Votre première injection / PsychoACTIF

Première injection - Votre première injection


#1 03 octobre 2007 à  17:01

pierre
Administrateur
8800
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 12423
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Votre première injection

Nous aimerions faire une plaquette ou une campagne d'infos sur les dangers de la première injection (VIH, VHC, overdoses, infections...).
Pour cela nous avons besoin de témoignages qui racontent comment ça s'est passé :
-quel age aviez vous ?
-etiez vous seul ou en groupe, et si vous étiez en groupe, est ce que quelqu'un vous a shooté ?
-comment avez vous fait, avec quel produit, avec quel matos, en particulier étiez vous sur que le matos (seringue, cuillère, eau...) était stérile ?
- aviez vous des connaissances pour le faire et si oui comment vous vous êtes renseigné
-comment croyez vous que la première injection a conditionné les suivantes...

Merci de vos réponses
Pierre

Hors ligne

#2 03 octobre 2007 à  17:26

Kao
ça s'en va et ça revient
000
Date d'inscription: 12 Apr 2007
Messages: 373

Re: Votre première injection

Moi j'avais 17 ans, j'avais pas de came et aucun moyen de m'en procurer mais j'achetais déjà  des stéribox en pharmacie, mon premier shoot je me le suis mis moi-même, toute seule, en essayant de suivre à  peu près ce que j'avais entendu ou lu dans des bouquins (Flash par exemple), du coup je savais qu'il fallait mettre un garrot, tirer sur le piston pour voir si le sang remontait et donc si j'étais bien dans la veine. Mon matériel était stérile, par contre il y a des choses que je ne savais pas, par exemple au début et pendant longtemps j'utilisais pas de filtre, je désinfectais pas...
C'était avec de la coke je crois... dans les chiottes d'une amie.


"La valeur éthique d'une société se mesure à  la manière dont elle traite ses membres les plus vulnérables" (Roland Gori)

Hors ligne

#3 03 octobre 2007 à  21:27

Luxo
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 19 Feb 2007
Messages: 6

Re: Votre première injection

Ah ... la première foi ... mon premier fix de coke ... c'est étrange, le fait d'y penser, j'en ai le sourire ...

Sa a été un des meilleur moment de ma vie ... je pense que de toute ma vie je n'oublierais jamais cette bonne odeur quand le garo est enlever ...

J'avais 17 ans, et comme je ne savais comment faire, j'ai demander a ma copine de me le faire ... tout étais bien stérile ... enfin c'est ce qu'elle ma dit ...

Moi qui avais une peur bleue de piqûre ... une peur démesuré ... et pourtant c'est tellement bon que maintenant, je n'ai aucun mal a me piquer moi même, et a n'importe qu'elle partie de mon corps.

A chaque foi que je repense a cette première foi, j'ai le même plaisir rétroactif que la première nuit avec une fille ...

Hors ligne

#4 03 octobre 2007 à  22:01

ketamineuse
Psycho sénior
000
Date d'inscription: 03 Sep 2007
Messages: 667

Re: Votre première injection

Moi aussi j'avais 17 ans j'étais toute seule sur mon lit , et j'ai fait comme dans les films , comme je me suis rappellée dans trainspotting.Pour le matos c'était pas une stéribox juste une seringue normale , une petite cuillère et de l'eau du robinet , c'était de la rabla mon premiere shoot.Je n'ai jamais filtré ni utilisé de citron ou le tralala.
Personne ne m'a jamais fait de taquet par contre moi j'en ai déjà  fait plusieurs à  une personne
Enfin voilà .


"Et ce désir qui fait courir ... Sur une chimère. Sur un souvenir ...
C'était si bon la première fois."

Hors ligne

#5 04 octobre 2007 à  13:40

reskaper
en route pour le soleil
000
Lieu: nè quelque part
Date d'inscription: 27 Apr 2007
Messages: 3346
Site web

Re: Votre première injection

j l avait en gros 24 ans

Je voulais essayé pour voir  ..$C est un pote qui me l a fait et j ai trouvé vraiment bof et pas de flach du tout .pas mieux qu une ligne ..Pourtant lui y piquais grave du nez .Deçu quoi!
j ai pas fait 4a longtemps
A l èpoque il y avait pas de distributeur de seringue ..et la dope étais à  500 frans suisse le gramme
J ai rien reppris pendant plusieur année et quand les prix on baissé et ben de fil en aiguille au début pour aider   celle que j aimais ..j ai fini pas sombrer .a cette époque la dope coutais 50 francs suisse le gramme (dix fois moins )
ça à  mis pas mal de temps pour avoir des lieux pour s injecter en suisse allemande et les première habitudes que j avais pris ..aiguiser les insuline sure des boite d allumettes c esr restè comme habitude ..
De toute façon sur lausanne pas mal de pharmacien nous refusait de nous vendre des insulines
Cette façon de faire acquise j ai toujours utiliser très mal les pompes  et bousiller mes veines
meme quand on en avais tous plein  j utilisais souvent la meme e
t de façon rageuse car je les loupai souvent
Dans le stress on fait plus gaffe et faut dire que surtout vers la fin de ma dèpendance à  l hèrocokebenzo et bien je rèvais d y passer alors j ai fait fort
Mais la mort ne voulais pas de moi et elle avais raison d insister

pour l hèpatite c ma copine l avais et je l ai attrapè car c est un virus très résistant
par rapport sexuelle je pense (je me protégeait pas je suis le seul responsable )

Dernière modification par reskaper (03 octobre 2009 à  13:40)


une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne

#6 04 octobre 2007 à  13:44

alcaloX
Banni
000
Date d'inscription: 08 Jun 2007
Messages: 998

Re: Votre première injection

-Ma premiere injection c'est fait aprés un an de sniff, la came était trop humide pour sniffer donc c'est un bon collégue qui me l'a fait et je m'en rappellerais toute ma vie (c'était extraordinaire).
Le plaisir que m'a procuré ce shoot m'a fait continué tout les jours(ou presque)
-J'ai 43 ans et j'en ai fait beaucoup a d'autres (des shoots).
-a l'époque 1983, 1984 on achetait des vaccins antigrippe(ribomunile injectable"je crois" 25 francs) ou il y avait le vaccin et une seringue que l'on gardait le plus longtemps possible (trés peu de pharmaciens nous en vendait surtout en plein été) on affutait l'aiguille avec le grattoire des boites d'allumettes., on était pas trop informé sur les maladie VIH (VHC pas du tout).
Souvent on remplissait la seringue et chacun prennait le nombre de cc par personne.
-J'ai shooté aprés un porteur du VIH qui m'avait prévenu mais je n'en avait que faire.(quand j'y repense ça me fait froid dans le dos).Plusieurs fois je l'ai fait en nettoyant la seringue avec de la javel.
J'ai fait des cottons qui avaient pourries pendant deux mois, enfin c'était "NO Future". Trois fois en prisons, plus quelques OD ou j'aurais peut être dus y rester?
-l'envie d'arréter cette galére a commencé quand j'ai rencontré une amie qui ne touchais a rien(l'amour le vrais) une quinzaines d'années aprés le 1er shoot. Malheureusement cela n'a pas été compatible, sous substitution depuis bientot dix ans maintenant je continus mon bhonomme de chemin tout seul avec mes 40mg de Métha/jour et toujours l'envie. Voilà .

Hors ligne

#7 04 octobre 2007 à  20:54

malikwa
Nouveau Psycho
000
Lieu: belgique
Date d'inscription: 28 Jul 2007
Messages: 116

Re: Votre première injection

moi javai 17 ans et enfait, je trainais avec une bande de tox, allez savoir pourquoi, et je ne tapais pas du tout! ensuite jai gouté mais en la fumant pas le fix tout de suite mais qques mois après, javais acheté un stéribox et je lai fait tout seul, chez moi, dans ma chambre donc avec du matos stérile, mais jai pas shooté longtemps, peut être un mois tous les jours et je sais même pas pourquoi jai arrêté en fait et c tant mieux je pense! je sais que javais plus moyen de fixer dans les 2 veines du bras à  lintérieur de coude et jen avais trouver une autre au dessus du bras mais après je pense que je naurai jamais osé aller chercher une autre veine autre part!

Hors ligne

#8 05 octobre 2007 à  13:21

sativa67 
Banni
100
Lieu: Noprohibitionland
Date d'inscription: 13 Apr 2007
Messages: 2474
Site web
fb

Re: Votre première injection

Eh bien moi vous allez rire mais mon premier shoot , devait être du manicol pur ... j'avais decidé avec un pote de tester ça , j'avais dejà  pris du shit , des acides à  dam mais jamais ni coke ni hero ... et j'ai acheté un paquet à  600 fr à  un kepon place kleber à  strasbourg fin des années 80

zero effet ... bref très très déçu et vexé de m''être fait escroqué pour mon premier shoot ..;

pensez vous que celà  m'aurait "interpelé" et fait comprendre que le monde de la came pouvait être pourri ?? non pas du tout ..; après être repassé au distri , je me suis direct remis en quete du produit ... produit que je n'avait même encore jamais vu de mes propres yeux ...

le soir même alors que je racontait que j'm'etait fait escroc , une nana qui avait de la came m'a fait mon premier pete comme pour me reconcilier avec le produit ...

je ne l'ai pas laché de la nuit( la nana qui avait de la came) et le lendemain je retirais à  nouveau 300 fr pour me reprendre un autre paquet ... ensuite ça n'a plus arreté jusqu'à  mon service militaire (où j'ai degusté mes premiers manque en rentrant chaque fois de perm)
puis en sortant de l'armée je suis partie à  hong kong ... là  première boulette l'op ... puis l'hero thai N° 4 ...
puis la brune en rentrant dans mon quartier ...

puis les neo ,le palfium , la morphine lavoisier , moscontin,  les temgesic , le subu pour finir à   la metha...

Hors ligne

#9 07 octobre 2007 à  01:37

Mith 
Lab Rat
France
100
Date d'inscription: 01 Aug 2007
Messages: 238
Blogs

Re: Votre première injection

Mon premier shoot... Ah, le debut du cercle vicieux....
Periode de deprime, rupture difficile et parano. La dré m'envoyait plus assez en l'air en snif, alors j'ai passé le cap. J'ai fait ça tout seul avec un steribox fraichement acheté (le premier regard de travers a la pharmacie, depuis je me suis habitué).
J'avais deja vu pas mal de gens se metrent des pains donc je conaissais a peu pres le mode d'emploi, par contre j'etais un peu du genre stressé, du genre a traverser les veines de part en part. Le premier a vite été suivi d'un paquet d'autres. 
Je m'en suis sorti avec une multitude de trous, dont certains bien infectés, car au debut car j'ai vite fait bien le cracra, ça me genais un peu d'acheter des pompes. Pour limiter un peu les degats je desinfectais a l'eau bouillante, bonjour les poussieres. Apres abces, hosto & co, je me suis calmé pendant presque un an.
Et depuis, c'est reparti comme en quarante.
Ce premier geste, des fois j'me dis que j'aurais jamais du le faire , mais putain que c'était bon... Les yeux qui s'affaissent, la gerbe comme pas possible (pourtant je tapais depuis 1 an et demi).


"I saw the best minds of my generation destroyed by madness, starving hysterical naked,
dragging themselves through the negro streets at dawn looking for an angry fix"
- Allen Ginsberg

Hors ligne

#10 07 octobre 2007 à  11:48

Poison Ivy
Psycho junior
000
Lieu: Paris
Date d'inscription: 17 Aug 2007
Messages: 322

Re: Votre première injection

moi je tapais aussi depuis un an et demi en gros, et je savais que j'allais en avoit bientôt; je connaissais pas les steribox, alors je vais à  un truc médical à  côté du bahut (pour tous les scientifiques; c'était déjà  là  que j'achetais mes scalpels) en prétexant une scène de théâtre où je jouais une tox. Donc, grosse seringue, aiguille assez grosse aussi. Bref, chez moi je tente une prise de sang pour voir si ça marche: nickel.
Une fois la meuh arrivée, plus de galère pour retrouver une veine, enfin un peu de sang, mais pas d'effet génial. Juste un peu chaud? Le non-événement total quoi. Je pense que c'était parce que j'avais peur de faire une OD j'ai mis très peu de poudre.
Après, niveau préparation, ben j'avais vu trainspotting des dizaines de fois, je connais le livre Christiane F par coeur, bon c'était pas compliqué à  deviner: la cuillère, l'eau (du robinet), le citron, la ceinture en tissu pour garrot,... par contre pas de filtre et désinfectation après le fix, pas avant.
Avec cette seringue j'ai reéssayé deux fois: une fois pareil, en un peu mieux, et une autre fois, j'ai aps trouver la veine ça m'a gavé je l'ai avalé et je me suis fait une bonne ligne après. Tout le reste de la meuh est ainsi partie en sniff.
J'ai attendu quelques mois pour aller acheter donc ces merveilleurses steribox, et là  c'était mieux, de mieux en mieux même, quand on sait comment doser et tout, mais j'adore toujours le sniff.

Je coris que si je l'ai achetée, ma première, c'était vraiment par un désir d'autodestruction: genre, ben oui, pourquoi pas? devenir une "vraie" junky? aller jusqu'au bout?... ben bravo

Hors ligne

#11 07 octobre 2007 à  18:52

fluff 37
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 20 Aug 2007
Messages: 2

Re: Votre première injection

moi j avais 23 ans j etait dans la meu depuis plusieurs annee;j avais vu les potes faire j ai donc fait ca tres proprement;seule dans mon kmion;j ai utilise du vinaigre a la place du citron habitude que j ai longtemp garde;comme je connaissait bien le produit je ne m attendait pas a se que ca me pousse la geule mais avant d appuier sur le piston de la shooteuse(steribox)j avais le coeur qui battait...je n ai pas etait decu car la came etait bonne et je ne me suis pas loupe avant le 3 ou4eme taquet!

Hors ligne

#12 10 octobre 2007 à  23:56

psycholol
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 23 Mar 2007
Messages: 172

Re: Votre première injection

Pets de cc a 16 ans par un pote dont la copine infirmière avait pas de mal a trouver des pompes !!!! Depuis elle n'est plus infirmière, lui est mort quelques années après d'une od dans la cour de sa mère qui l'a retrouvée...je me souviens que 15mn après  je voulais déja recommencé. a l'époque la CC valait plus de mille balles le G..deux jours plus tard j'ai tapé des speedballs....après tout y est passé pendant plus de 10 ans du tem; du palf, de la meuc; de la cc, du rohypnol, bref tout ce qui pouvait défoncer....toute la merde qu'on pouvait taper...

Dernière modification par psycholol (09 octobre 2009 à  23:56)

Hors ligne

#13 19 novembre 2007 à  19:23

Eva Brown Sugar
Psycho sénior
000
Date d'inscription: 18 Nov 2007
Messages: 586

Re: Votre première injection

Moi j'ai sauté le pas toute seule sur le canapé vert du salon à  23 ans. A cette époque, impossible de trouver de l'héroïne sous le soleil de la côte d'azur. J'ai du me contenter de skenan. J'ai tourné quelques temps dans mon quartier avant d'oser pénétrer dans une officine pour affronter les regards accusateurs. Finalement je me suis lançée, genre rougissante les yeux par terre, Bonjour, je voudrais un stéribox s'il vous plait Madame. Trois refus avant la victoire. Je savais comment faire, j'avais observé précisément toutes les personnes que j'avais vu à  l'oeuvre. Une seule en fait, mais plusieurs fois. J'avais l'impression de connaitre chaque geste par coeur, c'était déjà  un rituel. Je m'en suis sortie comme un chef, du premier coup, sans hésitation. Juste que le skénan c'est très bizarre injecté alors j'ai eu peur. Mais du coup, l'ecxitation + l'adrénaline + le skénan. J'y suis toujours, sauf que maintenant, après 7 ans, je n'y arrive plus très souvent du premier coup !

Hors ligne

#14 22 novembre 2007 à  01:16

Miss Tik
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 16 Nov 2007
Messages: 52
Site web

Re: Votre première injection

Je suis plutôt sniff, j'ai essayé qu'une fois de me faire un fix, c'était y'a environ 2 ans, j'avais 21 ans et plus jamais je recommencerai! On était 4 ou 5 et ça faisait plus de 48h qu'on basait de la coke et pour redescendre, le sniff ne me faisait plus rien alors j'ai insisté pour qu'un de mes potes qui se shootait me file une seringue, je savais pas trop comment m'y prendre même si j'avais vu des millions de fois mes potes le faire alors c'est lui qui me l'a fait, avec du matéreil stérilisé (stéribox) et comme je suis de nature très très angoissé, en plus de la parano de la coke, j'attendais l'effet avec appréhension en me demandant "mais qu'est ce que sa va me faire? quand est ce que je vais le sentir?" et finalement j'ai fait une crise d'angoisse à  trop me poser de question donc je n'ai rien senti et c'était tant mieux!!!!


Hélène belle Hélène je te veux, je te fuis,
Hélène belle Hélène j'en reveux, faut qu'j'm'enfui

Hors ligne

#15 22 novembre 2007 à  04:51

nancyleo
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Sep 2007
Messages: 40

Re: Votre première injection

Mon premier fix, j'avais 23 ans.  Je n'avais jamais rien pris d'autre avant.  Rien!!!  Juste 1 ou 2 joints de pots vers 18 ans.  Donc je n'avais pas de passé de tox ou rien.  Je me suis mise à  sortir avec un bum (un délinquant au québec), et je le savais que c'était un consommateur.  Un soir il voulais faire de la mescaline et quand il est sorti de la piaule il était gelé à  coke.  Je voulais faire la même chose.  Comme il ne voulait pas que je me pique comme lui on l'a fait à  loa freebase.  Mais je n'ai rien senti et je lui ai dit que je voulais fsaire come lui.  Donc  nous sommes allées nous cherché des seringues stériles et il me l'a fait!  J'étais stressée pendant qu'il le préparait mais l'extase que j'ai ressenti!!  J'ai eu peur au début car j'ai eu très chaud et j'ai eu l'impression que je perdais le contôle sur mon corps.  Un mois plus tard je me les faisait toute seule!!  Lui avait le sida et l'hépatite C  Nous avons toujours la même seringue mais on remettait son sang et son mélange dans une cuillère que je reprenais ensuite.  Suppusément que le sida meurt à  l'air ça doit être vrai car je n'ai pas le sida mais le vhc.  Ici, au Québec ceux qui montre à  d'autres à  s'injecter sont mal vus.  Comme mon ex m'a montré peux après il s'est fait comme bannir de son milieu car tout le monde disait qu'il n'était pas correct de me l»'avoir montré!  Mais c'est moi qui le voulait!  Bref, je men rapelle comme si c'était hier.
Excusez moi si c'était long...
Nancy

Hors ligne

#16 25 novembre 2007 à  10:05

notheto@gmail.com
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 23 Oct 2007
Messages: 58

Re: Votre première injection

mon premier fixe j avais 19 ans, est c etait de la came . j amener de la came a des vieux tox.j ai demander si il ni a na en qui voulais bien me le faire.sur les 3 tox il y a un qui me dit en pleurant ne fais pas sa .il est partit les 2 autre me l on fais.je me souviendrai toujours de leur reaction a ma geule ils on vu que  j avais eu le flash.il m avait demander d aller acheter un steribox.Et m avais mi en garde sur le risque du shoot.et pendant un moment je devais aller chez eux car je n arrivait pas a me fixer seul.

Dernière modification par notheto@gmail.com (24 novembre 2009 à  10:05)

Hors ligne

#17 25 novembre 2007 à  11:15

behrthram
.
000
Date d'inscription: 21 Nov 2007
Messages: 5989

Re: Votre première injection

ça en fait des histoires.... j'avais 18 ans dans une chambre de bonne boulevard saint Michel, j'avais rencontré une "toxiquette" qui revenait des Indes et je l'hébergeais dans ma "vigie". A l'époque je fumais et je prenais de l'acide, un soir en rentrant du boulot (et oui je travaillais aussi...) elle m'a demandé si je pouvais lui prêter de l'argent parce qu'elle était vraiment mal, je lui ai dit que oui mais a la condition que je puisse aussi en faire un, on est partis chercher le dealer.... à  l'époque pas de steribox, le vendeur était aussi le "docteur", c'est lui qui avait le matériel, il a préparé le shoot pour ma copine en premier vu qu'elle était grave en manque et puis a préparé le mien, je me souviens que j'avais peur de la piqûre et puis une chaleur a parcourue mon corps je n'ai jamais retrouvé ce plaisir tellement intense que s'en est presque indécent... le lendemain j'ai recommencé puis le jour d'après, 25 ans plus tard 1320mg de sulfate de morphine, le vih en prime mais quel pied.

Hors ligne

#18 28 novembre 2007 à  15:18

alice
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 28 Nov 2007
Messages: 1

Re: Votre première injection

moi j'avais 14ans . J'ai fais ça seule dans ma chambre apres avoir bien observé pendant  plusieurs jours comment fesaient mes amis de l'époque.
Je l'ai fais avec le matos que m'avais refilé l'APLEAT (tout était propre ! pas de soucis!!)
J'ai dabord fais un minuscule shoot d'eau pour voir si ji arrivai et ensuite un plus gros de skenan.
J'étais plutot fiere d'avoir reussi et quelques heures plutart on m'en a offert un. (de rabla cette fois-ci)
mais j'ai fais ça trop vite en pensant que je savais deja tout de "l'art du shoot" et j'ai completement raté la veine !
(ça m'as calmé pour quelques jours...)

Dernière modification par alice (27 novembre 2009 à  15:18)

Hors ligne

#19 03 décembre 2007 à  13:52

BlackSun
Nouveau membre
000
Lieu: Dijon
Date d'inscription: 12 Nov 2007
Messages: 4

Re: Votre première injection

Ma première fois..
J'avais bah 17 ans, et lhero en trace ne me faisait plus grand chose (quand j'étais avec des potes, tous piquaient du nez et moi..Rien..-->ca énerve des fois..) et j'ai donc voulu essayer (j'en avais envie depuis pas mal de temps) le shoot. J'ai acheté un steribox en pharmacie, et me suis posée tranquillement chez moi, seule. J'ai utilisé le matos du steribox donc tout était stéril. Vu que j'avais vu plusieurs fois des amis s'en faire, je savais à  peu près comment procéder. Le seul probleme, c'est que sur mes bras, on ne voit aucune veine ou du moins, quasiment pas, donc j'ai eu du mal (et en ait toujours) à  ne pas me louper. Tout s'est très bien passé, j'étais ravie de l'effet, et c'est ca qui a fait que j'ai eu envie de recommencer, à  la limite de l'obsession parfois, et à  être très stressée si je n'arrivais pas à  m'en faire.Dailleurs, même les traces n'arrivaient pas à  passer mon manque.

Hors ligne

#20 03 décembre 2007 à  21:47

Scarlett 
Needle Queen
000
Date d'inscription: 03 Dec 2007
Messages: 14

Re: Votre première injection

Moi j'avais 17 ans...

J'étais seule, dans mon lit, en soir. J'avais prévu le Stéribox, j'avais bien lu la notice (j'avais assez peur de l'OD, parce que c'était ma première injection et aussi ma toute première prise d'héro !!).
D'abord je me suis shooté que de l'eau pour voir si ça marchait, et ensuite j'ai pris une petite dose de poudre et j'ai tout préparé comme il faut (j'ai pas utilisé de citron ou rien pour dissoudre, c'était de la came assez de bonne qualité et le citron me faisait peur). J'ai réussi à  trouver une veine du premier coup, ça m'a paru très facile, ce premier shoot était une réussite totale...
J'avais jamais vu quelqu'un le faire, mais je m'étais renseignée (films, livres, internet... J'avais prévu mon coup !!).

Je regrette cette belle époque ou toutes mes veines étaient encore molles et disponibles... maintenant je me shoote sur tout l'avant bras, et encore, y a des moments ou je mets une heure avant de trouver, ça me emet dans une rage noire !!! Tellement frustrant...


••"Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder."••

Hors ligne

#21 03 décembre 2007 à  21:51

Poison Ivy
Psycho junior
000
Lieu: Paris
Date d'inscription: 17 Aug 2007
Messages: 322

Re: Votre première injection

exact, et c'est quand tu commence à  te louper que t'en as besoin là  MAINTENANT. Idem quand la came est coupée vraiment n'importe comment et que, ça y est, t'as trouvé une veine, tu pousse et qu'entre temps le truc a refroidi et s'est solidifié...

Hors ligne

#22 03 décembre 2007 à  22:54

minirach
Nouveau membre
000
Lieu: rhone
Date d'inscription: 19 Sep 2007
Messages: 26

Re: Votre première injection

Pour mon premier fix, j'avais 17 ans, mais j'étais déjà  accro à  l'héro depuis un an environ. Je le fumais la plupart du temps: j'ai jamais aimé sniffer, et je déteste toujours la sensation du sniff, le gout amer dans la gorge : beurk!!! mais bon, en soirée ou en teuf, j'avais pas le choix : je me baladais pas avec mon rouleau d'alu!!
Donc j'avais 17 ans et je traversais un moment assez difficile . J'allais souvent en teuf, mais j'avais aucun pote qui se shootait, d'ailleurs aucun de mes amis d'enfance ne savait encore que j'étais accro, même si plusieurs se mettaient la tête: aucun ne touchait à  la came. J'en achetais en teuf au début, puis je me suis fais des connexions dans ma ville. J'ai rencontré plein de monde à  ce moment là , je bougeais beaucoup sans mes potes et j'ai commencé à  fréquenter des travelers et des squatters de ma ville. Certains se shootaient mais pas tous et les plus âgés me déconseillaient le shoot vivement, ils trouvaient dommage que je sois déjà  accro , ils essayaient de me protéger parce que pour eux j'étais un peu comme une petite soeur bref ils étaient adorables et inquiets pour moi. et j'ai sympathisé avec un gars du sud, qui se fixait  depuis quelques années, mais il était pas beaucoup plus vieux que moi, un soir après avoir acheté ensemble un g de came je lui demandé de me faire un shoot , on était avec un pote à  lui qui fixait pas , son pote a explosé: "m'est t'es folle!!!......" , j'ai insisté, je lui ai dit que c'était juste pour essayer , qu'il n'y en aurait qu'un seul... blablabla , j'étais décidée. Ca faisait des mois que j'y pensais. Il a dit oui, on est allé acheter un stéribox dans une pharma de nuit (5 euros!), on est allé dans mon petit studio, biens installés , il a préparé les deux shoots , il a d'abord fait le sien, et il m'a fait le bien , il a galéré parce que mes veines étaient déjà  toutes fines . J'ai senti une douce chaleur, mais pas un gros flash, faut dire que c'était de la brown de qualité moyenne. Donc oui c'était stérile. J'étais un peu stressée , j'avais peur d'avoir mal, et même si maintenant je trouve ça très ironique, à  l'époque j'avais un peu peur des aiguilles mais il m'a pas trop charcuté et a bien tout envoyé dans la veine. J'ai adoré la sensation, la chaleur qui monte... Le lendemain, je suis retournée le voir, il a d'abord refusé mais on a acheté de la coke. Et là  il m'a dit qu'il avait vu que j'avais été un peu déçue la veille, mais que là  j'aurais droit à  un bon gros flash, on est allé dans son squat, il a sorti des aiguilles neuves qu'il était allé chercher dans une asso . Et il m'a fait un shoot de coke, et là  j'ai eu un flash de malade!! je m'en souviens encore. Le lendemain je suis retournée le voir et il m'a reshooté, le lendemain aussi , il ralait à  chaque fois mais il me le faisait. Il me charcutais de plus en plus. Et puis au bout d'une semaine il a refusé net . Alors je suis passée dans une pharma m'acheter un stéribox et j'ai essayé toute seule , j'ai mis une demi heure mais j'y suis arrivée. J'ai continué , mais je me suis vite lassée des shoots de came de merde !!!
Alors j'ai rencontré mon ex, lui c'était un , soi disant ex , tox de quarante balais , on s'est plu, et on est parti en espagne, là  on est allé de quartier gitan en quartier gitan, on faisait la manche pour se payer nos fixs, des fois je trouvais du boulot ( le plus souvent en hiver quand j'étais pas en manches courtes) . Là  bas la came et la coke c'étaient de la bombe atomique ( j'en ai jamais regouté de la blanche comme ca) Il avait l'hépatite C, donc on faisait gaffe à  ça , on partageait pas les pompes. Mais vu que on avait pas beaucoup de tunes, je réutilisais mes vieilles pompes, jusqu'à  ce qu'il craque ( je me charcutais , y avais du sang partout, je beuglais, je chialais) et qu'il  aille en acheter des neuves avec les tunes de nos prochains shoots. Mais avec la coke de la bas : sifflements dans les oreilles, parano de psychopat, et la blanche qui me faisait piquer du zen pendant des heures, j'ai du me gourer un jour dans les pompes, ou lui, je sais pas vraiment..... j'ai chopé la C . Je l'ai pas su tout de suite, je l'ai appris y a quelques mois, alors que je shoote presque plus, que j'ai repris les études et trouvé du boulot.

Hors ligne

#23 06 décembre 2007 à  21:37

musyne
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 22 Oct 2007
Messages: 6

Re: Votre première injection

J'avais 18 ans quand on m'a fait mon 1er shoot ; en fait, je sniffais de l'héro depuis pas mal de temps mais ne voulais pas de la piquouze (mauvais souvenirs liés à  mes hospitalisations répétées). Là , pas le choix, c'était de la morphine, et un plan exceptionnel puisque rapportée directement de Benares. C'est un pote qui m'a fait ce shoot, rien senti (au niveau de la piqure s'entend), ma veine était top. Toutes les précautions avaient étaient prise au niveau désinfection, sauf pour l'usage unique de la shooteuse, on était en 1978, bien avant la vente libre en pharmacie. Par la suite, ai détourné des seringues en verre car travaillais en usine pour un laboratoire qui fabriquait des vaccins (passait ma journée à  les plcer sur une chaîne et de temps à  autre, l'un d'entre eux se retrouvait dans la poche de ma blouse), fournissais toute la Croix-Rousse avec des seringues à  peine rincées (y avait du vaccin dedans)... c'était de l'inconscience pure ! En fait, même si l'aiguille était un pue plus grosse que la pompe traditionnelle, elle était très prisée car en verre, avec une shooteuse en plastique, le piston finissait par mal glisser (déformation de la pompe) au bout d'usages répétés.
Plus tard, je n'ai plus pris autant de précaution côté désinfection, à  Paris, il m'est même arrivée de me servir en eau dans une fontaine de jardin public, l'ai échappé belle, chopé des poussières, petits abcès mais rien de bien méchant à  côté de ce que j'ai pu voir autour de moi. Et puis, on échangeait nos seringues sans les rincer, c'était très, très inconscient mais on ne parlait encore pas de Sida ni d'hépatite C (seulement de l'hépatite B, que plein de monde a chopé).
Pour ma 1ère OD, je me souviens de la raison... avais pas shooté de la bonne came depuis quelques semaines. Quand un super bon plan est arrivé, pas pris les précautions d'usage : faire un petit shoot pour voir la pureté, ai fait un méga shoot qui a failli être mortel : arrêt respiratoire, c'est un pote qui m'a réanimé en me faisant immédiatement du bouche à  bouche.
Mon bras droit paraît normal, mais on ne peut plus me trouver de veine, me suis trop piquée sur ce bras. Quand je bossais, me piquais à  l'aine (la veine saillait beaucoup du fait de ma maigreur) ou aux pieds mais les veines éclataient une fois sur 2. Les grosse conneries qu'on faisait aussi, c'est que, ne voulant pas gâcher la came, quand on passait un bon moment à  chercher une veine et qu'il y avait déjà  du sang qui coagulait dans la shooteuse, on se l'envoyait quand même.
Trouvé aussi un flacon d'elixir parégorique poussiéreux en déménageant une copine, comme c'était la nouvelle génération de conditionnement, il y avait du glucose dedans, ai fait chauffer le produit et me suis envoyée un truc caramélisé dans les veines.
Ai eu beaucoup de chances car mes bras paraissent aujourd'hui pas trop esquintés.

Hors ligne

#24 06 décembre 2007 à  21:39

musyne
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 22 Oct 2007
Messages: 6

Re: Votre première injection

j'oubliais ! on gardait les cotons pour les temps de vache maigre, on les humidifiait et on s'envoyait  pour avoir un petit semblant de shoot. Quelle connerie !

Hors ligne

#25 07 décembre 2007 à  10:36

Crysalide
Nouveau membre
000
Lieu: Strasbourg
Date d'inscription: 06 Dec 2007
Messages: 47

Re: Votre première injection

J'avais plus ou moins 15 ans, plutôt moins que plus (*). Depuis quelques années, une ou deux, je prenais du subutex (sans ordonnance), en rail et de temps en temps fumé.

À cette époque, les gens que je fréquentais prenaient quasiment tous de l'héro par injection. Particulièrement deux filles, plus âgées que moi, avec qui j'étais très proche. Elles me disaient souvent d'arrêter le sub, trop toxique même en rail, et de passer à  l'héro, sensée l'être beaucoup moins. Si je ne l'ai pas fait immédiatement, ce n'est pas que je ne les croyais pas ou que je ne le voulais pas, au contraire : j'étais certaine de finir par prendre de l'héro, mais j'avais décidé que si j'en prenais ce serait en injection, d'une part car, vu la manière dont j'obtenais de l'argent à  l'époque (haem), ça m'aurait semblé du gâchis d'en prendre en rail, et d'autre part parce que ça me paraissait très « classe » (j'étais jeune... ^^'). Seulement, elles préféraient (évidemment) que je ne l'injecte pas. Je ne me souviens plus si je le leur avais déjà  demandé ou non, il me semble avoir essayé plusieurs fois, sans succès, mais c'est loin. En tous les cas je savais qu'elles ne m'y auraient jamais aidé (ce que je peux comprendre : qui veut avoir ça sur la conscience ?...).

Par conséquent, la première fois où j'ai voulu faire ma première injection (il y en a eu deux, la première ayant raté lamentablement), je ne leur ai rien demandé et suis allée chercher de l'héro toute seule (sans connaître grand monde à  part elles, ce qui n'était pas très pratique), sans grand succès puisque je n'ai fini par trouver que de la cocaïne. J'en avais déjà  pris une fois et ça ne m'avait pas particulièrement plût (agréable mais c'est tout), mais comme il s'est avéré que je n'ai pas eu à  la payer (sans avoir à  faire grand chose, l'avantage d'avoir 14 ans et de sembler en avoir 12...) je me suis dit que tant qu'à  faire, je pouvais bien essayer d'injecter avec ça d'abord pour voir si j'y arrivais.

J'avais tout préparé, mais j'avais peur de me planter complètement (ignorance totale des risques réels, seulement des "c'est dangereux" en réponse, sans plus de précisions). Du coup, je suis stupidement allée demander de l'aide. Vu que les personnes que je connaissaient avaient refusé, je me suis rabattue sur quelqu'un que je connaissais de vue. Il a accepté, et après nous être éloigné légèrement dans une espère de maison en ruine, il m'a arraché la seringue des mains et dit que si je ne faisais pas ce qu'il voulait il la balançait par la fenêtre, ou quelque chose dans ce genre là  (on était en hauteur, légèrement dans la montagne). Je n'ai pas refusé directement mais ai tergiversé un moment (parce qu'il avait l'air de plutôt vouloir me convaincre d'être d'accord que forcer), ce qui m'a finalement valu de m'en sortir assez facilement sans rien avoir à  faire à  part le laisser me regarder un moment à  moitié vêtue comme s'il n'avait jamais vu une fille de sa vie.

Leçon : évider de demander de l'aide aux gens.

Je suis rentrée chez moi, je me suis douchée, j'ai avalé le contenu de la seringue parce que je ne me sentais pas de le faire maintenant, j'ai pris un ou deux rails de subutex et je suis allée dormir.

Le deuxième essai s'est mieux passé. Une fois l'effet et totalement passé, donc un ou deux jours plus tard, je suis retournée en ville, j'ai trouvé un coin tranquille et j'ai refait comme la fois précédente, avec du subutex cette fois.

Niveau matériel : un stéribox acheté en pharmacie, un foulard pour garrot, et pas de citron (inutile pour le sub, d'après ce que j'avais entendu). Niveau procédure : j'ai fait d'après ce que j'avais entendu ou lu, ce qui était très peu : désinfecter avec le tampon d'alcool, angle d'à  peu près 45°, tirette pour voir si on est dans la veine, et ne pas injecter de bulle d'air. Le reste, je n'en avais aucune idée. Je ne savais pas trop quand il fallait enlever le garrot, avant ou après avoir injecté, donc dans le doute je l'ai enlevé après. J'ai du m'y reprendre à  plusieurs reprises : ne pas savoir me stressait donc je tremblais, et je me suis logiquement raté la veine.

Le plus stressant était de ne pas savoir ce qui pouvait aller mal et ce qui pouvait arriver, d'avoir seulement la vague notion que ça ne serait pas très bon. Par exemple, je ne savais pas ce qui arriverait si j'injectais à  côté de la veine, donc je voulais être absolument certaine d'être dans la veine, mais je ne savais pas s'il pouvait y avoir du sang sans que je sois dans la veine, comme si je tombais sur une artère ou quelque chose comme ça. Et si... et si... Comment savoir alors que les rares personnes à  qui l'on peut demander répondent seulement « c'est dangereux » ? N'avoir aucune idée des risques n'aide vraiment pas.

J'ai dû prendre un moment pour me calmer. Finalement, réflexion se résumant à  cela : « tant pis, au pire des cas je meurs, et ce n'est pas de cela dont j'ai peur ».

Après un moment, j'ai donc recommencé. Je n'étais plus stressée, ni angoissée, mais sincèrement prête à  mourir. Sans cela, je ne sais pas si j'aurais pu continuer.

Par précaution, j'avais mis une dose assez faible de subutex par rapport à  ce que je prenais d'habitude, mais ça a suffit.

Après je ne sais plus combien de temps, j'ai fini par annoncer aux amies dont je parlais plus haut que j'injectais le subutex. Elles m'ont paru assez choquées, non pas que j'aie fini par injecter, mais que ce soit avec du subutex, et m'ont assuré qu'il valait mieux passer à  l'héro, beaucoup moins de risques pour les veines ainsi.

Je suis donc passée à  l'héro, et aie en prime reçu des conseils pour l'injection (j'aurais bien aimé en avoir eu avant de commencer, m'enfin). Mais à  chaque fois que je n'avais plus d'héro, pas assez d'argent (ce qui arrivait assez souvent vu que je ne "travaillais" pas régulièrement) ou n'arrivais pas à  en trouver, je repassais au subutex en injection, qui était bien plus accessible et facile à  trouver (ou peut-être est-ce seulement moi qui avais la poisse). Évidemment, on m'avait bien dit que c'était très mauvais pour les veines et tout ça, mais je n'y croyais qu'à  moitié. Je ne pensais pas que les spécialistes de confection de médicaments puissent être aussi stupides pour mettre des substances toxiques pour les veines dans un produit qu'une grande partie de ses usagers injectent.
Au temps pour moi, j'ai appris depuis...



(*) Probablement 14, vu qu'il me semble que l'émancipation est possible pour les filles à  15 ans, et qu'un peu plus de six mois avant d'être à  l'âge nécessaire j'injectais déjà .

Edit : Je viens de me décider à  compléter ce vieux texte et en corriger les fautes.

Dernière modification par Crysalide (06 décembre 2009 à  10:36)


Le plus beau lendemain ne nous rend pas la veille.

Hors ligne

#26 21 janvier 2008 à  19:37

ak47
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Jan 2008
Messages: 24

Re: Votre première injection

Mon premier fix MIthyque, j'etais en couple a l'epoque et on brasser du bronn pour acheter notre thail un plan blanche enorme, Un soir d'hivers je crois on se retrouve a sec et le plan devais reprendre le lendemain. On commencer a etre en keum (2 a 3g par jours de thail je vous dit pas les keum d fous que ca peut vous faire on arriverer a vendre sa grand mere franchement), bref on me conseeil de faire un fix pour tenir un max jusqu'au lendemain enfin pas le choix, je me lance avec pas mal de rétissance a l'époque je me defoncer depuis pas mal d'années mais pour moi il n'y avais que le speedbol ou la plaie, je considérer le shooter comme des merde mais pour autant des trés bon cliens. Enfin je me lance chauffe ma cueill l'odeur m'envout toujours aujourd'hui et de ce soir là  un mariage et né un cérémoniale bien roder un plane d'enfer pas autant avec un peu de cococ en plus .Et pour la petite fin de l'histoire on du retoper 2 ou 3 heures aprés mais c'etait trop tard et depuis ce jours la pompe et devenue une amie...
Elle ma seduite, pars son changement de couleur son parfum des les premier flamme, ca douceur et ces bras m'enlassant tendrement je m'enfonce m'enfonce elle chaud en moi me fait retenir ma respiration dilate tout mes ports detent mon cu je ne suis plus là , je voyage et me vois comprend tout je ne suis plus seul j'ai chaud moi qui juste avec etait froid comme un pierre une a su me faire fondre on attendant mon prochain fixe...

Hors ligne

#27 22 janvier 2008 à  01:18

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
000
Date d'inscription: 19 Mar 2007
Messages: 8492
Blogs

Re: Votre première injection

j'étais jeune bien sur! désespérée et fort décidée à  quitter ce monde pour l'autre, celui qu'on a tjs décrit comme "meilleur"...alors quand mon amie CROCODILE , 16 ans, la pov'vieille!! m'a tendue la pompe, avec son aiguille si brillante, le liquide dedans comme de l'eau, je lui ai demandé " mais..y a quoi, dedans? que de l'eau? pour quoi faire??" elle m'a répondu "mais non bébé, crains pas, c'est de l'héro! goutes, c'est trop bon"
alors j'ai tendu le bras comme elle m'a dit de faire, elle a enfonçé l'aiguille dans la coudée de mon bras gauche (je suis gauchère, encor maintenant...) et a envoyé le liquide transparent..et je suis partie pour 30 ans de rêves, cauchemars, douleurs, souffrances;exaltations;
je ne regrette rien..car telle fut et telle est MA vie

Dernière modification par bighorsse (21 janvier 2009 à  01:18)


l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

#28 31 janvier 2008 à  19:03

behrthram
.
000
Date d'inscription: 21 Nov 2007
Messages: 5989

Re: Votre première injection

Putain michelpicoli arrête ça, il faut jamais le faire, quant tu seras plombé ça sera trop tard pour avoir des regrets..... et ce traitement la, il n'est même pas question de l'arrêter même si tu en a plein le cul, tu joue avec ta vie et franchement, c'est un jeux que j'ai vue de très nombreuse fois tourner au drame.... fait gaffe.

Hors ligne

#29 01 février 2008 à  15:14

pierre
Administrateur
8800
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 12423
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: Votre première injection

C'est souvent la première année, voir au premier shoot que l'on shoppe le VIH et le VHC... Quand on n'y connait rien, quand d'autres personnes te font l'injection...
Alors, je serais toi, j'irais faire le plus tot possible un dépistage....

Hors ligne

#30 06 février 2008 à  16:29

michelpicolli
Banni
000
Date d'inscription: 31 Dec 2007
Messages: 643

Re: Votre première injection

Ben ouais... on était que deux mais bon je sais que c'est débile, on m'a fait les shoots et on a galéré il a fallu s'y reprendre à  plusieurs fois. J'ai restesté la semaine suivante mais avec ma propre box, ma propre cuillère, mes propres cotons... toujours pas kiffé. J'ai essayé de le faire moi meme c'est galere, mes veines roulent, j'arrive jamais à  faire venir le sang. Mais bon, même à  l'hosto pour des perfus ils galéraient avec mes veines. au final, j'ai laché l'affaire, il a fallu que je pique 5 fois pour réussir à  injecter. Trop galere et toujours pas plus d'effet qu'un sniff. Maintenant, je dois attendre 3 mois pour les dépistages. Mais bon d'apres mon médecin, la javel comme un porc, bouillir etc... ca devrait passer. Enfin vous avez entierement raison, tomber malade à  jamais pour un trip de deux minutes que j'aurai meme pas kiffé, c'est débile ...

Hors ligne

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
48 34069 13 juin 2017 à  20:32
par Syam
37
[ Forum ] Première injection - Ma première injection par stella  [ 1 2 ]
17705 20 juin 2008 à  09:25
par alycorne
102
[ Forum ] Première injection par Bloodysoin  [ 1 2 3 4 ]
25354 23 juin 2016 à  15:42
par Syam
    [ PsychoWIKI ] Comment faire une injection a moindre risque
    [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
    [ QuizzZ ] La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse 2570 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques 3486 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Questionniare : votre consommation de GHB/GBL/1.4BD
Il y a 1jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Quand les usagers inventent leur substitution injectable
14 juillet 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Quel aiguille(s) utilisez vous, et pourquoi ?
Il y a 6jCommentaire de Bootspoppers (37 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Votre avis sur les centres de soins (CSAPA) que vous fréquentez
Il y a 2jCommentaire de blzbth (245 réponses)
[ Forum UP ! ]
Mes truffes sont-elles bonnes ?
Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum UP ! ]
Culture - Récolte hétérogène, que faire ?
Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum ]
Expériences - Parano speed help
Il y a moins d'1mnCommentaire de Quitifou dans [Speed-Amphétamines...](7 réponses)
[ Forum ]
Effets secondaires - Mes yeux me piquent avec conso de coke!???!!!
Il y a 58mnCommentaire de Snap2 dans [Cocaïne-Crack...](7 réponses)
[ Forum ]
Pourquoi l'héro est-elle si difficile à trouver ?
Il y a 1hCommentaire de Albert Fish dans [Heroïne...](33 réponses)
[ Forum ]
Test colorimétrique - Fiabilité des test de pureté
Il y a 1h
1
Commentaire de LLoigor dans [Cocaïne-Crack...](12 réponses)
[ Forum ]
Dosage - Prise d’izalgi 500
Il y a 2hCommentaire de Sk_Lope dans [Opium et rachacha...](6 réponses)
[ Forum ]
Depression, tramadol, solitude
Il y a 2hCommentaire de KheyDepressif dans [Tramadol...](2 réponses)
[ Forum ]
Alprazolam - Xanax rose ou blanc?
Il y a 2hCommentaire de Choupisse dans [Benzodiazépines...](4 réponses)
[ Forum ]
Effets - 1ere fois LSD et problèmes existentiels..
Il y a 2hCommentaire de Intervenant Nuit... dans [LSD 25...](10 réponses)
[ Blog ]
Ivresse
Il y a 41mnNouveau blog de MIAOU44 dans [No comment]
[ Blog ]
La coke, un enfer qui peut en libérer d'au autre
Il y a 2hNouveau blog de Massa dans [Témoignages]
[ Blog ]
L'Alchimiste nous a quitté...
Il y a 3hCommentaire de RandallFlag dans le blog de Equipe de PsychoACTIF (65 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Tester vos connaissances sur la vape
Dernier quizzZ à 02:17
  [ PsychoWIKI ]
Le syndrome sérotoninergique
  [ Topic epinglé ]
Teneur du THC dans la résine et l'herbe en 2017
[ Nouveaux membres ]
Adrast, serval, Marcoco, Ivyprod, Paco Rabanne, localhost, Som Pay nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Que vous inspire la question suivante ?
par pierre, le 17 Aug 2018
Très bonne question ! Nous nous sommes rendu compte que cela manquait ! Pour le moment il n’y a que publiquement l’explication de la rdr : https/www.psychoactif.org/forum/reduction-des-risques-et-drogues.html Avec les messages du type « je fais un sevrage brutal » nous sommes en train d...[Lire la suite]
 Taz et neuroleptiques
par Fluche, le 24 Jul 2018
Ça dépend quel neuroleptique, mais par exemple : Abilify : L'aripiprazole a montré une grande affinité in vitro pour les récepteurs dopaminergiques D2 et D3, sérotoninergiques 5-HT1a et 5-HT2a, et une affinité modérée pour les récepteurs dopaminergiques D4, sérotoninergiques 5-HT2c et 5-...[Lire la suite]
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

jte plussoie S2F dans [forum] Misère de l'addictologie française, RDR où est
(Il y a 36mn)
Oui çela minteresse( Albert ) dans [forum] Fiabilité des test de pureté
(Il y a 2h)
Ça a l’air bon! Kek dans [forum] Récupérer huiles et résines avec le mighty
(Il y a 14h)
Cool le TR ! Ralalaaaa ca me rappelle y a 17 piges Menestrelle :) dans [forum] Trip report : Ma première fois à la D
(Il y a 23h)
Effort sur L'orthographe ... ! FunH. dans [forum] Le gaz du briquet ca joue sur la taffe
(Il y a 1j)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0