Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ? / PsychoACTIF

Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?


#1 23 mai 2016 à  22:52

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Mots-clés: [escitalopram]

Bonsoir à  tous,

Pour une fois je ne viens pas sur le forum pour moi mais comme indiqué pour ma grand-mère...
Je vous résume la situation :
Suite à  une mauvaise passe elle a commencé à  consommer un antidépresseur, de l'Escitalopram précisément ( vendu parfois sous le nom de Seroplex, Lexapro et sûrement d'autres. ). Elle en prend sans interruption depuis au moins quatre ans, et ajoute à  cela de l'alcool. Pas en grosse quantité, mais tous les jours et a de plus en plus tendance à  être pompette à  la fin de ses repas, puisqu'elle a progressivement augmenté son nombre de verres par repas. 
Elle est âgée de 83 ans, et prends en plus de cela divers autres médicaments ( pour des problèmes de thyroïde notamment ).

D'après les tests qu'elle a réalisés elle n'est pas touchée par Alzheimer, mais elle est de plus en plus confuse, souvent ne termine pas ses phrases, oublie beaucoup, rit en permanence même lors d'évènements assez graves ou dans des situations où elle n'est pas censée le faire. Elle a de fortes sautes d'humeur pas toujours justifiées et le reste du temps semble être dans une euphorie "artificielle". Elle a également depuis ces dernières années développé des sortes de tics , elle bouge sa bouche sans arrêt de manière anormale.
Ma mère met ces choses sur le compte de la vieillesse, mais moi qui ait consommé et côtoyer des gens sous substances, je vois les choses différemment. Son comportement me fait beaucoup pensé à  certains effets que peuvent produire les drogues.

Dans le doute j'ai voulu en savoir plus sur ce qu'elle prenait, aussi je l'ai expérimenté sur moi. Je voulais voir un peu l'intensité et les effets produits, pour essayer de mieux comprendre son état.
Le verdict est pour moi sans appel même si beaucoup le contesteront sûrement : j'ai trouvé une ressemblance avec la MDMA à  dose basse. Bien sûr ce n'est pas totalement identique, mais j'ai perçu des changements dans mes pensées, des choses qui ressemblent à  cette drogue. Physiquement j'ai ressenti des bouffées de chaleur, des frissonnements, de l'agitation motrice.
D'après la notice l'Escitalopram est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine, or si je ne me trompe pas la MDMA fonctionne aussi sur ce principe : malgré les différences, le "lâché de sérotonine" peut-être produit-il des effets qui peuvent être proches entre les deux produits ? ( Arrêtez moi si je suis en train de dire une grosse connerie hein ! )

Bref on est pas là  pour parler de moi. Ce que j'ai ressenti avec le médicament me fait très peur : je m'inquiète beaucoup pour sa santé et je crois que c'est en bonne partie à  cause de ce produit que son état s'est autant aggravé ces derniers temps. L'apparition de tout cela correspond au début de son traitement, même si c'était léger au début et s'est aggravé de façon très violente depuis environ 2-3 ans.  Si à  21 ans j'ai senti des effets psychiques et physiques notables, que doit-il en être sur une personne de 80 ans passés ? En considérant en plus l'alcool qu'elle ajoute à  son traitement régulièrement, je trouve ça très alarmant.

A son âge, bien sûr il ne lui reste plus beaucoup de temps même en arrêtant le médicament, mais je me sens très mal de la voir ainsi et de constater que personne dans ma famille ne réagit.
Je ne sais pas quoi faire. Elle a l'air heureuse ainsi, devrais-je la priver d'une fin de vie qui lui convient ? Certes , son bonheur est artificiel, son traitement semble beaucoup affecter son corps et son esprit, mais si en arrêtant elle se sent angoissée ou malheureuse est-ce que ça vaut le coup ? Comment priver une personne de cet âge de profiter de ces derniers plaisirs comme quelques verres de rouge à  table ou de ces "pilules du bonheur" ?

Je ne sais pas si je dois en parler à  ma mère, à  mon grand-père ou à  elle directement, si je dois faire quoi que ce soit. La question est très délicate...

Qu'en pensez-vous ? A ma place que feriez-vous ?
Même sans pouvoir répondre à  ma question : si vous avez expérimenté l'Escitalopram, avez-vous eu des effets comparables à  d'autres drogues, la sensation d'être "perchés" ? Vos témoignages m'aideraient sûrement à  mieux comprendre l'état de ma grand-mère, les effets d'une substance sont très subjectifs et je ne peux pas me baser que sur moi même pour me faire une idée..

Merci d'avance pour vos conseils.


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#2 23 mai 2016 à  23:39

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
3700
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3324

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

C'est un traitement!

Que veut dire bonheur artificiel? Qui dit que le bonheur d'une vie normale n'est pas artificiel aussi? Tout bonheur est "artificiel" dans le sens où il est éphémère et les jugements de valeur à  ce propos sont seulement des points de vue personnels sans objectivité. Pour l'ascète en retraite spirituelle, le bonheur du sexe ou celui d'avoir des beaux enfants est "artificiel". Pour le communiste, le bonheur de l'abondance de biens est artificiel. Pour une personne en sommeil profond tout bonheur autre que celui de son sommeil en cours est artificiel et sans intérêt, etc. C'est donc complètement subjectif.
Bien entendu le bonheur des drogues a des inconvénients spécifiques, en particulier il n'est pas socialement reconnu comme vertueux parce qu'il n'est pas partagé... Mais si tu mets ce même bonheur au milieu d'une table sous forme d'une bouteille de Bourgogne et que tu la partages, là  tout le monde est d'accord... Alors on voit bien que ce sont juste des points de vue subjectifs sans rapport réels avec la vertu.

Mais bon, vu qu'effectivement ce bonheur pose des problèmes pratiques spécifiques, si tu penses qu'il y a des options plus intéressantes pour ta grand mère, pourquoi ne pas en parler à  son médecin et lui exposer la situation? Mais simplement évite de classifier les bonheurs et de te mettre dans une position où tu serait dépositaire d'un "ordre moral" ou d'une "vérité" car c'est très arbitraire.

Content de te lire Amaranthe, ça faisait un moment que je ne t'avais pas lue.

Dernière modification par Syam (23 mai 2016 à  23:39)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#3 23 mai 2016 à  23:50

lebongas 
Banni
France
000
Date d'inscription: 08 Mar 2016
Messages: 237

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

les antidepresseurs et les drogues n'on qu'une seule difference . l'un est legal l'autre illegal. maintenant pour ma part si elle se sent bien dans ces pompe comme sa pourquoi lui privée de profiter dun bon verre et de ces cachet qui lui empeche detre triste? tu sais on nous interdit deja suffisament de chose et je pense qu'a 80 ans c'est pas un age pour changer les habitudes de ta mami dans le sens ou elle se sens bien comme sa. si tu veut lui faire plaisir paye lui une bonne bouteille de ce qu'elle aime bien et fait lui des calins tant que tu le peut encore apres il sera trop tard...

Hors ligne

#4 23 mai 2016 à  23:51

lebongas 
Banni
France
000
Date d'inscription: 08 Mar 2016
Messages: 237

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

sinon ta de la chance qu'elle rigole pour rien moi quand je vais voir ma grand mere elle tire une tronche d'enterement... je devrai peut etre lui donner des anti depresseur tiens ...

Hors ligne

#5 24 mai 2016 à  00:07

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Bonsoir Syam,
J'apprécie les débats philosophiques quand je poste un sujet sur les fractales, mais là  je recherche des réponses comment dire... un peu plus concrète ?
Contente de te relire malgré tout aussi  smile.

Que son bonheur paraisse "artificiel" en soit ça n'est pas le fond du problème, les moments d'extase que les drogues m'ont parfois procuré même si déclenché par un produit et donc plus risqué que les autres sont pour moi aussi beaux et légitimes que ceux que j'ai sans produit.

Le problème c'est déjà  que ce médicament a l'air de l'affecter physiquement : ça se voit avec les mouvements compulsifs et incontrôlables de sa bouche, et le fait aussi qu'elle grince aussi parfois fortement des dents. Quand j'évoquais le "bonheur artificiel" je pensais en fait surtout au fait d'elle a l'air perchée, vraiment sous l'emprise d'une drogue.
Je la connais bien, et là  je sens qu'elle a changé, que son comportement, sa façon de parler etc ne sont pas normaux.
Et en essayant le produit ça me fait vraiment peur , parce que j'ai pris une dose normale, or je crois qu'elle en prend plus... Elle a de nombreuses fois abusé de ces médicaments pour la thyroïde , en décidant toute seule qu'elle préférait en prendre deux plutôt qu'un, donc elle est aussi capable d'augmenter d'elle même les doses de son antidépresseur malgré les conseils d'un médecin.

Dernière modification par Amaranthe (24 mai 2016 à  00:08)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#6 24 mai 2016 à  00:11

groovie
Modérateur
15700
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 5093
Blogs
fb

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

salut

moi je commencerais par la mettre dans un fauteuil et à  pousser le dit fauteuil jusqu'à  son médecin traitant où je lui expliquerais le problème, on changerait le traitement et voila.

les petits vieux sont gavés de médocs de nos jours, surtout en maison de retraite etc
sans nous , personne peut les défendre quand ils sont gavés d'effets secondaires, tu as bien fait de réagir.

++


Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#7 24 mai 2016 à  00:19

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Lebongas, je comprends ce que tu veux dire, et c'est justement pour ça que je suis un peu perdue. Je n'aime pas pas assister à  ça, mais bon après tout, l'arrêt du traitement ne la ferra pas vivre plus longtemps et si cela peut lui permettre de passer ses dernières années avec le sourire...
Elle ne se rend pas compte de comment elle est, peut-être que ce n'est pas plus mal si elle ne voit pas la détérioration de sa santé..

Je ne vois pas de quel droit, pour des sentiments personnels, je devrais lui imposer un sevrage douloureux, et en même temps c'est très dur de la voir ainsi...


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#8 24 mai 2016 à  00:23

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Viegroo : j'ai une connaissance qui a travaillé en maison de retraite et en effet là  dedans on voit des choses horribles... Tellement de personnes âgées, isolées qu'on infantilise même lorsqu'elles ont encore toute leur tête et qu'on bourre de médocs en tous genres, qu'on laisse mariner de longues heures dans leur couche sale parce que "le budget accordé à  cette personne n'autorise que trois couches par jour" (histoire vraie ).

Merde, avec ces réponses différentes je suis en plein dilemme là ...


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#9 24 mai 2016 à  00:25

lebongas 
Banni
France
000
Date d'inscription: 08 Mar 2016
Messages: 237

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

je comprend ton désarois cest vrai que jai connu sa avec ma 2 eme grand mere qui a choper alzaimer... sauf qu'elle avais jamais pris de cacher de sa vie... les antidepresseur sa joue grave sur les neuronne cest une drogue un peu comme lextasie en fait... et comme tu as si bien dit un sevrage serai douloureux et a cette age elle nen en rechaperai peut etre pas ... et puis finalement qu'est ce quil leur reste au personne agé apart le moral? donc si sa lui fait du bien son cachet et son verre moi je dit laisse la finir sa vie comme sa... cest un moindre mal quand tu voit comment certaine personne finisse leur vie  sans plus aucune dignité sans famille etc...

Hors ligne

#10 24 mai 2016 à  00:28

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
3700
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3324

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Et ben à  part en parler avec son médecin... Tu vas quand même pas lui confisquer un traitement prescrit par un professionnel... Si?
Je suis d'accord que les inconvénients du traitement sont réels, si en plus elle pousse un peu les doses bon ben... C'est avec celui qui prescrit qu'il faut une petite explication à  mon avis.
En tout cas lui faire la morale serait vraiment douteux : ça fonctionne pas mieux avec les personnes âgées qu'avec les adolescents ;-)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#11 24 mai 2016 à  00:41

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Lebongas : Ah ouais dur... Ma grand-mère est pas non plus complètement incohérente, elle est capable de discuter etc, mais bon je la sens vraiment défoncée quoi. J'ai l'impression d'être dans Requiem for a dream là , c'est carrément badant ^^'..

Syam : Je ne pensais pas lui "confisquer", je me vois mal cacher ses boîtes de médocs et lui dire "non on touche pas ! " comme à  un enfant. Pas plus que de lui faire la morale en soi, je serais plutôt mal placée pour reprocher à  quelqu'un d'abuser d'un produit x) ! Je pense que si j'ai un rôle à  jouer là  dedans, c'est juste d'avertir les autres ( famille et médecin ) et ensuite qu'un professionnel de santé plus calé que moi s'en charge. Elle prend d'autres médicaments qui n'ont rien à  voir avec les psychotropes, je n'ai pas assez de connaissance pour savoir si en réalité oui ou non le traitement doit être arrêté, du fait des interactions entre tout ce qu'elle prend. Qui sait si elle cesse ça sera encore pire !
C'est plus le dilemme moral qui me fait bloquer, elle a l'air contente comme ça, pourquoi devrais-je la déranger au lieu de la laisser profiter tranquillement avant de partir ?...

Mon oncle ( son fils donc ) est médecin mais ils se sont gravement embrouillés ( c'est en partie pour ça qu'elle a fait sa dépression et qu'elle a commencé les cachets ) donc je devrais probablement lui en parler aussi. Son psychiatre est à  Paris donc je ne peux pas le voir, mais on doit pouvoir trouver son numéro de téléphone...

Ma mère, mon grand-père ont très peu de connaissances sur les drogues, pour eux les antidépresseurs etc sont uniquement des médicaments, ils ne comprennent pas que ça peut nuire physiquement de manière grave et que ce sont quelque part des drogues. Ils n'ont jamais fait le lien entre les médicaments et comment elle est actuellement. Mon oncle est en plus gériatre donc pour le coup je devrais sûrement lui en parler...

Dernière modification par Amaranthe (24 mai 2016 à  01:00)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#12 24 mai 2016 à  01:29

stella 
Psycho junior
100
Date d'inscription: 25 Sep 2007
Messages: 358
Blogs

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

J'ai pris du seroplex pendant plusieurs années et cela ne m'a jamais défoncé. Peut-être qu'en effet c'est la vieillesse qui agit de cette manière sur ta grand mère. Si tu es inquiète pour elle tu pourrais peut-être en parler à  un de ces médecins.

Dernière modification par stella (24 mai 2016 à  01:32)

Hors ligne

#13 24 mai 2016 à  01:40

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Merci Stella.
Comme quoi les effets des médocs etc doivent vraiment varier d'une personne à  une autre, quand j'ai essayé je n'étais pas "défoncée" mais bon j'ai quand même senti des trucs quoi O.o !
Est-ce moi qui suis folle et qui me crée des effets purement psychologiques et psychosomatiques ? J'espère vraiment que ce n'est pas le cas...
A quel dosage en prenais-tu et durant combien de temps si ce n'est pas indiscret ?

Dernière modification par Amaranthe (24 mai 2016 à  01:44)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#14 24 mai 2016 à  01:46

stella 
Psycho junior
100
Date d'inscription: 25 Sep 2007
Messages: 358
Blogs

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Je ne saurai pas te dire à  combien j'étais exactement car j'ai fais tellement de traitement anti dépresseur que je mélange un peu tous les dosages. Je ne devais pas à  être moins de 10mg et je crois en avoir pris 2 ans mais ca date. Je sais que j'ai pris de la fluoxetine, paroxetine, mianserine. Et sûrement d'autre. Mais tout ça pour te dire qu'aucun ne m'a jamais défoncé.
Les seul produits qui pouvaient me défoncer c'était plus les benzo. Elle n'en prend pas ta grand mère?

Hors ligne

#15 24 mai 2016 à  01:51

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Non, je ne pense pas. Je n'ai jamais vu de boîte de benzo ( ça m'aurait marqué ) et personne n'en a évoqué.
Elle vante beaucoup les mérite de son antidépresseur ( au point même de dire à  ma mère de m'en faire prescrire à  moi aussi, "pour régler mes problèmes comme les siens" ) donc je pense qu'il lui suffit.


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#16 24 mai 2016 à  01:53

stella 
Psycho junior
100
Date d'inscription: 25 Sep 2007
Messages: 358
Blogs

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Je pense que tu as le droit d'être inquiète de son état. Tu devrais en  parler à  son médecin. Tu lui dis tout ce que tu as remarqué de nouveau et que cela t'inquiète. Il saura te dire si cela provient des médicaments ou pas. Mais elle a l'air d'en être contente donc c'est plutôt positif

Hors ligne

#17 24 mai 2016 à  01:58

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Oui voilà  si elle se sent bien c'est déjà  ça !


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#18 24 mai 2016 à  08:03

muttermutter 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 02 Apr 2015
Messages: 24

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Bonjour, je crois que je profiterais pour échanger avec elle sur ton expérience et la sienne. En lui disant que tu comprends et que pourtant les effets secondaires ( tics) te préoccupe et que vous pourriez demander ensemble au médecin comment garder les bons effets et essayer de ne pas avoir les effets qui te préoccupent. Comme tu as une expérience à  échanger avec elle..il ne s agit pas de décider pour elle mais de la considérer.

Hors ligne

#19 24 mai 2016 à  09:37

Recklinghausen 
Modérateur
France
19800
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 5843

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Salut,

Mais qu'est ce que c'est que cette intrusion dans la vie de cette personne âgée ??

Sympa les tests pour savoir si elle a pas Alzheimer ou si elle est pas confuse...

Des fois que la preuve soit évidente, qu'elle se drogue parce qu'elle n'a forcément plus sa tête demon1

Plus qu'à  la mettre sous tutelle ( ou une curatelle, c'est mieux quand ça reste dans la famille )... Pis l'obliger à  décrocher !!

C'est vrai, franchement, que les jeunes puisent se droguer... Pourquoi pas... Mais les vioques ?
Faut quand même pas deconner roll

Gaffe avec les peurs... Ça peut faire disjoncter le raisonnement empathique.

Sinon, pas étonnant pour le serpolex ( ou la paroxetine... Stella doit avoir une très grosse tolérance wink )... Mais généralement la " ressemblance " s'arrête aux mâchoires qui crispent un peu... Sinon, c'est du long terme pour des effets bénéfiques attendus ).

etre franche avec elle en lui parlant de tes inquiétudes... super

Savoir rester à  sa place... C'est pas mal non plus.

Vla comme je serais vert si un de mes descendants me sucrait ce que je consomme... Parce que son café à  un petit goût amer d'inquiétude quand il se trouve à  quelques kilomètres de moi ( ou quelque soit ses raisons, je ne peux que tenter d'imaginer... Mes petits sont pas encore en âge de procréer... Mais va falloir que je prenne certaines précautions en pratiquant tel l'écureuil... Au pire, je choperai Alzheimer et je me rappèlerai plus de mes caches  drapeau-blanc  ).

Prend soin d'elle,


Reck.

Reputation de ce post
 
J'ai essayé de le dire avec plus de diplomatie mais bon ;) /Syam
 
Ca m'évite de poster, je serais redondant. Yoshi ;)
 
Tu fais mon job, merci. Fil

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

#20 24 mai 2016 à  10:34

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
10101
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3569
Site web
fb

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Amaranthe a écrit

Dans le doute j'ai voulu en savoir plus sur ce qu'elle prenait, aussi je l'ai expérimenté sur moi. Je voulais voir un peu l'intensité et les effets produits, pour essayer de mieux comprendre son état.
Le verdict est pour moi sans appel même si beaucoup le contesteront sûrement : j'ai trouvé une ressemblance avec la MDMA à  dose basse. Bien sûr ce n'est pas totalement identique, mais j'ai perçu des changements dans mes pensées, des choses qui ressemblent à  cette drogue. Physiquement j'ai ressenti des bouffées de chaleur, des frissonnements, de l'agitation motrice.
D'après la notice l'Escitalopram est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine, or si je ne me trompe pas la MDMA fonctionne aussi sur ce principe : malgré les différences, le "lâché de sérotonine" peut-être produit-il des effets qui peuvent être proches entre les deux produits ? ( Arrêtez moi si je suis en train de dire une grosse connerie hein ! )

Salut,

Juste là  dessus: Tu ne peux absolument pas comparer les effets que tu as ressentis et ceux que pourraient ressentir ta gd mère. En effet, tu as pris cela alors que tu n'en avais pas besoin alors qu'elle, le prend comme un traitement. Je vais volontairement exagérer le trait, mais c'est comme si tu testais un antipsychotique alors que tu n'es pas schizophrène par exemple. L'haldol est un truc qui assommerait un mammouth, j'avais un pote schizo qui en prenait et il était parfaitement normal et éveillé alors que moi j'aurais été total à  la rue avec le 10eme de son dosage......

Pour le reste, la seule question à  se poser selon moi, c'est si ta gd mère le vit bien ou si elle est mal ou malheureuse (et c'est surtout ça qu'il faudrait creuser en discutant avec elle).
Infantiliser les vieux c'est vraiment dégueulasse et la dernière chose à  faire. D'après ce que tu en dis, elle semble quand même avoir toute sa tête, par conséquent, parles en avec elle, je crois que c'est le mieux à  faire dans un premier temps. Dis lui que tu t'inquiètes pour elle et parlez en. Perso, c'est ce que je ferais si ma grand mère était encore de ce monde.


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

#21 24 mai 2016 à  10:38

lebongas 
Banni
France
000
Date d'inscription: 08 Mar 2016
Messages: 237

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

lebongas a écrit

les antidepresseurs et les drogues n'on qu'une seule difference . l'un est legal l'autre illegal. maintenant pour ma part si elle se sent bien dans ces pompe comme sa pourquoi lui privée de profiter dun bon verre et de ces cachet qui lui empeche detre triste? tu sais on nous interdit deja suffisament de chose et je pense qu'a 80 ans c'est pas un age pour changer les habitudes de ta mami dans le sens ou elle se sens bien comme sa. si tu veut lui faire plaisir paye lui une bonne bouteille de ce qu'elle aime bien et fait lui des calins tant que tu le peut encore apres il sera trop tard...

ce message m'a vallu une reflection merdique ... c'est pas la 1ere fois que sur ce forum je participe a un post et que je me fait limite insulter. la sa commence vraiment a me gonfler . et reck le nul il t'emmerde bien profond sale con

Reputation de ce post
 
Pas d'insultes sur le forum!!! Shao

Hors ligne

#22 24 mai 2016 à  11:07

Recklinghausen 
Modérateur
France
19800
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 5843

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Yop,

Cool lebongars... Déjà  mon étoile était verte wink

Et c'était pas une insulte... Juste pour faire court... Car l'écrit me plait ( le fond ) mais...

Je peux pas te laisser écrire que d'un côté y'a les médicaments qui sont légaux et que la drogue est illégale...

Sans parler des RC, il existe un panel de plantes qui sont considérés comme des drogues... Et qui sont tout à  fait légale !!

Je pense que t'as pas dû trouver le côté humoristique wink

Pis pour finir de m'expliquer... Ben le thread n'est pas dédié au débat sur la législation francaise des stupéfiants, c'est pour ça qu'une petite étoile ( verte je le rappelle ) était plus propiçe qu'une longue explication hors sujet.

Désolé pour le HS...

Reck.


L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

#23 24 mai 2016 à  11:14

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Muttermutter :
Oui, comme tu le dis bien , j'ai pas à  décidé en soi. Comme j'ai dit plus haut à  Syam je crois, ce que je dois faire dans cette histoire c'est simplement faire part de mes inquiétudes là  dessus, pour qu'ensuite ma grand-mère, le reste de ma famille et un médecin voient tout ça ensembles.

Recklinghausen :
Je pense pas que la tutelle soit vraiment nécessaire, parce que elle est pas complètement démente non plus. C'est assez difficile de décrire le truc à  des gens qui ne connaissent pas la personne : "être confuse" peut vouloir tout dire...
Elle sait où elle est, elle ne se trompe pas entre les personnes, c'est plus subtil que ça.

Sinon je te comprends, moi aussi ça me déplairait beaucoup qu'on me confisque un produit sans me laisser décider ! Beaucoup de gens infantilisent complètement les personnes âgées, en se mettant à  décider de ce qui est bon pour eux sans les consulter. Je n'ai pas tendance à  faire ça, je pense qu'il y a un respect à  avoir face à  leur "sagesse" , et un respect à  avoir comme pour n'importe quel être humain en fait.

Pour les effets du Seroplex, tu me rassure un peu ^^.
Ma dernière conso de produit libérant de la sérotonine remonte à  environ 5 mois, donc mon "stock de sérotonine" est en ce moment certainement bien plein, le petit lâché du neurotransmetteur au repos depuis un moment a du faire un petit truc ?! Effectivement maintenant que tu le dis, il y a forcément une différence avec la situation de Stella qui a pris des antidépresseurs longtemps, moi je crois que c'est même la première fois que j'en prends un.

Pour les novices etc qui passeraient ici, surtout ne vous dîtes pas en lisant mon post qu'avec du Seroplex on peut avoir vraiment les effets de la MDMA ! D'une part mes effets étaient subtils et très légers et aussi ils résultent d'une perception et d'une réaction personnelle.
Je n'étais pas défoncée, c'était une ressemblance avec UNE PARTIE seulement des effets qui me sont propres avec la MDMA. Et encore, comme précisé dans le premier post, des effets de MDMA à  dose basse, j'aurais même du dire très basse en comparaison à  ce qu'on recherche pour une prise récréative du produit.


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#24 24 mai 2016 à  11:26

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Oulà  vous réagissez trop vite ! J'écris une réponse et une fois postée de nouveaux posts sont arrivés ! x).

Mascarpone :
Ta réflexion n'est pas idiote, effectivement difficile en soi de me baser sur moi pour en déduire les effets sur elle. Après pour être franche, je ne pense pas qu'à  la base ma grand-mère ait une maladie mentale : tellement de gens "normaux" ont des phases où ça va mal et prennent des antidépresseurs en "traitement".
Une émotion humaine comme la tristesse est-elle une maladie ?
Enfin, on va pas se lancer dans un débat sur la psychiatrie, ça risque d'être long et de nous éloigner de ce qui concerne ma grand-mère, tout comme de débattre sur ce qui doit être considéré comme drogue ou pas ^^.

Lebongas, on se calme smile ! Il t'a mis une étoile verte et à  la fin de sa remarque un smiley souriant, je pense pas que c'était mal intentionné, n'entre pas en guerre, y'a pas de problème ! wink

Dernière modification par Amaranthe (24 mai 2016 à  11:27)


"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#25 24 mai 2016 à  11:41

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
10101
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3569
Site web
fb

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Amaranthe a écrit

[. Après pour être franche, je ne pense pas qu'à  la base ma grand-mère ait une maladie mentale : tellement de gens "normaux" ont des phases où ça va mal et prennent des antidépresseurs en "traitement".
Une émotion humaine comme la tristesse est-elle une maladie ?

Comme tu dis, on ne vas pas se lancer sur un débat là  dessus....wink
D'autant que dans ma réponse, justement, j'ai voulu rester le plus neutre possible sans y inclure mes opinions perso sur le sujet.....J'ai souvent eu cette conversation avec les médecins avec qui je bosse et ils sont ok avec moi à  100%. A savoir, que de nos jours, en France (ailleurs je ne sais pas) on médicalise les vieux quasi systématiquement et c'est une hérésie.....Et si il n'y avait que les vieux......roll
M'enfin, comme dirait Gaston wink, dans une société où tout est fait de plus en plus pour nier ce qui peut s'approcher de près ou de loin de la mort et de la fin de vie, et ce, parfois dès le plus jeune âge, on ne va pas vers de l'amélioration en la matière......Le jour où on intègrera que la mort et la vieillesse font partie intègrante de toute vie (normalement), je pense qu'on ira bien mieux et qu'on n'aura bien moins besoin de toutes ces pilules à  la Orwell.......


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

#26 24 mai 2016 à  14:33

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
3700
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3324

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

C'est tout le problème (en effet Mas), de savoir si on lui a prescrit ça par réflexe en se disant "pas grave les effets secondaires elle est âgée" ou si ça répond à  la demande de la grand-mère. Dans le premier cas ton aide est bienvenue pour remettre les souhaits réels de mamie au centre des prescriptions, dans le second cas il faut évidemment respecter son choix et la laisser consommer son produit comme elle l'entend.
C'est pourquoi je maintiens que j'irais voir le prescripteur pour lui demander si le traitement est éventuellement responsable des effets secondaires, et pour savoir si ce traitement répond à  une demande de grand-mère pour soigner un symptôme et voir s'il répond efficacement à  cette demande. Les autres manières d'intervenir me semblent de relever du "je sais mieux que toi ce qui est bon pour toi"...


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#27 24 mai 2016 à  14:38

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Mascarpone :
Si il n'y avait que les vieux ouais... Certaines pratiques de la psychiatrique rappellent vraiment le "soma" donné au peuple dans "Le meilleur des monde" d'Aldous Huxley...
Les personnes âgées sont effectivement souvent bien mal traitées, comme si notre société considérait qu'ils ne sont plus utiles. On les entasse dans des maisons de retraite, on leur donne des médocs pour les calmer, plutôt que de parler avec eux, de les écouter et de les accompagner vers la mort avec sérénité.

De plus en plus de gens fantasment avec des projets scientifiques voulant limiter la détérioration du corps, allonger sans arrêt la vie, mais le vieillissement est le fruit de phénomènes complexes qu'on est loin de pouvoir contrer ou maîtriser. Et même si un jour nous y arrivons, à  mes yeux ça ne sera pas une bonne chose.
Je pense que nous sommes faits pour la mort, et que l'immortalité si elle était possible serait horrible à  vivre. Sans mort, quelque part la vie n'a pas de sens smile !  Bref.

----------------------------------------

Pour en revenir au sujet de départ, je vous remercie tous de m'avoir partagé votre avis smile. Poser des mots sur la situation et écouter les avis permet d'y voir plus clair.

En ce moment elle n'est pas là , je pourrais la voir mi juin, donc je pense que je vais en parler directement avec elle. En savoir plus sur les quantités qu'elle prend, lui demander ce qu'elle ressent, lui expliquer pourquoi je me fais du souci pour elle.
Réciproquement, elle s'inquiète beaucoup pour moi à  cause de pleins de raisons, donc je crois qu'il sera vraiment bénéfique pour nous deux que chacune fasse part de ses sentiments envers l'autre.

J'ai essayé de glisser quelques mots à  ma mère ce matin : "Je crois que les médicaments ont des effets sur elle, il faudrait peut être parler à  son médecin etc", mais elle ne semble pas s’en soucier plus que ça. Pour elle c'est la vieillesse et elle a l'air d'aller bien (psychologiquement en tous cas, physiquement moins..), donc pas d'inquiétude de son côté.

Dernière modification par Amaranthe (24 mai 2016 à  14:41)

Reputation de ce post
 
On est 100% d'accord Mas
 
entièrement d'accord au sujet de la mort. Thraxx

"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#28 24 mai 2016 à  15:12

Amaranthe 
Polyconsommatrice
100
Lieu: In the sky with diamonds !
Date d'inscription: 16 Jun 2014
Messages: 707

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

J'ai l'impression via les commentaires et les remarques en étoile que je passe aux yeux de certains un peu pour la fille tyrannique qui cherche à  imposer son avis.
Pour la dernière fois : je n'essaie pas de la forcer à  arrêter ses médicaments, je n'ai pas l'intention de lui prendre ou de lui faire des sermons comme quoi " bouh c'est pas bien ! " comme si elle était incapable de savoir ce qui est bon pour elle.
Je suis juste -je pense- légitimement inquiète, et la question était de savoir si je devais en parler ou si, dans la mesure où la situation a l'air de lui convenir, je ne devais pas justement la laisser tranquille et la laisser profiter du temps qu'il lui reste à  vivre comme elle l'entend. 

Au nom de la liberté absolue de chacun on devrait fermer sa gueule, ne jamais donner un conseil ou un avis, laisser les autres tout faire en cachant les impressions négatives qu'on peut avoir ?
Je n'ai rien affirmé, j'ai juste L'IMPRESSION que depuis le début du traitement certaines choses se dégradent. C'est au médecin d'étudier son état de santé et de décider avec elle de l'avenir du traitement, je n'ai dans aucun commentaire prétendu que cette décision m'appartenait.

Être ouvert d'esprit, respecter les choix des autres c'est bien, mais on a bien le droit de parler des choses et d'agir si la situation a quelque chose de gênant, non ?
Qui sait, en fait tout se passe bien, le traitement n'a rien à  voir avec comment elle est et c'est pure spéculation de ma part, mais j'aimerais bien en être assurée. Sa détérioration physique et son changement de comportement sont réels , après est ce vraiment les médicaments, je ne sais pas !

Ce n'est pas parce qu'elle a l'air bien dans sa peau en ce moment, que le fait de m'immiscer dans ses affaires revient à  lui imposer une autre vision du bonheur, MA vision,  et à  décider de ce qu'elle doit faire. J'aime juste ma grand-mère et désire savoir si tout va bien.
Merde.

Dernière modification par Amaranthe (24 mai 2016 à  16:00)

Reputation de ce post
 
Pourquoi poster un thread si ce n'est par empathie ? :) Reck.

"Vivre est la chose la plus rare au monde. La plupart des gens se contente d'exister."  -Oscar Wilde

Hors ligne

#29 24 mai 2016 à  15:29

Dalaye 
Animal touffu
France
800
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 11 May 2016
Messages: 212

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Grand dilemme que le choix entre le bonheur et la liberté, c'est sûrement encore débattu en philo lol

Son placement sous AD était délibéré, c'est bien ça ?

Dans ce cas, essaie de l'avoir a un moment où elle est sobre, et expose lui ses changements de personnalité que tu perçois.
A ce moment là , demande lui si rester sous Soma, anesthésiée, lui convient, ou si elle préfère malgré tout garder son "libre-arbitre", quitte à  souffrir un peu (beaucoup ?). Elle est la personne concernée, et la mieux placée pour savoir ce qu'il lui convient.
Ensuite, eh bien, respecte son choix : Il est le sien, elle est une adulte, et nous sommes, sur ce forum, mal placé pour dire aux autres de cesser de s'anesthésier à  coups de substances psychotropes rasta

Respecter le libre arbitre de quelqu'un me semble être la base, en qualité de liberté fondamentale de l'homme. C'était d'ailleurs, me semble-t'il, la thèse de Sartre demon1

Lama.

Dernière modification par Dalaye (24 mai 2016 à  15:32)


The future is terrifying, it constantly plagues my mind
Where will I be in ten years ?

Hors ligne

#30 24 mai 2016 à  16:01

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
10101
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3569
Site web
fb

Re: Antidépresseurs et alcool : comment aider ma grand-mère ?

Perso Amaranthe, c'est bien comme cela que j'avais compris ta question et ta démarche.

Aller jusqu'à  extrapoler que bouh! c'est la méchante famille qui a obligé mémé à  faire les tests pour alzeimer et que tu veux lui sucrer son traitement et réguler sa conso d'alcool de force, bah non, moi je l'ai pas senti du tout comme ça......Que veux tu, certains sont tellement sur la défensive qu'ils ont une fâcheuse tendance à  voir le mal et les mauvaises intentions qui se cachent derrière chaque mot et chaque geste....Ou comment reporter son mode de fonctionnement sur tout un chacun......


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
24
[ Forum ] Enfant - Mère inquiète par cilou
9365 01 décembre 2016 à  23:32
par La Chenille Bleue
15
[ Forum ] Mère désespérée... par nono46
9171 13 novembre 2014 à  17:52
par Mister No
47
[ Forum ] Ma mère et moi face à  l'héro par Biscott  [ 1 2 ]
17874 26 mai 2010 à  10:39
par mtd62
    [ PsychoWIKI ] Baclofène dans le traitement de la dépendance à  l'alcool
    [ QuizzZ ] Auto-évaluer votre consommation d'alcool 8036 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction 32625 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Quand les usagers inventent leur substitution injectable
14 juillet 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Quel aiguille(s) utilisez vous, et pourquoi ?
Il y a 2jCommentaire de Bootspoppers (37 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Votre avis sur les centres de soins (CSAPA) que vous fréquentez
Il y a 3jCommentaire de Ghayb1984 (242 réponses)
[ Forum ]
Gérer sa consommation - Et vous combien +/- de temps/quantité entre chaque pipo (latte)
Il y a moins d'1mnCommentaire de LLoigor dans [Cocaïne-Crack...](30 réponses)
[ Forum ]
2 fois Iboga sans effet
Il y a 1mnCommentaire de LLoigor dans [Iboga...](3 réponses)
[ Forum ]
Témoignage suite a un retour d'affection acquis
Il y a 14mnNouvelle discussion de Belia744 dans [Paroles de femmes...](0 réponse)
[ Forum ]
Effets - Effet Taz plus court avec compléments alimentaires
Il y a 1hCommentaire de Kéké le doc dans [MDMA/Ecstasy...](2 réponses)
[ Forum ]
Auto chamanisme
Il y a 1hCommentaire de ponds dans [DMT et Ayahuasca...](21 réponses)
[ Forum ]
Culture - Besoin d'un tout petit "conseil" (Golden Teacher)
Il y a 2hCommentaire de ponds dans [Psilocybe - Champigno...](3 réponses)
[ Forum ]
Opinions - Dépucelage de disso une histoire de loup
Il y a 2hNouvelle discussion de leodric dans [Au coin du comptoir.....](0 réponse)
[ Forum ]
Fumer - Conseil pour base au bica
Il y a 3hCommentaire de Counthiero dans [Cocaïne-Crack...](6 réponses)
[ Blog ]
A propos du Racisme Ordinaire
Il y a 2hCommentaire de FunkyHunk dans le blog de Marla Singer (26 commentaires)
[ Blog ]
Au revoir
Il y a 6hCommentaire de Ratounette dans le blog de Alambic (4 commentaires)
[ Blog ]
Loupé le Pouème, mais pas grave
Il y a 6hCommentaire de Ratounette dans le blog de Ratounette (8 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
Dernier quizzZ à 03:26
  [ PsychoWIKI ]
Pentedrone, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Teneur du THC dans la résine et l'herbe en 2017
[ Nouveaux membres ]
Fromage Divin, NotreDame420, jeanjan, franck32, Poseidon2Sun, AvecPlaisir, GingerBreathe, Oenara, DarkSide nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 5F-ADB : Utilisation "SAFE" et Mise en garde
par leFlex, le 13 Aug 2018
Bonjour les amis, Je n'ai aucunement la prétention d'apprendre ou de conseiller à qui que ce soit comment consommer ce Noid. Je tiens uniquement à vous partager mon expérience et mettre en garde les noobs ou nouveaux qui veulent remplacer la fumette par du c-liquid à vapoter. Je ne vais pas...[Lire la suite]
 Avez vous expérimenté la GBL (ou GHB) ?
par Koushtek59, le 31 Jul 2018
Hello tout le monde, Justement je suis (j'étais?) consommateur pendant environ 3 ans. Je vous écris ce message pour vous dire de réellement faire attention. Au début tout est cool, vous en prenez que le week end lors de vos soirées, 4 fois par semaine etc.. Là où tout peut partir dans le ca...[Lire la suite]
 Microdosage du LSD contre la dépression
par mamajiF, le 02 Aug 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Dans le 1000 !! impressionnant pour un non usager =) Harfonte dans [forum] Je veut tester la came !
(Il y a 6h)
Merci du partage suf dans [forum] Partages - La culture et l’art du tattoo
(Il y a 7h)
Je confirme l'insomnie, j'en est fait les frais. Mirror dans [forum] 5F-ADB : Utilisation "SAFE" et Mise en garde
(Il y a 8h)
Une vision sans colère : merci dans [commentaire de blog] A propos du Racisme Ordinaire
(Il y a 8h)
Comme ça c'est fait, et sympa /Na dans [commentaire de blog] A propos du Racisme Ordinaire
(Il y a 12h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0