zolpidem , automobile et tribunal / PsychoACTIF

zolpidem , automobile et tribunal

Publié par ,
5479 vues, 19 réponses
psychic 
Psycho junior
France
200
Inscrit le 27 Jul 2017
479 messages
Affaire Owen : la famille incrimine deux pharmaciens



L’avocate des parents du jeune Owen, percuté mortellement par une automobiliste sous Zolpidem, a annoncé son intention de poursuivre le médecin et les deux pharmaciens qui ont prescrit et délivré le traitement. Une procédure à valeur d'exemple qui, espère-t-elle, alertera les ordres professionnels.

Le procès à Brest d'une septuagénaire impliquée dans un accident de voiture mortel s'est clos le 3 juillet sur une condamnation à deux ans de prison dont six mois ferme. Cette affaire, où la prévenue avait été poursuivie pour avoir tué par un après-midi de juin 2012, Owen, un jeune cycliste de 14 ans, alors qu’elle conduisait sous l’effet de plusieurs médicaments de classe 2 et 3, dont différentes benzodiazépines et du Zolpidem, n’a pas seulement marqué l’opinion publique par la froideur de l’automobiliste qui n’a jamais exprimé de remords. Ce procès relance également le débat sur la conduite automobile sous l’effet de médicaments pourtant classés dangereux et signalés par des pictogrammes.

Or 0,14 mg/l de Zolpidem avait été relevé dans le sang de la conductrice deux heures après l’accident. Pourtant, elle a affirmé à la barre qu’elle avait pris son médicament la veille à 21 heures et n’avait en aucun cas dépassé la dose prescrite. Elle a par ailleurs été formelle, ni les médecins, ni les pharmaciens, ne l’ont mise en garde contre les risques que ce médicament présente au volant. Il est cependant avéré que le Zolpidem (Stilnox et génériques) est éliminé plus lentement chez la femme que chez l'homme. Par conséquent, son action peut donc persister le lendemain de la prise et accroître le risque d’accident de la route (Lire notre article « abonné »).

Les parents du jeune Owen, qui ont constitué une association pour faire reconnaître comme délit la conduite sous l’emprise de médicaments dangereux au volant, au même titre que l’alcool et le cannabis, auraient souhaité que la prise de Zolpidem soit retenue comme circonstance aggravante par le tribunal, comme cela est le cas en Grande-Bretagne. Il n’en a rien été. Leur avocate, Me Nadine Lémeillat, a décidé d’engager une procédure au civil contre le médecin et les deux pharmaciens qui ont prescrit et délivré ces médicaments « en quantité trop importante, à l'encontre de la réglementation en vigueur ». Des sources proches de l'enquête affirment ainsi que quatre boîtes de Stilnox ont été dispensées en même temps.

« Ces professionnels de santé ne pouvaient pas ne pas savoir », affirme Me Nadine Lémeillat. Cependant, réfutant toute idée de vengeance contre le médecin et les deux pharmaciens bretons, l'avocate veut que cette procédure ait valeur d'exemple : « Mon but est de la rendre opposable auprès de l'Ordre des médecins et de l'Ordre des pharmaciens afin qu'ils prennent conscience de leur devoir d'information et d'alerte des patients. »

Rappelons que les médicaments à risque pour la conduite représentent un tiers des médicaments sur le marché. Selon une étude de l'INSERM, la prise de ces produits serait responsable chaque année de 3 à 4 % de l'ensemble des accidents de la circulation en France (Lire notre article « abonné »).

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Reputation de ce post
 
Merci pour cette actu majeure. Pierre

quand t'as mal t'as Contramal

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3600
Inscrit le 15 Sep 2006
15750 messages
Blogs
C’est très dérangeant : ça veut dire qu’on ne peut plus prendre le volant si on est consommateur de zolpidem ?

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Inscrit le 08 Aug 2008
9981 messages
Si la personne a effectivement pris son zolpi la veille et que cela fait jurisprudence.

C'est TRÈS grave !

Genre chaque personne sous benzo/neuro/tso/etc (la totale tant qu'a faire) qui aurait un accident se le ferrai reprocher au procès et cela servirai a condamné.... roll
Reputation de ce post
 
Oui c'est une avancé majeure qui finira par encore plus nous stigmatiser ( samy)

Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité

LLoigor a écrit

Si la personne a effectivement pris son zolpi la veille et que cela fait jurisprudence.

C'est TRÈS grave !

Genre chaque personne sous benzo/neuro/tso/etc (la totale tant qu'a faire) qui aurait un accident se le ferrai reprocher au procès et cela servirai a condamné.... roll

C'est typique du raisonnement qui refuse de discuter d'un problème réel parce que cela pourrait avoir des conséquences hypothétiques défavorables.

Si certaines personnes sous influence de ces produits pharmaceutiques sont de véritables dangers pour la vie d'autrui lorsqu'elles prennent la route, cela mérite quand même qu'on s'y attarde, qu'on en discute, en particulier des limites ou gardes-fous que l'on pourrait poser.

De mon point de vue c'est la liberté des autres à ne pas être exposés à des risques trop élevés qui devrait primer sur le droit de prendre le volant dans n'importe quelle condition d'éventuelle incapacité à conduire lorsqu'on consomme ces produits.

Mais il faudrait vraiment entrer profondément dans le sujet, pas se contenter de mesures excessives et radicales ( et en particulier dans le cas rapporté par Psychic on ne comprend pas si le Zolpidem est la cause ou non de l'accident ce qui est assez embêtant...)

 

Cobe 
Braindead
400
Inscrit le 03 Feb 2014
942 messages
Je sais pas si on a lu le même article, c'est dit clairement qu'elle ne risque rien par rapport à sa conso de zolpidem :

Les parents du jeune Owen, qui ont constitué une association pour faire reconnaître comme délit la conduite sous l’emprise de médicaments dangereux au volant, au même titre que l’alcool et le cannabis, auraient souhaité que la prise de Zolpidem soit retenue comme circonstance aggravante par le tribunal, comme cela est le cas en Grande-Bretagne. Il n’en a rien été.

C'est le médecin et les pharmaciens qui sont accusés d'en avoir trop délivré et de pas avoir assez informé leur patiente parce qu'on sait depuis longtemps maintenant que les effets du zolpidem sont encore présent le lendemain de la prise chez certaines personnes, particulièrement les femmes : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013 … et-perdure

Leur avocate, Me Nadine Lémeillat, a décidé d’engager une procédure au civil contre le médecin et les deux pharmaciens qui ont prescrit et délivré ces médicaments « en quantité trop importante, à l'encontre de la réglementation en vigueur ». Des sources proches de l'enquête affirment ainsi que quatre boîtes de Stilnox ont été dispensées en même temps.

« Ces professionnels de santé ne pouvaient pas ne pas savoir », affirme Me Nadine Lémeillat. Cependant, réfutant toute idée de vengeance contre le médecin et les deux pharmaciens bretons, l'avocate veut que cette procédure ait valeur d'exemple : « Mon but est de la rendre opposable auprès de l'Ordre des médecins et de l'Ordre des pharmaciens afin qu'ils prennent conscience de leur devoir d'information et d'alerte des patients. »

Mais honnêtement quand je vois l'état de certaines personnes sous prescription massive de benzo + neuro etc... j'aimerais pas être sur la même route qu'eux quand ils prennent la voiture,  je pense que le problème est sous estimé.


Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir.

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité
Dans les commentaires de lecteurs du Figaro figurent plusieurs plans d'approvisionnement en ligne... Super RdR... un article qui a plus de 6 mois... roll
 

FunkyHunk 
Banni
France
000
Inscrit le 28 Sep 2017
987 messages
Blogs

Cobe a écrit

Je sais pas si on a lu le même article, c'est dit clairement qu'elle ne risque rien par rapport à sa conso de zolpidem

Je ne crois pas non, elle a écopé de 6 mois de prison fermes,

pierre a écrit

C’est très dérangeant : ça veut dire qu’on ne peut plus prendre le volant si on est consommateur de zolpidem ?

Bah j'ai presque envie de te répondre par l'affirmative.

Le Zolpidem est un hypnotique, qu'on prend pour dormir donc. Tu trouves logique de prendre un somnifère puis sa voiture ? (à moins que tu parles de quelqu'un qui a un traitement régulier, et n'a pas consommé depuis la veille. Pour moi celui là a le droit de conduire: les restes dans le sang ne signifient rien)


************

Perso ça fait très longtemps que je le dis: on fait la chasse à l'alcool, au cannabis mais on a pas idée du nombre de conducteurs sous "drogues légales"...

Que ce soit les BZD, les opiacés, etc.. beaucoup dépassent la dose prescrite à des fins de bien être (ce que je peux comprendre). Le problème c'est que ce Valium qui semble insignifiant, ou cette morphine donnée pour soulager une douleur, peuvent rapidement amener un état de somnolence, et dans tous les cas une augmentation du temps de réaction.

Moi le premier, je me dis que c'est dégueulasse quand je conduis avec mes 800 mg de Tramadol, en tout légalité...

Le moins injuste ce serait qu'il y ait des "seuils" à ne pas dépasser (comme avec l'alcool) histoire de ne pas pénaliser ceux qui prennent sérieusement leur traitement et sont aptes à conduire. Mais là, on en finirait plus...

Dernière modification par FunkyHunk (06 juillet 2018 à  02:22)


Powered by Me®

Hors ligne

 

Newton 
Nouveau Psycho
Canada
000
Inscrit le 30 Sep 2017
111 messages
Je crois que le sérieux de la prise du médicament n'est pas un facteur à prendre en compte. Je crois que certaines personnes on besoin de dose qui les rendent inapte à la conduite automobile.

“La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.”

Hors ligne

 

psychic 
Psycho junior
France
200
Inscrit le 27 Jul 2017
479 messages

psychic a écrit

, au même titre que l’alcool et le cannabis, auraient souhaité que la prise de Zolpidem soit retenue comme circonstance aggravante par le tribunal, comme cela est le cas en Grande-Bretagne. Il n’en a rien été. Leur avocate, Me Nadine Lémeillat, a décidé d’engager une procédure au civil contre le médecin et les deux pharmaciens

Pour l'instant aucune mise en cause puisque le tribunal a rejeté la demande de l'avocate.
Donc elle attaque au civil les professionnels de santé pour obtenir de l'argent, ça promet une belle bataille d'experts en toxicologie, mais quand on sait que la supposée empoisonneuse marie besnard avait reussi à être acquittée aux assises...

ceci dit pour rappel, sur la boite de zolpidem il est écrit :

Attention, danger: ne pas conduire
Pour la reprise de la conduite,demander l'avis d'un médecin

à mon avis , cette mention dedouane au moins le pharmacien


quand t'as mal t'as Contramal

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3600
Inscrit le 15 Sep 2006
15750 messages
Blogs
ILE merci d’eviter Les jugements de valeurs « c’est typique.. » ça n’a pas ça place ici dans le débat.

Ce que je ne trouve pas normal c’est que situ as pris zolpidem le soir, quand tu conduis le lendemain, tu n’est plus sous l’effet et je ne vois pas en quoi ça serait dangereux !

De même que les personnes qui sont dépendantes au benzo. Quand tu es dépendant tu n’a presque plus l’effet des benzo, et c’est plutôt de ne pas en prendre qui rend dangereux.

Donc il faudrait que la législation puisse prendre en compte cela plutôt que de tirer à vue.

Hors ligne

 

Anonyme1756
Invité

pierre a écrit

ILE merci d’eviter Les jugements de valeurs « c’est typique.. » ça n’a pas ça place ici dans le débat.

Avant d'être un jugement de valeur, si ç'en est un, c'est une reconnaissance de schéma de réaction.

pierre a écrit

Ce que je ne trouve pas normal c’est que situ as pris zolpidem le soir, quand tu conduis le lendemain, tu n’est plus sous l’effet et je ne vois pas en quoi ça serait dangereux !

De même que les personnes qui sont dépendantes au benzo. Quand tu es dépendant tu n’a presque plus l’effet des benzo, et c’est plutôt de ne pas en prendre qui rend dangereux.

Donc il faudrait que la législation puisse prendre en compte cela plutôt que de tirer à vue.

Apparemment certaines personnes à certaines doses subissent encore des effets le lendemain, et c'est tout le problème.

C'est comme pour tout, la tentation est forte d'édicter des normes qui s'appliquent à tous en nivellant par le bas, sans discrimination, pour éviter toute complexité, et c'est un problème.
L'affaire des 80km/h l'illustre, mais je pourrais trouver des dizaines d'exemples et quelques contre-exemples peut-être (les règles spécifiques qui s'adressent aux jeunes conducteurs en sont-elles un exemple ou un contre-exemple?).

Maintenant, responsabiliser davantage prescripteurs, pharmaciens et surtout consommateurs pourrait être suffisant. On pourrait très bien ne pas interdire la conduite sous benzos mais la considérer comme circonstance agravante en cas d'accident s'ils ont induit un manque de vigilance du conducteur (ce serait au conducteur d'auto-évaluer sa capacité à conduire, et à décider de ne pas prendre la route si objectivement il n'est pas en état).

On pourrait mettre au point des auto-tests simples de vigilance avant de prendre le volant.

 

FunkyHunk 
Banni
France
000
Inscrit le 28 Sep 2017
987 messages
Blogs

pierre a écrit

[...]

Ce que je ne trouve pas normal c’est que situ as pris zolpidem le soir, quand tu conduis le lendemain, tu n’est plus sous l’effet et je ne vois pas en quoi ça serait dangereux !

De même que les personnes qui sont dépendantes au benzo. Quand tu es dépendant tu n’a presque plus l’effet des benzo, et c’est plutôt de ne pas en prendre qui rend dangereux.

Donc il faudrait que la législation puisse prendre en compte cela plutôt que de tirer à vue.

Bah c'est le même problème que pour le cannabis quoi... ça fait des années que je m'insurge contre ça: Tu fumes un joint, contrôle 2 jours après: t'es gaulé.


Powered by Me®

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9632 messages
Blogs
Bonjour, un tel procès était prévisible et d'autres risquent de venir.

https://www.psychoactif.org/forum/t2360 … iveau.html

Je rappelle que les TSO sont au niveau 2, donc possibilité de conduire après explications. Alors que le zolpidem et maintenant toutes les BZD sont au niveau 3 (interdit de conduire, le médecin dit quand on peut reprendre la conduite).
Pour le Zolpidem on estime généralement que la plupart des personnes qui prennent le soir peuvent conduire le lendemain mais des études ont montré que 10 à 15% des usagers ont encore des déficits le lendemain qui devraient contre indiquer la conduite.
Pour les BZD prises de façon continue l'interdiction de conduire est en principe continue elle aussi.

Mais la vérité est que beaucoup  s'en foutaient, les médecins, les pouvoirs publics etc.. à l'exception souvent des pharmaciens. J'avais écrit à l'ANSM (qui établit le classement en niveaux de contre indication à la conduite) pour leur demander notamment ce qui se passerait en cas de test salivaire positif aux BZD et comment les médecins et pharmaciens devaient agir pour réduire leur responsabilité éventuelle. Le service juridique de l'ANSM m'a écrit que ce n'était pas de sa compétence et que pour la deuxième question je devais m'adresser aux Conseils de l'Ordre.

Il y a presque 2 ans nous avions fait une lettre à diverses structures et avocats pour défendre l'idée de compléter les tests de produit par des tests psycho-techniques mesurant le degré exact de non compétence à la conduite. C'est d'autant plus facile que l'informatique permet des tests pertinents, même au bord de la route. On pourrait même faire une application ios ou android qui permettrait au conducteur de se tester.
Nous n'avions qu'une réponse, d'un avocat spécialisé que je remercie.

depistage2.pdf

C'est d'autant plus important que les mêmes méthodes s'appliquent dans les postes à risque au travail avec risque de renvoi pour faute grave.

Notre lettre était plus centrée sur l'injustice potentielle du dépistage (éventuellement tardif) du cannabis mais est tout aussi pertinente pour les médicaments, la fatigue , le manque de sommeil etc...

Je pense donc qu'il est important de rappeler cette demande de tests psycho-techniques, notamment pour les BZD pour lesquels les usagers se comptent par millions. En attendant le flou de la situation risque de faire de nouvelles victimes aussi bien chez les usagers que chez les professionnels de santé.

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
400
Inscrit le 03 Feb 2014
942 messages

FunkyHunk a écrit

Cobe a écrit

Je sais pas si on a lu le même article, c'est dit clairement qu'elle ne risque rien par rapport à sa conso de zolpidem

Je ne crois pas non, elle a écopé de 6 mois de prison fermes,

Pour avoir tué un enfant oui, la prise de zolpidem n'est pas rentré en compte comme c'est marqué dans la partie que j'ai cité.


Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9632 messages
Blogs
Oui, en l'état actuel du dossier mais la famille n'accepte pas cette décision et poursuit le médecin et les pharmaciens. Et deux ans de prison dont 6 mois fermes chez une septuagénaire, sans antécédent judiciaire probablement, est assez inhabituel. Il est donc probable que le zolpidem a influencé la décision mais que, probablement  pour ne pas créer de jurisprudence, le tribunal ne l'a pas reconnu explicitement .
On est donc toujours dans le flou dont je parlais mais qui devra bien se dissiper un jour ou l'autre, dans un sens ou dans l'autre, je ne sais pas, mais prononcer des interdictions de conduite automobile sans prévoir les conséquences judiciaires éventuelles est clairement loin d'être "top".
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Inscrit le 08 Aug 2008
9981 messages
Perso je me répète mais si un jour on se ferai allumer en condamnation a cause d'une prise de zolpidem la veille au coucher (demi vie moyenne de 2.4 heures).

Ce serait très grave.

Après évidemment que je ne parle pas de la personne qui s'en envoi 10 pour triper et tue un gosse.

Je parle de prise au couché (2 maxi on ne peux légalement pas zn avoir plus).

Ca fait 15 ans que je prend mes 2 zolpi au couché et si j'ai choisi le zolpi pour mes problèmes c'est en partie pour sa duré extrêmement courte (aucune chance d'être dans le gaz le matin ou encore sous effet).

Après il y a une partie de la population ou la effectivement la demi vie atteint les 10h (et c'est pas les personnes âgées) c'est chez les personnes ayant une insuffisance hépatique (et la c'est le role du médecin de mettre en garde ces personnes vis a vis de la conduite)

Populations à risque :
- Chez le sujet âgé, une diminution de la clairance hépatique est observée. La concentration au pic est augmentée d'environ 50 % sans qu'il y ait d'allongement significatif de la demi-vie (3 heures en moyenne). Le volume de distribution diminue à 0,34 ± 0,05 l/kg.
- Chez les insuffisants rénaux, dialysés ou non, on observe une diminution modérée de la clairance. Les autres paramètres cinétiques ne sont pas modifiés. Le zolpidem n'est pas dialysable.
- Chez les insuffisants hépatiques, la biodisponibilité du zolpidem est augmentée. Sa clairance est sensiblement réduite et la demi-vie d'élimination est allongée (environ 10 heures).

PS: merci Cobe pour la rectification effectivement j'avais mal lu l'article en question. merci-1


Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9632 messages
Blogs

Ca fait 15 ans que je prend mes 2 zolpi au couché et si j'ai choisi le zolpi pour mes problèmes c'est en partie pour sa duré extrêmement courte (aucune chance d'être dans le gaz le matin ou encore sous effet).

L'étude suivante montre qu'il n'y a pas que les insuffisants hépatiques qui ont un risque élevé. 15% des femmes et 3% des hommes ont des taux sanguins problématiques 8 heures après une prise de 10 mg.
De ce fait la dose recommandée chez la femme est de 5 mg.

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp1307972

Perso je me répète mais si un jour on se ferai allumer en condamnation a cause d'une prise de zolpidem la veille au coucher (demi vie moyenne de 2.4 heures).

Justement ce que je défends c'est que condamner pour une prise d'un médicament donné  la veille ou à un autre moment est abusif, parce que les réactions des usagers sont variables. Idem pour la condamnation pour urines positives au cannabis ou, comme le souligne Pierre, pour prise chronique de BZD, quand la personne est tout à fait "habituée".
Il faut, pour moi, pouvoir et devoir prouver que la personne n'est pas vraiment en état de conduire comme il le faudrait, car c'est le vrai enjeu de la sécurité. Et, bien sûr, savoir mettre en garde avant tout accident en prenant en compte la variabilité des réponses individuelles. Condamner est toujours le signe qu'un malheur est arrivé, alors que le but raisonnable devrait surtout être d'informer les usagers pour qu'ils ne se mettent pas en danger et ne mettent pas en danger la vie des autres, par méconnaissance des effets des médicaments.

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Inscrit le 08 Aug 2008
9981 messages

prescripteur a écrit

Justement ce que je défends c'est que condamner pour une prise d'un médicament donné  la veille ou à un autre moment est abusif, parce que les réactions des usagers sont variables. Idem pour la condamnation pour urines positives au cannabis ou, comme le souligne Pierre, pour prise chronique de BZD, quand la personne est tout à fait "habituée".
Il faut, pour moi, pouvoir et devoir prouver que la personne n'est pas vraiment en état de conduire comme il le faudrait, car c'est le vrai enjeu de la sécurité. Et, bien sûr, savoir mettre en garde avant tout accident en prenant en compte la variabilité des réponses individuelles.

On est parfaitement d'accord wink

Je voulait juste poster en réponse à certains commentaires un peu trop sec a mon goût.

(Ayant passé la nuit a gémir a cause d'une intoxication alimentaire ou début de gastrite j'ai surement encore du mal a développer mes pensées)


Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

psychic 
Psycho junior
France
200
Inscrit le 27 Jul 2017
479 messages
https://www.lequotidiendupharmacien.fr/ … 2-2015.pdf

lire chapitre 4-2


les conséquences d'une  non-déclaration au médecin agréé de la préfecture peuvent être importantes , il peut arriver qu’un conducteur soit considéré comme conduisant sans permis de conduire, ou que l’assurance refuse de prendre en charge un éventuel accident

quand t'as mal t'as Contramal

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9632 messages
Blogs
Il s'agit d'une délivrance ou d'un renouvellement du permis (par exemple après un retrait).
Il est sûr que les Commissions sont souvent assez intraitables.
Notamment sur l'obligation d'une expertise en cas de TSO pour autoriser à conduire. Quelqu'un sur le forum  a t il subi ou observé cette pratique ??

Alors que pour quelqu'un qui a le permis les TSO sont classés 2 = possibilité de conduire avec avis positif du médecin prescripteur.

Il y a clairement plusieurs courants, les Commissions qui sont souvent très sévères, l'ANSM qui classe les médicaments mais n'a aucune idée des conséquences judiciaires de son classement et les juges, policiers et gendarmes sur le terrain qui savent souvent qu'un retrait du permis de conduire peut conduire à la mort sociale (et à la multiplication de la conduite sans permis).

Pour le moment le flou est plutot la règle mais je crains que, dans l'avenir,  certains malchanceux ne soient "écrasés" pour l'exemple par des autorités en mal d'autorité.Avec notamment le zolpidem.

Si un forumer a subi ou observé ce type de condamnation, ou un défaut d'assurance ou toutes autres conséquences graves, je serais content d'avoir ce témoignage sur ce post.

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Actualité - Zopiclone et conduite automobile
par prescripteur, dernier post 24 avril 2019 à  08:33 par prescripteur
  4
[ Forum ] Injecter - Zolpidem
par yololoyo, dernier post 21 octobre 2012 à  17:29 par karama
  25
[ Forum ] Aucun effet - ZOLPIDEM 10 mg
par Djadja92, dernier post 02 janvier 2022 à  23:58 par Dan
  9
  [ PsychoWIKI ] Zolpidem (Stilnox), effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
7653 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 22hAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Première fois - TRIP REPORT salvia divinorum
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Usage voie Orale VS nasale ( sniff ou para )
Il y a moins d'1mnCommentaire de Et2O dans [Speed-Amphétamines...]
(1 réponse)
 Forum 
Effets secondaires - Perte de connaissance avec 120mg de mdma ?
Il y a 11mnCommentaire de Et2O dans [MDMA/Ecstasy...]
(2 réponses)
 Forum 
Expériences GBL, besoin de vos avis
Il y a 11mn
10
Commentaire de Yoran dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
(60 réponses)
 Forum 
Pharmacologie - L'izalgi (paracétamol/poudre opium)
Il y a 23mn
1
Commentaire de Et2O dans [Opiacés et opioïdes...]
(16 réponses)
 Forum 
Xéplion et methamphetmine.
Il y a 45mnCommentaire de prescripteur dans [Conseils généraux de...]
(1 réponse)
 Forum 
Recette fabrique de DMT
Il y a 48mnCommentaire de Farmerdu99 dans [DMT, changa et ayahua...]
(5 réponses)
 Forum 
Diazépam - J'ai replongé
Il y a 55mnCommentaire de Et2O dans [Benzodiazépines...]
(6 réponses)
 Forum 
Overdose - Debut codeine 3 jours d'affilée
Il y a 1hCommentaire de Et2O dans [Codéine et dihydrocod...]
(7 réponses)
 Blog 
Valse d'une Nymphe
Il y a 1hCommentaire de trolalol dans le blog de Psilosophia
(1 commentaires)
 Blog 
J ai tester de faire mon e liquid avec Jwh-210
Il y a 3hNouveau blog de Poulzal dans [Expérimental]
 Blog 
J ai fait ce que je regretterai tte ma vie pour de la cc
Il y a 17hNouveau blog de Sasam18 dans [Carnet de bord]
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 19:02
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
PhilippeBuvard, Regretful, Roland-de-Gilead85 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Je fais exactement pareil. Marco dans [forum] comment convaincre mes parents que je ne prends pas de drogue ?
(Il y a 47mn)
Patience et pédagogie dont je ne suis plus capable, bravo ;) /Cub3000 dans [forum] Expériences GBL, besoin de vos avis
(Il y a 8h)
Un champi vert pour dire que t'as l'air d'un bon abruti, ça passe ? Cub3000 dans [forum] Expériences GBL, besoin de vos avis
(Il y a 8h)
Tout à fait d'accord/Agartha dans [forum] Mais qu'ai-je fumé pendant 1 ans? Vous le savez surement mieux que moi
(Il y a 8h)
Clair et n'omettant pas les limites de la methode. (Prescripteur) dans [forum] Izalgi, effet récréatif ?
(Il y a 10h)

Pied de page des forums