Addict / PsychoACTIF

Addict

Publié par ,
18883 vues, 36 réponses
johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Apparemment je ne suis plus tout seul 

Je suis donc dépendant, j'ai 33 ans et cela fait une bonne paire d'années que je me drogue.

J'ai commencé comme beaucoup par la cigarette pour me donner de la contenance à  14 ans, j'ai agrémenté tout ca avec du shit occasionnellemnt, je suis passé par la case alccool vers les 20 ans.

Comme ca me plaisait bien, j'y suis resté une bonne décénnie et j'ai évolué???

Monde de la nuit, soirée, djiing, Ecsta, coc.

J'arrive aujourd'hui sur votre forum pour voir si il n'y a pas un moyen de m'en sortir.
Je prend de la coc régulierement sous forme de freebase et j'aimerai vraiment m'en sortir.
J'ai tout arreté par étape, cigarette il y a 3-4 ans, alcool, ecsta... il y a 2 ans et ca, bin j'y arrive pas, c'est un vrai désastre! financierement, socialement, physiquement, ca détruit.

J'éspère que l'on aura le plaisir de s'échanger des conseils.

Hors ligne

 

357magnum
Psycho sénior
000
Inscrit le 06 Aug 2009
641 messages
Salutation , la pour ton cas , il faut que tu ailles en centre addicto , eux seul pourront t'aider l'ami .

Tout ce qui provoque une montée , doit redescendre . Human trafic

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Merci pour ta réponse:)

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6600
Inscrit le 14 Dec 2008
10518 messages
Blogs
Bonjour John,

Moi, je ne peux pas t'aider avec une recette pour la free base. Ce serait l'hôpital qui se fout de la charité. Ce que je sais, c'est que lors de ma dernière descente en visite chez madame "Base", c'est après avoir tiré le matin sur un gros machin qui fait rire que j'ai pris conscience de ce que je faisais et que j'ai fait demi tour, aussi déterminé à  ne plus y aller que je l'étais pour y aller.
Sûr en tous cas que tu vas y arriver, vu le travail déjà  réalisé (alcool, clopes, exta). Je ne m'y connais pas assez, mais il y a moyen. En tous cas, t'es pas tout seul !

Bon courage à  toi

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11700
Inscrit le 22 Feb 2008
9006 messages
Blogs
Pour developper un peu =
La plupart des usagers pensent en terme de "produit" et ce n'est pas étonnant. Il y a la coke, puis le produit pour arreter la coke, ou le produit pour se defoncer sans risque etc...
Ce que j'essaie de dire, comme médecin, est que la solution n'est JAMAIS dans le produit, y compris la substitution (Sub ou Metha). Elle est "dans la tête", c'est à  dire à  reussir à  evoluer, goûter la vie etc.. sans avoir besoin de produit.  C'est tout un apprentissage, et surtout pour les toxicolmanes qui ont pris le "raccourci" produit. Par "raccourci" j'entends qu'on obtient rapidement un effet, alors qu'en maitriisant sa vie par la "sagesse" (pour definir de façon large) il faut des mois ou des années. En plus le produit empeche d'evoluer et le toxicomane se retrouve à  25 ou 30 ans avec le même chemin à  faire qu'un ado de 16 ans !!
Donc tout cela n'est pas facile, mais cela vaut le coup de le faire, même si, au contraire de la drogue, les resultats demandent de la patience, du temps et des afforts.
Pour ce difficile programme, il est certain qu'il faut de l'aide qui peut etre apporté par les CSST mais aussi par les medecins traitants, les psychologues, les educateurs et même l'entourage, si on a la chance d'avoir un entourage à  la hauteur.et surtout l'aide qui est apportée par le temps.
Amicalement
PS Le sub et la Metha sont donc utiles, non par leurs seules propriétés psychotropes, mais parce qu'elles favorisent le travail interieur, la reinsertion etc... mais le Subutex pris uniquement comme une drogue n'est jamais qu'une drogue de plus.

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Merci pour vos réponses,

je ne savais pas que le sub ou metha pouvaient servir dans mon cas, ca ne risque pas de me créer une autre dépendance?

Le probleme que je rencontre avec la base est que je n'ai pas réellement un manque physique, je n'éprouve pas le besoin d'en prendre mais j'y pense tout le temps.
Il m'arrive meme d'en rever quand ca fait qielque temps que je n'en ai pas pris.

Hors ligne

 

tyler durden
Psycho junior
000
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
salut johndoeuf
il y a la ritaline qui est utilisé normalement pour les hyper actif reprené moi si je me trompe et qui a ce qui parait utilisé comme subtitue marche assé bien sur ce que j ai entendu dire et que j ai pu lire sur le site
le truc c que ces un medoc pas fait pour la subtitution donc c un medicament detourné comme et utilisé le skenan pour les heroinomane ce n est pas son usage premier et je pense peu de medecin son pré a s engager sur cette voi (le fait de le detourné de son usage abituel) je pense que les medecin risque pas mal de probleme en le prescrivant pour la subtitution

peu etre prescripteur poura nous donné des info sur les droit d un medecin de detourné un produit de son usage inicial pour son pasient ??

maintenant la ritaline est-elle vraiment eficase pour la subtitution de coke ??
peu etre quelqu un pourra temoigner sur l usage de ritaline ??
ce qui est certain ces qu il te sera tres dur de trouvé un médecin qui voudra bien s engager pour ca

et puis je te raconte ce que j ai pu lire et entendu mes pas vecu donc attend d autre avis et surtout l avis de quelqu un a qui c arrivé (vau mieu je pense mes c une piste)

le mieu comme il a été dit plus haut ces que tu aille voir un adictologue ont est plus fort pour combattre ces demons avec de l aide que tous seul en plus comme tu le disais tu a deja gagné beaucoup de combat sur les dependances mais celle de la coke de fait defaut
entour toi de proffesionnel pour combattre moi ca ma aider de ne plus etre seul avec ma dépendance (de pouvoir parler avec quelqu un qui prend rien mais qui a quand meme des connaisance et qui ne te juge pas )
je te souhait bon courage
bye

Dernière modification par tyler durden (10 décembre 2009 à  22:06)


Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Ta question n'est pas conne vu que je ne connais pas exactement la réponse!

De ce que j'ai compris, le crack est la pate de coc que tu achètes dans la rue qui est donc réduite par les soins du dealer avec du bicabornate, coupe ou pas je ne sais pas. Jamais essayé.

La free est issu du meme procédé de réduction mais " fait maison " avec de l'amoniac. Et à  mon stade de tox tu pousses le vis de la fabrication à  l'extreme.

Hors ligne

 

Alain Will 
ancien Vice-Président et co-fondateur
France
000
Inscrit le 14 Oct 2008
9618 messages
Blogs
Salut john,

Bienvenue sur le forum...

Quelque chose m'échappe en particulier dans le discours de prescripteur... La métha ou le sub pourraient être utiles pour envisager un arrêt de la coke ? J'ai sans doute mal compris ou mal interprété.

prescripteur a écrit

PS Le sub et la Metha sont donc utiles, non par leurs seules propriétés psychotropes, mais parce qu'elles favorisent le travail interieur, la reinsertion etc... mais le Subutex pris uniquement comme une drogue n'est jamais qu'une drogue de plus.

Je comprends bien que c'est un tout (avec le suivi d'un centre, des professionnels, etc.) mais... pour la coke... ^^ Est-ce que le "craving" si typique du crack peut être soulagé par de la méthadone ? Possible...

prescripteur a écrit

...Ce que j'essaie de dire, comme médecin, est que la solution n'est JAMAIS dans le produit, y compris la substitution (Sub ou Metha). Elle est "dans la tête", c'est à  dire à  reussir à  evoluer, goûter la vie etc.. sans avoir besoin de produit.

Sur ce point je suis presque d'accord même si certains usagers trouvent tout à  fait leur compte avec une consommation contrôlée d'un produit. Avis perso.

prescripteur a écrit

C'est tout un apprentissage, et surtout pour les toxicolmanes qui ont pris le "raccourci" produit. Par "raccourci" j'entends qu'on obtient rapidement un effet, alors qu'en maitriisant sa vie par la "sagesse" (pour definir de façon large) il faut des mois ou des années. En plus le produit empeche d'evoluer et le toxicomane se retrouve à  25 ou 30 ans avec le même chemin à  faire qu'un ado de 16 ans !!

Là  en revanche, je ne suis d'accord "qu'à  moitié" ; c'est sans doute ("surtout", comme cité) valable pour certains usagers qui ont pu démarrer très jeunes, qui n'ont pas (de fait à  cause de leur âge) goûté à  la vie, qui n'ont pas "vécu", mais combien d'autres ont une vie, même en ayant démarré jeunes, peut-être pas entièrement épanouie, mais tout à  fait ... "suffisamment riche" pour ne pas devoir "apprendre à  vivre" le jour où ils décident d'arrêter ou de "contrôler la situation"...

Je ne dis pas que les consos incontrôlées, effrénées, qui bouffent les trois quarts de la journée d'un usager sont favorables à  la réalisation d'un tas de choses, à  l'épanouissement, c'est clair, mais tous les usagers ne fonctionnent pas non plus comme ça... Que l'évolution ne soit pas la même, ok, mais il y a quand même une évolution, toujours avis perso... et parfois (pas toujours non plus, ok) une évolution tout aussi riche que celle de celui (avec ou sans études) qui n'a jamais franchi les limites de son département ou du même petit jeune qui n'a pas eu la chance de sortir des limites de sa cité mais qui n'a jamais rien consommé... Tout dépend où on se place, je pense.

Sans parler de celles et ceux qui cumulent les deux (une vie tout à  fait normale, du moins pas plus différente que celle de celui qui ne prend rien, et une consommation).

Si l'on fait désormais appel à  des usagers pour travailler avec des professionnels de la toxicomanie, c'est bien la preuve que leur vécu est enrichissant et apporte quelque chose. Non ?

Alors la solution n'est peut être jamais dans le "produit" mais le produit n'empêche pas forcément non plus d'arriver à  la "bonne" solution...

Certes, je ne veux pas non plus inciter à  la consommation, que ce soit clair... Mais je veux contre-balancer les schémas un peu trop... "faciles" (mais très compréhensibles et parfois vrais).

Je déborde  un peu plus : avoir fait quelque chose de sa vie, reste à  mon humble avis, quelque chose de tout à  fait relatif, personnel et subjectif...

Désolé et toutes mes excuses, john, pour le hors-sujet ; c'est un thème qui mériterait une discussion à  part entière.


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11700
Inscrit le 22 Feb 2008
9006 messages
Blogs
Bien entendu je ne voulais pas dire que TOUS les toxicomanes se retrouvaient à  16 ans mais que , dans la mesure où le produit introduit une certaine "suspension" , certains se retrouvaient tres en arriere dans le temps. Bien sûr les trajectoires sont differentes et on ne peut pas generaliser ( j'aurais dû le preciser) mais je pense que l'idee de repartir d'un certain point dans le passé me semble utile pour les usagers qui veulent se sevrer. Il faallait lire "un usager PEUT se retrouver à  25 ou 30 ans dans la peau d'un ado de 16 ans".
Pour le Sub et la Methadone, je les citais uniquement pour illustrer le fait que même des medicaments ne prennent leur sens qu'avec une demarche psychologique.
Ils ne sont pas indiqués pour le sevrage de la cocaine, bien sûr (ceci dit j'ai vu quelques cas où des usagers sont passés de la coke à  la Methadone avec satisfaction, mais c'est a priori illogique).
Pour la cocaine, en principe ce qui est "classique" actuellement ce sont les BZD pour l'enxiete et les IRS (prozac) quand il exixte une problematique depressive.
Piour la Ritaline, à  ma connaissance il n'exixte pas actuellement de programme même experimental, du moins en France.

Pour repondre à  la question de la prescription de Ritazline (que peut faire un medecin ??)  il y a deux dimensions

prescription hors AMM (autorisation de mise sur le marché) = Dans certains cas , un medecin peut prescrire hors AMM, s'il peut citer des pratiques "acceptées" montrant l'utilité du traitement pour les patients. C'est à  dire pour la Ritaline par exemple, non serulement que cela peut calmer le ressenti du sevrage mais qu'à  long terme cela facilite le sevrage ou la reinsertion, qu'il n'y a pas d'effet secondaire ou de risque de derapage pire que la coke etc.. A ma connaissance ces données pour le moment n'exixtent pas avec la Ritaline dans le sevrage de la cocaine.

prescription de stupefiants = Comme avec d'autres stupefiants, la prescription doit respecter des regles strictes, et le medecin peut etre inquiété, s'il ne s'y conforme pas , même s'il peut tenter de se justifier par l'interet du patient.

En résumé, actuellement un medecin qui prescrirait de la Ritaline pour le sevrage de coke risquerait gros. La demarche eventuelle serait qu'il exixte un ou plusieurs programmes experimentaux, mais qui puissent fournir aux medecins des infos fiables, des preconisations de doses et d'utilisation etc..

Enfin le debat sur la Ritaline souligne ce que je disais = l'attente exclusive de l'effet d'un produit, alors que le produit , à  mon avis, ne peut, au mieux, que soutenir uner demarche de la pensée.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (11 décembre 2009 à  08:21)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11700
Inscrit le 22 Feb 2008
9006 messages
Blogs
Pour completer un texte que j'ai trouvé sur le Tt de la dependance à  la cociane en Suisse. Mais il date de 2004. Y a t il des notions nouvelles ??
Amicalement

Curia Vista - Objets parlementaires
04.3218 – Interpellation
Distribution de cocaïne par l'Etat
Déposé parDunant Jean Henri
Date de dépôt04.05.2004
Déposé auConseil national
Etat des délibérationsLiquidé Texte déposé
En juin de cette année se tient une conférence organisée à  l'échelle nationale par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP); elle a pour objet de discuter des possibilités de traiter les toxicodépendants en leur donnant de la cocaïne de manière contrôlée, comme pour l'héroïne à  partir de 1994. Pourtant, jusqu'à  présent, l'OFAS refusait ce genre d'essai, arguant que la cocaïne pouvait rendre agressif et que l'insatiabilité des consommateurs était un problème. L'OFAS a donc autorisé des essais avec de la Ritaline à  la place de la cocaïne.

D'après la presse, la ville de Zurich compte introduire cette année un projet-pilote pour distribuer de la cocaïne sous contrôle médical. Ce programme de distribution doit permettre à  des cocaïnomanes bien intégrés, qui cherchent depuis longtemps à  se sevrer, de sortir du milieu de la drogue.

Au vu de ces développements récents, je demande au Conseil fédéral de répondre aux questions suivantes:

1. Le Conseil fédéral ne partage-t-il pas l'avis selon lequel le but d'une thérapie de la dépendance est de vivre sans drogue? Dans ces conditions, que pense-t-il de l'efficacité de ces programmes de distribution de drogue?

2. Les pouvoirs publics prévoient-il de distribuer d'autres drogues? Puisque beaucoup de toxicomanes, en particulier les cocaïnomanes, sont dépendants de plusieurs drogues, il faudrait, selon la logique des partisans des essais, prévoir une distribution publique d'autres drogues (drogues de synthèse, cannabis, etc.).

3. Existe-t-il dans d'autres pays des programmes analogues qui auraient porté leurs fruits dans le sens où ils auraient sorti des toxicomanes de leur dépendance?

4. Comment le Conseil fédéral explique-t-il l'apparent revirement de l'OFAS peu après l'autorisation des essais à  la Ritaline?

5. Comment le Conseil fédéral juge-t-il le fait que les essais soient axés sur des cocaïnomanes socialement intégrés, alors que l'intégration sociale figurait précisément parmi les principaux avantages de la distribution gratuite d'héroïne?

6. Les coûts des programmes de distribution de cocaïne envisagés par la Confédération vont-ils être à  la charge des caisses-maladie, augmentant ainsi les primes?

Réponse du Conseil fédéral du 30.06.2004
Prescription médicale de cocaïne

Les autorités fédérales suivent les débats sur les possibilités de traitement des cocaïnomanes, sans toutefois prendre elles-mêmes des initiatives comparables à  celle du traitement basé sur l'héroïne. La prescription médicale de cocaïne, dont parlent surtout les médias, n'est qu'une des possibilités entrant en ligne de compte.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) suit les débats des spécialistes sur l'amélioration des possibilités thérapeutiques dans le domaine de la dépendance à  la cocaïne. Il salue tous les progrès tendant à  la reconnaissance scientifiquement fondée d'approches thérapeutiques plus efficaces. L'OFSP est ouvert à  toutes les innovations, mais reste très prudent face à  des traitements de substitution à  la cocaïne en raison du manque d'évidence scientifique suffisante.

A ce jour, on ne dispose pas de connaissances scientifiques suffisantes sur le traitement de substitution pour les cocaïnomanes. Aussi longtemps que les études scientifiques - portant sur diverses substances - sont en cours, il n'est pas possible de définir un traitement de substitution puisque la substance retenue pourrait entraîner de graves nuisances pour la santé. C'est pourquoi l'étude sur le méthylphénidate (Ritaline) commandée par l'OFSP doit examiner si ce médicament convient pour le traitement de la dépendance à  la cocaïne.

Consommation de cocaïne

Sur la base d'estimations de spécialistes, on doit admettre que la consommation de cocaïne augmente, en Suisse, parmi les jeunes. A côté de l'alcool, du tabac et du cannabis, la consommation de stimulants comme la cocaïne, les amphétamines et d'autres drogues de synthèse est particulièrement répandue parmi les adolescents et les jeunes adultes.

C'est pourquoi l'OFSP, à  l'initiative du Comité de liaison national en matière de drogue, a organisé les 3 et 4 juin 2004 une conférence nationale sur les drogues de synthèse et la cocaïne, afin de discuter des problèmes existants et des possibilités en matière de prévention, de dépistage précoce et de traitement de la consommation problématique de cocaïne et de drogues de synthèse. Eu égard à  l'étendue considérable des résultats de cette conférence, l'OFSP élaborera un document de base sur cette question et formulera, le cas échéant, des recommandations concernant les mesures à  prendre.

Aspects juridiques

La cocaïne est utilisée en Suisse depuis de nombreuses années comme anesthésique local (anesthésie locale de la peau ou des muqueuses). Elle n'a donc pas été interdite pour les utilisations médicales, comme c'est le cas pour l'héroïne ou le cannabis selon l'article 8 de la loi sur les stupéfiants (LStup; RS 812.121). La prescription de cocaïne pour le traitement de personnes dépendantes de substances psychotropes est soumise à  une autorisation cantonale spéciale selon l'article 15a alinéa 5 LStup. La participation des autorités du canton concerné est donc assurée.

A l'échelle mondiale, aucune autorité médicale n'a, à  ce jour, autorisé l'utilisation de cocaïne pour l'indication "traitement de substitution pour cocaïnomanes" dans le cadre d'un traitement médical, social et psychologique. Une telle autorisation pourrait être demandée à  l'autorité compétente, à  savoir l'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic, si des études cliniques montraient la sécurité et l'efficacité de cette thérapie. Mais les obstacles liés à  l'autorisation de la cocaïne pour des traitements de substitution sont nombreux. Selon le droit applicable, les substances non encore autorisées sont en effet cataloguées comme étant de "nouvelles substances actives". Un dossier de demande d'autorisation devrait par conséquent être solidement et largement documenté.

Selon le droit applicable, les essais cliniques nécessaires à  cet effet pourraient donc être soumis en tout temps à  la commission d'éthique compétente pour approbation et à  Swissmedic pour notification, s'ils respectaient les sévères conditions imposées. Dans ce cadre, on contrôlerait notamment le respect des règles de bonne pratique clinique et la protection des patients. Compte tenu du potentiel d'effets secondaires et de la toxicité de la cocaïne, les obstacles à  une telle autorisation sont élevés. Une étude clinique ne peut être lancée que si la commission d'éthique donne son accord et si l'institut ne formule pas d'objection dans un délai de 30 jours à  compter de la réception de l'avis.

A propos des différentes questions de l'interpellation:

1. La sortie de la toxicomanie est l'objectif incontesté de tout traitement de la dépendance. La question de savoir si, quand et dans quelles circonstances l'abstinence peut être atteinte au cours d'un traitement doit être abordée dans le cadre d'un plan de traitement individualisé conçu en fonction des besoins spécifiques de la personne concernée.

L'efficacité du traitement avec prescription d'héroïne est clairement attestée par la diminution des risques de maladie et de décès, par l'amélioration de l'intégration sociale ainsi que par la diminution de la criminalité liée à  l'acquisition des stupéfiants et par l'amélioration de la sécurité publique. En outre, cette forme de traitement contribue, à  travers plusieurs mesures (suivi psychosocial, thérapie psycho-pharmacologique, etc.), à  diminuer la consommation annexe de cocaïne des patients. On trouvera également des informations complémentaires à  ce sujet dans le rapport annuel 2002 de l'OFSP sur le traitement avec prescription d'héroïne (http://www.suchtundaids.bag.admin.ch/im … e/21.pdf).

2. On ne prévoit pas de nouvelle thérapie de substitution. La prescription de cocaïne demandée par certains spécialistes de la dépendance n'est qu'une possibilité parmi toute une série de mesures discutées en rapport avec la maîtrise du problème constitué par la consommation de cocaïne. Comme déjà  relevé précédemment, les obstacles à  une telle prescription sont nombreux. C'est pourquoi priorité est donnée à  des approches comportementales et sociothérapeutiques, en partie avec un soutien médicamenteux.

3. Le Conseil fédéral n'a pas connaissance de programmes de prescription de cocaïne dans d'autres pays.

4. Il n'y a pas de changement de cap au sein de l'OFSP. L'objectif de la politique nationale de la drogue reste d'aider le plus grand nombre possible de personnes dépendantes à  sortir de leur dépendance, de réduire les risques annexes pour ces personnes et d'éviter au plus grand nombre possible de personnes d'entrer dans la spirale de la consommation de drogues. Elle vise en outre à  protéger la société des conséquences du problème de la drogue et à  lutter contre la criminalité.

5. D'une manière générale, l'intégration sociale des cocaïnomanes ne représente pas une priorité de la politique de la Confédération en matière de drogue.

6. La Confédération ne prévoit pas l'introduction de "programmes de substitution de la cocaïne". L'OFSP n'a, à  ce jour, pas été sollicité pour le (co)financement d'un essai clinique dans ce sens. Un financement par l'assurance-maladie n'entre pas en ligne de compte.

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6600
Inscrit le 14 Dec 2008
10518 messages
Blogs
Bonjour à  toi John,

Alain Will a écrit

Je comprends bien que c'est un tout (avec le suivi d'un centre, des professionnels, etc.) mais... pour la coke... ^^ Est-ce que le "craving" si typique du crack peut être soulagé par de la méthadone ? Possible...

Je ne crois pas. J'ai "lutté" contre le craving du crack alors que j'étais substitué correctement pour les opiacés. La méthadone ne bride pas ce genre de désir incorrect.

Bien à  vous

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Merci pour vos infos et conseils,

j'ai entammé des démarches, on m'a conseillé de me faire prescrire du baclofene ou batlofene"", si quelqu'un a des infos.

Sinon vous appellez craving le manque et le besoin d'y retourner de suite?

Hors ligne

 

tyler durden
Psycho junior
000
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
OUI le craving c l envie incontrolé d y retournée
cette envie est tres fort avec le shoot et le crack je sais pas si ont peu parler de craving quand ont snif la coke (l envie est quand meme moins fort en snif ont a plus de controle sur ca conso)

pour te donné un exemple un soir avec une copine ont avais shooté j avais pecho 16g pour en ramené chez moi et ba ont c shooté les 16g dans la nuit impossible de sarrété ( cette histoire a bien failli finir tres mal le dernier také de ma copine ces fini en od avec crise de convultion suivit d un espece de coma et pour finir une reaction violente de ca part comme si elle ne me reconnaisait pas elle ces mi a me frappé comme si g t en trin de l agréssé cette nuit la j ai failli tué une des personne que j estime le plus (putain de craving de merde)

de plus je conseil a personne de faire comme moi c a dire de faire les shoot a une tierse personne parcequ elle n aime pas les picure et a peur de ce shooté donc ces moi qui lui faisait les shoot donc c moi qui est bien failli tué mon amie et j ai bien failli devenir un tueur (je vois le truc comme ca ca mes quand meme dure de raconté ca j en suis honteux )

ca a été des minute insuportable et quand elle est revenue a elle le soulagement , elle ne se rappel de rien

ce que je peu dire c qu il faut réagir de suite je lais vu partir en live j ai pas ésité une seconde je lais placé en position lateral de securité  j ai appelé le samu directe bien faire atention a la tete quelle ne setoufe pas avec du vomi il faut quelle sois bien sur le coté

désolé pour le hore sujet mais falais que ca sorte ces sorti la

Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

357magnum
Psycho sénior
000
Inscrit le 06 Aug 2009
641 messages
J'espère que tu as changé Tyler vis a vis des drogues , parce ce que a ce que tu viens de décrire ce que tu as fais ds le passé , je te verrai comme une personne vraiment détestable .

Tout ce qui provoque une montée , doit redescendre . Human trafic

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
il n'y a pas de hors sujet,,

on pense à  se quitter avec  ma femme! c'est moi qui l"ai mit dedans

quand on se shoot, je suis obligé de tout lui préparer.

Et le coup de terminer tout ce que l'on a, je fais la meme! ( seulement à  100€ le g, 16, je peux pas)

Sinon je distingue 2 craving :

le 1° tout de suite entre 2 bases
le 2°, 2 ou 3 jours aprés où je retourne me faire sodom par mon dealer.

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Merci les gars, c'est sympa de prendre le temps.

Hors ligne

 

tyler durden
Psycho junior
000
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
oui j ai changer magnum et comme je lais dit j en suis honteux mais ont été deux aussi
quand tes avec un ami qui de dit tu m en refait un tu fait qu oi ??
cette nuit la moi et mon amie c t pas ma copine mes une amie ont a carément perdu le control apres je pense avoir réagis comme il le falais mais c t un minimum
cette histoire me pertube encore beaucoup j ai failli devenir un tueur et failli perdre une personne que j adore
ce qui est certain ces que je ne refrai plus jamais un také a personne
apres magnum je t aurai dit que g t detestable si je n avais pas reagis (pas appelé les secours) mais en meme temps je me hais d avoir fait ca a une amie et meme a la tele voir quelqu un faire une crise de convultion ca mes insuportable je peu a peine regardé et ca m amene les larme au yeux

Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

sativa67 
Banni
000
Inscrit le 13 Apr 2007
2474 messages

357magnum a écrit

J'espère que tu as changé Tyler vis a vis des drogues , parce ce que a ce que tu viens de décrire ce que tu as fais ds le passé , je te verrai comme une personne vraiment détestable .

eh beh !! alors moi aussi je dois être détestable à  tes yeux .... le craving m'a fait faire des trucs que je n'aurais jamais fait autrement ... mais toi magnum , tu es plus fort que le craving ?  tu n'as jamais rien fait de détestable pour pouvoir pecho ??

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Je ne crois pas que l'on soit dans son état normal,

on ne peut pas juger qq'un sur un passage si peu représentatif.

Hors ligne

 

tyler durden
Psycho junior
000
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
C T PAS POUR PECHO  ces pour ca qui me dit que je devais etre detestable c une amie d enfance donc c t pas pour pecho mes pour passé du bon temps avec une amie et de file en aiguille comme je le disais  dans mon poste avant ont etaient deux un coup c moi qui disais je m en refait un tu en veu un et la demi heure d apres c t elle qui me disais tu m en fait un dernier et comme ca ont n a fait je sais pas combien de dernier také c t plus fort que nous et petit correction ont a commencé notre delire en debut d apres midi et non pas le soir

et le truc ou j ai vraiment changer et reflechit c sur le fait de faire un také a quelqu un tu peu vraiment tué quelqu un de ta main et ca serai arrivé je pense que je l aurai pas suporté et je sais pas si j aurai pu continué a vivre de plus toute ca famille sont des amis a moi et apres je pense avoir bien reagis et desuite et ca tous le monde ne le fait pas ( je lais vue dans une soirée organisé chez des gens que je connais un type est tombé dans un espece de coma avec une trace d hero et pour pas gaché la soirée ont la gardé pour voir si ca irai mieu il y avais quand meme dans la soirée un type qui etai pompier de metier mes bon au bout d une heure il commencais a avoir les levre bleu et les oreil si je me rapel bien et c a ce momment qu il ont decidé de l enmener a l hosto et le fait d etre dehore dans le froid ca la reveiller
mes ils ont pri un risque enorme parceque il aurai pu faire un arret cardiaque et ils avaient pas le matos pour tenté de le réanimé et plein d autre chose peuve arrivé dans ces momment et si vous avez pas le materiel et  un doc qui pourra reagir vite tres vite c la mort qui arrive ) 

dans la situation que g t j ai appeler le samu directe tampi qu il y est les keuf qui debarque je me suis meme pas possé la question

petite question si vous appeler les pompier pour une od esque les keuf debarque aussi ??????

et le pire ces que une heure avant le drame ont ce disais c grave ce que l ont fait il y a un réel danger

en tous cas j ai u tres peur pas pour moi pas pour les consequence mes de perdre mon amie et comme je lais dit dans le poste d avant je suis encore sous le choc et je ne peu plus voir quelqu un meme dans une serie tele avoir des convultion ca me fait vraiment mal jusqu a avoir les larme au yeux et mon amie ne ce rappel de rien a un momment elle ces relevé elle ces assice moi je lui disais tu me reconnais je m appel ..... de peur quelle ai u un truc au cerveau et elle trouvé ma reaction chelou elle comprenais pas pourkoi je lui demandais presque mon air paniqué la faisait rire mes elle savais pas ce quelle avais vecu

voila et magnum ne me juge pas trop vite tu croi que j ai fait ca pour la sauté tu te trompe et si tu savais la haine que j ai de moi de l avoir mise dans cette situation maintenant ont etaient deux mes j aurai du dire stop ont arret c dangereux mes le craving et plus fort que mon esprit ca ces clair chaque fois que je pecho de la coke je tape tous dans la soirée et je fait meme les contons sachant qu il von rien me faire alors que j attendrai le landemain il le ferai bien ces coton

Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

supersego
Redfish Power
000
Inscrit le 23 Mar 2009
851 messages
pr une OD appelle le SAMU plutôt que les pompiers, car besoin d'un médecin! jusqu'à  présent jamais eu les flics en cas de pépin.

" Le respect de la loi vient après celui du droit. La seule obligation que j'ai le droit d'adopter, c'est d'agir à  tout moment selon ce qui me paraît être juste. " H.D. Thoreau

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
2000
Inscrit le 07 Sep 2007
5436 messages
T'as pas à  te senti coupable Tyler, tu ne l'a pas obligée à  se mettre une seringue dans le bras, c'était sa décision et seulement la sienne.
Et tu as bien réagis en appelant les secours. wink

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
D'un sens, si le sentiment de culpabilité peut lui faire éviter de reprendre de la c.

je pense malheureusement qu'on a besoin d'un electrochoc pour avoir le déclic.

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6600
Inscrit le 14 Dec 2008
10518 messages
Blogs
Merde alors ! Aucun sentiment de culpabilité à  avoir pour Tylen. Son récit montre au contraire qu'il est un être humain qui a un coeur et qui accepte de prendre le risque des képis. Personnellement, lorsque j'ai appellé les pompiers (mec qui overdosait dans des chiottes de bistrot) ou bien qu'ils sont venus pour moi, la police les accompagnait. Magnum, si nous devions ne plus être fréquentables à  chaque connerie faite, je ne saurai plus à  qui adresser la parole.
De plus, la description de craving que donne Tylen est assez réaliste. Toute personne qui a un jour gouté aux folies de la cc IV ou du crack a du reconnaitre son état dans l'histoire de Tylen. Tylen, je suis persuadé que les expériences partagées comme la tienne  sont riches pour l'avancée des connaissances. Je n'irai pas raconter jusqu'où je suis allé avec la cc en termes de perte de contrôle, sinon on se foutrait trop de moi. Je suis Ok avec l'idée du déclic en ce qui concerne le craving.
Bon courage johndoeuf.

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

tyler durden
Psycho junior
000
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
désolé de vous decevoir mais je tape encore de la cc en iv mais j ai trois reigles maintenant

1 - ne jamais faire un také a quelqu un

2 - ne jamais faire mes také devant quelqu un qui consome deja mais pas en iv (je ne veu pas influencé , donné l envie de le faire)

3 ne jamais acheté plus de trois gramme

j ai espacé mes prise de une soirée par semaine je suis passé a une fois par moi voir deux et je conte pas m en arrété la

la c en shoot de detruit le corp a une vitesse folle
la c en shoot devient vite incontrolabe , si vous n avez jamais testé l iv de coke ne le fait pas  et le je teste ce prod en iv  pour gouté finie dans la majeur partie des cas par des années de shoot

j ai lu aussi le message de tartemolle hier et celui de son ex ca ma boulversé , ca donne vraiment a réflechir il a voulu testé et il en ai mort au bout de trois jours qu il repose en paix et que son exemple nous fasse prendre concience des risques encourue

et désolé a johndoeuf d avoir detourné la discution mais en meme temps ca montre bien ce que peu faire le craving

et merci a fil puor son messsage et au autre
et fil mon nom et tyler et pas tylen lol

Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

johndoeuf
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Dec 2009
59 messages
Meme combat:

Hors ligne

 

357magnum
Psycho sénior
000
Inscrit le 06 Aug 2009
641 messages

tyler durden a écrit

magnum ne me juge pas trop vite tu croi que j ai fait ca pour la sauté tu te trompe et si tu savais la haine que j ai de moi de l avoir mise dans cette situation maintenant ont etaient deux mes j aurai du dire stop ont arret c dangereux mes le craving et plus fort que mon esprit ca ces clair chaque fois que je pecho de la coke je tape tous dans la soirée et je fait meme les contons sachant qu il von rien me faire alors que j attendrai le landemain il le ferai bien ces coton

Houla , j'avais pas vu que j'ai fait un carreau de pétanqueur ! Tyler , ne dit pas que je t'ai jugé puis ce que j'ai parlé de quelque chose que tu as fait ds le passé . Bien sûre on a tous fais des conneries , mais ce qui m'a fait dire cela , c'est que tu avais acheté 16G . 16G , il y avait une partie que tu devais revendre , ou tu comptais tout taper avec ton amie ? Si tu comptais tout taper avec ton amie , alors oui je te juge comme détestable et de dingue . Si tu devais en revendre 10-12G , il aurai fallu que tu les mettes tout suite ds le placard ( c'est ce qu'on faisait avec mes anciens potes : ce qui est a vendre , c'est don't touch ! Même si l'envie était grande ) , et je dis bien tout de suite ! Si ensuite vous avez basé environ 2G chacun , puis que ton amie soit tombé en OD , bien je m'en excuse , c'est malheureusement ce qui peut arriver aux UD's mais c'est la ou que tu t'es plutôt mal exprimé ; en effet , avez vous ( surtout toi qui était responsable de ta CC ) posé des limites ou pas ?
Je me répète , tout le monde comme moi ont fait des bêtises , mais moi la première fois que j'ai tapé une base , j'ai percuté au bout d'une minute que ce truc la , il faut pas dépasser le gramme , une le ket-pa terminé , stop ! Et aujourd'hui et depuis longtemps , on me propose une base , je dis oui pour une , mais non pour une deuxième , parce que je sais qu'après une deuxième base ; le craving se met en place ( ds mon cas ) .
Enfin , surtout ne crois pas que je t'ai jugé Tyler , le problème c'est pourquoi tu n'as pas fixé des limites avec ton amie alors que tu connais le produit . Soit c'est un incident , une bêtise excusable , mais dans ce qui m'a fait dire ça : le non bon sens ( dans ta conscience ) de n'avoir pas fixée une limite .
Amicalement . J'espère que tu comprends mon point de vue .
Quand a vous autre , vous êtes allée trop vite dans morale ! Du calme , merci .

Dernière modification par 357magnum (13 décembre 2009 à  13:38)


Tout ce qui provoque une montée , doit redescendre . Human trafic

Hors ligne

 

tyler durden
Psycho junior
000
Inscrit le 23 May 2009
212 messages
J AVAIS 16 g parceque j avais des dette et c t un moyen pour moi de remboursé mes dette a moindre cout , j achette pas 16 g en me disant tient c pour la journée
ca a été un gros derapage mais j en ai retiré des lecons et ca ma fait evolué par rapport a ca

magnum comme tu le dit tu a l air d avoir un meilleur control que moi sur ca , moi le seul moyen que j ai pour controlé ma conso de coke ces d en acheté pas plus de trois gramme
maintenant j ai quand meme trouvé tes parole blaisante surtout que j ai pri sur moi pour en parler c pas facile et j ai dit aussi que ces quelque chose qui me pertube et me fait mal encore aujourd hui et ce genre de reflection ca peu bloqué des gens qui voudrai temoigné et je pense que ce genre de temoignage est important

aussi et comme le disais fil ont a tous fait des connerie avec la defonce et peu en parle parcequ ils sont honteux ces facile de dire  j ai pri ca et comme ca mes dire et ba moi j ai carrément merdé avec ca ces autre chose
moi j assume mes erreur quitte a passé pour un con mais si ca peu aidé un autre a pas faire pareil ca me va
je pense aussi que c toi qui a été un peu trop vite et pas les autre magnum
apres c bon il n y a pas de souci et aucune rancune

Dernière modification par tyler durden (13 décembre 2009 à  14:46)


Les jeux vidéo n'influencent pas les enfants. Si Pacman nous avait influencé, on aurait aujourd'hui des jeunes tournant en rond dans des salles obscures, gobant des pilules et écoutant une musique électronique répétitive et ennuyeuse" Kristian Wilson, Nintendo, Inc, 1989

Hors ligne

 

357magnum
Psycho sénior
000
Inscrit le 06 Aug 2009
641 messages
Sans rancune , aucun problème ; c'est ta vie mek . Mais tu as dis que a acheté et basé 16G ds la soirée ... et la tu me parle de dette ! Tu connais et tu connaissais le produit Tyler , ça peut être une bêtise , mais tu n'as pas eu de conscience ce soir la , avant et pendant , c'est ce que j'ai constaté dans ce que tu as cité mek . Non ?
Je ne suis pas convaincu que j'ai parlé trop vite .
Enfin , tu n'as pas été un lâche et tu as retenu la leçon Tyler , c'est ça qui est important aujoud'hui cool .

Dernière modification par 357magnum (13 décembre 2009 à  15:12)


Tout ce qui provoque une montée , doit redescendre . Human trafic

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 8jCommentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 1jCommentaire de Lugaru (39 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 8jCommentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum 
    Ordonnance renouvelable
    Il y a moins d'1mnCommentaire de artag dans [Opiacés et opioïdes...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Comment bien préparer son 3-mmc
    Il y a 3mnCommentaire de Morning Glory dans [Cathinones et RC stim...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Vaporiser - VaporGenie
    Il y a 2hCommentaire de DeltaS dans [DMT, changa et ayahua...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Amanite tue-mouche - Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
    Il y a 2h
    11
    Commentaire de La Morvandelle dans [Enthéogènes...]
    (38 réponses)
     Forum 
    Connaissez-vous ce taz? Deux demis cercles, jaune/orangé
    Il y a 3hCommentaire de Vee dans [MDMA/Ecstasy...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Encore un autre !
    Il y a 4hCommentaire de Haribo1202 dans [Cannabis...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Flunitrazolam : mon expérience.
    Il y a 5h
    2
    Commentaire de Dextro dans [RC Benzodiazépines...]
    (8 réponses)
     Forum 
    La came, pourquoi ?
    Il y a 5hCommentaire de LeDoc86 dans [Decro - Sevrages... e...]
    (3 réponses)
     Blog 
    Des truffes après un viol
    Il y a 1hCommentaire de marvin rouge dans le blog de Lorel_Jackson
    (4 commentaires)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 2h
    31
    Commentaire de marvin rouge dans le blog de Papaseul
    (338 commentaires)
     Blog 
    Dissolution de l’égo, destruction de soi-même, autodestruction
    Il y a 17h
    1
    Commentaire de 3MMCBro dans le blog de 3MMCBro
    (6 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
    Dernier quizzZ à 23:22
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    MissEloFlo, Willy Nourson, Jonsnow46 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Fin des Phenergan
    par Sirop2, le 16 Sep 2020
    J’ai fait quelques recherches des Antihistaminique H1 et j’ai pas trouvé un qui équivaut au phener, et pour répondre à ta question j’aime le côté sédatif de la prometh. Si des personnes ont des noms de AH en vente libre je suis preneur...[Lire la suite]
     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci dans [forum] DMT et e.cig
    (Il y a 10h)
    Merci pour le bouquin, je me le suis pris ! - SplinK dans [commentaire de blog] Dissolution de l’égo, destruction de soi-même, autodestruction
    (Il y a 11h)
    +1 (Prescripteur) dans [forum] Passage méthadone à subutex Combien de temps ?
    (Il y a 12h)
    Ban dans 5, 4, 3, 2... dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 1j)
    Plein de bon sens MG ~ dans [forum] seuvrage hopital a sec
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums