J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) ! / PsychoACTIF

Tests - J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !


#1 05 septembre 2015 à  21:56

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Mots-clés: [cocaïne, test salivaire]

Hello,

Je prend de la coke depuis 2 mois environ. Jamais avant. Ca ne me fait pas vraiment d'effets psychotropes. Un peu, mais presque pas. En tout cas, pas un surconfiance en soi, le sentiment de pouvoir tout faire, d'être intelligent, etc.
Par contre, ca diminue de facon drastique mes douleurs chroniques.

J'ai l'intention d'arrêter depuis quelques temps. Je ne peut pas continuer comme ca à  jeter par la fenetre mes économies. Et la coke, ca va très, très vite ! Ca me fait vraiment mal de voir combien j'ai déjà  pu mettre dedans. Mais ca veut dire une periode de douleur accrue. Et un qq jours de sevrage. Même si on ne peut pas parler de sevrage comme les bzd ou le opiacés par exemple. Mais des douleurs plus vive (surtout ca qui va être dur), fatigue, apathie, etc. Je recule car j'ai 2-3 trucs d'important à  faire avant : administratif, etc. Demandant de ne pas avoir mal et d'être concentré.

Bref, je prend la voiture. Au début j'avais extrêmement peur. Peur d'un test saiivaire. Car si positif, j'étais très très mal ! Peur d'avoir un accident est d'être positif. Avec tout ce qui en découle : condamnation immédiate (car sous stup), pas d'assurance (en cas d'alcool ou de stup, l'assurance est caduque), etc.
Je conduisais très très prudemment au début. En respectant scrupuleusement le code de la route. Vitesse, distance de sécurité, etc. Pour ne surtout pas être pris pas les flics, et ne pas avoir d'accident.
Puis avec le temps, je conduisais plus "normalement", mais toujours avec Coyote et Waze pour connaitre les emplacement des flics : points de controles et radars.

Aujourd'hui, j'ai vu le gars qui me fourni. J'ai pris un peu de cc avant de partir pour ne pas avoir mal. Je lui ai pris 2,5g. 1/4h de route aller, et pareil retour. Autoroute et national.

Près de chez moi (à  3min), je commençais à  avoir mal. J'ai accéléré (110-120 km/h au lieu de 90). Sur une route que je connais parfaitement. J'ai dépassé une voiture roulant doucement sur un viaduc : excellente visibilité. J'ai dépassé à  un moment ou c'était encore une ligne blanche. Juste avant que la ligne soit en pointillée pour doubler légalement.

Les gendarmes m'ont suivi. Je ne les ai pas vu. Je roulais vite. Juste à  l'arrivé de ma commune (village), j'ai vu la voiture de gendarme derrière moi : gyrophare, en appel de phare. J'ai immédiatement su que c'était pour moi. J'ai pensé, pitié, tout, mais pas le contrôle salivaire. Je me suis bien sur aussitôt garé.

Le gendarme était sévère. Il m'a dit : "vous roulez vite. Et dépassement sur une ligne blanche". Je n'ai rien nié. J'ai dit oui, je roulais vite et j'ai dépassé à  un endroit non autorisé". Il ne faut jamais nié. J'ai toujours entendu ca des flics. Rester calme, très poli, et ne rien nié si on sait que c'est véridique. J'ai expliqué, que je commencais à  avoir mal. J'étais près de chez moi. Et j'attendais d'être chez moi pour prendre mes comprimes d'antalgiques. Mais que j'avais tord. Ca ne me fais gagné à  peine 1 minute. Que c'est imprudent, stupide, etc. Bref, le gars qui exprime des remords et qui nie rien. qui dit qu'effectivement c'était très imprudent. J'avais en plus mon ancien caducée d'infirmier et mon ancienne vignette du CHU.
Je me suis dit que ca serait peut-être suffisant. Que j'aurai juste un contrôle d'alcoolémie. Je n'étais absolument pas défoncé. Mais avec ce genre de conduite, j'étais sur qu'ils chercheraient une explication à  ma conduite. Et que j'aurai toutes les chances d'avoir le droit à  un test salivaire de stup.

Jamais je ne prendrai le volant dans ces conditions. Même si j'ai tord de conduire avec de la coke. C'est très imprudent. On est d'accord. Mais je ne ressens aucun effet "néfaste"; Mon entourage n'a jamais constaté d'effet avec la coke. Alors qu'avec mon traitement, si j'augmente (en respectant le dosage du médecin) ils le voient. Ils me le disent. Car je leur ai toujours dit de me le dire. Je ne peux pas me rendre compte par moi même de certains effets.

Bref. Alcool négatif (0, je ne bois pas, ou un fond de verre en soirée. Pas avec mon traitement).
Ils me demandent de sortir du véhicule. Ca sent très mauvais. Le plus gradé me demande si je prend de la drogue. Put*in de b*rdel de m*erde. Le con, le con, et le con ! L'imbécile. Je dis que non. Mais j'ai un traitement pour ma douleur chronique. J'ai le duplicata dans mon porte feuille.
Il me dit qu'il va faire un dépistage de stup; Puuuuuuuuut*ainnnnnn. Le con, le con, et le con. Je me voyais déjà  menotté, au poste, incarcéré, au tribunal,etc. J'allais prendre cher. Très très très cher.
J'ai réussi à  ne pas flancher, et à  garder mon self-control. Il m'a demandé de frotter contre mes deux joues une "spatule" en plastique avec un réactif au bout.
Malgré les 3 gendarmes autour de moi, j'ai réussi à  faire croire que je frottais vigoureusement contre mes joues. Je n'en ai rien fais. L'extrémité qui absorbe la salive n'a jamais été en contact avec mes joues Il m'a demandé sous la langue. J'ai fait également croire. La spatule à  un moment donné à  peine effleuré la langue.

10 min d'attente. Il m'a demandé mon ordonnance de morphine. J'ai encore rajouté une couche comme quoi ma conduite était stupide. Elle ne pouvait pas l'être davantage en effet !!! Je l'ai vu à  plusieurs reprises vérifier le mode d'emploi du test.
J'ai fait mine de m'interessé au test. En disant que j'étais infirmier en arrêt. Que j'avais déjà  eu des formations sur ce disposiif. C'est vrai. Ca remonte à  plusieurs années... Je lui ai dit qu'on m'avait appris que ce dispositif ne réagissait pas normalement avec la morphine mais avec l'héroine. Mais que parfois le test peu se positiver. C'est pourquoi il est fortement conseiller de garder une ordonnance sur soit.

Il m'a dit que ce test salivaire réagit à  la plupart des stup. Et qu'il y a également une "barre" pour savoir si le dispositif est valide !!! Donc un peu comme le dépistage d'alcool pour s'assurer que la personne souffle correctement dans le ballon.
Oh put*ain !!! Il va me faire refaire le test en grattant lui même le dispositif dans ma bouche. Et là , je suis mort !
Les 10min les plus longues de ma vie !!! Au bout d'un moment il me dit qu'il me donnait une amende pour le franchissement de la ligne : 3-4 points, et 90€ d'amende. Donc, c'est bon, c'est négatif ?! Le test est ok. Considéré comme valide ?

Puis après 2 min le temps qu'il écrive la PV dans son bloc-note. Il me dit que le test est négatif !!!
Oooooooooooh put*in. J'ai réussi à  garder un visage impassible; Et dire que de toute facon je ne prend rien. Comme l'alcool.

Au total, je m'en sors vraiment, très, très, très (trop ?) bien !!! Et c'est une litote !
Je sais que j'ai énormement de chance sur ce coup. Ca m'a provoqué un bon éléctro-choc. Là , c'est bon j'arrête. On arrête les conneries : dépenses faramineuses d'argent foutu par la fenêtre. Risque en cas d'accident d'être totalement responsable et de la payer très, très cher. Surtout si je blesse quelqu'un. Là , je ne me le pardonnerai jamais. Risque d'un nouveau contrôle.
J'ai eu une énorme chance. J'en ai conscience. Je n'en aurai pas une autre.
Donc, on arrête les conneries. Maintenant !

Mais je reste malgré tout dubitatif sur le fait de pouvoir aussi facilement contourner ce dépistage.

Certains ont déjà  aussi réussi à  tromper et contourner ce test salivaire ?

Dernière modification par ideout (06 septembre 2015 à  06:49)

Hors ligne

#2 05 septembre 2015 à  22:32

YourLatestTrick 
Animateur PsychoACTIF
France
300
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1309

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Je manque peut être de connaissance sur le sujet, mais je n'ai pas souvenir de l'utilité d'un usage de coke dans le cadre de douleurs chroniques. Je te crois, bien sûr, mais ducoup, se pose la question de la qualité (où de la composition) de ce qu'on te vend pour de la coke, puisque tu dis ne consommer que depuis peu. Tu pourrais nous en dire plus ?

À moins que, au regard des effets que tu décris, tu consommes des doses homéopathiques...

Fais gaffe sur la route en tout cas.


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

#3 05 septembre 2015 à  22:42

YourLatestTrick 
Animateur PsychoACTIF
France
300
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1309

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Sinon, pour répondre plus généralement sur la fiabilité des tests, j'ai pu constater que le narcocheck 10 bandelettes (test urinaire) ne vire pas au positif aux morphiniques pour le tramadol et le Fentanyl (dans mon cas), ce qui m'a posé problème lors de l'induction BHD en CSAPA, mais c'est une autre histoire.


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

#4 05 septembre 2015 à  23:29

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

YourLatestTrick a écrit

Je manque peut être de connaissance sur le sujet, mais je n'ai pas souvenir de l'utilité d'un usage de coke dans le cadre de douleurs chroniques. Je te crois, bien sûr, mais ducoup, se pose la question de la qualité (où de la composition) de ce qu'on te vend pour de la coke, puisque tu dis ne consommer que depuis peu. Tu pourrais nous en dire plus ?

À moins que, au regard des effets que tu décris, tu consommes des doses homéopathiques...

Fais gaffe sur la route en tout cas.

Je ne sais pas. J'ai des douleurs osseuses. Les pires. J'ai eu une tumeurs osseuse du tibia. J'ai eu le droit à  une infection nosocomiale. Bref, la loi de Murphy !
J'aurai pû me faire amputé la 1ère fois à  la découverte de la tumeur.
Et idem la 2ème fois, avec cette infection.

Pour ce qui est de la qualité. J'ai une bonne connaissance théorique et un peu pratique (vacations aux urgences, avec des patients qui avaient des stup sur eux. Discussion avec les flics/gendarmes.

Je sais bien reconnaitre la coke. J'ai essayé de m'en procurer à  5 endroits différents (dont 2x dans une autres villes). Avec des gars avec moins qui en prenaient eux aussi. J'ai discuté le plus possible avec eux. Savoir comment ils reconnaissaient si elles est bonne ou pas, etc. Pas de doute c'est bien de la coke :
- mydriase,
- tachycardie,
- prolixe,
- tremblement des extrémités,
- insomnie
- etc.

Je m'en procure maintenant toujours au même endroit. Moins cher, et meilleur :
- effet anesthesiant plus rapide,
- plus floconneuse,
- moins de petit grain dure qui "sautent" quand on la fait la plus fine possible = probablement un produit de coupe, paracétamol ou autres, que je ne préfère même pas savoir !).
- etc

Aucun doute pour moi.

Dernière modification par ideout (06 septembre 2015 à  20:10)

Hors ligne

#5 05 septembre 2015 à  23:47

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

YourLatestTrick a écrit

Sinon, pour répondre plus généralement sur la fiabilité des tests, j'ai pu constater que le narcocheck 10 bandelettes (test urinaire) ne vire pas au positif aux morphiniques pour le tramadol et le Fentanyl (dans mon cas), ce qui m'a posé problème lors de l'induction BHD en CSAPA, mais c'est une autre histoire.

D'après ce que j'ai appris (avec ma profession) sur le sujet, normalement les tests sont prévus pour les drigues illicites. La morphine (dont Fentanyl) et tramadol ne sont pas sensé être positif sur les tests. Car c'est légal. Même s'il y a des usages détournés.

On peut très facilement sur un test urinaire faire la différence entre la morphine, l'héroine, le subutux, la méthadone, etc.

Les tests de dépsitage sont prévus pour les drogues illicites.
Donc ca ne doit pas être positif pour la morphine, le tramadol, etc. Donc pour les médicaments légaux, dispo en pharmacie.
Même s'il y a des mésuages avec le tramadol, la morphine, les benzo, etc. Mais ce sont des drogues légales !

Même si ca peut parfois se positivé. Et on conseille fortement au patient de garder une copie de l'ordonnance sur eux, au cas où !
en tout cas, c'est ce que j'ai appris lors d'une formation sur la toxicomanie, avec des gendarmes et le procureur de mon département.

Dernière modification par ideout (06 septembre 2015 à  00:03)

Hors ligne

#6 06 septembre 2015 à  00:31

shagahm16 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 30 May 2015
Messages: 138
Blogs

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Non les test en CSAPA ne sont pas seulement pour les drogues illicites mais aussi pour les médicament (trace de methadone ou de morphine pour savoir si tu prend bien des opiacé quelque soi l'opiacé ) apres pour le fentanyl j'ai pas vu de test pour sa dans mon csapa .



ideout a écrit

Hello,

Je prend de la coke depuis 2 mois environ. Jamais avant. Ca ne me fait pas vraiment d'effets psychotropes. Un peu, mais presque pas. En tout cas, pas un surconfiance en soi, le sentiment de pouvoir tout faire, d'être intelligent, etc.
Par contre, ca diminue de facon drastique mes douleurs chroniques.

si tu ne ressent pas sa alors j'ai un doute sur la coke que tu prend .. ou alors tu prend de très petites doses.
Pour le test sa arrive qu'ils soie négatif même après consommation c'est déjà  arrivé a des amis a mois et même des tests positif alors que la personne était négative a tout ... ils sont pas très fiable d’ailleurs ses test ne vallent rien devant un tribunal c'est pour sa que si tes positif tu fera une prise de sang et LA c'est fiable a 100% . En gro sa sert juste a pouvoir te faire passé une prise de sang ou un test urinaire les test salivaires donne juste les "soupson"

Hors ligne

#7 06 septembre 2015 à  01:42

YourLatestTrick 
Animateur PsychoACTIF
France
300
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1309

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

En effet, le test en CSAPA est fait, notamment, pendant l'induction TSO, pour vérifier que tu consommes effectivement des opiacés. La bandelette qui détecte les morphiniques réagit probablement aux alcaloïdes du pavot ou à  ses métabolites, je pense que c'est ce qui explique que certains opioides ne soient pas détectés. Mais la morphine, codéine, sont bien détectés par ce test. Le multitest narcocheck dont je parle détecte également spécifiquement la BHD, la metha, les benzodiazepines, les barbituriques, les AD tricycliques, en plus des cocaïne/amphétamine/cannabis/MDMA ...

Mais c'est un autre contexte qu'un contrôle routier, évidemment, avec des conséquences différentes...

Il y a aussi le fait que le Fentanyl, étant donné sa puissance, est actif à  des doses infimes, et nécessite un test spécifique pour être détecté.

À noter que je parle bien de tests urinaire avec des bandelettes style ECBU, pas de recherches de toxiques en labo, ou on peut bien sûr identifier et différencier les différentes substances.

Pour te répondre sur les douleurs chroniques, j'ai pu constater pendant mes études (je suis IDE aussi), en stage aux consult externes de rhumato, que la fibromyalgie pose des problèmes certains, et j'ai assisté à  des scènes désolantes : une patiente diagnostiquée (ou étiquetée, comme tu dis) fybromyalgie, qui venait réclamer une augmentation de ses antalgiques ; elle s'est faite éconduire du bureau du médecin comme une merde, mais vraiment violent.

Pour peu que les examens complémentaires ne montrent rien, ça y est, ça devient un problème psy.

Bien sûr, chaque cas est différent, et peut être que certains patients sont dans une recherche de bénéfice via cette fameuse fibromyalgie, peut-être que certains inventent tout ça pour une prescription d'opiacés, mais pour ceux qui souffrent réellement, ça craint.

Certains docs sont sûrement frustrés de ne pas être en mesure de déterminer la cause des douleurs, donc " c'est dans la tête"... Ça doit être terrible de s'entendre dire ça quand on souffre le martyr, et de se retrouver au mieux avec une prescription d'AD ou autres , au pire avec du mépris.

Bien sûr, certains médecins sont au contraire ouverts et humbles, il ne faut pas généraliser, mais ça doit probablement être un parcours de croix pour certains patients, à  la recherche d'un thérapeute vraiment enclin à  les soulager.

PS : les effets somatiques (et psy) que tu décris ne sont pas spécifiques à  la coke, à  part peut être le côté anesthésiant, mais il n'est pas rare que même la coke soit coupée avec un anesthésiant local du genre lidocaine ; un bon nombre de drogues stimulant le SNC provoquent ces symptômes.

Et certains RC, bannis ou non, sont justement bon marché, pour un effet potentiellement bien plus "fort" ou agréable, que certaines drogues classiques, selon le taux et les produits de coupe.

Et vu le prix de la coke, je pense que certains ont du se faire pas mal de benef' avec l'arrivée des cathinones, par exemple, pour peu que le consommateur n'ait pas/peu d'expérience avec le produit recherché.
Ça expliquerait aussi le fait que ce soit négatif au test salivaire.

Enfin je le redis, si tu sais reconnaître de la cocaïne (l'odeur est, elle, un peu plus caractéristique), je vais pas te marteler le contraire. Mais tu peux faire identifier ton produit gratuitement (je peux te retrouver les coordonnées si tu veux), si tu as le moindre doute. (Quitte à  acheter des RC, autant le faire au vrai prix wink )

Désolé d'insister là  dessus, mais c'est une hypothèse difficile à  écarter..!

Dernière modification par YourLatestTrick (06 septembre 2015 à  02:15)


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

#8 06 septembre 2015 à  04:08

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

YourLatestTrick a écrit

Enfin je le redis, si tu sais reconnaître de la cocaïne (l'odeur est, elle, un peu plus caractéristique), je vais pas te marteler le contraire. Mais tu peux faire identifier ton produit gratuitement (je peux te retrouver les coordonnées si tu veux), si tu as le moindre doute. (Quitte à  acheter des RC, autant le faire au vrai prix wink )

Désolé d'insister là  dessus, mais c'est une hypothèse difficile à  écarter..!

Oui ca m'interesse les coordonnées pour tester son produit. Mais 5 "fournisseurs" différents dans 2 villes différentes. Toutes les caractéristiques de la coke, dont l'odeur... Et les effets physiologiques ?! Pour moi, c'est peu probable. Je peux me tromper.

Le test est negatif parce-que je n'ai pas gratter contre la joue et contre le dessous de la langue. La languette en plastique avec le bout réactif n'a jamais été en contact avec ma salive. Donc forcement négatif.

Mais je pensai que le test ne serait pas "valide". Je suppose qu'il y a aussi un réactif qui réagit à  une certaine molécule présent forcement dans la salive pour être sur que l'on a bien gratter correctement ?

Dernière modification par ideout (06 septembre 2015 à  20:10)

Hors ligne

#9 06 septembre 2015 à  06:58

shagahm16 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 30 May 2015
Messages: 138
Blogs

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Ah ouais sérieux la c'est franchement abusé... Apres faut pas tous les mètre dans le même panier ! J'ai connu beaucoup de médecin retissant a donné des antalgiques mais aussi certain (très rare je l'admet) qui en prescrive assez facilement (d’ailleurs tout les tox de ma ville vené prendre du skenan chez un médecin ils fesai tourné le plan quoi xD)

Hors ligne

#10 06 septembre 2015 à  09:07

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

shagahm16 a écrit

Ah ouais sérieux la c'est franchement abusé... Apres faut pas tous les mètre dans le même panier ! J'ai connu beaucoup de médecin retissant a donné des antalgiques mais aussi certain (très rare je l'admet) qui en prescrive assez facilement (d’ailleurs tout les tox de ma ville vené prendre du skenan chez un médecin ils fesai tourné le plan quoi xD)

Ce n'est pas le sujet, que je décris. Là , c'est le mépris des médecins fasses aux patients qui souffrent vraiment.
Ce n'est pas de l'abus, ou chercher à  avoir des stup par un médecin pour un usages détourner.

Mais c'est HS. Mon post initial c'était sur le fait que je n'ai pas gratter contre la joue et la langue la tige. Ils n'ont rien vu. Test négatif. Sinon, je prenais très, très cher. Ca m'a remis les idées en place !

Dernière modification par ideout (06 septembre 2015 à  15:30)

Hors ligne

#11 06 septembre 2015 à  15:43

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

1. Est ce que certains ont réussi à  "échapper" aux tests salivaire de dépistage de stup en faisant semblant de gratter ?
Comme moi, j'ai mis la bandelette dans la bouche, j'ai fais semblant de bien gratter contre la joue, mais en fait j'ai fait attention a ce que ca ne touche surtout pas. Seul une infime partie du "buvard" de la bandelette pour recueillir la salive à  toucher malencontreusement la langue quand ils  m'ont dit de bien frotter sous la langue également.
Je n'ai pas trouver d'indication très précise sur ce dispositif. Mais il m'a semblait logique sur le coup qu'il allait tout de suite voir que je n'avais pas gratter, et que le bout de la languette était sec ?! Et que le test n'aurait pas dû être "valide". Il y a un indicateur pour dire si le test et valide ou non, m'a-til précisé. Je ne sais pas ce que ca voulait dire précisément : test fiable = test non "endommagé", ou test fiable = présence de substance prouvant qu'il y a de la salive. Comme le "ballon" (anciennement) pour prouver qu'on soufflait bien dans le dispositif avec un réactif qui changeait de couleur.
Après avoir gratter les

2. Est ce que les flics laissent toujours la personne le faire, ou elles le font eux même sur le conducteur pour être sur ?

Put$in, j'ai vraiment vraiment eu très chaud sur ce coup. J'imaginai déjà  avoir de la prison ferme. Je n'ai aucune idée de ce que j'aurai pu risqué. Alcootest négatif. Aucun propos incohérent. Aucune attitude anormale. Je paraissais et j'étais parfaitement normal. Je me suis excusé, j'ai dis que c'était stupide. Sans en rajouter de trop. Je suis resté impassible, calme, détendu. Enfin, en apparence ! Mais je n'ai rien montré aux gendarmes.

Hors ligne

#12 06 septembre 2015 à  15:44

BedBug
Vieux con
100
Date d'inscription: 21 Nov 2013
Messages: 735

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Il ne faut pas oublier que ces tests sont des réactifs chimiques et qu'ils demandent donc des conditions de stockage/conservation (notamment au frais) qui ne sont souvent pas respectées par les forces de l'ordre (le carton de tests dans le camion en plein soleil). C'est comme les éthylotests ils peuvent facilement "tourner", je me souviens une fois en sortie de soirée pour s'amuser on s'était tous testés (même les non conducteurs), dans le tas un ballon ne réagissait quasiment pas il a fallu qu'on se mette à  4 dessus (tous très hautement bourrés) pour le faire tourner, là  c'est à  mon avis le même principe.

edit: imo la barre de "fiabilité" contrôle si la languette est suffisamment imbibée pas si le test est en état correct de fonctionnement.

edit 2 : et les conditions de conservation c'est aussi valable pour les tests de Marquis, Mecke, Mandelin & co.

Dernière modification par BedBug (06 septembre 2015 à  16:02)


* Il est admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés. Pierre Dac.
* Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage. Socrate.
* Ah merde, désolé, je suis bourré; laissez moi le temps de me redire. BedBug.

Hors ligne

#13 06 septembre 2015 à  16:13

Yotna 
Psycho junior
100
Date d'inscription: 16 Dec 2013
Messages: 238

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Ouai faut pas croire mais leurs test ne sont pas fiables, que ce soit la pastille ou même l’éthylotest .. J'ai 3 potes pour qui la pastille était négative alors qu'ils sont fumeurs quotidiens et une fois un pote bourré (enfin 4, 5 verres dans le nez quoi) qui a soufflé et résultat .. 0.2 big_smile

Par contre pas sûr qu'il y est une méthode pour duper le test à  chaque fois sad

Hors ligne

#14 07 septembre 2015 à  09:26

Mister No 
Pussy time
3700
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 3715

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Je connais un jeune conducteur qui s'est fait topé positif à  un contrôle salivaire alors qu'il n'avait pas fumé depuis la veille, en repartant de teuf... Le keuf lui a dit qu'il aurait du se brosser les dents... légende urbaine ou ils se sont essayés un soir de teuf au comico ? super
Je pense que plus que jamais, nous devons nous soucier de notre hygiène bucco dentaire.


Jus say no prohibition !

Hors ligne

#15 07 septembre 2015 à  09:55

YourLatestTrick 
Animateur PsychoACTIF
France
300
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1309

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Ideout : j'avais cru comprendre que dans ton cas, le flic avait ensuite passé le bâtonnet lui même pour être sur que ce soit fait correctement, d'où mes remarques.
Après, si le matos est défectueux, c'est un coup de bol.

Enfin je dis ça pour toi, je cautionne pas trop la conduite sous influence (s'il a insisté pour faire le test, ta conduite était peut être un peu limite...) , étant donné le danger pour autrui dans ce cas précis.

Je dis pas que ça m'est égal si tu prends des risques, ça t'appartient, peu importe le contexte de conso et la nature du risque ; mais même si on a vocation à  faire de la RdR ici, le propos n'est pas de juger les choix des personnes qui témoignent.
Par contre, en toute sincérité, le fait qu'il y ait un risque éventuel pour une tierce personne ne peut pas me laisser indifférent.

Ce n'est pas le sujet du thread bien sûr, et tu as raison de t'exprimer librement, mais je me sens un peu obligé de préciser que pour moi, partager des astuces pour tromper les contrôles routiers ne rentre pas dans ma conception de la RdR.

Ne te sens pas offensé personnellement, j'ai bien lu que tu as essayé d'être le plus prudent possible, et que tes douleurs ont posé problème ; d'ailleurs tu pourrais me répondre que, par exemple, les TSO et les BZD, légaux et qui ne sont pas formellement contre indiqués pour la conduite (mis à  part certaines BZD hypnotiques, style havlane ou noctamide, il me semble) peuvent méchamment altérer la vigilance, et tu aurais raison.

Le souci des prods de "rue", c'est le manque de certitudes quand à  la composition et au dosage, avec des effets plus compliqués à  prévoir, ducoup.

Bien sûr, tu sais tout ça, et ce n'est pas un sermon, juste mon positionnement (facile à  dire, je conduis pas.....).

Ce que je retiens quand même, c'est que, au fond, ce sont peut être tes douleurs qui t'ont mené à  prendre ces risques (la conso de coke à  visée antalgique, l'empressement de rentrer chez toi...).
Donc tout ce que je te souhaite (et c'était surtout le but de mon message), c'est de parvenir à  trouver un moyen de soulager ces douleurs. Pour limiter ce genre d'incidents, mais surtout pour ton bien être à  moyen/long terme. Je sais que les douleurs chroniques, ça finit par bouffer la vie...
Bon courage, et prends soin de toi.

(C'était un gros multi-HS, mais c'est au final une situation assez complexe, avec pas mal d'enjeux qui méritent d'être abordés...)


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

#16 08 septembre 2015 à  00:02

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

YourLatestTrick a écrit

Ideout : j'avais cru comprendre que dans ton cas, le flic avait ensuite passé le bâtonnet lui même pour être sur que ce soit fait correctement, d'où mes remarques.
Après, si le matos est défectueux, c'est un coup de bol.

Enfin je dis ça pour toi, je cautionne pas trop la conduite sous influence (s'il a insisté pour faire le test, ta conduite était peut être un peu limite...) , étant donné le danger pour autrui dans ce cas précis.

Je dis pas que ça m'est égal si tu prends des risques, ça t'appartient, peu importe le contexte de conso et la nature du risque ; mais même si on a vocation à  faire de la RdR ici, le propos n'est pas de juger les choix des personnes qui témoignent.
Par contre, en toute sincérité, le fait qu'il y ait un risque éventuel pour une tierce personne ne peut pas me laisser indifférent.

Ce n'est pas le sujet du thread bien sûr, et tu as raison de t'exprimer librement, mais je me sens un peu obligé de préciser que pour moi, partager des astuces pour tromper les contrôles routiers ne rentre pas dans ma conception de la RdR.

Ne te sens pas offensé personnellement, j'ai bien lu que tu as essayé d'être le plus prudent possible, et que tes douleurs ont posé problème ; d'ailleurs tu pourrais me répondre que, par exemple, les TSO et les BZD, légaux et qui ne sont pas formellement contre indiqués pour la conduite (mis à  part certaines BZD hypnotiques, style havlane ou noctamide, il me semble) peuvent méchamment altérer la vigilance, et tu aurais raison.

Le souci des prods de "rue", c'est le manque de certitudes quand à  la composition et au dosage, avec des effets plus compliqués à  prévoir, ducoup.

Bien sûr, tu sais tout ça, et ce n'est pas un sermon, juste mon positionnement (facile à  dire, je conduis pas.....).

Ce que je retiens quand même, c'est que, au fond, ce sont peut être tes douleurs qui t'ont mené à  prendre ces risques (la conso de coke à  visée antalgique, l'empressement de rentrer chez toi...).
Donc tout ce que je te souhaite (et c'était surtout le but de mon message), c'est de parvenir à  trouver un moyen de soulager ces douleurs. Pour limiter ce genre d'incidents, mais surtout pour ton bien être à  moyen/long terme. Je sais que les douleurs chroniques, ça finit par bouffer la vie...
Bon courage, et prends soin de toi.

(C'était un gros multi-HS, mais c'est au final une situation assez complexe, avec pas mal d'enjeux qui méritent d'être abordés...)

Merci pour ton message, tu as 100% raison.

Non le gendarme n'a pas passé lui même le bâtonnet. Je l'ai passé moi même. Ou plutôt fait semblant.
Je ne cautionne pas non plus la conduite sous stup. J'ai commencé il y a 2 mois. Je n'ai absolument aucun effet psychotrope (c'est bien de la coke, sur et certain). Surement plus prolixe !!! Mais quand je n'ai pas mal, c'est la même chose. Par contre, ca a un très net effet sur les douleurs (c'est bien connu).

Je n'aurai jamais pu imaginer il y a encore quelques moi prendre de la coke. Et encore moins conduire avec. fache-non-non
La douleur et l'inefficacité des antalgiques a eu raison de cette conduite stupide. drapeau-blanc
Mon traitement est très lourd. Il provoque une baisse de la vigilance. Même si avec le temps, je le tolère très bien. Mes clairement mon traitement est plus nocif sur ma conduite que la coke. Mais on est d'accord que ce n'est pas une excuse, et que je ne doit pas le faire. Et ca ne tiendrait pas une seconde au tribunal, même si c'est véridique.

Est-ce que je ne dois pas conduire (avec mon traitement) ? Je sais que je suis moins réactif qu'un personne lambda, même si je n'en ai pas conscience. Je n'ai jamais eu d'accident avec ce traitement. Et pourtant j'ai déjà  loupé de peu certain automobiliste en faute.
Je conduis le moins possible. à  max 10km de chez moi. Et je suis très vigilant, car j'ai conscience de mon traitement. Je respecte scrupuleusement le code de la route, surtout la vitesse et les distance de sécurité. En ville, je roule très cool (style auto-école). Jamais arrêter par la police depuis au moins 5 ans.
Et encore beaucoup plus scrupuleusement depuis 2 mois. J'étais très très mal à  l'aise de prendre la voiture. Je ne supporterai pas de blesser voir pire quelqu'un d'autre. Moi, dans mon état, ca n'a pas "d'importance". Je suis surtout inquiet de pouvoir avoir un accident et de blesser quelqu'un.
Sauf, cette fois là . A 3km de chez moi, la douleur à  pris le dessus. Je ne voulais pas prendre de morphine. J'ai conduit plus vite pour arriver plus vite et prendre les antalgiques. Les gendarmes étaient là .

Mon message n'est pas de donner une "astuce" pour fausser le résultats. Mais je suis très étonné que les gendarmes n'aient pas procédé eu même à  recueillir la salive. Et qu'il soit si "facile" de tromper ce test.
J'étais certain qu'ils verraient qu'il n'y avait pas de salive. Ou que le test ne serait pas valide (pas de présence de salive).
C'est l'objet de mon post.

En tout cas, ca a était un électro-choc. Pas de 2nd chance. Retrospectivement je suis dégouté de ma conduite. 1ère prise de coke et après. Argent jeter par la fenêtre. On arrête les conneries. J'arrête immédiatement ca. Et je ne conduit pas pendant 1 semaine. Le temps qu'il n'y ait plus de trace. 48h max normalement. Mais un usage ponctuelle. Sinon 7j.

Mais quand on "crève" litteralement de douleur, on se fout de se qui est légale ou pas. On prend ce qui nous soulage.

J'ai mis en plus petit et italique des anecdotes, et ma vision de chose sur les médecins. Donc à  sauter si vous n'avez pas envie de lire un long texte !

Je ne suis pas suicidaire. Pas plus qu'une personne lambda. Mais quand la douleur (douleurs osseuses étant les pires) atteind un seuil où je préfèrerai mourrir que de continué à  avoir ces douleurs. On ferrait n'importe quoi pour que ca cesse ou ca se calme. J'ai déjà  failli passer à  l'acte. J'étais infirmier. J'ai assez de médocs pour partir "tranquillement".
La douleur est mauvaise conseillère, et la peur de la douleur les tout autant (Dr House). C'est exactement ca.
J'ai eu tout type de douleur : fracture ouverte, infection osseuse, nécrose de l'os, multiple opération très lourde (8h à  me recasser les os de la jambe), marche sur une fracture de la jambe (les medecins m'ayant dit que c'était possible, ca consolidera, mais j'aurai très mal à  l'appui), mes collègues étaient ahurie, je me suis jamasi plein, j'avais une canne. douleur neuropathique (comme le canal carpien) mais extrême au niveau de la jambe (sensation de marche sur de la braise, violent coup d'électricité, paresthesie très douleureuse, etc. Impossible de dormir.
Je me suis jamais plein de ces douleurs. Ca ne m'a jamais effleurait l'esprit d'une conduite suicidaires avec ces douleurs.
Mes celle-ci dépassent de loin toutes les autres. C'est juste hallucinant. Et quand les médocs ne fonctionnent pas. Que les médecins sont impuissants ou plus généralement s'en foutent ; ceux qui ont des douleurs chroniques me comprendront sur ce point. On fait quoi ?!
Je savais que la coke provoqué une "indifférence" à  la douleur. C'est ce qui m'a poussé à  essayer. Pas du tout (peut-être un peu au fond de moi) pour le côté psychotrope. C'est peut-être pour celà  que je n'ai pas d'effet psychotrope.
Pourtant au début de mon traitt, j'avais des effets psychotropes (euphorie sous Ixprim). Ca s'est atténué assez vite. Mais je n'ai jamais pris 1 seul cp pour ses effets psych (depuis des années de trait). Je suis sous morphine. Je pense que j'ai developpé une grosse tolérance. Mais jamais aucun effet psych avec la morphine. J'en ai déjà  pris un peu plus que la dose prescrite (douleur) : j'ai eu une petite nausée et somnolance. rien de plus. Je cherchais juste à  ne pas avoir mal.
J'ai essayé une fois l'héro en sniff. J'ai demandé à  une femme qui attendais avec moi. Elle prend 1/5 de la dose pour planer. J'en ai pris 1/2g en 30min. Rien. Juste somnolent.


J'ai alors bien compris alors qu'avec tout mon traitement je suis camé à  mort. Je le savais. Là , c'était concret : j'ai une très grosse tolérance. Aucun effets psych. Ce n'est pas ce que je recherche. Au contraire, j'ai toujours eu peur de la morphine. Pas à  cause de son côté addict. Mais à  cause de la tolérance, et qu'au bout d'un moment, un jour, ca ne soulagera plus mes douleurs... j'y suis arrivé. sad

Je n'ai pas peur d'avoir mal. Je n'ai pas peur d'avoir des douleurs après une opération, après un gros traumatisme (juste la douleur), etc. J'ai déjà  eu une bonne panoplie de douleur.

J'ai même été indifferent à  marcher sur une fracture. Là , ca parle à  mon entourage et aux médecins. Les gens ne peuvent pas imaginé une douleur chronique (ni les médecins). C'est complètement abstrait. Surtout une sensation douleureuse qui ne se rapproche d'aucune douleur courante. Personne ne peut comprendre.

Je ne me suis jamais plaint. Jamais irrité à  cause de la douleur ou de dormir 2h par nuit à  cause de la douleur de la fracture. Toujours souriant. Je faisai de l'humour. Bref, personne n'arrivait à  comprendre comment je pouvais supporter ca aussi bien. Et du coup, cette douleur de fracture, ca parlait bien aux médecins. Dans mon service plusieurs m'ont dit de me mettre en arrêt. De me proposer de me mettre sous morphine (n'importe quoi, c'est le repos le temps que ca finisse de consolidé, et ne plus appuier pour ne pas avoir mal. Donc piqure d'anticoagulant, etc.). J'ai dit que ca ne servait à  rien. Je préfère travailler. Pourquoi ? Parce que mes douleurs chroniques étaient aux abonnées absentes ! Pourquoi ? Du coup, n'importe qu'elle douleur me paraissait négligeable. Quand j'ai essayé d'expliqué ca aux gens : "j'ai plus de douleur chronique sous traitement "leger", la fracture oui ca fait très mal, mais peut importe ca va finir par disparaitre". Les gens se représentent très bien certaines douleurs : des douleurs courantes ou proches (fracture : proche d'un douleur traumatique en plus vive). Les douleurs chroniques, comme bcp de gens dans la meme situation, sont difficile à  d'écrire, car c'est une sensation qui ne se rapproche d'aucune douleur.
Il n'y a pas une douleur. Chaque symptôme douloureux est différent. Certaines proches. D'autres complètement différente : migraine, ou céphalée. Et quand il faut décrire une douleur qui ne se rapproche de rien de connu, c'est impossible. Et les médecins ne se la représentent pas. Si j'avais le pouvoir de leur faire resentir la douleur, ils seraient bcp plus actifs !

Et la plus puissante sensation psychotrope que j'ai jamais eu, c'est de ne plus du tout sentir (pendant un temps) mes douleurs chroniques. J'étais complètement euphorique. Je sentais que je pouvais resister et faire tout ce que je voulais. Que je pouvais soulever des montagnes, etc. Je blaguais avec tout le monde. J'étais dnas un autre monde... Comme quoi. La vie est parfois très bizarre et elle se moque bien de nous.


Alors que la plus part son irritable au moindre mot dès qu'ils ont mal dormis. J'ai toujours eu envi de leur coller de tarte. Mais pourquoi ? Les gens ne comprennent pas les douleurs (sauf courante). La plupart n'ont jamais eu vraiment mal. Je n'aurai pas eu ces douleurs chroniques, je réagirai pareil.
Tout ca pour dire, que je n'ai jamais jamais peur d'avoir mal. Sauf ces douleurs chroniques (de l'os, les pires). J'ai des poussées parfois. Je n'ai pas peur de ces poussées "hyperalgiques". J'en suis littéralement terrifié. J'ai déjà  voulu m'amputer moi même tellement c'était intolérable. Le pire, c'est qu'en cas de poussé aussi violente, je ne sais pas si ca va duré une heure, une semaine, un mois. Même à  mon pire du pire ennemi (j'en ai pas). Mais même à  la plus mauvaise personne sur terre, je ne lui souhaite pas.


C'est littéralement de la torture. Et les medecins nous balance des douleurs "psy" quand ils ne comprennent pas immédiatement (1/4 la consultation, 1min pour un chir ortho et 0min en cas de douleur : c'est pas mon pb, allez voir un "psy" !, le temps, d'expliquer pour ceux qui le font c'est exceptionnel (!), jamais aucune fois les chir malgré les multiples opés, papier, etc). Ca passe vite. C'est facile à  dire. Comme ca lui n'a rien à  faire. Il n'a pas à  chercher à  se prendre la tête.
Les douleurs chroniques c'est completement méconnu des médecins. Je ne suis même pas sur qu'ils aient des cours dessus. Sur les douleurs oui. Mais pas sur la pris en echarge des douleurs chroniques. Juste une ligne (d'après un médecin) : "ca entraine une dépression (oui forcement, c'est une douleur aigue qui ne s'arrête jamais !), une prise en charge psy des répercussions est à  prévoir". Voilà . Rien sur chercher là  cause.

Pour l'anecdote, j'ai déjà  un patient qui souffrait depuis 10 ans. On lui a dit que c'était psy. Les médecins le méprisaient et l'envoyaient chier (ballader pardon). "Vous avez mal depuis des années, si on a pas trouvé depuis, c'est qu'il n'y a rien à  trouver". Sauf que personne n'a jamais cherché... Et un jour, un médecin à  fait le point. Interrogatoire précis, histoire de la douleur, examiner, examen complémentaire, etc. Il avait une SPA (spondylarthrite ankylosante). Un rhumatisme inflammatoire très connu des médecins. Orienté vers les rhumatologues. Ils l'ont mis sous un traitt spécifique est hyper efficace (anti TNF-alpha). Plus de douleur !!! Il a souffert 10 ans pour rien... Les médecins lui ont détruie sa vie en plus de le méprisé, et de lui dire que c'était "psy". Sous entendu, qu'il était névrosé. Qu'il avait des problèmes psy (ouais avec des douleurs inconnues et on le prend pour un fou, il y a moyen de la devenir).


L'hypocrisie de la médecine. Les chirs des techniciens, pas des médecins (ils ne font pas de diagnostic, ils disent juste s'ils peuvent ou non faire le geste opératoire, et si ca vaut le coup. J'ai assez fréquenté les chir comme IDE anesthésiste pour les connaitre. Pas de SAV ! Si problème (douleur) "J'ai bien fait mon boulot, au revoir !" Les medecins disent ouvertement que ce ne sont que des techniciens. D'excellents techniciens mais juste ca. Même des Prof de chir de Paris le disent. Les médecins deviennent tellement ultra spécialisé : spécialistes en cardiologies par ex. Mais encore spéciaiste en rythmologie (trouble du rythme). Certains médecins sont expert et la référence sur UNE maladie. Tous les médecins envoient leur patient ayant cette maladie. Donc, ils n'a comme clientèle que des patients ayant cette maladie.
Donc plus de diagnostic en cas de problème mal identifié qui dépassent les compétence d'un medecin de famille...
Les médecins deviennent tellement performant qu'ils savent soigner extrêmement bien des maladies précises. Mais ils soignent la maladie, pas le patient. Ils ne savent plus chercher et réfléchir en prenant le temps en cas de problème atypique.
Autre anecdote : une patiente avec des mains complaitement enflés et des douleurs. Les médecins ont été incapable de trouver. Ils ont donc conlu, un peu trop vite, à  des douleurs psy. C'était un maladie d'Ehlers-Danlos. Une maladie très rare, orpheline. Mais c'est plus facile pour les médecins de dire que c'est psychosomatique, que de dire je ne sais pas. Mais on va tout faire pour trouver.
J'ai trop fréquenté le milieu médical. Trop discuté avec les patients. En tant qu'infirmier, mais aussi que patient.


--> Soyez en bonne santé. super Ne vous détruisez pas votre santé. Vous ne savez pas à  quel point elle est précieuse. Faite du sport (meilleur moyen de décrocher), vivez la vrai vie, profitez de la vie : mais pas la vie et le bonheur "artificielle" ! fache-non-non
Tout est possible, rien est infaisable. Il faut y croire. Se battre s'il le faut. Toujours et encore. On peut avoir de moment difficile. Mais il faut se battre.
Il n'y a rien de pire que l'inertie. Rien ne se passe. Rien n'évolue. Le temps passe, alors qu'on est figé.



-> J'espère que j'ai été plus précis sur mes raisons, mes peurs, etc. Et je suis tout à  fait d'accord avec toi. Mais j'espère que tu as compris le pourquoi de ma conduite totalement stupide.

-> Je m'étonne que ce soit aussi "simple" de faire semblant de gratter avec le bâtonnet. Je voulais savoir pour ceux qui ont eu déjà  ce test, si c'est les flics ou eux même qui gratte. Je voulais avoir des retours d'experiences.

Dernière modification par ideout (08 septembre 2015 à  05:51)

Hors ligne

#17 08 septembre 2015 à  06:07

YourLatestTrick 
Animateur PsychoACTIF
France
300
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1309

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Et encore, pour ce qui est des maladies inflammatoires chroniques, les traitements marchent plutôt bien, mais faut voir aussi les effets secondaires...

Les corticoïdes au long cours, ça peut être une vraie plaie... Un sacré cocktails d'effets secondaires.
Le methotrexate, beaucoup utilisé n'est pas franchement plus cool niveau effets indésirables. C'est basiquement un anti-cancereux, pour donner une idée.
Et les traitements plus récents (les fameux anti TNF-alpha), obligent à  une vigilance qui peut etre pesante (style devoir consulter au moindre rhume...).

Au passage, l'activation du recepteur seroto 5ht2a aurait un effet anti TNF alpha ; c'est le recepteur ciblés par certains hallucinogènes (LSD), et dans une certaine mesure, le cannabis...


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

#18 08 septembre 2015 à  06:19

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

YourLatestTrick a écrit

Et encore, pour ce qui est des maladies inflammatoires chroniques, les traitements marchent plutôt bien, mais faut voir aussi les effets secondaires...

Les corticoïdes au long cours, ça peut être une vraie plaie... Un sacré cocktails d'effets secondaires.
Le methotrexate, beaucoup utilisé n'est pas franchement plus cool niveau effets indésirables. C'est basiquement un anti-cancereux, pour donner une idée.
Et les traitements plus récents (les fameux anti TNF-alpha), obligent à  une vigilance qui peut etre pesante (style devoir consulter au moindre rhume...).

Au passage, l'activation du recepteur seroto 5ht2a aurait un effet anti TNF alpha ; c'est le recepteur ciblés par certains hallucinogènes (LSD), et dans une certaine mesure, le cannabis...

Perso, un medoc qui annule la douleur, je me fou des éventuelles effets secondaires. Les douleurs chroniques (sévères), ca détruit des vies. En tout cas la en partie a mienne, et celle de patients avec qui j'ai discuté.

Pour le test salivaire. J'ai été vraiment eu bcp bcp de chance. Je pense que le gars ne savait pas trop l'utilisé.
Il a regardé plusieurs fois la notice. Normalement le réactif, au bout du bâtonnet, au contact de la salive doit changé de couleur. Pour être sur qu'il est bien imprégné de salive. Et le test n'aurait du être non valide.

http://www.hellopro.fr/documentation/pd … 0c038e.pdf

J'ai eu bcp, bcp, bcp, bcp, etc. de chance. Je n'aurai jamais une 2nd chance pareil. C'est stop. Le craving, bof. Je n'ai pas d'effet psychotrope. Par contre la douleur. Je risque d'avoir très mal pendant plusieurs jours, + fatigue, apathie, etc. Mais c'est ma faute !
Putain ! Pourquoi j'ai voulu essayer cette saloperie ! censored

Dernière modification par ideout (08 septembre 2015 à  06:21)

Hors ligne

#19 08 septembre 2015 à  06:57

Glüt 
Mouneau vembre
France
000
Date d'inscription: 08 Sep 2015
Messages: 2

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Hello !

Les tests salivaires sont d'une efficacité discutable :
Le lendemain d'une soirée multi-exces il y a un an (alcool et weed en masse plus un peu de tout ce qui se trouve : coco, speed, MDMA, LSD...)...
...j'ai ete testé negatif !!!

Les trois revelateurs etaient "ok" (premiere bande rouge) mais negatifs (pas d'autre coloration) : ni opiacé, ni amphette, ni cannabis.
(MDR ! s'il savaient ce que j'avais fait comme conneries la veille... moi-meme, j'ai attendu le resultat du test résigné, je SAVAIS que j’étais cuit.)

Certes je me suis consciencieusement brossés les dents +bain de bouche (j'ai des problemes de dents alors je le fait toujours apres les soirées rock'n'roll) et comme toi, Ideout, j'ai passé la languette en plastique le moins efficacement que je pouvais (parois et langue, comme pour toi) mais franchement, je ne compte pas la dessus pour m'en sortir une prochaine fois.

D'ailleurs, une pote s'est faite controlée aussi et elle, c'est la flic qui lui a passé la languette...
...elle aussi avait des choses a se reprocher que la languette ne lui a pas reproché.
C'etait une fin d'apres-midi chaude de printemps et les tests avaient effectivement du passer un moment sur une banquette arriere ce qui fait un parametre de plus en notre faveur.

J'ai entendu d'autres cas de faux negatifs averés (dont un flic qui s'est testé lui-meme a la maison apres consommation de cannabis) et j'ai un ami non-fumeur qui s'est vu positif pour avoir tiré une latte sur un petard la veille.

Attendons-nous a ce que ces defaillances soient corrigées a court terme, il s'agit juste de banaliser les tests (et donc la formation a leur usage et stockage) ce qui va se faire en meme temps que les tests deviendrons moins couteux...
...et aussi plus performants.
Gasp.


Heureux qui sait rire de lui même, il n'a pas fini de se fendre la gueule...

Hors ligne

#20 08 septembre 2015 à  08:11

ideout 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 27 Jun 2015
Messages: 28

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Glüt a écrit

Hello !

Les tests salivaires sont d'une efficacité discutable :
Le lendemain d'une soirée multi-exces il y a un an (alcool et weed en masse plus un peu de tout ce qui se trouve : coco, speed, MDMA, LSD...)...
...j'ai ete testé negatif !!!

Les trois revelateurs etaient "ok" (premiere bande rouge) mais negatifs (pas d'autre coloration) : ni opiacé, ni amphette, ni cannabis.
(MDR ! s'il savaient ce que j'avais fait comme conneries la veille... moi-meme, j'ai attendu le resultat du test résigné, je SAVAIS que j’étais cuit.)

Certes je me suis consciencieusement brossés les dents +bain de bouche (j'ai des problemes de dents alors je le fait toujours apres les soirées rock'n'roll) et comme toi, Ideout, j'ai passé la languette en plastique le moins efficacement que je pouvais (parois et langue, comme pour toi) mais franchement, je ne compte pas la dessus pour m'en sortir une prochaine fois.

D'ailleurs, une pote s'est faite controlée aussi et elle, c'est la flic qui lui a passé la languette...
...elle aussi avait des choses a se reprocher que la languette ne lui a pas reproché.
C'etait une fin d'apres-midi chaude de printemps et les tests avaient effectivement du passer un moment sur une banquette arriere ce qui fait un parametre de plus en notre faveur.

J'ai entendu d'autres cas de faux negatifs averés (dont un flic qui s'est testé lui-meme a la maison apres consommation de cannabis) et j'ai un ami non-fumeur qui s'est vu positif pour avoir tiré une latte sur un petard la veille.

Attendons-nous a ce que ces defaillances soient corrigées a court terme, il s'agit juste de banaliser les tests (et donc la formation a leur usage et stockage) ce qui va se faire en meme temps que les tests deviendrons moins couteux...
...et aussi plus performants.
Gasp.

Hello,

Effectivement, tu aurais dû jouer au loto le jour là . Le test salivaire est moins fiable quand on se brosse les dents, et un bon bain de bouche (Eludril). Il parait aussi que le bonbon mentholé fort atténue aussi la fiabilité du test. Ceci par des médecins anesthésistes et urgentistes. Ce qui est logique. Par contr pour les bonbon mentholé ?

Bref, moi je n'ai pas du tout passer la languette sur sur les muqueuses. Il n'y a eu aucun contact ! Le produit (cf notice) change de couleur pour prouver qu'il y a bien de la salive !

Moi, c'est fini. J'ai eu de la chance. Et je compte la saisir pour mettre un point final à  ca ! En plus d'être délétère pour soit même, c'est surtout dangereux pour les autres. J'aurais envi de "tué" un gars positif ayant tué un membre de ma famille.
Je suis certain que la cc n'a pas d'effet psych. Quand j'augmente très légèrement mon traitt (en respectant la posologie) mon entourage le voit. La cc, pas du tout. Mais ce n'est pas une excuse. C'est tout sauf une excuse.
On risque trop gros. Pour soi, et pour les autres. Ou bien, on consomme est on attend la durée pour être négatif. Comme l'alcool.

Hors ligne

#21 08 septembre 2015 à  12:52

Glüt 
Mouneau vembre
France
000
Date d'inscription: 08 Sep 2015
Messages: 2

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

ideout a écrit

Effectivement, tu aurais dû jouer au loto le jour là . Le test salivaire est moins fiable quand on se brosse les dents, et un bon bain de bouche (Eludril). Il parait aussi que le bonbon mentholé fort atténue aussi la fiabilité du test. Ceci par des médecins anesthésistes et urgentistes. Ce qui est logique. Par contr pour les bonbon mentholé ?

Pour le brossage de dents et l'Eludril, je veux bien entendre que ca ait une (petite) influence, il se vend meme sur le net des bains de bouche specifiques sensés rendre tout test salivaire negatif par la recapture des metabolites testées... (perso, je suis sceptique, les sites qui en vendent me font plus penser au top10 des arnaques du web)
Le truc des bonbons a la menthe ? j'entendais deja dire que ca faussait l'alcootest quand j'etais gosse...
...par des gens qui accrochaient un St-Christophe a leur retroviseur pour pas avoir d'accidents (Ahahah !).
J'en ai toujours dans la voiture et j'en mange en mettant le contact quand je crains les mauvaises rencontres (...bin oui ! a chacun son St-Christophe ! Ahahaha !) mais serieusement, s'il suffisait de se gaver de bonbons a la menthe pour s'affranchir de la maréchaussée, je pense que depuis les films de John Wayne on serait tous bien au courant et Pastilles Vichy aurait racheté les groupes petroliers.

ideout a écrit

Bref, moi je n'ai pas du tout passer la languette sur sur les muqueuses. Il n'y a eu aucun contact ! Le produit (cf notice) change de couleur pour prouver qu'il y a bien de la salive !

C'est la que je trouve ca plus inquietant : la premiere barre rouge sert a indiquer que le test a bien été correctement humecté ; c'est meme sa seule fonction ; dans nos deux cas elle n'aurait pas du apparaitre et le test jugé invalide. De toutes facon, ce qui importe c'est la salive, pas le contact avec les muqueuses ?
Et dans le cas de ma pote, c'est meme la flic qui lui a tripatouillé le bec !! (ce qu'elle peut ne pas avoir fait correctement...)

Moi, je crois surtout que ma pote et moi avons eu affaire aux "Experts de Miami" (lol) ...l'un comme l'autre avons bien remarqué qu'ils n'en faisaient pas souvent ; ils consultaient la notice, verifiaient les dates de peremptions, etc...
Si ca tombe, les tests etaient impeccables mais c'est au niveau de l'interpretation du resultat que ca a peché car tout ce qu'il nous ont expliqué a propos de la lecture du test est bidon ; il n'avaient peut-etre rien compris...

Le mystere reste entier, peut-etre certaines salives sont moins "testables"...
Une chose est sure : avec tout ce que j'avais pris la veille, les trois revelateurs auraient au moins dû clignoter et le support en plastique aurait dû fondre !


...et c'eut été injuste car avant de partir, en notre ame et conscience, nous avions pris le temps necessaire pour etre operationnels, en veillants les uns sur les autres et ca, on ne le fait pas pour faire plaisir a la police mais bel et bien parcequ'on ne voudrait pas que l'un d'entre nous ne rentre pas ou pire encore, percute une gamine a velo ou un pépé qui se fait promener par son chien.
(Et en plus, moi aussi, je persiste a conduire comme a l'auto-ecole...) wink
Comme toi, c'est la que je vois la notion de responsabilité ; les lois, la police et ses tests salivaires n'en constituent qu'un cadre tres approximatif avec lequel il faut composer...

Dans ton cas, en plus, ce n'est pas une defonce recreative qui est en cause. Alors ne culpabilise pas trop non plus, c'est a cela que te sert d'etre raisonnable ; tu as decidé de faire encore plus gaffe, c'est ca qui est important. (d'autant que ce manque de fiabilité des tests est bien connu des forces de l'ordre, elles cherchent a regler ce soucis ainsi que celui du prix... s'il existe une parade, elle ne va pas durer longtemps...)

...Et surtout, prends soin de toi. smile


Heureux qui sait rire de lui même, il n'a pas fini de se fendre la gueule...

Hors ligne

#22 08 septembre 2015 à  13:36

YourLatestTrick 
Animateur PsychoACTIF
France
300
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1309

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Je ne me rends pas bien compte, mais j'imagine qu'ils ne pratiquent pas le test systématiquement en cas d'interpellation ? Et j'imagine qu'ils font d'abord souffler dans le ballon en premier, et si ça ne les satisfait pas...

Ideout : je ne mets pas en doute le fait que tu n'aies pas ressenti d'effet psychoactif ; peut être que le soulagement de la douleur masque un peu le reste (si j'ai bien lu, le meilleur moment que tu aies passé suite à  une conso, c'était lié à  l'antalgie).
Et c'est vrai qu'il est réputé (études à  l'appui tout de même) que par exemple, le risque d'addiction aux morphiniques est bien moindre quand ils sont utilisés pour traiter là  douleur, lié au fait que les effets récréatifs ne sont pas/peu ressentis dans la plupart des cas.

Pour les douleurs chroniques c'est un cas particulier, parcequ'au long cours, une tolérance apparaît à  un moment ou un autre, avec le risque de syndrome de sevrage qui va avec. Pour les maladies avec des poussées/rémissions, j'imagine les problèmes que ça peut poser.

Des antécédents d'addiction sont apparemment à  prendre en compte quand même, avec un risque plus important de développer une appétence pour un produit, même pour un traitement de courte durée.

Et inversement, la prise en charge de la douleur, à  fortiori des douleurs chroniques (qu'on définit par une douleur persistante depuis 3 à  6 mois, selon les textes de référence, pour rappel) , chez les consommateurs réguliers de morphiniques en amont de l'apparition des douleurs, peut-être un sacré défi :la tolérance déjà  présente, et chaque extra est susceptible de rendre le traitement moins efficace...

As tu déjà  consulté un algologue ideout ?

Ce serait dommage que tu t'attires des ennuis judiciaires, si tu ne recherches pas specialement d'effet récréatif aux produits illicites que tu consommes ; alors que le soulagement de tes douleurs est un droit fondamental (malgré une réalité pas toujours rose, comme tu le mentionnais).

Désolé d'en revenir systématiquement à  ton histoire de vie en particulier, plutôt qu'à  la fiabilité des tests routiers, mais je pense surtout au futur : autant on ne jugera pas quelqu'un sur PA sur son choix de consommer, autant je trouve ça injuste que ce soit une prise en charge médicale peut être inadaptée, qui te mène à  faire des choses que tu regrettes.

Je te souhaite de trouver un bon thérapeute avec qui tu puisses travailler sérieusement ; on a une pharmacopée assez vaste, et la médecine évolue relativement vite...
Certaines thérapies dites "alternatives" peuvent parfois aider, mais ce n'est pas vraiment mon rayon.

Tiens nous au courant en tout cas !


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

#23 13 janvier 2016 à  11:56

jackie jackie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 13 Jan 2016
Messages: 3

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Glüt a écrit

ideout a écrit

Effectivement, tu aurais dû jouer au loto le jour là . Le test salivaire est moins fiable quand on se brosse les dents, et un bon bain de bouche (Eludril). Il parait aussi que le bonbon mentholé fort atténue aussi la fiabilité du test. Ceci par des médecins anesthésistes et urgentistes. Ce qui est logique. Par contr pour les bonbon mentholé ?

Pour le brossage de dents et l'Eludril, je veux bien entendre que ca ait une (petite) influence, il se vend meme sur le net des bains de bouche specifiques sensés rendre tout test salivaire negatif par la recapture des metabolites testées... (perso, je suis sceptique, les sites qui en vendent me font plus penser au top10 des arnaques du web)
Le truc des bonbons a la menthe ? j'entendais deja dire que ca faussait l'alcootest quand j'etais gosse...
...par des gens qui accrochaient un St-Christophe a leur retroviseur pour pas avoir d'accidents (Ahahah !).
J'en ai toujours dans la voiture et j'en mange en mettant le contact quand je crains les mauvaises rencontres (...bin oui ! a chacun son St-Christophe ! Ahahaha !) mais serieusement, s'il suffisait de se gaver de bonbons a la menthe pour s'affranchir de la maréchaussée, je pense que depuis les films de John Wayne on serait tous bien au courant et Pastilles Vichy aurait racheté les groupes petroliers.

ideout a écrit

Bref, moi je n'ai pas du tout passer la languette sur sur les muqueuses. Il n'y a eu aucun contact ! Le produit (cf notice) change de couleur pour prouver qu'il y a bien de la salive !

C'est la que je trouve ca plus inquietant : la premiere barre rouge sert a indiquer que le test a bien été correctement humecté ; c'est meme sa seule fonction ; dans nos deux cas elle n'aurait pas du apparaitre et le test jugé invalide. De toutes facon, ce qui importe c'est la salive, pas le contact avec les muqueuses ?
Et dans le cas de ma pote, c'est meme la flic qui lui a tripatouillé le bec !! (ce qu'elle peut ne pas avoir fait correctement...)

Moi, je crois surtout que ma pote et moi avons eu affaire aux "Experts de Miami" (lol) ...l'un comme l'autre avons bien remarqué qu'ils n'en faisaient pas souvent ; ils consultaient la notice, verifiaient les dates de peremptions, etc...
Si ca tombe, les tests etaient impeccables mais c'est au niveau de l'interpretation du resultat que ca a peché car tout ce qu'il nous ont expliqué a propos de la lecture du test est bidon ; il n'avaient peut-etre rien compris...

Le mystere reste entier, peut-etre certaines salives sont moins "testables"...
Une chose est sure : avec tout ce que j'avais pris la veille, les trois revelateurs auraient au moins dû clignoter et le support en plastique aurait dû fondre !


...et c'eut été injuste car avant de partir, en notre ame et conscience, nous avions pris le temps necessaire pour etre operationnels, en veillants les uns sur les autres et ca, on ne le fait pas pour faire plaisir a la police mais bel et bien parcequ'on ne voudrait pas que l'un d'entre nous ne rentre pas ou pire encore, percute une gamine a velo ou un pépé qui se fait promener par son chien.
(Et en plus, moi aussi, je persiste a conduire comme a l'auto-ecole...) wink
Comme toi, c'est la que je vois la notion de responsabilité ; les lois, la police et ses tests salivaires n'en constituent qu'un cadre tres approximatif avec lequel il faut composer...

Dans ton cas, en plus, ce n'est pas une defonce recreative qui est en cause. Alors ne culpabilise pas trop non plus, c'est a cela que te sert d'etre raisonnable ; tu as decidé de faire encore plus gaffe, c'est ca qui est important. (d'autant que ce manque de fiabilité des tests est bien connu des forces de l'ordre, elles cherchent a regler ce soucis ainsi que celui du prix... s'il existe une parade, elle ne va pas durer longtemps...)

...Et surtout, prends soin de toi. smile

je peux vous dire que les bains de bouche c'est de la merde !!! je me suis fait gauler sur la route 15minutes max après avoir siphonné la moitié d'une bouteille d'eludril suite à  une grosse java avec pleeeein de weed... résultat j'ai pris 6mois de suspension :-(
vous auriez vu la trace sur leur putain de dépistage ... c'est limite s'il virait pas au fluo!!! bref je suis dégoûté car on m'avait dit que ca fonctionnait!  La même pour un poto il y a 2 mois ... et pourtant on passe l'eludril partout- gencives langue parois palais...
En gros attention les copains ça ne fonctionne pas et surtout ça te fait voler ton précieux permis... droit à  la préfecture!

Hors ligne

#24 13 janvier 2016 à  15:21

Caïn 
Psycho sénior
4510
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1593
Blogs

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Je pense que le fait de ne pas avoir frotté contre le palais ou sous la langue n'a servi à  rien. Peut-être qu'ils font des tests différents selon les drogues recherchées. Et il me semble qu'en cas de dépistage mené à  fond, ce sont des tests urinaires qui sont utilisés. Je pense que sur les routes le première substance recherchée c'est le cannabis et la weed.


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

#25 13 janvier 2016 à  17:40

prescripteur 
Modérateur
10800
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5274

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

Je crois que la réponse est difficile car elle dépend des matériels utilisés. or, en CSAPA nous ne faisons (du moins dans le nôtre) que des tests urinaires. Nous n'avons donc pas d'experience des tests salivaires.
J'avais vu il y a un ou 2 ans un article sur les nombreux faux négatifs (test négatif malgré une prise récente) des tests salivaires pour le cannabis (de tête pas loin de 25%). Il semble que le cannabis detecté soit au moins en partie celui qui s'est déposé au passage sur les muqueuses, donc des lavages à  l'eau devraient en effet etre efficaces mais sans garantie !!!
Ceux qui ont eu des formations pourraient ils nous donner les références des tests salivaires utilisés par la police ?

Voici un tableau de la sensibilité et spécificité des tests salivaires pour différents produits.
https://books.google.fr/books?id=Y-Xsii … mp;f=false


quelques explications assez techniques mais importantes

sensibilité = taux de positifs chez ceux qui ont pris du produit. On voit pour la cocaine qu'il est à  0 pour un produit et entre 60 et 80% pour les autres. Cela veut dire que 20 à  40 % de ceux qui ont pris des produits testent négatif.

spécificité = taux de tests negatifs chez ceux qui n'ont pas pris de produit. Il faut surtout prendre 100 - specificité qui est le taux des faux positifs, ceux qui testent positif sans avoir rien pris. Quand la specificité est de 96% cela veut dire que 4% testent positivement sans avoir consommé= faux positifs.

Pour ce dernier point (les faux positifs) il faut aussi considerer la probabilité d'avoir consommé. Si le test est fait chez tous les conducteurs (opération coup de poing) (et par exemple en supposant qu'un sur mille a consommé recemment de la cocaine et que la spécificité est de 96%) cela signifie que sur les 41 dépistés il y aura un "vrai" et 40 "faux" consommateurs. La probabilité qu'un conducteur testé positif ait réellement consommé sera de 2,5% !!!! (et encore si la sensibilté est de 100%, si non la proportion de vrais positifs sera encore plus basse). Or beaucoup de spécificités sont encore inférieures à  96% jusqu'à  90% . Donc ce genre de dépistage "de masse" risque d'être une catastrophe (c'est ce même mécanisme qui conduit certains médecins à  remettre en cause le dépistage de masse des cancers).

Si par contre le test est fait chez une population où la probabilité de consommation est de 25% (par exemple conducteurs présentant des "signes" évoquant une consommation de cocaine), pour une sensibilité de 80%, 80% des 25% qui ont consommé seront testés positifs soit 20 pour 100 et 4% des 75% qui n'ont pas consommé  soit  3 pour cent. Donc sur les 23 depistés (pour 100 soumis au test)  20 seront des vrais consommateurs et 3 des faux.

C'est pourquoi il est important de confirmer par un test sanguin, surtout si on sait qu'on est dépisté à  tort. Le test sanguin a une meilleure spécificité !!

Amicalement



Amicalement
http://www.technoplus.org/t,1/2305/depi … es-drogues

Dernière modification par prescripteur (13 janvier 2016 à  18:17)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#26 13 janvier 2016 à  22:58

jackie jackie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 13 Jan 2016
Messages: 3

Re: J'ai réussi à  tromper un test salivaire (coke) !

je trouve ce post super intéressant ... franchement c'est la loterie ces tests salivaires ... en tout cas moi je témoigne juste sur le fait que les bains de bouche ça ne fonctionne pas pour éviter de se faire choper c'est tout !!!!
Le comble c'est qu'une amie vient elle aussi de se faire cartoucher par les bleus aujourd'hui !!! mdr entre mon message de ce midi et ce soir ... tu parles d'un comble pasdebol
Elle aussi bien entendu elle avait entendu parler du bain de bouche et ne prend jamais le volant avant un bon nettoyage à   l'eludril!
resultat: dépistée sur une pauvre route de campagne positive au cana ... et apparemment pas qu'un peu !
bref elle a une rétention de permis de 72h en attendant les résultats de la piquouse qui sont rapide dans ce département apparemment à  ce que disait le bleu:plus-un:

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
2 11470 22 novembre 2016 à  17:49
par MistouflonBleu
62
[ Forum ] Comment avez-vous réussi à  arrêter la coke? par Ortesse  [ 1 2 3 ]
34117 02 janvier 2010 à  03:55
par supersego
57 15507 28 juillet 2017 à  19:58
par Initiativedharman
    [ PsychoWIKI ] Complications aiguës de l'usage de cocaïne
    [ PsychoWIKI ] Cocaine, effets, risques, témoignages
    [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction 22564 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Dossier du mois : le plug ou administration de drogue par voie rectale
01 novembre 2017Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Drogues en 2017 : quelles tendances ?
Il y a 5hCommentaire de sud 2 france (52 réponses)
[ Forum ]
Sniffer - Transfert alcool vers cocaïne
Il y a 16mnCommentaire de Emilie614 dans [Cocaïne-Crack...](7 réponses)
[ Forum ]
Sniffer - Ketamine et sexe
Il y a 37mnCommentaire de Yog-Sothoth dans [Kétamine et PCP...](19 réponses)
[ Forum ]
Taz rouge
Il y a 1hCommentaire de La lie dans [MDMA/Ecstasy...](10 réponses)
[ Forum ]
J ai quitté mon chéri polytoxico
Il y a 2h
9
Commentaire de La lie dans [Familles, amoureux(eu...](49 réponses)
[ Forum ]
Effets secondaires - Hallucination visuel dangereuse ???
Il y a 2hNouvelle discussion de Jéjéencorebourré dans [Cannabis...](0 réponse)
[ Forum ]
C-liquide Collecte d'infos (avant de me lancer)
Il y a 2hNouvelle discussion de Ximenai dans [Cannabinoïdes de synt...](0 réponse)
[ Forum ]
Expériences - Lsd mes "bad trip..."
Il y a 2hNouvelle discussion de kevin2345678 dans [LSD 25...](0 réponse)
[ Forum ]
Drogue info - Quel rc opiacés like à conseiller ?
Il y a 3hCommentaire de Rider On The Storm dans [Opiacés et opioïdes...](5 réponses)
[ Blog ]
Voyage sous MDPHP
Il y a moins d'1mnNouveau blog de MickeyMouse1er dans [Trip Report]
[ Blog ]
Ma déchéance.
Il y a 15mnCommentaire de Mammon Tobin dans le blog de Scalpa (3 commentaires)
[ Blog ]
24h avec speedmicha
Il y a 16mnCommentaire de Speedmicha dans le blog de Speedmicha (314 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 02:34
  [ PsychoWIKI ]
GBL, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Injection de skenan avec toupie (photos)
[ Nouveaux membres ]
Sookinaa, The Governor, Playboy-shit, Lepasle, Medeline, hegoka, Champipote nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Avez vous déjà analysé une drogue ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Cachets ou sirop ?
par away, le 09 Dec 2017
Re, Merci d’avoir précisé. https/www.psychoactif.org/forum/t1769-p1-codeine-FAQ-extraction.html#divx https/www.psychoactif.org/psychowiki/index.php?title=Cod%C3%A9ine,_effets,_risques,_t%C3%A9moignages https/www.psychoactif.org/forum/p280935-p1-juillet-2017-02-03.html#p280935 Si tu arrives...[Lire la suite]
 TR à la morphine en plug
par Bootspoppers, le 07 Dec 2017
Chers amis, je me dois de compter mon plug de skenan tout juste datant de quinze jours. Le sujet du mois, le plug, m'avait mis l'eau aux lèvres, si j'ose dire. le sujet du mois: les joies du plug Déjà ça été tout à fait rocambolesque pour se procurer ce skenan. Je me suis dirigé Gare du...[Lire la suite]
 CBD = Aucun effet
par bazukero, le 06 Dec 2017
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Merci Pierre pour tes encouragements ! dans [commentaire de blog] Les temps sont durs !
(Il y a 57mn)
Demande de plan interdite dans [commentaire de blog] Ma déchéance : quel déception.....
(Il y a 3h)
excellent s2f dans [commentaire de blog] Je balance Un peu de moi
(Il y a 4h)
Très bon conseil/avertissement. Boris Vian dans [forum] tramadol 500 mg plus 300mg de produit inconnue
(Il y a 4h)
merci c'est c'est exactement cque je voulais écrire. Tetris dans [forum] J ai quitté mon chéri polytoxico
(Il y a 6h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0