sevrage

Publié par ,
26338 vues, 46 réponses
Phenix2007
Banni
Inscrit le 31 Jul 2007
51 messages
salut tousses,
j'entends pas mal parler du Dr waissmann et ça me rappelle de mauvais souvenirs.....bon,par contre,j'ai entendu parler d' un "centre de désinto",à  Amsterdam,vous aussi peut-etre,monté par un ex-UD,lui - meme,moi j'y suis pas allé,mais j'ai rencontré 2/3 personnes,hollandaises,perdues devue depuis,mais qui en disaient du bien APRES....ça s'appelle la clinique Smih&Jones
www.smithandjones.nl/
qui s'est faite connaitre becoz ils ont vu ensuite arriver des "accros" aux jeux videos etc...mais à  l'origine crée pour les UD....J'ai pas stock options chez eux,promis,mais je pense qu'on peut s'attendre à  une autre attitude que chez Mister Waissmann....
www.liberation.fr/transversales/portraits/195815.FR.php - Pages similaires
Pour les prix,j'ai été un peu étonné becoz les personnes que j'avais rencontrées à  Dam n'avaient pas beaucoup de moyens,mais bon je connais pas le sysstème de prise en charge de soins hollandais...y a peut etre moyen de s'arranger???En tout cas ce mec m'a l'air plus honnète dans sa démarche que le sieur waissmann...

L'important c'est d'aimer

Hors ligne

 

Phenix2007
Banni
Inscrit le 31 Jul 2007
51 messages
Euh....ps:oui c'est sans médocs,mais pourquoi pas comme suivi après une désintox phusique...bon qu'on me prenne pas pour un militant de la cleanitude absolue ni une "taupe " des NA hi hi :+))
Mais chacun son chemin,non? bibiz a tous

L'important c'est d'aimer

Hors ligne

 

avatar
bighorsse
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
le PATRIARCHE aussi disait que ses centres étaient ceux de la derniere chance!!! des parents payaient des milliers de francs aussi pour que leurs enfants s'en sortent enfin!! alors ce système de tune est devenu pervers: on te courait après si tes parents payaient...si tu étais sans soutien, meme pas par la DDASS, alors...on te courait derriere..si on avait le temps, ....... je me souviens de lucien (le patriarche) dire: "ils s'est barré? regardez dans le dossier si quelqu"un paye pour lui" "qu'il creve" si tu étais en placement justice "appelez les flics" et hop retour en zonzon!!!et oui alors la méthode weismann...ne servira qu'a vous pomper vos tunes...

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonjour Pierre et Bonjour à  tous ...
J'avais déjà  écris sur ce forum , et je lis souvent vos mails ...Suis une maman en grande détresse pour son fils de 26 ans qui se drogue depuis environ 3 ans à  l 'héroine et qui était avant dans le cannabis ...En fait celà  fait donc environ une dizaine d années ....il est en longue maladie depuis 2 ans et il a déjà  tenté 3 sevrages en hopitaux psy ( est parti au bout de 2 jours car ne supportait pas la souffrance ) sans compter les sevrages à  la maison ...il prend énormément de benzos en plus de l héroine ...il a un référent dans un centre où il est suivi depuis 2 ans , il a essayé la méthadone sans succès et il ne supporte pas le subutex .Que reste - t il ???Il fait en + une grave dépression ...D'après le psy qui le suit , il n est pas toxicomane mais dépendant de substances psycho-actives ...je ne vois pas trop la différence et le résultat est le même ...Il doit retenter une cure ( sevrage et peut être métha ensuite = je ne vois pas l 'intérêt ...)dans quelques jours ...il faut savoir qu il ne sort pas de sa chambre avec volets clos jours et nuit depuis 2 ans ...j ai voulu faire des séances d 'E.M.D.R. que le psy du centre m a déconseillé ...j ai eu un contact avec l hopital du Dr W. , mais à  vous lire , ça me fait peur ...j ai lu quelques posts sur votre site où des personnes parlaient de la même méthode que ce fameux Dr et qui s'appelle SOUC ou UROD en Anglais ...ils parlaient de la Suisse , Belgique et Pologne ...J'ai mis un mail au CHU du Dr Brugmann et j essaye de trouver les adresses et je recueille des témoignages positifs ou négatifs ...J 'ai également téléphoné à  l hopital Marmottan à  Paris où j ai eu un bon accueil ...Pourquoi ne donne - t on pas de catapressan ou autre produit pour minimiser la douleur ? et pourquoi ne donne - t on pas de Nalorex après un sevrage plutôt que de la métha ou du sub ???? Si quelqu un connait un hopital dans la France où ça ne se passe pas trop mal , ce serait gentil de m en faire part .Dernière question : a - t on le droit de se faire soigner dans un autre pays et comment celà  se passe - t il si ce n est pas une clinique ???Merci à  Pierre pour sa réponse et à  tous les autres ...J attends de vos nouvelles car je n ai vraiment pas le moral ...MERCI

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
16690 messages
Bonjour marita,
je pense qu'il y a une différence entre les personnes qui  ont une lourde pathologie psy et qui prennent n'importe quelle substances pour ce soigner, et les personnes toxico, qui se sont accrochés aux opiacés, sans qu'il y ait de pathologie propre. Elles ne doivent pas être accompagner de la même manière : pour les uns ce devrait être la psychiatrie, pour les autres les CSST
Le problème en France, c'est que pour les personnes qui sont dépendantes et ont une pathologie psy, les deux camps se renvoient la patate chaude : les hôpitaux psychiatriques renvoient ces patients vers les centres de soins aux toxicomanes et les centre de soins les renvoient vers les psy. personnes ne veut prendre le problème à  bras le corps. Cela conduit à  ce qu'il y ait plus de 30% de patients avec des pathologies psy en CSST, et que c'est personnes ne sont pas pris en charge pour leurs problèmes psy !
C'est pourquoi ton garçon devrait plutot se faire prendre en charge pour sa dépression plutôt que pour sa dépendance! Il me semble que c'est beaucoup plus urgent ! Et tant qu'il sera dans cet état là , il continuera à  consommer tout ce qui lui passe sous la main ! Et le sevrage qu'il va faire va au contraire accentuer sa dépression, et ne résoudre en rien le problème.

Dans certains centres de cure, il donne du catapressan, comme à  l'hopital Hotel Dieu à  Lyon. Les centres de cure qui ne donnent pas de catapressan ni d'antalgique sont restés à  un autre age (c'était il y a 20 ans, quand on considérait que le tox devait souffrir pour qu'il comprenne bien qu'il avait fait une faute), et je déconseille d'aller faire une cure la bas !

Je répète que les sevrages type "Dr Waissman", ne résolvent rien. Et faire croire à  des parents désespérés que c'est la dernière chance ou qu'il y a un taux de 100% de réussite, c'est de l'escroquerie, ni plus, ni moins !

Bon courage
Pierre

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonjour Pierre ,

Merci de m avoir répondu.J'y vois un peu plus clair dans la différence entre les personnes toxicos et les personnes dépendantes de produits psycho-actifs ...Je pense que tu as raison sur le fonctionnement des hopitaux psys et des CSST...j'ai lu tellement de livres et de choses sur le net que j adhère à  ce que tu dis ...Cependant , je n'ai pas trop compris la fin de ton message ...conseilles-tu ou pas l'hopital Dieu à  Lyon ( j ai regardé sur leur site ...), et je pense que tu veux dire qu il ne doit pas faire de sevrage mais se soigner ...Apparemment son psy dit justement que tant qu il n'est pas sevré on ne peut pas lui donner les médicaments pour sa maladie ....D'après toi , a - t il autant de chances de s'en sortir au niveau de sa toxicomanie du fait qu'il ait un problème psy a la base ?Je ne sais plus quoi faire ...Théoriquement , la semaine prochaine il rentre dans un hopital psy spécialisé en toxicomanie mais ils lui ont dit que ce serait différent par rapport aux médicaments qu on administre aux autres personnes ...je pense qu 'ils veulent voir comment il est 'a jeun ' pour bien déceler sa pathologie et qu' après ils lui donneront les médicaments adéquats ...celà  dit , il passera quand même par la phase sevrage ...ça ma fait très peur pour lui car il est tellement fragile ...et si c'est un échec ce sera encore pire pour lui et on sera à  nouveau à  la case départ ...Voilà  , si tu as d'autres choses à  m'écrire , ton réconfort sera le bienvenu...je te ferai part de la suite des évènements ...Merci encore

Hors ligne

 

zerely
Psycho junior
Inscrit le 31 Oct 2007
204 messages
bonjour Marita,

je comprends ta détresse.
je pense aussi qu'en effet, si ton fils a une pathologie psy, ce serait mieux de lui trouver un "bon" psychiatre ou médecin qui puisse le diagnostiquer et lui donner un traitement approprié. car les produits viennent sûrement l'aider à  moins souffrir de ces angoisses.

pourquoi on t'a déconseillé l'EMDR ??

bon je n'ai pas d'établissement particulier à  te conseiller. mon seul conseil serait que tu n'hésites pas à  te renseigner par toi-même et d'aller frapper à  plusieurs portes.
et toi-aussi, tu devrai te faire aider, il existe des assos qui suivent l'entourage des personnes toxicomanes.

bon courage.

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
16690 messages
Je disais qu'a l'Hotel dieu à  lyon, il pratiquait des sevrages "sans douleurs" avec du catapressan et autres anxiolitiques.
Pour le sevrage de ton garçon, peut être qu'il vont lui enlever la méthadone, mais lui donner des médicaments plus appropriés à  "sa pathologie". Tu devrais te renseigner et leur demander. Parce que supprimer la métha à  des personnes qui s'en ser vent comme antidépresseur peut entrainer des décompensations... Alors il ne faut pas qu'ils fassent n'importe quoi !
Sinon, je pense que ton garçon à  autant de chance de se sortir de la métha que les autres, si il est par ailleurs bien traités pour son probléme psy.
Bon courage et tiens nous au courant
Bizzz
Pierre

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonjour Zerely ,

Merci pour ton message...je pensais à  l'E.M.D.R car j ai lu le livre de David Servan Schreiber et j ai regardé pas mal de choses sur le net là  dessus ...Je pense que ça peut aider à  s'en sortir tout du moins au niveau psy ...
Je suis allée consulté mon psy ce matin qui a déjà  vu mon fils et il me disait que je dois faire confiance ...
On verra ...à  bientôt

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonjour Pierre ,

Merci à  toi aussi pour la réponse ,par contre , je pense que tu n as pas bien compris ou je me suis mal exprimée mais mon fils doit faire un sevrage à  l 'héroine et non à  la méthadone ...ils veulent lui en donner par la suite ...C'est celà  qui me semble un peu bizarre ...ne peut - on pas s'en sortir avec des médicaments sans prendre de substitutions surtout si d'après eux , l'héroine est sa béquille et qu'ils ne le considérent pas comme un toxicomane ...C'est assez compliqué tout ça ...Sinon , j ai eu une réponse d'un médecin en Belgique que je dois appeler lundi ...
et OK pour l hopital Dieu , c'est aussi peut être une aide ...A bientôt

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
16690 messages
ah, d'accord. Il faut savoir que les opiacés (et l'héroïne en particulier) sont des excellents anti-dépresseurs. ils ne veulent pas forcément lui supprimer cette béquille, en lui prescrivant de la méthadone (qui est quand même un moins bon anti-dépresseur que l'héro). Je pense que ça peut se défendre comme idée.

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonjour à  Pierre et tous les membres ,

En ce jour maussade , je viens te donner un peu de nouvelles ...Mon fils est parti avec plein de courage et décidé ce jeudi pour son hospitalisation sevrage ...il n'y est resté que 24 heures ...Les médicaments qu'on lui donnait n'étaient pas suffisants et inférieurs à  ce qu'il prend au quotidien en plus de l'héroïne ...Encore un échec pour lui ...Le pire c'est que tout le monde dit que le sevrage est le plus simple et que c'est l'après sevrage qui est beaucoup plus dur ...Ca promet !!! pourtant j'étais sùre qu 'il était prêt cette fois - ci ...il a perdu encore une bataille mais pas la guerre ...Mais bon ...à  la longue , ça démotive un peu tout le monde ...
J'ai réussi à  avoir un entretien téléphonique en Belgique ...On verra bien ...Je sème mes espoirs un peu partout , même si je sais qu'il serait préférable que ce soit LUI qui fasse ces recherches ...et que LUI doit être acteur de sa future guérison ...en attendant , il faut bien que j'avance ...Courage à  tous et à  bientôt pour de meilleures nouvelles je l'espère ...
Marita

Hors ligne

 

zerely
Psycho junior
Inscrit le 31 Oct 2007
204 messages
bonjour Marita

merci de nous donner de tes nouvelles.

je pense que tu aurais besoin aussi d'aide. les assos d'aide aux UD reçoivent aussi l'entourage. car à  force de le "porter" comme çà , tu vas t'épuiser. en +, cela te permettra de prendre du recul face à  cette situation qui peut t'apparaître comme désespérée.

prends soin de toi aussi wink

bon courage et à  bientôt

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonsoir Zerely ,

Ton petit message m'a mis du baume au coeur dans cette jungle où les gens sont sourds et s'en fichent pas mal du malheur des autres ...Aujourd'hui , je n'ai vraiment pas la forme , moi qui suis une battante , mais quand tu frappes aux portes et qu'elles ne s'ouvrent pas , ça use ...J 'ai parfois l'impression que même les médecins te 'balladent ' et j 'en ai marre pour mon fils et notre famille ...je suis fatiguée et Noà«l approche et je n'ai pas le coeur à  fêter ...
Merci de ton soutien et à  bientôt...
PS: franchement les assos de ma ville ne sont pas supers ...

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
16690 messages
Bonjour Marita,
veux tu dire que ton fils n'est pas encore sous substitution ?
Moi ça me pose la question de savoir ce que ton fils veut vraiment ? Veut il arreter l'héro, veut il être sous méthadone ?

Hors ligne

 

zerely
Psycho junior
Inscrit le 31 Oct 2007
204 messages
coucou Marita

tu habites quelle ville ?

ensuite je suis assez d'accord avec Pierre ; car en effet, si ton fils ne souhaite rien ou n'a pas envie d'arrêter, tu vas t'épuiser et surtout le vivre comme un échec. Comme je te l'ai déjà  dit, peut-être dois-tu envisager de te faire aider.
et tu ne pourras pas être une aide utile pour ton fils si toi-même tu es en souffrance.

ton fils est-il suivi régulièrement par un psychiatre ? a-t-il un traitement ?

Hors ligne

 

marita
Nouveau membre
Inscrit le 10 Aug 2007
7 messages
Bonjour Pierre et Zerely ,

Pour répondre à  vos questions , non , il n'est toujours pas sous substitution , il y était , puis avais cassé son contrat , a refait une demande qui avait été acceptée mais en hopital et non en ambulatoire donc , il n'a rien ...puisqu'il n'est pas resté là  bas ...Nous habitons la Moselle , et il est suivi tantôt par un psy , tantôt par le référent du centre et par son généraliste ...il veut réellement sans sortir , mais à  chaque fois y a un problême ...
Je garde espoir et lui aussi mais c'est très longgggggggggggggggggggggggggggggg...
Bien à  vous
Marita

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Pied de page des forums