MDMA, 1ere fois, 0.5G: Amour, Hallucinations et Délires inconscients / PsychoACTIF

MDMA, 1ere fois, 0.5G: Amour, Hallucinations et Délires inconscients

Publié par ,
20754 vues, 11 réponses
Gonzoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
39 messages

Bonjour à  tous, je vais vous présenter mon trip tel que je l'ai vécu en essayant d'être le plus fidèle possible.



Avant-hier, j'achète mon premier gramme de MD chez un mec probablement très fiable de ce que je sais de lui, qui est un peu mon pote et qui vend de tout, de bonne qualité, mais c'est rare car il trouve ça trop risquer de vendre en dessous de 50g de coke/speed/md etc... même les trips il ne veut pas en sortir un comme ça, en gros pour avoir mon G de MD j'ai du attendre qu'il sorte son matos pour le vendre en gros à  des teuffeurs. Selon lui (franchement j'ai longuement parler/bu des verres avec lui et je le crois) il ne consomme pas et toute sa marchandise vient directement d'hollande, là  dessus son but c'est que les gens kiff à  mort et reviennent cash le voir, de ce fait il met directement la marchandise prise en hollande dans un frigo enroulé de papier pour les odeurs et on en parle plus. En gros il est selon mon intuition fortement possible que le mec chez qui je l'ai capter ne l'ai vraiment pas du tout coupé depuis la hollande.

Je rentre, et comme je n'ai pas de balance, je décide de séparer au mieux le gramme en 10 paras de 0,1.
La MD était en cristaux, dont le plus gros faisait bien 0,6g et était marron/orange foncé, sinon les cristaux allaient du jaune crème/blanc au jaune-orange clair->foncé/marron.

Ma copine tape avec moi, nous décidons de taper le soir même, nous n'avons rien pris depuis au moins 2 mois. Tous les deux seuls dans l'appart, avec une source de bon son.

Alors je m'étais renseigné sur la molécule, mais j'avoue que je ne l'avais pas autant fait que les autres fois pour d'autres substances, notamment le DXM par exemple.
Mes expériences en drogues se résument à  : cannabis en masse pendant des années, DXM 5X, psylos 1x (j'en bave encore) et de la C qui m'a vite souler à  cause des paranos et des effets trop courts (sniff) je rajoute que je recherche intensément du LSD sans réussir à  mettre la main dessus, cette substance étant celle qui m'intéresse le plus pour le moment.


-Alors 19h40 on se prend chacun un para d'environ 0,1 ; sachant qu'à  vu d'oeil je dirais que celui de ma copine comporte 0,08 et le mien 0,12. (j'ai pris le plus gros et lui ai donné le plus petit car j'avais peur qu'elle ai trop d'effet et ... j'ai pris le plus gros quoi ^^)

Attente des effets devant une vidéo, puis je ressens la montée assez vite en une vingtaine de minutes, une nausée légère apparaît pour disparaître quelques minutes plus tard. (d'autres nausées légères après chaque prise)
La montée se passe super bien, et je ressens en moi une euphorie très agréable ainsi qu'une envie prononcée de parler, notamment des choses que j'aurais eu la simple flemme de détailler en temps normal.

Ma copine, elle, monte vraiment à  mort, elle a des nausées assez impressionnante, accompagnées d'état de grande confusion, mais vu qu'elle est à  jeun elle ne vomit pas vraiment, elle fait juste le bruit du vomissement et crache par terre les chewing-gums que je met dans sa bouche (ayant lu que c'était bien) ahah.

Alors je me retrouve très vite avec pleins d'effets mais un peu angoissé pour elle (je l'aime beaucoup et c'est réciproque) et j'analyse que durant sa montée elle a des petites absences, les yeux se révulsent un peu vers l'arrière etc, moi je cherche de l'eau etc et je m'occupe d'elle au mieux, c'est à  dire que je lui met de petites gifles sur le visages et d'une voix rassurante mais forte, je lui dis des trucs du genre "Heeey chérie, tu te souviens comment tu t'appelles ? J'ai combien de doigts là  mon coeur ? Comment il s'appelle ton amoureux ?" je remarque qu'elle répond au ralenti voire des fois pas du tout et je me dis "ouah hardcore quand même la montée de MD sur certains" , puis comme prévu, ça finit par se stabiliser et elle commence à  tripper.

C'était très amusant, ma copine est d'un naturel timide et réservé, et cette MD lui a vraiment fait péter un plomb comme on peut le voir dans les autres trips report, elle me trouvait trop mignon de m'occuper d'elle comme ça, et un moment elle respirait fort d'un coup juste après la montée elle s'est mise à  littéralement pleurer d'émotion, elle me regardait avec tout l'amour du monde en pleurant "je t'aaaaime, je t'aaaaaime, je t'aaaaaaaaaime" et les larmes coulaient coulaient genre 1 larme par seconde (ce pendant une minute, à  la fin vraiment elle hurlait JE T'AAAAAAAIME -->j'avais un peu peur des voisins vu l'intensité ahah). Je me suis dit la drogue, c'est cool parce que en fonction de ce qu'on pense les effets changent  direct, alors j'ai mis un son de DUB (je suis surtout fan de musique classique) car je sais qu'elle l'adore et je l'ai fais danser, puis j'ai balancer Pink Floyd dans la pièce tout en la faisant danser, j'étais genre le bon sitter qui met trop l'autre en confiance etc et elle était vraiment perché à  mort, c'était génial.

Personnellement je pense avoir compris beaucoup de choses concernant les drogues sans penser trop me tromper, je vais détailler :

Je réfléchis naturellement beaucoup, je suis hyperactif et je me sens être très emphatique de base, j'ai clairement senti une montée et des effets, mais je pense que mon état n'était pas aussi puissant que celui de ma copine, car parler comme un porc en se perdant dans les détails, me mettre à  la place des autres toussa, je pense que je connais déjà  bien de base donc les effets ont eu du mal à  me surprendre VRAIMENT INTENSEMENT, malgré une détente physique et mentale extrêmement agréable, un bien être certain etc...

Avec ma copine complètement perché qui me disait des trucs du genre "maintenant je comprends trop les malades, maintenant je te comprends trop etc etc... T'as trop raison d'être en marge comme ça de ce monde de fou, la drogue c'est trop bien mais faut pas en abuser, imagine les gens qui passent à  côté de ça toute leur vie ce qu'ils loupent... C'est toi qui est dans le vrai je t'aime trop, je t'aime trop putain c'est abusé, merci infiniment de m'avoir fait découvrir ça et les champis, t'as changé ma vie etc.." Je sentais qu'on réfléchissait différemment, que nous n'étions plus limités à  notre "réalité" lucide telle que nous la voyons avec nos préjugés etc... nous remettions tout en question, et la simple altération de conscience y est pour quelque chose à  mes yeux.

Je comprenais à  quel point il fallait prendre la MD avec quelqu'un qu'on aimait profondément (j'adore sous drogues beaucoup mieux comprendre les trips-reports, conseils des gens que j'arrive beaucoup mieux à  m'approprier connaissant les sensations qu'ils ressentent) du coup je comprenais comment certaines  personnes pouvaient "ne pas avoir ressenti trop d'effets" avec 0,9g de MD à  part la musique ou quoi, car dans un état d'esprit . . . tout autre. Donc je parlais un peu de ça avec ma copine mais j'ai vu que ça la faisait grave bader comme sujet de conversation car je ressentais vraiment qu'elle ne comprenait trop pas (vraiment comme moi quand je suis lucide) comment des gens pouvaient se mettre des 1g de cette substance dans le sang pour être avec un ou des inconnus et ça la faisait grave bader rien que de s'imaginer faire ça elle trouvait ça carrément trop glauque car j'avais la sensation qu'elle elle pouvait tout comme moi quand je suis net, vivre/ressentir ce genre d'histoire en se les interprétant à  fond, en badant durement, vraiment de l'empathie pure quoi, quand je lui racontait, elle avait du mal à  parler car complètement perchée, elle me disait "ouaaaaaaaaah je pourrais trooooooop paaaas faire çaaaaa!!! mais comment ils font ? comment ils font pour faire ça ?? y a quoi dans leur tête" avec des sales moues dégouté.

Et là  je suis heureux car elle a comprit un truc que je lui ai dis, je lui ai dit que vraiment souvent j'étais triste et deg de ce monde quand je suis renfermé sur moi-même et qu'elle le ressent, à  cause de tout ça et de toutes les saloperies en tout genre qui se passaient partout dans le monde, que ça fait parti des trucs qui font que je ne suis jamais tranquille quand je suis seul avec moi-même, que je me sens impuissant de savoir pertinemment que je ne peux rien changer à  tout ça et que je ferais mieux de penser à  autre chose et de laisser les gens dans leur merde mais que je n'y arrive pas donc je prend leur malheur directement en plein coeur, que j'aurais vraiment aimé qu'on me donne les commandes de ce monde pour que je puisse vraiment le changer significativement, que des mecs s'occuperaient pour moi de l'économie et de ces merdes là  qui font tourner le monde et que de mon côté, j'apprendrais au Hommes comment se comporter, j'avais vraiment l'impression de tout prendre pour moi et que j'en pouvais plus (ce sentiment était encore plus exacerbé sous MD et d'habitude je ne dis jamais les choses comme je lui ai dit ce soir là  (j'aimerai m'occuper du monde etc) car je sais qu'on va me prendre pour un con/fou si je dis des trucs comme ça alors je préfère me la fermer, même au sein de mon couuple)).

Je sens vraiment que cette prise de MD a contribué à  une élévation au sein de notre couple, et je n'ai pas l'impression d'avoir particulièrement mieux comprise/connue ma copine par rapport à  lorsque je suis net, mais je pense que je la connais déjà  TRES bien, en revanche je ressens que de son côté elle m'a vraiment beaucoup mieux comprit et que de ce fait elle m'accepte mieux tout entier, elle se sent beaucoup plus en "phase" avec mes pensées, ce soir là , elle n'entendait pas seulement les mots que je lui disait, elle les ressentais au sens propre avec son coeur, et je n'ai jamais de ma vie eu l'impression d'être autant compris par quelqu'un, jamais.

Après je voyais que je pouvais l'amener où je voulais dans le trip et que ces sujets de conversation me faisaient particulièrement bader aussi, j'ai donc cash changé de sujet en mode trop happy et la magie de la drogue... en 5s on était tout happy on pensait à  autre chose, j'ai donc aussi compris à  quel point l'univers de ce genre de drogues était infini, les effets ne dépendant quasiment que de ce qu'on PENSE sur le moment.
La mémoire à  court terme commence à  s'altérer gentiment.

Je sentais vraiment un sale amour de ma copine, envers moi, elle trouvait merveilleux de ma part que je m'occupe d'elle comme ça, mais me disant "t'occupes pas de moi, profite de TON trip, je vais bien je te jure t'inquiète" et je lui répondais quelque chose comme "Mais je ne pourrais jamais aller contr ce que je pense et qui arrive dans ma tête, et si je ressens la moindre inquiétude pour toi, quand je m'inquiète pour toi je suis obligé de m'occuper de toi parce que je t'aime plus que tout au monde et qu'il n'y a alors plus rien d'autre dans ma tête, et que je ne me pardonnerais JAMAIS s'il t'arrivais quelque chose à  cause d'une pauvre drogue à  la con qui te met des effets pendant 3h, je lui disait que même complètement perché, si je sentais le moindre truc qui n'allait pas, mon instinct passerait toujours au dessus de la défonce pour la sauver et jamais je ne l'abandonnerait, que je saurais être lucide pour la sauver s'il le fallait, et que je pouvais bien crever moi à  cause de la MD c'était bien moins grave pour ma conscience que si, elle, mourait." Alors avec ce genre de phrases qui sortaient très vite de ma bouche, elle se mettait à  pleurer copieusement d'amour et je devais vite la lever et la faire danser avec de gros gros smilles pour que 15 secondes après elle rigole et savoure copieusement l'instant avec quelques résidus de larmes visibles ça et là  sur son doux visage.

Je lui disait à  quel point je l'aimais, et elle me disait vraiment qu'elle avait ce soir l'impression de m'avoir vraiment compris, elle me disait plusieurs "j'ai trop de trucs à  te dire" et elle me disait que j'étais vraiment dans le vrai dans cette société, que je devais enculer tous les gens qui me regardaient de travers me trouvant parfois bizarre, elle me disait "tous ces gens tu vois, laisse les là , vis dans ton putain de monde, si les gens te regardent de travers ne t'attarde pas là  dessus, laisse les là , continue dans ton monde de dingue" elle me disait qu'elle me remerciait de tout ce que je lui ai fait découvrir en 3 ans, des drogues et tout, elle disait "mais comment ils font les gens pour ne pas aimer ça, pour diaboliser ça comme ça" je lui répondais que c'était le système qui faisait ça (en détaillant/argumentant beaucoup plus, bien sur, à  l'oral mais là  j'ai grosse flemme) et grâce à  l'empathie elle me comprenait à  mort, elle me disait que j'avais tellement raison de ne rien laisser me pervertir l'esprit, de toujours critiquer et analyser les choses par moi-même sans passer par un tiers, qu'elle ne connaissait que moi qui faisait ça et que les autres sont tous embarqué dans un système qui leur apprend à  vivre comme le système le souhaite, que ces gens ne remettent jamais rien en question pour voir, tester par eux-mêmes et qu'elle était vraiment profondément heureuse de m'avoir comme copain, que je lui avait vraiment ouvert les yeux sur trop de trucs, qu'elle comprenait enfin... qu'elle m'aimerait pour toujours, que c'était sur. . . Elle comprenait pourquoi j'étais autant attiré par la drogue, et elle ma dit quelque chose qui ma fait plaisir aussi, qu'elle se sentait devenir de plus en plus intelligente/ouverte d'esprit depuis qu'elle me connaissait et que je lui ouvrait vraiment de nouvelles perceptions dans la vie.

J'ai adorer ce moment car ce qu'elle me disait me faisait vraiment très chaud au coeur (j'étais vraiment pas loin de plus pouvoir me retenir et chialer à  mort) et j'ai vraiment eu l'impression d'être réellement compris pour ce que je suis pour la première fois que je suis née, de plus, j'écoutais tout ce qu'elle me disait car comme elle est d'un naturel très timide et réservé, et que moi je parle beaucoup, j'étais vraiment heureux de la voir parler, de la voir enchainer les phrases, que dès que je commençais une phrase elle me disait "MAIS ATTENDS J'AI TROP DE TRUCS A DIRE, j'ai compris trop de trucs, attends j'ai trop de trucs à  dire" etc... Souvent elle disait pendant 1mn entière "OUAAAAAAH mais j'ai trop de trucs à  te dire, j'ai compris trop de trucs"


Là  dessus je roule et fume un jog, il passait tellement bien, c'était mon premier depuis 3 semaines et il était si bon et si doux... je sentais rien dans la gorge, je me sentais euphorique et heureux. Putain j'aime cette sensation. Je la voyais serrer la mâchoire, ce que j'arrivais à  ne pas faire, je lui dis plusieurs fois mais elle s'en foutait... elle voulait pas que je lui fasse peur avec ça (des fois j'étais assez genre TA MACHOIRE AAAAH" j'avais des coups de flippe) du coup je l'ai laissé tranquille avec ça et depuis elle a des courbatures dans la mâchoire.

Là  on comprend pas ce qui nous arrive, les effets baissent et on capte que ça fait genre presque 4h qu'on a gobé (O.O)

Là  on peut pas résister, je vais commencer à  redroop et elle aussi, sauf que moi je vais pas mal redroop ce qui va me conduire au meilleur trip de ma vie ainsi que les gros bads qui l'accompagnent.

Je reprends un 0,1 et elle prendras deux fois 0,05, je roule un jog, il est un peu plus de 23h, après ça la notion du temps c'est fini, j'ai redrooper le reste entre 00h30 et 3h30 je dirais à  vu d'oeil et je lui ai interdit de redrooper plus car je n'aimais pas le fait qu'elle ait des montées de plus en plus longues/confuse pour des effets plus minimes après, de plus on parlait plus du tout autant car on était KO à  force. Elle m'en remercia le lendemain me disant que c'était tout pile le moment pour elle d'arrêter mais que sans moi elle allait vraiment encore en bouffer. En mode craving quoi.

20 mn après c'est parti pour une remontée (je précise que ma copine avait des putains de nausées de ouf et elle pouvait même pas mettre un chewing gum dans la bouche pendant la montée, ainsi que les mâchoires ultra serrées et des tics amusants genre tirer la langue, mais moi je ne ressens que faiblement la nausée et je la contrôle sans problème, idem pour les ressentis que j'ai dans la mâchoire, j'arrive à  les contrôler).

45 mn environ après cette remontée, je redroop 0,05, j'attends un peu, je sens que ça se diffuse, je kiff, je reprends 0,05. Je suis à  0,3 ingéré.
Pour elle 0,2 (elle s'arrêtera là , deux fois 0,05 après avec des montées assez hard de confusion et de nausées, mais des putains d'effets après en revanche trop court à  mon goût (je la vois avoir 50mn max d'effets abusé après la montée puis méga fatigue)



Moi je sens que je commence à  partir SALEMENT loin avec le 0,3 et le canna, je sens que je commence à  avoir des hallus et à  réfléchir ULTRA différemment, et j'ai VRAIMENT TROP kiffer ça.

Il est important pour la suite de comprendre que je suis un mec ultra parano surtout en ce qui concerne le coeur, j'ai tout le temps l'impression factice que je vais crever sous drogues etc même avec du canna, et je ne prends plus de coke (que j'ai à  peine tester avec 1G en tout) car sur la fin mes effets se résumaient à  psychoter pendant 1h avec la main sur le coeur et à  analyser toutes les veines de mon corps à  cause de ce que j'ai lu récemment que les drogues engendraient, LA VASOCONSTRICTION, oui avant de connaitre ce mot tout allait bien, depuis j'ai vraiment l'impression que mes veines vont se serrer au point de plus recevoir de sang et de me nécroser l'intérieur.
En gros pour la coke j'ai commencer à  bader en lisant tous les dangers possible et imaginable sur internet, ce que j'avais MOINS fait pour la MD.

C'est bête, mais pour la MD j'ai lu "4 morts en France par an avec probablement aucune mort associée à  la MD seul, toujours soit une méga mauvaise tolérance au prod, soit une association avec alcool etc...) je me suis donc dit pas de problème tu vas pas crever (car ce qui me fait vraiment peur c'est de me faire foudroyer par un produit pendant que j'ai les effets, genre tout simplement coeur qui explose ou qui lâche ce genre de trucs) et je n'arrive pas à  me renseigner sur la solidité du corps humain car non satisfait des réponses qu'on me donne genre "Bah non il est pas solide tu te fais écraser par un bulldozer t'es mort" ou encore "Bah comparé à  l'insecte on est faible et pas solide etc" ou encore "Bah on est faible car on peut crever d'une maladie" etc... ce que je trouve "à  côté de la plaque" des réponses que j'attends.. Je n'arrive pas assez bien du tout à  mon goût à  me raisonner sur ces peurs.

Je continue donc, j'ai dans le sang un 0,3 de MD gobé sur 4-5h et je lance cette vidéo magique de kaléidoscopes sur youtube

       en 1080p.

Putain là  je pars violent dans la vidéo, je voyais tout tellement bien, je voyais ce puit vraiment du kaléidoscope, et bon dieu, je partais vraiment salement loin dans ma tête, et j'adorais ça à  mort, je me disais vraiment "Putain tout est de la merde à  côté des hallucinogènes en fait, osef du reste, ça me crevait les yeux"

Je parlais avec ma meuf, et l'emmenais tellement loin dans les discussions -Là  vous pourrez être tenté de penser "ouais il part pas loin il est perché" mais j'avais clairement la sensation d'être plus intélligent avec les effets hallucinogènes, je prenais des analyses avec beaucoup plus de facteurs qui rentraient systématiquement en jeu en même temps, etc etc, ainsi que des thèmes de discussions poussés (inconscient, rêve, société, manière de réfléchir, perceptions etc etc)-

Je précise tout de suite TRES IMPORTANT, la mémoire à  court terme était BRISEE, ça me faisait vraiment délirer à  mort (et ça faisait peur à  ma copine que je rassurais car en aucun cas ça me faisait peur) (car ça va tant que c'est pas mon coeur ahah)) mais elle non plus elle avait plus de mémoire à  court terme, je parlais parlais parlais elle était vidée elle mais elle m'écoutait avidement. Et d'un coup je faisais "putain j'ai dis quoi dans ma derniers phrase" ?   
"Oh putain bébé c'est grave... j'en sais rien du tout alors que j'écoutais à  mort"
"Mais what, on parlait de quoi ces 5 dernières minutes"

Ahah mais je la rassurait, et avec des gros efforts de volonté et de cheminements logiques j'arrivais plus ou moins toujours à  retrouver le fil de ma pensée, mais des fois c'était assez chaud parce que je suis vraiment du genre à  passer du coq à  l'âne en me perdant sans cesse dans les détails, donc même si on se souvenait de mon avant-dernière phrase ça nous aidait carrément peu à  retrouver LA dernière phrase sur laquelle j'avais encore pleins de trucs à  dire et sur laquelle je devais encore dérivé etc, etc...
Donc j'étais complètement perché/trippé mais je la rassurait à  mort encore, j'étais franchement pas mal conscient de mon cas mais les hallus devenaient assez hardcore car j'étais tellement confus que je me disais pas cash "ah c'est une hallu".

Là  on commence à  se marrer plus sérieusement, car je redroop 0,05 pour être à  0,35 ingéré.

Je sens le produit qui se diffuse et je pars en latte devant les kaléidoscopes, là  dessus je pars tellement loin dans ma tête et j'hallucine sérieusement en croyant voir par exemple des simpsons sur des classeurs alors que c'était juste des cercles ce genre de trucs.

C'est tellement abusé car là  j'ai pas du tout raconté ce qui m'a vraiment marqué, car les gens, j'ai VRAIMENT trippé avec mon inconscient!!!!!
Alors déjà  je redroop encore 0,05 donc ça nous fait 0,4g ingéré.

Depuis 0,3 j'ai découvert un sale truc, en gros j'étais tellement déchiré que j'arrivais à  m'endormir en moins de 10s et c'était merveilleux, je m'explique. D'un coup je me pose assis avec un coussin derrière moi et je pose ma tête contre le mur, adossé au coussin/mur, je sentais que j'avais un contrôle total sur mon corps, que je pouvais m'endormir en moins de 10s (alors que d'habitude je galère comme une bête à  m'endormir) et vraiment je visualisait qu'il y avait:

-L'état yeux ouverts, paupières ouvertes.
-L'état paupière fermées mais yeux ouverts dans les paupières fermées
-L'état go dodo.

Franchement rien qu'en écrivant ça je me pends tellement j'ai envie de bouffer d'un coup les 0,3g qu'il me reste.

Quand je fermais les yeux j'essayais d'avoir des visus mais j'avais franchement quasi rien à  part des résidus de kaléidoscopes assez bien fait, mais franchement rien à  voir avec de VRAIS IMAGES DETAILLEES, et je sentais que quand je me mettais "en mode dodo" je devais fermer les paupières, puis poser lourdement mes yeux vers le bas des paupières (enfin c'est pas vraiment le bas, sous MD j'avais l'impression que c'était un mix entre en bas des paupières, et retourné complètement derrière les paupières, trop bizarre à  dire je ne trouve pas les bons mots pour l'expliquer mais n'importe qui peut essayer de le faire et comprendre en cash ce que je raconte, en faisant ça je me sentais instantanément m'endormir (ultra consciemment) je mettais ma conscience en pause en mode dodo, dans un coin de mon esprit, là  ou j'avais posé mes yeux vers le bas, lourd, difficile à  décrire.

Et là , j'attends 10-15 secondes, et je dis salut à  mon inconscient les gens, et là  je me suis tapé des visus de porc, je sentais vraiment que mon inconscient était aussi en train de tripé à  mort et que ça aurait été une insulte que je ne tripe pas consciemment avec lui. J'ai redécouvert la supériorité intellectuelle/créative/perceptive de l'inconscient.

Je trip comme un fou les yeux fermés en dormant en gros, et j'ai des visus de malade avec "l'état somnolence" on va dire, très très coloré (plus que la vraie vie), très détaillé, par exemple j'arrivais à  voir DISTINCTEMENT quatre personne EN MËME temps que je ne connaissais pas, aussi fidèlement que si je regarde une photo, ultra détaillé comme le serait de vraies photos. Après c'était des couleurs cartoons avec des arbres tout vert flashi et de la terre toute brune/orange, après c'était noir et blanc en mode gameboy color avec les mêmes graphismes etc etc.
Franchement y en a eu 1000 autres mais je m'en souviens plus trop car la mémoire à  court terme était vraiment souillée et j'étais vraiment défoncé à  mort.

Genre 3 mn après je me disais "aller je remonte" et j'ouvrais juste les yeux et je pétais des câbles d'exultation à  raconter tout ça à  ma copine qui ne comprenait pas grand chose de ce que je lui disait (assez abstrait pour quelqu'un qui ne l'a jamais vécu et mémoire à  court terme détruite). Je disais "JE TRIP AVEC MON INCONSCIENT IL EST COMPLETEMENT DECHIRER C'EST TROP BIEN" après je regarde les kaléidoscopes 2mn et d'un coup je disais genre "Je reviens mon coeur je vais juste au niveau supérieur de conscience" "Je reviens mon coeur je vais juste trippé avec mon inconscient" je me posais 10s à  "mettre mes yeux en bas des paupières de manière lourde, et BIM. Je sentais que mon corps était KO mais pas mon esprit, qu'avec un simple "jeu" du corps j'arrivais à  l'endormir si facilement, que ça passait par les yeux...

J'étais tellement en kiff, tellement bien dans ma tête et dans ma peau, j'ai tellement adorer ce trip qui ma à  la fois foutu à  l'ouest tout en restant ultra conscient, avec juste la mémoire à  court terme méga brisée, que j'ai décider de prendre le para 0,1 de trop et de fumer LE GROS PILLON de trop.

Je mange le para, je fume un gros lourd, et là  vraiment les effets étaient trop puissant, à  la hauteur de ce que je cherche dans une drogue quand j'ai peur que les drogues soient finalement pas si puissantes que ça, j'avais des putains d'hallus et j'allais régulièrement tripé avec mon inconscient en somnolant, (d'ailleurs je m'étonne de n'avoir rien trouver sur google par la suite en tapant "drogue et somnolence" ou "MD et inconscient, rêve" ou "Hallucinogène somnolence" etc)
Donc les effets commencent à  se faire sentir assez violemment et là  on arrive à  un stade de défonce encore supérieur, car je partais TELLEMENT loin dans mes pensées, que je sentais CLAIREMENT à  des moments que c'était mon inconscient qui réfléchissait pour moi, et je me disais cash "OMMMMMMMGGGGG, comme c'est de la balle, je réfléchis comme dans un rêve OMMMG, ma mémoire à  court terme est tellement éclatée que je remet tout ce que je vois en question, je suis comme dans un putain de rêve, je réfléchis comme dans un rêve putain!!!!" Mon inconscient est là , il partage la place avec le conscient, oh putain je kiff trop, putain l'inconscient a trop la classe, je le kiff trop, il part trop loin en voyant un truc trop lambda, je partage vraiment le trip avec lui

Je me rendais compte que l'inconscient était ultra plus intelligent que le conscient mais pas du tout à  la manière de ce que les humains qualifient d'intelligent, car si j'avais dit à  haute voix ce que je pensais pendant ces moments là , avec la mémoire à  court terme et les yeux que j'avais, on m'aurait clairement foutu en HP, on m'aurait pris pour un méga fou schizophrène ; mais voilà , je sentais que l'inconscient remettait tout en question d'une manière vraiment hallucinante, que le niveau de l'inconscient était largement supérieur car sa perception des choses en l'absence de mémoire à  court terme et donc de contexte, allait vraiment, vraiment très très loin, beaucoup plus que ce que nous remettons en question en étant conscient, c'est même pas comparable tellement on est limité par rapport à  l'inconscient qui associe des idées qui n'ont rien à  voir entre elles (mais en fait BIEN SUR QUE SI!!) de manière... mais .... PFIOU.... Les mots qu'on a a disposition sont clairement trop faibles, il faut le ressentir, c'est comme rêvé consciemment, en plus je le cernait pas mal, l'inconscient, j'arrivais un peu à  voir de quel manière il associait les idées car le conscient était carrément pas mal perché aussi, c'était assez (VRAIMENT) abusé.

Je vais raconter une hallu que j'ai eu en allant assez loin dans la somnolence, je commence à  "rêver" on va dire complètement tripé, et je marche dans un champs avec des hautes herbes (là  l'inconscient crée tout ce que je serais amené à  penser dans cette situation si j'étais CONSCIENT et sans mémoire à  court terme)
Bref je me dis "merde je suis en short donc je vais me prendre des tics et je vais crever de la maladie de lyme" ahah donc là  comme par hasard (sacré inconscient) je sens un truc sur mon front! stressé j'arrache et je vois deux ailes entre mes doigts. Donc là  (ce que je penserai de manière consciente) je me dis, dur je vois bien les ailes mais pas la tête, je n'ai donc pas arraché là  tête ça devient dangereux violent là  je dois faire gaffe.

Là  dessus je m'assois dans l'herbe et je sens donc là  ou soit disant j'avais un tic, ça avait la texture d'un bouton d'acné (enfaite, c'en était un dans le ressenti, n'ayant jamais eu la sensation d'avoir une tic, l'inconscient ma mit un bouton d'acné à  la place, il est fort en impro) donc là  je presse fort mon bouton d'acné et ça me fait un peu mal, et d'un coup je le pète, et là , je vois en gros un pince oreille giclé vers le sol  (de mon bouton quoi, il n'y a pas de sang ni rien) et il fuit par terre en rempant. J'en viens à  la puissance de l'inconscient.

En mode aucune mémoire à  court terme car dans un rêve, j'oublie les ailes, mais je me souviens bien que je n'avais pas tuer l'insecte et que c'était juste "sa tête" ce que je voyais là . Donc là  on arrive à  l'incompréhension de l'inconscient qui remet tout en question grâce à  son intelligence supérieur.

Là  en l'espace d'une seconde, avec disons 10% de conscient et 90% d'inconscient , je me dit "OMG... (mais genre cosmiquement vous comprenez) et je me dis "si ce petit mob que je viens de voir fuir est la tête... D'ou vient il ? dans quoi était il caché ? qu'est-ce que c'est que ce truc de dingue, quel était son corps ? WTF ??" Et là  je vous jure sur ma vie que j'ai visualiser en quelques secondes "la vie de ce mob"

En quelques secondes, et sans la moindre peur, je vois apparaître un méga monstre de genre 4mètres de haut très terrifiant, puis je le vois muter pour donner un monstre de 3m de haut, puis je le vois muter pour donner un autre monstre de 2m de haut qui hurlent etc (en mode je vois comme une fresque de l'évolution mais à  l'envers, pas du plus petit au plus grand mais du plus grand au plus petit, notez que les monstres en question étaient vraiment vraiment très très laids et affreux, mais ils ne duraient qu'une seconde maximum puis "mutaient" en un autre monstre plus petit) puis je vois un monstre rond de genre 70 cm cube après un défilement comme ça d'environ 5-6 mobs, puis de ce monstre rond qui était sorti du sol, (dans mon rêve/trip c'était la boue du sol qui l'avait crée, il s'est crée rapidement à  partir de la boue du sol) puis de cette boule monstrueuse "gicle" le pince oreille qui se barre en fuyant dans les fourrés, comme si c'était lui vraiment le mob depuis le tout début, qu'il était petit et faible depuis le début, et que les apparences de ses différentes formes n'étaient qu'une façade pour protéger cet insecte, qui une fois nue, fuyait pitoyablement à  travers buissons pour me laisser dans la victoire totale sur lui.

Hors ligne

 

Gonzoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
39 messages
Ok là  je me reveille mais en mode OMMMMMMG, je comprends vraiment comment mon inconscient à  pu pondre ça à  partir d'un simple manque de connaissance/logique dans le rêve, qu'il a instantanément essayé d'expliquer tout ça à  sa sauce. Et là  je commence à  vraiment me rendre compte qu'on était quedal dans notre compréhension du monde (net je le sais aussi, mais pas aussi fortement, car n'importe qui peut dire sans rien penser derrière "on est que dal") et qu'on comprenait vraiment rien du tout à  l'infinie complexité de l'univers, la vie, je me rends compte vraiment que le conscient est beaucoup trop limité et que la perception que nous avons des choses est pitoyable, nous regroupons tout sous forme de "norme" genre "ah voilà  ça c'est un lit" alors que en vrai y a des millions de lits différent, mais ça nous dérange pas de dire "c'est un ordi, c'est un lit, c'est de la nourriture, etc.." en bref un grand manque d'intelligence qui nous empêche de voir le monde tel qu'il est vraiment, c'est à  dire sans mais bien avec chaque chose que l'on vit/voit totalement différente et pouvant être remise en question de façon assez violente.

Les effets sont à  leur paroxysme, et je commence sérieusement à  partager le conscient avec l'inconscient LES YEUX OUVERTS, ça me faisait tripé car je "revenais" toujours à  la surface en "captant" que là  j'étais en train de réfléchir comme si je rêvais, comme si je somnolais, que les pensées allaient vraiment BEAUCOUP trop loin et que ce genre de pensées resteraient inaccessible à  jamais pour la pauvre conscience ultra simpliste et débile qui ne pouvait que ce contenter d'avoir de vagues souvenirs de la pensée profonde de l'inconscient, je comprenais que nous avions cette perception/intelligence infinie en nous mais qu'elle nous était bloquée, cette perche infinie qu'était l'inconscient, mais que le monde dans lequel nous sommes ne permettait pas de vivre comme ça, car je sais même pas si on penserait à  bouffer ou à  boire dans un état comme ça, qui est totalement incompatible avec un corps à  sa charge, que nous ne pourrions vivre avec le seul inconscient que si nous étions des esprits purs, sans besoin de société pourrie ou quoi, et là  on aurait plus besoin de drogues car la perche est potentiellement infinie avec l'inconscient pur.

Fait très amusant et pour moi intéressant: quant je me disais "merde faut que je revienne au conscient" après avoir tripé trop longtemps avec l'inconscient (5mn au lieu de 2) j'ouvrais les yeux et je sentais quelque chose de fascinant, mes jambes dormaient LOL. Je sentais que mon corps était réveillé mais que le processus du sommeil avait déjà  gagné mes jambes, ce qui concrètement se traduisait par une paralysie agréable des deux jambes, ainsi que la certitude intuitive que les jambes dormaient, paralysé par le processus d'endormissement, anesthésiées, sédatées, c'était très agréable comme sensation, et quand je décidais de bouger mes jambes, elle bougeaient et la sensation partait instantanément. Même quand j'y repense bien net je trouve ça abusé.

Donc voilà  je vais régulièrement m'auto endormir pour quelques minutes avant de me réveiller juste après, pour tripper franchement avec mon inconscient que je glorifie d'intérêt et de fascination. Les hallus à  ce niveau n'ont rien à  voir avec des hallus merdiques les yeux fermés où on peut voir des trucs sur l'écran noir des paupières ce qui est tellement limité... C'est le conscient quoi.
Je me remetais trop en question.. Je comprenais A QUEL POINT l'Homme essaye de comprendre l'univers alors qu'en vrai on est même pas foutu pour la plupart  -et ceux qui le peuvent c'est avec un mal fou qui s'est fait sur des millénaires d'acquisition de connaissance- comprendre vraiment notre propre corps.
Ca veut dire qu'on a un corps physique qui ne sert à  rien d'autre qu'à  être l'enveloppe et la protection de la conscience, qu'il est nécessaire pour notre venue à  la vie, dans ce monde du moins, en ce qui nous concerne, qui elle (la conscience) est selon moi LA RAISON de la création du corps physique simillairement au mental, et que nous ne savons même pas dans le fond comment ça marche tout ça, comment on fait exactement pour penser, comment elles sont faites toutes les cellules de notre corps (on sait mais bon vous voyez c'est chaud) comment ça marche la survie cérébrale, le repos de l'esprit, comment et pourquoi le conscient doit se reposer en laissant pour cela place à  l'inconscient, pourquoi quand on est empoisonné/défoncé à  mort, l'inconscient tente de prendre le dessus sur nous, l'inconscient serait à  ce moment là  une espèce de barrière contre la mort/le danger imminent du conscient pour le protéger quand celui-ci est menacé ??? Enfin bref trop de questions sérieux et je me dis que je connais en rien mon propre corps et que j'ai franchement du mal à  m'imaginer comment ce système complexe est crée/comment il fonctionne, je me demande si il est crée pour nous aider à  combattre la mort de façon très très efficace ou si au contraire il peut être facilement attaqué mortellement. Je me pose toutes ces questions et je me dis qu'avec le coup que ma fait mon inconscient avant de tout remettre en question de manière mille fois plus abusé que ce que je fais consciemment, il est évident que, ne comprenant rien à  mon corps, je ne comprendrais JAMAIS comment fonctionne/est l'univers ou le sens de la vie elle-même.

Franchement c'est très difficile à  expliquer, mais par exemple on réfléchit à  un truc déchiré à  mort avec l'inconscient comme par exemple "table", et la suite logique c'est genre "pluie"... En gros c'est très caricaturé mais c'est un peu le genre, on sent vraiment que ça na ni queue ni tête, mais pourtant on sent qu'on a fait l'association d'idée de manière très logique, et l'intuition nous hurle qu'on est dans le vrai, qu'on est pas en train de penser à  de la merde.

Aussi je comprenais que les stims ne me faisaient pas grand chose:
Café (je bois 1L vraiment j'ai l'impression que ça ne change rien, je peux tout de suite aller dormir), coke (sniff, bonne qualité), Effets stims de MD, etc... Je me rends vraiment compte que ça dépend à  mort des gens, je me dis que moi je suis déjà  limite perché en permanence, que je suis coké en permanence ultra désinhibé dans mes propos, ultra speed, me sentant souvent euphorique quand je parle avec d'autres gens et que je veux leur faire ressentir ce que je ressens, que je m'enjaille dans mes propos même si tout le monde me regarde avec des yeux ronds genre "il part loin dans ce qu'il dit il veut se faire des ennemis ou quoi ce mec bizarre ?" genre j'ai une personnalité entière qui fait que vraiment je dis ce que je pense sans pitié et je ne dis jamais quelque chose que je ne pense pas pour m'intégrer aux autres ou leur faire plaisir, au contraire j'argumente à  mort pour appuyer ce que je pense intuitivement etc... Tout en restant à  l'écoute et largement réceptif aux arguments fondés et intelligents d'autrui. Bref je me rends compte que comme je suis limite coké en permanence dans ma façon d'être, et que là  ou je ressens vraiment des effets de C c'est quand je suis KO à  blinde, et que 2mn après la trace je suis carrément OP de nouveau mais que ça me remet limite juste dans mon état normal avec 2-3 différences subtiles, mais quand je suis réveillé et hyperactif franchement ça me fait pas grand chose de plus sauf vouloir encore plus m'attarder sur des trucs que j'ai vraiment trop la flemme de dire en étant net par peur de perdre mon temps à  dire ce genre de choses.

Je comprends que si je laissait ma copine sniffer une trace, elle péterait un cable et se retrouverait dans le même délire que celui dans lequel je suis en étant net en gros, à  dire tout ce qu'elle pense sans tabou, en franchissant les limites des mots tout en se disant juste "merde je pars un peu loin là  peut être faut que je me calme, un peu d'angoisse quoi"
Je précise que ma copine aussi avait ressenti ce fait et m'en parlait quand elle voyait que j'étais moins perché qu'elle avec un para.
Je me rendis compte aussi que mon empathie de base et ma "sensibilité" de base (je pleure souvent en subissant la merde des gens, la merde de mes potes et de leurs parents, la merde des livres et de la télé, d'internet, du monde quoi... en subissant pour les autres les saloperies que l'humain dégueulasse se permet de faire.

Bref je me rends compte que le sentiment d'empathie avait certes été exacerbé, mais pas assez pour vraiment m'impressionner, me renverser de ma chaise, il était certes exacerbé, mais métaphoriquement j'avais après coup l'impression que mes circuits vibraient déjà  assez de base pour qu'il me soit difficile de les faire vibrer beaucoup plus de manière "qualitativement" significative.
Je me dis vraiment que les stims ça doit être un putain de bon délire pour les gens très timide, je me dis que ça explique clairement pourquoi sur le net on sait pas trop, on voit des gars "la coke ça fait quasiment rien" et d'autres "J'ai kiffer m'affranchir de mes barrières, parler au monde, interpelé les gens, kiffer, être speed, pas fatigué, j'ai cash kiffer et j'ai repris, repris, repris, etc" j'ai compris que ces gens là  n'exagéraient pas, qu'ils étaient simplement timides de base dans la vie et que ce genre de prods avaient des impacts significatifs sur leur manière de penser, à  l'inverse de certains autres qui ont la parole très facile, l'hyperactivité etc... que les effets étaient tellement différent selon les personnes, en fonction de la personnalité profonde de ces personnes dont il est question.

Je me disais (complètement tripé) que tout s'expliquait à  merveille, que moi ce qui me faisait vraiment jouir c'était clairement les hallucinogènes et que le reste c'était juste de la merde, je captais de manière intense et intuitive que ce qu'il me me fallait à  moi c'était vraiment un "perturbateur des circuits" et non un "stimulant des circuits" mais les "dépresseurs de circuits" marchent très bien sur moi aussi (alcool, joints) mais que c'était carrément pas mon délire par rapport aux "perturbateurs", et que le putain de kiff c'était de voir la vie différemment en rejetant tout en question par rapport à  ses croyances merdiques et basiques limités, quel qu'en soit le niveau (car je cogite aussi beaucoup net). Tout en sachant pertinemment que c'était une espèce d'idéal que de réussir à  comprendre "la vie" grâce a l'infini de l'inconscient, car je sais que le conscient ne pourra jamais comprendre tout ça, il ne comprendra jamais vraiment la fluidité de l'association d'idées de l'inconscient, il se dira toujours "merde mais comment je suis passé de là , à  là  avec mon inconscient ? Alors que l'inconscient, lui, LE FAIT INTUITIVEMENT, en SACHANT que c'est cohérent, logique, malheureusement, il dépasse le conscient qui lui est juste complètement paumé quand il s'agit de démêler les ficelles de la réflexion de l'inconscient.

Là  dessus je suis vraiment ULTRA DECHIRER, c'est l'inconscient qui réfléchit et analyse souvent à  travers mes propres yeux, (donc plus du tout juste quand je ferme les yeux) je le sentais venir partager mon corps et mes yeux avec le conscient qui lui laissait de la place, je ne sentais aucun danger imminent, j'étais calme et je ne balisais pas du tout sur ma mémoire à  court terme, je savais que j'allais être bien le lendemain etc...
Et là  je commet la grave erreur de m'allumer le gros lourd, particulièrement dosé dans l'euphorie, je reprécise que je n'avais rien fumé du tout depuis 3 semaines, et que sur la fin de mon usage quotidien de la plante, j'étais vraiment devenu parano/anxieux à  chaque jog avec mon coeur et tout. Je fume le jog comme un débile, au début il passe bien, et les effets s'intensifient, pendant que je fume je réfléchis tellement loin avec l'aide de mon inconscient que ça veut juste plus rien dire, je kiff à  mort, plus AUCUNE barrière à  l'imagination, plus aucune structure dans la COHERENCE des idées, et j'arrive très bien et facilement à  passer le relais entre conscient et inconscient, j'arrive à  avoir les idées claires quand j'en ai envie, en gros je ne suis pas DU TOUT en mode "je pète un cable je deviens fou l'inconscient a prit possession de moi j'arrive plus à  revenir consciemment ou quoi" des fois je suis en mode "oh merde fais gaffe là  xD reprends le dessus sur l'inconscient tu réfléchis vraiment trop comme dans un rêve là  ça part beaucoup trop loin et tu vas t'endormir bêtement", là  le cannabis commence à  me délivrer ses bons vieux effets parano/anxieux intense DE MERDE (qui fait que je vais de ce pas arrêter ce qui est désormais A MON EGARD au vu des effets que J'AI, de la chiure hmm pour me consacrer plus sérieusement à  des trucs beaucoup mieux de manière occasionnelle, où je ne l'introduirait dans mon trip qu'à  faible dose pour renforcer un peu les effets, sans plus.)

Je fume, et là  entre deux réflexions de dingue je ne peux m'empêcher de flipper grave pour mon coeur, en mode je vois TOUT FLOU, limite je vois rien, je vois pas du tout les caractères sur l'écran et ça part très facilement en hallus amusantes ou les caractères se transforment grâve, sauf quand je met mes yeux d'une manière chelou genre limite je louche, je galère à  rester conscient comme j'aimerais mais j'arrive encore à  taper "mort coeur mdma"   "danger coeur mdma" "sang qui pourrit mdma" "veines qui explosent mdma" etc... Oui grave erreur, je suis vraiment con d'avoir fait ça mais je pouvait pas m'en empêcher. Je regarde des trucs ultra flippant pendant genre 5-10 mn où qui donnent vraiment l'impression très nette qu'on va crever en bouffant un para.

Là  ma perche commence à  devenir anxiogène parce que je fais une fixette sur mon coeur, j'ai la main dessus et évidemment il bat la chamade, je le sent/entend rouler comme un tambour quand je met la main dessus en plus je suis trop sensible tactilement à  ce moment là  donc je ressens grave comment il bat et c'est assez fort et ça pourrait être plus régulier. Ne me demandez pas comment mais j'arrive à  prendre mon pouls avec le chrono de mon phone, 115... je me dis franchement ça passe encore par rapport aux 201 limite (j'ai 19 ans)...
Mais j'arrive pas à  m'empêcher d'être anxieux comme un enfoiré, je me dis qu'on peut quand même crever d'arythmie, bradycardie et autres, oedème pulmonaire, infarctus de myocarde, syndrome séroto, angine de poitrine etc.. Enfin bref toutes les merdes que j'ai vu sur internet alors que je n'aurais JAMAIS du laisser ma parano m'amener à  regarder tout ça sur internet depuis alors qu'avant, jamais je ne pensais à  mon coeur et maintenant même sous DXM à  des doses ridiculement loin de la dose létale (8mg/kg) je me chie dessus de crever (toujours le coeur, le sang, j'ai peur qu'il aille trop vite dans mon corps et qu'il ne pourra pas le supporter, que le "système défaille" comme si un circuit imprimé on enlèverait une branche, il s'éteindrait, et c'est de ça que j'ai peur par exemple, qu'un artère s'arrache ou quoi et ciao tout le monde, etc...) de plus je n'arrive pas à  me renseigner concrètement sur la solidité du corps et de son système interne, sur le pronostique vital, sur la solidité des veines et des artères si elles peuvent éclater ou non etc etc... (Car oui, on tape gagnam style sur google on tape dans les 2 milliards de vue, mais on tape "solidité/limites du système corps humain" sur google, bah on trouve rien du tout.


Bref je me chie dessus à  cause de toutes les saloperies que j'ai vu sur les RDR (qui en fait limite amènent à  bader plus qu'autre chose tellement on a l'impression qu'on va se taper tous les symptômes)


Je reprends le dessus sur le trip mais vraiment difficilement car la mémoire à  court terme n'existe plus, c'était place au présent, je ne pouvais qu'aller dans la continuité de mes pensées sans jamais revenir en arrière, sinon ça me faisait instantanément "oh putain je pensais à  quoi il y a 4 secondes"
Donc là  j'arrive à  re délirer, je sens que je tremble à  la mâchoire, et j'arrive à  la faire "claqueter" vous savez, "vibrer" à  volonté, je me visualise l'os de la mâchoire et je visualise que j'ai une méga maitrise de mon corps, que j'arrive à  actionner le clapet de la mâchoire que je visualise comme une espèce de piège à  souris, mais en os, et j'arrive facilement à  l'activer le désactiver bref je trip là  dessus 30 secondes.

J'étais tellement déchirer que je tremblotais (ou plutôt je "vibrais") des pieds à  la tête, (quand j'étais pas sous la couette et que j'étais hors de la couette à  poil) et je ressentais tout mon corps vibrer comme ça, et malgré la peur immédiate d'un syndrome séroto (encore une merde qui me fait flipper à  mort) j'ai intuitivement penser/senti que ce n'était pas grave et que si jamais ces vibrations étaient vraiment un symptôme séroto qui m'avait perturbé le système nerveux autonome, c'était faible et je ne ressentais aucune douleur, bref c'était surement du à  l'Abu de MD, c'était un peu "électrique" mais franchement je ressentais pas ça comme quelque chose de méchant (que dal par rapport à  mes paranos sur le système cardio vasculaire), ça avait juste du un peu perturber une zone de mon cerveau qui s'occupe de la tremblote. Après peut être que je me trompe, mais en tout cas depuis aucune raison d'avoir peur d'une quelconque lésion du système nerveux autonome.

Après je reflippe sévère avec le coeur et le sang etc.. Mais aussi les autres organes bien sûr me font tous un peu flipper ne les oublions pas, mais c'est surtout LE COEUR ma putain de phobie, mais les reins, le foie, l'estomac et les poumons me traversaient bien la tête aussi!
Je me visualise les mains et les bras et je vois/imagine (les deux d'un coup ?) clairement que le sang n'est pas n'importe où dans le corps mais bien dans un méga réseau de veines que je visualise trop bien grâce au côté hyper hallucinogène de mon trip, à  l'image du réseau de chakra qu'ont les gens dans Naruto pour ceux qui voient l'image.
Je me dis que c'est putain de bien foutu ce réseau, ce réseau de veines, mais là  je me dis "putain mais ci ça se trouve là  le truc que j'ai mis dans mon sang découpe les parois de ces veines" (rien que de l'écrire vraiment je suis mal et ça m'écoeure, alors tripé....) je me visualise un truc qui se ballade aussi dans les veines avec tout le reste et qui fait que je suis défoncé, après avoir eu une méga réflexion sur comment être défoncé est identique en tout point au fait d'être malade/intoxiqué par du poison ou autre, me ramenant encore à  la solidité du corps humain de préserver la mort cérébral de tous ces poisons baignant dans le monde extérieur, qui attaque l'humain, donc là  dans mon délire je commence à  flipper (à  cause du canna de merde que je ne tolère plus du tout... Putain alors qu'avant je kiffais trop cette plante...) et là  d'un coup je sors de mes pensées et je regarde en bombe tout stressé les veines de mes bras (je le fais tout le temps, je connais chaque veine de mon corps à  force xD)

Et là  méga hallu, ma pensée se concrétise (peur que la MD me découpe les veines en les effilant progressivement) je vois vraiment les veines du bras gauche "percées, déchirés" à  certains endroits, et le sang qui ne coule non plus dans mes veines mais directement dans mon bras, partout il coule dans la peau du bras, BWAAAEEEERK, je le vois sortir de mes veines et aller dans la peau, tout rouge... Horrible. Crise de panique contrôlée en genre 5secondes.

Je stress comme un porc même si l'image n'a pas pas durer plus de deux secondes, j'allume la lumière et je fais une fixette sur mes bras et mes veines pour voir qu'en vrai il n'y avait rien du tout et ma copine (endormie depuis environ 1h je crois) est là  pour m'analyser les veines et me rassurer en me disant que je suis vraiment un malade de bader à  chaque fois avec ça, que y a rien du tout et que c'est vraiment dans la tête, elle me dit que comme je lui ai apprit, la drogue se contrôle, la défonce se contrôle, et me rappelait ce que je lui avait dit juste avant, qu'on contrôle tout, que tout est dans la tête et que je devais reprendre le contrôle de ma défonce et de mon corps, que je devais pas oublier que c'était uniquement à  cause de la prise d'une drogue que je flippais comme ça, que j'avais les hallus etc..


Très heureux de ce réconfort avec lequel j'étais d'accord en tout point et qui sonnait de manière très cohérente et logique dans ma tête je me remet dans le moove (xD) il était bien 5h du mat là  et je devais me réveiller à  7h15 pour être à  7h35 à  l'arrêt de bus pour aller "à  l'école"

Je me remet à  triper dans les kaléidoscopes (tout en balisant sur mon coeur et son arrêt probablement imminent tout bien réfléchis (hihi)... Je ne sais pas pourquoi je laisse toujours la parano m'envahir alors que vraiment je SAIS que c'est à  cause du canna de merde qui m'a souvent fait bader à  mort (peur que la pomme d'Adam explose, que le coeur s'arrête et tout... entre autres)))

Je pars loin, mais là  par contre je commence à  trop fatiguer, donc l'inconscient prend le dessus mais c'est plus pareil car je n'ai plus vraiment la force de l'accompagner avec le conscient, en gros vraiment je commence vraiment à  m'endormir devant les fractales du kaléidoscope (je précise que Mozart ma accompagné tout le long du kaléidoscope et de ces 4 dernières heures, je coupais le son du kaléidoscope pour mettre Mozart notamment les pianos concerto 20, 21, 23, l'étude pour piano n°12 en K major, la violin sonata 378 et d'autres ainsi qu'un peu de tchaikovsky (surtout les valses) donc de la musique pas trop triste car sinon gros bad.

J'avais la sensation que Mozart était forcément le meilleur de tous, car dans toutes les chansons/musique on va dire, j'ai l'impression qu'il y a un moment dans toute musique où ça devient particulièrement jouissif (sauf les musiques ratées), mais que ce moment ne dure que quelques secondes dans les chansons/musiques, alors que Mozart arrive selon moi à  ce moment (mais aussi à  d'autres) à  rester dans "les notes jouissive, la partie jouissive de la musique" pendant des minutes entière, qu'il ne s'arrête jamais et que même quand on croit le moment jouissif fini, ce dernier recommence de plus belle, j'ai l'impression en écoutant ça que c'était ça, sa quête de la musique, crée des morceaux/partitions de musique, où les notes jouissives se succéderaient en s'arrêtant le plus tard possible.

Je sens d'ailleurs que lorsqu'il va avec le piano dans une certaine fréquence (pas Mozart hein, l'interprète :x) se situant dans les aigus, au SOMMUM de ces partis jouissif dont je parle (comme par hasard!) les vibrations me font jouir le cerveau, le son se trouve au milieu du cerveau en haut (ouais, ok, si un mec qui n'a jamais rien pris lis ça il va comprendre :x) et me procure des vibrements tellement agréable que je me dis sans l'ombre d'un doute "il sait ce qu'il fait, il sait que là  on est dans la fréquence jouissive, il sait qu'il fait mouiller nos cerveaux en allant dans cette hauteur" . En même temps j'entends la main gauche du piano faire des bruits plus grave mais tellement magnifique par leur accompagnement parfait, tellement à  la hauteur de la main droite (j'entends ces sons graves non au centre de ma tête mais plutôt près des oreilles)

Sans déconner le moment ou ça me l'a plus fait (j'ai failli mouiller) ce moment jouissif qui met du temps à  s'arrêter par rapport aux autres chansons, c'est là , sérieusement aller voir, ça vaut le coup, déchirez vous si vous n'aimez pas Mozart de base mais essayez de ressentir ce que j'ai ressenti, j'en ai limite besoin:

   (seule interprétation que je trouver qui soit à  la hauteur du piano concerto 20)

Le moment jouissif prolongé dans la vidéo se situe entre exactement 30mn04 et 31mn20 EXACTEMENT.
Si vous n'aimez pas le classique de base, je vous conseil fortement de vous imprégner un peu de cette musique, écoutant un peu en diagonal ou quoi, le temps de comprendre un peu sa trame, sa cohérence, puis très vite si vous n'avez pas trop l'habitude et la patience de tout ça allez à  29mn30, fermez les yeux avec un très bon casque ou des écouteurs, puis détendez vous, ne réfléchissez plus, entendez. Laissez la musique fusionner avec vous et rentrer dans tous les pores de votre cerveau, attendez 30mn04 et vous comprendrez ce que j'entends pas "moment jouissif qui ne finit pas même quand on croit que c'est fini", la succession des notes jouissive n'est jamais "lâchée" "


Franchement si vous avez aimer, jetez vous à  corps perdu sur le prochain lien, car il n'est à  mes yeux rien de plus merveilleux au monde que la fusion du piano et du violon à  un tel niveau de génie, franchement amateurs de sons pures, DXM ou autres, ne négligez pas ce conseil.

   <-- De quoi se tirer une balle tout de suite.


Si vous n'aimez pas tout de suite, écoutez là  3x sur des jours espacés et vous comprendrez à  quel point il est impossible de ne pas aimer ça, si ça ne suffit pas, tentez ça avec des hallucinogènes par exemple le DXM, en effet j'ai plongé durablement pas mal de potes dans la musique classique de cette manière. (mouhaha)


Je vous conseille aussi cette vidéo et les autres suggérés à  côté dans le genre qui font péter des gros gros câbles.

https://www.youtube.com/watch?v=CpPM0Dk … mp;index=8

J'ai jamais essayé sous drogues mais franchement y a de quoi pété une pile même net alors je vous dit pas si on est complètement tripé, donc abonnez vous au mec qui a toutes ces musique "animées" et ne l'oubliez jamais, je précise que quand j'ai déjà  eu des sensations similaires avec la musique avec le DXM (la voir, ne pas l'entendre mais vivre dedans en l'interprétant en image, baigner dans la musique, fusionner avec etc..)


Enfin bref revenons à  nos moutons... J'ai bien tripé et après je me suis couché en mettant un réveil une heure 10 après (je balisais trop sur mon coeur) et quand mon réveil à  sonner j'ai cru le reporter mais en fait non, du coup je me re-réveille à  7h29 alors que je dois être à  l'arrêt de bus à  7h35, on se marre, je suis limite tripé encore et je saute du lit en enfilant des fringues en bombe (ce qui m'écoeure car normalement je bouge nul part sans ma douche) mais là  fallait vraiment que j'y aille aujourd'hui.

Je cours comme un porc dehors en pensant "putain je balise plus sur mon coeur, je ressens plus de pressions ou quoi" (car oui je il m'arrive de vraiment ressentir des pressions à  force de baliser dessus, y compris avec l'usage seul du canna, mais aussi avec la C ou quoi où vraiment à  force de lire les symptômes et de bader, on a vraiment de nouveaux symptômes après avoir lu chaque fois une nouvelle "maladie" xD)

J'arrive dans le bus à  jeune, limite frais après avoir dormi 1h et bouffer un demi gramme de MD pour une première fois, trop heureux de mon expérience de la nuit, j'ai l'impression que je suis aller à  l'autre bout de l'univers et que je me retrouve dans un bus avec les autres "écoliers" nets, je me met en "mode sommeil" comme la veille donc en 5s je m'endors, je rejoins mon ami l'inconscient.

20mn après j'arrive "à  l'école" et je me met cash avec un pote de 28 ans et je lui explique tout ça, je lui explique que j'en ai marre d'avoir peur de crever quand même et qu'à  la fin j'ai vraiment fumer le pilon de trop et gober le para de trop, mais lui m'explique que le corps est solide, que les seules chances que j'avais de crever avec ce que j'ai pris c'est une malformation cardiaque etc mais que si j'ai pas d'antécédents ça passe, je lui parle de mon chtib que mes veines exploses et il me dit que t'inquiète c'est robuste un corps, une artère tu peux pas la déchirer à  main nue alors imagine etc etcn même les veines.. Bref il me rassure mais plus que de me rassurer je le sens convaincu d'être dans le vrai donc ça me fait du bien, il ne me dit pas ce que je veux entendre.

Je ne pense qu'à  la MD pendant 4h, me sentant particulièrement accro à  l'effet, tout en sachant que je dois attendre un certain temps avant de rebouffer (peut être pas 6 semaines je suppose ahah mais bon un minimum) les 0,3g qu'il me reste (un 0,1 a ma copine et un 0,2 pour moi d'un coup, enfin, sauf si vous me conseillez qu'il est MIEUX de prendre 0,15 puis 0,05 sachant que je ne recherche que l'effet psychédélique). Bref j'attends qu'une seule chose, rentrer à  midi et rester bien à  jeun, fumer un gros pilon pour espérer avoir une remontée de MD bien benef.

Je rentre à  13h, je balise à  mort sur internet en cherchant tout et n'importe quoi sur les dangers de la MD sur le coeur (en trouvant bien sur des trucs vraiment TRES TRES badant avec les recherches) pendant environ 1h30 (une fois que j'ai saigné google, j'arrête)
J'allume le bédo et après quelques lattes je sens vraiment la MD remonté et je kiff ma race, ça se floute un peu autour mais je sens grave les effets anxiogènes du cannabis (du shit très moyen pour être plus précis) et là  donc cash la main sur le coeur... Et là  je ressentais vraiment que plus je flippais et consacrait 100% de mes pensées à  mon coeur et à  ce que j'avais lu, plus il batait fort et je le sentais se "contracter" j'avais l'impression que c'était moi qui le faisait contracté en badant comme ça et la pression sur le coeur me faisait carrément grave flippé car je sais très bien que ça peut être des signes d'angines pulmonaire ou d'infarctus du myocarde, je sens que mes réflexions engendraient vraiment une vrai contraction musculaire que je n'arrivais pas à  enlever malgré le fait que je le voulais, je n'arrivais pas du tout à  me calmer, à  me détendre, à  penser à  autre chose, à  me relaxer du coup je flippait de plus en plus et j'avais l'impression que je contractais de plus en plus mon coeur à  cause de ça, par contre je n'avais aucun mal de crâne. Je me suis dit quand même c'est chiant parce qu'avec toutes les maladies que je connais je suis obligé d'avoir des symptômes de l'une d'entre elle maintenant et d'être condamné au bad.

Je précise que le matin même, mon pote ma dit que je n'avais rien à  craindre pour mon coeur tant que je ne ressentais pas une pression au coeur et au bras gauche accompagné d'un mal de crane, mais que maintenant que je savais ça je risquais de me crée les symptômes. Je lui ai dit qu'il avait souler de me dire ça :x

Je ressens après la contraction une pression au bras gauche, une pression au niveau du coeur, je me dis putain je vais crever, je prends mon pouls il était à  environ 95 (je précise que j'ai soit disant un bon coeur, (selon internet hmm) il bat entre 50 et 70 au repos, est régulier et il a apparement une bonne adaptation à  l'effort) dans ma tête je me dis cash, "j'ai pas dormi depuis longtemps vraiment alors je vais crever", "j'ai bu trop d'eau donc je vais crever comme c'est dit sur internet"  ou encore, "forcément je croyais que mon coeur allait bien ce matin mais après l'avoir un peu booster avec le shit, je me rends compte que les valves doivent être bouchées par du sang coagulé ou quelque chose du genre, et que quand mon coeur bat plus fortement, forcément il rencontre des difficultés à  pomper le sang" j'ai vraiment peur de l'angine de poitrine car je viens de me renseigner là  dessus, n'ayant jamais eu une tachycardie à  >120-130 je n'ai pas peur de l'infarctus du myocarde, car les gens qui ont report avoir flippé là  dessus se retrouvaient térassé au sol avec des 160BPM ce qui ne m'est jamais arrivé, je bad donc sur ce qui semble cohérent avec les symptômes que je pense me crée.

Les effets de la perche/bedo retombent et là  je n'ai plus rien et je me rends compte que c'est chaud de sortir d'un bad anxiogène même quand on sait se raisonner, ma copine me jure 1000x que j'ai rien et que c'est impossible que je crève comme ça, en accord avec mon pote de "l'école", elle me dit qu'au pire je risque d'avoir "user" mon coeur et autre mais en aucun cas l'avoir détruit comme dans mes psychoses les plus profondes, car je pense que ce qui me fait peur dans le fond, c'est de ne pas "voir" directement l'intérieur de mon corps et de n'être limité qu'à  l'interprétation que je m'en fais, je me pose de sérieuses questions comme:

"Est-ce que le corps pourrait claquer comme ça, ou lutte-t-il lui aussi contre la mort ?"

"Mon esprit a été introduit dans mon corps, ou mieux formulé, crée en même temps que mon corps, donc a-t-il lui aussi une sorte "d'instinct" de survie, a-t-il la hargne de vivre ou peut il abandonner et claquer au moindre coup dur ?"

"C'est abusé parce que le corps lui ne dort jamais, il ne se repose jamais à  la différence de l'esprit, donc comment il fait ? ou sont ses limites ??? Combien de temps peut-on vivre sans dormir sans pour autant crever ?"

"Est-ce que le corps a tendance à  être l'ami de l'esprit, à  se battre à  ses côtés ?
Ou n'est-il rien d'autre qu'un circuit (comme on verrait un circuit imprimé) qui se fout bien de ce qu'on pense et qui fait son taff en mode rien à  voir avec l'esprit ? Ou est-ce qu'au contraire le corps serait un ennemi de l'esprit qui pourrait le faire claquer violemment si l'esprit déconne un peu ? Ou si justement, vu qu'on a été crée en même temps que le corps, l'esprit pourrait lui-même d'une certaine façon être nécessaire à  la création du corps, dans la mesure ou le corps est intrinsèque à  l'esprit et non l'inverse (enfin selon mes récentes déductions/réflexions...C'est à  dire que selon moi le corps est nécessaire à  l'esprit humain mais l'inverse n'est pas forcément vrai), car je vois plutôt notre corps, son fonctionnement et son utilité comme la simple condition au fait que L'ESPRIT PUISSE EXISTER en ce monde, tout ne tourne donc qu'autour de l'esprit, c'est lui le King de notre corps, vous voyez... ? Faux ? "

Donc une fois les effets du cannabis passés, je ne ressens plus la moindre douleur, et je test mon coeur en courant un peu, il s'accélère mais ne souffre pas de l'effort en tout cas, je précise que l'expérience était avant-hier et qu'à  part ne penser qu'à  la MD et cette merveilleuse expérience, au point d'en faire un trip report (le premier) je ne ressens aucune déscente et n'en ai jamais ressenti, alors que ma copine, elle, est limite au lit depuis 2 jours et semble vraiment en bad, elle est vraiment maussade et affaiblie par l'expérience. Personnellement je mange à  mort depuis 2 jours pour me "soigner" de cette expérience, je fais un peu de sport, j'écoute de la musique et j'ai l'impression qu'hier la musique me gonflait un peu, mais que depuis ce matin après 10h de sommeil je peux de nouveau pleinement l'apprécier, donc mes stocks de sérotonines semblent s'être remplis à  nouveau à  un seuil un minimum décent, j'apprécie toujours les plaisirs de la vie et je kiff tout ce que je fais tandis que ma copine est croupie dans le lit à  être déprimée, elle est très lente quand je veux qu'on se promène (pour s'habiller, marcher), je ne la sens pas du tout "enjaillée" alors que moi je déborde d'énergie comme avant la prise, et je ne ressens rien au coeur quand je suis net, mais dès que je tire quelques lattes sur un pétard assez bien chargé, j'ai cash des pressions au coeur et de l'anxiété, dès que les effets partent je n'ai plus rien.
Enfin si, même net, je crois qu'il m'est arrivé de ressentir une pression en m'attardant sur tous les dangers longtemps sur internet.
Je précise que je n'ai dormi qu'une heure la nuit suivant la prise, et 10h cette nuit donc là  c'est top forme, ma copine elle, à  dormi environ 10h chaque nuit depuis avant-hier (la prise).


Aujourd'hui rien du tout de toute la journée (sauf là  franchement une pression du côté droit de mon thorax, à  force d'avoir vraiment bien ressassé tous ces flippes sur le coeur je pense, P.S: la pression est à  gauche maintenant, il faut que je commence à  penser à  autre chose que ce trip report).

Voilà , j'ai tout dit je crois. J'aimerai vraiment que vous me disiez tout ce qui vous passe par la tête, je vous autorise même à  être méchant si vous le voulez il n'y a absolument aucun problème déjà  que si vous avez tout lu jusque là  vous m'avez consacrer une grande partie de votre vie, alors s'il vous plaît soyez vraiment francs dans vos réponses et soyez vous même, je vous invite à  donner votre avis réel et de la manière qu'il vous plaira. Merci à  tous de m'avoir lu, et de prendre le temps de me répondre. Vraiment n'hésitez pas à  dire tout ce qui vous passe par la tête sur n'importe quel partie de mon "trip report" ou encore toutes les questions que je me pose!

Bien à  vous!!

Hors ligne

 

Gonzoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
39 messages
P.S: Je ne voulais en aucun cas mettre ce sujet dans la catégorie "BAD TRIP" car ce n'en est clairement pas un à  mes yeux, j'aurais aimé le placé dans la catégorie "EXPERIENCES"

Hors ligne

 

Intervenant Nuit Blanche 
Psycho sénior
France
900
Lieu: Proche Genève
Inscrit le 04 Mar 2014
1261 messages
Salut Gonzoo

Il est beaucoup trop long ton TR ! Je l'ai lu en entier mais franchement tu te perds dans tellement de détails et c'est difficile à  lire. Je pense que bcp vont s'arrêter de lire assez vite.

Bref pour ce qui est de ton vécu, pour une première prise c'est une dose importante, surtout dans ce contexte. La Md peux mener aux hallus comme tu en as décrit mais ce n'est pas la propriété principale de ce produit, donc si tu recherche que cet aspect là , tu vas vite devoir prendre des doses importantes a chaque fois. Et je te mets en garde la dessus, surtout avec tes trips anxiogènes sur l'intérieur de ton mécanisme corporel. Toutes les choses que tu as lu sur le net (au niveau cardiaque, syndrome sérotoninèrgique et autres...) sont des risques potentiels, personne n'est à  l'abri, mais si tu bloques dessus comme ça, tu risques de partir en vrille.

C'est assez troublant pour moi la façon dont tu as de tout séparer : ton corps, ton esprit, ton conscient, ton inconscient... bien sur ce sont différentes parties de toi, c'est surement ce que tu as découverts. Mais c'est un ensemble qui fonctionne en symbiose en interaction permanente donc avec des échanges d'informations constantes. La dans ton récit, j'ai le sentiment qu'aucunes parties ne communiquent entre elles. Tu le décris comme si tu parlais d'un meuble, avec différents tiroirs, mais tu parles de ce qu'il y a dans les tiroirs sans parler du meuble dans son ensemble, je sais pas si je me fais comprendre !?

La méditation peux aussi mener à  cela, pas besoin de drogue pour prendre conscience de notre magnifique être. De nos capacités multiples, de notre constitution et de toutes nos informations subtiles, perceptions extrasensorielles.

Pour ta prochaine prise, attends bien un mois, voir 6 semaines, car même si tu n'as pas senti (contrairement à  ta copine) de déprime après, ça ne veux pas dire que tu as récupéré tout tes stocks de sérotonine. C'est ton caractère qui est comme ça, mais ton cerveau lui a libéré bcp de sérotonine, ce n'est pas visible chez chacun de la même façon. Mais chacun a besoin de 4 à  6 semaines pour en reproduire. Et si tu prends 0.2 d'un coup ça peux te paraitre peu par rapport à  ta dernière prise mais en une fois c'est pas mal, donc vois plutôt pour les prendre en 2 fois, c'est mon avis.

La première prise de Md est souvent une révélation, car c'est une drogue fascinante mais attention car tu vois, tu as déjà  envie d'en reprendre.

Intervenant Nuit Blanche - Action de réduction des risques en milieu festif à  Genève - www.nuit-blanche.ch

Travail photographique personnel : www.regards-et-perceptions.com

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Lieu: Mendoza ciudad
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
Salut Gonzoo !

Bah écoute, comme l'a dit INB, ton trip report est vraiment, vraiment, VRAIMENT long ! (le plus long que j'ai lu).
Mais perso, j'aime bien. C'est vrai que tu te perds souvent dans les détails. Comme tu l'as écrit, partir dans tes details à  en perdre le fil conducteur.

Pour en venir au fait...
Tout d'abord, suit les conseils d'INB, la MD crée très rapidement une accoutumance et une addiction psychologique. La première fois étant souvent... Indescriptible, incroyable car tant innattendu, beaucoup cherche à  la revivre (impossible, car chaque trip est unique, bien qu'il puisse être similaire m'voyez.) et finissent par tomber dedans.

Ah, et oui, la vertu hallucinogène de la MDMA est plutot "faible". M'enfin, c'est pas le must, et comme il a été dit, necessite une forte conso.

Par contre, c'est très interessant ce que tu dis sur lien stimulant- personnalité. J'dois dire que je suis bien d'accord avec toi (à  la différence que je fais parti des timide :p ).

Je pense que c'est aussi pour ça que ta dulcinée est autant dans le mal.
Ta première fois a été formidable pour toi, bien que pour toi l'effet stimulant n'était pas si violent.
Et comme tu fais preuve d'empathie, imagine la decouverte, pour quelqu'un qui a tendance à  rester introverti, passif, de ce "nouveau-moi" qui a la tchatche, déshinibé et qui laisse éclater son euphorie.
C'est vraiment renversant. Donc, bien sur la descente, tout le monde l'a connait, mais sur quelqu'un de plutot renfermé, le coup d'blues peut être un peu plus violent. (la sensation d'avoir été quelqu'un d'autre, un autre 100x meilleur que soi, et la grande "question "pourquoi je n'arrive pas à  être comme ça tout le temps ?".

M'enfin, je parle de mon humble avis.

Brefouille, ravi que ça t'ai plu, bien que, je pense, tu ne devrais pas rechercher le psychedelique avec cette substance.
Puis t'en fais pas pour ton corps va. J'pense aussi que ça peut avoir un lien avec le fait que ce soit "caché" et non visible. Mais ça a surtout un lien avec le fait que tu penses trop. smile
C'est pas une critique, mais seulement le retour de baton de ne pas pouvoir controler sa reflexion. Et tu as raison, tu devrais mettre de côté la fumette un p'tit moment. Trop anxiogène. Mais faut surtout que tu arrives à  te tranquiliser sur les "symptomes" que tu "ressent" (j'aurais dit imaginer, mais le problème c'que tu l'ressent quand même). Car ce n'est pas le seul fait de fumer, mais, je pense que tu as de réelles préoccupation vis à  vis de ça.

Bref, prenez soin de vous ! wink
Reputation de ce post
 
Tout à  fait d'accord avec tout :)

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

Gonzoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
39 messages
Tout d'abord merci pour vos réponses et surtout merci d'avoir pris le temps de lire mon TR en entier.

Il est vrai que mon TR est vraiment vraiment long je ne m'attendais pas à  ça en fait... Je l'ai écrit en une fois puis j'ai vu que ça ne passait même pas en un post, mais je me suis dit que ce serait vraiment dommage d'en supprimer des bouts, alors je l'ai laissé tel quel.

En plus je n'ai pas parler de la partie amour au lit qui était quand même clairement sympa (mais dur dur de durcir xD) don vous voyez ce TR aurait pu être encore plus long ahah smile

En tout cas merci beaucoup pour vos réponses, en effet, elles m'aident beaucoup. Elles m'aident à  prendre beaucoup de recul sur tout ça grâce à  l'avis de personnes mieux expérimentées que moi.

P.S: je dois dire que pour mon cœur ça ma bien secoué quand même parce que même net ça me fait bader depuis, j'hésite même à  voir un cardiologue. Je pense clairement attendre le quota des 6 semaines, voire à  peine moins, pour prendre les 0,2 qu'il me reste, en tout cas j'attendrais clairement le temps d'être remis à  100% physiquement.

Merci à  vous!

Dernière modification par Gonzoo (22 septembre 2014 à  18:25)

Hors ligne

 

RedLab 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 22 Sep 2014
9 messages
Beaucoup a lire mais ca en vallait la peine smile

merci pour ton témoignage

Hors ligne

 

-X- 
As de Trèfle
Argentine
000
Lieu: Mendoza ciudad
Inscrit le 20 Aug 2014
47 messages
Haha ouai, je sais c'que c'est d'écrire en une fois, mais de ne plus savoir s'arrêter... :p

En tout cas t'as eu raison de le laisser en entier, ça aurait été vraiment dommage... Mais t'as bien fais d'omettre la partie caline, ça nous regarde pas... (même si je sais à  quel point ce peut être pénible et merveilleux, et qu'on ai envie de le partager smile )

Oui, garde ça dans un lieu hermetique (oulah mon orthographe), sec, frais et sombre (me semble ne rien oublier ?). Et attend pour une autre prise. Surtout que l'accoutumance de la MDMA est, je trouve, très rapide. Mais après, pas la peine de préparer ton calendrier pour en reprendre dans six semaines EXACTEMENT. Au moins deux semaines, évidemment, mais après si un set&setting parfait se présente, pas la peine de se prendre la tête avec des "ah mais ça fait pas 44 jours."

D'ailleurs, je ne connais pas très bien la durée de conservation du produit (même si je sais qu'il se conserve bien plusieurs semaines dans de bonnes conditions).

En tout cas, à  l'avenir, évite de prendre une si forte dose. Je trouve que 0.5g pour une première c'est vraiment beaucoup ! (même pour un consommateur plus régulier).

M'enfin, au plaisir !

Je suis mentalement divergent.
De cette manière, j'échappe à  certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici.
Quand je cesserai d'aller là -bas, je serai guéri.

Hors ligne

 

Gonzoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
39 messages
Merci pour tes conseils -X- !
En effet pour donner une image je ne compte pas spécialement les jours pour savoir quand en reprendre, mais j'attendrais un peu quand même parce que depuis ce jour les joints me remettent un peu d'effet j'ai l'impression, et j'ai profiter du fait que j'ai le Samu pas loin pour aller les voir après une bonne grosse angoisse sur mon coeur (une boule/bosse était apparu juste sous la clavicule du côté droit) juste après avoir fumer, donc je vais quand même attendre un peu avant de pouvoir en reprendre dans les conditions les plus sereines possibles car j'ai particulièrement adoré smile

Au plaisir!

P.S: La boule a disparu 1h après et je pense, après avoir fait quelques recherches, souffrir de symptômes psychosomatiques, car malgré le fait que les douleurs semblent vraiment là , elles semblent réellement se modifier en fonction de ce que je lis, et/ou sont localisées à  des endroits trop différents pour penser avoir été à  ce point atteint. Franchement avec les joints ces derniers jours j'ai eu le droit à  : Pic au coeur/poumons/voire abdos quand j'ai lu que les abdos pouvaient aussi être le lieu de souffrance cardiaques, pression au thorax côté gauche, droit et parfois les deux, pression "en haut a gauche du dos", pression partant du côté gauche du thorax et s'irradiant vers le bras gauche, boule en dessous de la clavicule droite (truc de trop), très brèves sensations de vertiges/vrille du crâne, sensation de coeur qui se contracte et sans oublier sentiment de ne plus oser/pouvoir m'allonger/m'adosser sans commencer divers symptômes, donc conditionnement à  l'état assis/mi-recroquevillé vers l'avant.

Aujourd'hui ça va beaucoup mieux depuis ce que m'ont dit les médecins du Samu hier et les recherches sur les symptômes psychosomatiques.

Dernière modification par Gonzoo (24 septembre 2014 à  07:21)

Hors ligne

 

CircusCircus 
Premiers pas
France
000
Inscrit le 23 Sep 2014
28 messages
Salut Gonzoo,

Quand j'ai vu la taille du pavé hier soir je me suis pris une bière dans une main et une clope dans l'autre et j'ai tout lu big_smile

C'est très bien décrit mais la vache, 0,5 pour une première ça doit bien te décalquer ! yikes Moi ma première fois c'était un taz dosé à  0,2 pris en une fois et ça m'a bien perchée (très positivement), j'aurais pas voulu plus  !

Par contre je suis d'accord avec INB sur l'histoire du meuble à  tiroirs, tu n'es qu'une seule entité, pense à  toi comme un tout harmonieux, pas comme plein de petites parties disparates ! Tu me fais penser à  Argan, le malade imaginaire de Molière wink Je dis pas ça méchamment du tout, c'est juste que tu sembles t'inquiéter tellement pour pas grand chose ! C'est bon d'être à  l'écoute de son corps, mais ça veut aussi dire savoir reconnaître les vrais signes de trouble et l'activité normale de tes organes, muscles, etc... Détends toi, le corps humain est une merveille de machine super résistante, pas une enveloppe en papier de riz qui risque de se déchirer à  chaque mouvement fume_une_joint
Reputation de ce post
 
Je partage ton avis INB

Hors ligne

 

Gonzoo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Sep 2014
39 messages
Ahah tant mieux c'est cool de voir ça! Ca me rassure et je sais que cette remarque est pertinente et n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Sinon bah, n'oubliez pas quand même que je ne parle pas non plus que de ça dans ce méga pavé car certes ça m'a un peu troublé et j'ai tendance à  dissocier mon esprit de mon corps (la prison charnelle toussa :p) mais n'oubliez pas que j'ai vécu pleeeeins d'autres choses pendant ce méga délire, c'est pourquoi je m'étonne de voir que vous tiltiez sur ce point bien précis et que personne ne se penche davantage sur la question du trip avec l'inconscient par exemple! smile

Et encore merci à  tous ceux qui ont eu le courage et la foi de tout lire, en espérant vous avoir fait un peu délirer aussi parce que c'est vrai que pour du pavé c'est du pavé!smile

Merci à  vous tous pour vos remarques très intéressantes! Et si vous avez d'autres remarques ou d'autres conseils, n'hésitez surtout pas, j'en suis friand! Je vous souhaite bien du bonheur à  tous! salut

Dernière modification par Gonzoo (26 septembre 2014 à  08:49)

Hors ligne

 

kob 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 May 2015
1 message
Bonjour ,

En voyant la longueur du Tr, j'étais a deux doigts de fermer la page ( moi et ma flemme ..)
Finalement je me suis laissé embarquer dans ton Trip report malgré les paragraphes super long sur de petit détail wink

Comme toi je fais une fixette sur mon coeur " il va s'arrêter " , "il bat trop vite" , pas sous mdma car j'y pense pas , je profite de ma soirée ect..
Mais par contre quand je me fume un pétard avant de me foutre dans mon lit et essayé de dormir ,il m'arrive d'angoissé (par périodes ),d'essayer de ne pas entendre mon coeur , pas posé ma main dessus afin de plus y pensé. 
il m'arrive même de me dire si je tape une crise dans mon lit personne pourra appeler les secours ,Ce qui m'angoisse encore plus ..

Par contre tu as ingéré une grosse doses pour une première fois ! Apres fais attention car si tu recherche que l'effet hallucinogène du produit tu vas devoir en bouffé :s prend plus la md pour son effet d'euphorie , de bien être ...

Bonne journée a vous ! Peace ☮
KoB 
Désolé d'avance pour mes fautes d'orthographe lol ..

Dernière modification par kob (04 juin 2015 à  14:34)

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » MDMA/Ecstasy
  •  » MDMA, 1ere fois, 0.5G: Amour, Hallucinations et Délires inconscients

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Participez à l'etude : global drug survey - special covid-19
    Il y a 8jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 2hCommentaire de Tenebrae (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 9jCommentaire de pierre (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 20hCommentaire de derflex (442 réponses)
     Forum UP ! 
    Kit Golden Teacher Contaminé ?
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Miansérine, symptomes de sevrage? (comparé au seroplex)
    Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Les psychiatres
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de JulienLoki72 dans [Au coin du comptoir.....]
     Forum 
    Descente - Hallu auditives
    Il y a 1hNouvelle discussion de Oropoo dans [Speed-Amphétamines...]
     Forum 
    Après le sevrage - Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser vo...
    Il y a 2h
    4
    Commentaire de Tenebrae dans [Decro - Sevrages... e...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Zolpidem première fois
    Il y a 3hCommentaire de Ocram dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Culture - Aménagement pièce de culture
    Il y a 3hCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Culture - Questions générales sur la consommation et la culture des champign...
    Il y a 4hCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Cannabidiol - Expérience de Mixologie (Cocktails) et CBD ?
    Il y a 4hCommentaire de bittersweet dans [Cannabis...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Test Etazene
    Il y a 4h
    1
    Commentaire de Haupayy dans [RC Opioïdes...]
    (10 réponses)
     Blog 
    Business
    Il y a 5hCommentaire de Maldor dans le blog de kris68
    (4 commentaires)
     Blog 
    Un produit de santé naturel
    Il y a 9hCommentaire de Sterling dans le blog de whitejunkee
    (2 commentaires)
     Blog 
    Soirée deuxième jour
    Il y a 18hCommentaire de Pinguino Zorro dans le blog de VantaBlackCat
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 01:28
     PsychoWIKI 
    Cannabinoïdes synthétiques
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Lise Ergique, SipinJuiceDoclulu nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser votre consommation de drogues ?
    par Federicoloco, le 30 May 2020
    Salut, je suis lecteur de psychoactif depuis quelques années maintenant, et ta question m'a décidé à m'inscrire il y a tout juste 5 minutes afin de répondre,(édit après écriture: vu le pavé, beaucoup plus en fin de compte) ... Et bien pour ma chérie et moi, qui prenions de l 'héro depuis...[Lire la suite]
     [TUTORIEL] Injecter le xanax et les autres benzos simplement
    par L'Apoticaire, le 18 Jun 2019
    Bonsoir, On est beaucoup à savoir que le xanax et la plupart des benzos ne sont pas ou presque solubles dans l'eau, et donc de ce fait, non-sniffables et non-injectables avec de l'eau PPI. Mais, les benzos se dissolvent très bien dans le propylène glycol, propylène glycol que l'on peut facilem...[Lire la suite]
     La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    par SillyCone, le 22 May 2020
    Coucou les aminches ! Comme je suis en train de me refaire une petite extraction de mimosa, j'en profite pour vous poster la méthode que j'utilise depuis sa sortie en 2012, traduite par Gogole : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek en français A suivre A LA LETTRE, sans changer la moindre virgule. Pas qu...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bon conseil avec experience perso à l appui dans [forum] Addiction à être drogué mais pas à une substance
    (Il y a 52mn)
    Les pauvres :lol: dans [forum] Codéine + toilettes
    (Il y a 6h)
    pas mal de RdR la dedans, ca fais plaisir! // haupayy dans [forum] Codéine + toilettes
    (Il y a 7h)
    Très pertinent comme message - Nikka dans [forum] Probleme bad trip LSD
    (Il y a 8h)
    pahahahaha genial // papaille, haupayy, eaupaille, 'fin comme tu veux dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums