Ma relation amour haine avec l'alcool / PsychoACTIF

Ma relation amour haine avec l'alcool

Publié par ,
5281 vues, 8 réponses
Boris Vian 
Artiste
000
Inscrit le 17 Feb 2016
74 messages
Blogs
Après une longue absence sur le forum, j'aimerai avoir votre avis sur ma relation avec l'alcool.
J'ai 21 ans, je bois de l'alcool deux fois par semaine en moyenne.
Une fois le  jeudi soir et une fois le samedi, mon problème c'est que j'ai du mal à m’arrêter, je bois jusqu'à être ivre mort, je pèse 51 kilos mais je bois au moins une demis bouteille d'alcool fort quand je sors, et cela depuis mes 16 ans.
j'aime vraiment ca mais j'ai peur de rentré dans une addiction physique. L'addiction psychologique est déjà là. Je ne peux pas faire une soirée sans alcool et je sors régulièrement plus pour boire que pour avoir des interactions social. Cela doit faire plusieurs années que je n'ai pas bu au moins une fois par semaine. 
Cela à un impacte sur ma vie professionnel (étude qui passe en second plan les lendemains) et surtout ma vie amoureuse. Je suis sous AD et avant sous anxio, j'ai fais beaucoup de bêtises (bagarre, sexe à risque, trompé mes relations, vols, mythos, dégradations diverses, agressions etc ...).
J'aimerai un avis extérieur, j'ai plutôt un terrain addictogéne ( grosse addiction au cannabis puis benzos).
salutation les psychos, je ressors boire un coup !

Corps, viande social consciente.

Hors ligne

 

Anonyme9404
Invité
Salut Boris,

Personnellement je ne comprends pas très bien quelles sont tes questions.

Mais je crois avoir compris que tu crains la dépendance physique a l'alcool et donc d'en avoir besoin tous les jours.

La peur n'évite pas le danger, comme on dit, la peut t'aidera pas à surmonter ça, parfois, elle a même tendance à davantage nous enliser dans ce qu'on ne veut surtout pas.

J'ai eu aussi besoin d'alcool pour socialement être présente, entre mes 13 /22 ans, ensuite j'ai rencontré autre chose qui m'a sortit de l'alcool. C'est un autre produit hautement addictif.

Mais si je n'avais pas ce produit là, je retournais dans l'alcool.

Intérieurement évite de trop te poser de questions, ou de contrôler la situation.
Fais toi confiance, ou continue de te faire confiance.

Essaie simplement d'éviter la casse et les risques autant que tu peux, sans pour autant t'empêcher complètement de boire... si tu n'en es pas prêt pour le moment.

Ce que je dis, et sur mon expérience, nous sommes tous différents, mais je sais que personnellement, plus je tentais de me freiner dans mon/mes addictions, plus j'allais dans le mur.

Continue à passer du bon temps avec les autres, apprend ce que tu as a apprendre sur toi, sur la vie, et sur la nature de tes liens avec les autres.

Visiblement tu as déjà avancé, puisque tu te rends compte que tu vas surtout aux soirées pour boire.
C'est un début, une 1 ère prise de conscience.

Par contre, méfies toi des mélanges benzos/alcool.
Mais si tu n'en prends plus, c'est tout aussi bien.

Tu as peut-être simplement besoin de décompresser la semaine.
Après, pourquoi ? Ça je ne le sais pas !

A toi de le découvrir...

Mais cela peut, ne pas durer... en tout cas !
Mais il y a certainement des étapes à passer, avant l'abstinence, ou bien la modération.

Amicalement,
Baiala

Dernière modification par Anonyme9404 (25 mars 2018 à  03:30)

 

FunkyHunk 
Banni
France
000
Inscrit le 28 Sep 2017
987 messages
Blogs
'soir,

On est Samedi soir, je rentre à peine, un peu trop éméché.

Tout comme toi, une soirée sans alcool m'est insupportable. C'est souvent le cas chez les personnes qui ont besoin de ça pour être désinhibées.
Les rares fois où on se retrouve, et qu'il y a rien à boire, rapidement je vois rouge et la soirée est "pourrie".

Malgré tout, je ne crains pas la dépendance, et je ne ressens pas le besoin de boire seul, chez moi.
J'associe définitivement l'alcool au fait d'être en groupe/aux soirées.

Pour tes autres "vices" (vol, agressivité, violence...), c'est un autre sujet et sans rapport avec ton désir de conso entre amis.

Je pense personnellement que tu es es en train de te monter la tête pour rien.
Le jour où tu ressentiras le besoin de boire chez toi, seul, pour être bien/posé, là.. tu pourras te poser la question.

Le fait que ta journée du lendemain soit négligée ne me semble pas anormal (fatigue/gueule de bois, envie de privilégier l'amusement de la veille plutôt que les impératifs du lendemain).

Ps: J'ai aussi un tempérament très propice à l'addiction (benzo, femmes...).

Powered by Me®

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité
Bonjour,

A ce que tu racontes, tu bois pour atteindre un état d'ivresse avancé, très avancé, et dangereux (encore plus si les "bêtises" auxquelles tu fais référence sont commises sous l'influence de l'alcool, ce qui selon la loi est aggravant).

Boris Vian a écrit

mon problème c'est que j'ai du mal à m’arrêter, je bois jusqu'à être ivre mort, je pèse 51 kilos mais je bois au moins une demis bouteille d'alcool fort quand je sors, et cela depuis mes 16 ans.[...]
Je ne peux pas faire une soirée sans alcool et je sors régulièrement plus pour boire que pour avoir des interactions social.

Tu ingurgutes tellement à chaque prise que derrière -peut-être moins après le jeudi qu'après le samedi- tu te tapes un sevrage alcoolique à chaque fois. Tu imposes à ton corps de gérer et de métaboliser une très grande quantité d'alcool d'un seul coup, puis tu lui imposes de gérer la privation d'alcool pendant plusieurs jours. Sur le long terme c'est très éprouvant pour ton corps. Je ne mentionne pas les interactions avec les AD et la possible surintoxication. Rappelle-toi aussi que l'alcool a un effet dépressif à LT. A court terme cela te laisse peu de jours de la semaine pour n'être ni alcoolisé ni en période de sevrage, et donc être en forme, lucide, et te consacrer à tes études et au reste.

Ce qui ne facilite pas les choses c'est que tu dis 1) aimer atteindre cet état, 2) ne pas pouvoir t'arrêter de boire, et 3) que les interactions sociales sont secondaires pour toi. Tes inquiétudes sont 1) le risque de dépendance physique, 2) ta vie affective et 3) tes études/ vie professionnelle.  En plus tu es sous AD.

Tu n'exprimes que des inquiétudes, pas véritablement d'envie de changement. Tes inquiétudes sont fondées et il faut que tu te rendes comptes que si tu as un terrain dépressif l'alcool à hautes doses ne va faire que l'accélérer. A l'inverse il est fort possible que si tu modérais tes prises ou t'abstenais au bout d'un certain temps cela aurait un effet positif sur ton humeur (et sur ta forme physique, mais les deux vont ensemble).


On ne peut pas te rassurer en te disant que tu ne risques pas ou n'as pas déjà de dépendance physique, on ne peut pas l'évaluer comme ça. Mais c'est bien que tu te poses des questions. Je te suggèrerais de prendre le temps de réfléchir sereinement à la situation, de faire une pause, ne serait-ce qu'expérimenter une semaine sans alcool pour voir comment tu le vis (te permettra peut-être de commencer à répondre à la question de la dépendance physique) et aborder la question en étant plus détaché de l'alcool (sans pour autant remplacer l'alcool par une autre substance, sinon anxiolytique au besoin), et voir, si tu te rends compte que tu en as vraiment envie, comment tu pourrais faire pour privilégier ce qui est important dans ta vie en dehors de ces ivresses.

Reputation de ce post
 
Sages conseils /coach
 

Boris Vian 
Artiste
000
Inscrit le 17 Feb 2016
74 messages
Blogs
Merci pour vos réponses, j'ai peut être exagéré en disant que les interactions socials sont secondaires pour moi, mais le problème c'est quelles ont souvent lieux avec de l'alcool.
J'ai commencé à prendre mes responsabilités et espacer mes prises, avec une certaine difficulté tant j'aime faire la fête.
Le problème n'est pas le premier verre, que je parviens à repousser sans trop de difficultés mais une fois lancé je picole sans trop m'en rendre compte.
Je pense devoir reprendre un suivis psy en priorité en faite.
Merci en tout cas d'avoir pris le temps d'écrire ce que je savais sûrement déjà mais que j'avais besoin d'entendre

Corps, viande social consciente.

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité

Boris Vian a écrit

Merci pour vos réponses, j'ai peut être exagéré en disant que les interactions socials sont secondaires pour moi, mais le problème c'est quelles ont souvent lieux avec de l'alcool.
J'ai commencé à prendre mes responsabilités et espacer mes prises, avec une certaine difficulté tant j'aime faire la fête.
Le problème n'est pas le premier verre, que je parviens à repousser sans trop de difficultés mais une fois lancé je picole sans trop m'en rendre compte.
Je pense devoir reprendre un suivis psy en priorité en faite.
Merci en tout cas d'avoir pris le temps d'écrire ce que je savais sûrement déjà mais que j'avais besoin d'entendre

Cela nuance pas mal ce que tu disais l'autre jour...
- importance des interactions sociales, aimer faire la fête (je dirais que c'est normal et de ton âge...)
- premier verre d'alcool qui entraîne les autres : c'est pas tout à fait la même chose que de se rendre ivre mort intentionnellement.

Je ne sais pas si c'est un problème psy mais ça exige - pour que tu conserves le contrôle lors d'une soirée -, que tu ne te laisses pas aller sans faire attention, donc surtout une grosse motivation à la base, et une modification de la vigilance au cours des soirées...

Bonne chance pour la suite.

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Salut,

Ton histoire me touche personnellement car elle fait écho dans mes souvenirs...

Bon, premier point que je considère positif c'est que tu n'as pas besoin de boire pour sortir.

Donc de ce que j'en ressort c'est que ce que tu sembles vouloir contrôler c'est ton rythme de consommation.

Malheureusement avec l'alcool il y a peu d'outils de réduction des risques.

Tu as le choix entre le Baclophène qui a été réduit à une prescription maximale de 80mg, soir le Selincro mais qui est plus que vivement déconseillé en cas de prise conjointe d'opiacés ou opioïdes pour risque de dépression respiratoire (OD).

Après en dehors de ces 2 médicaments je ne voie que des groupes d'usager.ère.s pour pouvoir discuter et tenter d'adapter les différentes méthodes à ce que tu cherches.

Tu trouveras plein de discussions içi où des personnes racontes leur parcours personnel et leur méthodes mises en place afin de maîtriser leur consommation.

Bien à toi,
Miky

Hors ligne

 

supermoon11 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 16 Feb 2018
374 messages
j'ai pris ton chemin, je bois toujours une demi bouteille par moment, en évitant d'en boire une demi par semaine mais plutot en essayant d'espacer + ou de boire plus leger

un conseil, essaie de pas dépasser cette dose.. voir la diminuer et te prouver a toi même que tu peut t'amuser mieux que ça en buvant moins en alcool, limite revois tes mélange

mais tu a aussi besoin d'une prise de conscience concernant ton mauvais toi qui se réveille parfois sous alcool
chaque chose est la pas par hasard...

c'est cette bête noire que tu dois dompté
en suite ton soucis de dose
ou alors tout d'un coup

c'est que mon avis, aujourdhui je bois toujours mais j'ai + de controle sur tout
mon coté noir(le con en moi sous alcool, bien que je sois pas un con en temps normal peut sortir parfois) est dompté et j'ai beaucoup appris la dessus...

fait de tes faiblesse des forces, sois gentil avec toi et les autre pour toi même et pour les autres
il y a toujours des raisons a tout
profite de tes perche pour y médité dans le positif plutot que d'aller dans le négatif car le négatif finis toujours par tuer tout autour de toi

force a toi, je t'ai répondus selon moi, sans avoir lu ce qui suit...
je ne te conseillerais aucun médicament, aucune aide, car la première main tendue se trouve en toi et en ta maturité qui ne demande qu'a s'éveiller

Dsl pour mes fautes j'ai vraiment un clavier capricieux.

Hors ligne

 

liuliu 
Nouveau membre
000
Inscrit le 16 Apr 2018
6 messages
Salut,

Ce que tu décris est un peu le problème d'une très grande partie d'entre nous. Je pense que boire deux fois par semaine "seulement" prouve que tu peux changer tes habitudes si tu en as réellement envie.
Par contre de ce que tu décris fais attention dès maintenant car c'est possible que sans le savoir, l'addiction physique est déjà là. Si ça porte préjudice à tes différentes relations et que tu continues à boire de la même façon c'est peut être que l'entourage est une façon de boire sans se sentir coupable. C'est un peu ce que je vois chez des amis à moi en tout cas. Le soucis c'est que c'est très difficile de s'en rendre compte car on vie un peut dans un monde où presque toutes les relations sociales sont aidées par l'alcool (ça va de ta bande de potes à tes collègues de bureau).
Ce que je te conseille :
- d'en parler autour de toi : c'est difficile de faire le pas tout seul. Peut être qu'autour de toi tu trouveras un bon pote aussi fêtard que toi mais qui pourtant lui aussi veut diminuer un peu sa consommation. à deux ce sera plus facile.
- si la première solution ne marche pas, éviter un jeudi sur 2 par exemple le lieu qui te fait boire le plus

Bises

Stay curious

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 3jCommentaire de Gribouille78 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    16 juillet 2021Commentaire de ephémère tox.stop (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    26 juin 2021Commentaire de pierre (13 réponses)
     Forum UP ! 
    Cannabidiol - Présentation Crumble Wax & Cruble Deluxe (decarboxylé)
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Vomissements mdma
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Pommecanelle dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Sniff mdma
    Il y a 26mnNouvelle discussion de hugotzz2020 dans [MDMA/Ecstasy...]
     Forum 
    Cristallisation de l'éphédrine HCL injection
    Il y a 28mnCommentaire de Tomfoufuret dans [Crystal meth (méthamp...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Differences entre dissociatif et psychédélique.
    Il y a 1hNouvelle discussion de Hemoropioid dans [Kétamine et PCP...]
     Forum 
    Drogue info - Oxycodone + xanax
    Il y a 1hCommentaire de fafefifofu dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Pourquoi le plug de zolpidem est il inefficace ?
    Il y a 3hCommentaire de Subohm dans [Médicaments psychotro...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Aucun effet - Light effet
    Il y a 4hCommentaire de Hemoropioid dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Addiction - Dire aurevoir a la C
    Il y a 5hCommentaire de Diesel69 dans [Cocaïne-Crack...]
    (8 réponses)
     Blog 
    [Video] Mon addiction à la cocaïne
    Il y a 7h
    2
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de Ledayuum
    (4 commentaires)
     Blog 
    P'tit coup d'œil dans le rétro!..
    Il y a 15h
    1
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de nnaY
    (4 commentaires)
     Blog 
    Essai Tramadol
    Il y a 1jCommentaire de Drim dans le blog de Drim
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
    Dernier quizzZ à 03:47
     PsychoWIKI 
    Arrêter la méthadone
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Zaiizen, Farmerdu99, Aurel13 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
     Help !
    par Meumeuh, le 13 Jul 2021
    Hello, Tu n'as jamais été sous TSO ? Je te donne mon point de vue. J'ai aussi consommer de l' héroïne pendant 6 / 7ans comme toi j'ai voulu arrêter avec un sevrage Cold Turkey et cela plusieurs fois. Et à chaque fois, ce fût un échec car que ce soit quelques jours/semaines/mois je suis...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Absolutely dans [forum] Infos sur la coupe et pureté de la cocaïne
    (Il y a 8h)
    je me retrouve totalement dans ces mots dans [commentaire de blog] P'tit coup d'œil dans le rétro!..
    (Il y a 18h)
    waow bien dit -joel92 dans [forum] MXiPr, après une longue abstinence
    (Il y a 1j)
    mon vapo depuis 2019, increvable dans [forum] [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    (Il y a 1j)
    J'aurai pas dit mieux ! GuyG dans [commentaire de blog] Comment faire ?
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums