Tristesse et defonce et black-out sous benzo / PsychoACTIF

Tristesse et defonce et black-out sous benzo

Publié par ,
2565 vues, 8 réponses
Marine13_a 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 24 Oct 2018
6 messages
Yo tout le monde !

J’explique vite fait la situation: Etant en possession de Xanax 0.25mg et 0.50mg jdecide de me défoncée et j zi commencer par prendre 2.50mg puis au fur et a mesure j augmente ( jetzit deja defoncee) alors 3mg, 4mg et j ai le souvenir (et des vocaux et videos sur snap) d être extrêmement triste et je continuais a augmenter la dose et je suis arrivé à minimum 6mg de xanax ou peut-être plus mais apres c est le nean j ai plus aucun souvenir du reste de la soirée. Dans les vidéos et vocaux je pleurais je prenais des cachet je disais que mourrir me soulagerais en gros ( j ai depuis 2mois des probleme de dépression et anxiété). Le lendemain jme suis réveillé dans mon lit plaquette de xanax dans ma poche enfin bref et en me réveillant je regarde mes messages et je vois que plusieurs de mes amis étaient très inquiets donc je demande pk et ils me disent su apres 2h30 j envoyais plus AUCUN message et sue vue que j etzit on ne peux plus triste et moi non plus je e souviens de rien alors je voudrais savoir comme ca ce fait pck j aurais pus me souvenir de rien mais envoyer des messages etc... Ce soir j aimerais me redefoncée car je me sens si lache par rappoort a hier alors je voudrzis refaire comme hier et être heureuse bref ma question est enfin mes questions sont :

Comment ca se fait que je me sovienne de RIEN et que j ai arrêter sans le savoir de parler as des amis sur snap et au finzl me réveiller dans mon lit comme si rien ne sc etait passé (pas très clair je sais mais je galère a expliquer mddr)

Et aussi: Pourquoi j etait si triste (au passage rien n as déclenché ca ce soir la) alors que dhabitude en etant petée je suis heureuse

Désolé de ce pavé pas hyper compréhensible du tout ^^’
La biz:3

Hors ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
3900
Inscrit le 19 Sep 2015
4218 messages
Salut,

Marine13_a a écrit

j ai plus aucun souvenir du reste de la soirée

Marine13_a a écrit

je e souviens de rien alors je voudrais savoir comme ca ce fait

Marine13_a a écrit

Comment ca se fait que je me sovienne de RIEN et que j ai arrêter sans le savoir de parler as des amis sur snap et au finzl me réveiller dans mon lit comme si rien ne sc etait passé (pas très clair je sais mais je galère a expliquer mddr)

Parce que c'est exactement le parfait exemple de ce qui arrive avec une prise abusive de benzo...Rien d'étonnant là-dedans. Et c'est bien le danger de ces molécules : Le black out total où tu crois être conscient de ce que tu fais, alors que tu fais n'importe quoi...Combien de gens j'ai connus qui après ce genre de soirée se sont réveillés en GAV avec parfois même quelques mois de prison à la clef pour un casse ou des actes punis par la loi dont ils n'avaient aucun souvenir et qu'ils n'auraient JAMAIS eu l'idée de faire dans leur état normal...

Marine13_a a écrit

Ce soir j aimerais me redefoncée car je me sens si lache par rappoort a hier alors je voudrzis refaire comme hier et être heureuse

Ca aurait pourtant dû te servir de leçon...Il n'existe aucune pilule miracle qui rend heureux. Et ce que tu fais est dangereux, imagine que pendant ce black out tu n'ais pas fait que te servir de ton pc ou de ton tel? Imagine que tu ais fais des choses où tu te serais réveillée bléssée, mutilée, en taule ou avec des gens qui te voulaient du mal?

Marine13_a a écrit

Pourquoi j etait si triste (au passage rien n as déclenché ca ce soir la) alors que dhabitude en etant petée je suis heureuse

Tu es dépressive, rien d'étonnant à ce que ton humeur du moment soit amplifiée par une surdose de médicaments...Les benzos n'ont jamais rien guéri, ils aident juste, parfois à se sentir moins mal le temps de vraiment guérir avec l'aide d'autres traitements comme les AD et surtout d'autres méthodes non médicamenteuses...

Es tu suivie pour ta dépression? Tu devrais contacter ton médecin ou ton psy pour lui expliquer ce que tu as fait et que tu ne vas pas bien.

Chercher à "oublier" et à "endormir" son mal être (voire  envisager des "solutions" plus définitives), c'est le propre de la dépression.

Nous ne sommes pas psy, ni médecins et notre aide risque d'être plus que limitée dans ton cas. Contactes ton thérapeute au plus vite, lui saura t'aider.

Amicalement


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
1000
Inscrit le 27 Nov 2017
457 messages
Et demain ? Et après demain ?
Le mal sera toujours là, en toi. Les défonces quotidiennes ne sont pas là solution.
Tu perdras tes amis (qui en auront marre de ce « jeu » et je parle en connaissance de cause). Ça va saouler tout le monde de devoir te surveiller, jusqu’à ce que tu te réveilles aux urgences et qu’on t’oblige à te faire soigner dans une maison de repos.

Le xanax c’est bien pour gérer les crises d’angoisse, l’anxiété de manière générale mais pas la tristesse comme tu l´appelles. La dépression se soigne, si tu le décides bien sûr, avec de la Thérapie et l’aide d’anti dépresseurs.

Les black out c’est violent, moi je donnais des rdv à plein de types sur internet, je me sentais sûrement enfin libérée de ma timidité. Et le lendemain évidemment j’annulais tout. Ce qu’on fait avec ces médocs on le regrette souvent alors je t’en decîseille de recommencer.

Hors ligne

 

Dextro 
Psychocitoyen
France
1600
Inscrit le 25 Jun 2018
369 messages
Blogs
Salut Marine13!
Ton récit me fait furieusement penser à ma première expérience avec les benzos, que je vais raconter pour que tu comprennes que les benzos sont LA cause de l'ampleur des épisodes dépressifs.

Je n'avais donc jamais goûté aux benzos, mais étant dépendant à la codéine je me disais que je devais aimer les "downers" en général. Donc quand je suis tombé sur cette boîte de Lexomil à moitié pleine d'une personne qui ne s'en servait plus depuis des années, je n'ai pas eu de scrupule à me lancer dans une nouvelle expérience... Une barrette et 20 mn plus tard je me sentais detendu et coool, mais rien à voir avec l'euphorie de la codéine, donc 2e barrette, puis 3, puis aucun souvenir.. juste un vague souvenir du covoiturage que j'ai pris pour rentrer chez moi (j'étais en week-end en famille), totalement hébété, perdu et désorienté.
J'avais cours le lendemain mais quand je me suis réveillé, il était 24 heures plus tard, j'avais loupé une journée très importante et je ressentais une sensation JAMAIS ressentie auparavant : l'envie de mourir!
On était donc plus de 24 heures après la prise (le lexomil dure plus longtemps que le xanax).

Comme toi j'ai appelé une amie pour lui dire mes pensées suicidaires. Je lui racontai que j'étais en train de chercher de l'héroïne pour me tuer (j'en avais déjà goûté un an auparavant).
** Heureusement le dealer trouvé par hasard profita de ma désorientation pour me vendre de la coke en me disant que c'était de l'héro **
Mon suicide ne réussit donc pas et mon amie à plus de 500 km de là avait appelé les pompiers qui sonnerent chez moi, m'emmenerent à l'hôpital (j'obéi sagement à cause de l'effet du benzo). Je me souviens avoir pleuré toutes les larmes de mon corps dans le camion de pompiers.

Depuis, je n'ai jamais ressenti cette déprime et ces idées noires SAUF en prenant des benzos en surdose...

Mon explication est que les benzos en baissant l'activité générale du cerveau baissent l'anxiété, mais aussi les neuromediateurs comme la sérotonine qui nous permettent de croire en la vie, en ce qui fait de nous des êtres doués d'espoir et de force de vie.. tout ça disparaît sous benzo.. et l'on se retrouve seuls face à un univers sombre, sans avenir, sans changement (en somme sans angoisse, mais surtout sans espoir).

Dernière modification par Dextro (11 novembre 2018 à  12:12)


"Les pommes, les poires, certes... mais... les scoubidou-bidou-wap."

Hors ligne

 

Marine13_a 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 24 Oct 2018
6 messages

Mascarpone a écrit

Salut,

Marine13_a a écrit

j ai plus aucun souvenir du reste de la soirée

Marine13_a a écrit

je e souviens de rien alors je voudrais savoir comme ca ce fait

Marine13_a a écrit

Comment ca se fait que je me sovienne de RIEN et que j ai arrêter sans le savoir de parler as des amis sur snap et au finzl me réveiller dans mon lit comme si rien ne sc etait passé (pas très clair je sais mais je galère a expliquer mddr)

Parce que c'est exactement le parfait exemple de ce qui arrive avec une prise abusive de benzo...Rien d'étonnant là-dedans. Et c'est bien le danger de ces molécules : Le black out total où tu crois être conscient de ce que tu fais, alors que tu fais n'importe quoi...Combien de gens j'ai connus qui après ce genre de soirée se sont réveillés en GAV avec parfois même quelques mois de prison à la clef pour un casse ou des actes punis par la loi dont ils n'avaient aucun souvenir et qu'ils n'auraient JAMAIS eu l'idée de faire dans leur état normal...

Marine13_a a écrit

Ce soir j aimerais me redefoncée car je me sens si lache par rappoort a hier alors je voudrzis refaire comme hier et être heureuse

Ca aurait pourtant dû te servir de leçon...Il n'existe aucune pilule miracle qui rend heureux. Et ce que tu fais est dangereux, imagine que pendant ce black out tu n'ais pas fait que te servir de ton pc ou de ton tel? Imagine que tu ais fais des choses où tu te serais réveillée bléssée, mutilée, en taule ou avec des gens qui te voulaient du mal?

Marine13_a a écrit

Pourquoi j etait si triste (au passage rien n as déclenché ca ce soir la) alors que dhabitude en etant petée je suis heureuse

Tu es dépressive, rien d'étonnant à ce que ton humeur du moment soit amplifiée par une surdose de médicaments...Les benzos n'ont jamais rien guéri, ils aident juste, parfois à se sentir moins mal le temps de vraiment guérir avec l'aide d'autres traitements comme les AD et surtout d'autres méthodes non médicamenteuses...

Es tu suivie pour ta dépression? Tu devrais contacter ton médecin ou ton psy pour lui expliquer ce que tu as fait et que tu ne vas pas bien.

Chercher à "oublier" et à "endormir" son mal être (voire  envisager des "solutions" plus définitives), c'est le propre de la dépression.

Nous ne sommes pas psy, ni médecins et notre aide risque d'être plus que limitée dans ton cas. Contactes ton thérapeute au plus vite, lui saura t'aider.

Amicalement

D'abord merci beaucoups pour ta reponse.
Oui je vois un psy depuis quelques semaines (une fois par semaine) et lundi 19 je vais voir un psychiatre pour voir les bons medocs a me prescrire (c etait mon medecin generaliste qui m avais prescrit ca). Ce que jvais dire est vraiment gamin j en suis consciente mais j ose pas en parler a mon psy car en toute logisue il arreteras les benzo et ca me ferais vraiment chi** parceque hormis le fait que je les utilises parfois en surdose, ils marchent TRES bien contre mon anxieté tout ca.
Enfin bon je pense pas recommencer dès demain ^^ mais me connaissant, un soir ou un jour ou je serais a vif je pense que jme reshooterais, mais est ce que si je me shoot et que je suis par exemple en cours, Donc entourée de plein de personnes que je connais (ou non) J aurais forcement un black out ?

Hors ligne

 

Marine13_a 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 24 Oct 2018
6 messages

Mauddamier a écrit

Et demain ? Et après demain ?
Le mal sera toujours là, en toi. Les défonces quotidiennes ne sont pas là solution.
Tu perdras tes amis (qui en auront marre de ce « jeu » et je parle en connaissance de cause). Ça va saouler tout le monde de devoir te surveiller, jusqu’à ce que tu te réveilles aux urgences et qu’on t’oblige à te faire soigner dans une maison de repos.

Le xanax c’est bien pour gérer les crises d’angoisse, l’anxiété de manière générale mais pas la tristesse comme tu l´appelles. La dépression se soigne, si tu le décides bien sûr, avec de la Thérapie et l’aide d’anti dépresseurs.

Les black out c’est violent, moi je donnais des rdv à plein de types sur internet, je me sentais sûrement enfin libérée de ma timidité. Et le lendemain évidemment j’annulais tout. Ce qu’on fait avec ces médocs on le regrette souvent alors je t’en decîseille de recommencer.

Oui je suis entrain de perdre des amis mais j aimerais tellement arreter benzo cannabis coke etc... mais c est plus fort que moi, je cherche toujours a me defoncer et ne plus etre moi meme c est horrible

Hors ligne

 

Marine13_a 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 24 Oct 2018
6 messages

Dextro a écrit

Salut Marine13!
Ton récit me fait furieusement penser à ma première expérience avec les benzos, que je vais raconter pour que tu comprennes que les benzos sont LA cause de l'ampleur des épisodes dépressifs.

Je n'avais donc jamais goûté aux benzos, mais étant dépendant à la codéine je me disais que je devais aimer les "downers" en général. Donc quand je suis tombé sur cette boîte de Lexomil à moitié pleine d'une personne qui ne s'en servait plus depuis des années, je n'ai pas eu de scrupule à me lancer dans une nouvelle expérience... Une barrette et 20 mn plus tard je me sentais detendu et coool, mais rien à voir avec l'euphorie de la codéine, donc 2e barrette, puis 3, puis aucun souvenir.. juste un vague souvenir du covoiturage que j'ai pris pour rentrer chez moi (j'étais en week-end en famille), totalement hébété, perdu et désorienté.
J'avais cours le lendemain mais quand je me suis réveillé, il était 24 heures plus tard, j'avais loupé une journée très importante et je ressentais une sensation JAMAIS ressentie auparavant : l'envie de mourir!
On était donc plus de 24 heures après la prise (le lexomil dure plus longtemps que le xanax).

Comme toi j'ai appelé une amie pour lui dire mes pensées suicidaires. Je lui raconter que j'étais en train de chercher de l'héroïne pour me tuer (j'en avais déjà goûté un an auparavant).
** Heureusement le dealer trouvé par hasard profita de ma désorientation pour me vendre de la coke en me disant que c'était de l'héro **
Mon suicide ne réussit donc pas et mon amie à plus de 500 km de là avait appelé les pompiers qui sonnerent chez moi, m'emmenerent à l'hôpital (j'obéi sagement à cause de l'effet du benzo). Je me souviens avoir pleuré toutes les larmes de mon corps dans le camion de pompiers.

Depuis, je n'ai jamais ressenti cette déprime et ces idées noires SAUF en prenant des benzos...

Mon explication est que les benzos en baissant l'activité générale du cerveau baissent aussi les neuromediateurs comme la sérotonine qui nous permettent de croire en la vie, en ce qui fait de nous des êtres doués d'espoir et de force de vie.. tout ça disparaît sous benzo.. et l'on se retrouve seuls face à un univers sombre, sans avenir, sans changement (en somme sans angoisse, mais surtout sans espoir).

Courage a toi si t as envore des moments fragiles. Dans mon cas c etait ma 2eme experience au xanax (enfin zentiva jviens de regarder, le medecin m as dit xanax mais c est zentiva, enfin bref des benzo quoi) et cette premiere fois j avais juste rigoler j arretais pas de tomber au bout de deux pas mais je me souviens d a peu pres tout je crois et je n etait absolument pas triste, AU CONTRAIRE ! Donc j avoue que j ai etait tres etonnée de me voir si déséspérée.

Mes Benzo

Hors ligne

 

Dextro 
Psychocitoyen
France
1600
Inscrit le 25 Jun 2018
369 messages
Blogs

Marine13_a a écrit

Courage a toi si t as envore des moments fragiles. Dans mon cas c etait ma 2eme experience au xanax (enfin zentiva jviens de regarder, le medecin m as dit xanax mais c est zentiva, enfin bref des benzo quoi) et cette premiere fois j avais juste rigoler j arretais pas de tomber au bout de deux pas mais je me souviens d a peu pres tout je crois et je n etait absolument pas triste, AU CONTRAIRE ! Donc j avoue que j ai etait tres etonnée de me voir si déséspérée.

Comme on dit, tout dépend de la dose! Mais avec les benzos je suis persuadé (vu les témoignages et mon expérience), que la répétition des prises finit par changer les effets du médicament : même à doses thérapeutiques, sur moi l'effet anxiolytique finit par se mélanger à un effet dépressif au bout de quelques jours de consommation... Ainsi les consommateurs au long cours de benzo finissent souvent par prendre des anti-depresseurs, mais c'est la poule qui se mort la queue, ou la question de l'oeuf et du serpent... gne wink

Ne prend donc pas ta première expérience positive comme une expérience reproductible, à moins que tu prennes ce médoc de façon exceptionnelle et à faibles doses... Ceux qui tirent le + profit des benzos ne sont pas les psychonautes (ou toxicomanes..), mais les anxieux qui prennent leur traitement avec parcimonie et exceptionnellement.

Merci pour ton attention. Ce moment fragile dont j'ai parlé date d'il y a longtemps. Je ne vis plus de moments aussi durs aujourd'hui, grâce à des changements de vie qui font que j'ai fini par aimer ce que je fais, simplement.
Malgré mes multiples addictions "passées" et mon tso, il n'y a que les benzos qui continuent à m'obséder, un an plus tard.. Alors je fais avec, je fais comme le roseau : je me plie dans le sens du vent pour ne pas briser. Autrement dit je consomme des benzos très ponctuellement et dans un cadre médical quand l'envie est trop forte.
Tout ça pour te dire que l'envie irrépressible de consommer (le "craving"), on peut vivre avec sans pour autant se laisser aller à perdre les pédales. Comme on apprend aux alcooliques à avoir une consommation raisonnée, on peut faire pareil avec d'autres drogues, en théorie.. (ce n'est pas l'avis officiel du corps médical). Il faut trouver un entre-deux, nourrir un peu le singe sans le laisser nous dévorer.


"Les pommes, les poires, certes... mais... les scoubidou-bidou-wap."

Hors ligne

 

Marine13_a 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 24 Oct 2018
6 messages

Dextro a écrit

Marine13_a a écrit

Courage a toi si t as envore des moments fragiles. Dans mon cas c etait ma 2eme experience au xanax (enfin zentiva jviens de regarder, le medecin m as dit xanax mais c est zentiva, enfin bref des benzo quoi) et cette premiere fois j avais juste rigoler j arretais pas de tomber au bout de deux pas mais je me souviens d a peu pres tout je crois et je n etait absolument pas triste, AU CONTRAIRE ! Donc j avoue que j ai etait tres etonnée de me voir si déséspérée.

Comme on dit, tout dépend de la dose! Mais avec les benzos je suis persuadé (vu les témoignages et mon expérience), que la répétition des prises finit par changer les effets du médicament : même à doses thérapeutiques, sur moi l'effet anxiolytique finit par se mélanger à un effet dépressif au bout de quelques jours de consommation... Ainsi les consommateurs au long cours de benzo finissent souvent par prendre des anti-depresseurs, mais c'est la poule qui se mort la queue, ou la question de l'oeuf et du serpent... gne wink

Ne prend donc pas ta première expérience positive comme une expérience reproductible, à moins que tu prennes ce médoc de façon exceptionnelle et à faibles doses... Ceux qui tirent le + profit des benzos ne sont pas les psychonautes (ou toxicomanes..), mais les anxieux qui prennent leur traitement avec parcimonie et exceptionnellement.

Merci pour ton attention. Ce moment fragile dont j'ai parlé date d'il y a longtemps. Je ne vis plus de moments aussi durs aujourd'hui, grâce à des changements de vie qui font que j'ai fini par aimer ce que je fais, simplement.
Malgré mes multiples addictions "passées" et mon tso, il n'y a que les benzos qui continuent à m'obséder, un an plus tard.. Alors je fais avec, je fais comme le roseau : je me plie dans le sens du vent pour ne pas briser. Autrement dit je consomme des benzos très ponctuellement et dans un cadre médical quand l'envie est trop forte.
Tout ça pour te dire que l'envie irrépressible de consommer (le "craving"), on peut vivre avec sans pour autant se laisser aller à perdre les pédales. Comme on apprend aux alcooliques à avoir une consommation raisonnée, on peut faire pareil avec d'autres drogues, en théorie.. (ce n'est pas l'avis officiel du corps médical). Il faut trouver un entre-deux, nourrir un peu le singe sans le laisser nous dévorer.

Maintenant jpense je ferais un peu plus gaffe avant de prendre une telle dose de medoc ^^’ Merci bcp pour tes messages la biz

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 6jCommentaire de jegthegui (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 5jCommentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Dosage - Dose tramadol li vs lp
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    TSO et Benzo
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    LSD vs autre hallucinogène - Statut du 1P-LSD
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Bkk2012 dans [LSD 25...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Cannabis médical - Cannabis thérapeutique en Argentine, un modèle parfait ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Vapoteuse87 dans [Actualités...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Craving - Chute, craving
    Il y a 14mn
    1
    Commentaire de Bkk2012 dans [Cocaïne-Crack...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Actualité - Une mise en garde de l'ANSM sur la Méthadone
    Il y a 16mnCommentaire de marvin rouge dans [Méthadone...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Oxycodone delivrance et secu
    Il y a 18mnCommentaire de nc66 dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (16 réponses)
     Forum 
    Mycélium besoin de réponse
    Il y a 40mnCommentaire de florianVincent0306 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Première expérience hallucinogène étrange
    Il y a 55mnCommentaire de JellyFish's Dream dans [Psilocybe - Champigno...]
    (6 réponses)
     Forum 
    6ième jour sevrage héro
    Il y a 1hNouvelle discussion de Nicoze dans [Heroïne...]
     Blog 
    1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    Il y a 28mn
    7
    Commentaire de Foxx dans le blog de Johan89
    (5 commentaires)
     Blog 
    Heureuse sans drogues ?
    Il y a 30mn
    1
    Commentaire de Bkk2012 dans le blog de Lolla
    (4 commentaires)
     Blog 
    Cannabis - Journal d'un sevrage degressif
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de psychodi dans le blog de Drim
    (20 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 15:33
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    CAARUD Aides 35, Darky88 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     DMT + The machine, premières expériences
    par Janoooo, le 14 Jun 2020
    Hey ! Je viens de me lancer dans mon premier achat sur le deep, j'ai commandé la fameuse DMT qui me tentait depuis tout ce temps ! J'ai donc reçu 0.250mg de poudre '' jaune '', que j'ai partagé en doses d'environ 0.020-0.025, en partageant des 0.1 en part égale, car pas de balance au miligrame....[Lire la suite]
     Attention chantage
    par kakeop, le 07 Jul 2020
    Salut, je tiens à partager une expérience qui je l'espère permettra à certains d'éviter de se faire arnaquer. Un beau matin je reçois une lettre, la voici : Bonjour, je suis votre facteur ou votre dealer comme vous préférez. J'ai souvent remarqué dans des enveloppe bulle avec l'intérieur...[Lire la suite]
     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour t'a réponse l'ami dans [forum] Chute, craving
    (Il y a 40mn)
    bravo tu as super bien décrit ton parcours !sa fait du bien d'en parler bkk2012 dans [blog] Heureuse sans drogues ?
    (Il y a 49mn)
    Je suis de cet avis argumenté, rien à redire Mr No dans [forum] Est-il possible qu'un RC est l'odeur de SPEED ?
    (Il y a 2h)
    "Moi je" "on s'en tape"... Devrait éviter de prendre son cas pour une généralité dans [forum] Est-il possible qu'un RC est l'odeur de SPEED ?
    (Il y a 2h)

    Pied de page des forums