sevrage imovane / PsychoACTIF
Evaluer le sujet 

sevrage imovane


 

#1 24-07-2013 10:31

hulio 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 24-07-2013
Messages: 1

sevrage imovane

Bonjour a tous, je prend de l'imovane depuis 2010, pour des probleme de sommeil le souci c'est que au début j'en prenais un le soir et petit a petit j'en prennais de plus en plus maintenant j'en suis a 5 par jour j'ai essayer d'arreter d'un coup, j'ai eu des tremblement des vertiges j'avais du mal a parler des sueur j'avais l'impression d'etre dans un autre monde. J'ai vu mon médecin pour arreter cette m**** elle me dit qu'il faut diminuer petit a petit mais j'arrive pas et j'en ai marre si vous vous pouvez me donner quelque conseil sa serais vraiment sympa. Merci d'avance

Hors ligne

 

#2 24-07-2013 10:50

gofix 
Portoxico
Portugal
200
Date d'inscription: 23-01-2013
Messages: 629

Re: sevrage imovane

Salut et bienvenue salut
moi aussi je prend de l'imovane depuis 1998 a raison de deux comprimés au coucher.
pour ton cas je ne comprend pas très bien pourquoi tu es rendu a ce dosage et a mon avis tu as peut-être pris des surdoses pour te défoncer mais je me trompe peut-être.
la seule chose qu'il faut que tu fasses c'est de diminuer par palliers même si c'est difficile.


L'ivrogne et l'enfant disent ce qu'ils ont sur le coeur.

Hors ligne

 

#3 24-07-2013 11:37

mikykeupon 
Modérateur
France
1800
Lieu: Région parisienne
Date d'inscription: 10-03-2009
Messages: 7122
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: sevrage imovane

Salut hulio et bienven.
Si tu pouvais te présenter dans la rubrique dédié, ce serait ool. Il y a aussi n trombinoscope pour montrer nos tête, si le coeur t'en chante.

Sinon e suis comme gofix et ton medecin, tu devrais diminuer docement, par exemple en en prenant 4/our durant 1 semaine, puis 3/j, et ce ainsi de suite.


Si on ne peut plus rire des trucs sérieux, de quoi va-t-on rire ? (Coluche)
Ferme ta gueule, t'auras moins froid aux dents !
http://pinterest.com/mikykeupon/
http://mikykeupon.tumblr.com/

Hors ligne

 

#4 24-07-2013 18:25

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
1810
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28-06-2012
Messages: 1791
Blogs

Re: sevrage imovane

Bonjour et bien venue Hulio.

Pas facile, mais c'est petit a tout petit qu'il faut descendre.
Je ne vois pas d'autres solutions.
La tolérance aux BZD est redoutable. Et tu n'es pas le seul ans ce cas.

Rico.

Dernière modification par Ricoson (24-07-2013 18:29)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

#5 24-07-2013 19:47

virtualfacto
Nouveau Psycho
Maroc
000
Lieu: Ma
Date d'inscription: 26-03-2013
Messages: 191

Re: sevrage imovane

Salut Hulio, bonjour tout le monde,
Imovane, zopiclone, mon dieu, tout ce que cela m'a apporté, tout ce que cela m'a pris, cela m'a permis de repenser à tout ce carnage, en lisant tes lignes.
Et donc de te donner mon experience, vis à vis de cette daube, que j'ai maintenant arrêtée depuis pas mal de mois.

On m'en a donné à la base conjointement avec ma substitution d'héro, en metha. Le souci est que mon généraliste qui me prescrivait tout ca vient de faire sa 3 ème cure pour stopper les BZD, donc n'était peut etre pas de supers conseils. Le comble! A côté, pour pouvoir assumer mes 6 à 8 cachetons quotidiens, je scannais et réimprimais les ordonnances, donc pas de soucis de recherche de produits. Je commençais par 2 comp, entiers, le matin au lever, pour pouvoir aller bosser. Je ne sais pas pour toi, mais moi, ca me mettait pendant quelques minutes (20-30, jamais plus) dans un etat d'empathie, de bien etre phenomenal, puis ensuite... perte totale de mémoire, évidemment, piquage de blaze,  agressivité, toalement a coté de la plaque, les yeux tous cassés...
Rebelote le midi, et le soir (pas pour dormir, juste pour être "bien"). Et ca pendant des années, je pense entre 10 et 12 ans. Donc je connais bien. Et un jour, à force d'essais de sevrage dans le vide, qui n'ont jamais duré plus de quelques jours, sachant que je n'en parlais à personne, mes proches ayant déjà suffisamment à faire avec mon addiction à l'hero, et bien je me suis lancé dans une cure en centre fermé pour 3 semaines.
Dans ce centre de la région de Lille, avec un cadre et du personnel au top, leur protocole était sevrage la 1ère semaine par des médocs. Je ne saurais plus te dire lesquels, des hypotenseurs entre autres, mais juste suffisamment pour être confortable, et ne pas sentir le manque . Ca pendant une semaine, la première, puis stop direct des traitements pour les 2 autres semaines, qui se centrent plus sur des séances de TCC, psy, ... Bref un suivi professionnel, au quotidien, qui fait qu'il n'y a plus de manque physique en sortant de là.
Après ca tient qu'à toi de réussir à rester sobre, même si, pour moi, cela était presque aussi difficile de stopper les Imovane que l'heroine (au niveau psy).
Moi, au contraire de Myckykeupon et Gofix, je ne stopperais pas par petites diminutions, mais plutôt en radical. Evidemment, ce n'est que mon avis, et évidemment surtout pas tout seul chez toi, mais encadré par des professionnels qui sauront t'évaluer et te faire suivre un protocole bien établi. Le risque en diminuant petit a petit, est que tu restes tjrs lié au produit au quotidien, et que tu peux toujours te dire, "bah tiens, aujourd'hui, je mets ma baisse de côté, je me prends une tite dépouille, et on continuera demain à baisser".
En tout cas, si je peux te rassurer, on arrive à vivre sans même si cela peut prendre du temps, et même à vivre 'bien' et éprouver  du plaisir. Ca peut paraître complétement ahurissant pour certains, mais pour moi, j'avais une telle frayeur à vivre sans mes imovanes, à être sans rien dans la tête, que je m'étais résolu à vivre avec jusqu'à la fin.
J'ai du m'exiler au Maroc pour arrêter la came! avec succès!!! et maintenant, enfin, après tant d'années, je réussis à vivre et même vivre bien, et éprouver du plaisir dans des petits riens, au point qu'aujourd'hui je ne pense quasi plus à l'imovane et confrères.
Voila, j'espère que mon experience pourra te montrer que c'est jouable, même si pas facile, et en tout cas, mes pensées t'accompagnent car je sais que c'est une sacrée addiction, qui n'a rien à envier à l'alcool, l'héro ou la cc.
Courage, on est vie, c'est déjà ça!
Bien à toi

Hors ligne

 

#6 24-07-2013 20:01

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
1810
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28-06-2012
Messages: 1791
Blogs

Re: sevrage imovane

Bonjour.

Je suis d'accord avec toi pour la dépendance que ces produits créent.

En revanche lorsque tu explique

Moi, au contraire de Myckykeupon et Gofix, je ne stopperais pas par petites diminutions, mais plutôt en radical. Evidemment, ce n'est que mon avis, et évidemment surtout pas tout seul chez toi, mais encadré par des professionnels qui sauront t'évaluer et te faire suivre un protocole bien établi. Le risque en diminuant petit a petit, est que tu restes tjrs lié au produit au quotidien, et que tu peux toujours te dire, "bah tiens, aujourd'hui, je mets ma baisse de côté, je me prends une tite dépouille, et on continuera demain à baisser".

j'ai du mal a adhérer.

Ces mêmes arguments sont utilisés contre la Méthadone ou la BHD.
La baisse progressive des BZD et des AD est dans les notices des produits.

Et je connais bien les dépendances aux BZD jusqu’à atteindre des 10 X 2mg de Rohypnol.

Rico.


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

#7 24-07-2013 21:09

virtualfacto
Nouveau Psycho
Maroc
000
Lieu: Ma
Date d'inscription: 26-03-2013
Messages: 191

Re: sevrage imovane

Salut Rico,
oui, je comprends parfaitement que cela puisse paraitre un peu "too much",
alors je pousse un peu plus loin mon point de vue, mais toujours en ayant en tête que ce n'est pas une solution miracle, mais juste un avis, qui n'engage que celui l'emet (moi, en l'occurrence!), ni plus ni moins.
C'est clair que pour la métha, ce serait completement stupide que de dire que l'on peut arreter du jour au lendemain, à la dure, car c'est bien connu, il faut souffrir pour s'en sortir! le subu, pareil. Je pense même qu'il faut pas mal de mois pour se sevrer de la metha de manière saine, sans avoir de symptômes psy derrière qui viennent pertuber ta vie. La dessus, on est d'accord.
La, je parle vraiment spécifiquement de l'imovane, et je n'oserais pas y inclure d'autres BZD, tellement il y a de molécules, d'effets, et donc d'intensité d'addiction, et donc de type de sevrage.
Mais pour l'imovane, personnellement, je n'ai jamais réussi à m'en sevrer en arrêtant lentement. Pas à cause du manque physique, on est d'accord, mais pour tout ce que cela entraine à côté, et que j'ai noté dans mon post précédent.

Dans les notices, il est bien noté de prendre ces médicaments dans une posologie 'normale', c-a-d pas à 5cp /jour, comme hulio , donc peut être que l'indication d'arrêter en douceur peut être valable dans ces conditions d'utilisation, et moins dans d'autres types de prises. J'extrapole, mais l'idée est là!
Juste pour dire que mon discours n'est pas celui de tous ceux qui sortent ce genre de chose sur des pretextes bien judeo chrétiens, mas plus dans l'idée de faire une rupture nette. J'espère que tu comprends mieux ma démarche, en tout cas comme je comprends ta réaction, légitime pour le coup.

Tchuss

Dernière modification par virtualfacto (31-07-2013 15:55)

Hors ligne

 

#8 24-07-2013 21:18

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
1810
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28-06-2012
Messages: 1791
Blogs

Re: sevrage imovane

Salut Virtualfacto.

Je t'ai entendu. Et je comprends mieux ta démarche. Je suis ouvert d'esprit et tes arguments ne peuvent pas se confondre avec ceux que j'ai cités.

Donc, tout cela se discute. Le produit est différent et la source de ce qu'il faut sevrer.
Il n'y a pas de substitues.

Et tu peut y inclurent tous les autres BZD, car c'est comme dire opiacé. Tolérance croisé etc etc.

Les seuls BZD que j'ai trouvé apporté un plus que les autres sont le rohypnol et le rivotril.
Le reste, c'est un peu comme l'alcool, c'est une question de quantité phsychoactive.
Et comme avec l'alcool, c'est l’éthanol qui fait l'effet, mais certains préfèrent le pastis, d'autres le sky....

Rico.

Dernière modification par Ricoson (24-07-2013 21:23)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 
 
Remonter en haut

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
17
[ Forum ] Après le sevrage - Conseils pour le sevrage? par Buddiovitch
1595 25-08-2015 09:12
par Mister No
37
[ Forum ] Après le sevrage - Mon 1er sevrage... par Loriss_42  [ 1 2 ]
7719 02-10-2014 09:07
par Loriss_42
17
[ Forum ] 1er sevrage par mat17
4289 01-06-2010 12:32
par Mr.Self_Destruct
    [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage 13941  
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Téléchargez l'application Android de Psychoactif !
10:34Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Forum ]
Effets secondaires - Saignement des gencives pendant mes perches à l'MD
21:43Commentaire de Yatra dans [MDMA/Ecstasy...](32 réponses)
[ Forum ]
Santé - Quel est ce médicament ?
21:32Commentaire de BedBug dans [Au coin du comptoir.....](6 réponses)
[ Forum ]
Addiction - Appel à témoignages : rester occasionnel avec l'Héroïne
21:04Commentaire de Syam dans [Heroïne et opioïdes...](76 réponses)
[ Forum ]
Addiction - L'alcool et moi
20:42Commentaire de duannes dans [Alcool...](18 réponses)
[ Forum ]
La naloxone à disposition des usagers ? Combien de vie sauvées ?
20:25Nouvelle discussion de pierre dans [Conseils en réduction...](0 réponse)
[ Forum ]
Opinions - Le coin philo
20:20Commentaire de Syam dans [Au coin du comptoir.....](6 réponses)
[ Forum ]
Expériences - Trip Report : Ma première vraie défonce
18:20Commentaire de BedBug dans [Cocaïne-Crack...](6 réponses)
[ Forum ]
Le Patriarche
18:09Commentaire de y091792k dans [Au coin du comptoir.....](35 réponses)
[ Blog ]
Héroïne : un passage inhérent à la construction de mon identité
21:26Commentaire de Skenman dans le blog de gooldenyears (10 commentaires)
[ Blog ]
RETOURS de VRACANCES
19:52Commentaire de Vernon Subutex dans le blog de Vernon Subutex (2 commentaires)
[ Blog ]
Craving de sniff
21:50Commentaire de Psilosophia dans le blog de maitasunez (1 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 21:42
  PsychoWIKI
La naloxone un antidote aux overdoses d'opiacés
[ Nouveaux membres ]
malinette, duannes, tramasevra nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 
 Prescription subutex par médecin généraliste ?
par evilbrood, le 28 Aug 2015
Bonjour, Je viens vers vous car j'aurais une question à vous poser. Je suis sous traitement de substitution aux opiacés (du subutex, 3mg/jour) suite à une consommation quotidienne d'héroine de 6 mois / 1 an. Je suis suivi par un CSAPA et vois donc un doc tous les 28jours qui me fait ma prescr...[Lire la suite]
 Ma longue histoire avec le Tramadol
par T-Leira, le 28 Aug 2015
Bonjour à tous, Ceci est mon premier post sur ce forum, mais je le consulte régulièrement depuis environ un an. Mon histoire avec le trama est un peu longue, je vais essayer de faire au plus simple. J'ai découvert le tramadol suite à une opération chirurgicale en 2010, sous forme d'Ix...[Lire la suite]
 l'essence le lsd du pauvre
par C.R.A.C.K, le 26 Aug 2015
Les autres morceaux choisis

Plus d'images psychoactives
Psychoactif en Images

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Flux RSS de Psychoactif

Thème du mobile

Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0
Copyright : Psychoactif 2012-2015
social