sevrage phenibut

Publié par ,
17624 vues, 8 réponses
tsarazaza homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 26 Nov 2014
69 messages
salut les amis,

depuis environ 6 mois, j'avais cru trouver mon salut dans le phenibut, à  propos duquel on ne parle que trop peu ou alors plus depuis trop longtemps. J'aurais aimé obtenir svp des témoignages d'usagers ou ex-usagers sur cette molécule russe vendu à  tort comme nootrop.

Me concernant j'avais débuté pour vaincre mes insomnies, ce qui a immédiatement marché. Je consommais la plus plus haute dose quotidienne recommandée 2g le soir en prise unique, environ 2h30 avant l'heure d'endormissement souhaitée, pour des nuits telles que j'en avais plus passées depuis l'enfance!

Cerise sur la gâteau, l'effet dépresseur nocturne laisse place à  un effet diurne que je qualifierais d'euphorisant et désinhibant le lendemain, même si j'observais un petit creux vers en milieu d'après-midi. Ma phobie sociale a diminué et j'ai même trouvé le courage de toquer à  la porte de mes patrons pour obtenir une promotion.

Vous me direz, cette substance légale étant miraculeuse, pourquoi le créateur ne l'a-t-elle pas incorporée dans notre sang? Car bien sur il y a plusieurs mais:

- avec le temps, l'effet dépresseur prend le pas sur l'effet euphorisant une partie de la journée réduisant les facultés intellectuelles, (il est préconisé de respecter des pauses, ce que faisais en m'abstenant 2 nuits par semaines)
- le sevrage, nous y voilà . La nuit dernière, je me suis promis de témoigner sur psychoactif pour que personne ne tombe dans le même piège que moi. J'ai consommé la dernière fois mercredi dernier, et les syndromes sont sans aucune mesure avec ceux que j'avais pu ressentir avec le sevrage des benzos:
- insomnie complète et totale, cad 2 nuit passées sans dormir
- à  transpirer dans mon lit,
- et à  me battre contre des douleurs et contractions musculaires sinon des crampes.

Je suis donc lessivé et ai du me faire prescrire un AD sédatif et me mettre en arrêt maladie toute la semaine pour ne pas apparaître comme un zombie au bureau. Aux plus connaisseurs d'entre-vous je pose donc les questions suivantes:

- Quelle est la durée de ce sevrage, celle du syndrome de sevrage prolongé?
- Qu'elle en la demie-vie, surtout en usage prolongé?
- N'ayant pas parlé au médecin du phénibut et en prétextant une insomnie chronique mais s'aggravant (j'étais toutefois très insomniaque avant le phenibut), qu'en pensez vous je puisse stopper l'AD sédatif pour retrouver au moins 4 heures de sommeil qui me satisferaient?

D'avance merci bien à  vous
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

avatar
Stalker homme
Tipiak
Inscrit le 18 Jun 2016
195 messages
Franchement le sevrage du phenibut peut être assez hard.
Agoniste GABA donc c'est comparable au benzo et à  l'alcool, au GHB.


La durée du sevrage ce n'est pas une formule magique, cela dépend de plein de facteur.

La demie-vie est d'environ 6h.

Tu peux parler a ton médecin du phenibut, c'est même mieux car un AD je ne vois pas comment ca peut aider ici.
Le médicament qui correspond le plus c'est le baclofen.

Évite l'alcool et les benzo aussi.

Bon courage!

Hors ligne

 

tsarazaza homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 26 Nov 2014
69 messages
Merci pour ta réponse stalker.

J'en profite pour donner de mes nouvelles. l'AD/ anxio opipramol (j'habite en Allemagne) m'a offert des nuits acceptables dont la durée a augmenté avec le temps. Par contre il limite mes émotions et donc performances au travail.

Je ne prends plus de phenibut depuis un mois et ai jeté tout mon stock. Après cette période je ressens encore une tension musculaire mais clairement le plus difficile est derrière moi.

Ne tombez donc jamais dans ce piège.

Bien à  vous

Hors ligne

 

avatar
Stalker homme
Tipiak
Inscrit le 18 Jun 2016
195 messages
Bon courage pour la suite :)

Hors ligne

 

Keme homme
Nouveau membre
Inscrit le 09 Aug 2014
34 messages
Salut Tsarazaza

Si tu lis bien l'anglais va voir sur Reddit, il est conseillé de ne pas se seuvrer d'un coup (cold turkey comme disent les anglais), qui peuvent causer des symptômes de sevrage ayant des conséquences dangereuse !

Essaye (si c'est pas trop tard) de réduire petit à  petit les doses, fais toi un emploi du temps précis, réduis de xxmg par semaine jusqu'à  un arrêt complet pour habituer ton corps à  vivre sans !

Courage, j'ai faillis tester cette molécule il y a quelques années mais la lecture de témoignage de ce genre m'en a décourager.

Tiens nous au courant de tes avancés, courage !

Hors ligne

 

tsarazaza homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 26 Nov 2014
69 messages
merci keme pour ta réponse. Je considère maintenant mon sevrage comme terminé et remercie la providence de m'en être sorti.
Je préconise l'interdiction stricte de la vente de ce produit et reste à  votre disposition pour tout renseignement supplémentaire sur cette molécule.

Hors ligne

 

ALCAR homme
Nouveau membre
Inscrit le 04 Dec 2017
23 messages
je compte  tester le phenibut pour du sevrage alcoolique et en fouillant j ai lu que son action selective sur les recepteurs gaba B donc ceux de l alcool sont uniquement a petite doses cad moins de 500mg au dela il n agit plus du tout selectivement et active aussi recepteurs gaba A . On emploie aussi le phenibut comme Nootropic car il augmenterait aussi la dopamine du moins chez le lapin. Donc c est un produit a utiliser de 250mg a  500mg par jour et avec des pauses pour garder de l efficacite , c etait d ailleurs  dosage recommande  pour le medicamant russe en contenant. Je pense que c est le surdosage du produit et le sevrage brutal de ce produit qui peut provoquer un tel manque .

Hors ligne

 

NeedCrystal homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 15 Nov 2017
84 messages
Hello je deter un peu le sujet mais cette situation t’es arriver après une consolation quotidienne de combien de temps?

Hors ligne

 

avatar
Chemi971 femme
Nouveau Psycho
Inscrit le 17 May 2020
145 messages
Coucou a tous... j'ai trouvé cette molécules sur un rc a prix attractif... je suis venue a vous pour me renseigner... je n'en achèterais pas finalement.
Déjà accro aux benzo et 3mmc... ca suffit
Merci a vous...

Libre sans un anathème, sans un interdit, libre... avec pour seul baptême ... celui de l'eau de pluie...

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Phenibut - Phenibut
par Acidburns, dernier post 06 août 2016 par Acidburns
  0
logo Psychoactif
[ Forum ] Phenibut - Phenibut, mon expérience
par ipatator, dernier post 02 novembre 2010 par ipatator
  9
logo Psychoactif
[ Forum ] Phenibut - Phenibut en Suisse
par megacide, dernier post 10 décembre 2022 par megacide
  0
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage

Pied de page des forums