et hallucinations chez les individus qui se nourrissaient de céréales avariées en période de famine. Mais des analyses, effectuées par des experts d'autres pays, ne retrouvent pas de traces d'ergot, ce qui fait douter du diagnostic. Le mercure est ensuite mis en accusation, là  encore sans preuve formelle.

À LA RECHERCHE DE BOUCS ÉMISSAIRES

L'historien Steven Kaplan évoque des hypothèses peu explorées à  l'époque : une pollution de l'eau ou un procédé de blanchiment du pain. Dans son livre A Terrible Mistake, publié en 2010, un journaliste américain, Hank Albarelli, soutient une autre théorie : les habitants de Pont-Saint-Esprit auraient été volontairement intoxiqués avec du LSD (drogue synthétisée en 1943 et chimiquement proche de l'ergot) par la CIA, dans le cadre de ses opérations secrètes pour tester des méthodes de manipulation mentale.

« L'imaginaire collectif a cherché des responsables humains tels que le boulanger et, plus tard, les Américains. C'est un phénomène classique de bouc émissaire », souligne le sociologue Jean-Bruno Renard, en rappelant qu'il n'est pas rare que des catastrophes naturelles soient ainsi attribuées par la rumeur publique à  des personnes jugées malveillantes : virus du sida créé par des savants américains, inondation de la Somme due à  des décisions parisiennes…

Pour les spécialistes, la responsabilité de l'ergot de seigle ne fait en tout cas guère de doute. « Le plus souvent, les intoxications ne sont pas formellement démontrées, car les enquêtes toxicologiques sont difficiles à  mener. Mais les symptômes des habitants de Pont-Saint-Esprit, hallucinations et signes de vasoconstriction, font vraiment penser à  une crise d'ergotisme », insistent Isabelle Oswald et Olivier Puel, chercheurs au laboratoire de toxicologie alimentaire de l'INRA, qui étudie les mycotoxines, ensemble de molécules produites par les moisissures.

Selon eux, un tel épisode pourrait difficilement se produire aujourd'hui dans les pays développés, grâce au durcissement des réglementations, à  de meilleures conditions de stockage… « Toutefois, les mycotoxines restent un problème très actuel de santé humaine et animale », notent ces chercheurs. En 2004, au Kenya, du maïs contaminé par des aflatoxines a ainsi tué plus de 100 personnes.

Source : http://abonnes.lemonde.fr/sciences/arti … 50684.html

Hors ligne

 

sud 2 france 
problème traitement
France
1620
Inscrit le 14 Oct 2013
2014 messages
Blogs
j'avais entendu dire que les américains auraient fait leur méa culpa; qu'ils avaient flitoxé le village par avion....

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
Merci Pierre pour ce moment d'Histoire !

J'ai peut être mal lu, mais la cause de ce phenomène a été identifié (comme ergot de seigle), ou le mystère reste entier malgré differentes théories ?

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

Syd 
cannasexalcoholic
France
000
Inscrit le 04 Feb 2014
185 messages
je crois que rien n'est elucide....
7 personnes decedees d'intoxication, si je ne m'abuse la dose lethale de LSD est astronomique,
ce qui ne plaide pas pour un epandage d'acides par la CIA big_smile

« L'amour c'est l'infini mis à  la portée des caniches. » Céline

Hors ligne

 

Psilosophia 
Esthète du Néant
France
3120
Inscrit le 13 Apr 2014
524 messages
Blogs
C'est une intoxication ergotique, et non pas une intoxication au LSD! wink

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Inscrit le 16 Jun 2014
707 messages
J'avais lu plusieurs articles sur cette histoire, c'est marrant de la revoir ici !
Perso je trouve la théorie de l'intoxication volontaire au LSD pour tester le potentiel du produit comme arme de destruction massive assez farfelue : comme l'a dit Syd, pour décéder d'une overdose de LSD il faut vraiment y aller. Probablement une rumeur issue des expériences qui ont été faites avec l'acide ( il existe même une vidéo d'un test sur des soldats pour voir leur capacité à  combattre sous LSD et si on peut mieux les contrôler, vidéo qui montre un échec cuisant : réactions très diverses, donc un militaire qui s'est mis à  grimper aux arbres pour nourrir les oiseaux ! )

L'ergot de seigle n'a pas été clairement identifié mais les symptômes sont très similaires tout de même au mal des ardents connu depuis longtemps. Malgré tout, il me semble que le doute subsiste toujours, on a pas vraiment de certitude...

Dernière modification par Amaranthe (03 septembre 2014 à  17:46)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
Oui, cependant il ne  me semble pas que les morts sont dues à  une dose massive, mais plus à  des accidents et suicides.

Par contre, c'est sur que la CIA... Comme tu dis Amaranthe, c'plutot farfelu !
Mais j'ai entendu des rumeurs là  dessus, sauf que ce n'est pas dan le but d'obtenir une arme de destruction, mais plus une substance utile pour le control mental ou les interrogatoirs.

Mais ça... C'est une autre histoire . smile

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

lalouve 
i'm in and out
France
000
Inscrit le 23 Jul 2014
57 messages
C'est bien pas la premier fois
L'Inquisition a exterminé plein des pauvres intoxiquées au graines moisis
Sorcieres et possédés!!!!
hein

"Past and future veil joy from our sight; burn up both of them in FIRE"

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
Bah en même temps, à  l'époque de l'inquisition on te faisait cramer pour avoir un chat...

(en même temps, quand elles te fixent des yeux comme ça ces sales bêtes, tu sent bien qu'il y a un truc de démoniaque là  dedans ! Y'a qu'à  voir la manière dont ils se frottent à  toi en faisant ce bruit étrange ! Et puis leurs... Quest-ce que ..? Mais... Oh... ROH ! Gouzi gouzi qu'il est meugnôn avec ses peutites mustaches ! big_smile )

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

lalouve 
i'm in and out
France
000
Inscrit le 23 Jul 2014
57 messages
*controle plus le rire*
big_smile

"Past and future veil joy from our sight; burn up both of them in FIRE"

Hors ligne

 

melodynelson 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 17 Aug 2013
190 messages
Pareil que toi Lalouve :-)
MERCI pour ce petit rire dans ma barbe -X-

Hors ligne

 

Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Inscrit le 16 Jun 2014
707 messages

-X- a écrit

Par contre, c'est sur que la CIA... Comme tu dis Amaranthe, c'plutot farfelu !
Mais j'ai entendu des rumeurs là  dessus, sauf que ce n'est pas dan le but d'obtenir une arme de destruction, mais plus une substance utile pour le control mental ou les interrogatoirs.

Ouais "arme de destruction massive" ça sonne un peu comme "bombe nucléaire", j'ai mal choisi mes mots x).  Les tests avec le LSD n'ayant pas pu donné les effets de manipulation mentale souhaités, il a très bien pu par la suite être envisagé comme arme de "destruction mentale" : en aliénant une population entière on la rend incapable de s'organiser pour combattre en cas de guerre. Quand on voit des choses comme le napalm ou Fat Boy, pourquoi pas un produit pour rendre taré le camp ennemi après tout...

Est ce qu'on a vraiment pensé à  cet usage là  du LSD je ne sais pas, mais les gens ont du soupçonné les américains d'avoir cette idée là  en tête.

Après l'acide a vraiment été testé en vue de sérum de vérité ou de produit pour contrôler le mental des sujets. Carrément malsain. De chaque découverte ou invention l'homme parvient toujours à  concevoir le meilleur comme le pire : de la poudre sont nés le feu d'artifice et le fusil, deux états d'esprit vraiment différents...

PS : A bas les chats, ces suppôts de l'enfer  ! lol

Dernière modification par Amaranthe (03 septembre 2014 à  18:55)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2100
Inscrit le 08 Aug 2008
9471 messages
Qu'est ce que j'ai pu lire comme pages sur cet événement ... (en lisant/visionnant pas mal de chose sur le projet MK-ULTRA)

Et effectivement cela tend plus vers de l'ergotisme, que de l'épandage de LSD ou Mercure ou tout autre substance.

Ceci dit (faudrait que je fouille dans mes favoris) il y a une autre théorie sur cet événement, encore plus terre à  terre qui est appuyé par bon nombres de scientifiques, mais la j'ai un trou ... Je regarderai.

LLoigor

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

lalouve 
i'm in and out
France
000
Inscrit le 23 Jul 2014
57 messages
Et oui -X- ca fait deux heures que je rigole deja...
Ca merite une etoile!!!!!
Sinon, j'ai vue ca il y a pas longtemps donc je poste meme si peut etre hs?
test lsd sur des soldats britanniques, 64? en anglais...

c bien drole aussi
salut
avec les sous titres mais plus court;

Dernière modification par lalouve (03 septembre 2014 à  20:20)


"Past and future veil joy from our sight; burn up both of them in FIRE"

Hors ligne

 

lalouve 
i'm in and out
France
000
Inscrit le 23 Jul 2014
57 messages
Sinon, j'ai vue un truque sur les fameuses sorcieres du Salem, mais ca fait longtemps...
J'ai trouve un extrait dans le premier blog trouvé mais le documentaire que j'ai vue etait tres interessant,

"Causes de l'hystérie

Plusieurs théories tentent d'expliquer pourquoi la communauté de Salem Village a explosé dans ce délire de sorcières et de perturbations démoniaques. La plus répandue consiste à  affirmer que les puritains, qui gouvernèrent la colonie de la baie du Massachusetts pratiquement sans contrôle royal de 1630 à  la promulgation de la Charte en 1692, traversa une période d'hallucinations massives et hystériques provoquées par la religion. La plupart des historiens modernes trouvent cette explication simpliste. D'autres théories s'appuient sur des analyses fondées sur des faits de maltraitance d'enfants, ou de divinations tournant mal, d'ergotisme (le mal des ardents du moyen-âge, cf. l'ergot de seigle qui contient une substance que l'on retrouve dans le LSD), de complot de la famille Putnam pour détruire la famille rivale Porter, ou encore s'élaborent sur le thème de l'écrasement social des femmes. "

je vais essayer de trouver LE documentaire
lalou

"Past and future veil joy from our sight; burn up both of them in FIRE"

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
000
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Les gens d'ici, parlent de pain toxique et les Spiripontains encore vivants, témoignent de ce fait, sans jamais évoquer d'épandages aériens.
Par contre nombre sont ceux, qui dénoncent les chemtrails... 800 % supplémentaire de matière toxique, dans les échantillons de terre, en à  peine un an.
Nous sommes dans un couloir aérien, celui de l'armée de Orange.

Dans tout les cas, les jeunes Spiripontains prennent le même chemin que les parents, car la Kétamine, le lsd, les champis, l'herbe et le hashish, tout comme la rabla ou le sub, font passer le temps du sud, à  ses pauvres ados, en mal de sensations. Et pourtant ils ont l'Ardèche pour se baigner et s'amuser, faire du feu au bord de l'eau, en roulant des joints géants.
Un peu de musique en live, un pot de crême de marron qui tourne, avec une seule cuillère, tout comme une seule paille....

Cette nuit du mois d'Août, se répette chaque jour, avec moins de folie, car les gens, cette fois-ci, sont avertis.
Bonne nuit.

Amarnath 07

Dernière modification par Amarnath (03 septembre 2014 à  21:32)


Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
J'ai trouvé ton commentaire plutôt poétique Amarnath... smile
C'sur que les retombées diverses... Arf...

Y'a pas d'quoi Lalouve et Melody, petite blagounette.. ^^

Si tu retrouve cette autre théorie lloigor, je suis à  l'écoute !

AAmaranthe, effectivement le LSD (ou autre) en arme pour destructurer l'ennemi serait, je pense, très efficace !

Bouarf, tu sais Lalouve, avec la desinformation, c'est sur que les choses peuvent prendre une tout autre ampleur.
Par exemple les "devins" de l'Antiquité, qui étaient pour la plupart des ermites vivant dans des cavernes aux vapeurs d'opium (ou autre). Le bon filon quoi ! (caverne, mine, filon... Merci, merci. Je dois avouer que mon humour regresse smile )

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

filipe
Psycho sénior
000
Inscrit le 20 Apr 2009
945 messages
je ne suis pas sur et certain mais il me semble que la CIA(après avoir levé le "secret d'état" sur certain agissement) aurait fait des excuses pour avoir fait des tests grandeur nature en france ...et en particulier a pont st esprit(ceci dis le boulanger qui a été au placard ça lui fait de belle jambe!)....................;;a confirmer

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2100
Inscrit le 08 Aug 2008
9471 messages
(A j'ai retrouvé ca dans mes favoris)

Le JT de l'époque big_smile



Et sinon voici la thèse que défend le journaliste Américain Hank Albarelli (qui privilégie un opération de la CIA) dans son livre "A Terrible Mistake : The murder of Frank Olson and the CIA’s secret Cold War Experiments"
(Le Dr Olson était un chercheur, dont des membres de l'US Army pour démontrer le potentiel du LSD avait mit du LSD à  son insu lors d'une réunion, ce qui aurait provoqué une crise de délire et se solda par la mort de Olson qui se défénestra, la famille est encore en procès d'ailleurs)

Attention pavé smile

L'affaire du pont saint esprit :

Depuis des décennies, deux mystères n’ayant a priori rien en commun ont tous deux interpellé et laissé perplexes les enquêteurs les plus sérieux : celui de l’étrange et soit-disant « suicide » du docteur Frank Olson à  New York en 1953, et l’intriguante vague de délires hallucinogènes survenue dans un petit village français en 1951.

Comme de nombreux récits sur internet et dans les journaux télévisés l’expliquent depuis 35 ans, l’on soupçonne depuis longtemps la mort d’Olson d’être le fruit d’une opération criminelle instiguée par le gouvernement, bien qu’aucun assassin ou mobile plausible n’ait pu être assurément identifié à  ce jour. La crise de folie s’étant emparée du village méridional de Pont-Saint-Esprit décontenance les scientifiques depuis des décennies, et nombre d’entre eux balaient d’un revers de main les lourds soupçons pointant vers une sorte d’attaque secrète au LSD, simplement parce que les moyens et mobiles d’un tel crime échappaient alors à  l’attention du public.

En 1995, j’ai commencé à  enquêter sérieusement sur la mort du docteur Frank Olson, un bactériologiste états-unien exerçant au centre ultra-secret de guerre biologique de l’U.S. Army à  Fort Detrick, dans le Maryland. J’étais alors loin d’imaginer que ma découverte d’un crime derrière la mort d’Olson coïnciderait à  ce point avec les horribles événements de Pont-Saint-Esprit en août 1951.

Mon livre de 900 pages Une terrible erreur : le meurtre de Frank Olson et les expérimentations secrètes de la CIA durant la Guerre froide, détaille de manière pointilleuse la façon dont les deux événements se téléscopent. De récents rapports faisant état d’un « important scandale diplomatique et politique émergent et potentiellement dommageable pour les relations franco-états-uniennes », en relation avec l’explication et la documentation de mon livre concernant l’intoxication collective de Pont-Saint-Esprit, m’ont incité à  rédiger cet article pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur ces deux événements.

L’étrange vague de folie de Pont-Saint-Esprit affecta près de cinq cent personnes, provoquant directement la mort d’au moins cinq d’entre elles et deux suicides. Au cours de la cinquantaine d’années suivante, l’incident a successivement été attribué soit à  un empoisonnement à  l’ergot de seigle, à  savoir l’ingestion par des villageois d’un pain infecté par un champignon hallucinogène, soit à  un empoisonnement au mercure. Une vaste majorité des scientifiques crédibles ayant examiné la question ont, jusqu’il y a peu de temps, conclut à  une cause toujours inconnue.

Un journal français de l’époque décrit ce drame incongru : « Ce n’est ni du Shakespeare, ni du Edgar Allen Poe. C’est, hélas, la triste réalité dans tout Pont-Saint-Esprit et ses environs, où de terrifiantes scènes de délires hallucinatoires se déroulent actuellement. Des scènes tout droit sorties du Moyen-Age, saturées d’horreur et de pathos, parcourues d’ombres sinistres. »

Un bref article de Time Magazine, puis un important quotidien d’information états-unien entretenant des liens très étroits avec la CIA, en faisaient quant à  eux la description suivante : « Parmi les individus affectés, les délires allaient croissants : les sujets se jetaient frénétiquement sur leur lit, hurlant que des fleurs rouges s’ouvraient depuis leur corps. » D’autres commentateurs dépêchés sur place décrivaient des scènes de défenestration, d’hommes et femmes se dénudant et courant dans les rues dans le plus simple appareil, d’enfants se plaignant que leur estomac soit infesté de serpents entrelacés

Peu après l’incident, en septembre 1951, des scientifiques écrivant pour le très respecté British Medical Journal déclarèrent que la « vague d’empoisonnements » était le résultat d’une intoxication à  l’ergot de seigle. Cette explication ne se basait cependant que sur les conclusions des biochimistes envoyés sur place par les laboratoires Sandoz situés non loin de là , à  Bâle (Suisse). Parmi les membres de ce contingent figurait le docteur Albert Hofmann, premier scientifique à  avoir synthétisé le LSD le 16 novembre 1938.

Au moment de la visite du groupe de Sandoz à  Pont-Saint-Esprit, seuls quelques scientifiques dans le monde, pas plus de huit ou dix, étaient informés de l’existence de LSD de synthèse. En outre, et c’est là  un fait aussi, voire plus important, pour ainsi dire personne dans la France de 1951, en dehors de quelques responsables chez Sandoz, ne savait que cette société menait des activités secrètes et en étroite collaboration avec la CIA.

Sandoz fournissait non seulement d’importantes quantités de cette drogue à  la CIA, mais conseillait également le service sur ses utilisations potentielles, défensives ou offensives, notamment en vue des expérimentations secrètes aux Etats-Unis et en Europe. Pour résumer la longue explication développée dans mon livre, l’intoxication de Pont-Saint-Esprit était le résultat d’une expérience menée conjointement par l’Army et la CIA dans le cadre du Projet MK/ULTRA. C’est en effet précisément le département que le Docteur Frank Olson dirigeait, la Division des opérations spéciales de Fort Detrick, qui supervisa l’expérience française..

Il me paraît important de préciser que l’intrigue générale autour du mystère de Pont-Saint-Esprit m’est apparue remarquablement nette et cohérente, mais également assez choquante, et je ne suis pas facile à  choquer. Après une enquête plus approfondie, tout le scénario s’est révélé être encore plus remarquable dans ses détails subtils et sa nature manifeste.

Même aujourd’hui, un site internet du département de la Justice avertissant des dangers du LSD déclare qu’au début des années 1950, « la Sandoz Chemical Company alla jusqu’à  promouvoir le LSD comme arme chimique secrète potentielle auprès du gouvernement U.S. Leur principal argument était qu’une petite quantité de cette drogue versée dans le système d’approvisionnement en eau, ou pulvérisée dans l’air est susceptible de désorienter et rendre psychotique toute une division militaire, la rendant inoffensive et incapable de combattre. » Sans parler, bien entendu, d’une bourgade ou d’une ville entière.

De fait, en creusant plus en avant dans l’histoire, je découvris un jour des documents secrets du FBI révélant que la Division des opérations spéciales de Fort Detrick avait, un an avant l’expérience de Pont-Saint-Esprit, pris pour cible de réseau souterrain du métro new-yorkais dans le cadre d’une expérience similaire. Comme l’indique une note du FBI datée d’août 1950, « Les expériences de guerre biologique devant être réalisées par des représentants du Département de l’Army dans le réseau de métro souterrain new-yorkais en septembre 1950 ont été repoussées jusqu’à  une date indéfinie. ».

Lorsque je discutai de cette note avec des anciens biochimistes de Fort Detrick, ils m’informèrent confidentiellement que les expériences de New York « étaient repoussées jusqu’au terme de l’expérience devant être menée en France. ». Un ancien scientifique de la Division des opérations spéciales ajouta : « Les résultats globaux de l’expérience dans le Sud de la France ont été positifs, mais nous avons également constaté un effet indésirable, ou ce qu’il conviendrait maintenant d’appeler une réaction du "cygne noir". Nous n’avions absolument pas prévu que plusieurs personnes mourraient. L’expérience ne devait pas aboutir à  cela, alors elle a été renvoyée au bureau d’étude. »

Les mêmes scientifiques confirmèrent que suite à  l’expérience de Pont-Saint-Esprit, la Division des opérations spéciales de Fort Detrick se rendit de nouveau à  New York en 1956 pour réaliser les expériences dénommées opérations Big City et Mad Hatter (« le cinglé »). Il s’agissait de projets secrets impliquant la pulvérisation de produits chimiques sous forme d’aérosols au travers du pot d’échappement d’une automobile conduite autour de New York par la CIA et des scientifiques de l’Army.

Avant cela, en 1952 et 1953, des expériences plus limitées furent menées dans des wagons du métro new-yorkais par George Hunter White, un agent du Bureau fédéral des narcotiques travaillant secrètement comme agent de la CIA. À au moins deux reprises, White fit détonner des engins à  aérosols spécialement conçus et remplis de LSD. La CIA détruisit les rapports écrits de White traitant de ces expériences en 1973. En remontant un peu en arrière dans le temps, je découvris la véritable cause de l’intoxication du Sud de la France : une note d’un informateur confidentiel de la CIA qui m’avait été remise en 1999 constitua la première preuve solide en ma possession indiquant que quelque chose n’était pas clair à  propos de l’incident.

Ce rapport, daté de décembre 1953, relatait une rencontre entre l’informateur non identifié et un responsable de la Sandoz Chemical Company à  New York. L’informateur écrivait qu’après « avoir bu plusieurs verres », le responsable de Sandoz éructa : « Le "secret" de Pont-Saint-Esprit était que le pain n’était pas du tout en cause. », avant de poursuivre : « Pendant des semaines les Français assignèrent nos laboratoires à  des analyses de pain. Il ne s’agissait pas de l’ergot de seigle, mais d’un composé de type diethylamide. » Le responsable entendait bien entendu par là  qu’une drogue synthétique était à  l’origine de la vague de folie de Pont-Saint-Esprit.

Selon son propre rapport, l’informateur de la CIA demanda alors : « Si la substance n’était pas dans le pain, alors comment est-elle arrivée dans l’organisme des gens ? »

À cela le responsable répondit : « Une expérience. » Soudainement préoccupé, l’informateur interrogea : « Une expérience ? ». Et le responsable de Sandoz rétorqua de façon dérobée : « Peut-être le gouvernement français, » sachant que l’informateur états-unien connaissait probablement bien l’identité des véritables auteurs de l’expérience. Ce fut, en somme, une grande scène de comédie politique et de subterfuge qui se conclut par ces mots du responsable de Sandoz : « Une raison secondaire expliquant ma présence ici aux Etats-Unis est que je dois me débarrasser de notre LSD. Si la guerre éclate notre LSD disparaîtra. ».

L’indice que je découvris ensuite, dans la chaîne des preuves, était un document non daté de la Maison-Blanche faisant a priori partie d’un dossier plus large qui avait été remis aux membres de la Commission Rockefeller formée en 1975 par le président Gerald Ford pour enquêter sur les pratiques abusives de la CIA. Le document contenait les noms de deux ressortissants français ayant secrètement émargé à  la CIA, et faisait directement référence à  « l’incident de Pont-Saint-Esprit », reliant en outre un ancien expert de la CIA en guerre biologique et le chef de la Division des opérations spéciales de Fort Detrick. Ce document, conjointement à  un autre, constituait d’après moi la preuve irréfutable.

En 2005, un reporter du quotidien Baltimore Sun, Scott Shane, qui travaille maintenant au New York Times, écrivait : « L’[U.S.]Army n’a aucun dossier sur MK/NAOMI ni sur la Division des opérations spéciales [de Fort Detrick]. » Lorsque Scott, puis moi-même, avons demandé les dossiers pour les deux, l’Army répondit qu’elle « ne pouvait en trouver aucun ». En 1973, la CIA détruisit toutes ses archives sur MK/NAOMI et son travail avec la Division des opérations spéciales de Fort Detrick.

L’une des raisons évoquées pour cette destruction, expliqua la CIA, était que « les gens ne comprendraient pas ou interpréteraient mal les raisons ayant poussé l’agence à  réaliser beaucoup de ses projets. ». Lorsque le reporter Shane pressa un ancien officier de haut rang de la Division des opérations spéciales d’évoquer les projets antérieurs de la division, Andrew M. Cowan Jr. répondit « je ne donne tout simplement pas d’interview sur ce sujet. Cela doit au moins rester classifié pour éviter que ces informations se retrouvent entre les mains d’un agité. »


(Selon la presse états-unienne, suite à  la parution du livre d’Hank Albarelli, Erard Corbin de Mangoux,
directeur de la DGSE, aurait adressé une demande d’explication au départment d’Etat.)


Plus haut dans l’article, j’ai écrit que l’expérience de Pont-Saint-Esprit me choqua au premier abord. Par bien des aspects, j’éprouve toujours ce sentiment. Mais peut-être pas pour toutes ces raisons que beaucoup de lecteurs imagineraient. Tout d’abord, je suis choqué lorsque je lis sur internet des réactions à  ce sujet tel qu’il est traité dans mon livre, comme par exemple « Et alors, au moins ils ne l’ont pas fait dans une petite ville d’Amérique », ou pire encore, « Pourquoi n’ont-ils pas choisi une ville du Mexique ; c’est plus proche ? ».

Je suis attristé de constater que certains États-uniens sont devenus blasés et insensibles aux actions arrogantes et horribles de la CIA par le passé. La torture est maintenant approuvée aux États-Unis par une grande partie de la population. Certains États-uniens mieux intentionnés affirment prier pour un retour à  « Un pays dont le gouvernement honorait, respectait et observait les droits humains, et les lois et traités internationaux », protégeant les prisonniers de guerre, les combattants ennemis et les prisonniers, or en vérité tout examen objectif et sérieux de l’histoire de la Guerre Froide aux États-Unis met systématiquement en lumière de nombreuses instances d’horrible maltraitance des détenus et prisonniers étrangers.

Le Projet ARTICHAUT de la CIA, mis en oeuvre au cours des années 1950 et 1960, a soumis de nombreux prisonniers étrangers et d’agents doubles présumés à  des traitements barbares, dont des électrochocs, des lobotomies et des chocs d’insuline provoqués par des drogues. D’innombrables citoyens états-uniens disparurent des rues de New York et San Francisco pour être victimes d’expériences secrètes uniquement parce qu’ils faisaient partie de groupes minoritaires ; pauvres, paumés, criminels ou perçus comme tels, prostitués.

Nombre d’entre eux subirent des séquelles physiques et mentales permanentes en conséquence de ces expériences. On administra du LSD à  près de 6 500 soldats états-uniens, à  leur insu, dans les années 1950 et 1960. Beaucoup parmi eux ont dû vivre en permanence avec ces souffrances, d’autres se sont suicidés. En 1953, un ressortissant étranger fut emprisonné et torturé huit mois durant, au Panama, par la CIA simplement parce qu’il était soupçonné de collaborer avec des responsables du renseignement français. Par la suite, il est bien probable que la CIA ait assassiné ce même homme après qu’il eût anonymement révélé à  un journaliste qu’il connaissait l’identité du commanditaire de l’assassinat du président John F. Kennedy.

Bon ce journaliste US, a beaucoup enquêté, en a fait un livre, mais c'est "sa" théorie, appuyé par certains documents (visible dans son livre je présume)

Je n'ai pas encore retrouvé l'autre théorie bien plus terre à  terre, je continue de fouiller dans mon bordel :p

LLoigor

Reputation de ce post
 
merki

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
Interessant, merci lloigor pour le partage !

Comme tu dis, c'est sa théorie... Dans notre (desormais habituelle) surcharge d'information, c'est pas évident de savoir où est la vérité...
Mais en tout cas, si ces "preuves" peuvent être authentifier, je ne serait pas surpris de ce complot... Comme je ne serai pas surpris d'une explication plus naturelle, et hasardeuse.

C'est le soucis de notre époque. Trop d'infos, trop d'avis, trop de théories, trop de complots, ...
Alors on ne croit plus en rien, et on n'a plus envie de croire. Mais d'après des écrits, ce ne serait qu'une étape...

Vérité ? Mensonge ? ....
:p

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
7530
Inscrit le 04 Aug 2014
7603 messages

Je n'ai pas encore retrouvé l'autre théorie bien plus terre à  terre

Pour moi, il s'agit de farine contaminée. De rares itw donnent un aperçu du TR ayant les caractéristiques d'un mal bien connu et détaillé depuis le moyen-âge ou l'antiquité : l’ergotisme aigu. Pareil pour les troubles constatés : convulsions, danse de Saint Guy et tout le tremblement, avec plus des vrais hallus au sens stricte contrairement à  celles du LSD.(+ bouche sèche, troubles digestifs, tachicardie, ça ne ressemble pas au LSD) A l'époque, une détection par analyse sanguine de cette intoxication n'était pas imaginable, pas mieux pour d'autres mycotoxines. Normal qu'ils n'aient rien trouvé dans ce sens. Certains font du fait que les analyses sanguine n'ont pas détecté de mycotoxine un argument pour balayer cette théorie.
Ensuite pour replacer l'histoire dans son contexte, à  une époque, c'était pas politiquement correct de montrer qu'après avoir mangé son pain noir pendant la guerre, le français prenait de gros risques avec du pain fait avec des farines perraves. Ce mal ne pouvait venir de l'intérieur, si vous voyez ce que je veux dire. C'était admettre une faiblesse agricole inavouable. La pourriture intérieure d'une décadence qui touche au plus sacré : le pain et nos champs.
Maintenant, cette histoire resurgit à  chaque fois qu'un livre, une série ou un film sortent. Comme souvent quand une part de mystère demeure. (de nos jours on serait vite fixés surtout avec les moyens de l'INRA.)

Conclusion provisoire[modifier | modifier le code]
En définitive, l'affaire du pain maudit de Pont-Saint-Esprit conserve, à  ce jour, tout son mystère10.

Cependant, pour des chercheurs au laboratoire de toxicologie de l'INRA, Isabelle Oswald et Olivier Puel, qui étudient les mycotoxines, les « symptômes des habitants de Pont-Saint-Esprit, hallucinations et signes de vasoconstriction, font penser à  une crise d'ergotisme ». Si ce type d'intoxication devrait être rare dans les pays développés grâce à  l'application de règlements stricts, elle tue encore, comme par exemple au Kenya, en 2004, où 100 personnes sont mortes à  cause d'une consommation de maïs contaminé par des aflatoxines11.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_pain_maudit

Après si on veut chercher des poux à  la CIA, rien de plus facile... mais sans révéler de secret d'état, si jamais ils sont derrière, balancer du LSD sur ce village n'est certainement pas le pire qu'ait commis cette agence.

Dernière modification par Mister No (04 septembre 2014 à  17:37)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2100
Inscrit le 08 Aug 2008
9471 messages
C'est sur que l'ergotisme est l'hypothèse la plus tangible smile

Mais comme le dit l'article (et de nombreux autres) personne n'est absolument sur a 100% et beaucoup de théories gravitent autour.

Après pour la CIA, on est 1951, donc juste après la 2eme guerre mondiale et au début de la guerre froide.

"Paperclip", "MK ultra", et d'autres opérations bien plus "borderline" sont déjà  lancés...

Et chaque année des documents sont déclassifiés soit naturellement, soit par demande de citoyen via le "Freedom of Information Act"

En 2007, la CIA a déclassifié un dossier de 700 pages baptisé "Bijoux de famille" qui détaille les activités illégales  de la CIA de 1950 a 1970 (baies des cochons, la recette de la fameuse "encre invisible", etc ... Avec toujours quelques coup de marqueur sur certaines phrases, la déclassification américaine quoi ^^)

Du coup on apprend quand même des choses qui datent de plusieurs décennies, et effectivement la CIA (comme le FBI de J Edgar ^^) a commit des atrocités qu'on aurai du mal a imaginer roll

Donc qui sais ...  roll

PS : j'ai vraiment trop de bordel dans mes favoris, mais je continue de chercher l'autre théorie, qui était encore plus simple qu'une contamination du pain. Elle était émise par 2 chercheurs français, et je l'avais trouvé assez logique et assez probable ... mais pas moyen de remettre la main dessus hmm je vais continuer de cherché

LLoigor

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

SaïmonN 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 28 Aug 2014
49 messages
D'ailleurs simple question (un peu HS...) quand on fait une OD de LSD, on keurt de quoi exactement ? Je veux dire: crise cardiaque, AVC, ...? Bon je sais que c'est théorique (il faut plusieurs dizaines de mg au moins) c'est juste pour ma culture ! wink

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2100
Inscrit le 08 Aug 2008
9471 messages
De dépression respiratoire surement (vu que c'est un des effets d'une surdose de LSD).

Et certains animaux cobaye d'expérience avec du LSD a haute dose, sont mort suite a des problème de respiration, puis ensuite arrêt cardiaque bien entendu.

(Il y a aussi peut être un risque d'infection mycologique, car dans certaines expériences (glauques, comme avec les animaux, notamment celle avec l'éléphant "tusko") ou du LSD en quantité était injecté, il était accompagné de pénicilline, donc peut être que ...)

LLoigor

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Syd 
cannasexalcoholic
France
000
Inscrit le 04 Feb 2014
185 messages

LLoigor a écrit

De dépression respiratoire surement (vu que c'est un des effets d'une surdose de LSD).

Et certains animaux cobaye d'expérience avec du LSD a haute dose, sont mort suite a des problème de respiration, puis ensuite arrêt cardiaque bien entendu.

(Il y a aussi peut être un risque d'infection mycologique, car dans certaines expériences (glauques, comme avec les animaux, notamment celle avec l'éléphant "tusko") ou du LSD en quantité était injecté, il était accompagné de pénicilline, donc peut être que ...)

LLoigor

c'est bizarre cette histoire d'infection fongique, si le produit est pure, juste la molecule je ne vois pas pourquoi il y aurait une infection ou une sensibilite aux champi??


« L'amour c'est l'infini mis à  la portée des caniches. » Céline

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » Les étranges symptômes du « pain tueur » de Pont-Saint-Esprit

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    Il y a 3jCommentaire de NiVuNiConnu (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 24hCommentaire de pierre (25 réponses)
     Forum 
    Etude stupéfiante sur les drogues
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Toxicobartos dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Forum 
    Actualité - Extension de la durée de prescription des TSO pendant le confineme...
    Il y a moins d'1mnCommentaire de benlucif dans [TSO - maintenance au...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Première fois quel dosage ?
    Il y a 13mnCommentaire de Sopphia dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Drogue info - Mais Ou Sont Les Aliens...
    Il y a 18mn
    1
    Commentaire de Rick dans [DMT, changa et ayahua...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Clean depuis 4mois et demi, semaine difficile ou j'y ai pensé
    Il y a 25mnCommentaire de Toxicobartos dans [Cocaïne-Crack...]
    (7 réponses)
     Forum 
    C: 35/g ?
    Il y a 51mnCommentaire de Toxicobartos dans [Cocaïne-Crack...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Ingérer - Vaporiser vs ingérer
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Acid Test dans [Cannabis...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Ne dort plus depuis pres de 3 semaine
    Il y a 1hCommentaire de Carambar dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Blog 
    Naruto Uzumaweed
    Il y a 2hNouveau blog de Rick dans [Photos-Dessins]
     Blog 
    Mon set up extra IV
    Il y a 6h
    1
    Commentaire de Acid Test dans le blog de Zazou2A
    (3 commentaires)
     Blog 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    Il y a 10h
    8
    Commentaire de Sufenta dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (17 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 21:26
     PsychoWIKI 
    3-MMC, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    mikeone, Scarlord, pharmaci1.2.0 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation nouvelle pipe SAFE
    par Zazou2A, le 08 Apr 2021
    Yop, Pour les pipes à crack « classique » Il existe un modele coudé, et un droit Mais là tu nous parle de nouvelles Pipes développer par Safe, Lloigor avait fait un retour dessus très interessant d’ailleurs; qui sont bcp plus universel, elle permette la vaporisation et peuvent donc se...[Lire la suite]
      J'hallucine avec la loi française
    par Xoko, le 09 Apr 2021
    Bonjour à tous Tout d'abord je me présente, je suis espagnol arrivé en France il y a peu de temps, en Espagne je commandais périodiquement des truffes magiques dans un magasin néerlandais en toute tranquillité d'esprit puisqu'en Espagne la possession de drogue pour consommation personnelle n'e...[Lire la suite]
     Arrêt de la Dépakine grâce au CBD
    par Critical_Momo, le 07 Apr 2021
    Bon aller j'ai un peut de temps du coup je me motive à vous parler de tous sa, car cela fait un moment que j'y pense et que j'aimerais avoir vos avis sur cette situation. Alors en faite ma copine est épileptique et après avoir essayer de nombreux traitement le seul qui fonctionne vraiment chez...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Vraiment excellente;Sam dans [forum] Déclic grâce à une femme
    (Il y a 31mn)
    Voilà thanks^^ Appréhension à la base (suis anxieuse) puis traitement médic ~MG dans [forum] Mais Ou Sont Les Aliens...
    (Il y a 56mn)
    Très bien expliqué, merci! dans [forum] J'hallucine avec la loi française
    (Il y a 2h)
    Merci à toi, je donnerai des news :) Oax' dans [forum] ISRS inefficaces : Qu'est ce qu'un régulateur d"humeur ?
    (Il y a 2h)
    post de qualité j'approuve ! dans [forum] Vaporiser vs ingérer
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums