Mon sevrage de la méthadone

Publié par ,
22033 vues, 36 réponses
Morphinexx
Nouveau membre
Inscrit le 19 Aug 2010
3 messages
Bonjour à  tous,

J'ai 10 ans de drogues derrière moi dont 5 ans d'opiacés (2 ans et demi de morphine, de codéine et d'heroine, parfois en injection, et 2 ans et demi à  40 mg de méthadone).

Ayant trouvé une femme et trouvé de la stabilité dans ma vie j'ai décidé d'arreter.

J'ai opté pour la méthode chinoise, j'ai d'abord réduit à  20 mg de métha assez rapidement et mis 2 semaines de traitements dans une bouteille afin de commencer mon sevrage.

Je peux vous dire que cela n'a pas été une partie de plaisir, en fait avec le recul j'ai trouvé le sevrage beaucoup moin éprouvant qu'un arrêt brutal mais beaucoup plus long, alors était-ce un bon choix ? je pense que cela dépend de chaque personne. Pour ma part c'était usant de se reveiller chaque jours durant plus d'un mois avec des douleurs lancinantes qui nous quittent pas de la journée, qui nous font passer des nuits blanches ou à  dormir par tranche de 30 min, réveillés par les douleurs.

Perso, je dois bien avouer que ces douleurs du manque, je ne pouvais plus les supporter, même pas une petite tellement je les ai connus et reconnus.

A l'heure actuelle je ne suis pas sorti d'affaire, loin de la : cette fois je ne prend plus de méthadone, j'ai décidé avant l'arret complet de prendre 4 comprimés de codéine pour soulager les dernières douleurs pendant quelques jours, puis 2 et aujourd'hui 0.

Je crois que ce qui est aussi pire que les douleurs dans l'arret des opiacés, c'est l'après vie, bien que j'ai trouvé de la stabilité à  coté, par moment je me dis que je m'ennuis a présent, je me rappel que sous métha je ne m'ennuyais pas, mais je m'occupais à  des conneries, je n'avais pas une vie très enviable mais elle me convenais.

La j'ai décidé hier d'aller voir mon médecin afin qu'il m'aide à  arreter de fumer par le champix. Bref, j'essaye d'améliorer ma vie par petites parcelles et je me dis que le manque psychologique qui fait que je déprime un peu finira par passer. J'ai ma femme qui m'aide.

Peut être etes certains d'entre vous sont passés par la et vive sans méthadone et heureux a présent ? Peut être que d'autres ont finis par reprendre de la méthadone se disant que la vie ne valais pas le coup sans un stabilisant ?

Peut être vos avis m'aiderai

Je vous remercie de m'avoir lu et @ bientôt

Hors ligne

 

avatar
LLoigor homme
Modérateur
Inscrit le 08 Aug 2008
10035 messages
bienvenue a toi :)

Ce que tu traverse et ce que tout substitué traversera une fois sevrer "physiquement".

Tu a une femme (un bon atout) , une vie stable (un autre bon atout) , tout cela aide dans le cap que tu traverse.

Cette envie de rien , baisse de motivation , difficulté a dormir parfois , qui font penser a une dépression , est un stade "normal".

Il va durer plus ou moins longtemps en fonction des gens , rien n'est universel :)

Tu n'a pas dit depuis combien de jour tu n'avais plus prit de méthadone , mais apparemment tu prend encore de la codeïne , donc ton corps a encore un peu d'accroche physique.

Cette baisse de motivation , de dormir , l'ennuie etc , peux s'amplifier quand tu sera totalement sevrer des opiacés , c'est une des phases les plus difficile du sevrage (que beaucoup sous estime)

Trouve toi des hobbies , occupe ton esprit , verrouille toute tentation (fréquentation , sortie) , ca devrais être plus simple car tu n'est pas seul et a une vie stable.

En gros accroche toi , tu a fait un énorme pas , un fois le physique vaincu , a toi d'abattre le facteur psychologique , et tu as bien plus d'atout que d'autres , avec de la volonté tu en finira et perdra cette baisse de motivation , cet ennuie , les difficulté a dormir correctement wink

Autre chose , a mon avis tu devrais attendre d'avoir complètement terminé ton sevrage avant d'en commencer un autre (cigarette).

Dans mon cas , je sais que la cigarette m'aide beaucoup , et mon médecin et mon addicto m'ont toujours déconseiller de vouloir arrêter la cigarette en même temps que ma substitution.

L'arrêt et le sevrage de nicotine donne aussi parfois ces sensations de déprime , donc pour être certain d'identifier d'ou proviendront tes prochains petit passage d'ennuie , démotivation etc.

Mieux vaux rester concentré sur ton sevrage actuel.

Si tout se passe bien tu en as pour quelques semaines , la cigarette peu attendre , sans parler que tu aura plus de chance de succès dans l'arrêt de la cigarette en ayant reprit la motivation , dormant correctement , donc quand tu sera parfaitement sevrer "physiquement" et "psychologiquement" des opioïdes.

Pour la cigarettes c'est plus un conseil personnel , on peu très bien stopper les 2 en même temps , c'est juste que moi j'aurai plutot tendance a être prudent.

Car on sous estime a tord les semaines qui suivent l'arrêt de prise d'opioïdes , en gros le sevrage psychologique.

Bon courage , tu a de bon atout , nul doute que tu réussira wink

Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
En fait les semaines qui suivent le sevrage ne sont pas que du sevrage psychologique.
La consommation d'opiacés modifie à  la baisse le nombre de recepteurs aux endorphines des neurones(quend il y a "inondation" le corps ferme des vannes).
Donc il y a bien le sevrage physique du produit pendant ujn bon mois pour la Methadone mais apres il y a un effet des endorphines naturelles qui est diminué en attendant que le nombre de recepteurs soit revenu à  la normale (il faut plusieurs semaines, voire plusieurs mois, le corps constatant la fin de l'inondation rouvre des vannes).
Donc cet etat de depression qui a une part psychologique bien sûr a aussi une part physiologique, qui va s'ameliorer (mais du fait que les symptomes sont "psychologiques" = depression, fatigue et non "physiques" (douleur, diarhhee) il est difficile de faire la part des choses .
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
Quant à  la methode chinoise elle est fait en principe pour eviter ces symptomes penibles. Toutefois selon les cas il faut adapter les doses.
La methode simplifiée (diviser la dose par 2 tous les jours) est assez brutale et ne convient qu'avec des doses faibles.
On peut faire une methode plus progressive =par exemple 50 mg dans 50 ml de sirop, prendre 10 ml (=10 mg le premier jour, 8 mg le second etc..) et remplacer par 10 ml de sirop. La decroissance de la dose est alors tres progressive mais impose une duree de sevrage de 2 à  3 mois.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (19 août 2010 à  16:59)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
Inscrit le 14 Dec 2008
11530 messages
Tout d'abord, bienvenue Morphinex !

Bien expliqué prescripteur.
J'ai déjà  vécu un sevrage de tous les opiacés après quelques années de consommation, sans passer par la méthadone. Et c'est vrai qu'une fois le physique passé, il reste une longue passe de rééquilibrage des récepteurs. Et cette phase est d'autant plus difficile qu'elle se passe dans le secteur psychologique dans lequel il est aisé de rajouter des sentiments tels que culpabilité, ennui, mauvaise image de soi, etc...... que des émotions pas sympas qui m'ont fait souffrir.
J'ai tenu et après une bonne année à  vivre médiocrement, mes instincts vitaux se sont remis en place accompagnés de tous les plaisirs et déplaisirs de la vie.
Là , ça a été bon, très bon car bercé par ma propre vanité d'avoir "réussi". J'ai fait plein de choses constructives pendant 10 ans. Et là , pan dans le mille, faillite, divorce, hépatite C et à  nouveau dépendance aux opiacés. Comme je connais pour l'avoir vécu le sevrage opiacé, je suis sous méthadone et pas du tout convaincu d'être assez "vaillant" ou motivé pour envisager de repasser par cette épreuve, un peu apeuré par les témoignages de ceux qui se sèvrent avec succès ou sans succès de la méthadone
En tous cas, la vie que j'ai eue pendant ces dix années d'abstinence a été remplie de joies, de voyages, d'amour, de rêves et de projets fous. Et maintenant, substitué vieillissant, j'ai enfin le temps de nettoyer ma vanité.
Ce qui fait que si comme toi je trouve une femme sympa, cela sera peut être l'occasion de tenter un nouveau sevrage.
Bien à  toi   Fil

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec ATP-IDF et Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
salut les insomniaques,
Nouveau sur le site c'est ma première contribution. Emotion.
Les opiacés j'y ai goûté pour la 1ère fois en 79. Avril 79. 18 ans accro à  l'héro. Une année super puis 17 de calvaire, pour moi comme pour mes proches. En 97 je me fais serrer gare du Nord de retour d'approvisionnement à  Bruxelles. Je suis accro à  5gr par jour. Mes 48h de garde à  vue sont un calvaire. J'ai rien à  raconter, je ne deal pas, j'achète en gros uniquement pour moi mais personne ne me crois. Heureusement je bosse (on se demande comment mais je bosse et j'ai à  l'époque un bon salaire). Comparution immédiare. Je prends 3 mois avec sursis pour consommation et importation de substance vénéneuse (j'avais 25g dans le cul) quand le procureur demandait 1 an ferme. Je m'en tire à  moindre frais parce que je n'ai pas de casier et un job. Je sors du palais de justice à  22h libre mais malade comme un chien. J'ai été nul à  l'audience, rincé, noué, ruisselant. Mais je suis dehors et mon fils m'attend. Il a 12 ans et ne compends pas pouquoi je ne suis pas là . Je ne peux pas rentrer dans cet état. Vite un dépannage. Ce sera ma dernière ligne. J'ai tellement dégusté physiquement et moralement que je me jure que plus jamais je ne serais en manque. Le 16 mai 97 je remplaçait mes 5g d'héro par du moscontin puis je passais rapidement à  la méthadone. 120mg par jour, une dose qui pourrait tuer un mammouth en moins de deux mais qui me met juste bien comme il faut. Rien de trop. 13 ans plus tard je prends encore 20 mg (en gellules maintenant) par jour et normalement plus que 15mg le mois prochain. C'est le début de la fin, c'est le moment je le sens. J'ai les jetons. Mon fils qui à  maintenant 25 ans et qui est au courant de tout et me l'a fait payer très cher, trouve que je devient barjot. c'est possible. Voire probable. De toute façon rien ne sera pire que tant d'années anesthésié sans rire ni pleurer. Sans vivre. Peut-être n'est-il pas trop tard pour commencer à  le faire.
Bon , pour un baptème du feu c'est assez me semble t'il. Je vous embrasse tous et toutes confraternellement.
@+
Azert

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
azert
difficile parcours hein? que ton fils te trouve barjot ne doit pas etre très aidant pour ta démarche d'arret ! mais que veux tu il est fréquent que les enfants se "vengent" à  leur façon de ce qu'ils ont pu mal vivre..d'abord ça veut dire quoi "barjot"???
tout sevrage est difficile ; je suis comme filouski pas certaine du tout de pouvoir vivre sans métha!! et surtout me retaper du manque....!!!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages

bighorsse a écrit

azert
difficile parcours hein? que ton fils te trouve barjot ne doit pas être très aidant pour ta démarche d'arrêt ! mais que veux tu il est fréquent que les enfants se "vengent" à  leur façon de ce qu'ils ont pu mal vivre..d'abord ça veut dire quoi "barjot"???
tout sevrage est difficile ; je suis comme filouski pas certaine du tout de pouvoir vivre sans métha!! et surtout me retaper du manque....!!!

Bonjour Bighorsse et merci pour ta réponse,

Mon fils me trouve barjot parce qu'une fois de plus j'ai eu une conduite totalement addictive pendant mon sevrage . Je suis passé d'un coup à  un paquet et demi de clopes à  zéro du jour au lendemain. Étant diabétique je ne voulais surtout pas prendre un gramme. J'ai donc aussi arrêté de bouffer et perdu 11kg en 3 mois. Ce n'était pas du luxe et pour la 1ère fois depuis longtemps je me trouve une bonne tronche Hier matin j'ai même aperçu un abdo dans ma glace. Sûrement un effet d'optique. Et je suis passé d'un coup de 2 Noctran à  rien et de 50mg de métha à  20. Du grand n'importe quoi mais je ne marche que comme ça. Pb je pense être sorti un peu maniaco-dépressif de ce sevrage un rien violent. Plus maniaco que dépressif d'ailleurs. Absolument saoulant alors que j'étais mutique depuis des siècles la moindre faute de français d'un animateur ou d'un journaliste me rend hystérique. (moi qui fais pourtant des fautes d'orthographe à  foison. je suis en particulier fâché à  vie avec les consonnes doubles (1 ou 2 "LL", 1 ou 2 ""TT" etc...). Bref je crois être devenu invivable. J'espère que ça va se calmer. En tous cas j'ai retrouvé le goût de la lecture et je parviens à  nouveau à  lire une page sans avoir à  la relire 3 fois pour comprendre de quoi il s'agit. Je m'attendais à  un gros coup de mou hors je suis branché sur adrénaline 24h sur 24. Certainement parce que je ne parviens pas à  fermer l'oeil de la nuit. La semaine dernière j'ai dormi une seule fois 7h. Un vrai bonheur On se satisfait de peu après tant d'années dans le gaz. Bref je ne suis pas rendu. Et le plus dur, le vrai sevrage à  cru est encore devant moi.
Bise à  toi et à  tous.
Azert
P.S.
J'ai fait un tour sur ton blog, c'est souvent bouleversant et toujours écrit avec un vrai style. J'aime.


"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
bonjour
merci pour mon blog!
ce que tu dis de toi est quelque peu...désarmant! on dirait que tu es en effet en plein état d'exitation ; est ce habituel chez toi? ou bien vis tu des moments très bas et d'autres très high? ou est ce l'euphorie ressenti parce que tu penses etre sorti du plus dur?
le danger que je peux voir à  ce que tu décris est que si tu te plantes genre rechute temporaire (cela peut arriver) tu ressente cela comme un terrible échec et peux t'entrainer vers le fond....les états euphoriques sont difficiles à  évaluer comme ça mais ce que je peux en dire c'est cela: le danger de se sentir nul en cas d'echec
tout arreter d'un coup est "dangereux" en ce sens mais après il n'y a que toi qui puisse sentir les choses et adapter les choses à  ta façon d'etre; peut etre etre moins "excessif" pour le restant du parcours afin de ménager "ta monture" tu vois?

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Hello bighorsse,
Sorry, je suis un peu mou du genou pour répondre mais je ne tiens pas à  passer trop de temps sur ce site. Cela me replonge dans un univers dont j'aimerais vraiment sortir. Donc je fais un petit tour sur le forum de temps à  autre mais point trop n'en faut. Tu me disais que mon état était quelque peu désarmant. Certes. Je suis moi même le premier désarmé. Cela fait tant d'année que j'étais amorphe que je suis surpris d'une telle vitalité. Je m'attendais plutôt à  me sentir vidé de mes forces quand le contraire s'est produit. Avec, cadeau Bonux en prime, un furieux réveil de libido. Je crois que les femmes ne connaissent pas ce manque de désir qui rend toute relation normale quasiment impossible. Problème, après tant d'années dans le potage et dans une quasi abstinence ce sont toujours les mêmes femmes qui me plaisent soit des femmes d'une trentaine d'années alors que je n'ai plus trente ans depuis longtemps. Donc je me prends des râteaux à  la pelle. Je crois qu'il va falloir que je m'adapte rapidement si je ne veux pas passer pour un vieux pervers. De toute façon les quelques une avec qui ça marche ne me satisfont absolument pas. Je crois qu'elles sont plus attirées par le fric que je n'ai plus que par mon modeste pouvoir de séduction. Maintenant, et pour être franc cette excitation dont tu parlais retombe tout doucement. Les épouvantables crises de crampes qui m'ont tétanisé pendant des jours et des jours disparaissent petit à  petit. Seules subsistent d'insupportables impatiences dans les jambes qui me font faire des sauts de carpes pendant des nuits entières. C'est le prix de mes forfaitures. J'avoue ne pas avoir anticipé qu'il serait aussi élevé.
Et voilà  que j'angoisse à  nouveau sur le fait de passer de 20 à  15mg lundi prochain. Je ne sais pas faire les choses progressivement. Donc je confirme j'ai les chocottes. Pfff, ras le bol.
Bise.
@+
Azert





















;

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

Desmundo2
Psycho junior
Inscrit le 11 Aug 2010
315 messages

bighorsse a écrit

bonjour
merci pour mon blog!
ce que tu dis de toi est quelque peu...désarmant! on dirait que tu es en effet en plein état d'exitation ; est ce habituel chez toi? ou bien vis tu des moments très bas et d'autres très high? ou est ce l'euphorie ressenti parce que tu penses etre sorti du plus dur?
le danger que je peux voir à  ce que tu décris est que si tu te plantes genre rechute temporaire (cela peut arriver) tu ressente cela comme un terrible échec et peux t'entrainer vers le fond....les états euphoriques sont difficiles à  évaluer comme ça mais ce que je peux en dire c'est cela: le danger de se sentir nul en cas d'echec
tout arreter d'un coup est "dangereux" en ce sens mais après il n'y a que toi qui puisse sentir les choses et adapter les choses à  ta façon d'etre; peut etre etre moins "excessif" pour le restant du parcours afin de ménager "ta monture" tu vois?

je lis, je note.. car j'ai foiré et je me sens assez nul effectivement.. le fait de savoir que je devrais repasser une autre fois à  la casserolle ne me suffit pas, il faut en plus que je me trouve à  chier. Putain de decro. A cela s'ajoute le sentiment que c'est presque impossible d'arreter ou trop dur, et les années coulent, le sub reste. arf...

Hors ligne

 

Desmundo2
Psycho junior
Inscrit le 11 Aug 2010
315 messages

azert a écrit

Hello bighorsse,
Sorry, je suis un peu mou du genou pour répondre mais je ne tiens pas à  passer trop de temps sur ce site. Cela me replonge dans un univers dont j'aimerais vraiment sortir. Donc je fais un petit tour sur le forum de temps à  autre mais point trop n'en faut. Tu me disais que mon état était quelque peu désarmant. Certes. Je suis moi même le premier désarmé. Cela fait tant d'année que j'étais amorphe que je suis surpris d'une telle vitalité. Je m'attendais plutôt à  me sentir vidé de mes forces quand le contraire s'est produit. Avec, cadeau Bonux en prime, un furieux réveil de libido. Je crois que les femmes ne connaissent pas ce manque de désir qui rend toute relation normale quasiment impossible. Problème, après tant d'années dans le potage et dans une quasi abstinence ce sont toujours les mêmes femmes qui me plaisent soit des femmes d'une trentaine d'années alors que je n'ai plus trente ans depuis longtemps. Donc je me prends des râteaux à  la pelle. Je crois qu'il va falloir que je m'adapte rapidement si je ne veux pas passer pour un vieux pervers. De toute façon les quelques une avec qui ça marche ne me satisfont absolument pas. Je crois qu'elles sont plus attirées par le fric que je n'ai plus que par mon modeste pouvoir de séduction. Maintenant, et pour être franc cette excitation dont tu parlais retombe tout doucement. Les épouvantables crises de crampes qui m'ont tétanisé pendant des jours et des jours disparaissent petit à  petit. Seules subsistent d'insupportables impatiences dans les jambes qui me font faire des sauts de carpes pendant des nuits entières. C'est le prix de mes forfaitures. J'avoue ne pas avoir anticipé qu'il serait aussi élevé.
Et voilà  que j'angoisse à  nouveau sur le fait de passer de 20 à  15mg lundi prochain. Je ne sais pas faire les choses progressivement. Donc je confirme j'ai les chocottes. Pfff, ras le bol.
Bise.
@+
Azert

Salut Azert
Comment ne pas me reconnaitre dans tout ce que tu nous livres là ! Ayant été moi meme en sevrage de skenan les jours passés, j'ai bien eu ces ressentis et ces coup de speed du tonnerre ainsi que des grosses pulsions dans le calecon, le moindre de frottement et bing... faut se méfier de ces états là  auxquelles succèdent des phases d'abattement complètes... le conseil du sage (que je n'arrive jamais à  suivre) c'est de ne pas s'emballer sur les diminutions et d'attendre d'etre parfaitement remis avant d'attaquer la longueur suivante... effectivement les ardoises peuvent etre dures et il faut savoir garder de l'oxygene en réserve.. Pour le coup c'est ce que je n'ai pas fait, et bien que j'y croyais tout s'est écroulé tres vite... pétage de plomb sur un coup de tete, et hop l'affaire est emballé, pesé, retour au point 0 !

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
azert
tu te trompes sur un point : les femmes aussi connaissent la panne de libido mais elle ne s'exprime pas pareil voilà  tout!!! et il est aussi difficile pour une femme de dire : p...la revoilà  j'ai envie de sauter tout ce qui bouge!!! voilà  pourquoi notre sexualité vs est qq peu inconnue!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Très fin. Ma 1ère femme qui était psy aurait pu faire la même réflexion. C'est bien simple je me demande si tu ne lui a pas cédé ta plume.
Bise quand même
@+
Azert

Dernière modification par azert (27 août 2010 à  15:40)


"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
disons qu'il n'y a rien d'étonnant car je suis aussi psy!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Personne n'est parfait...

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
c'est vrai!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Dear Bighorsse,
un de ces quatre je te raconterai comment comment ce con de [...] m'a viré et fait interdire d'hospitalisation à  Marmottan pendant un an pour y avoir introduit une plaquette de Temgésic. Nous étions en 1984 et, porte-coton d'Olivenstein, il nous assurait une décroche médicalisée à  l'aide d'1/2 Catapressan et d'un Noctran par jour Autant dire que ça été chaud entre nous. C'est peut-être de cette époque que date mon peu d'estime pour les psy. J'en ai fréquenté bien d'autres depuis. Pas un pour rattraper l'autre. Cela dit on n'est pas obligé d'en parler on risquerait de se fâcher Et se fâcher si tôt ce serait ballot, non?.

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
Inscrit le 14 Dec 2008
11530 messages
Azert, merci de ne pas citer de noms.
Amicalement

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec ATP-IDF et Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Pan sur les doigts! A peine adoubé et déjà  engueulé. La vie est un éternel recommencement.
Je ferais gaffe à  l'avenir Mr F. Parole de tox.

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
moi je ne vois pas depuis quand on n'a pas le droit de donner le nom de médecin qui nous ont fait du mal !!! notre pays est assez répressif sans en rajouter non???

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
azert
ça ne métonne pas de celui que tu cites! mais partout on trouvait ce genre de méthode facho dans les centres de cure! là  où j'habite celui qui osait parler de dope avec ses compars risquaient le conseil...de guerre!! si si!!! or entre tox que voulez vous qu'on se raconte?????

il faut distinguer psy et psychiatre..c'est pas pareil!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Très chère Bighorsse,
Notre éloignement géographique (je suis parisien) nous interdit de nous lier autrement que de façon épistolaire. On va essayer de faire avec. J'aurais bien aimé discuter avec toi sur ton blog mais je dois être trop con, je n'ai pas trouvé comment m'inscrire; Ta dernière contribution:DE LA CAME A LA METHA : UN DEUIL IMPLACABLE mérite pourtant qu'on en débatte un petit peu.
La 1ère chose qui nous distingue c'est que accro à  l'héro pendant 18 ans je ne me suis jamais shooté. le passage à  la métha c'est donc fait de façon plus cool j'imagine. Toutefois cela n'a jamais été un long fleuve tranquille. Je crois même au début m'être défoncé plus violemment à  la métha qu'à  l'héro. Du style 6 à  8 flacons de 60ml cul sec, ce qui aurait été une dose létale pour n'importe quel quidam. Moi ça me défonçait pendant 2 jours au point que mon fils voulait appeler le Samu tellement j'étais nase. Puis, m'habituant doucement je me suis calmé et j'ai commencé à  prendre cela plutôt comme un soin que comme un produit de substitution. Il n'empêche qu'avant la diminution drastique de ces derniers mois j'ai eu l'impression de vivre comme un légume et de voir le temps s'étirer à  l'infini me laissant dans un doux potage et m'ôtant toute velléité de me remettre à  bosser. C'est à  dire à  écrire. Mais le deuil est fait me semble t'il. La dope m'a ruiné financièrement et m'a discrédité professionnellement. Même en Belgique ou j'ai bossé 8ans je suis cramé. D'ailleurs je n'étais pas là -bas depuis 24h que tous les tox de Bxl me contactaient pour savoir si je n'avais pas un plan. Cramé avant d'avoir écrit une ligne et de m'en être mis une dans le pif. Une vraie catastrophe.
Il se fait tard, j'ai les stores qui se baissent. Je poursuivrais à  un autre moment.
Bise
Azert

Dernière modification par azert (08 septembre 2010 à  16:55)


"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

Mammon Tobin homme
Modéranimateur à  la retraite
Inscrit le 07 Sep 2007
5574 messages
Azert, j'ai retiré le nom du médecin en question de ton post . Rien contre toi je ta rassure wink
Mais pas de diffamation sur ce forum, et cela s'applique à  tout le monde. :)
Bonne continuation et bon courage...

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
Mammoun,
Retire tous les noms que tu veux si tu crains pour tes miches. De toute façon tout le monde sait que je n'ai pas inventé cette histoire. M. V. le premier puisqu'à  Marmottan tout est noté. Même quand tu vas aux chiottes serrer la main du père de ton fils.
Azert.























;

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages
dear Bighorsse,
Comme au poker (à  l'ancienne) je demande le temps...et la relance.
Je pars quelques jours dans le Marais poitevin. Comme je déteste la campagne, la journée je m'ennuie et la nuit j'ai peur, je ne pense pas y rester des siècles. Juste le temps d'essayer de stabiliser mon sevrage de metha et de marcher jusqu'à  l'épuisement pour trouver enfin le sommeil au bout de la nuit. J'aurais mon ordi sous le coude et je te tiendrais au courant de l'évolution de la situation. Bien sûr je ne manquerais pas de réfléchir à  ton offre. Comme dans
"Marathon man" peut-on affirmer que "c'est sans danger"?
Bise
Azert

"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

The Turtle
Banni
Inscrit le 09 Dec 2009
615 messages
Le nom!!
Stop hypocrisie!
On en a besoin de la marmotte et savoir qui est digne!

En addicto Villejuif, on fouille les visiteurs...pas de noms de médecins qui prescrivent cet état?


Bon courage Azert, mais si tu as peur la nuit où tu vas?? ça risque d'être dur nen?

Dernière modification par The Turtle (09 septembre 2010 à  03:24)


"Drôle de chemin, drôles de problèmes". Java

Hors ligne

 

avatar
Alain Will homme
ancien Vice-Président
Inscrit le 14 Oct 2008
9618 messages
Il y a une charte de modération à  appliquer et Mammon l'a appliquée. Il n'y a rien à  ajouter quant à  l'identité de professionnels ou de forumers. Si un souci majeur existe avec tel ou tel professionnel, ce n'est pas sur le forum qu'il faut l'évoquer (nominativement) en premier.

Nous nous chargerons de répercuter l'info si besoin en fonction du contexte, des événements, etc.

Nul doute qu'azert ou d'autres apprécieraient que je communique ici leurs coordonnées personnelles, fournisseur d'accès, etc. ; soyez réalistes... Azert dit avoir introduit frauduleusement du Temgésic, un psy de Marmottan lui a fermé les portes, cette version de l'histoire aurait amplement suffit. Les noms sont superflus.

Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de)

Hors ligne

 

azert
Nouveau Psycho
Inscrit le 21 Aug 2010
52 messages

Alain Will a écrit

Il y a une charte de modération à  appliquer et Mammon l'a appliquée. Il n'y a rien à  ajouter quant à  l'identité de professionnels ou de forumers. Si un souci majeur existe avec tel ou tel professionnel, ce n'est pas sur le forum qu'il faut l'évoquer (nominativement) en premier.
Nous nous chargerons de répercuter l'info si besoin en fonction du contexte, des événements, etc.

Nul doute qu'azert ou d'autres apprécieraient que je communique ici leurs coordonnées personnelles, fournisseur d'accès, etc. ; soyez réalistes... Azert dit avoir introduit frauduleusement du Temgésic, un psy de Marmottan lui a fermé les portes, cette version de l'histoire aurait amplement suffit. Les noms sont superflus.

Tout ceci n'a plus aucune importance. C'était en 1984 et aujourd'hui ce médecin soigne les addictions au...poker. Avec ou sans métha?
Azert


"j'aime les félés parce qu'au travers tu vois la lumière" JF. Bizot

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
Eszt ce que ça marche de substutuer le poker par la belote ??
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Sevrage methadone : ouvrir les gelulles de méthadone
par killeuse2luxe, dernier post 06 juillet 2016 par Hanjo
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Sevrage méthadone
par teknocore, dernier post 14 novembre 2008 par behrthram
  41
logo Psychoactif
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Sevrage methadone
par Djedje, dernier post 30 janvier 2020 par Zazou2A
  1
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
19332 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
19319 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums