Appel à  témoignages : rester occasionnel avec l'Héroïne / PsychoACTIF

Appel à  témoignages : rester occasionnel avec l'Héroïne

Publié par ,
122631 vues, 325 réponses
Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
J'aimerais regrouper les témoignages de ceux qui ont réussi à  rester occasionnels de manière durable avec l'héroïne (quel que soit le mode de consommation), et peut-être si on a assez de témoignages observer les caractéristiques d'une consommation raisonnée.

En effet, nous savons qu'il existe une proportion très notable d'utilisateurs de ce produit qui reste à  une consommation occasionnelle, ou bien ont consommé une fois ou quelques fois et ont abandonné. Mais comme ils s'expriment peu, on ne sait pas trop comment ils consomment, comment ils gèrent pour rester occasionnels, comment ils voient le produit etc. comparés aux consommateurs quotidiens ou sous tso quotidien qui eux sont largement représentés et témoignent abondamment.

Nous ne savons pas exactement combien ils sont, mais ils devraient prévaloir selon certaines sources, voyez plutôt (National Institute on Drug Abuse - à  priori pas suspect de minimiser les risques) :

In 2011, 4.2 million Americans aged 12 or older (or 1.6 percent) had used heroin at least once in their lives. It is estimated that about 23 percent of individuals who use heroin become dependent on it.

En 2011, 4,2 millions d'américains âgés de 12 ans ou plus (soit 1,6%) a utilisé de l'héroïne au moins une fois dans leur vie. Il est estimé qu'environ 23% de ceux qui en ont utilisé deviennent dépendant de l'héroïne.

Source : http://www.drugabuse.gov/publications/drugfacts/heroin

Comme indiqué dans le document en annexe, il se peut que les risques de développer une addiction deviennent beaucoup plus élevés quand on commence jeune (et donc beaucoup plus faibles quand on commence plus âgé).

Je ne souhaites pas que cette information apparaisse comme une minimisation des risques et un encouragement à  essayer, les risques sont sévères, mais bon le mensonge n'est pas une méthode de prévention pertinente non plus donc j'essaye de savoir où se situe la réalité.*

Du coup vos témoignages m'intéressent pour voir si on peut en tirer des règles générales et une meilleure connaissance du phénomène.
Merci d'apporter votre pierre
- si vous consommez seulement occasionnellement sans dépendance aux opiacés et sans tso,
- ou si vous avez déjà  consommé par le passé mais n'en avez jamais fait une habitude

Dans quel esprit consommez(-iez)-vous?
Combien et par quel mode de consommation?
Comment avez vous géré pour pas prendre tous les jours?
Comment avec vous renoncé (le cas échéant) à  cet usage sans jamais tomber dans la dépendance?
Etait-il difficile de s'abstenir? De maintenir des jours sans?
Et toutes informations pertinentes sur vos premières expériences avec le produit, ce qu'il représente pour vous, comment vous vivez(-iez) les effets et le désir éventuel de consommer plus, craving etc.

Si j'arrivais à  recueillir assez de témoignages, ça me plairait d'écrire un jour un article sur le sujet pour P.A., vous pouvez aussi donner des liens si vous connaissez des sources à  ce sujet.

Annexe : un document sur la consommation occasionnelle :
https://www.psychoactif.org/forum/uploa … 637101.pdf

* On pourra pour balancer recueillir aussi les témoignages de tous ceux qui ont commencé en pensant qu'ils sauraient rester occasionnels mais qui ont échoué, j'aimerais bien regrouper ça aussi, il y a déjà  beaucoup de témoignages de ce genre sur le forum.
Reputation de ce post
 
Putain de bon sujet, c'est une question que j'me pose toujours. Nokk.
 
Un sujet pertinent que je suivrai attentivement @Rico
 
Sacré boulot en perspective / Away
 
j'ai le même intérêt!
 
Ce sujet n'est que trop peu abordé, merci de l'avoir fait./JC

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
110
Date d'inscription: 26 Jan 2014
Messages: 1041
Je pense juste au passage que les personnes qui ont du essayer, n'ont pas du le faire longtemps, ou même juste une seule fois, bien avant que le lien ne se crée intérieurement.

La première fois pour moi, fut une consommation qui s'arrêta du jour au lendemain, après plusieurs mois, suite à  une crise de colère envers ma femme, qui me réveilla de la transformation qui s'opérée et qui laissait naître un décalage avec le politiquement et moralement correct, de ce que je voulais être.

Cette fois-ci l'excuse était toute faite pour être acceptée, puisque c'est un traitement médical dont je n'arrive plus à  me défaire, même si les désavantages sont si nombreux.

C'est comme une souris qui se délecte d'un fromage sur une tapette et qui réussie à  grignoter sans se faire attraper, jusqu'au jour ou...

Ce que je peux voir des gens qui ne consomme qu'occasionnellement, c'est qu'ils doivent avoir une chimie assez atypique, qui ne se manifeste pas en addiction mentale, par une sorte de détachement permanent qui ne résulte pas de la volonté, mais de la constitution même de la personne.

Vaste débat et doux rêve de nombreuses personnes, de pouvoir consommer sans se faire attraper. Ce rêve existe souvent chez les personnes qui sont sujettes à  la dépendance, car les autres n'y pense même pas, puisque cela glisse sur elles.
Reputation de ce post
 
Ta dernière hypothèse est intéressante, j'en prends note /Syam
 
Sympa la métaphore avec le fromage et la souris

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28 Jun 2012
Messages: 1819
Blogs
Merci Syam pour ce fil de discutions ouvert.

J ai fait parti des 26%.
Mais J ai eu l occasion de fréquenter un couplé d enseignant qui consommaient une fois par mois, en injection, sans jamais tomber dans l addition et la dépendance. Une fois, c etait un fixe par mois. Jamais 2 et un seul jour.
Ils ont fait goûter cela a un amis (en sniff) à  qui cela a plu, mais qui n à  jamais eu l idée de recommencer. C était UNE experience.

Ça existe donc, je l ai vu, mais j'étais du mauvais quart.drapeau-blanc

26%, c est  à  a fois loin des idées reçus,  mais néanmoins significatif....

Long vie à  ça file, et "vaderetros" les trolleurs

Rico@Son

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

finzzz 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 29 Nov 2014
Messages: 106
salut ! je trouve que c'est une excellente idée que tu as eu la !

Pour ma part je suis sous tso maintenant mais je connais quelqu'un qui consomme une fois par mois ou defois une fois tous les deux mois par sniff et en cercle d'amis . Ca consommation dur tous le we et dois tourner grand max a 1 gramme par personnes . Apres c'est ce qu'elle m'a dit mais je pense que cela peut rester possible oui

Hors ligne

 

FineCorde 
Space Cowboy
France
000
Date d'inscription: 21 Apr 2015
Messages: 31
Salut !


Pour moi la conso a tout d'abord commencé avec le subutex, j'en prenais personnellement pour plusieurs raisons, vaincre ma timidité, être mieux dans ma peau, mais aussi pour le plaisir (le plaisir de cette trace au goût immonde) que je tapais avec un groupe de pote, je devais avoir 16 ans, pendant tout un été (a raison de semaines entières perché), puis je suis allé chez ma soeur, j'ai eu des insomnies, mal de bide et la chiasse. J'avoue après avoir continué irrégulièrement dans les 1 fois toutes les deux semaines je prenais un ou deux 8mg dans le tarin et j'étais parti pour allé au lycée complètement foncedé. A l'époque je ne me rendais même pas compte du fait que l'on peut tomber dedans (et c'est peut être ça qui m'a sauvé ?), puisque les moments où j'ai arrêté, le produit ne me manquait pas particulièrement "mentalement", enfaite même le coté physique je ne l'attribuais pas au prod.

Puis j'ai été introduit à  l’héroïne par une vague connaissance, je me suis détaché de mon groupe subu (j'ai souvent quitté mes groupes d'amis vers d'autres horizons ça me fait chié de temps à  autre mais c'est comme ça, je me reprochais juste d'avoir perdu le contact avec certains que j'appréciais).
C'est là  que mon mode de consommation a complétement changé, suite à  ma première ratte de zoub, un vieil (+ vieux que moi, et ami de longue date j'entends) en a eu vent, et ma coaché sur les dangers, l'addiction, pourquoi consommer, ce qu'il faut éviter de faire, ou comment il faut faire les choses. Donc je me suis mis en tête d'avoir une conso irrégulière pour le plaisir, parce que j'aime les moments héroinesques (désolé du néologisme héhé). Maintenant j'ai 20 ans, ça fait environs 4 ans que je consomme de temps à  autre de l'héro'. Les temps entre chaque prise sont variés, mais si je devais donné une moyenne ça doit être 2g par mois environs.

Je me suis instauré plein de petites règles, le secret de la prise, seuls quelques uns de mes amis proches sont au courant (les 10 doigts d'une main et jamais plus on dira ^^), les autres peuvent me soupçonner car j'étais loin de me caché avec le sub', mais je dis toujours avoir tout arrêté au curieux !
Je ne dépasse jamais les 2g, je prends rarement seulement 1g, le but étant souvent de le défoncé le plus rapidement possible, histoire de plus en reparler le lendemain et repasser à  ma vie de tous les jours.
Je me défonce en solo la plupart du temps, ou en cachette, aucun de mes amis n'a touché à  ce prod', et j'évite de leur en imposer la vue. Enfaite les seules fois où je tape en "groupe", c'est avec "Coach", on est souvent 2 en vagos on parle de tous et de rien (il a une fâcheuse tendance à  beaucoup me conseiller sur plein d'aspect de la vie), c'est d'ailleurs une des choses que j'aime dans l'héroïne, je garde un contrôle de mon corps et mon esprit (à  part bien sûr venu le moment du piquage de zen, les paupières lourdes et les rêves éveillés qui s'en suivent, je déteste d'ailleurs piqué du nez en compagnie d'autrui, ça je le laisserais bien seulement à  la discrétion de mon lit).

J'avoue avoir de temps à  autre l'envie d'en prendre, avoir fait deux trois escapades de mes règles, je ne m'en cache pas mais je retombe sur mes pieds plutôt bien "pour l'instant", mais je garde toujours en tête mes petites règles, j'essaye de rester dans un usage récréatif et surtout pour le plaisir ! Bien sur selon les hauts et les bas j'aurais plus envie d'en prendre que normalement, mais je continue à  faire abstinence dans ce genre de moment. En réalité j'aime beaucoup l'héroïne mais elle me fait peur et je ne lui fais pas confiance, je ne me fais d'ailleurs pas confiance à  ce niveau là  non plus, donc je fais gaffe je reste prudent ^^.

Les lendemains difficiles suite à  la fin de mes 2g me rappellent aussi assez souvent que ce n'est pas un jeu d'ailleurs. Bref, je ne consomme bien sur pas depuis si longtemps, mais voilà  je gère pour l'instant ma consommation, j'aime à  penser de temps à  autre à  une vie sous opi, mais me borne à  ne pas le faire. Ce témoignage n'est surement pas ce que tu recherches, car qui sait ce que l'avenir me fera faire (je suis un éternel parano/méfiant), mais il vaut ce qu'il vaut.

Dernière modification par FineCorde (03 août 2015 à  16:13)

Reputation de ce post
 
Témoignage bien construit merci. /Syam
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Merci FineCorde, tu détailles pas mal d'aspects de ta relation au produit c'est exactement ce que j'espère, plus tard j'aurai peut-être des questions à  te poser si des lignes générales intéressantes ressortent et ont besoin de plus de détails. Bien entendu il faudra d'autres témoignages pour en tirer des hypothèses utiles, mais tu as fait un super boulot!
J'espère que tu nous tiendras au courant si des difficultés apparaissent ou si tes états d'âmes te donnent des idées sur le sujet. En espérant que tu parviennes, puisque c'est ton souhait, à  rester occasionnel et confirmer ainsi que les 77% ne sont pas une fiction! Mais personnellement j'y crois à  ces 77% (plus ou moins, mon hypothèse actuelle est qu'en Europe les chiffres pourraient être assez différents, par culture, probablement inférieurs à  77%) - sans pour autant préjuger de l'avenir (à  savoir que le risque restera toujours là  bien entendu, personne ne pourra jamais dire qu'il est à  l'abri même après 15 ans d'abstinence).

Finzz et Rico, cela peut être délicat mais si vous connaissez bien ces personnes, vous pouvez leur poser les questions et venir rapporter ici ce qu'ils vous ont dit, ça vaudrait aussi!

Note pour plus tard :
- creuser l'hypothèse d'Amarnath, comme quoi ceux qui rêvent le plus de rester des occasionnels sont peut-être aussi les plus vulnérables.
- beaucoup d'hypothèses à  creuser dans le témoignage de FineCorde, mais la première à  attirer mon intérêt c'est celle de l'information, à  savoir qu'il a reçu une sorte de coaching complet sur les risques et les manières de s'en protéger. Puis il a mis en application avec rigueur les règles de prudence.

Dernière modification par Syam (03 août 2015 à  18:27)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Arko 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Jul 2015
Messages: 9
Bonjour tout le monde!

Pour ma part je ne suis pas tout a fait ce qu'on pourrait appeler "quelqu'un qui est resté occasionnel mais de manière durable" dans ma conso d'héroïne vu que j'en ai pris de façon quasi quotidienne pendant deux ans. Mais cela dit, comme j'en parlais avec Syam sur un autre post, je réussissais a m'imposer des pauses dans ma conso de temps en temps, je sautais des fois des jours de conso quand mon esprit etait occupé ailleurs, et je n'ai jamais consommé de quantités énormes, je devais en être a un demi-g/jour dans mes grandes periodes, peut-être un chouilla plus.

Pour poser le contexte, j'ai commencé a consommer avec une fille avec qui j'avais une relation a ce moment la, qui consommait déjà  avant notre rencontre. Forcément, a force de la voir en prendre de longue j'ai eu envie d'essayer (je consommais déjà  d'autres drogues a ce moment la), j'ai passé un mois ou deux a en taper pas plus d'une fois par semaine, puis quand on s'est séparés j'ai pris un rythme plus "soutenu", en fait c'est exactement la que j'ai commencé a en prendre presque tous les jours. (forcément, j'avais rencontré ses fournisseurs, donc facile pour moi d'aller me ravitailler, et a coté de chez moi en plus)

Je suppose que c'est une mauvaise expérience que j'avais eue avant de commencer (décès d'un ami lié à  la conso, pour faire court) qui m'a permis de me "brider" et de ne pas me plonger a corps perdu dans mon idylle avec la substance.

Effectivement je trouve la dernière hypothèse d'Amarnath assez interessante, car ce n'est qu'a la fin de cette histoire de deux ans que mon cerveau a commencé a me crier "alerte dépendance!!!!", et qu'en voulant arrêter j'ai ressenti des symptômes de manques d'une intensité que je ne connaissais, et même ne soupçonnais pas possible sur moi. (ils me semblent quand même moins intenses que certains témoignages que j'ai pu lire).

Arrêt d'ailleurs qui n'a marché qu'a la troisième tentative (bon, aussi j'ai voulu faire ça par moi même,un tso m'aurait surement évité bien des désagréments)

Aujourd'hui, je m'achète un gramme de temps en temps (et ce depuis quelques années, je ne pense donc pas être de nouveau sur la pente d'une conso quotidienne) que je tape tout seul ou avec un bon pote a moi, et je suis satisfait de cette fréquence.

Voila pour mon témoignage, en espérant en lire d'autres, ce sujet m'intéresse wink
Reputation de ce post
 
Merci pour ta participation. /Syam

Hors ligne

 

zoutt 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 02 Aug 2015
Messages: 8
salut,

moi, je me demande quelle signification revêt le terme occasionnel.
Pour ma part, je consomme environ 1g/jour sur une durée de six mois, puis je ne vais plus consommer pendant X temps (période pouvant aller de 1an à  6 ans).
En ce moment, je consomme du Brown en le fumant sur de l’aluminium. Cela fait trois mois que ça dure, et je vais m'arrêter le 17 Aout. C'est programmé.
Je vais prendre du Skenan et me patcher au Fentanyl pendant un mois ou deux, pis hop, je ne vais plus y penser pendant une très longue période...
En fait, je voudrais bien consommer quotidiennement et jusqu'à  la fin de mes jours ; mais plusieurs choses d'importance me l'interdisent.
D'une part, je n'ai pas les moyens de consommer 1g/jour sur une trop longue période.
D'autre part, connaissant bien les effets du manque, je souhaite les atténuer le plus possible en étendant les périodes de consommation
Mais par dessus tout, je vois bien que je fatigue beaucoup en consommant ce produit. Et je n'ai pas vraiment envie de prendre une autoroute pour m'élancer vers une fin certaine. Je ne connais pas beaucoup de gens qui ont 70 ans et qui ont consommé quotidiennement 1g/jour tout au long de leur vie...
Du coup, j'ai une consommation un peu compulsive sur de courtes périodes, puis plus rien...

Mais est-ce que je qualifierais cette consommation "d'occasionnelle" ? Je n'en sais rien...
Reputation de ce post
 
Merci, c'est à  la limite de l'occasionnel mais enrichissant pour nous. /Syam

"Même les paranoïaques ont des ennemis...". Woody Allen

Hors ligne

 

alku 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 04 Aug 2015
Messages: 39
Hello
du coup j'apporte ma participation...

Il m'arrive de prendre de l'héro genre 1 ou 2 fois par an, j'ai eu deux trois périodes où ça a été 4 fois dans un mois puis stop, ou deux trois jours de suite et stop pour un moment.

En fait je me suis toujours méfié, toujours eu peur de tomber dedans (j'ai eu des problèmes avec d'autres produits, certes) donc j'évitais de traîner avec des gens qui en prenaient régulièrement et quand j'en prenais, je n'abusais pas (de toute façon tolérance petite du coup)
Reputation de ce post
 
faire attention a conserver une toute petite tolerance est une bonne strategie

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Et tu peux décrire comment tu as vécu tes expériences en particulier les premières alku?
Quelles quantités tu prenais, comment tu consommais?
Et au-delà  de la peur, il t'a fallu lutter pour pas reconsommer?

Bien entendu ce fil de discussion n'est pas là  pour banaliser la consommation, donc je t'encourage à  garder toute ta vigilance. Merci pour ton témoignage.

Zoutt, tu es resté toujours sur l'alu ou tu as aussi consommé IV?
Pour moi tu es probablement bien dans la limite des consommateurs occasionnels même si tu as frôlé la dépendance long-terme, mais c'est très subjectif et j'ai renoncé à  le définir clairement pour le moment, cela viendra sans doute avec plus de témoignages (vos idées sont bienvenues).

Zout et Arko, vous pouvez dire comment vous viviez vos expériences avec ce produit? A quel point vous avez aimé? Et avez-vous ressenti le craving? Conso IV ou alu?

Merci!

Dernière modification par Syam (04 août 2015 à  08:41)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

maitasunez
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 02 Mar 2015
Messages: 154
Hello !
Pour ma part, j'aime trop les opiacés et je suis tombé dans l'addition du tramadol pour éviter celle de l'héroïne. Je ne sais pas si je suis un bon exemple pour venir témoigner ici.
J'ai essayé l'héroïne trois fois en sniff, des prises assez espacés. Jai beaucoup aimé, le lendemain toute la journée j'avais des cravings de fou et finalement ça passait... Parce-que j'avais mon tramadol et que j'ai besoin de cette douce béquille dans ma vie... C'est ainsi...
Donc je suis passé outre mon envie d'héroïne mais je compte me faire quelques extras des temps en temps en y allant doucement car je consommerait seule et surtout en en prenant une fois par ci par là , sans jamais faire dans l'excès et l'habitude. J'ai déjà  assez de mal avec tramadol.
Bref je ne sais pas si mon témoignage est bien utile, dans tout les cas l'héroïne est quand même bien dans un coin de ma tête. Je suis un peu obsédé par elle. Parfois je la compare à  une histoire d'amour que je vivrai avec elle. Amour platonique pour l'instant. Je pense tout le temps à  Elle, et Elle me fait fantasmer. Même son nom est doux à  mon oreille...bref elle prend de la place, entre les musiques, les films et les livres qui parlent d'elle, on peut dire que je m'en nourri.

Bonne journée à  vous, ce sujet est très intéressant !

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Lieu: où je suis en ce moment
Date d'inscription: 04 Oct 2014
Messages: 449
Le sujet évoqué est intéressant, je peux pas répondre à  titre personnel vu mon parcours tongue

Nous étions une bande d'ados, pratiquement tous ont essayé l'héro, quelques uns sont devenus accro. La conso occasionnelle a été possible pour certains d'entre eux ca a duré quelques années pas plus de 5 ans je dirais.

Puis ont changé de mode ce vie pour se ranger, voyager. Pour revoir régulièrement pas mal de mes anciens amis. En extra,  l'héro c'est vraiment rare, elle souffre de sa mauvaise réputation et préfère une pointe de coke.

J'ai un copain qui a arrêté ya 6/7 ans , il prenais l' héro en sniff + se faisait dépanner en sub (pas de traitement légal) 1 ou 2 mg de sub . A tout arrêter (héro et sub) quand il a rencontré sa femme (il était pas allé trop trop loin non plus), et a eu une jolie petite fille de 3 ans maintenant.

Ca lui arrive de prendre 1 ou 2 traces jamais plus. Il  sait toujours apprécier le produit en sachant que sa vie le comble donc pas besoin de cela au quotidien juste un ptit plaisir pour l'apéro avec le ricard ou le sky.

Dernière modification par 'Nrockandrolls (04 août 2015 à  09:37)

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Maita, oui ton cas est celui d'un consommateur occasionnel, ce n'est pas l'addiction au tramadol qui empêche de l'inclure dans notre étude même si elle est à  prendre en compte (histoire de dire que les 77% ne sont pas tous 'clean' non plus à  la fin). Tu aurais dit Fentanyl, Oxy, Hydro ou Morphine (bref pallier 3) j'aurais classé ça addict. En revanche il me faut savoir si cette conso occasionnelle date de plusieurs années (au moins 12 mois) parce que beaucoup commencent occasionnels... Et finissent dépendants. Donc ton témoignage est significatif pour nous surtout si on peut affirmer que tu es sur ce mode occasionnel depuis déjà  un moment. Merci!

NRock', vois si des détails te reviennent, mode de conso le plus utilisé chez eux, combien sont devenus dépendant dans ce groupe sur combien de personnes au total. Merci!

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Lieu: où je suis en ce moment
Date d'inscription: 04 Oct 2014
Messages: 449
Que du sniff en mode de conso ca c'est sur, ni chasser le dragon ni injecter pour les occasionnels car ROA plus addictive et on estimait moins conviviale qu'une tournée de traces.

A ma connaissance je n'ai plus que un seul pote qui 15 ans après continue de prendre occasionnellement et il est passé par une courte période de dépendance (c'est le pote dont je parle plus haut).

Pour les autres de 20 à  25 ans environ, environ la moitié d'entre nous ont eu une conso occasionnelle puis ont totalement arrêté et n'en reprendront plus car peur du produit et ont vu les dégâts occasionnés sur l'autre moitié du groupe.

- Donc sur moyen terme 50 % (5 ans)

- Sur le long terme 1/20 soit 5 % (15 ans)

C'est un produit à  part, car le manque physique qui peut arriver très vite fait que  les conso occasionnelles sur le long terme à  mon sens restent rares (d'autres substances seront favorisées car moins de risques).

Dernière modification par 'Nrockandrolls (04 août 2015 à  09:58)

Reputation de ce post
 
Merci pour toutes ces précisions. /Syam

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Note pour plus tard :

Sur les témoignages déjà  arrivés, on peut voir des cas de personnes ayant été dépendantes, qui ont arrêté, puis on su ensuite reprendre et garder une conso occasionnelle. Comme c'est réputé très difficile avec un produit comme l'alcool, il faudra surveiller si ce cas est fréquent avec l'héroïne. Se garder de tirer des conclusions trop vite : pour un ex addict tenter de revenir à  une conso occasionnelle après un sevrage est de toutes façons risqué à  bien des égards, on a d'abondants témoignages qui l'illustrent déjà .

Dernière modification par Syam (04 août 2015 à  12:40)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

noibé 
Psycho sénior
000
Lieu: Entre le 93 le92 ,75 et en GAV
Date d'inscription: 30 Jan 2013
Messages: 786
Blogs
Quand j'ai commencé l'héroïne je ne l'ai jamais snifée mais je suis passé au taquet direct
Ma consommation est vite devenue incontrôlable et m'a amené kelk fois en prison,la dernière fois date de 2013
Dans mon cas peut importe le nombre de boulettes que j'achète:1,2,3,4... Je pourrais pas m'empêcher de tout exploser en. 24/48h
Et plus de 20à s après ce premier shoot j'y suis toujours jusqu'au cou et les perpectives ne sont objectivement pas terribles
On ne peut nier que c un produit dangereux au même titre mais d'une autre façon que la metamph et la coke-crack que j'ai expérimentés un peu trop aussi
Amicalement

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Lieu: où je suis en ce moment
Date d'inscription: 04 Oct 2014
Messages: 449
syam salut

Je pense qu'avec ce produit, il y a un point de non-retour qu'il ne faut pas atteindre sinon toute conso occasionnelle est à  mon sens impossible.

Je trouve vraiment que ça tiens la comparaison avec l'alcool.

Par ailleurs le fait que ce ne soit pas un produit festif doit peut-être aussi jouer. Sa caractéristique "passe-partout" que ce soit  pour aller bosser, par exemple ou à  un repas de famille mais beaucoup moins pour faire la fête (pour les occasionnels j'attends) font qu'elle tend plus vers une consommation plus régulière.

L'héro est une drogue du quotidien je trouve, pas facile de griller quelqu'un de défoncer parfois sauf les pupilles en tête épingles (mais ya d'autres produits ou même le soleil qui donne cet effet).
Après tout dépend ce que tu entends par occasionnel, si c'est avoir essayé 4/5 fois maxi. Oui il y a pas mal de personnes je pense et qui n'ont pas accroché à  l'effet (déçu car peu euphorisant). Si au contraire tu prends sur la durée moyen et long terme alors là  je te promets j'en connais peu, un ou deux (soit ils sont dans une lutte permanente et ne cède pas à  leur démon soit ils ont un autre produit de prédilection (alcool) et s'accorde une trace

Dernière modification par 'Nrockandrolls (05 août 2015 à  07:26)

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
110
Date d'inscription: 26 Jan 2014
Messages: 1041
Quand j'ai commencé la came il y a plus d'une vingtaine d'années, le dealer était dedans jusqu'au cou et sa femme aussi. Après un an et demi de prison, il est ressortit est à  recommencé tout de suite avec sa femme.

Je suis partis et j'ai arrêté pendant deux ans puis arrivé dans un nouveau département, un peu plus tard j'ai rencontré en même temps qu'une dizaine de potes, la rabla en directe de Hollande.

J'ai stoppé un an plus tard du jour au lendemain alors que les copains ont continué pendant plus de dix ans en sniff et dragon, sauf un qui a toujours shooté. Presque 20 ans plus tard, ils consomment surtout de l'alcool sauf l'injecteur qui continue toujours et encore la came. L'un d'entre eux carbure aux BZD et alcool à  des doses importantes, un autre a arrêté l'alcool à  cause d'une maladie du foie, qui a faillie lui coûter la vie, et ne fais que fumer des pétards. L'un de ses frères continue came et alcool et l'autre tout ce qu'il trouve pour compenser. Un autre consomme coke, alcool, came assez souvent, MDMA et LSD de temps en temps et le pétard en grosse quantité.
Encore un autre est au sub et alcool et c'est une épave. Un autre s'alcoolise tout les jours et l'un d'entre eux à  disparu du coin. L'une d'entre eux est en prison pour avoir dealer de la came. Etc.
En fait ils ont tous fini par trouver des substituts plus puissants encore et ne parlent jamais de sevrage.

Et moi même j'ai donc fini par être accroché par l'oxycodone, alors que j'étais toujours reconnu comme étant le plus sage de tous, qui n'abuse pas et reste capable de s'arrêter, ce qui n'est plus vrai à  ce jour.

Par contre j'ai un ami qui shooté mais comme avec la clope, il a toujours était capable de s'arrêter quand il voulait. L'héroïne est restée dans sa vie quelques années et un pote en commun avec qui il consommait, a arrêté aussi, ce sont les deux seules personnes consommatrices que je connaisse, qui n'ont pas continué du tout, même pas occasionnellement. En fait je ne connais personne qui fut capable de rester à  l'occasionnel, c'est souvent tout ou rien ou autre chose pour substituer.

La came est vraiment un produit sacrément puissant et je pense que les consommateurs occasionnels (sans substituts) ne sont que très peu nombreux, car l'effet est si plaisant, sans que grand chose ne puisse se comparer, que cela coince l'esprit dans le besoin de réitérer l'expérience le plus possible avec les seules limites des fonds disponibles ou de la raison qui impose des limites, tant bien que mal.

Have a nice night

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Amarnath : "je pense que les consommateurs occasionnels (sans substituts) ne sont que très peu nombreux"

Je le pense aussi mais je ne fais confiance à  mes pensées qu'après les avoir vérifiées (je ne veux pas dire à  mon corps défendant mais en prenant la peine de les confronter aux faits sans avoir peur du résultat). Pareil avec les 77% d'ailleurs, je reste très circonspect et je tente de voir par moi-même.

Noibé, Nrock, Amarnath, merci pour ces précisions mais cela est implicite pour moi dans ce fil de discussion. C'est pour ça que j'ai précisé que j'aimerais dans un autre fil relever les témoignages sur le danger et même souvent l'impossibilité radicale de tenir une conso occasionnelle. Il faut surtout éviter de suggérer que le produit est anodin, et je pense qu'au final cette évidence se dessine déjà  dans les remarques pertinentes des personnes qui témoignent ici d'une conso occasionnelle actuelle ou passée. Je pense que si on fait attention, ce fil de discussion montrera même les dangers sous un éclairage nouveau et pourra aider d'un point de vue préventif. J'aime démystifier les choses et appliquer une méthode rationnelle comme Sherlock Holmes, à  la fin cela paye et protège. Et je pense que les témoignages de consommateurs occasionnels auront une vertu préventive pour discerner entre les fantasmes et ce que la consommation cache vraiment.
Par exemple je n'ai pas vu un seul de ces témoignages dire que la prise est quelque chose de merveilleux ou exprimer un avantage quelconque à  cette pratique aussi occasionnelle fut-elle (pourtant j'ai insisté en demandant qu'on parle des expériences mais pas un seul à  dire "c'est génial") et aucun n'a contesté les dangers. Donnez le temps à  ce fil de discussion d'accoucher un peu, il ne sera pas une apologie vous verrez.

Nrock : "Si c'est avoir essayé 4/5 fois maxi, oui il y a pas mal de personnes je pense et qui n'ont pas accroché à  l'effet (déçu car peu euphorisant)"

Justement j'aimerais les faire parler! Parler à  leur place est à  mon avis moins efficace que les faire parler eux wink

Maintenant si vous ressentez le besoin d'exprimer les dangers et votre propre expérience, il est sûrement temps de faire ce que je voulais : un fil de discussion parallèle (et un lien ici vers lui) pour permettre à  ceux qui ont cru qu'ils sauraient rester occasionnels et on échoué. Et sans voyeurisme dire à  quels calamités cela les a menés.
En fait toutes ces infos sont déjà  éparpillées sur le forum, mais elle gagneraient à  être regroupée dans un fil de discussion. Du coup gardez votre plume et j'espère que vous voudrez bien raconter tout cela, c'est très utile. Mais sur le fond je ne perds jamais de vue que la description, même soigneuse, des dangers n'est paradoxalement PAS TOUJOURS un moyen efficace de prévention. Probablement même que c'est souvent contreproductif, rendant la conso attirante (toujours paradoxalement) en en faisant une espèce de monde illusoire, à  part, réservé aux initiés et un monde d'un romantisme trompeur pour des âmes qui y sont sensibles. Et je crois, moi, que laisser s'exprimer ceux qui ont su ne pas sombrer, pourra démystifier beaucoup d'illusions. Sur ce dernier point on peut regarder ma discussion avec Mellony ici : https://www.psychoactif.org/forum/t1519 … .html#divx -> la conclusion de l'histoire me semble une illustration de ce que je veux dire avec ma méthode "Sherlock Holmes" de démystification.

Donc essayons de continuer cette expérience d'appel à  témoins.

Affectueusement. [nb : vous méritez tous les trois une étoile verte mais j'en ai plus]

Dernière modification par Syam (04 août 2015 à  21:32)

Reputation de ce post
 
OK pour les précisions ;)nrock

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

maitasunez
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 02 Mar 2015
Messages: 154
Syam, ma conso quotidienne de tramadol date de trois mois. J'en prenais avant assez souvent depuis un an mais je m'y suis vraiment mis ça fait trois mois.

Bonne soirée à  toi et à  tour ceux qui passent par la !

Hors ligne

 

noibé 
Psycho sénior
000
Lieu: Entre le 93 le92 ,75 et en GAV
Date d'inscription: 30 Jan 2013
Messages: 786
Blogs
Bonsoir Syam
Tu verras avec un peu de temps qu'il est inévitable sur Pa q'infos, témoignages se répètent inévitablement ou se ressemblent,du fait de ceux qui tous les jours rejoignent Pa et aussi que ça soit toujours les mêmes produits qui sont le vent qui pousse notre bateau à  nous tous, les "Psychoacti- vistes"fans d'amanite tue mouche.lol
Je tenais à  te dire que tes réflexions ou plus vulgairement tes "posts "sont d'une part très bien écrits,structures,j'aime les lire car pleins d'intérêt à  mon humble avis.au plaisir de te lire
Salut
Reputation de ce post
 
Je partage ton point de vue nrock

Hors ligne

 

similana 
Psycho junior
Suisse
1400
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 395

J'ai commencé les drogues dures en 1989, alternant des années de conso assidue avec des années d'abstinence, forcée ou volontaire. Altenant conso de ceci ou celà , délaissant certains trucs quelques jours ou quelques années.

L'héroïne est, pour moi, la seule drogue impossible à  consommer occasionellement. C'est tout ou rien. Je suis revenu à  la poudre après 9-10 mois sous morphine, tramal et codéïne, le leitmotiv était "opiacés pour opiacés, autant se faire plaisir". Les premiers pacs ont été occasionnels, genre la première semaine. J'ai merdé presque immédiatement, alors je gérais mes anti-douleurs.

Peut-être parce que l'héro est la drogue la plus jouissive, la plus puissante (classement selon nbre d'od) pour l'organisme et le psychisme, l'empreinte qu'elle laisse dans les mémoires est plus profonde que les autres ?

Je consomme occasionellement plusieurs drogues "dures", dont certaines ont mauvaise réputation. Mais pas d'héro, parce que je n'arrive pas à  gérer.


Pour ce que ça compte, j'ai une amie qui consommait, notament de la poudre, de façon occasionelle pendant 5-7 ans. Peu importe le produit, quand elle en arrivait à  dire " fais chier", elle arrêtait d'un jour à  l'autre. Même le tabac. Par contre elle n'a jmais été "dépendante" comme l'est un tox, elle était une intermittente de la conso. Ensuite des idées de maternité l'ont décidé de tout arrêter. Jamais vu quelqu'un d'autre gérer l'héroïne.


C'est un contre-témoignage, mais ce qui m'interpelle c'est que l'occasionel est possible pour tout, sauf la poudre.

Reputation de ce post
 
Comme toi je trouve l'héro impossible à  gérer

Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Simi : "Pour ce que ça compte, j'ai une amie qui consommait, notament de la poudre, de façon occasionelle pendant 5-7 ans. Peu importe le produit, quand elle en arrivait à  dire " fais chier", elle arrêtait d'un jour à  l'autre. Même le tabac. Par contre elle n'a jmais été "dépendante" comme l'est un tox, elle était une intermittente de la conso. Ensuite des idées de maternité l'ont décidé de tout arrêter. Jamais vu quelqu'un d'autre gérer l'héroïne."

Oui c'est ce genre de rapport dont on a besoin smile
S'il te revient des détails sur sa façon de consommer, sa perception du produit etc. N'hésite pas!

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Mirkov 
Banni
France
000
Date d'inscription: 30 Mar 2015
Messages: 145
Intéressant comme sujet sa mais je pense que c'est l'humain qui est en quête constante d'endorphine et si nous on as accrocher à  l'héroïne c'est qu'on aurait pu autant accrocher au sexe au sport tout ce qui paye en endorphine pourquoi car je pense qu'on doit avoir un déficit en endorphine ou alors on ce lasse de cet routine et on as besoin de la pimenter un peu car je pense on as du mal à  ce stabiliser dans la vie c'est une béquille quoi et ceux qui arrive a s'en détacher c'est soit par dégoût (j'ai réussi à  arrêter la çame 6 moi car une fois je m'en etait mis plein la geule et quand je repenser a l'effet que sa ma fait j'en etait dégoûter ) le dégoût d'un produit c'est radicale malheuresement j'ai pas la technique pour mais sinon les gens qui arrive facilement a s'en détacher c'est qu'au final y ont peut être accrocher sur le coup mais s'en sont lasser et ceux là  n'y pense pas 200 fois par jour comme quand j'en ai pas malheuresement ya pour nous je pense que ceux qui comme moi ont ultra accrocher je pense que c'est fini pour nous car on as trop flasher sur le produit et on l'oubliera pas comme sa et malgres un traitement et tout qui va bien dans notre envie on gardera une sale petite appétence pour ce prod mais les autres qui arrivent a s'en détacher facilement en ont pris pour voir et eux ont accrocher mais s'en sont vite lassez ces gens trouverait leur bonheur dans plein d'autre chose que la çame mais par contre ces gens peuvent beaucoups plus accrocher sur d'autre produit comme la cc l'alcool etc




J'ai un pote qui as taper de la çame pour faire comme nous en taquets il en consommait pas mal mais jamais eu de traitement sa lui est arriver d'être en manque mais quand nous on baillait comme des con lui disait "mais n'importe quoi c'est pas la çame qui nous rend malade c'est parce que on as attraper un coup de froid " et puis un jour il est partie en saison et quand il est revenu il avez fait de la musculation a fond c'était trouver une nana il avait tout pour être bien et ba il a eu beau en prendre. 1 an avec nous le mec c'est comme si lui il avait bu du lait pendant 1 an il es pas et n'as jamais etait accrocher à  la çame il appelle sa une passade "j'ai tester j'ai vu ce que sa fait et ba c'est pas extraordinaire tout sa pôur sa je passe a autre chose " et ba franchement ce gars il a vraiment pas un comportement addictif car prendre 1 an de la çame et s'enfouttre complet a l'heur d'aujourd'hui et ba chapeau comme quoi y'as des gens y pourront taper des Anne des produit hyper addictif et ba au finale c'est comme s'il en avait jamais pris et je suis sur que ce mec la dans son cerveau il a jamais eu d'appétence comme nous on peut en avoir sur ce prod tout le monde est vraiment différent c'est fou mais c'est çe peut faire notre force ou pas mais franchement j'était grave étonner de voir contrairement à  mes autres poste qui soit ont arreter a la dure et qui çe gavent en alcool shit médoc ou autre qui shoot le sub ou d'autre qui base la coke mais le problème c'est cet putin de prohibition et le prix de la çame le mec qui kiff l'héroïne devra çe foutre a sec pôur taper de la çame tandis que l'alcool même au ras c'est la teuf a la villageoise tout les jour du coup c'est plus l'héroïnomane qui fera ou pas n'importe quoi pôur s'en payer vols braquage deal d'où vienne les clicher qu'un héroïnomane est prêt à  voler sa mère pôur une dose alors que t'entend pas un alcoolique est prêt à  voler sa mère pôur 1 dose







par contre un alcoolique boire sa bouteille de parfum en jours de dèche j'ai déjà  vu enfin de toute façon tant qui changeront pas les chose sur la prohibition c'est mort on devra galères jusqu'à  la fin de nos jour à  moins d'avoir le déclic pôur arreter mais moi je l'attend toujours j'ai tester le haut dosage en metha l'hypnose le sport et ba de toute la mieu je trouve c'est metha mais pas très haut dosage histoire de garder une libido correcte et donc une vie sexuel plus ou moins épanouie et du sport histoire de te blinder en endorphine naturelle c'est le seul moyen que j'ai trouver pôur moi et encore pas pôur arreter définitivement mais surtout me contrôler dans mes conso c'est a dire une fois par semaine mais j'ai pas trouver comment l'éradiquer .....
Reputation de ce post
 
Illutration extrême et très intéressante avec ton pote. /Syam

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
100
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
L'illustration avec ton pote est très intéressante Mirkov. C'est aussi une de mes hypothèses privilégiées que certains ont un déficit et que d'autres ne l'ont pas. C'est difficile à  faire ressortir clairement avec l'H qui effectivement est particulièrement jouissive et accroche beaucoup de monde, mais avec les anti-douleurs utilisés de façon thérapeutique on voit bien qu'avec un même traitement pour une même douleur, certains vont immédiatement accrocher et d'autres pas du tout. Donc il est évident qu'on est très inégaux devant les opi et forcément aussi devant l'H.

Il y a d'autres pistes mais plus subtiles à  ce propos dans l'histoire du parc aux rats :
http://www.stuartmcmillen.com/comics_fr/parc-aux-rats/ (merci à  prescripteur de me l'avoir faite découvrir)
Cette histoire met quand même une grande claque au mythe de l'inéluctabilité de l'addiction : même un rat déjà  accoutumé physiquement peut facilement et de lui-même renoncer au plaisir de la morphine - pourtant personne n'est là  pour lui faire la morale sur les dangers de la drogue...
Reputation de ce post
 
Superbe la bd, merci! /isabelle

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Arko 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Jul 2015
Messages: 9
Syam: "Zout et Arko, vous pouvez dire comment vous viviez vos expériences avec ce produit? A quel point vous avez aimé? Et avez-vous ressenti le craving? Conso IV ou alu?"
(désolé je suis sur mon telephone avec une connexion pourrie c'est difficile de citer dans les règles de l'art, ça fait plus de chargements wink

Pour ma part, mes expériences, je les vivais... Très bien, bien entendu, j'adorais clairement la came (et c'est toujours le cas, sinon je n'en taperais plus du tout)

Oui, je ressentais un certain craving, mais ce qui est étrange c'est que je le ressentais moins intensément avec la came a la periode ou j'en prenais régulièrement, que aujourd'hui quand je tape une trace de bonne coke (que je tape assez rarement, mes finances ne me permettant pas trop cet extra)

Je consommais sur alu ou en sniff selon mon envie du moment, j'ai eu une petite periode IV aussi, mais j'ai arrêté quand je me suis rendu compte que je m'etais mis a me mettre en taquet toutes les drogues que j'achetais, même le speed (pas tip top pour les veines je pense). Aujourd'hui je la consomme surtout en alu, j'aime bien.

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Lieu: Bx
Date d'inscription: 08 Aug 2008
Messages: 9189
Pour moi c'est simple durant mon époque teuf/drogue/deal/etc y a plus de 15ans ... comme tout le monde je passais tout mes weekend avec un petit groupe de pote.

Et quasiment toute la semaine avec mon meilleur pote (que j'aimerai tant retrouver, bref)

On a tous commencé l'héro quasiment en même temps, les histoires de tunes et autre truc a la con (pas uniquement a cause de l'héro) ont fait que le groupe a explosé.

Et mon pote et moi on a continuais a traîner ensemble. Et a consommer de l'héro.

Lui comme moi adorions cela. Lui vivais chez sa copine, moi dans mon appart.

Et bien lui a toujours réussi a ne jamais devenir addict !! Alors que moi j'ai vite plongé. Pourtant on en a consommé très souvent ensemble et en grande quantité.

Pourquoi ? Aucune idée thinking

Peut être parce que j'en avais plus a disposition (j'hébergé mon deal), mais bon lui aussi s'en procurais, lui aussi avais ses plans, et on s'en refilé pas mal entre nous.

Parce qu'il avais une copine, plus soutenu ? Savait il mieux se gérer ? Sentait il quand il était temps de faire un break ?

Toujours est il, que mon pote est l'illustration parfaite a mes yeux que l'on peux GRAVE aimer la came, et réussir a la gérer.

C'est certainement pas la "norme" ou encore moins une généralité, mais cela existe (et heureusement sinon on serait presque dans le cliché "la came si t'en prend une fois tu sera addict".)

LLoigor
Reputation de ce post
 
Super apport. /Syam

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

noibé 
Psycho sénior
000
Lieu: Entre le 93 le92 ,75 et en GAV
Date d'inscription: 30 Jan 2013
Messages: 786
Blogs
Oui Lloigor, pour certains comme moi il 1 suffit d'1 fois pour m'accrocher et longtemps plus de 20 ans!!'

Hors ligne

 

Phoenix74 
Nouveau Psycho
France
000
Lieu: Pas loin de Toulouse
Date d'inscription: 13 Apr 2015
Messages: 80
Blogs
Alors ça va être dur de parler non pas pour soi mais des autres mais ma pote et son mari sont consommateurs occasionnels aussi.

Je vais d'abord parler d'elle puisque on s'est connu y'a 10 ans et aujourd'hui à  38 ans et toujours les mêmes grosses périodes de conso que moi et mon ex, elle reste toujours occasionnelle.
Elle a toujours pris des drogues de manière récréative, a même apprécié un bon shoot de coke en se disant "plus jamais c'est trop bon", elle a cette réserve envers de probables addictions qui force mon admiration.
On a consommé ensemble de façon bien immodérée y a 8 ans, ni elle, ni moi n'avons poursuivi après quelques mois de conso, là  que ce soit elle ou moi, consommant comme des porcasses, ça a été douloureux le retour au travail sans came (saisonnière agricole toutes deux, vivant en camion... Parfois les régions en travail agricole d'hiver se font déserte et les plans avec...).

Ensuite y a 5/6 ans rebelote, re-accrochage dans une autre région, meilleure came. La, mon ex et moi retapions immodérément pendant que ma pote et son nouveau copain (actuel mari) se modérait. Tous les jours mais petite quantité. Pourtant quels que soient les quantités on pourrait se dire que tant que c'est régulier l'accroche se fait facilement, mais pas pour eux. Par contre depuis le départ, quelle que soit la came ma pote gerbait toujours (et gerbe toujours) et elle commençait à  en avoir marre de ces effets "secondaire".
Ils sont partit dans un pays étranger en coupant court au produit et apparemment n'en ont pas chier plus que ça. Aucun switch de quelques jours sub ou metha alors que nous, nous cherchions comment ne pas se mettre financièrement dans la mouise avec quelques switch de ce genre trouvé ci et la.

On s'est posé en maison et là  badaboum la tête la première dedans puis subutex pour éviter la cata.
Ma pote elle est rentrée, est tombée enceinte quelques temps plus tard, et son mari et elle se sont également posé en maison. Leur voisin, un deal de came. Bah non ils se font plaisir de temps en temps, un week end avec 2/3grammes au Max et retour à  la réalité.

Ils ont déménagés depuis, à  juste 3 pâtés de maison de leur ancien deal, et toujours pareil, pas d'excès.

Même quand je passe la voir, et qu'on va voir pour de la coke, c'est encore moi qui y va dans l'excès de grammes alors qu'eux sont complètement raisonnables. Mais sur le coup ils tapent autant qu'avant lors de bonnes cessions.

Comment font-ils je n'en sais rien, et quand je demande à  ma pote, elle ne sait pas me
Répondre non plus. La dernière fois, voyant le combat que j'ai mené elle m'as simplement dis "je crois que j'ai eu vachement de chance dans ma vie de pas accrocher au produit, après peut être que je suis juste à  l'écoute de mon corps et que Gerber me fait tellement chier que j'ai finis par me calmer". Je lui ai dis que parfois même l'appel du corps ne suffisait pas à  stopper l'envie, mais en toute humilité elle parle de chance. Moi je l'admire. Je la trouve sage et raisonnée surtout.

Ps- autant elle moi nous consommions sur l'alu- dragon libre pour elle du coup big_smile

Ps2- merci Syam pour ces topics et merci aux témoignages qui vont avec.
Reputation de ce post
 
Super apport à  ce fil. /Syam

La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.

Hors ligne

 

Acid Test 
Psycho sénior
110
Date d'inscription: 28 Sep 2014
Messages: 1723
C'est marrant , une chose que je constate en lisant tout ça , c'est que la plupart des témoignages de consommateurs occasionnels émannent de leurs potes ( nous ! ) qui sommes dedans jusqu'au cou ! Lol

Vous envoyez beaucoup des utilisateurs occasionels sur ce forum ?
Surtout dans le sous forum des opiacés !
J'en vois quelques uns mais quand je lis un commentaire du genre "je suis sous metha mais je consomme occasionnelement toutes les semaines !" ! Lol
Je ne veux pas être pessimiste mais consommer toutes les semaines et etre sous metha , ce n'est pas etre occasionnel ! Lol
À la rigueur etre sous metha et en prendre  une fois par mois , oui, à  la rigeur mais pas toutes les semaines !
Personnelement , je suis pour la réhabilitation de l'héroine et je trouve que de prendre un opiacé ou un autre , c'est juste changer de traitement !
Pour moi , il n'y a pas de difference entre les opiacés à  ce niveau là  !
Etre dépendant ,c'est etre dépendant , quel que soit l'opiacé, on en a besoin !
Si ce n'est le mode d'administration qui peut faire une difference !
Sinon , la  difference principale , c'est celle que met en place la prohibition !
Ça ça fait une grosse difference entre les produits , meme si évidemment , il y a une difference d'effet entre tous les opiacés ; ce n'est certainement pas moi qui dirait le contraire !!!

Comme pas mal d'autres ici, je connais un certain nombre de gens qui sont occasionnels et ce sont des gens qu'à  mon avis , on ne verra jamais sur ce genre de forum car ils ne se sentent pas assez concernés par les problemes que rencontrent les gens dépendants !
J'en connais un bon nombre !
Ce sont des gens qui sont soit , aussi consommateurs occasionnels d'autres drogues, soit consommateurs plus ou moins réguliers de certaines, comme le cannabis ou la coke notamment ; voir d'anciens consommateurs de dope de maniere plus ou moins importate !
D'ailleurs, j'ai toujours halluciné sur l'hypocrisie des gens qui voyaient les usagers de dope , meme occasionnels, comme des junkies , alors que certains prennent de la coke plus ou moins régulierement !
J'ai meme vu ça chez des mecs qui shootaient de la coke mais voyaient ceux qui prenaient de la came comme des parias, y compris dans les milieux des premieres raves et le milieu des gens qui vont à  Goa !
De qui se moque t'on ! Lol
L'héroine est souvent considérée ( à  tors à  mon avis ) comme étant à  part , par les gens qui n'en prennent pas meme si ils prennent autre chose !
Y compris la coke en IV pour certains !
Là  je parle de la bande des gens qui allaient à Goa à  l'époque, au début ou courant  des 90's ( les Français plus particulierement ) .
Peut etre aussi par peur d'y retomber pour une partie d'entre eux ,apres je ne connaissais pas le passé de tout le monde non plus à  l'époque , vu qu'il y avait des gens qui avaient plus de 10 ou 15  ans de plus que moi !

Dernière modification par pleasurepulse (06 août 2015 à  15:20)

Reputation de ce post
 
Très juste! Pour tout. Phoenix74
 
je suis plus que d'accord avec ce qui a été dit

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Toute l'info sur le coronavirus, les drogues et les traitements TSO
    20 mars 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 2hCommentaire de Mister No (26 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 2hCommentaire de RandallFlag (148 réponses)
     Appel à témoignage 
    Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps...
    Il y a 3jCommentaire de ial (38 réponses)
     Forum UP ! 
    Comment fumer avec le vapor genie?
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Coinbase, electrum et DW
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Besoin D'aide à Trouver çest Quoi
    Il y a moins d'1mnCommentaire de RandallFlag dans [Cocaïne-Crack...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Première fois - Première fois butane
    Il y a 21mnCommentaire de PsiloTek dans [Poppers, solvants et...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Comment est votre consommation depuis le confinement ?
    Il y a 26mnCommentaire de SimonB dans [Cannabis...]
    (17 réponses)
     Forum 
    Première fois - Kit de culture champignons Panaméricain, pas de mousse sur le dessus?
    Il y a 39mn
    1
    Commentaire de zizitop11 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (11 réponses)
     Forum 
    [TUTORIEL RDR] Comment transformer sa GBL en GHB solide ou liquide
    Il y a 1h
    8
    Commentaire de guygeorges dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (25 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Arrêt brutal méthadone - confinement
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de filousky dans [Méthadone...]
    (22 réponses)
     Forum 
    Plaisir et drogues - [UDs NON BINAIRES & HOMMES TRANS] Binder et Psychoactifs : des ris...
    Il y a 2hCommentaire de marvin rouge dans [Conseils généraux de...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Est ce que cela existe encore les boutures de salvia dans le comme...
    Il y a 2hCommentaire de PSYCHOCRACK dans [Salvia Divinorum...]
    (16 réponses)
     Blog 
    Faut-il être honnête avec son psychiatre concernant les drogues ?
    Il y a 33mn
    1
    Commentaire de Mister No dans le blog de cassoulet
    (6 commentaires)
     Blog 
    La drogue du chat noir
    Il y a 60mnCommentaire de Drim dans le blog de Migos Jah
    (1 commentaires)
     Blog 
    Sevrage 15 ans de conneries c'est le moment ....
    Il y a 1hCommentaire de Drim dans le blog de nofutureorriding85
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 09:41
     PsychoWIKI 
    Le sevrage des produits psychoactifs
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    SWED, Massaitek, elcorsu, Batweed, Pomme, aperrin92, rmns, Drix, hiiigh.life49, Ainelle nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Arrêt brutal méthadone - confinement
    par WilliamLee, le 01 Apr 2020
    Bonjour à tous, Je consomme de la méthadone, 80mg par jour, hors TSO, acheté sur le marché noir. Je ne suis suivi par aucun psychiatre ou csapa. Suite au confinement je subit en ce moment un sevrage brutal et non désiré. Ma dernière prise remonte à samedi matin donc aujourd'hui est le 5eme...[Lire la suite]
     Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    par Ivri, le 29 Mar 2020
    Bonjour, je vous remercie d'avoir accepté mon inscription sur psychoactif. La raison qui me mène ici concerne la situation actuelle, et ses terribles inconvénients pour des milliers de gens, voire bien plus, qui se retrouvent brutalement privés d'herbe ou de hasch - comme c'est mon cas. Je pr...[Lire la suite]
     Naloxone disponible (Nalscue ET Prenoxad) en RDR à distance
    par Cheshire Cat, le 29 Mar 2020
    Bonjour à toutes et à tous, Je fais suite à une conversation de ce début d'après-midi avec la directrice de Safe concernant la disponibilité des spécialités Nalscue (pulvérisateur nasal unidose) et Prenoxad (solution injectable pour IM). Je poste donc après que nous nous soyons mis d'acc...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    premier sur les consseille! psycho! dans [commentaire de blog] Faut-il être honnête avec son psychiatre concernant les drogues ?
    (Il y a 1h)
    Trouve toi autre chose a faire que rabaisser les gens dans [forum] Seresta et une faible dose d'alcool pour le renforcer
    (Il y a 8h)
    Récit fulgurant dans [forum] Roule ta paille
    (Il y a 8h)
    Très juste. A.L. dans [forum] Toxicophobie mon amour
    (Il y a 13h)
    Du grand n'importe quoi dans [forum] Seresta et une faible dose d'alcool pour le renforcer
    (Il y a 14h)

    Pied de page des forums