addiction au g,b,l depuis 11 ans / PsychoACTIF

addiction au g,b,l depuis 11 ans

Publié par ,
8257 vues, 17 réponses
lacape 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 10 Sep 2017
1 message
bonjour a tous
depuis 11 ans je prend du g,b,l dosé a 8 tout les jours , même la nuit quand je me réveille
je veux arrêté et faire un sevrage .voyant tout ce que vous avez mis ,
cela me fait grave flippé y a t il une personnes  pour me dire , ce quil peux m arrivé ?
cordialement
                           Merci a tous

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
200
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
Salut lacape,

bienvenue sur psychoactif.


I - présentation
Il faudrait que tu te présentes plus , notamment sur ta situation médicale et personnelle :

1)- es tu suivis par un addictologue? un médecin? personne? Tu consommes d'autres prods en parallèle ?
2)- as tu de la famille, des proches? sont ils au courant de la situation?
3)- quand tu dis que tu doses la gbl à 8, c'est 8ml par jour en tout ? combien de prises par jour environ?
4)- depuis quand doses tu h24? depuis quand ta consommation a dérapé? (ça arrive à la plupart des usagers long terme ou presque).  -> c'est important car on peut maîtriser sa conso des années avant de "binjer" le produit. Or ce qui compte c'est la fréquence avant l'intensité et si il y a un pic de consommation il faut essayé de déterminer depuis combien de temps.
5)- combien de temps dors tu avec une dose? plutôt 4 ou 2H ?
6)- as  tu des symptômes ? lesquels? (transpiration huileuse, douleurs articuleurs,  addiction physique, comportement étranges lié à ta sexualité, impossible de dormir/ episodes psychotiques, perte ou gain de poids, anxiété, pression sanguine élevée..

je ne vais pas te mentir, le fait de consommer du gbl constamment est préoccupant cependant je vais faire tout ce qui est possible pour t'accompagner dans ce sevrage. Du moins, le préparer. Ensuite tu pourras revenir discuter ici quand tu auras finis ta "détox" wink


Visiblement tu as compris que tu avais besoin d'un arrêt (définitif) , je te félicite.  Ce n'est pas un sevrage "facile" cependant il est à ta portée et tu peux y arriver. L'avantage est que la tentation n'est pas partout, si tu es sorti d'affaire il suffira d'éviter les usagers de G mais aussi bien évidemment d'en recommander sur internet.

Par contre c'est un sevrage à prendre au sérieux, il est POTENTIELLEMENT mortel donc il ne faut pas faire n'importe quoi du genre "j'arrête d'un coup" , "tout seul" etc.


II quelques GROSSES erreurs à EVITER :

1) Ne pas prévenir le corps médical ou "se la jouer solo" :
La grande tragédie des personnes en sevrage de GHB et ses dérivés (gbl, 1,4 butanediol etc.) c'est qu'ils sont parfois dans le dénis.
a) Le risque principal est de finir en PSYCHIATRIE alors qu'il faut faire un sevrage dans un cadre médicalisé. Les usagers de GHB ne sont pas des psychotiques, des personnes délirantes non diagnostiquées... Elles subissent simplement les affres de ce sevrage. Si tu es pris à temps, dans un bon cadre, ton sevrage se passera bien.

b)Ensuite il est important qu'ils sachent ce que c'est un sevrage de GHB si ils en ont pas une foutue idée.
Généralement ça dure 10-14 jours. Avec un long moment pour retomber sur ses pattes mais pas forcément douloureux ou pénible (2ans env).

2) Ne pas prévenir ses proches :
Il y a certains passages de ton sevrage, tu seras un peu confus, tu diras des choses un peu désobligeantes. Dans le pire des cas tu seras délirants quelques heures, quelques jours. Il faut les préparer à ne pas en tenir compte, voir éviter les visites pendant ce types de phases. De plus il est quasiment impossible de cacher ce type de sevrage alors n'y compte pas.


III les phases du sevrage
(Source: Trinka Porrata - "G'd Up" 24/7 The GHB addiction Guide - Page 20 - LawTech publishing - Project GHB.org*) 


1) PHASE 1 -  " LUNE DE MIEL"

Le manque débute généralement 1 à 3 heures après la dernière dose.  Paradoxalement on se sent parfois très bien, plein d’énergie, euphorique passé quelques heures.  C'est traître.

Parfois la personne est récupéré délirante, elle est déjà en phase 2 voir 3,  la plupart du temps dans la rue. Sinon la personne se présente d'elle même aux urgences en phase 1 avec des symptômes physiques.

Il faut vérifier les constantes, stabiliser la personne et attendre la prochaine phase. On peut être très bien et cohérent, certains docteurs ont fait l'erreur de relâcher la personne dans la rue, c'est une grave erreur médicale et illustre parfaitement le manque de connaissance de certains soignants. Cependant, ce genre de cas date de l'arrivé du GHB aux USA et les premiers patients, depuis on a bien progressé mais il faut rester vigilant là dessus. Refuser de partir, prévenir les soignants que cela peut empirer.


2) PHASE 2 - J +1 à 4  jusqu'à J+8 environ "Rechute".

Généralement on en garde aucun souvenir, parfois on est attaché ou mis sous Halopéridol ou tout autre produit calmant les "délires".  C'est la phase où on est le plus dépendant des traitements:

Benzodiazépines pour diminuer les symptomes dont les risques de convulsions.
Propofol/haloperidol pour les crises
barbituriques : pentobarbitol si les BZD ne suffisent pas.


3) PHASE 3 - J +8 - 12 "On refait surface".

Anxiété importante, insomnies, dormir est important pour réduire les hallucinations (en fait c'est souvent du au manque de sommeil).  C'est souvent la partie où on raconte/dit n'importe quoi, que l'on peut être blessant.

4) PHASE 4 - "ça va mieux physiquement par contre.." J+12 ou J+14 à  ???? (semaines/mois -> dépend de la consommation)

On se sent mieux, physiquement le gros est passé. On entame la partie plus psychologique; Quelques jours, parfois quelques semaines

possibilités:
Dépression, léthargie, impossible de se concentrer (lire, jouer aux jeuxvideo etc.) , parfois viennent s'ajouter les effets secondaires des traitements que l'on te donnera pour  ton bien wink.  Il faut accueillir avec bienveillance les médicaments tant que tu ne souffres pas d'effets secondaires gravissimes, surtout si ils te font dormir et gagner du temps.

Si tu ne souffrais d'aucun trouble psy, il faut te dire que ces médicaments sont temporaires!

Vient s'ajouter :
Perte de l'appétit sexuel, troubles de la mémoire. Troubles neurologiques divers (tremblements, spasmes, etc.)..
Dur de savoir ce qui peut arriver avec si peu d'info ^^, quoi que même avec les info, on ne sait jamais comment ça évoluera.

Sache que le temps va laver tous ces effets secondaires, et viendra le moment où tu retrouveras ton état originel avant ta consommation de gbl.Il faut donc se montrer patient.


Mais surtout, il ne faut PAS se suicider, c'est le risque principal++++ de cette phase alors que ce risque n'existait pas ou peu lors des phases 1 à 3.

Nombreux ont cru qu'ils allaient resté dans cet état, ce n'était pas le cas. Certains se sont donné la mort quelques mois a peine avant leur rétablissement total. C'est là où les soignants, la famille, les proches devront t'aider à tenir bon.

Il faut bien que tu comprennes que cette déprime est passagère, elle peut durer une semaine comme quelques mois.  Mais elle s'en ira.


http://image2.slideserve.com/4423794/slide47-n.jpg


En conclusion :
je voulais te dire de ne pas "flipper" et de t'approcher d'un docteur pour établir un protocole de soin par "La grande porte" car la "sortie de secours" te distancera d'un rétablissement confortable wink. J'ai mis une liste de symptomes , ils sont possibles mais ne vont pas tous être présent / arriver simultanément. Par exemple, les hallucinations peuvent être éviter, le délire aussi avec le bon médicament. Mais il vaut mieux être trop informé que trop peu.

Bon courage pour la suite, you can do it ! super

Cordialement
groovie




* project ghb est une association qui fournie des information sur cette molécule ,

bio a écrit

Trinka Porrata has experience in both journalism and law enforcement, with expertise in sexual assaults, child abuse and narcotics, especially the “trendy drugs of abuse” (those used at rave parties, in the club scene and as weapons of rape).  Porrata retired from the Los Angeles Police Department in 1999 as a supervisor in street narcotics squads.

Reputation de ce post
 
Au top ton post suf
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Très bonnes infos / Mélatonine
 
Complet, merci. Entropya
 
Très complet, merci ! -LUD

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
200
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
Salut

Tu pourras me donner de tes nouvelles ici même? smile

porte toi bien smile

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
1900
Inscrit le 08 Aug 2008
9261 messages
Excellente réponse Groovie. super

/forum/uploads/images/1505/1505238655.jpg


Hervé

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Richard Horpe 
Istar
France
000
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Salut,

Très bon post en effet. La phase de delirium peut effectivement arriver tardivement, plus encore que pour un sevrage alcoolique, ce qui est plutôt paradoxal. Lors de mon dernier sevrage, elle est intervenue 4 jours après la dernière prise de produits, les benzodiazépines ayant joué leur rôle de bouclier jusqu'à épuisement. Puis, effectivement, avec le manque de sommeil, bouffées délirantes et passage en psychiatrie, étape quasiment obligatoire si tes proches sont mal renseignés ou que tu tentes de t'auto-médicaliser.

Quand tu passes par cette étape, il me semble très important de ré-évaluer ton traitement, celui que tu prenais n'étant qu'une bouée de sauvetage finalement. C'est en changeant de molécules et en fréquentant un institut psychothérapeutique que je me suis sorti d'une dépression intervenant 3 mois après la dernière prise. Léthargie totale, perte de plaisir, d'appétit, tentative de compensation avec la codéine...ça peut faire très mal, ne le cachons pas. Il faut aussi surveiller sa consommation d'alcool et autres gabaergiques, des voisins très malvenus.

Le point positif, si tu nous le confirmes, c'est les 8ml par jour. Même sur une longue durée, ce n'est pas une consommation énorme. Mais on ne fait pas ce genre de prises de façon anodine non plus, il te faudra un cadre spécifique. Autrement, ça peut vite devenir la vraie galère, car le sevrage est, comme dit plus haut, potentiellement mortel.
Reputation de ce post
 
Bien dit ! et merci de partager ton expérience - groovie
 
Très juste et pertinent suf

"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Groovie et richard vous assurez sur le sujet du GHB / GBL ...

C'est une molécule que je connais peu et du coup vos infos me sont précieuses ..

J'aime bien cette molécule mais en récréatif, c'est un peu, entre la mdma et l'alcool sans les mauvais côtés..

Cependant je reste très prudent et occasionnel je n'ai aucune envie de me traîner une dépendance à un Gabaenergique

Amicalement

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Richard Horpe 
Istar
France
000
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Merci.

Je pense que c'est peut-être le pire sevrage qui soit. Même arrêter les morphiniques était une partie de plaisir à côté. Avis personnel bien entendu.

C'est égalent une molécule traîtresse, j'ai gardé le cap pendant deux bonnes années, avant de plier, puis de rompre. Comme dit auparavant, le vrai danger démarre au moment où on utilise le GBL pour dormir. La dopamine étant alors inhibée continuellement, le moment où l'on arrête crée une libération massive, entrainant l'excitotoxicité.

Ravi de pouvoir aider, il n'y a pas énormément de retours sur des sevrages réussis, donc autant faire partager cette expérience. Ça fait quasiment deux ans que j'ai arrêté.

"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
200
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
Perso ça fait 7ans que je ne suis plus addict et je ne suis pas prêt de recommencer à développer une addiction avec ce produit... perso ma phase 1 a été particulièrement dangereuse pour ma santé car j'ai été rapidement en hypomanie. Tout comme l'ami ci dessus j'ai mis bien 2 ans avant de tomber dedans et à en boire toute la nuit.
En hypomanie j'étais euphorique, je me sentais puissant, la vie était si belle. J'aimerai revivre cette expérience un jour mais avec un parachute de secours et un bouton ON/OFF.
Dans le déni , j'ai fait en sorte de fuir , le plus loin possible des gens qui voulaient me soigner ... a 20ans d'âge on reste  stupide par moment wink

Puis la manie a commencer, les hallucinations sont arrivé quelques temps après une longue phase sans sommeil. Hospitalisation d'office par la famille (plus le choix) , injection massive d'haldol , de benzos, zombie pendant des semaines en hp où le dialogue ne pouvait avoir lieu, puis on m'a déplacé vers ma ville avec un diagnostique erroné qui n'avait aucun sens. On m'a annoncé que je devrais prendre des neuroleptiques à vie. 

"Oui oui ,  bien entendu! Je peux partir maintenant? smile ". Je crois qu'en sortant j'avais juste de l'abilify , ouf ! et je ne pouvais pas marcher 50m sans m'effondrer de fatigue, effet secondaire.  Ensuite j'ai du me remettre sur les pattes tout seul, par peur d'être interné de force, cette fois par les soignants. Encore une erreur, avec un suivis, j'aurais passé la phase "post cure" plus vite.

Je l'ai payé très cher au final, j'avais perdu+blessé ma copine (qui a eu une période assez sombre pendant/après notre rupture et je regrette encore de lui avoir fait du mal) , des amis,  idem pour ma famille qui en a pris plein la gueule,  raté ma formation, mis du temps à m'en remettre... mais le temps a laver nos blessures. Au fond je pense que j'avais peur de faire des dégâts chez mes proches, ce qui m'a poussé à fuir. Or si j'avais dès le début annoncé la couleur et si je les avais prévenus, j'aurais mis ma vie en parenthèse et cela aurait été moins catastrophique wink Si je devais faire le sevrage aujourd'hui je le ferais d'une manière bien différente alors autant utiliser mon (nos?) expériences pour aider les prochains/prochaines (usagères = env 10-20% aux usa en général)  à éviter de payer aussi cher la facture.

Sinon 8ml , ça reste "pas mal"  mais si il ingère ça depuis peu, son sevrage ne devrait pas être trop dur. Raison de plus pour ne pas baisser les bras.

(et merci RH, Hervé, Suf) merci-1
Je vais utiliser des passages du livre pour le mettre au psychowiki. Si tu as des infos sur les risques liés au glutamate, je suis preneur.

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Ca fait flipper qd je lis ce genre de mise en garde car je les prends au sérieux pas comme les campagnes bidons de prévention qui peuvent exister genre sur la meth et autres ..

Je me retrouve un peu groogroo dans tes malheurs sauf que moi c'est avec les bzd IV que j'ai fais de la merde et que j'ai perdu ma chérie ..

J'ai les boules qd j'y repense car au moment où je me suis calmé ben, c'était trop tard ... le mal était fait, je croyais qu'elle m'avait pardonnée et qu'elle voyait que j'avais définitivement raccroché mes conneries, à piquer du nez à foutre le bordel, m'embrouiller avec tout le monde ect

Et aujourd'hui je pourrais me la mettre sévère ca n'aurait plus trop de conséquence mais je me suis battu et finalement j'ai plus envie de repartir ds ce délire ..

Il y a des jours lorsque j'ai les boules avec la gorge serré je me dit va te chercher de l'hypno et du Valium ça changera plus rien enfin pas grand chose .. et pourtant je le fais pas bizarre ..

Je m'en veux mais impossible de revenir en arrière ..
J'y pense tous les jours à me dire mais qu'es ce que j'ai été con, je donnerais tout pour retourner 2 ans en arrière.. impossible plus qu'à faire avec et surtout pas faire de nouvelles conneries avec d'autre prod.

Ex le ghb (3gr) qui est loin de te mettre minable comme un 50mg d'hypnovel sur 4 ou 5 h c'est plutôt meme festifs, tu as la pêches tu rigoles avec tous le monde, mais ca doit rester un petit délire du week end pour rigoler et passer un bon moment ..

salut

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Richard Horpe 
Istar
France
000
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Merci pour ces témoignages.

En soi, le GHB est une molécule intéressante, étant malléable selon l'effet recherché. Si l'on ajoute à cela un faible coût, on comprend que pas mal de monde s'engluent là-dedans. Mais ça peut vite devenir glauque. Cinq personnes à comater dans ton canapé, les gens qui se pissent dessus, des copines qui s'effondrent dans la rue avec la police à côté, les sorties en boîte ou tu renverses tout, les périodes d'amnésie...

En plus, t'as beau la jouer ange gardien, dans la soirée il y avait toujours une personne faisant intéragir des produits néfastes ou redosant trop tôt. Et quand tu as du monde chez toi, difficile de tout contrôler. Avec le recul, j'aurais pu cacher la bouteille, mais à l'époque ces situations s'inscrivaient dans une trompeuse normalité. C'est en y repensant que je me dis qu'on a eu beaucoup de chance, surtout moi d'ailleurs. J'aurais pu en garder de lourdes séquelles, ou tout simplement en mourir (tachycardie à faire peur, convultions dignes d'un film d'horreur, hallucinations...).

Dernière modification par Richard Horpe (14 septembre 2017 à  21:14)


"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Et oui c'est comme tout si tu consommes avec parcimonie c'est cool mais si tout le monde commence à faire n'importe quoi, mélange de ghb ou de benzo avec l'alcool, dosage de battard, ca peu mal finir ..

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Richard Horpe 
Istar
France
000
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
C'est vrai sauf que, corrigez-moi si je me trompe, le GHB est le seul produit avec l'alcool pour lequel le sevrage peut s'avérer mortel. Même avec l'héroïne, connu pour sa difficulté, il n'y a pas cette notion-là. Pour cette dernière, le problème est dû à la baisse du seuil de tolérance, dès trois jours, d'où les overdoses liées à la reprise.

Dernière modification par Richard Horpe (14 septembre 2017 à  21:46)


"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Oui le ghb, l'alcool et les benzodiazépines également..

Par contre un sevrage même d'opiacés n'est pas mortel en temps normal mais peu le devenir potentiellement sur un organisme affaibli, ou lors d'accident du au manque de sommeil, avec hallucinations et risque de TS ..

Un sevrage n'est pas anodin et doit être encadré.. chaque sevrage à ses spécificités et c'est important de les connaîtres avt de s'engager ds celui ci ..

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Ah une question, je connais la différence entre le gbl et le ghb mais le 1.4-bd ? Je connais pas

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Richard Horpe 
Istar
France
000
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Ok Quagmire!

Le 1,4 est également un précurseur du GHB métabolisé par le foie.

Selon une personne ayant posté il y a quelques années, il y aurait une légère différence, elle-même préférant le 1,4. J'ai déjà essayé de m'en procurer, sans succès. En même temps, c'est tellement marginal qu'on a très peu d'informations. Sinon je suis dubitatif concernant la mort en se sevrant des benzodiazépines. Il faudrait qu'il y ait delirium tremens. J'ai demandé sur un autre sujet si c'était possible, mais je n'ai connu aucun cas. Après, la personne peut éventuellement mourir de fatigue, mais c'est déjà un élément indirect du sevrage en lui-même.

"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Le sevrage des benzo peut provoquer des crises d'épilepsies potentiellement mortelles, c'est du déjà vu lors d'un stage en psychiatrie (heureusement) nous sommes intervenus à temps et ca c'est bien fini ..

Il est possible de mourir d'un sevrage des benzo mal fait, c'est pas des conneries ..

En fait toutes les molécules ayant un effet sur les récepteurs Gaba, donc l'alcool, les benzodiazépines et le ghb, gbl peuvent être délétères sur les sevrages ...

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Richard Horpe 
Istar
France
000
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Tout dépend en fait de la considération que tu fais d'un symptôme. Une crise d'épilepsie est-elle un élément inhérent, direct, à l'arrêt d'une benzodiazépine? Ou d'importantes variables entrent-elles en ligne de compte?

Sinon je me suis rafraichi la mémoire concernant le 1,4 butanediol. Il est métabolisé par des enzymes spécifiques et me parait moins stable que le GBL puisque des effets pharmacologiques de type alcool viennent se greffer à la transformation.

Dernière modification par Richard Horpe (14 septembre 2017 à  23:32)


"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5655 messages
Un arrêt des benzo peut directement engendrer des crises d'épilepsies, au même titre que l'alcool ou le ghb, ce sevrage est à effectuer correctement, je ne suis pas medecin mais je m'y connais et je peu t'assurer que si un sevrage des benzo est mal fait, le risque de crise d'épilepsie est bien réel et imputable directement au sevrage de ces derniers ..

Si prescripteur passe dans le coin, il pourra te confirmer mes dires, après je t'assure que le sevrage des bzd n'est pas à sous estimer .. (ils agissent également sur les récepteurs gaba)

Amicalement

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 5jCommentaire de jegthegui (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 3jCommentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - 1er trip Salvia Divinorum x10
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Effets - Les filles tiennent mieux la md??
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Prévention - L'hydroxychloroquine ne previent pas le COVID. Une étude randomisée
    Il y a moins d'1mn
    3
    Commentaire de Mister No dans [Actualités...]
    (65 réponses)
     Forum 
    Expériences - Soirée trop chargée sous taz
    Il y a 28mnCommentaire de Hardzek dans [MDMA/Ecstasy...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Addiction - Marre de la coke
    Il y a 2hNouvelle discussion de Jonathan57 dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 3h
    32
    Commentaire de Nemesia dans [Anonymat et sécurité...]
    (952 réponses)
     Forum 
    Vos doses de lyrica
    Il y a 4hCommentaire de Yoran dans [Pregabaline (lyrica)...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Ingérer - TR beuh décarboxylée
    Il y a 4hNouvelle discussion de RawBeefTeK dans [Cannabis...]
     Forum 
    Commande DNet
    Il y a 4hCommentaire de Dondiego dans [Anonymat et sécurité...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage a sec Tramadol / Skenan / Codéine
    Il y a 4hCommentaire de LolaLou dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Blog 
    Mon addiction au opiacés.
    Il y a 6hCommentaire de marvin rouge dans le blog de FrenchDrugsLover
    (12 commentaires)
     Blog 
    La société est un énorme caillou de coke
    Il y a 7hCommentaire de Zazou2A dans le blog de Junon
    (7 commentaires)
     Blog 
    La metha et moi
    Il y a 1jCommentaire de Cosmococcyque dans le blog de Viaflie
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 04:34
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Darky88, Virani nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     DMT + The machine, premières expériences
    par Janoooo, le 14 Jun 2020
    Hey ! Je viens de me lancer dans mon premier achat sur le deep, j'ai commandé la fameuse DMT qui me tentait depuis tout ce temps ! J'ai donc reçu 0.250mg de poudre '' jaune '', que j'ai partagé en doses d'environ 0.020-0.025, en partageant des 0.1 en part égale, car pas de balance au miligrame....[Lire la suite]
     Attention chantage
    par kakeop, le 07 Jul 2020
    Salut, je tiens à partager une expérience qui je l'espère permettra à certains d'éviter de se faire arnaquer. Un beau matin je reçois une lettre, la voici : Bonjour, je suis votre facteur ou votre dealer comme vous préférez. J'ai souvent remarqué dans des enveloppe bulle avec l'intérieur...[Lire la suite]
     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bien dit. Qu'ils les essayent leurs AP avant de les prescrire. dans [forum] Les psychiatres
    (Il y a 6h)
    la meth asiatique sa envoie du lourd en général ! bkk2012 dans [forum] Que vaut la meth du deep Web
    (Il y a 1j)
    les ravages des chrétiens sur les VRAIE tradition d'Europe bullshit anti chrétie dans [forum] Présentation de mon ebook : Le Pèlerin Lysergique
    (Il y a 1j)
    bel aspect Mr No dans [commentaire de blog] Photothèque de FDL
    (Il y a 2j)
    Un témoignage édifiant / Blast dans [forum] A quel dose le lyrica devient il "récréatif"
    (Il y a 2j)

    Pied de page des forums