Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ? / PsychoACTIF

Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?

Publié par ,
28999 vues, 38 réponses
pierre
Administrateur
11700
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13803
Blogs
Psychoactif a commencé un travail avec la Fédération Addiction sur les femmes et consommation de drogues.

Il s'agit de s'intéresser aux spécificités des consommations des femmes, que ce soit les discriminations, la prostitution, l'isolement, la fréquentation des CSAPA, les femmes en tant que mère...

La fédération Addiction réfléchit aux spécificités de la conso des femmes du point de vue des professionnels des addictions. Psychoactif amène le point de vue des consommatrices elles mêmes. C'est ainsi que le 18 novembre, Shaolin est intervenue à  un colloque à  Orléans aux côtés d'une représentante de la fédération Addiction pour présenter ce qui s'est dit dans le forum "femmes" de PA depuis 2007.

Le prochain travail de Psychoactif sera de poser des questions aux femmes de PA sur des sujets qui ne sont pas très présents dans le forum femmes, mais dont nous considérons néanmoins qu'ils sont importants pour la compréhension des spécificités de la consommation des femmes.


La première question a trait à  l'isolement : Est-ce que vous avez l’impression que vos consommations de drogues vous ont isolé en tant que femme ?
Reputation de ce post
 
Merci pour ce (vieux) topic! Marla

Hors ligne


'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Lieu: où je suis en ce moment
Date d'inscription: 04 Oct 2014
Messages: 449
C'est un sujet intéressant Pierre, merci de se pencher dessus.

De mon expérience personnelle, je répondrai que oui et depuis très longtemps.

Déjà  au lycée, je ressemblais pas du tout à  la petite fille modèle (je picolais  aux heures libre ), habillée en gothique défoncée dès le matin a coup de bang, les autres nanas m'ont vite mise à  l'écart, il est évident que je ne leur ressemblais pas du tout. Je me sentais seule et isolée des autres en particulier des filles.

Plus tard dans la vie active, les seules femmes non-consommatrices que je fréquente sont mes soeurs (que j'adore) . Elles savent que je consomme mais je m'étends pas dessus. Celles-ci ont une vie très classique avec enfants / maison / chien /vacances et tout et tout, c'est peut-être moi même qui m'isole volontairement pour pas leur pourrir la vie avec tous les tracas qu'une vie d'UD comportent.

Mes amies femmes sont TOUTES consommatrices que se soit cannabis / cocaïne ou héroïne. Même entre UD il ya des préjugés en particulier en cas de conso d'héro.

Je pense à  certaines amies ou plutot connaissances de soirée qui dès que tu leur parles d'héro ben t'es le monstre !!! Alors que ces même personnes ne travaillent pas consomment alcool/coke/MDMA/kéta etc...mais pas la méchante héroïne qui leur fait tant peur. Ceci me met particulièrement en colère !

Quand je fais des rencontres hors UD je ne m'étalent jamais sur mes conso peut-être juste la fume car c'est de + en + acceptée par la société mais certainement pas les autres drogues sinon direct cataloguée droguée avec tous les préjugements alors que ma personne et ma personnalité ne se définit pas uniquement par mes consos et est quand même un plus + riche que ça !

Certainement le pire pour moi c'est au taf, (je travaille dans le secteur du Tourisme), les nanas j'ai vraiment du mal à  m'entendre avec certaines même si je suis pas  isolée car de nature avenante, mes collègues femme et/ou peut-être moi-même sentons un décalage dans le mode de vie et le mode de pensée. Nos aspirations et notre vision de la vie divergent pas mal.

J'ai écrit cela spontanément en espérant que cela apportera de l'eau à  vptre moulin l'équipe.

'Nrockandrolls

Dernière modification par 'Nrockandrolls (13 janvier 2015 à  20:06)

Reputation de ce post
 
c ske les anglo saxons appellent "drug apartheid", tout OUI, héro NON

Hors ligne


majama 
Adhérent PsychoACTIF
000
Date d'inscription: 12 Nov 2014
Messages: 635
Blogs
J'peux aussi épiloguer sur ce sujet,

En tant que femme et aussi maman.
Je sais pas trop ou ce situe le mal être par rapport à  cela. Est-ce moi qui fantasme sur la mère que j'aurai voulu être ou est ce la société qui fait qu'être mère correspond à  être parfaite en tout points ?

J'ai pour ma part toujours été en décalage avec ma vie à  certains moments collège lycée vie d'aldulte ect ect .
Je considère encore au jour d'aujourd'hui  ça comme une force ne pas faire partie de la normalité de la masse.
La ou le bas blesse c'est que les gens normaux "entre guillemet" ceux pour qui la drogue est étrange ,bah ces gens il me font peur j'ai beaucoup de mal a tisser des liens avec les gens sobre (alors que la majorité sont cool) mais je me doit perso d'être entière,c'est fou mais c'est comme ça d'ou parfois l'isolement
comme si j'étais différente et parfois diminué ou peur d'être juger, par rapport à  leur façon d’aborder la vie sans artifice.Pourquoi ils y arrivent et pas moi!!

Je pense malgré tout être une bonne maman mais si les gens que je côtoient au taf s'imaginaient une seconde la vie que je mène leur considération foutrai le camp en pas longtemps je serai banni et qualifié de mauvaise mère.

Pour rejoindre 'Nrockandrolls j'ai diabolisé les héroïnomane pendant longtemps sentiment de toute puissance et d'avoir échapper au pire !! Mais quedal quelle grossière erreur mais éducative et salvatrice. Je me remet sans cesse en question et sur ce sujet en particulier ou j'ai beaucoup avancé par obligation peut-être,mais tant mieux,il y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Ce droguer c'est pas chose simple pour une femme et pour une homme non plus d'ailleur..La stigmatisation du rôle de la femme rend parfois les choses peut-être un peu plus compliqué.

Mais avant d'être homme ou femme noir blanc beure ou  des chinois nous sommes et resterons avant tout des êtres humains avec des travers pour certain et de travers pour d'autre. big_smile

Le cœur de la femme est bien grand et disposer à  revendiquer la douceur et celui de l'homme aussi,nous avons pas la même pudeur ni la même façon de l'exprimer!!Mais nous visons tous ensemble et tant mieux le dialogue,il peut que nous faire progresser et aller dans le même sens,tant que celui-ci ce fait et est dit avec le cœur et non pas les hormones..

Bien à  vous tous

Amicalement

Majama

Dernière modification par majama (14 janvier 2015 à  05:07)


Peu importe le flacon pourvu qu'on aie l'ivresse..

Hors ligne


Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707
Personnellement je n'irais pas jusqu'à  parler "d'isolement" ( je gueule pas non plus mes consos à  tout le monde.. ) mais j'ai constaté que pas mal de gens "extérieurs" ( non consommateurs et hors de mon cercle d'amis quoi ) mélangent le sexe et la drogue dans leur jugement quand il s'agit d'une femme UD.
En gros l'idée c'est : "cette fille prends des drogues, c'est donc une fêtarde, une fille sans limite" et par extension " c'est une fille qui écarte probablement facilement les cuisses". Pas très flatteur ^^'.

Après au delà  du jugement envers la femme UD en particulier, il y a le jugement envers l'UD tout court quelque soit le sexe qui est pas forcément sympathique non plus... Mais je trouve que pour les femmes ça dérive vraiment souvent sur des suppositions sur leur vie sexuelle, allez savoir pourquoi !

Depuis ma petite vie d'étudiante, c'est la seule chose que j'ai pu constater pour l'instant.

Dernière modification par Amaranthe (13 janvier 2015 à  22:01)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905

Il s'agit de s'intéresser aux spécificités des consommations des femmes, que ce soit les discriminations, la prostitution, l'isolement, la fréquentation des CSAPA, les femmes en tant que mère...

Rien qu'avec l'alcool, j'ai le sentiment que nous sommes nombreux à  avoir entendu ce type de phrases toutes faites et stigmatisantes ; " un homme qui boit, c'est pas beau, mais une femme... (sous entendu, c'est pire). C'est pas forcément le jugement direct de proches , c'est sous-jacent, véhiculé par notre société. Et le pire, c'est quand elle a des enfants. Chuis pas le seul à  avoir déjà  entendus ce type de discours ?
C'est pareil pour tout, la drogue, le sexe. C'est toujours forcément pire quand c'est une femme. Un beaugosse ou un séducteur chez les hommes sera considéré comme une salope chez les femmes. Les représentations véhiculées par notre société sont parfois nauséabondes.
Ceci dit, sans aller fouiner dans les représentations, y compris celles du café du commerce, cette stigmatisation se lit rien que dans le différentiel entre le salaire des hommes et celui des femmes. Enfin, ça vaut le coup d'aller fouiner dans ces représentations pour tenter de les changer.

Dernière modification par Mister No (14 janvier 2015 à  17:54)

Reputation de ce post
 
Entièrement d'accord!

Just say no prohibition !

Hors ligne


labile 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 4
bonsoir je suis tout à  fait d'accord avec toi je n'ai pas trop de force pour écrire je te répondrai plus tard mais je te suis dans ta logique
labile

Hors ligne


Amaranthe 
Polyconsommatrice
000
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Mister No a écrit

Rien qu'avec l'alcool, j'ai le sentiment que nous sommes nombreux à  avoir entendu ce type de phrases toutes faites et stigmatisantes ; " un homme qui boit, c'est pas beau, mais une femme... (sous entendu, c'est pire). C'est pas forcément le jugement direct de proches , c'est sous-jacent, véhiculé par notre société. Et le pire, c'est quand elle a des enfants. Chuis pas le seul à  avoir déjà  entendus ce type de discours ?
C'est pareil pour tout, la drogue, le sexe. C'est toujours forcément pire quand c'est une femme. Un beaugosse ou un séducteur chez les hommes sera considéré comme une salope chez les femmes. Les représentations véhiculées par notre société sont parfois nauséabondes.

Oui c'est vrai, tu as raison Mister No... Notre société a beau se dire pour l'égalité homme-femme, il existe toujours dans l'inconscient collectif ce genre d'idées. La maman consommatrice qu'on qualifie de mauvaise mère, même si elle fait tout pour s'en sortir et pour remplir son rôle auprès de ses enfants, et bien d'autres jugements dégradants..


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne


YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1321
Je me permets de participer, même si la question ne m'est pas destinée.

La question posée est surement volontairement vague, mais j'y vois au moins deux pistes de reflexion :

D'une part, indépendemment du sexe, il n'est pas à  démontrer que la conso de drogues conduit fréquemment à  l'isolement social. Pourtant, si je dois parler de ce que j'ai pu observer, cette conso peut être également un facteur d'intégration.

Comment l'expliquer ? Il y aurait trop de pistes à  explorer, selon l'approche choisie (sociologique, psychologique...) pour les développer en un post.

Il faut en fait se demander, au sens large, ce qui différencie la femme de l'homme, le plus objectivement possible. Je vais m'en tenir là , afin de poser des hypothèses, puisque je ne peux pas apporter de témoignage.

-Les représentations sociales, évidemment, comme expliqué dans les messages précédents. On attend globalement plus de modération de la part d'une femme, et on pardonne (voire valorise) plus facilement les comportements extrèmes chez les hommes. Celà  varie selon le contexte socio-culturel, en nature et en intensité, mais la consommation de drogues, et la cohorte de préjugés négatifs qui l'accompagnent, renforcent probablement le jugement et la stigmatisation.

-Biologiquement, je pense que c'est la maternité dans sa globalité (à  commencer par la grossesse, bien sûr) qui inspire le plus de stigmatisation. Ca rejoint la notion de rôle social que j'évoquais ; mais je crois que les risques de la consommation de drogues pendant la grossesse (réels, éxagérés, ou fantasmés), sont la cause de jugements souvent lapidaires. On imagine l'impact psychologique ; la culpabilité, la honte, l'auto-dépréciation. Et beaucoup ici savent qu'il n'y a pas besoin d'être parent pour souffrir de la culpabilité quand on est UD ; et beaucoup de mères savent qu'il n'y a pas besoin d'être UD pour avoir peur d'être une "mauvaise mère" ... Je crois vraiment que c'est un phénomène important, et qu'il y aurait un gros travail éducatif à  mener, sur la grossesse et la drogue.

-Au regard des points précédents, on peut se demander quel est le mécanisme qui conduit à  l'isolement, probablement au cas par cas, probablement mixte : d'une part, l'isolement comme conséquence d'un rejet social actif, parfois violent. D'autre part, l'isolement volontaire, par peur, honte, mésestime de soi, ou pour se protéger ...

Les quelques faits que j'ai évoqués sont ceux que j'ai pu observer, mais pour le reste, ce ne sont que des hypothèses. J'attends avec impatience davantage de témoignages, puisque ce sont ceux-ci qui ont une réelle valeur, en tant que base de travail, pour cibler ce qu'il est possible de changer, pour déterminer quels peuvent être les acteurs de ce changement (j'évoquais la nécessité d'une éducation spécifique), le public visé...

Si j'ai été maladroit, je m'en excuse. Je tenais à  participer parceque l'égalité des droits me parait fondamental, mais, puisque je ne suis pas une femme, j'ai peut-être omis ou déformé certains phénomènes (c'est pour ça aussi que j'ai voulu rester dans le "théorique")

YLT

Dernière modification par YourLatestTrick (14 janvier 2015 à  22:26)


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne


Melanie85 
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 14 Mar 2013
Messages: 186
Je vais vous donner mon expérience de femme et mère .

Pendant mon adolescence et ma vie de jeune adulte,les consommations d'alcool et de cannabis m'ont  aidé a m'intégré car j'était a la base pas très populaire.
Ma mère souffrait de myopathie et j'avais un risque sur deux d'être aussi handicapé un jour,se qui ma toujours posé des problème pour m'intégré car j'avais l'impression a juste titre de n'être pas comme tout le monde.
L'alcool et les drogues m'on aidé a me faire pleins d'amis qui me trouvait cool,sympa,tolérante.

Ensuite,quand je suis tombé enceinte j'ai décidé d'arrèté l'héroine et toutes les drogues en général pour ma fille et aussi pour ne pas qu'elle vive comme moi enfant,la sensation d'avoir des parents différent.
D'ailleurs les soignants de la maternité m'ont bien fais sentir que je n'était pas comme les autres mamans en m'infantilisant,ne me faisant pas confiance.

Sa c'est beaucoup mieux passé pour mon fils,car l'hôpital était formé a l'accueil des mamans sous traitement de substitution.

Depuis que je suis maman,je m'isole volontairement par honte,peur qu'on me juge et surtout parce que je ne m'imagine pas avoir une relation amical sans me livré totalement.
Malheureusement,si je me livre ,je suis certaine d'être stigmatisé et mes enfants avec.

Je souffre énormément de cette isolement ,ainsi que mon conjoint et ma fille.
Je sais malgré tout que je suis une bonne personne et une bonne mère.
J'ai beaucoup d'empathie et de tolérance avec mes enfants et les gens en général
Mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.
D'ailleurs on peut le constaté facilement en ce moment avec les évènements qui ont fais l'actu ces derniers jours et les réactions sur les réseaux sociaux,les gens sont de plus en plus haineux,intolérent,critique. Les différences ne sont pas toléré

Dernière modification par Melanie85 (15 janvier 2015 à  00:02)

Hors ligne


majama 
Adhérent PsychoACTIF
000
Date d'inscription: 12 Nov 2014
Messages: 635
Blogs
Voila c'est ça!!La mauvaise image de soi,la honte,la peur du jugement et les valeurs qu'on donne de l'image d'une bonne mère..Comme le dit si bien Mélanie je ne conçois pas non plus une vrai amitié enrôlé de mensonge donc je côtoie seulement des gens qui on eu,ou qui on une relation avec la drogue par peur d'être stigmatisé incomprise et évidement jugé..

Pourtant mon addicto me conseil de le faire mais quand ta vie tourne autour de la drogue depuis si longtemps pour ma part (papa maman tox eux aussi) c'est pas chose simple .

YLT,
Ton post est pertinent,effectivement c'est aussi certainement du cas par cas.Je travaille et j'suis bien inséré dans la société mais tout est a demi dit ou pas dit du tout.
Le sub me rend même très organisé très motivé efficace plus que d'autres qui ne sont pas des UD mais l'isolement vient du fait que tu ne puisses pas parler vraiment de toi . J'évite  parfois de m'installer dans certaine relation dont j'aimerai tisser des liens pour préserver mon intégrité à  laquelle je tiens et ne pas devoir mentir ou tricher.

Bien à  vous tous

Amicalement

Dernière modification par majama (16 janvier 2015 à  13:14)


Peu importe le flacon pourvu qu'on aie l'ivresse..

Hors ligne


koulponk 
en cheminement
France
000
Lieu: BZH
Date d'inscription: 08 Nov 2013
Messages: 103
Blogs
Pour ma part, je dirais que non mes consommations de drogues (alcool, cannabis) ne m'isolent pas des autres. Il faut préciser que je suis dans une relation relativement modérée face à  ces 2 produits et que j'ai la chance de vivre dans une situation "stable" : conjoint, enfants, boulot.

Là  ou cette consommation pourrait m'isoler c'est si je décidais de m'éloigner des autres pour pouvoir continuer à  me faire plaisir sans regard extérieur mais il ne m'arrive jamais de refuser une soirée pour rester picoler dans mon coin.

Là  ou je me sens seule c'est que pour l'instant j'ai pris le parti de ne pas meler mon conjoint à  mon travail de maitrise sur l'acool et que comme je ne me prends pas de grosses cuites en solo il ne "subit" pas les conséquences de mes écarts par un comportement déviant de ma part (agressivité, manque d'interet pour la vie de famille, omissions, négligence des enfants).

En tant que maman je suis parfois dans la culpabilité mais j'épargne à  mes enfants de me voir boire seule et je ne le fait jamais lorsqu'ils sont malades.

Hors ligne


'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Lieu: où je suis en ce moment
Date d'inscription: 04 Oct 2014
Messages: 449
Merci pour ce nouveau terme qui enrichit mon vocabulaire ! et porte très bien son nom.
Pour l'héro j'ai  quelques personnes en tête que je cotoie et connais depuis des années et qui diabolisent le produit (comme on peut le lire parfois à  travers certains témoignages sur PA).
Ce qui m'enerve le + c'est que j'ai toujours géré ma vie malgré les conso et les manques. C'est mon compte en banque qui en prend un coup. Combien de fois je me suis mis en chien en début de weekend (syndrome précité avec le sub) pour pouvoir être à  peu près d'attaque le lundi au boulot malgré les quelques coup de chaud qui persistaient et l'émotivité à  son paroxysme (au passage j'ai JAMAIS posé d'arrêt maladie à  cause de mes conso)

D'ailleurs j'ai une personne en tête en particulier et je compte bien la mettre face à  ses préjugés et ses contradictions.

Hors ligne


Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
100
Lieu: ailleurs
Date d'inscription: 09 Jul 2012
Messages: 2280
Blogs
a mon tour de donner mon avis là  dessus,

est ce qu'etre UD est un facteur d'isolation pour une femme ? je vais repondre pour moi, et dire clairement OUI !! sans une once d'hesitation !

l'egalité des sexes oui, c'est super, mais dans le monde des UD, c'est encore plus eloigné que celui des bisounours m**** alors, faut le reconnaitre, un peu de franchise !!

tu veux pecho ? que ce soit du canna pour ton bedo du soir ou ta dreu pour tes sniffs/shoots ou que sais je encore, c'est la meme, tu dois passer par la case dealer (generalement pas cool le garcon).....si tu as "la chance" d'etre introduite, c'est a dire avoir des connaissances qui te filent des contacts serieux, ca peux aller (je dis bien : "ca peux"), sinon, c'est direction cité, cage d'escalier et mecs vraiment louches, aussi louches que certaines de leurs propositions.....exemple : t'as pecho de la poudre, toi, "la ptite meuf", a quelqu'un que tu connaissais pas....tu reviens et lui dis jveux mieux c'etait de la daube next time......2 chances sur 3 pour qu'il te reponde par une sale proposition (bien indecente) que si tu veux du bon matos, va falloir.....y mettre du tien......on irait surement moins facilement intimider (si ca s'arrete là ) un mec qu'une nana sur cet exemple.......et quoi que la nana en question choisisse, si elle en parle (a une connaissance, ou un keuf), le plus souvent malheureusement pour elle, ca sera (encore) la fameuse double peine qui s'imposera pour elle : bah oui, tu l'as cherché, non ? censored
si ca, c'est pas deja de l'isolement......
et ce cas est ""usuel" aussi quand on a des contacts directs (les pourris sont partout a l'affut), et là , l'isolement est doublement plus lourd (parole d'"honnete dealos" contre parole de "sale p***"), dans un milieu restreint comme celui des UD, où tout le monde connait a peu pres tout le monde.......

pour les csapa, perso toujours, jamais sentie isolée, ni mise au ban, bien au contraire.......

pour le caarud.......dernierement bien refroidie par celui que je frequentais.....alors que j'y allais le plus possible pour eviter l'isolement justement, j'ai fais l'erreur de me confier sur une chose passée et ca s'est retrouvé a circuler dans les couloirs......donc j'ai decidé de ne plus y remettre les pieds, fini, terminé !! jamais je n'oserai y retourner maintenant que je sais que dans l'equipe (masculine-je m'etais confiée a une femme) on sait ca, et ca, et ca sur moi........la honte ultime !! et le pire, c'est que ces choses revelées n'auraient été en rien therapeutiques pour moi !!
donc retour a un encore plus grand isolement (j'ai l'impression du moins) pour moi depuis.......

pour la vie de tous les jours, oui, je trouve que ca isole beaucoup aussi d'etre femme UD, pour les raisons deja citées plus haut, l'incomprehension de son entourage, de sa famille, les rejets, les jugements de pariats, de personne "differente", le fait de pas pouvoir tout dire et donc de ne rien dire du tout, qui conduit a ....l'isolement, again........

isolement aussi social et societal bien sur, la femme se doit d'etre operationnelle en tout etat de fait, une "super maman", (une "maman qui dechire?"), et encore, je ne peux qu'imaginer, n'etant pas maman moi meme, une super femme, une super pro, et super lisse et bien proprette surtout ! si de suite on mettait une miss monde en couverture de magazine en train de sniffer, ou pire, comme dit plus haut aussi : de se tanker de l'hero !! eek ca changerait beaucoup de choses.......
(pourquoi donc est ce que je pense a "Cocaine Kate" en ce moment meme ? aurait elle ouvert la voie a Amy Winehouse dans le monde des femmes UD "in" ??) thinking

pour l'isolement financier, ca, je vais eviter la question, vu qu'on connait je pense toutes et tous ce qu'il en est (là , c'est moi qui m'isole de tout contact banquier, et volontairement hmm )

donc, pour moi au moins, humble usagere, OUI, le fait de consommer m'isole de beaucoup de choses et de personnes, voilà , c'est dit,

amicalement,

snoop'
Reputation de ce post
 
Très vrai. Etre une femme c'est partir avec un gros désavantage...
 
+1 ... et +2 pour la nostalgie! Marla

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne


pierre
Administrateur
11700
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13803
Blogs
Merci pour toute vos réponses, surtout aux femmes puisque cette questiojn leur est destiné, mais aussi aux hommes qui ont pris le temps de répondre.

D'autres participantes veulent donner un avis sur la question : Est-ce que vous avez l’impression que vos consommations de drogues vous ont isolé en tant que femme ?

Hors ligne


Roxy 
Nouveau membre
Suisse
000
Date d'inscription: 10 May 2014
Messages: 17
Bonsoir,

cette question est vraiment très pertinente et surtout en ce moment! Je suis consommatrice de cc depuis maintenant plus d'une année, avant c'était  récréatif mais maintenant plus du tout!
Cela m'isole parce que je suis sure que si j'osais en parler la plupart des gens ne me croirait pas! Depuis quelque temps je n'ai même plus envie de sortir, d'ailleurs, bien souvent je consomme toute seule et chez moi! Non seulement je n'ai plus envie de voir personne, je deviens aussi aigrie et anti sociale! Le pire c'est que tout me fait c.....

J'ai deux enfants merveilleux, un mari très gentil et un super papa  mais qui a aucune idée de ce qui m'arrive, il mets ça sur le compte des hormones (il me fait trop rire!) Ha ces hormones elles ont bon dos! Bref, j'avais juste envie d'écrire ce que je ressens en ce moment et c'est un grand vide!

Je sais que ce produit me tue a petit feu, je ne ris plus, je suis blazée, agressive et surtout le pire je me "degoute"
jusqu'à  maintenant mes enfants mon fait tenir la tête hors de l'eau mais là , je suis épuisée!

Voilà , je sais pas vraiment si ce que je raconte est en rapport avec le sujet, c'est juste ce que j'avais sure le cœur en ce moment!

Bonne soirée a vous tous!
Reputation de ce post
 
merci de m'avoir fait marré dans ce sujet si sérieux avec tes hormones Mr No

Mangez des paillettes tous les matins et brillez toute la journée!!!

Hors ligne


baden baden 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 23 Feb 2015
Messages: 6
Blogs
Il y a beaucoup à  dire sur la c et les rapports homme / femme. La plupart du temps, ce sont les hommes qui en offrent aux femmes. Simplement parcequ'ils gagnent plus de tune. Mais bon, les temps commencent à  changer. En bien et en mal, dans les 2 sens.

Pour ma part, j'ai souvent payé la mienne, préférant pendant longtemps être dépendante d'un produit que d'un mec. J'en étais parfaitement consciente d'ailleurs.

Dans un premier temps, la c "booste" l'estime de soi. Le mot "booste", remarquez que la sémantique rejoint étrangement celle des magazines féminins. Ensuite, quand on est accro, c'est le contraire, faible estime. Hors, quand on est une femme, c'est déjà  plus compliqué de se trouver belle, de s'estimer. Il faut désormais se terrer au fin fond de l'Ardèche pour échapper aux délires des images médiatiques, presse féminine, publicité etc... Partout, on nous bombarde des mythes de l'éternelle jeunesse, de la fesse ferme et de la chatte épilée.

Tout ça, ça fait vendre évidemment et ne rend pas les femmes et les hommes plus heureux smile

Hors ligne


noisette13300 
Nouveau membre
France
000
Lieu: salon de provence
Date d'inscription: 09 Dec 2014
Messages: 48
Salut à  tous et à  toutes,

C'est sur que la prise de drogues tels quels soient isole.
Moi je suis accroc à  la  codéine depuis pouff je sais même plus et en analysant cette question est ce que je me suis isolée depuis ma première prise et bien oui c'est arrivé tout doucement.
La peur du regard des autres comme si j étais  marqué au fer rouge sur la figure.
Ne plus avoir envi de se battre pour tenir la tête hors de l'eau ni l envi d expliquer aux autres dans quel cauchemar on sait enfermer consciemment ou pas.
Suivi par un médecin qui vous regarde avec un sourire condescendant mais qui n en pense pas moins (du coup j y vais plu).

Alors je dis oui pour moi la codéine m a isolé  du monde des vivants.?

Hors ligne


gaby19 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 19 Mar 2015
Messages: 3
femme et mere de deux enfants et isolement social casi total excepté mon boulot

Hors ligne


polaroidbox 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 18 Mar 2015
Messages: 6
Le sujet me semble intéressant, alors je m'incruste big_smile.

Je crois avant tout que la drogue a été un outil pour m'isoler des autres, du monde, voir de moi-même. Ce fut une double exclusion; tant au quotidien qu'en teufs ou dans les milieux ou la drogue circule. Une femme doit avant tout être désirable physiquement, mais aussi mentalement. Or, parmi les gens qui ne consomment pas, les stupéfiants résonnent comme un acte destructeur, un manque de respect envers soi-même. Ça me semble normal que de ce point de vue, certains infèrent des hypothèses grotesques. Une droguée écarte aussi les cuisses, si elle n'a pas respect pour elle-même, à  quoi bon lui en donner? Quant aux milieux festifs, une femme reste avant tout perçu comme un outil de revanche sociale ou de plaisir sexuel, que comme un être doté de réflexion. Elle ne doit pas faire d'ombre aux hommes. Le ratio dealeur homme/femme le prouve bien. Ou même celui des sound system.

Dernière modification par polaroidbox (21 mars 2015 à  12:42)

Hors ligne


baden baden 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 23 Feb 2015
Messages: 6
Blogs

polaroidbox a écrit

Le sujet me semble intéressant, alors je m'incruste big_smile.

Je crois avant tout que la drogue a été un outil pour m'isoler des autres, du monde, voir de moi-même. Ce fut une double exclusion; tant au quotidien qu'en teufs ou dans les milieux ou la drogue circule. Une femme doit avant tout être désirable physiquement, mais aussi mentalement. Or, parmi les gens qui ne consomment pas, les stupéfiants résonnent comme un acte destructeur, un manque de respect envers soi-même. Ça me semble normal que de ce point de vue, certains infèrent des hypothèses grotesques. Une droguée écarte aussi les cuisses, si elle n'a pas respect pour elle-même, à  quoi bon lui en donner? Quant aux milieux festifs, une femme reste avant tout perçu comme un outil de revanche sociale ou de plaisir sexuel, que comme un être doté de réflexion. Elle ne doit pas faire d'ombre aux hommes. Le ratio dealeur homme/femme le prouve bien. Ou même celui des sound system.

Comme quoi, que ce soit dans des milieux toxicos ou pas, il demeure de graves problèmes de considération de la femme.

Hors ligne


polaroidbox 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 18 Mar 2015
Messages: 6

Comme quoi, que ce soit dans des milieux toxicos ou pas, il demeure de graves problèmes de considération de la femme.

Totalement hmm

Hors ligne


Lucie 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 13 Dec 2014
Messages: 6
Bonsoir,
sujet intéressant. mais s'il est sur à  100% que la drogue nous isole, je ne sais pas si elle isole + les femmes... le consommateur s'isole pour consommer déjà , pour redescendre ensuite...Et puis, comme tout tourne autour de la came, les autres ça nous empêche de consommer en rond...
après, en tant que femme, l'image peut-être oui, une femme c + dégradant. J'ai lu + haut et je partage : un homme bourré c drôle, une femme c pathétique. Une femme qui n'a pas la garde de ses enfants, c qu'elle doit avoir un problème... de drogue... Un homme qui prend ses enfants un we sur 2, c juste normal. Donc oui, en tant que femme, les clichés de la société nous isolent quand on ne correspond pas aux critères.
pour ma part, je bosse, appart, fringuée pas du tout en mode stylée, bref, vu de l'extérieur, absolument insoupçonnable, inaperçue garantie ! et si c parfait, c aussi une vraie prison... je me souviendrais toute ma vie du jour où j'ai entrepris des démarches pour stopper mes conso... déjà , mon doc qui me suivait et savait que j'avais un pb me répondait, quand je lui disais qu'il fallait que je fasse quelque chose, mais enfin, t pas tox ! et le jour où j'ai poussé la porte d'un csapa, un csapa de tox... lol (attention, je dis pas ça de manière hautaine; bien o contraire ! ), mais de vrais tox, pas comme moi, nana, fringuée clean, maquillée, petit sac à  main, etc. mais accueil ok. aucun renvoi au fait que je sois une femme. le truc était + que je ne correspondait pas à  l'image de tox.
bref, dans mes conso, comme dans les démarches de soins, le fait que je sois une femme ne m'a pas paru une particularité.
cependant, c statistique, les femmes viennent + tard se soigner, prendre contact avec une structure ; la honte je suppose... donc isolement... oui. et puis il y a tout l'inconscient collectif : femme => mère donc pure, attentive, ... clean...
il y a un point qui n'a pas du tout été évoqué c la femme/drogue... prostitution... ne connaissant pas le sujet, je m'abstiens, mais il y aurait des choses à  dire.
Enfin, le regard différent coc/héro (pour ma part, conso de coc en snif). je pense que la différence vient du mode de conso : l'héro s'injecte, la coc se sniffe, c moins "intrusif", donc ça parait moins dangereux, donc ça fait moins "tox"... ce qui est une erreur bien entendu ! Et puis la fameuse image de la coc festive... je suis tombée comme ça d'ailleurs... l'héro se conso + en mode petit comité pas dans une grosse teuf... et pour moi, c la meme chose : de la came. Yen a pas une qui est + came que l'autre. En+ la coc: pas de substitut... rien, nada, woualou ! du cacheton... mais si tu veux pas, ben tu morfles. t"as mal partout mais tu sais pas où, t'as envie de tout pe^ter. et à  mon avis, ce sont les cocainomes les + dangereux, pas les héroinomanes. un cocainomae en manque, il peut tout péter, un héroinomane en manque il se roule par terre à  tenter de survivre.
tout ceci n'est que mon avis et est écrit sans prétention détenir la vérité ni prétention tout court d'ailleurs lol. c écrit avec humilité, juste mon vécu de femme qui se bat contre la coc et qui y a laissé des plumes... mais qui continuera !
Et merci pour ce lieu.
Reputation de ce post
 
L'héro se tape aussi en sniff hein.
 
Cliché sur cliché... Mammon

Hors ligne


Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
100
Lieu: ailleurs
Date d'inscription: 09 Jul 2012
Messages: 2280
Blogs
salut lucie,

tu parle du sujet de la prostitution, qui te semble ne pas avoir été abordé : faux !

le sujet est ici, bonne lecture : https://www.psychoactif.org/forum/t4317 … .html#divx

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne


CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Date d'inscription: 19 Jan 2015
Messages: 131
L'étoile rouge n'est elle pas un peu exagérée? de plus le minimum serait de signer…
Cependant oui il est important de dire que l'héro se suiffe, se fume et s'injecte, éxactement comme la cock donc il n'y a pas de différence, si ce n'est dans la tête du français moyen qui a en effet cette image idiote et archaïque que héros = seringue et cock = jeunes en boîte de nuit et showbiz.
Peut être est ce cela que tu as voulu dire lucie?
Cordialement

LatchO drOm

Hors ligne


Vincent team 
Banni
France
000
Lieu: 95
Date d'inscription: 21 Apr 2015
Messages: 50

CiaO ManO a écrit

L'étoile rouge n'est elle pas un peu exagérée? de plus le minimum serait de signer…
Cependant oui il est important de dire que l'héro se suiffe, se fume et s'injecte, éxactement comme la cock donc il n'y a pas de différence, si ce n'est dans la tête du français moyen qui a en effet cette image idiote et archaïque que héros = seringue et cock = jeunes en boîte de nuit et showbiz.
Peut être est ce cela que tu as voulu dire lucie?
Cordialement

Je suis ENTIEREMENT d'accord avec toi "Ciao Mano" au sujet de cette étoile rouge. Franchement elle n'est pas méritée, même une jaune d'ailleurs. Pas d'étoile mais plutot une réponse pour rectifier le tir aurait été + judicieux.
Après, que l'étoile soit signée ou non, je pense aussi comme toi mais comme le sujet a été abordé à  maintes et maintes reprises (cf : forum "le système de notation") chacun est libre de signer ou pas...

Donc l'héro comme la coke se sniffent et s'injectent (le mélange des deux est un régal pour moi, Râââh ! un bon speedball, m'en suis fait deux hier tiens wink )

MAIS je ne suis pas du tout d'accord quand Lucie dit "un cocaïnomane est plus dangereux qu'un héroïnomane" Non mais oh !!! Tu sors ça d'où ??? Très mauvaise idée préconçue, du grand n'importe quoi à  mes yeux. PREJUGES !!!

M'enfin bref...

Dernière modification par Vincent team (26 avril 2015 à  00:10)

Hors ligne


Baiweina 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Apr 2015
Messages: 7
Effectivement, sujet très intéressant.
Sujet qui me questionne d'autant plus depuis que je suis célibataire. Auparavant, ayant été longtemps avec un homme UD très ouvert, je ne me sentais que peu discriminée et puis je me fichais du regard des autres. Mais depuis que les choses ont changé, je m'aperçois qu'être femme UD et assumer cela, et bien c'est loin d'être facile. Certaines réflexions de la gente masculine (même UD) se permettant de juger et de donner des conseils, me mettent vraiment en rogne!
D'autant plus que je ne rentre pas du tous dans certaines cases "préfabriquées", avec ma tête de gamine et l'emploi que j'occupe. Ce qui alimente encore plus les réflexions. Auparavant, je ne m'étalais pas sur cette partie de ma vie, mais je n'en avais pas honte. Mais de plus en plus, je le ressens comme un poids, comme quelque chose qu'il faudrait qu'on ne sache pas et j'ai même des fois l'impression de devoir me justifier. Cela me fait également perdre confiance en moi dans certains contextes et à  ces moments là  je me sens très isolée.
En tous cas, c'est super de lire d'autres témoignages sur le sujet et de voir comment les autres le vive!
Bonne journée et bon courage à  touTES

Hors ligne


Loreleï27 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Apr 2015
Messages: 13
Blogs
Je vais pas reprendre le sujet de l'isolement qui me parait être clair.

En tant que mère consommatrice et fréquentant d'autre UD je suis toujours confrontée à  un autre problème : les conseils sur l'éducation de ma fille ! toujours les mêmes ,fait pas si, pas comme ça, et puis tu te rend pas compte...

Comment vous en tant que mère (père aussi) vous comportez vous vis à  vis de vos enfants et de vos conso ? Est ce que vous vous cachez, espérant qu'il ne le sauront jamais ou essayez vous d'assumer les deux ?

J'ai plein de conseils mais que de personnes (ud certes) mais qui n'ont pas d'enfant ! LOL thinking

Moi perso j'ai fait le choix de jouer cartes sur table, je préfère en parler direct plutôt que de vivre avec cette épée de Damoclès qui, me semble t il isole encore et beaucoup.

A vos claviers pour argumentez votre point de vue ! mais nous sommes tous différente et libre
punk2
Reputation de ce post
 
pour l'ouverture du nouveau sujet 'Nrock :)

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien...

Hors ligne


Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
100
Lieu: ailleurs
Date d'inscription: 09 Jul 2012
Messages: 2280
Blogs
salut lorelei, peut etre faudrait il ouvrir un nouveau post pour ta question, ce post precis est sur "votre conso de drogue vous isole t'elle en tant que femme",

ta question etant judicieuse et tres interessante, pourquoi n'ouvres tu pas un nouveau treath sur ton sujet qui pourrait etre "en tant que parent comment vivez vous les conseils d'UD et non UD sur l'education de vos enfants ? ca me parait vraiment un tres bon sujet, et ca evite de partir sur un hors sujet sur ce treath, tu vois ?

amicalement,

snoop'
Reputation de ce post
 
très bon sujet à  mettre sur la table 'Nrock

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne


domeline 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 11 May 2015
Messages: 42
Blogs
Pas eu la force de finir de tout lire et pas non plus pourfaire de longs discours...
Je répond tout simplement. Oui ça m isole.Ça et la dépression... En gros soit je n'ai envie de voir personne à  part pour me defoncer( dépression) soit je trouve les autres particulièrement emmerdants ! En particulier les mamans à  l ecole et leurs problèmes cucul la praline !
" whouhouuuu ce week-end,  jme suis explosé ! Soirée mojito (greys anatomy gerbe )  j en ai bu au moins quatre...j étais pompette "
Aahhh rien que d y penser ça me donne la nausée... Et mon homme qui me dit de me sociabiliser...pfff

Dernière modification par domeline (14 mai 2015 à  23:32)

Hors ligne


Lucie 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 13 Dec 2014
Messages: 6

snoopy a écrit

salut lucie,

tu parle du sujet de la prostitution, qui te semble ne pas avoir été abordé : faux !

le sujet est ici, bonne lecture : https://www.psychoactif.org/forum/t4317 … .html#divx

autant pour moi...

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Menstruation - Question de femme heroine
par methagirl, dernier post 26 mai 2009 à  14:00 par maybe
  8
[ Forum ] Ma femme subit beaucoup
par kinou54, dernier post 10 août 2011 à  17:34 par Las Vegas PaRano
  5
[ Forum ] Actualité - Journée de la femme et ses propres désirs
par PsychéLycia, dernier post 17 avril 2019 à  19:56 par VIsioman
  27



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Etude sur les liens entre le deep web et la consommation de drogues
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 48mnCommentaire de similana (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 2jCommentaire de Sebdo (80 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin juillet 2019 ?
    04 août 2019Commentaire de Rick (142 réponses)
     Forum UP ! 
    A la recherche de la cause des symptômes de fatigues
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Le trouble dysphorique prémenstruel
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de Hilde dans [Paroles de femmes...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Effets - Mélange gbl + 3 mmc,
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Yog-Sothoth dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Interaction cannabis tramadol
    Il y a 3mnNouvelle discussion de Medocweed dans [Tramadol...]
     Forum 
    Opinions - Communication avec l au delà sous drogue
    Il y a 17mn
    9
    Commentaire de Hilde dans [Au coin du comptoir.....]
    (35 réponses)
     Forum 
    Série -  Émission la pharmacopée d’Hamilton
    Il y a 18mnCommentaire de wizel dans [Culture drogues...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Première fois - Dosage trop hardcore?
    Il y a 24mnCommentaire de TheRealSlimShady dans [LSD 25...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Culture - Les dîners du mercredi soir !
    Il y a 46mnCommentaire de RandallFlag dans [Au coin du comptoir.....]
    (11 réponses)
     Forum 
    Analyse de drogue - Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 48mn
    2
    Commentaire de similana dans [Conseils généraux de...]
    (10 réponses)
     Blog 
    Back in da Game
    Il y a 12mn
    1
    Commentaire de Marla Singer dans le blog de Zazou2A
    (6 commentaires)
     Blog 
    A little bit
    Il y a 17hNouveau blog de Pignoufette dans [Poèmes]
     Blog 
    Participer à l'enquete Eurotox
    Il y a 1j
    1
    Commentaire de Arcalys dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (57 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Kétamine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    wizel, L'Antarctique, La_Brebis, modeld, Cleminou, chmed, Sebdo, petero, Ice0lator nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Encyclopédie du PTC
    par rit, le 11 Aug 2019
    Bonsoir psychoactif, Mon premier message sur ce forum que je lis depuis +2 ans maintenant parlera du noïd qui m'a poussé à m'inscrire parmis-vous : le 5f-akb-48. Alors je vais tenter d'être le plus clair et précis possible car je sais que c'est une drogue assez méconnue et qui pourtant explo...[Lire la suite]
     CIHKAL - Le troisième livre perdu.
    par LenaÀLaRechercheDuParadis, le 29 Jul 2019
    C’est un fait peu connu, à plusieurs reprises, Alexander et Ann SCHULGIN ont eu l’opportunité de se rendre en Europe, à l’occasion de colloques et autres rencontres de sommités scientifiques. Notamment en France, où ils y avaient quelques connaissances, universitaires de toutes nationalit...[Lire la suite]
     Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    par Daane-El, le 19 Jul 2019
    Salut, Le fait de pratiquer un test est déjà un changement de comportement en lui même. Je me souviens du 1° test que j'ai acheté: un Marquis et un Ehrlich sur un site de e-commerce comme un autre. C'étais quand j'ai commencé la 3-MMC et que les questions de sa qualité revenaient souvent su...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Tu m'as devancé. Randall dans [forum] Communication avec l au delà sous drogue
    (Il y a 58mn)
    Merci pour ce fait divers truculent avec la RdR en toile de fond. Hilde dans [forum] Il se dit « passionné de drogue » et reconnaît avoir fabriqué 20.000 cachets d'ecstasy dans l'Allier
    (Il y a 2h)
    Il est à chier le taga à Madrid ! :) - MM dans [forum] Petite info pour les fumeurs, urgente
    (Il y a 2h)
    J'allais écrire un commentaire similaire merci ! /CoachMigui dans [forum] Festival et dosage sur 4 jours
    (Il y a 4h)
    Welcome back dans [blog] Back in da Game
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums