En santé aussi, les différences homme-femme existent / PsychoACTIF

En santé aussi, les différences homme-femme existent

Publié par ,
2670 vues, 5 réponses
Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
100
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages

Recherche


En santé aussi, les différences homme-femme existent
Au-delà des différences biologiques, il existe des effets de genre donnant lieu à des sous-diagnostics chez les deux sexes.


Homme et femme ne sont pas égaux devant la santé et les maladies..


Différences de sexe…


En termes d’ADN, la ressemblance entre deux femmes ou entre deux hommes est de 99,9 % alors que la ressemblance entre un homme et une femme n’est que de 98,5 %, soit le même ordre de grandeur qu’entre un être humain et un chimpanzé de même sexe, explique la généticienne Claudine Junien. C’est une évidence : biologiquement, hommes et femmes diffèrent notamment dans l’expression de 30 % à 40 % de leurs gènes. Sur le plan immunitaire, les femmes ont en moyenne des réactions plus fortes et rejettent plus rapidement les agents pathogènes ; leurs infections sont moins graves, moins fréquentes et la vaccination est plus efficace chez elles. Il existe aussi une susceptibilité aux maladies suivant le sexe, les femmes étaient plus atteintes par Alzheimer, l’ostéoporose, les maladies auto-immunes tandis que l’autisme, le retard mental, les tumeurs au pancréas sont plus fréquentes chez les hommes.


… et stéréotypes de genre


À cela s’ajoutent des différences de genre liées aux processus de construction sociale des identités masculines et féminines. Globalement, les femmes ont moins de comportements à risques, sont plus sensibles à la prévention, consultent davantage et suivent mieux un traitement. Les stéréotypes de genre – qui véhiculent l’image d’une femme fragile, douillette, exprimant davantage sa souffrance que le mâle viril risque-tout – jouent sur l’expression des symptômes par les patient(e)s et sur l’interprétation qu’en font les soignants, devenant alors un facteur d’inégalité pour les deux sexes. Combien de patientes se sont entendues dire « ça ne fait pas si mal » ou « c’est dans votre tête » avant que ne leur soit diagnostiquée une endométriose, une polyarthrite rhumatoïde ou une fibromyalgie ? Aux États-Unis, les femmes attendent en moyenne 16 minutes de plus que les hommes aux urgences avant de recevoir un antidouleur. Pourtant, les études sur la sensibilité à la douleur n’ont pas démontré de façon certaine de différences physiologiques. En revanche, elles ont montré comment sont intériorisés les stéréotypes : les mâles résistent plus au mal (une douleur thermique) face à une expérimentatrice ! Et plus celle-ci est sexy plus leur seuil de résistance croît… alors que les femmes flanchent d’autant plus vite qu’elles sont face à un expérimentateur séduisant…

Sous-diagnostics et pertes de chances

Ces représentations stéréotypées sont à l’origine de sous-diagnostics et donc de pertes de chances. Une fracture chez un homme ne fera pas penser immédiatement à l’ostéoporose pourtant à l’origine de 20 % des fractures chez les hommes de plus de 50 ans. De même, l’infarctus du myocarde est sous-diagnostiqué chez les femmes car considéré comme une pathologie masculine - alors que les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de décès des femmes dans le monde - et qu’il se manifeste souvent par des signes atypiques (fatigue, troubles digestifs, palpitations) confondus avec l’anxiété.

Pour une recherche différenciée


À l’heure de la médecine « personnalisée », des voix s’élèvent pour une médecine « sexuellement différenciée ». Comme le préconisait Hippocrate au IVe  siècle… et l’Académie de médecine en 2016. Cela passe par la recherche où les femmes ont été sous-représentées, d’abord en raison de leur statut hormonal puis, après le scandale de la thalidomide, pour protéger une éventuelle grossesse. Or, il est apparu que les effets secondaires des médicaments sont deux fois plus nombreux chez les femmes. Par exemple, à dose égale, elles éliminent plus lentement les somnifères de type Stilnox. Dans le monde, plusieurs organismes s’efforcent désormais d’avoir une représentation des femmes proportionnelle à leur exposition à un agent ou une maladie tandis que le consortium Gender-Net, piloté par le CNRS et rassemblant 13 pays, va explorer la santé sous l’angle du genre.

Sources: https://www.lalsace.fr/actualite/2018/0 … e-existent


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Yog-Sothoth
Hackeur Vaillant
000
Inscrit le 18 Apr 2016
1029 messages
Blogs

Mascarpone a écrit

Il existe aussi une susceptibilité aux maladies suivant le sexe, les femmes étaient plus atteintes par Alzheimer, l’ostéoporose, les maladies auto-immunes tandis que l’autisme, le retard mental, les tumeurs au pancréas sont plus fréquentes chez les hommes.

Bon sang… ça me fait tellement saigner les yeux de voir des médias relayer ce genre de conneries. Le pire, c'est quand ils arrivent à convaincre des autistes qu'ils sont malades. Alors je vais répèter encore une fois :

L'AUTISME N'EST PAS UNE MALADIE !!!

En plus, puisqu'on parle des différences Homme-Femme, c'est un fait que la proportion des diagnostics d'autisme, c'est 1 femme pour 9 hommes, mais il existe probablement un biais de sous-diagnostic chez les femmes. Il est en réalité tout à fait possible qu'il y ait autant d'autistes chez les femmes que chez les hommes. Ce biais est causé par le fait que les femmes dissimulent mieux leurs difficultés. Mon psy m'a dit que quand il doit diagnostiquer un homme, il a rapidement une idée assez précise, mais quand il doit diagnostiquer une femme, ça lui arrive souvent de ne pas être sûr y compris au bout de plusieurs heures d'entretien.

Reputation de ce post
 
Merci pour le rappel très important ! /coach

Il existe ici des tuto détaillé sur le DeepW. Je ne répond pas aux MP de ceux qui ne les ont pas lu.

ECC: C94BCD0576D57A0CA3794151ED410079F18D2ED8
RSA: 0A0279F87BDD585E90653DE8B6E90802FF520AFE

Hors ligne

 

Agartha 
Modérateur
France
2800
Inscrit le 27 Oct 2016
1819 messages
Blogs
Salut,

putain oui tu m'étonnes que ça fasse saigner des yeux... Ranger les personnes atteintes d'autisme avec "le retard mental et les les tumeurs au pancréas", c'est abusé sérieux

le + blessant là-dedans, c'est la qualification. Par exemple, certains médias auront tendances à dire "la personne schizophrène" ou "l'autiste"... Ca veut dire qu'une personne atteinte de schizo par exemple ne se limite et ne doit être définie que par sa maladie?

ça me donne des frissons..


Par ailleurs yog, si je n'mabuse je me rappelle que ma psy me disait quand j'étais + jeune que les tests pour repérer par exemple l'autisme n'étaient pas forcément adaptés pour les demoiselles.

Alors en recherchant pour être quasi sûr de pas dire de conneries, j'ai trouvé ça:

https://link.springer.com/article/10.10 … 016-2872-8

One proposed explanation of the ascertainment bias against females with ASC is that there is a female autism phenotype; a female-specific manifestation of autistic strengths and difficulties, which fits imperfectly with current, male-based conceptualisations of ASC. (APA 2013; Hiller et al. 2014; Lai et al. 2015; Mandy et al. 2012). There is an emerging evidence-base to support the existence of this female autism phenotype.

l'article est intéressant ma foi


y'aurait aussi de potentielles différences génétiques qui font que les femmes soient moins enclines à  en hériter..(https://www.autism.org.uk/gender) bref, pleins de potentielles raisons


déso pour la parenthèse mais c'est vrai que ça peut rendre malade de lire ça en boucle, tout le temps, partout, j'comprends ton combat yog..


Bonne soirée


i wish i could talk to you again and again,
i wish i could stall it out but i can't from within,
but you're not real,
you're only made of moonlight

En ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
100
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages

Autisme



Un trouble du neurodéveloppement affectant les relations interpersonnelles

   

Les troubles du spectre de l'autisme (TSA) résultent d'anomalies du neurodéveloppement. Ils apparaissent précocement au cours de la petite enfance et persistent à l’âge adulte. Ils se manifestent par des altérations dans la capacité à établir des interactions sociales et à communiquer, ainsi que par des anomalies comportementales, en particulier une réticence au changement et une tendance à la répétition de comportements ou de discours. Les personnes concernées semblent souvent isolées dans leur monde intérieur et présentent des réactions sensorielles (auditives, visuelles, cutanées...) particulières. Malgré la diversité des troubles et les capacités d'insertion sociale très variables de ces personnes, l'autisme est reconnu comme un handicap en France depuis 1996. Il nécessite une recherche pluridisciplinaire pour comprendre ses mécanismes et améliorer sa prise en charge.

Sources : https://www.inserm.fr/index.php/informa … on/autisme


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3300
Inscrit le 04 Aug 2014
8171 messages
En parlant des différences de produit et d'effets en fonction du sexe, une étude récente a mis en lumière le fait que le cannabis ne cause pas de hausse des violences conjugales contrairement à l'alcool.
Faut dire que le cannabis rend tellement fainéant au point de rendre l'agression pénible... ou alors les usagers oublient d'agresser leur femme.
C'est vraiment une drogue dangereuse le cannabis. fume_une_joint

Science/Homme: Il a été établi un lien l entre VIOLENCE domestique et l’alcool, mais pas avec le cannabis

Une étude réalisée à l'université du Tennessee à Knoxville, Etats-Unis, indique que la consommation d’alcool, et non celle de cannabis, augmente le risque de VIOLENCE domestique. Les deux études réalisées avec des étudiants ont montré que les hommes (n=67) sous l’influence de l’alcool sont plus enclins à perpétrer des agressions physiques, psychologiques ou sexuelles contre leurs compagnes. Cela ne se produit pas sous l’influence du cannabis. Les femmes (n=173) sont physiquement et psychologiquement plus agressives sous l’influence de l’alcool, mais à l’inverse des hommes, elles sont enclines à être psychologiquement plus agressives sous l’influence du cannabis.

Ces études sont les premières à s’intéresser à la fréquence de la consommation d’alcool et du cannabis et des relations violentes entre étudiants. Les deux études incluaient des étudiants des deux sexes de plus de dix-huit ans, entretenant une relation d’au moins un mois avec un minimum de deux rencontres par semaine. Ces étudiants devaient aussi avoir consommé de l’alcool au cours du mois précédant. Les sujets devaient remplir un questionnaire quotidien d’une ligne, pendant 90 jours.

Research finds link between alcohol use, not pot, and domestic VIOLENCE

Shorey RC, Stuart GL, Moore TM, McNulty JK. The Temporal Relationship Between Alcohol, Marijuana, Angry Affect, and Dating VIOLENCE Perpetration: A Daily Diary Study With Female College Students. Psychol Addict Behav. 2013 Nov 25. [in press]

Shorey RC, Stuart GL, McNulty JK, Moore TM. Acute alcohol use temporally increases the odds of male perpetrated dating VIOLENCE: a 90-day diary analysis. Addict Behav 2014;39(1):365-8.

Dernière modification par Mister No (01 octobre 2018 à  08:43)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Yog-Sothoth
Hackeur Vaillant
000
Inscrit le 18 Apr 2016
1029 messages
Blogs
@Mascarpone :

Je pense qu'il faut faire attention avec les définitions médicales. Ça peut être utile pour les médecins ou pour les personnes qui se cherchent, mais il est important de bien peser sa pensée avant de les utiliser. Il y a autant de forme d'autisme que d'autistes. Moi, en tant qu'Asperger, je ne ressemble ni à Satoshi Tajiri, ni à Joseph Schovanec, ni à Forrest Gump, ni même à Elliot Aldersen dans mr. Robot (Quand bien même j'overkiffe le personnage <3 ).

J'ai beaucoup travaillé dans le monde de la recherche et je peux affirmer que c'est un vrai panier de crabes : j'ai été témoin (et parfois victime) de batailles d'égo, de gens qui dénigrent le travail des autres de façon ultra mesquine juste parce que ça risque de leur faire de l'ombre. Et toutes ces personnes sont parfaitement neurotypiques.

Même aujourd'hui, dans le monde du travail, je vois des gens qui n'arrêtent pas de s'engueuler et de se couper la parole sans écouter ce que l'autre est en train de dire. Toujours aussi entre personnes neurotypiques.

Quand je me vois ça, je me demande sérieusement qui a un problème de communication ? Qui a un problème social ? Qui est handicapé ?

Ce n'est pas l'autisme qui provoque un handicap. Le handicap est contextuel : si tu vas à un congrès de sourds-muets où tout le monde communique par la langue des signes, c'est toi qui sera handicapé alors que tu n'as pourtant aucune déficience. Pour l'autisme, c'est pareil et je trouve très ironique que la France "reconnaisse" que l'autisme est un handicap alors que ce n'est pas l'autisme le problème, mais la société.

Tout comme l'usage de drogue en fait !

Dernière modification par Yog-Sothoth (01 octobre 2018 à  13:07)


Il existe ici des tuto détaillé sur le DeepW. Je ne répond pas aux MP de ceux qui ne les ont pas lu.

ECC: C94BCD0576D57A0CA3794151ED410079F18D2ED8
RSA: 0A0279F87BDD585E90653DE8B6E90802FF520AFE

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Opinions - Test Urinaire Femme Pour Homme ??
par arkadim, dernier post 27 novembre 2019 à  15:46 par Noichigentil
  15
[ Forum ] Opinions - TEST URINAIRE FEMME ou HOMME [URGENT ! ]
par LeTonton, dernier post 11 décembre 2018 à  14:04 par marvin rouge
  5
[ Forum ] Droits de l'homme/emission tv 21/04
par mikykeupon, dernier post 23 avril 2009 à  17:18 par bighorsse
  2

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
14 octobre 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 12hCommentaire de BREIZH AR PEOC'H (32 réponses)
 Forum UP ! 
5F-AKB48 - Comment ne pas rater sa préparation
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Expériences - Recette pour faire un homebrew avec tramadol
Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Sevrage opiacés par lyrica
Il y a moins d'1mnCommentaire de Psychonogeek dans [Pregabaline (lyrica)...]
(3 réponses)
 Forum 
Kétamine et douleurs abdominales
Il y a 6mnCommentaire de HEV dans [Kétamine et PCP...]
(15 réponses)
 Forum 
1CP-LSD - En quête de conseil pour découverte 1cp-lsd
Il y a 28mnCommentaire de Skioz dans [RC Psychédéliques...]
(2 réponses)
 Forum 
Quels noid choisir
Il y a 53mnCommentaire de L'Apoticaire dans [Cannabinoïdes de synt...]
(4 réponses)
 Forum 
Drogue info - Drogue pour pallier à l'anxiété
Il y a 55mnCommentaire de zizitaupe_meille... dans [MDMA/Ecstasy...]
(7 réponses)
 Forum 
Actualité - Quelle sensation ma première trace et les dangers de la "mise en g...
Il y a 2hNouvelle discussion de Isoretemple dans [Sniff et réduction de...]
 Forum 
Effets secondaires - La metha me rend malade?? HELP
Il y a 2h
4
Commentaire de L'Apoticaire dans [Méthadone...]
(29 réponses)
 Forum 
Injection skennan RdR et boule rouge sur point ?
Il y a 3hCommentaire de LeCorbeau_G dans [Opiacés et opioïdes...]
(2 réponses)
 Blog 
Microdoses de champis
Il y a 1jNouveau blog de Anaya dans [Expérimental]
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 22:28
 PsychoWIKI 
Héroïne, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Leica, Loup674, Rocketman, Vonzy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
par Cub3000, le 22 Nov 2022
Hello...Je pourrais lister tout un tas d'effets positifs sur ma vie de certaines substances que je consomme, mais je vais me limiter au plus notable : Les lysergamides m'ont complètement sorti d'une sorte de rumination d'angoisses existentielles/métaphysiques qui me bouffait littéralement la vi...[Lire la suite]
 Question pour arrêt du Shit
par PrincessCarolyn, le 23 Nov 2022
Coucou ! Je suis à peu près dans la même situation que toi par rapport au shit et en suis à ma 2eme semaine d'arrêt.. Ce qui m'a paru important dans un premier temps c'est de se fixer des objectifs réalistes, et de se laisser le droit de diminuer sa conso petit à petit. Tu peux par exemple t...[Lire la suite]
 Quelle sensation la première fois?
par cependant, le 22 Nov 2022
Salut, juste pour préciser un truc de taille. Sur le forum ni le message 1 ni le 2 ne sont approuvés. On n'est pas là pour donner des conseils, ni imaginer auprès des gens ce qu'une conso pourrait leur faire (tu vas passer une bonne soirée ??!). On ne peut pas savoir...ni deviner. Sans parl...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Okay dans [forum] Psilo + Atarax
(Il y a 37mn)
Thanks dans [forum] Psilo + Atarax
(Il y a 38mn)
oui, accumulation, je pensais que c'était plus de jours k t'avais pris de la met dans [forum] La metha me rend malade?? HELP
(Il y a 44mn)
Je ne suis pas contre une petite MAJ de ton état :) dans [forum] Dépression & Kétamine : Mon Automédication avec la Kétamine
(Il y a 4h)
Pas de diabolisation ! - MM dans [forum] Ton incitatif sur l'héroine ?
(Il y a 5h)

Pied de page des forums