Boost mental et physique pour la classe Prépa PCSi / PsychoACTIF

Boost mental et physique pour la classe Prépa PCSi

Publié par ,
10640 vues, 42 réponses
Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages
Bonjour,

je reviens avec un nouveau sujet sur une potentielle utilisation de la psylo dans un contexte "sérieux", c'est à dire pour une utilisation de la substance spéciale : booster les performances intellectuelles pour mieux réussir en cours.

En effet, j'intègre dans deux mois quasiment jour pour jour un CPGE scientifique.

Je sais que beaucoup d'entre vous ne voient pas ça d'un bon oeil, que ce serait potentiellement stupide car ça pourrait me plonger dans une dépression, ou encore éveiller des troubles psychologiques...

Je me suis alors longuement documenté sur le sujet et SURTOUT j'ai essayé les champignons magiques à "dose moyenne/forte" (2g) pour la première fois. Je n'ai eu aucun soucis, c'était vraiment incroyable et c'était une expérience que je retiendrai toute ma vie (c'était la première fois que je me sentait aussi... complet? ).

J'en conclus donc que je n'ai pas, à priori, de mauvaise réaction à la substance (je prévois de retenter l'expérience le mois prochain avec une dose à peu près égale).
Je ne suis pas devenu bipolaire d'un coup, je n'ai pas eu d'envies meurtrières, rien qui puisse présager un trouble psychologique potentiel. J'ai toujours été très bien dans ma peau, et aujourd'hui plus que toujours. 

On en vient alors au microdosage.

Le micro dosage, c'est, selon la définition que j'ai retrouvée à peu près partout, une utilisation thérapeutique/bénéfique pour le corps et l'esprit; c'est ingérer avec une fréquence faible et déterminée une très petite quantités de substance, de façon a ce que l'on ne puisse pas ressentir les effets d'une grande dose, ce qui permettrait alors de vaquer à ses occupations quotidiennes sans aucune gène[/i] (aucun effet de défonce ou même d'altération des sensations ect...) [i][i]tout en profitant donc uniquement des effets bénéfiques de la substance.[/i]

C'est à dire, énormément de choses. Vraiment. Notamment une hyper-connexion et un développement accru des neurones, ainsi qu'une aide à la concentration et à la créativité.

Je vous met un article d'un site que je ne nommerais pas, mais qui cite ses sources scientifiques et qui à l'air sérieux.
Il vous suffit aussi de chercher des articles de "science et vie" sur le sujet, voire d'autres revues scientifiques sérieuses.

L'article :

Prendre des substances hallucinogènes est un excellent moyen de partir en voyage dans l'esprit, de réfléchir sur soi-même et même d'approfondir sa spiritualité. Toutefois, de nouveaux rapports...
... suggèrent une utilisation bien plus pratique.

Quand on pense à un voyage sous champignons magiques ou autres substances psychédéliques, on pense surtout au cirque rétinien, aux images mentales vives et à l'exploration de son univers interne. Et bien sûr, c'est ce qui se passe quand on prend une grande dose. Mais il semble bien qu'une toute nouvelle dimension d'utilisation plus concrète s'ouvre à nous quand on utilise ces substances à des doses sous-trippantes : le micro-dosage.

Le micro-dosage fait référence à la prise de petites quantités de substances hallucinogènes, sous le seuil des effets psychédéliques. Vous pouvez donc en même temps vaquer à vos occupations quotidiennes habituelles. Ces petites doses sont si faibles qu'elles sont sous-perceptibles, ce qui signifie qu'elles n'inhibent pas le fonctionnement de l’ego et qu'elles ne vous plongent pas dans les profondeurs de votre esprit. De quoi mener à bien beaucoup plus facilement des occupations généralement non associées à la consommation de substances psychédéliques. Les doses dont on parle équivalent ici à environ 10 microgrammes de LSD, 50 microgrammes de mescaline ou 0,2 grammes de champignons magiques séchés. Trouver les bonnes doses demande des expérimentations.

QU'EST-CE QUI REND LE MICRO-DOSAGE SI INTÉRESSANT ?
On pourrait se demander quels sont les bénéfices du microdosage ? Selon notre propre expérience et celle de bien d'autres, à ces micro-doses, les substances psychédéliques élèvent l'état d'être global : fonctions cognitives améliorées, meilleur équilibre émotionnel, performances psychiques améliorées créativité élevée et appréciation spirituelle approfondie. Ces effets sont bien documentés par des auteurs tels que James Oroc („Tryptamine Palace“), et même Albert Hofman, qui a découvert le LSD, pensait que le potentiel du LSD était le plus fort à ces doses faibles. En fait, il est même allé jusqu'à dire que si le LSD n'avait pas été déclaré illégal, il aurait probablement pris la place de la Ritaline, un stimulant légal souvent utilisé comme complément au quotidien.

UTILISATIONS PRATIQUES DU MICRO-DOSAGE PSYCHÉDÉLIQUE
Le micro-dosage agit comme un « amplificateur non-spécifique », ce qui signifie qu'il peut avoir tout un ensemble d'application bénéfiques. Comme les micro-doses n'affectent pas votre fonctionnement, vous n'êtes plus cantonné à votre canapé ou votre chambre et vous pouvez vous aventurer à l'extérieur et vaquer à vos occupations comme à l'accoutumée, à un niveau d'être toutefois amélioré.

Sport

Une application du micro-dosage qui est fermement établie, c'est l'utilisation des substances psychédéliques dans les sports extrêmes, à tel point que certains considèrent le micro-dosage comme une forme de dopage.

James Oroc a écrit : « Pratiquement tous les athlètes qui apprennent à utiliser le LSD à des doses psycholitiques pensent que l'utilisation de ces composés améliore leur endurance et leurs capacités. Selon les rapports combinés de 40 ans d'utilisation dans le milieu souterrain des sports extrêmes, le LSD peut améliorer votre vitesse de réaction pour réagir en un éclair, améliorer votre équilibre à la perfection, augmenter votre concentration jusqu'à être dans un état de « vision tunnel » et vous rendre insensible à la douleur ou la faiblesse. Les effets du LSD à ce sujet dans la communauté des sports extrêmes sont légendaires, universels et incontestés. »
C'est peut-être la raison pour laquelle de nombreuses personnes se mettent à jongler au cours des festivals psychédéliques : les substances psychédéliques renforcent l'affinité pour le jonglage.

Créativité et résolution des problèmes

Une autre utilisation du micro-dosage est l'amélioration de la créativité et de la résolution des problèmes. Ceci est déjà mentionné dans des rapports datant des années 60, dans lesquels des groupes d'intellectuels ont reçu des doses de 100 microgrammes de LSD pour voir si cela les aidait à résoudre différents problèmes difficiles sur lesquels ils planchaient depuis des mois. Les solutions conçues sous les effets du LSD ont alors été contrôlées par d'autres experts et intellectuels du même champ d'expertise.

Il a été découvert que le « LSD les avait absolument aidés à résoudre leurs problèmes complexes et apparemment insolubles. Et les autres experts ont approuvé. Les 26 hommes ont trouvé un ensemble d'innovations largement reliées peu de temps après leurs expériences avec le LSD, dont un théorème mathématique pour les circuits des portes logiques NON-OU, un modèle conceptuel du photon, un appareil accélérateur d'électron linéaire à orientation de faisceau, un nouveau design pour le microtome vibratoire, une amélioration technique de l'enregistreur à bande magnétique, des plans pour une résidence privée et un centre commercial d'art et d'artisanat et une expérience de sondage de l'espace conçue pour mesurer des propriétés solaires. » Pour plus d'informations à ce sujet, jetez un œil au le livre „LSD - The Problem-Solving Psychedelic“ par P.G. Stafford et B.H. Golightly.

Spiritualité et Méditation

En 1999 ; Myron Stolaroff, un célèbre chercheur en psychothérapie psychédélique, a souligné comment des microdoses de substances hallucinogènes pouvaient aider à améliorer notre spiritualité et à trouver la paix mentale, dans un article sur l'utilisation des substances psychédéliques dans le bouddhisme. Il y décrit comment de faibles doses peuvent nous faire nous confronter à des sensations désagréables que nous ignorerions autrement, ou transcenderions avec des doses plus élevées, et comment cette confrontation peut finir par mener à une purification de l'être :

«  L'utilisation de faibles doses peut souvent être plus efficace dans la gestion de nos 'déchets psychiques'. Beaucoup ne s'intéressent pas aux faibles doses car elles peuvent remuer des sensations inconfortables, et ils préfèrent les transcender en passant à des états supérieurs, mais ce sont précisément ces sensations inconfortables qui doivent être résolues pour atteindre la vraie liberté.
À faibles doses et en se concentrant directement sur les sensations et en y restant, sans aversion et sans les étreindre, elles finissent par se dissiper avec le temps. Résoudre les sentiments réprimés de cette façon permet de purifier l'être intérieur, ce qui permet au Vrai Soi de se manifester plus continûment. Un tel résultat apporte une plus grande énergie, un état de paix plus profond, un éveil plus perceptif, une plus grande clarté, une intuition plus fine et une plus grande compassion. Cela permet d'approfondir les pratiques méditatives. La remontée à la surface des sentiments enfouis que permet cette procédure apporte souvent une nouvelle compréhension des dynamiques de la personnalité d'une personne. »

UN OUTIL D'APPRENTISSAGE
Le micro-dosage des substances psychédéliques semble même pouvoir améliorer les capacités d'apprentissage, ce que nous explorerons plus en détail dans un autre article. Pour vous donner une idée, Stafford et Golightly ont décrit dans leur œuvre “LSD — The Problem-Solving Psychedelic”, comment des microdoses de LSD semblaient avoir fortement amélioré les progrès d'un étudiant essayant d'apprendre l'allemand.

De quoi vous montrer que nous n'avons vraiment fait qu'effleurer la surface pour ce qui est des vraies applications des substances hallucinogènes. Elles ont non seulement le potentiel de nous élever dans un état d'être plus haut, mais aussi d'apporter des bienfaits psychologiques, de traiter médicalement ceux qui sont bloqués dans des schémas de pensée négatifs, tout en étant un stimulant tout terrain. La suite ? Peut-être que la question devrait être, comment les substances psychédéliques ne pourraient-elles pas nous être bénéfiques à tous ?

Merci à vous et n'hésitez pas à dire ce que vous pensez de tout celà,
Grumbild

Dernière modification par pierre (02 décembre 2018 à  17:33)

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité

Grumbild a écrit

J'ai toujours été très bien dans ma peau, et aujourd'hui plus que toujours.

Toutefois pas autant que demain, c'est ça??

Si t'as assuré en EPS (ça se dit toujours?) et en SVT, je pense que ça se présente bien pour l'année prochaine; mais allez, on en reparle demain en fin de matinée, parce que dans l'ignorance de ta mention ça va être difficile de te fournir des conseils personnalisés.

Dernière modification par pierre (02 décembre 2018 à  17:23)

 

Licky Narson
Psycho junior
France
000
Inscrit le 03 Jun 2018
264 messages
Coucou,

Mais concrètement, tu as l'intention de t'auto prescrire quelle quantité de psylo ?
Quelle serait la durée de ton "traitement" ?

Que pensez des possibles effets placebo du microdosage ?

Je rappelle ce qu'est l'effet placebo :
Un placebo est une substance a priori dépourvue d’effet thérapeutique, mais qui se montre capable d’améliorer sensiblement des symptômes, par une action essentiellement d’ordre psychique. Dans ce sens, le meilleur placebo est la conviction avec laquelle un médicament est prescrit.

Du coup, parler de l'effet placebo soulève un autre aspect d'un tel traitement : La balance bénéfice-risque.

Le microdosage n'a jamais vraiment pu être sérieusement étudié jusqu’à aujourd'hui.
Donc difficile de te donner de vrai bonne raison de faire ça.

Je prend régulièrement des psylo, mais a titre récréatif, je sais pourquoi je le fait, les effets attendu sont là et connu de tous.
Loin de moi l'idée d'en faire un remède magique qui ferai de moi, comme dit ton article, un être au fonctions cognitives améliorées, avec un meilleur équilibre émotionnel, aux performances psychiques améliorées, à la créativité élevée et aux appréciations spirituelles approfondie.

Attention, je ne dit pas que c'est impossible ! Mais aucune études n'a été faite, du coup impossible de te donner un avis constructif.

A ce niveau là, c'est encore de la croyance.

salut

Ne rien faire c'est deja pas mal
Être témoin du temps qui passe

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
2200
Inscrit le 03 Feb 2014
912 messages
Je comprend pas, t'as déjà fait un topic sur le sujet où tout le monde t'as bien dit de faire attention avec ça et de bien te renseigner sur les champi et le microdosing, ce que t'as pas du faire vu que t'es encore capable de sortir des trucs comme ça :

J'en conclus donc que je n'ai pas, à priori, de mauvaise réaction à la substance (je prévois de retenter l'expérience le mois prochain avec une dose à peu près égale).
Je ne suis pas devenu bipolaire d'un coup, je n'ai pas eu d'envies meurtrières, rien qui puisse présager un trouble psychologique potentiel. J'ai toujours été très bien dans ma peau, et aujourd'hui plus que toujours.

Donc une fois de plus les microdosing de champi a beaucoup d'effet positifs chez beaucoup de monde mais ce n'est absolument pas compatible avec des études, je crois que tu mélanges un peu tout; les dernières études sur les effets du LSD sur le cerveau montrent bien une activité neuronale supérieur à la normal mais ça ne veut pas du tout dire que tu deviens plus intelligent ou que tu vas pouvoir apprendre quelques chose plus vite... ça n'a strictement rien à voir.

Je pense qu'au lieu de lire des articles new age (désolé mais celui que t'as cité est rempli de bêtises et d'approximations, t'as bien fait de pas mettre la source je pense, surtout que l'article parle du LSD, si tu as fait tant  de recherche que ça tu devrais savoir que les microdosing de LSD n'a rien à voir avec le microdosing de champi) ou de lire des articles de seconde main (science et vie c'est bien, mais l'étude originale c'est mieux wink ) tu devrais aller faire un tour sur les forums où les gens pratiquent le microdosing (parce que apparemment ce qu'on te dit ici t'en a pas grand chose à faire) et tu verras que tout le monde s'accorde pour dire que les champi sont plutôt contre indiqués pour booster ses performances scolaires.

Voilà si t'as d'autres questions n'hésites pas smile


"Mes buvards sont des double face offerts par Terence Mckenna à un concert de Grateful Dead en 1967 dosés à 3.5mg et synthétisés par Owsley Stanley en personne selon la recette originelle d'Hofmann"

Hors ligne

 

SillyCone 
Ex-penseur de conscience
Belgique
2001
Inscrit le 24 Jun 2018
1072 messages
Blogs

Cobe a écrit

Donc une fois de plus les microdosing de champi a beaucoup d'effet positifs chez beaucoup de monde mais ce n'est absolument pas compatible avec des études, je crois que tu mélanges un peu tout

Pourquoi ne serait-ce pas compatible avec des études ? Pourrais-tu étayer tes propos, s'il te plait ?

Un de mes grand amis psychonaute, qui a plus d'une centaine de voyages aux champis à son actif (avec des doses oscillant entre 3g et 5g), fait de temps en temps l'expérience de programmer sous champignons avec des petites doses (aux alentours de 1,5g-2g). Mais je ne le ferais pas pour étudier, dans son cas c'était pour booster sa créativité.
Les champignons ne vont pas booster ton cerveau comme le ferait le méthylphénidate (amphétamines légales comme la Ritaline), mais la molécule étant très proche de la sérotonine, cela peut avoir des effets très positifs sur l'humeur et la motivation.

Par contre, Grumbild, ne pense pas que tu as déjà de l'expérience après une seule prise de 2g, ce qui est pour moi une dose moyenne basse et non moyenne/forte comme tu l'indiques.
Avant de se lancer éventuellement dans le microdosage, je me ferais plusieurs expériences préalables avec des doses complètes aux alentours des 2,5g/3g, dans un but d'exploration intérieure, afin de te familiariser avec cette médecine extraordinaire. Avec ce genre de doses, prises dans un but "thérapeutique" ou spirituel (dans le sens connaissance de son esprit, et non religieux), les effets vont se faire ressentir pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines, le temps d'intégrer les nombreuses leçons sur soi que peuvent apporter les champignons. Les vacances d'été sont parfaites pour cela smile

Mais comme disent certains ici, dans l'absolu je ne vois pas l'intérêt de microdoser pour tes études...
Et apprendre à connaître le champignon (en fait il s'agit plus d'apprendre sa propre psyché que le champignon...) prend des années, voir une vie entière.

Dernière modification par SillyCone (06 juillet 2018 à  00:03)


Je ne réponds pas aux demandes d'information par MP.
Faites les en public que tout le monde puisse y répondre.
Gratitude

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
1800
Inscrit le 07 May 2018
1749 messages
Blogs
Coucou grumbild,

Tu penses être bien réceptif aux psilo après une expérience. Or c est la roulette russe les trips aux champignons. Un bon trip ne détermine pas les suivants. Trop de facteurs objectifs et subjectifs entrent en jeu tels que la difficulte de connaître la concentration en psilocybine dans les champi consommés. ton grammage de champi ne détermine pas complétement ce que tu absorbe en psilocybine.

D ailleurs je te déconseille de monter trop vite à 2,5/3gr. Car si la cuvée est très concentree tu risques de t en mordre les doigts.

Par ailleurs, il faut penser à bien espacer les prises. Sinon tu peux avoir des conséquences de tes trips en décalé.

Pour le microdosing, fais attention à toi. On a peu de recul sur le phénomène qui est encore entouré de tout un halo de mythes et de croyance.

Elle t inquiete tant que ça cette prépa?

Janis

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Techart 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 05 Jun 2018
79 messages
De mon expérience personnelle, et de mes années d'études en institut A++, crois moi que si tu as besoin des psylos pour te booster alors c'est que tu n'es pas à ta place...
Desolé d'être aussi brutal, mais on te parle d'une prépa, quand tu rentres en GE, tu fais quoi? Tu passes au LSD ou à l'ayahuasca? Sois sérieux et tu risques plus de t'attirer des problemes, soit du fait de tes camarades qui pourront te balancer soit par l'école qui dans certains cas peut pratiquer des tests urinaires (mensuels dans certaines et inscrites dans le RI que tu signes au début)...

Oublie et plonge toi dans tes cours, tu vas passer 2 ou 3 ans sans vie sociale alors profite de cet été...
Quand tu parles de microdosage, aucune étude scientifique sérieuse et publiée ne vient appuyer tes dires...

Au passage, si tu fais une PCSI avec pour objectif X alors la je te déconseille fortement les psylos, tout simplement parce que si tu rentres à Ste Genevieve ou à Janson de Sailly par exemple et que tu te fais attraper, ils ne te presenteront meme pas au concours.
Reputation de ce post
 
Complètement d'accord sur l'ensemble de ton post /Agartha

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

Licky Narson a écrit

Coucou,

Mais concrètement, tu as l'intention de t'auto prescrire quelle quantité de psylo ?
Quelle serait la durée de ton "traitement" ?

Que pensez des possibles effets placebo du microdosage ?

Je rappelle ce qu'est l'effet placebo :
Un placebo est une substance a priori dépourvue d’effet thérapeutique, mais qui se montre capable d’améliorer sensiblement des symptômes, par une action essentiellement d’ordre psychique. Dans ce sens, le meilleur placebo est la conviction avec laquelle un médicament est prescrit.

Du coup, parler de l'effet placebo soulève un autre aspect d'un tel traitement : La balance bénéfice-risque.

Le microdosage n'a jamais vraiment pu être sérieusement étudié jusqu’à aujourd'hui.
Donc difficile de te donner de vrai bonne raison de faire ça.

Je prend régulièrement des psylo, mais a titre récréatif, je sais pourquoi je le fait, les effets attendu sont là et connu de tous.
Loin de moi l'idée d'en faire un remède magique qui ferai de moi, comme dit ton article, un être au fonctions cognitives améliorées, avec un meilleur équilibre émotionnel, aux performances psychiques améliorées, à la créativité élevée et aux appréciations spirituelles approfondie.

Attention, je ne dit pas que c'est impossible ! Mais aucune études n'a été faite, du coup impossible de te donner un avis constructif.

A ce niveau là, c'est encore de la croyance.

salut

Salut, merci de ta réponse.
Bon, ce qu'il faut comprendre, c'est que je suis paresseux, et loin de moi l'idée de vouloir devenir Einstein rien que avec une substance.
Je voudrais juste filer un coup de pouce à mon cerveau, car la psylo facilite les transmission neuronales (hyperconectivite neuronale) et à la création de nouveaux neurones (ca aide, ca n'en crée pas tout seul, j'insiste sur ce point). Et ça, ça a été prouvé.
Donc la prepa étant très exigeante (surtout dans les 3 premiers mois en fait), 0.2 g deux fois par semaine, ne semble pas être un souci (MAX pendant 5 semaines).
C'est mon point de vue en tous cas, et pour parler de l'effet placebo, il faut savoir que cet effet MARCHE même si on sait que il y a un risque de placebo.

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

Cobe a écrit

Je comprend pas, t'as déjà fait un topic sur le sujet où tout le monde t'as bien dit de faire attention avec ça et de bien te renseigner sur les champi et le microdosing, ce que t'as pas du faire vu que t'es encore capable de sortir des trucs comme ça :

J'en conclus donc que je n'ai pas, à priori, de mauvaise réaction à la substance (je prévois de retenter l'expérience le mois prochain avec une dose à peu près égale).
Je ne suis pas devenu bipolaire d'un coup, je n'ai pas eu d'envies meurtrières, rien qui puisse présager un trouble psychologique potentiel. J'ai toujours été très bien dans ma peau, et aujourd'hui plus que toujours.

Donc une fois de plus les microdosing de champi a beaucoup d'effet positifs chez beaucoup de monde mais ce n'est absolument pas compatible avec des études, je crois que tu mélanges un peu tout; les dernières études sur les effets du LSD sur le cerveau montrent bien une activité neuronale supérieur à la normal mais ça ne veut pas du tout dire que tu deviens plus intelligent ou que tu vas pouvoir apprendre quelques chose plus vite... ça n'a strictement rien à voir.

Je pense qu'au lieu de lire des articles new age (désolé mais celui que t'as cité est rempli de bêtises et d'approximations, t'as bien fait de pas mettre la source je pense, surtout que l'article parle du LSD, si tu as fait tant  de recherche que ça tu devrais savoir que les microdosing de LSD n'a rien à voir avec le microdosing de champi) ou de lire des articles de seconde main (science et vie c'est bien, mais l'étude originale c'est mieux wink ) tu devrais aller faire un tour sur les forums où les gens pratiquent le microdosing (parce que apparemment ce qu'on te dit ici t'en a pas grand chose à faire) et tu verras que tout le monde s'accorde pour dire que les champi sont plutôt contre indiqués pour booster ses performances scolaires.

Voilà si t'as d'autres questions n'hésites pas smile

Salut,
Le truc en fait, c'est que je vois pas ce que j'ai à y perdre, a part 2g de champis le tout étalé sur une dizaine de semaines.

0,2 g de champis, c'est insignifiant : assez pour ne pas ressentir les effets de doses récréatives, assez pour "activer" les neurones et favoriser leur "entretien".

Du coup, à part si on me disait que ca allait me plonger dans une profonde dépression ou un malaise physique intense (ce qui a priori n'est pas vraiment le cas, à la limite une "faiblesse" psychologique), bien j'avoue que ca continue sérieusement de me tenter.

Hors ligne

 

Licky Narson
Psycho junior
France
000
Inscrit le 03 Jun 2018
264 messages

Mais concrètement, tu as l'intention de t'auto prescrire quelle quantité de psylo ?
Quelle serait la durée de ton "traitement" ?

0.2 g deux fois par semaine, ne semble pas être un souci (MAX pendant 5 semaines)

Effectivement, avec des doses pareil, point de vu santé, tu n'as pas grand chose à perdre.

Maintenant la question est est ce que tu as vraiment quelque chose à gagner ?

De telle croyance sur les bénéfices d'un tel "traitement" (et d'un possible effet placebo) ne sont elle pas un possible risque sur le long terme ? (augmentations des doses, allongement du traitement, passage à d'autres drogues dans ce même but fallacieux...)

Quand je vois à quel point tu as l'air de croire à ces articles "douteux" je m’inquiète.

Comme pour ton premier post sur le même sujet, j'ai l'impression que tu viens surtout chercher ici des avis qui irait dans ton sens et que tu ne réagis pas vraiment aux possibles risques liées à ta démarche soulevé par certain psychonaute.

J'me dit que l'optique dans lequel tu décides de faire ça est plus liée à un risque que la prise de la substance en elle même.

Cela étant dit, rien ne remplacera un véritable essai !
Le problème est qu'en l'absence de réels études, ton retour sur expérience ne pourra en aucun cas être pris pour argent content.

Du coup je ne sais même pas si c'est bien nécessaire de continuer à parler de ça ici.thinking


Ne rien faire c'est deja pas mal
Être témoin du temps qui passe

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

Licky Narson a écrit

Mais concrètement, tu as l'intention de t'auto prescrire quelle quantité de psylo ?
Quelle serait la durée de ton "traitement" ?

0.2 g deux fois par semaine, ne semble pas être un souci (MAX pendant 5 semaines)

Effectivement, avec des doses pareil, point de vu santé, tu n'as pas grand chose à perdre.

Maintenant la question est est ce que tu as vraiment quelque chose à gagner ?

De telle croyance sur les bénéfices d'un tel "traitement" (et d'un possible effet placebo) ne sont elle pas un possible risque sur le long terme ? (augmentations des doses, allongement du traitement, passage à d'autres drogues dans ce même but fallacieux...)

Quand je vois à quel point tu as l'air de croire à ces articles "douteux" je m’inquiète.

Comme pour ton premier post sur le même sujet, j'ai l'impression que tu viens surtout chercher ici des avis qui irait dans ton sens et que tu ne réagis pas vraiment aux possibles risques liées à ta démarche soulevé par certain psychonaute.

J'me dit que l'optique dans lequel tu décides de faire ça est plus liée à un risque que la prise de la substance en elle même.

Cela étant dit, rien ne remplacera un véritable essai !
Le problème est qu'en l'absence de réels études, ton retour sur expérience ne pourra en aucun cas être pris pour argent content.

Du coup je ne sais même pas si c'est bien nécessaire de continuer à parler de ça ici.thinking

Je vois...
Bhe en fait, je chercherais surtout des gens qui connaissent vraiment en profondeur le sujet. Parce que pour l'instant, tout n'est que supposition.

Et pas d'inquiétudes, hors de question de me doper avec des emphets ou des saletés du genre. La psylo m'attire justement parce qu'elle semble être inoffensive.

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

Techart a écrit

De mon expérience personnelle, et de mes années d'études en institut A++, crois moi que si tu as besoin des psylos pour te booster alors c'est que tu n'es pas à ta place...
Desolé d'être aussi brutal, mais on te parle d'une prépa, quand tu rentres en GE, tu fais quoi? Tu passes au LSD ou à l'ayahuasca? Sois sérieux et tu risques plus de t'attirer des problemes, soit du fait de tes camarades qui pourront te balancer soit par l'école qui dans certains cas peut pratiquer des tests urinaires (mensuels dans certaines et inscrites dans le RI que tu signes au début)...

Oublie et plonge toi dans tes cours, tu vas passer 2 ou 3 ans sans vie sociale alors profite de cet été...
Quand tu parles de microdosage, aucune étude scientifique sérieuse et publiée ne vient appuyer tes dires...

Au passage, si tu fais une PCSI avec pour objectif X alors la je te déconseille fortement les psylos, tout simplement parce que si tu rentres à Ste Genevieve ou à Janson de Sailly par exemple et que tu te fais attraper, ils ne te presenteront meme pas au concours.

Il ne s'agit pas de transformer mon internat en serre hein... J'ai déjà de quoi faire, tout est réduit en poudre.
Disons que j'aimerai utiliser la substance comme certains prennent des compléments alimentaires le matin.

Reputation de ce post
 
Les psylo sont loin d'être inoffensif

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
1800
Inscrit le 07 May 2018
1749 messages
Blogs
Inoffensive...ce qu'elle n est pas...
Ça c est une croyance dangereuse.
Elle n est pas une substance inerte pour notre cerveau et ses effets peuvent être ressentis même en dehors des prises.

Comment peux tu savoir de quelle façon tes neurones géreront-ils un dosage, même micro, sur le long terme?

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

SillyCone a écrit

Cobe a écrit

Donc une fois de plus les microdosing de champi a beaucoup d'effet positifs chez beaucoup de monde mais ce n'est absolument pas compatible avec des études, je crois que tu mélanges un peu tout

Pourquoi ne serait-ce pas compatible avec des études ? Pourrais-tu étayer tes propos, s'il te plait ?

Un de mes grand amis psychonaute, qui a plus d'une centaine de voyages aux champis à son actif (avec des doses oscillant entre 3g et 5g), fait de temps en temps l'expérience de programmer sous champignons avec des petites doses (aux alentours de 1,5g-2g). Mais je ne le ferais pas pour étudier, dans son cas c'était pour booster sa créativité.
Les champignons ne vont pas booster ton cerveau comme le ferait le méthylphénidate (amphétamines légales comme la Ritaline), mais la molécule étant très proche de la sérotonine, cela peut avoir des effets très positifs sur l'humeur et la motivation.

Par contre, Grumbild, ne pense pas que tu as déjà de l'expérience après une seule prise de 2g, ce qui est pour moi une dose moyenne basse et non moyenne/forte comme tu l'indiques.
Avant de se lancer éventuellement dans le microdosage, je me ferais plusieurs expériences préalables avec des doses complètes aux alentours des 2,5g/3g, dans un but d'exploration intérieure, afin de te familiariser avec cette médecine extraordinaire. Avec ce genre de doses, prises dans un but "thérapeutique" ou spirituel (dans le sens connaissance de son esprit, et non religieux), les effets vont se faire ressentir pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines, le temps d'intégrer les nombreuses leçons sur soi que peuvent apporter les champignons. Les vacances d'été sont parfaites pour cela smile

Mais comme disent certains ici, dans l'absolu je ne vois pas l'intérêt de microdoser pour tes études...
Et apprendre à connaître le champignon (en fait il s'agit plus d'apprendre sa propre psyché que le champignon...) prend des années, voir une vie entière.

Oui, je comprends, mais ce que je voulais dire c'est que je n'ai pas eu de première réaction négative a la substance. Et je pense (la ce sont juste des suppositions) que la toute première prise est la prise la plus "a risque", du au stress de l'effet inconnu.
Après je peux me tromper.

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

janis a écrit

Inoffensive...ce qu'elle n est pas...
Ça c est une croyance dangereuse.
Elle n est pas une substance inerte pour notre cerveau et ses effets peuvent être ressentis même en dehors des prises.

Comment peux tu savoir de quelle façon tes neurones géreront-ils un dosage, même micro, sur le long terme?

Il n'y a jamais eu d'études scientifiques vraiment poussées sur le sujet, mais la plus grande majorité des témoignages étaient positifs, il n'y a jamais eu de mort a cause de cela ou d'autres choses de ce type.
Alors au même titre que les gens qui fument du tabac, il faut bien mourir un jour.

Et la différence c'est que c'est quasiment certain que le tabac est 1000x plus nocif que la psylo

Reputation de ce post
 
Les psylo peuvent être violent psychologiquement donc nocif quelque part

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité

Grumbild a écrit

Et la différence c'est que c'est quasiment certain que le tabac est 1000x plus nocif que la psylo

C'est du délire, ça sort d'où? Tu compares quoi exactement?

 

Agartha 
Modérateur
France
1300
Inscrit le 27 Oct 2016
1613 messages
Blogs

Il n'y a jamais eu d'études scientifiques vraiment poussées sur le sujet, mais la plus grande majorité des témoignages étaient positifs

C'est pas parce que la majorité des temoignages que tu as lu sont positifs, que la majorité des gens ayant utilisés le micro-dosing en ont tiré une expérience positive... nuance

Faut bien comprendre que dans les cas:
1) D'une expérience négative, un utilisateur aura moins tendance à aller le raconter, parce qu'il peut associer ça à un échec personnel, une honte, un soucis venant de lui etc... justement parce que cette personne n'a lue que des temoignages positifs
2) Une expérience neutre, quel est l'intérêt qu'un utilisateur fasse des pavés à ce propos, si rien ne s'est produit? (je caricature mais voilà)
3) Une expérience positive, l'effet placebo à son rôle aussi, mais à quel degrés? Ne serait-il pas aussu possible que tous les gens pour qui le micro-dosing marche ne soient tout simplement pas + réceptif à cette effet que la moyenne? L'auto-persuation ça peut aller loin, preuve en est, on dirait un peu que tu prends personnellement les arguments FACTUELS qui t'ont été donnés, comme si les gens ici te critiquaient toi, ce qui est totalement faux


Sans l'ombre d'études solides, tu deviens un peu un cobaye.. Alors est-ce le bon moment, selon toi, pour tenter qqch qui est à double tranchant?
Il te faut de la rigueur et de la stabilité plus qu'autre chose à mon avis... Et c'est encore un coup à prendre des risques pour rien ce micro-dosing


Et puis ta comparaison franchement...XD

Moi je fume des clopes, mais bon osef, doit bien y'avoir des gens qui fument du pétrole brut mélangé à du plâtre, c'est environ 17.862 fois plus nocifs selon mes calculs, donc c'est pg
(Tu vois où je veux en venir?...)
Et puis les risques sont sérieusement pas les mêmes entre le tabac et la psylocibine... Tu devrais le savoir poto


En tout cas, bon courage pour la suite, la prépa, c'est difficile et ça demande énormément de rigueur et de travail sur soi-même, perso, après mon bac j'm'étais inscrit en MPSI, mais au dernier moment j'me suis désisté, j'ai pas eu les couilles d'y aller... Au final j'étudie dans un domaine opposé et me voilà satisfait dans tous les cas.. (: Bref


Bonne journée

Dernière modification par Agartha (06 juillet 2018 à  13:26)


I think that I've been dead since the start

Hors ligne

 

Licky Narson
Psycho junior
France
000
Inscrit le 03 Jun 2018
264 messages

Et la différence c'est que c'est quasiment certain que le tabac est 1000x plus nocif que la psylo

Kamoulox ! lol

Non sans rire Grumbild, tu es un troll ? thinking

Dernière modification par Licky Narson (06 juillet 2018 à  13:29)


Ne rien faire c'est deja pas mal
Être témoin du temps qui passe

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité
Sérieusement, le risque de micro-dosing de tabac pendant ses années de prépa, il est uniquement d'induire une addiction à LT.

A part ça il est certainement moindre que de faire une prépa à deux pas du périphérique. Mais à Versailles il devrait y avoir du bon air.
 

Licky Narson
Psycho junior
France
000
Inscrit le 03 Jun 2018
264 messages
Ça me fait penser à l'utilisation de la corne de rhinocéros pour lutter contre le cancer et l'impuissance en Asie.
Là bas, les cornes de rhino se vendent plus cher que le prix de l'or alors qu'en parallèle les études ne trouvent aucune preuve selon laquelle ça aurait un quelconque effet médical.

Mais le pire, c'est que je suis persuadé qu'il y a des gens qui souffre d'impuissance, pour prendre cet exemple, pour qui ça marche ! D'où l’engouement !
La croyance, l'effet placebo est parfois incroyable...

Ne rien faire c'est deja pas mal
Être témoin du temps qui passe

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
1800
Inscrit le 07 May 2018
1749 messages
Blogs

Licky Narson a écrit

Ça me fait penser à l'utilisation de la corne de rhinocéros pour lutter contre le cancer et l'impuissance en Asie.
Là bas, les cornes de rhino se vendent plus cher que le prix de l'or alors qu'en parallèle les études ne trouvent aucune preuve selon laquelle ça aurait un quelconque effet médical.

Mais le pire, c'est que je suis persuadé qu'il y a des gens qui souffre d'impuissance, pour prendre cet exemple, pour qui ça marche ! D'où l’engouement !
La croyance, l'effet placebo est parfois incroyable...

D autant que l impuissance ayant souvent des origines psychologique, ça a toutes les chances de fonctionner sur un modèle psychonautisque.... Le genre de discours qui s auto-alimente. Pauvres rhinocéros


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité

Licky Narson a écrit

Ça me fait penser à l'utilisation de la corne de rhinocéros pour lutter contre le cancer et l'impuissance en Asie.
Là bas, les cornes de rhino se vendent plus cher que le prix de l'or alors qu'en parallèle les études ne trouvent aucune preuve selon laquelle ça aurait un quelconque effet médical.

Mais le pire, c'est que je suis persuadé qu'il y a des gens qui souffre d'impuissance, pour prendre cet exemple, pour qui ça marche ! D'où l’engouement !
La croyance, l'effet placebo est parfois incroyable...

Oui, on dit que cela marche aussi bien de se ronger et manger les ongles: c'est plein de kératine...

Mais l'extinction des rhinocéros c'est plus embêtant pour la planète qu'un étudiant qui micro-dose à ses risques et périls.

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

Anonyme1756 a écrit

Licky Narson a écrit

Ça me fait penser à l'utilisation de la corne de rhinocéros pour lutter contre le cancer et l'impuissance en Asie.
Là bas, les cornes de rhino se vendent plus cher que le prix de l'or alors qu'en parallèle les études ne trouvent aucune preuve selon laquelle ça aurait un quelconque effet médical.

Mais le pire, c'est que je suis persuadé qu'il y a des gens qui souffre d'impuissance, pour prendre cet exemple, pour qui ça marche ! D'où l’engouement !
La croyance, l'effet placebo est parfois incroyable...

Oui, on dit que cela marche aussi bien de se ronger et manger les ongles: c'est plein de kératine...

Mais l'extinction des rhinocéros c'est plus embêtant pour la planète qu'un étudiant qui micro-dose à ses risques et périls.

Bien, on me met en garde mais contre quoi concrètement en fait hmm
Je vois juste pas d'effets negatifs possibles en fait...

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
1800
Inscrit le 07 May 2018
1749 messages
Blogs

Grumbild a écrit

Anonyme1756 a écrit

Licky Narson a écrit

Ça me fait penser à l'utilisation de la corne de rhinocéros pour lutter contre le cancer et l'impuissance en Asie.
Là bas, les cornes de rhino se vendent plus cher que le prix de l'or alors qu'en parallèle les études ne trouvent aucune preuve selon laquelle ça aurait un quelconque effet médical.

Mais le pire, c'est que je suis persuadé qu'il y a des gens qui souffre d'impuissance, pour prendre cet exemple, pour qui ça marche ! D'où l’engouement !
La croyance, l'effet placebo est parfois incroyable...

Oui, on dit que cela marche aussi bien de se ronger et manger les ongles: c'est plein de kératine...

Mais l'extinction des rhinocéros c'est plus embêtant pour la planète qu'un étudiant qui micro-dose à ses risques et périls.

Bien, on me met en garde mais contre quoi concrètement en fait hmm
Je vois juste pas d'effets negatifs possibles en fait...

Tu vois pas effets négatifs....les flash hacks, la derrealisation, la dépersonnalisation, la paranoïa sont des risques liés à des trips ponctuels (et ma liste n est pas exhaustive).

Personne ne peut te garantir que sous forme de micro dosage tu n auras pas ces effets à long terme.

Par ailleurs, beaucoup ont relaté l augmentation des doses au fur et à mesure pour finir par un dosage qui n est plus micro.


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

SillyCone 
Ex-penseur de conscience
Belgique
2001
Inscrit le 24 Jun 2018
1072 messages
Blogs
Purée, les projections négatives, les gars !!!

Et si vous le laissiez faire ses expériences, au lieu de lui balancer toutes vos peurs ?

Grumbild n'a pas l'air d'être inconscient... Très enthousiaste, soit, mais on ne parle pas de molécules inconnues comme tout un tas d'RC dont beaucoup abusent sur ce même forum.
C'est de la psilocybine, une molécule qui accompagne l'humanité depuis la nuit des temps, et qui est extrêmement proche de la sérotonine. Bon, il est peut-être un peu tôt pour se lancer à bras le corps dans une utilisation hebdomadaire, mais je trouve ses questionnements assez sains, et il en fait part ici. À sa place, je commencerais par regretter d'avoir osé demander notre avis sur le forum.

Les champignons ne vont rien révéler qui ne soit pas déjà présent dans la psyché de la personne.
Ce n'est pas le champignon qui créé la psychose, la schizophrénie ou les angoisses. S'il est utilisé de manière récréative pour fuir la réalité intérieure, alors oui, il peut se révéler traitre, car avec la psilocybine, on se retrouve face à soi même, à son propre inconscient, et ça fait remonter toutes les peurs afin que l'on puisse les affronter et les dépasser. C'est quand on accepte pas ce que le champignon nous présente qu'on part en bad trip, ce n'est pas la "faute" du champignon.

À Grumbild, je dirais : fais tes expériences, mais sache que tu es sur ton propre chemin et qu'ultimement, c'est toi et toi seulement qui pourra t'en sortir s'il se présente une situation difficile. Prends tes responsabilités, et assume ce qui viendra. 100% des démons sont intérieurs, et le champignon te le montrera en temps et en heure. Au début, c'est très rigolo mais si on continue sur ce chemin de découverte, tôt ou tard le champignon finira par te confronter à toi même...
Donc respecte toi et respecte le champignon, reste très à l'écoute de ton intuition et tout devrait bien se passer.

Par contre, je crois que tu te leurre sérieusement quand à l'utilisation du microdosage pour ce que tu comptes faire. La psilocybine ne sera pas un boost cérébral comme tu l'entends. Alors oui des études ont démontré que la psilo aide à la regénération des neurones, mais ça n'a rien à voir avec la performance cognitive que tu crois. C'est plutôt pour la réparation des traumas et autres joyeusetés émotionnelles comme la dépression, la bipolarité, la peur de la mort, etc.

Dernière modification par SillyCone (06 juillet 2018 à  15:37)

Reputation de ce post
 
J'aime beaucoup ton deuxième paragraphe ! [L.N.]

Je ne réponds pas aux demandes d'information par MP.
Faites les en public que tout le monde puisse y répondre.
Gratitude

Hors ligne

 

SillyCone 
Ex-penseur de conscience
Belgique
2001
Inscrit le 24 Jun 2018
1072 messages
Blogs
As-tu lu ce retour d'expérience de micro-dosage ?
https://www.psychoactif.org/forum/t3075 … milard#zzz

Voilà à mon sens l'intérêt du micro-dosage, qui est très différent de ton intention à toi...

Je ne réponds pas aux demandes d'information par MP.
Faites les en public que tout le monde puisse y répondre.
Gratitude

Hors ligne

 

Zirkon 
Mine & Râle
France
1100
Inscrit le 25 Jul 2013
429 messages
D'un côté le microdosage pour étudier je suis pas fan, ça peut être utile pour être plus actif, ouvert et tout ça sans être miraculeux non plus mais alors j'ai pas trouvé de gros avantage par rapport à la sobriété avec peut-être un petit café pour bosser des cours (testé à des doses de 5 à 10ug de LSD sur une courte durée). Avec le recul c'est plutôt un truc que je ferais sur on va dire 2 semaines de vacances pour me refaire et bien profiter en fait.
Plus généralement se booster avec des produits pour étudier sur autre chose que du très court terme c'est vite contre productif et casse gueule je trouve.

Mais des effets secondaires pareils, si le microdosage est suivi correctement, sont très peu probables quand même. Je dis pas impossibles et comme tu le dis personne ne peut le garantir, mais ils sont plus liés à une expérience intense qu'au produit lui-même et si l'effet ressemble de près ou de loin à un trip c'est que le dosage est déjà trop haut pour ce genre d'usage. Après si certains partent en latte avec leurs dosages c'est pas vraiment la faute de la drogue, faut savoir ce qu'on veut et être raisonnable quand on veut faire de l'automédication avec ce genre de produits.

Grumbild, si vraiment tu veux tester le microdosage, je te conseille d'essayer sur une semaine ou deux pendant que tu es encore en vacances sans trop d'obligations intellectuelles ou de pression et fait toi une idée par toi-même, assures-toi que ton produit et ton dosage sont bons et suis ton "autoprescription" à la lettre sur ta période de test, je vois pas trop quoi dire d'autre.

Dernière modification par Zirkon (06 juillet 2018 à  15:57)

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

SillyCone a écrit

As-tu lu ce retour d'expérience de micro-dosage ?
https://www.psychoactif.org/forum/t3075 … milard#zzz

Voilà à mon sens l'intérêt du micro-dosage, qui est très différent de ton intention à toi...

Ca n'empêche pas d'en faire un autre usage non ?

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

Zirkon a écrit

D'un côté le microdosage pour étudier je suis pas fan, ça peut être utile pour être plus actif, ouvert et tout ça sans être miraculeux non plus mais alors j'ai pas trouvé de gros avantage par rapport à la sobriété avec peut-être un petit café pour bosser des cours (testé à des doses de 5 à 10ug de LSD sur une courte durée). Avec le recul c'est plutôt un truc que je ferais sur on va dire 2 semaines de vacances pour me refaire et bien profiter en fait.
Plus généralement se booster avec des produits pour étudier sur autre chose que du très court terme c'est vite contre productif et casse gueule je trouve.

Mais des effets secondaires pareils, si le microdosage est suivi correctement, sont très peu probables quand même. Je dis pas impossibles et comme tu le dis personne ne peut le garantir, mais ils sont plus liés à une expérience intense qu'au produit lui-même et si l'effet ressemble de près ou de loin à un trip c'est que le dosage est déjà trop haut pour ce genre d'usage. Après si certains partent en latte avec leurs dosages c'est pas vraiment la faute de la drogue, faut savoir ce qu'on veut et être raisonnable quand on veut faire de l'automédication avec ce genre de produits.

Grumbild, si vraiment tu veux tester le microdosage, je te conseille d'essayer sur une semaine ou deux pendant que tu es encore en vacances sans trop d'obligations intellectuelles ou de pression et fait toi une idée par toi-même, assures-toi que ton produit et ton dosage sont bons et suis ton "autoprescription" à la lettre sur ta période de test, je vois pas trop quoi dire d'autre.

Je pense que je vais tenter ca, c'est une bonne idée pour tenter.
Merci

Hors ligne

 

Grumbild 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages

SillyCone a écrit

Purée, les projections négatives, les gars !!!

Et si vous le laissiez faire ses expériences, au lieu de lui balancer toutes vos peurs ?

Grumbild n'a pas l'air d'être inconscient... Très enthousiaste, soit, mais on ne parle pas de molécules inconnues comme tout un tas d'RC dont beaucoup abusent sur ce même forum.
C'est de la psilocybine, une molécule qui accompagne l'humanité depuis la nuit des temps, et qui est extrêmement proche de la sérotonine. Bon, il est peut-être un peu tôt pour se lancer à bras le corps dans une utilisation hebdomadaire, mais je trouve ses questionnements assez sains, et il en fait part ici. À sa place, je commencerais par regretter d'avoir osé demander notre avis sur le forum.

Les champignons ne vont rien révéler qui ne soit pas déjà présent dans la psyché de la personne.
Ce n'est pas le champignon qui créé la psychose, la schizophrénie ou les angoisses. S'il est utilisé de manière récréative pour fuir la réalité intérieure, alors oui, il peut se révéler traitre, car avec la psilocybine, on se retrouve face à soi même, à son propre inconscient, et ça fait remonter toutes les peurs afin que l'on puisse les affronter et les dépasser. C'est quand on accepte pas ce que le champignon nous présente qu'on part en bad trip, ce n'est pas la "faute" du champignon.

À Grumbild, je dirais : fais tes expériences, mais sache que tu es sur ton propre chemin et qu'ultimement, c'est toi et toi seulement qui pourra t'en sortir s'il se présente une situation difficile. Prends tes responsabilités, et assume ce qui viendra. 100% des démons sont intérieurs, et le champignon te le montrera en temps et en heure. Au début, c'est très rigolo mais si on continue sur ce chemin de découverte, tôt ou tard le champignon finira par te confronter à toi même...
Donc respecte toi et respecte le champignon, reste très à l'écoute de ton intuition et tout devrait bien se passer.

Par contre, je crois que tu te leurre sérieusement quand à l'utilisation du microdosage pour ce que tu comptes faire. La psilocybine ne sera pas un boost cérébral comme tu l'entends. Alors oui des études ont démontré que la psilo aide à la regénération des neurones, mais ça n'a rien à voir avec la performance cognitive que tu crois. C'est plutôt pour la réparation des traumas et autres joyeusetés émotionnelles comme la dépression, la bipolarité, la peur de la mort, etc.

D'accord, ca fait plus réfléchir déjà.
De toute façon je compte pas commencer dès la rentrée ce serait assez peu intelligent

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 3jCommentaire de Gribouille78 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    16 juillet 2021Commentaire de ephémère tox.stop (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    26 juin 2021Commentaire de pierre (13 réponses)
     Forum UP ! 
    Cannabidiol - Présentation Crumble Wax & Cruble Deluxe (decarboxylé)
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Vomissements mdma
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Pommecanelle dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Sniff mdma
    Il y a 26mnNouvelle discussion de hugotzz2020 dans [MDMA/Ecstasy...]
     Forum 
    Cristallisation de l'éphédrine HCL injection
    Il y a 28mnCommentaire de Tomfoufuret dans [Crystal meth (méthamp...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Differences entre dissociatif et psychédélique.
    Il y a 1hNouvelle discussion de Hemoropioid dans [Kétamine et PCP...]
     Forum 
    Drogue info - Oxycodone + xanax
    Il y a 1hCommentaire de fafefifofu dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Pourquoi le plug de zolpidem est il inefficace ?
    Il y a 3hCommentaire de Subohm dans [Médicaments psychotro...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Aucun effet - Light effet
    Il y a 4hCommentaire de Hemoropioid dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Addiction - Dire aurevoir a la C
    Il y a 5hCommentaire de Diesel69 dans [Cocaïne-Crack...]
    (8 réponses)
     Blog 
    [Video] Mon addiction à la cocaïne
    Il y a 7h
    2
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de Ledayuum
    (4 commentaires)
     Blog 
    P'tit coup d'œil dans le rétro!..
    Il y a 15h
    1
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de nnaY
    (4 commentaires)
     Blog 
    Essai Tramadol
    Il y a 1jCommentaire de Drim dans le blog de Drim
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
    Dernier quizzZ à 03:47
     PsychoWIKI 
    Arrêter la méthadone
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Zaiizen, Farmerdu99, Aurel13 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
     Help !
    par Meumeuh, le 13 Jul 2021
    Hello, Tu n'as jamais été sous TSO ? Je te donne mon point de vue. J'ai aussi consommer de l' héroïne pendant 6 / 7ans comme toi j'ai voulu arrêter avec un sevrage Cold Turkey et cela plusieurs fois. Et à chaque fois, ce fût un échec car que ce soit quelques jours/semaines/mois je suis...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Absolutely dans [forum] Infos sur la coupe et pureté de la cocaïne
    (Il y a 8h)
    je me retrouve totalement dans ces mots dans [commentaire de blog] P'tit coup d'œil dans le rétro!..
    (Il y a 17h)
    waow bien dit -joel92 dans [forum] MXiPr, après une longue abstinence
    (Il y a 1j)
    mon vapo depuis 2019, increvable dans [forum] [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    (Il y a 1j)
    J'aurai pas dit mieux ! GuyG dans [commentaire de blog] Comment faire ?
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums