Fentanyl patch : usage récréatif pour naïf aux opiacés

Publié par ,
14256 vues, 7 réponses
Stovo homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Aug 2016
97 messages
Bonjour/Bonsoir,

J'ai à  ma disposition un patch de fentanyl Actavis 25ug/h. Je n'en ai aucune utilité thérapeutique et envisage un emploi récréatif. Cependant le danger du fentanyl m'effraie un peu. Je prend plus ou moins régulièrement de la codéine (1 à  2 fois par semaines) et j'ai déjà  pris de l'oxycodone et du tramadol quelques fois.
Bref, ma tolérance aux opiacés est très faible, voire nulle et je ne trouve nul part de dosage récréatif s'appliquant à  mon cas. J'ai alors tenté d'etablir mon dosage avec les tableaux de conversion mais la galénique du produit m'empêche de doser correctement (patch). Alors comment le prendre ? Fumer des lamelles ? À même la peau comme pour l'usage thérapeutique ou sur une muqueuse ? Extraire le fenta à  l'alcool ? Tout jeter ?

Voilà  merci d'avoir lu jusqu'au bout, cordialement
Stovo

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11884 messages
Le patch contient 96 heures de 25 microgrammes/h de Fentanyl. Mais, d'après le fabricant, l'homogenéité n'est pas garantie donc en coupant le patch il n'y a aucune garantie de dosage !!!!
Au total cela fait environ 2400 microgrammes soit de quoi tuer en IV  plusieurs usagers naifs ou non.
Je suis en "conflit" (aimable car ils me répondent avec beaucoup de politesse ) avec l'OFDT et l'ECMDDA qui donnent une dose léthale de 2 mg. Or, en tant qu'anesthésiste je sais que cette dose injectée IV peut tuer au moins 4 personnes !!! Mais je n'arrive pas à  me faire entendre.!!!!  Une source fiable (Pubchem) reconnait que la dose lethale n'est pas connue chez l'homme.
https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compou … -Structure
En fait l'ECMDDA utilise la dose lethale chez le primate , multipliée par 70 kg , le poids d'un homme moyen !!



En tant qu'anesthesiste je sais qu'une dose à  peine supérieure à  100 microgrammes (1/10 de mg) injectée en IV peut entrainer un arrêt de la respiration. (mais evidemment sans danger pour le patient puisque j'étais là  pour contrôler la respiration).

Tout ça pour dire que je déconseille formellement la voie IV.

La methode la plus sécuritaire serait d'utiliser le patch comme prévu, c'est à  dire collé sur la peau. Mais 25 microgrammes/heure c'est deja pas mal pour un sujet naif et non douloureux. la moitié serait preferable (mais sans garantie que la moitie du patch donne la moitie de la dose.
Toutefois l'effet met 12 heures à  venir (et à  repartir après ablation du patch) donc l'effet recreatif est peu probable.
Au total , à  mon avis, les "bénéfices" ne justifient pas le  risque réel. rappelons qu'en Colombie Brittanique l'épidémie d'OD au fentanyl a fait exploser le nombre de donneurs d'organe.
http://www.cbc.ca/news/canada/british-c … -1.3990052

J'ai fait un texte sur ce sujet , qui a alimenté en partie le psychowiki.

http://www.psychoactif.org/psychowiki/i … 9moignages
http://www.infos-psychotropes.fr/documents/fenta.pdf



Amicalement
Reputation de ce post
 
Décidemment que ferait on sans ton savoir prescripteur

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Jacques2922 homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Jan 2017
54 messages
Si tu veux utiliser ton patch en usage récréatif,  selon moi le mieux est de couper au cutter ou scalpel de fines lamelles que tu machouille.

Je trouve que c'est le moins risqué car si tu sens que la montée est trop forte , tu pose ta lamelle que tu peux reprendre plus tard.

Et tu vois selon l'effet si tu augmente la taille ou pas.

Perso, c'est comme ça que je fais,  si tu utilises ton patch normalement tu ne sentiras pas de montée. En machouillant oui et comme je le dis plus haut peu de risque car tu peux toujours l'enlever. Charge à  toi de ne pas être trop gourmand, teste une fine lamelle et vois, si pas d'effet t'en reprends une de même taille.

Bref, je ne veux en aucun cas t' inciter évidemment, juste mon expérience perso pour moi la plus gérable avec ce type de produit,  très puissant cela dit.

cordialement

Hors ligne

 

Stovo homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Aug 2016
97 messages
Bonjour à  tous et merci beaucoup pour vos réponses !

J'avais rédigé une réponse à  prescripteur très complète mais au moment de l'envoi le site à  buggé et tout à  disparu..

En même temps Jacques à  pu publier sa réponse donc pour faire court je pense que je vais faire sa méthode, car à  la base je comptais les fumer ces lamelles, mais les mâcher c'est tout de même mieux pour mes poumons, et j'y avais même pas pensé ! (Je suis non fumeur)

Encore merci pour vos réponses complète, je republierais sûrement dans quelques jours/semaines sur ce post pour dire comment j'ai procédé + un mini TR (juste histoire de relater les effets, les tailles de lamelles etc)

Cordialement, Stovo

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11884 messages
Quand on machouille des bandes de patch, une parie de l'absorption se fait par voie trans muqueuse (50 à  65% de biodisponibilité) ET pour ce qui est avalé par voie gastro intestinale (10% de biodisponibilité) et comme je le disais + haut pas de garantie d'homogenéité de la répartition de fentanyl dans le patch.
Il est donc difficile de prévoir la dose absorbée.
Toutefois la méthode progressive de Jacques est probablement la moins mauvaise méthode. Mais, vu ta "naiveté" je te recommande la plus grande prudence. En particulier avoir à  proximité un ami qui peut intervenir.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Jacques2922 homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Jan 2017
54 messages
Les fumer n'est vraiment pas une super méthode je trouve. J'ai essayé mais vite arrêter au bout de 2/3 tafs.

Je suis un fumeur occasionnel et je n'ai pas aimé l'effet, la montée est rapide mais un peu flippante avec je l'avoue peur de la surdose. Ça m'a filer des sortes de nausées et sans compter les effets néfastes pour les poumons évidemment.

Si tu testes "la machouille" tiens au jus sur ton ressenti si t'as un moment.

Comme dit avant si t'es accompagné c'est mieux quand même et ne prévoit pas de conduire après,  possibilités que ça te fasse somnoler un minimum.

Hors ligne

 

Stovo homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 23 Aug 2016
97 messages
COMPTE RENDU / TR

Bonjour/bonsoir à  tous. D'abord je tiens à  remercier spécialement prescripteur et Jacques qui m'ont tout deux accordé de leur temps pour répondre à  mes questions et me donner des informations précises. Voici comme entendu mon compte rendu sur mon expérience, ma foi positive vous verrez, avec le fentanyl. Je suis actuellement en fin de descente et j'ai donc tout au chaud dans ma tête:



INTRODUCTION drogue-peace

Je suis un homme, environ 68kg.
Mon expérience avec les opiacés: petite tolérance, une à  deux fois par semaine je prend 150mg de codéine, de temps en temps du tramadol (1 à  3 fois par mois, 150mg)a. L'opiacé le plus fort que j'avais testé jusqu'ici: l'oxycodone, jusqu'à  40mg.
Là  j'avais un patch Actavis de 25mcg/h de fentanyl (dimension 2.6/3.0cm).
Le mode d'administration : des fines lamelles de 2mm à  3mm environ (il s'avère qu'elles soient finalement plus larges) découpées dans le sens de la longueur, pour être mâchées.



L'EXPÉRIENCE punk2

Je mâche pendant 5 minutes la première lamelle. Aucun effet si ce n'est une accélération du rythme cardiaque notable, peut être due à  mon anxiété vis à  vis du produit. La patch n'a presque aucun goût mais je sens bien que quelque chose est déposé sur ma langue.
Mon coeur se calme et j'en prend une seconde et jette la précédante (probablement une erreur de ma part). Toujours rien après cinq autres minutes et rebelote: je rajoutte une autre lamelle, mais tout en gardant la précédante cette fois.
Très vite (3/5min environ) les  effets arrivent. La montée est très rapide, d'abord mes jambes sont engourdies plus mes bras, enfin ma tête. Physiquement c'est très très agréable mais aussi vraiment très fort si bien qu'un quart d'heure après le début des effets je dépose mon petit "chewing-gum opiacé" pour un autre jour, persuadé qu'il en reste dessus.

Comme j'avais pu le lire, le fentanyl est assez peu euphorisant, du moins bien moins que de l'oxycodone voire que de la codéine. C'est vraiment physiquement qu'il se démarque. L'analgésie  est excellente et l'on comprend vite son potentiel thérapeutique (ma contracture au bras qui ne se fait plus sentir). La sensation la plus agréable selon moi est celle de chaleur qui vous enveloppe, "à  température parfaite", on se sent comme sur un nuage ou dans du coton.
Cependant j'ai remarqué pas mal de petits défauts à  cette si puissante molécule : d'abord pour ma part une réponse histaminique assez peu agréable qui se traduit par des grattements, surtout au niveau du visage alors même que la codéine n'en entraine pas chez moi. Un piquage de nez/des somnolence assez prononcées. Le manque d'euphorie est très dommage et même si le bien être physique tend à  entraîner l'euphorie, la sedation l'empêche. Aussi l'ai pu remarquer une légère depression de mon rythme respiratoire, caractéristique aux opiacés certes, mais assez notable ici (c'est cependant pas pire que la codéine à  haut dosage sur moi). Enfin je conclurai par la peur du produit, la peur de la surdose qui est vraiment présente à  cause de la puissance de ce dernier.

Les effets sont courts, et très intenses : les effets par mon mode d'administration arrivent vite (de l'ordre de 5 à  10min) puis la montée est fulgurante et impressionnante pendant près de 15min. Le plateau est très très fort, et peut être inquiétant, très sedatif, avec la peur de s'endormir. Les vrais effets durent 1h30 environ, puis on a le droit à  1 à  2 bonnes heures du descente plutôt agréable, pendant laquelle se sent léger, flottant et mais somnolent quand même par moment. Bref c'est pour 3 bonnes heures de bien-être qu'on s'engage au total.
Prévoyez aussi une bouteille d'eau, je trouve que le fentanyl donne soif : c'est 1.5L d'eau que j'ai bu pendant l'ensemble de l'expérience !

Au final j'en ai pris bien plus que ce que je pensais (j'ai calculé 60% du patch) et je dois avouer que j'ai eu peur a certains moments. si vous avez des questions n'hésitez pas et surtout faites attention et prenez soin de vous.

Pour conclure le fentanyl est un produit très plaisant et intéressant. Il reste néanmoins dangereux et la peur de la surdose est omniprésent. Je recommande d'être sur un lit, au calme (sans s'endormir bien entendu !) pour en profiter pleinement  et apprécier au mieux les effets  -avec éventuellement de la musique.


C'est très relaxé que je vous dit au revoir, cordialement,

STOVO

Dernière modification par Stovo (12 mars 2017 à  00:11)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce retour d'expérience :) Reck.

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11884 messages
Bonjour,

Un piquage de nez/des somnolence assez prononcées.

Le problème est que certains s'endorment... et ne se réveillent jamais. L'épidémie d'OD au Fentanyl est décrite un peu partout. Pourquoi ?
J'essaie de comprendre comment ça peut survenir mais c'est vraiment compliqué.
Pour commencer y a t il une dose "safe" ?  Difficile à  dire, surtout qu'il semble exister là  dessus une grande variabilité génétique au risque d'OD, notamment par Fentanyl.
Et l'association avec l'alcool et/ou les BZD qui augmentent considérablement le risque.

J'ai là  dessus l'expérience d'avoir longtemps travaillé en Anesthésie avec le Fentanyl (qui est maintenant beaucoup moins utilisé, il y a des dérivés plus maniables). La pratique était de n'injecter pas plus de 100 microgrammes par injection IV (ou à  la limite 2 microgrammes/kilo) si on voulait que le patient ne fasse pas d'apnée. Et malgré cela certains patients ralentissaient fortement leur respiration (mais évidemment on n'attendait pas qu'ils soient "bleus" pour les aider à  respirer).
Il m'arrivait aussi d'injecter de fortes doses (2 mg par exemple) mais dans le même temps j'injectait hypnotiques et curares (le fentanyl à  fortes doses entraine une rigidité thoracique qui peut empêcher la ventilation) et immédiatement je mettais un tube dans la trachée , connecté à  un ventilateur artificiel. Et cela suffisait le plus souvent pour faire une chirurgie lourde (ablation d'un organe abdominal par exemple).
C'est pourquoi quand je lis que cette dose en IV (2 mg) est considérée comme la  dose léthale à  éviter , je frémis car 1/4 deja de cette dose "léthale" sans respiration artificielle m'aurait certainement conduit devant les tribunaux.

Donc, j'essaie de chercher dans la littérature médicale ce qui explique les morts par OD de Fentanyl et je ne trouve rien de très satisfaisant.  Les doses ne sont jamais estimées dans les articles sur les OD de Fentanyl.
Et la différence entre IV et autres n'est pas souvent évoquée. Or le problème de l'IV du fentanyl est que les effets sont très rapides et que cela a un impact sur le risque. Par exemple des doses IM (intra musculaire) entrainent moins d'apnée.
Je joins en PS plusieurs références.

En conclusion, le TR de Stovo est utile mais je suis incapable de lui dire s'il est passé loin ou près de l'OD. Et pour tout usager potentiel encore plus. On ne peut donc que mettre en garde contre un produit qui entraine une épidémie d'OD. Et puis je vais essayer de creuser ce sujet.

Amicalement

OD aux opioides
http://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMra1202561



http://docslide.us/documents/mechanisms … rdose.html
https://academic.oup.com/bja/article/10 … espiration
https://ndarc.med.unsw.edu.au/sites/def … ono.46.PDF
https://helda.helsinki.fi/bitstream/han … sequence=1


mecanismes
https://research-repository.st-andrews. … sequence=1
Weil JV, McCulloug RE, Kline JS, Sodal IE. Diminished ventilatory response to hypoxia and
hypercapnia after morphine in normal man
http://anesthesiology.pubs.asahq.org/ar … id=2026997
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/do … p;type=pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2642894/




Fentanyl
http://journals.lww.com/anesthesia-anal … _of.3.aspx
http://emedicine.medscape.com/article/815784-overview


variabilité génétique
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17192767
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22197686
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4287371/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3979049/


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Dosage - Effenta 200ug naïf au opiacés
par LinoV, dernier post 03 août 2018 par Mascarpone
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Dosage - Svp conseil patch fentanyl
par Grateful Dead 13, dernier post 26 septembre 2022 par g-rusalem
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Dangers du fentanyl en patch
par LilSmokeDMT, dernier post 25 mai 2021 par LilSmokeDMT
  7
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Fentanyl, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums