Sevrage Kratom attroce, WTF??? / PsychoACTIF

Sevrage Kratom attroce, WTF???

Publié par ,
13518 vues, 8 réponses
Jérome 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 Oct 2015
8 messages
Bonjour à  tous,

J'ai un passif toxico léger et j'ai décrocher par le passé en sevrage brutal des consommations suivantes :
- codéine pendant environ 4 mois et demi à  hauteur de 180 à  250 mg / jours sur la fin : sevrage difficile mais géré en assez peu de temps sans aide extérieure, sans produits de substitution.
- lexomil : au bout de deux mois et demi j'en étais pratiquement à  1 boite par jour : sevrage très difficile mais au bout d'un mois ça allait beaucoup mieux.

Je n'ai eu aucune rechute jusqu'alors et aucune consommation de drogue à  part alcool modérément. Depuis un an et suite à  un empoisonnement lié à  une erreur médicale, j'ai des très fortes douleurs chroniques. On m'a conseillé le Kratom pour soulager ces douleurs et je dois avouer que c'est très efficace : douleur beaucoup moins fortes, plus de motivation dans la vie, sensation de bien être. Je n'en prend que depuis 2 mois et demi mais j'ai décidé d'arrêter car je ressentais de plus en plus un mal être entre deux prises. Ce qui m'a motivé à  essayer le Kratom c'est que le sevrage avait l'air inexistant ou très léger d'après ce que j'ai lu. En plus je prends des faibles doses (de feuilles, pas des extraits plus concentrés) : 6 à  9 grammes par jour et je varie les variétés (red / white / green).

Le gros hic c'est que c'est de loin le pire sevrage que j'ai jamais fait. C'est contraire à  tout ce que j'ai pu lire mais voilà  c'est comme ça. Dernière prise dimanche dans l'après-midi, depuis :
- je n'ai pas dormi plus d'une heure à  cause d'un syndrome de jambes et de bras sans repos extrême, le pire des symptômes, j'ai littéralement envie de couper mes jambes et mes bras, pas qu'allongé, tout le temps... Sinon, également :
- j'ai des sueurs et des frissons,
- j'ai une faiblesse extrême : du mal à  me lever pour aller aux WC,
- des douleurs musculaires fortes,
- nez qui coule, yeux qui pleurent,
- très mal au ventre,
- angoisse et dépression très forte,
- rythme cardiaque élevé (110 au repos, 65 d'habitude),
- diarrhées

Je comprends pas du tout comment ce sevrage peut être aussi violent, 1000 fois pire que mes sevrages de la codéine ou des benzos, pas du tout le même ordre de grandeur. J'ai l'impression que je vais pas tenir un jour de plus à  ce rythme. Je viens de passer les deux pires jours de ma vie. Je suis perdu et je comprends pas pourquoi mon corps réagit si violemment au sevrage du Kratom pourtant réputé facile voir inexistant. Ma source de Kratom est sure (MTLotz, réputé pour son sérieux).

J'ai besoin d'aide, je suis complètement perdu. A votre avis est-ce que le pire va durer environ 1 semaine comme pour les opiacés? Je peux peut être tenir une semaine, et encore... mais pas plus.

merci par avance pour vos réponses.
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

Ji-doo
off the grid
000
Inscrit le 26 Dec 2012
340 messages
Salut Jérôme,

Si ça peut te rassurer, tu n'es pas un cas unique, loin de là  !
Sur les forums anglophones, beaucoup de gens décrivent le même genre de symptômes que tu ressens (jambes sans repos, sueur, diarrhée, angoisse, etc)...

http://www.bluelight.org/vb/threads/435 … Withdrawal

Il semble que certaines personnes soient moins affectées que d'autres. Pour certains c'est plus léger qu'un sevrage d'opiacés classiques et pour d'autres c'est bien pire !

Le truc, c'est que le kratom affecte non seulement les récepteurs opioïdes mais il agirait aussi sur la sérotonine (d'où la dépression à  l'arrêt par exemple)...

Vu que tu ne consommes pas depuis des lustres et à  une quantité assez modérée, je ne pense pas que ça va s'éterniser trop...mais tu risques de bien en chier cette semaine, c'est clair.

Certains usagers essayent (avec plus ou moins de succès) d'atténuer le plus dur en prenant quelques benzos, mais si tu as déjà  fait un sevrage de ces molécules, c'est p'être pas une très bonne idée...

Il me semble avoir lu que la (sun)théanine, qui se trouve assez facilement, pouvait aider. Les plantes sédatives aussi (type valériane, aubépine).
Le temps risque de te paraître un peu long, essaye de te changer les idées (films, etc) et d'occuper ton esprit au maximum.

Bon courage en tous cas, n'hésites pas à  venir donner des news...

PS: si ça peut te réconforter, dis-toi que tu as la chance de ne pas avoir pris des extraits (type UEI) parce que là , c'est encore plus "coton" pour arrêter...

TV + ordi + smartphone + etc. la jeunesse passe la moitié de son temps éveillé le regard fixe devant un écran, le champs de vision réduit à  moins d'1 mètre !

Hors ligne

 

Jérome 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 Oct 2015
8 messages
Merci pour ta réponse Jhi-dou. Ca me rassure de découvrir que je suis pas le seul dans ce pétrin. J'ai pu dormir un peu cette nuit malgré les jambes et bras sans repos, quelque chose comme 3H. C'est peu mais ça fait un peu de bien. Je reste explosé ce matin avec toute ma cohorte de symptômes. Je vais tenir, il le faut, pour ma femme, pour mon fils. Je vais essayer les plantes sédatives que tu proposes. Par contre pas de benzos pour moi, j'y accroche trop (et j'adore leur effet...). Je vais commander de la sunthéanine également, même si je risque de la recevoir après le pire du sevrage ça peut pas de faire de mal.

J'essaie de me détendre mais le problème c'est que je bosse, ou plutôt je suis censé bosser car dans cet état j'y arrive pas. Heuresement je bosse en télétravail donc si je fais rien ça ne se voit pas et le travail peut être rattrapé le week end ou la semaine d'après.

En tout cas merci pour tes conseils. Pour moi le Kratom et toutes les substances psychoactives c'est définitivement fini.

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6200
Inscrit le 15 Sep 2006
14647 messages
Blogs
Merci pour vos témoignages et réponses qui m'éclaire sur le Kratom.
Je trouvais super louche que le Kratom qui agit sur les récepteurs opiacés ne crée pas de dépendance !
On peut rappeler que quand l'héroïne est sorti il y a plus d'un siècle pour soigner la morphinomanie, on disait à  l'époque qu'elle ne créait pas de dépendance par rapport à  la morphine...

Hors ligne

 

Jérome 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 Oct 2015
8 messages
Bonjour à  tous,

Quelques nouvelles pas très bonnes. J'ai arrêté le Kratom une semaine et sur la fin ça allait mieux niveau syndrome de sevrage. Ils étaient encore là  mais moins forts.

Puis ... j'ai repris... Avec l'arrêt du Kratom mes très fortes douleurs chroniques sont revenues. J'ai pu travaillé (à  domicile mais travailler quand même) avec le Kratom mais sans, les douleurs sont trop fortes. Il me faudrait un autre traitement contre la douleur mais quoi ... Pas d'opiacées pour moi et les douleurs sont vraiment très importantes (en permanence autour de 7/10 et généralisées). Bien entendu mon état de santé fait que je n'ai le droit à  aucun anti-inflammatoire y compris non stéroïdien.

Je suis coincé (par mes douleurs) et forcé de continuer ce satané Kratom qui me semble la moins mauvaise des alternatives (j'ai eu le droit au Lyrica pour les douleurs nerveuses et merci les effets secondaires...).

Pour ceux qui n'ont pas d'expérience des opiacées et qui souhaitent essayer le Kratom à  usage récréatif, je le déconseille fortement. Chacun est différent mais je rappelle que le sevrage du Kratom est pour moi d'un autre ordre de grandeur que celui de la codéine (pourtant prise un bon moment à  forte dose).

merci pour votre soutien.
Au plaisir de vous lire,
amicalement

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10931
Inscrit le 04 Aug 2014
7353 messages

Pas d'opiacées pour moi

Pour quelles raisons ? J'avais banni l'héro de ma vie et vlatipas que le sort me colle des semaines de morphine gratuite...
J'ai pu utiliser la morphine à  bon escient, en respectant les dosages et les quantités et je n'ai pas dévissé même si j'ai pu apprécier le traitement pour un peu plus que le soulagement de la douleur.
D'ailleurs, c'est marqué noir sur blanc sur la notice du skénan, il ne faut pas craindre un traitement même si on a eu des soucis d'addiction.
Si tu peux te soulager avec du kratom, ton médecin te trouvera à  mon avis un traitement adapté.
Tu devrais tout de même demander une consultation spécialisée dans la douleur, pasque seul avec du kratom tu prends pas mal de risques.
En premier, tu es ton propre prescripteur et cela comporte des désavantages en particulier pour prévenir l'addiction, je ne te parle même pas d'un vrai suivi médical qui me semble primordial.
Ensuite, rien ne dit que tu as du kratom pur et sans adultérant ; il me semble que des échantillons coupés au tramadol ont été signalés. Et ça doit coûter cher...

Dernière modification par Mister No (17 novembre 2015 à  15:45)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Der Richter 
Serial Kilometreuse
000
Inscrit le 06 Jan 2015
52 messages
Salut,
Je sais que ce post date de 3 ans mais vu le peu d'infos qu'on peut trouver sur le kratom, c'est peut-être pas plus mal de donner ma propre expérience.
Perso je les prends sous forme de gélules car goût trop infect pour moi. J'en prenais beaucoup. 12 le matin, 12 le soir et des bonus dans la journée.
Dans les pires moments, je tapais dans les 60.
Maintenant, je suis en sevrage depuis 2/3 semaines et je suis aujourd'hui à 3. Je confirme que ce truc, c'est juste l'horreur. J'étais sous codo, j'ai fais le sevrage, pas easy car je prenais les doses max. Et puis je suis tombée sur un article sur le K, et je me suis dis que c'était peut-être pas mal de me commander ça pour atténuer le manque, pour m'occuper, pour combler ce vide que laisse la drogue quand elle n'est plus la.
Le sevrage de kratom, c'est juste un massacre. Mes symptômes sont plus ou moins les tiens. Ou du moins étaient car la dose que je prends maintenant est tellement risible qu'il n'y a plus vraiment de manque physique. Maintenant commence le manque psychologique. Je suis pire que molle, je m'emmerde, j'ai l'impression que je peux pas vivre sans drogue. J'ai jamais pu (ou pas bien longtemps) vivre sans un truc de substitution. Je fumais du shit, j'ai aussi arrêté il y a 3 semaines, because thunes car tout ça coûte une blinde.
Mais maintenant, malgré mon traitement pour ma dépression (norset et solian), je ressens une fatigue, une lassitude, un emmerdement profond et une déprime de plus en plus handicapante. J'ai plus rien. 3 gélules par jour, autant dire que c'est quasiment plus rien comme dose.
J'ai galéré comme une malade pour arrêter mais maintenant, je galère toujours, mais d'une autre façon. Je me demande en permanence comment font les autres, les gens sains, ceux qui peuvent vivre en étant complètement eux même.
Je vois un addicto et il ne connait pas du tout le kratom. Il a été honnête et ne sait pas quoi faire pour moi la dessus. Il m'a conseillé de voir un psychiatre. Je suppose que je vais faire l'effort de m'y traîner mais est ce qu'un/ qu'une , pour mon cas peut vraiment changer ?
J'suis déjà en train de réfléchir par quoi je pourrais combler ce vide intersidérale ...
J'ai eu l'héro il y a longtemps. De la coke. L'alcool, plus jeune encore que tout ça. La codéine. Les anxio of course, benzo et cie. Mais la ... je me gave de valium , d'urbanyl pour mon épilepsie surtout, et puis mon traitement pour la dépression. Mais ça fait rien bordel, qu'est ce qu'on peut se faire chier.
Est ce que quelqu'un, ici, a su devenir clean complètement, et vivre sa  vie de façon enfin "normale" ?
Il me reste une bonne boite de Kratom à la maison , qui se vide maintenant tout , tout, tout doucement, j'ai peur de craquer et de m'en enfiler de nouveau. Je le veux pas, je veux être comme les autres, je veux être comme les gens normaux. Mais on dirait bien que je le peux pas et ça m'achève un peu.
Est ce que je devrais me venger un peu sur le teush, comme avant ? Est ce que ça suffira ? Est ce qu'un 20 balles avec ma non- thune pourrait m'aider ?
J'en ai juste marre.
Si tu passes par la Jérôme, ou en es tu maintenant ?
Et si quelqu'un d'autre vis la même chose, qu'est ce que vous pensez de tout ça, et comment parvenez vous à gérer le K, le manque de K, le budget K, et surtout surtout, ce putain de vide ?

Salut, peace et courage à tous...

Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne

 

PigeonVoyageur 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 25 Dec 2019
2 messages
Salut

Je viens témoigner mon expérience mitigé et mystérieuse avec le kratom.

Depuis plus de 2 mois, je consomme du Kratom casi quotidiennement allant de 5g à 25g par jour.

Les effets semblent parfaits : relaxation musculaire, bien-être, énergie, chaleur, idées claires, sociabilité, etc.  À forte dose, le produit endors donc il est efficace  contre l’insomnie, l’agitation ou l’anxiété.

Je suis étonné et enthousiaste des effets ressemblant au café pour le coté stimulant et énergisant mais sans les effets parfois néfastes d’une surdose de caféine comme l’anxiété, sueur, puis fatigue. Le kratom efface l’anxiété ce qui le rend beaucoup plus attrayant que l’alcool et ses nombreux désavantages.

Il n’y a aucun “down”, de descente, comme une MDMA pourrait le faire par exemple.

J’ai essayé de toutes les couleurs,
vert, rouge, blanc sachant que les verts sont plus stimulants et les rouges plus sédatifs.

Les différentes sortes se rejoignent car une forte consommation de kratom vert est sédative et une faible consommation de rouge est stimulante.

Pour ce qui est des grade de qualité A, B, C. Je crois qu’il sagit de la qualité du séchage et de la mouture.

Il m’est souvent arrivé de mélangé avec du cannabis et ces deux produits issus d’une plante se complémentent bien. Le cannabis peut aussi venir apporter de l’appétit si le kratom vous la coupe.

Avec de l’alcool, ca commence à être dangeureux. Je dirais que l’alcool est une substance dangereuse seule mais encore plus lorsque mélangée.

Il m’est même arrivé de mélanger kratom, alcool et kétamine naïvement.
Les décès incluant le kratom comportaient un mélange de substances alors attention!

Je n’ai à ce jour pas connaissance des effets du kratom sur la santé physiques des organes comme le FOIE
ou le système nerveux. Je trouve qu’il manque beaucoup d’information sur le sujet. Peut-être connaissons-nous les effets psychologiques de la substance, mais il serait important d’étudier l’impact sur notre biologie.

J’ai récemment commencé à faire une sorte de yoga chaud à 40degrés, ce qui fait en sorte de suer énormément.
Suite à un cours intense fait en étant sous kratom, je suis allé boire quelques bieres fortes avec des amis.
Erreur! Je n’aurais jamais dû abuser mon corps à ce point.

Je décide le lendemain, d’essayer d’aretter le kratom quelque jours pour voir s’il y aurait un sévrage.
Psychologiquement, c’est très tolérable, il y a une légère différence avec le mode de vie hyper actif sous kratom mais sinon rien de trop grave.

Mais le pire, c’est à l’endormissement pour les premiers jours. En ayant été habitué à m’endormir sous gros sédatifs, les effets d’engourdissement se renversent : des sensations de courant électriques dans les bras, un fourmillement désagréable qui me poussait à m’agiter /m’auto-masser les bras. J’ai lu sur internet qu’il s’agirait d’impatiences qui peuvent se produire dans les membres lorsqu’il y a une baisse d’activité nerveuse à l’endormissement. Probablement aussi relié à un manque de nutriment; fer, minéraux, vitamines, déshydratation.
Je tente donc de super bien m’alimenter pour ne pas revivre cette insomnie douloureuse.
Après 5jours, aucuns maux physiques outre une légère mélancolie.
C’est l’hiver, le temps des fêtes, et ca réconforte d’avoir un petit(grand?) high de kratom. Ca compense la solitude, rend plus créatif et détendu.

À l’avenir, je m’autorise à consommer le kratom sans en abuser, ne plus mélanger avec d’autres subtances trop fortes et surtout, faire des pauses de temps à autres.

Je m’inquiète toutefois de l’importance des effets de cette drogue interdite à la consommation, donc, y’a t’il des gens qui pourraient m’éclairer sur les impacts sur la santé et sur la santé mentale ?

Merci ! 

La modération a bien meilleur goût!

PigeonVoyageur

Hors ligne

 

PigeonVoyageur 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 25 Dec 2019
2 messages
Les effets positifs du Kratom m’ont presque faits oublier les effets négatifs du sévrage, j’avais oublié de m’entionner dans mon commentaire :
quelques sueurs noctures donc avoir des couvertures adéquates qui vont vous réchauffer, mal de coeur et perte d’appétit pour les premiers jours donc le cannabis est d’une grande aide.

Il faut dire que j’ai stopper le kratom lors d’un hangover d’alcool et en étant dans mes menstruations donc un méchant mélange pour ne pas bien aller haha!

Et dernière chose importante :
le Kratom est un fort diurétique donc il vous déshydrate en vous envoyant à la toilette souvent.
Pensez à boire bcp d’eau pour ne pas être constipé et déshydraté smile

Et vous ?

Dernière modification par PigeonVoyageur (25 décembre 2019 à  04:06)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 2jCommentaire de La tielle (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    24 septembre 2020Commentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Descente - Insomnie de +24h et espacement MDMA
    Il y a 24hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Première publication ... Bonjour tout le monde ^^
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Tr lsd + sex
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Groll dans [LSD 25...]
     Forum 
    Actualité - Quel tarif
    Il y a 13mnCommentaire de marvin rouge dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Interaction candy-flip et lythium
    Il y a 46mnCommentaire de Haupayy dans [LSD 25...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Injecter - Premier shoots
    Il y a 2h
    6
    Commentaire de Meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Première fois - Premiere fois sous truffe PANDORA
    Il y a 3hCommentaire de psyloshit_ dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Bang - Bang dans une pomme
    Il y a 4hCommentaire de Quayza dans [Cannabis...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Analyse de drogue - Où et comment analyser ses drogues en Belgique?
    Il y a 5h
    3
    Commentaire de toudan019 dans [Conseils généraux de...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Produits de coupe - Weed effet chelou trop intense
    Il y a 5h
    6
    Commentaire de LLoigor dans [Cannabis...]
    (49 réponses)
     Blog 
    Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl
    Il y a 11hCommentaire de Marco 68 dans le blog de Azerbarit
    (13 commentaires)
     Blog 
    L'overdose de Bandol où le début de la stigmatisation de l'héroïnomane
    Il y a 23h
    6
    Commentaire de Agartha dans le blog de Junon
    (7 commentaires)
     Blog 
    Mon piège, quelle histoire.
    Il y a 2jCommentaire de PsychoAspie dans le blog de Akaion
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 02:21
     PsychoWIKI 
    Cocaine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Shit dur
    par filousky, le 20 Oct 2020
    Biscotte42, c'est pas la première fois que tu écris des choses sur la coupe du shit. As-tu, une fois dans ta vie, essayé de décompacter une plaquette déjà dure de shit de cité moyen ? Si oui et que tu as réussi à obtenir un tas de trichomes en poudre pouvant être mélangée avec un produ...[Lire la suite]
     TR: Grosse claque avec du butane
    par psyloshit_, le 17 Oct 2020
    Hello ! Je vous fais ce petit Tr a chaud car je viens de tester le butane a grosse pour la première fois il y a de ca a peine 2h. Alors déjà faut savoir que j'ai déjà consommer une dizaine de fois du butane mais jamais comme ca, c'est a dire que j'avais des effets leger tel que, bien être ,...[Lire la suite]
     Brorphine information retour d'expérience
    par Okysho, le 18 Oct 2020
    Salut, Aujourd'hui je vais parler de mon expérience avec la brorphine. J'ai décidé de lancer cette discussion car je n'ai trouvé que très peu d'informations à propos de ce RC sur internet et le peu d'information que j'ai trouvé était en anglais uniquement et provenait de Reddit. Tout d'abord...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Lis un peu ce qui t'es dit plus haut ça devient gênant. Psilo dans [forum] Weed effet chelou trop intense
    (Il y a 4h)
    Ouin ouin la drog c le diabl dans [forum] Premier shoots
    (Il y a 4h)
    Non pe moi les belles veines, jprend l'apero avc Satan! M. Red dans [forum] Premier shoots
    (Il y a 7h)
    Il reste une place pour mon champi ? Post nul, à se demander si pas provocateur dans [forum] Premier shoots
    (Il y a 8h)
    Merci du retour constructif :) Nemesia dans [forum] 2-FPM, un dérivé totalement inconnu du 3-FPM
    (Il y a 11h)

    Pied de page des forums