Besoin d'aide pour mon fils / PsychoACTIF

Besoin d'aide pour mon fils

Publié par ,
164535 vues, 297 réponses
Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour à  tous,
Je viens de découvrir votre forum et de lire plusieurs discussions de mamans dont un des enfants se droguent. J'ai cru me voir dans une glace.
Mon fils prend de l'héroïne (snif) depuis quelque temps (plusieurs années). Il a 22 ans, a une copine dans la même situation que lui. Pour le moment, il n'habite plus à  la maison et vit chez sa grand-mère paternelle avec sa copine.
J'ai 3 autres enfants qui ne supportent plus de me voir malheureuse et de voir leur frère se détruire à  petit feu.
Hier, nous avons eu une perquisition à  la maison, il s'était fait prendre avec de la méthadone (qu'il me dit). Au téléphone (car j'étais au travail), le flic m'a dit de l'héroïne. Ils l'ont arrête le soir et l'ont relaché l'après-midi suivant. Il s'est fait tabassé par les flics et veut porter plainte... Il me dit vouloir arrêter mais ne veut pas se contraindre à  aller dans un centre donc en achète à  droite à  gauche.
Je ne me sens pas le courage aujourd'hui de vous décrire toute la situation. Cela fait des années que je m'épuise à  essayer de l'aider à  s'en sortir sans y arriver. Je pense avoir fait pas mal d'erreur par ignorance, en lui faisant trop confiance, par manque de patience du à  la fatigue.J'ai du mal à  être positive et à  croire à  une guérison. La perquis. d'hier m'a achevée. Heureusement son petit frère et sa petite soeur n'était pas à  la maison.
J'ai beaucoup de chance car mon mari qui n'est pas son père m'aide beaucoup et ne me lâche pas. Il pourrait en avoir marre car par moment, cela perturbe fortement la cellule familiale et je n'arrive plus à  être moi-même depuis des années. Il y a des moment, je me dis que je ne vais pas réussir à  tenir le coup...
En lisant les commentaires des autres mamans, je me rend compte que notre situation est tout à  fait banale par rapport aux autre familles qui vivent ce cauchemar. Lire, les témoignages m'aident à  mieux comprendre mon fils et à  me dire que les réactions violentes, les mensonges, etc ... ce n'est pas mon fils mais ce que la drogue en fait et que peut-être un jour je retrouverai mon vrai fils.
Merci d'avance pour votre écoute.

Hors ligne

 

drugstore cowboy 
banni
France
000
Inscrit le 27 Feb 2013
1744 messages
Bonjour et bienvenue à  toi Gaspardo parmi nous, j'ai lu ta rapide présentation mais néanmoins complète, on sait très justement pourquoi tu es là .
Continue de lire les témoignages, si tu veux + d'infos sur les produits tu peux aussi aller consulter le psychowiki (notre petite encyclopédie interne smile ) et bien évidement nous demander conseil quand tu le veux.
Compte sur nous pour pouvoir t'aiguiller sur le forum. En attendant, bonne lecture, et surtout courage à  toi, n'hésite pas à  revenir.

DC

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour,
J'ai un peu parcouru votre forum. (je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment). 
Par contre, je lis parfois des témoignages qui me sapent encore plus le moral. Mon fils dit vouloir passer à  la méthadone. J'ai lu que des personnes sont toujours sous méthadone après 10 ans. Est-ce que l'on peut quitter l'univers de la drogue un jour ou est-ce une chose impossible ? Existe t'il des assoc au niveau national qui permettent de suivre les personnes en cours d'arrêt et de les aider à  se reconstruire ? Mon fils doit se "resociabiliser", suivre une formation, essayer de trouver un travail qui l'intéresse ....
Sinon, il me dit que la méthadone,c'est mieux que le subutex. Il me dit que prendre du subutex, c'est remplacer une drogue par une autre et que c'est plus facile de décrocher avec la méthadone ??
J'iamerais bien avoir votre avis sur la question.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Ca dépend des personnes. Certaines personnes arrêtent assez rapidement, quand d'autres mettent des années.
Mais il ne faut pas voir la méthadone comme une drogue, mais comme un traitement médical.
L'important, comme tu dis, est de se resociabiliser, de pouvoir bosser...  Et c'est tout à  fait possible avec la métha.
Et si pour cela, il faut la prendre longtemps, pas de soucis! Il ne faut pas voir ça comme "un problème à  résoudre", mais comme une aide justement.
Ce n'est pas une drogue, il faut bien que tu fasses la différence. Et ton fils aussi d'ailleurs.

Est ce qu'il va dans un CSAPA ou est ce qu'il voit juste un médecin en cabinet?

Ps: je déplace ton sujet dans une rubrique ou tu auras plus de réponses à  tes questions wink

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6100
Inscrit le 14 Dec 2008
10846 messages
Blogs
Bonjour Gaspardo,

Je vais tenter une réponse rapide.

Il n'y a pas d'échelle de valeur à  mettre entre les traitements de substitution. Certains sont très bien avec le Subutex, d'autres avec la méthadone. Et comparer en termes de c'est mieux ou moins bien ou plus dur à  arrêter n'a pas d'intérêt autre que de faire naître de fausses rumeurs et une mauvaise utilisation des dits produits.

Ce que de nombreuses personnes ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre est le terme même : Traitement de Substitution aux opiacés.
Substituer = "mettre à  la place de" et ne veut en aucun cas dire "sevrer".

Une fois ce point précis compris et accepté, les TSO deviennent de très bons médicaments pour ceux qui veulent sortir de leur cercle infernal : came, piquage de nez, manque, course au produit.

Une fois stabilisé (c'est à  dire bien dans sa peau) avec un TSO, les choix sont multiples :
- Maintenance (on en prend pour une durée indéterminée qui peut être à  vie)
- Diminution très progressive pour aller vers un sevrage (valable pour ceux qui n'ont pas un gros problème psy derrière la dépendance)
- Stabilisation à  bas dosage (c'est ce qui marche le moins bien)

Personnellement, cela fait 13 ans que je prends de la méthadone et je n'envisage pas du tout d'arrêter. Pour une fois, enfin, qu'un traitement m'apporte du calme et du bien être, faudrait que je l'arrête ????

Cette approche des TSO est à  répéter autant auprès de personnes naïves (comme toi Gaspardo), que de personnes substituées (à  qui très peu d'information sont données), que de nombreuses personnes du corps médical qui mettent leurs préjugés moraux avant l'observation scientifique et pragmatique.

Bon courage, ton vrai fils est toujours là  devant toi, c'est juste que tes yeux ont du mal à  reconnaître qui il est.

Fil
Reputation de ce post
 
La sagesse à  parlé ! Merci
 
Même sans être concerné, me voila averti :)

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2300
Inscrit le 08 Aug 2008
9951 messages
Pour compléter toutes les bonnes infos qui ont déjà  était apportés.

Je rajouterai que selon moi et de nombreuses personnes (au vu des nombreux témoignages) la méthadone a une plus forte propriétés a couper/calmer les envies d’héroïne, grâce notamment a la période du début appelé "lune de miel" ou la personne une fois bien stabilisé en début de traitement, la personne va trouver dans la méthadone un confort et un effet on va dire "apaisant" (pour ne pas dire un autre mot que tu interpréterai peut être mal) que l’héroïne de rue a force ne procure plus trop ... (l’héroïne que ton fils consomme est pure entre 5% et 15% en France, tout le reste c'est de la coupe).

Par conséquent et ce fut mon cas comme pour des milliers de personnes, quand on démarre un traitement méthadone, bien dosé, etc ...

On se sent tellement bien, et vu qu'on a un dosage chaque matin, il deviens souvent inutile d'aller payer pour l’héroïne, qui quand le corps a commencé a bien s'habituer a la méthadone (je prend des termes simples pour pas t'embrouiller), et bien si la personne consomme malgré tout de l’héroïne, vu le faible pourcentage de pureté, la personne ne sent pas grand chose, et du coup petit a petit on a souvent tendance a par conséquent laisser tomber l’héroïne et les plan foireux, et petit a petit c'est comme cela qu'on se sort d'un cercle ... Et qu'on arrive a ne plus consommer d’héroïne.

Et ensuite soit on se sent bien a X dosage de méthadone et on y reste car on vit bien sa vie comme ça.

Soit on fait un sevrage en diminuant progressivement le dosage.

Mais il faut que la volonté de diminuer vienne de la personne qui prend la méthadone !

Et non du médecin, ou de la famille, ou de la copine, la c'est pas la bonne méthode, c'est a la personne qui prend son traitement de substitution de décider si oui ou non il veux diminuer et avec quelle fréquences/dosages.

Ceci dit il y a bien entendu des gens qui arrivent a se couper tout autant de l'héroine avec le subutex.

Toute façon ton fils verra un addicto, si il le met sous subutex et que cela fonctionne bien, et bien parfait, si en revanche ca le fait pas vraiment, il pourra toujours demander a passer sous méthadone.

Rien n'est figés. merci-1

(Pour les injecteurs, la problématique est un petit peu différentes, besoin du gestes, etc ... mais ton fils n'est apparemment pas injecteurs.)

Par contre :

gaspardo a écrit

et à  me dire que les réactions violentes, les mensonges, etc ... ce n'est pas mon fils mais ce que la drogue en fait et que peut-être un jour je retrouverai mon vrai fils.

La par contre, je ne suis pas vraiment d'accord, qu'il prenne de l’héroïne ou pas, il reste ton "vrai" fils.

Et le fait de toujours remettre sur le dos de l’héroïne, le cannabis, et j'en passe, les comportement négatif envers sa famille : c'est un peu trop facile !

Et c'est ce que souvent les gens ont trop tendance a faire, en gros la drogue c'est toujours le parfait bouc émissaire. roll

Ben non, sous héroine pendant des années, je n'ai jamais était agressif envers mon entourage, même en manque ! Et je connais énormément de personne dans le même cas.

Après pour les mensonges, surement qu'il y a un liens quand un fils veux cacher le fait qu'il prenne de l'héro et donc mente.
Mais en ce qui concerne l'agressivité, la je trouve c'est un peu "facile", la drogue elle a souvent bon dos si je puis dire ...

LLoigor merci-1

Reputation de ce post
 
Merci pour la clarté qui rime avec vérité

Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9564 messages
Blogs
En effet, les TSO (Subutex et Methadone) ne valent pas tant par ce qu'elles sont que par l'usage qu'on en fait. Il y a donc des mauvais usages, c'est vrai,  mais en majorité les TSO ,permettent de sortir progressivement de la consommation problématique, d'éviter les dettes souvent de retrouver travail, amis et couple etc..et me d'éviter les mensonges.
Gaspardo, 10 ans cela te parait long mais il faut te dire qiue le Subutex et la Methadone peuvent etre pris pendant des années avec moins d'effets secondaires que les medicaments contre la Tension ou le Diabete.
Donc il ne faut pas se focaliser sur les produits (Lers TSO, est ce "de la drogue" ou non, c'est une question inutile) mais sur le chemin bénéfique qu'elles font prendre. Parfois ce chemin ne dure que quelques mois, parfois il demande plusieurs années mais l'important est qu'il prend la bonne direction.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (12 septembre 2013 à  12:11)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour à  tous,
Merci beaucoup pour tous ces commentaires qui m'éclairent un peu. A priori, mon fils est contre le subutex et veut prendre de la méthadone. Pour le moment, il a un rdv dans un centre (il y avait )plus d'un mois d'attente). Selon ses dires, il prend de la méthadone qu'il se procure à  droite à  gauche en attendant le traitement par le centre de notre ville.
Quand je parle de mon vrai fils, je veux dire mon fils en qui je peux avoir confiance, qui ne m'embarque pas dans des embrouilles pour me soutirer de l'argent pour x raisons alors qu'au final, je m'aperçois que c'était encore pour s'acheter de la drogue. Quand je parle d'agressivité, je pense que c'est surtout du au fait que je le mette en face des réalités et que je lui dise qu'il faut qu'il arrête de me raconter n'importe quoi. Il est d'un naturel assez nerveux à  la base et c'est surement aussi la raison pour laquelle il pête facilement les plombs.
Néanmoins, vrai pas vrai, il est mon fils et le restera jusqu'à  la fin. J'ai parfois des moments de découragements mais je ferai tout ce qui est en mon possible pour l'aider. Une chose a changé, c'est que maintenant, j'ai posé des limites que je n'accepterai plus de dépasser car je crois qu'en acceptant trop  de choses et en lui donnant trop de circonstances atténuantes à  son comportement, je ne l'aidais pas. Depuis, que j'ai pris du recul comme me l'ont demandé ses frères et soeurs, je vis mieux les choses et résiste mieux à  sa pression. Il a du le sentir car son comportement est différent.
Il me dit vouloir tout arrêter au plus cite même la méthadone, j'espère que dans le centre où il ira, ils sauront le convaincre de prendre son temps, il veut toujours aller trop vite. J'ai trop peur d'une rechute car ce n'est pas la première tentative. C'est la première fois où je le sens aussi décidé, j'espère juste qu'il ne me mène pas une fois de plus en bateau.
Il s'est fait attraper il y a quelques jours avec de la méthadone, il va être convoqué au tribunal, savez-vous ce qu'il risque ? Lui m'a dit que c'était de la méthadone et le flic que j'ai eu au tél quand il faisait la perquis chez nous m'a dit qu'il avait de l'héroine sur lui. Je ne sais pas qui je dois croire ?? En même temps le flic m'a dit qu'ils étaient 3 à  faire la perquis alors qu'ils étaient 7 ou 8.
J'ai 4 enfants et j'ai toujours marché à  la confiance dans mes relations avec eux mais maintenant, je deviens parano et entre lui et son frère, je n'arrive plus à  discuter avec eux sans me demander s'ils me racontent la vérité ou non.
Merci pour votre écoute

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages

Gaspardo a écrit

Une chose a changé, c'est que maintenant, j'ai posé des limites que je n'accepterai plus de dépasser car je crois qu'en acceptant trop  de choses et en lui donnant trop de circonstances atténuantes à  son comportement, je ne l'aidais pas. Depuis, que j'ai pris du recul comme me l'ont demandé ses frères et soeurs, je vis mieux les choses et résiste mieux à  sa pression. Il a du le sentir car son comportement est différent.

C'est une très bonne chose.
Il faut te préserver, même s'il a besoin d'aide.
Et tout lui céder n'est pas l'aider.
Tu as tout à  fait raison de faire comme tu le fais.

Quand à  la métha, il ne faut surtout pas qu'il parte dans l'idée de se sevrer au plus vite, on l'a tous fait, et on s'est tous cassé la gueule (pour la plupart en tout cas).
L'important est qu'il se stabilise et qu'il retrouve un équilibre, loin de la came, des plans galère et des perquisitions. La diminution, il verra ça plus tard, quand il sera vraiment bien dans ses pompes

Bravo à  toi en tout cas, pour ton soutien et pour tout ce que tu fais pour lui, tout le monde n'a pas la chance d'avoir des parents comme toi wink


Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Merci Shaolin,
Oui, je vais essayer de lui faire comprendre. Il a déjà  arrêté sans rien et a repris au bout de 3 mois. Il était donc sur de pouvoir sans passer dès qu'il le voudrait. Là , je crois qu'il a compris que si on reprend à  chaque fois, c'est qu'on arrive pas à  s'en passer. Ce que je voudrais surtout, c'est que parrallèlement, il recontruise quelque chose de solide. Mais, ce qui

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Ah, j'ai cliqué trop vite. Ce qui m'ennuie, c'est que je ne suis pas sure qu'il ne m'embarque pas encore une fois dans des "mithos". Je sais qu'il ne supporte pas de me décevoir.

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour,
J'ai vu plusieurs fois qu'il était question de "lune de miel de la méthadone". Pouvez-vous m'expliquer ce qu'il en est, combien de temps cela dure ?
Gaspardo

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2300
Inscrit le 08 Aug 2008
9951 messages
Et bien disons (pour faire simple, car ce n'est pas facile d'expliquer a une personne qui ne consomme pas d’héroïne, mais je vais faire de mon mieux) et je reprécise que tout le monde n'en as pas, et qu'elle dure plus ou moins longtemps en fonction des individus et du dosage initial (surement).

Le fait de passer a une héroine comme je le disais qui tourne entre 5% et 15% de pureté, a la méthadone qui elle est fabriqué en laboratoire et qui est un opioïde assez puissant, et c'est aussi un nouveaux produit pour l'organisme.

Note : Comme toutes les drogues ou substance psychoactive, c'est surtout très bien au début, ensuite ca l'est moins, le corps s'y habitue, du coup dans la drogue on recherche plus ou moins toujours les effets du "début", et on peu aussi un peu dire que chaque drogue a un peu sa "lune de miel".

Fait qu'au début, après la prise on ressent le même "plaisir" que quand on consomme de la bonne héroine (je schématise vraiment hein, les effets sont pas vraiment comparable, mais y a des similitudes)

Et donc on appelle communément cela la "lune de miel de la méthadone", comme si on tombais subitement "amoureux" (waow les métaphores ^^) d'un nouveaux produit et bien meilleur.

Personnellement, ma lune de miel a durer plusieurs semaines (plus de 2 mois), ou 1h après avoir bu ma dose de méthadone, si je voulais faire quelque chose, j'avais une patate d'enfer, et si je voulais glander dans mon canapé, je piquer un peu du nez (en gros la sensation de bien être qu'on recherche dans l’héroïne).

Et personnellement, c'est justement cette lune de miel, qui dans mon cas m'as fait arrêter d'aller chercher de l’héroïne de qualité médiocre toute façon, après personnellement j'avais prit un choix radical qui fut d'effacer l'intégralité des numéro de téléphone de ma carte SIM, et de ne plus fréquenter personnes qui consommé de la came (plus tard j'ai revu des gens et fait quelques extras, mais très peu sur 10ans)

Bref au final, cette période permet de ne plus avoir a courir après l'argent, de ne plus être en manque, de reprendre une vie plus normale, et petit a petit, soit de se stabiliser et ne plus bouger, soit d'entamer un sevrage (comme dit précédemment).

Après chaque personne a différent ressenti vis a vis de la "lune de miel", c'est déjà  plus difficile pour les injecteurs, car la prise de méthadone ne comble pas le besoin du "geste" (mais c'est particulier).

Après il faut aussi avoir de bonne relation avec son addicto, si le dosage méthadone de départ est trop bas ne pas hésiter a le dire (une personne sous dosés, la méthadone ne tiendra pas 24h et sera surement plus sujet a avoir envie de choper de la came)

Après ton fils a prit de la méthadone mais pas de façon répéter et pas toujours au même dosage, la si il est admis dans le protocole, il devra chaque matin aller au centre prendre son dosage devant des infirmières, faire des contrôles d'urines, être encadrer pour dire le dosage est correct, si les envies sont encore la, etc ...

Ensuite une fois que la confiance est bien établi, et que l'addicto estime que la personne peu s'auto-gérer, la personne se ferra faire ses ordonnances par un médecin de ville, et ira chercher sa méthadone a la pharmacie et la soit elle prendra sa méthadone a la pharmacie, soit parfois cette étape est sauté et la personne la prendra chez elle, comme n'importe quel traitement.

(Y a aussi des exceptions, par exemples des personnes qui n'ont pas eu l'étape de venir prendre la méthadone au centre, et on eu directement la possibilité de la prendre chez elle, c'est comme tout y a des exceptions ou des protocoles moins strict dans certains endroits)

Voila "grosso modo" en espérant avoir était assez clair merci-1

LLoigor

Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Bonjour.

Pour ma part, tout a été très vite.
Rendez vous en une semaine, puis:

Tous les jours pendant une semaine avec contrôle urinaire uniquement le premier jours pour verifier que je prenais bien des opiacés. Je n'en ais jamais eu après.

Au bout d'une semaine, on m'a donné mon traitement (Méthadone) pour deux semaines a chaque fois.

Au bout de 8 mois, j'ai eu l'autorisation pour les gélules, donc ordonnance et pharmacie, avec chevauchement possible (soit un mois de traitement), ce qui permet de bouger plus longtemps.

Et s'il me fallait partir plus, on trouverait un arrangement avec doublage des doses, ou transfert temporaire sur un autre centre.

JE cite mon cas. J'ai 57 ans, un boulot et je suis Papa avec garde alternée. Ça m'a peut être ouvert plus rapidement les portes. Et c'est mon médecin du travail qui m'a dirigé sur mon centre.

Çà  c'est très bien passé de ce coté la et je ne consomme plus rien depuis une année, sans envie ni frustration, pas défoncé, et bien dans ma peau.

J'ai commencé a 40mg et je suis maintenant a 8mg, sans beaucoup de motivation pour descendre plus bas maintenant que l’hiver approche.
J'ai tout mon temps, et je vais a merveille.

Rico

Dernière modification par Ricoson (12 septembre 2013 à  20:32)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1930 messages
Blogs

Gaspardo a écrit

Ce qui m'ennuie, c'est que je ne suis pas sure qu'il ne m'embarque pas encore une fois dans des "mithos". Je sais qu'il ne supporte pas de me décevoir.

Salut Gaspardo,

Je viens de découvrir ton fil et je remercie au passage tous ceux qui t'ont apporté des réponses "en or" car finalement assez rares d'accéder à  une telle qualité d'information concentrée ici sur un sujet aussi galvaudé et diabolisé, merci pour ça à  Fil, Lloigir, Shaolin et Rico.
Bien évidemment, c'est un sujet extrêmement vaste que tu soulèves ici qui pose un tas de te questions complexes.... j'espère que tu pourras trouver auprès de nous des éléments de réponse qui t'aideront à  gérer cette situation.

Je reconnais que ce n’est pas une situation facile et que souvent l’ignorance fait aussi d’énormes dégâts. Beaucoup de représentations sociales sont en jeu et je rebondis sur l'échange que tu as eu avec Lloigor concernantla drogue qui transforme ton fils.

A mon sens, la première chose à  intégrer pour une mère prise malgré elle dans ce tourbillon, c'est de remettre les choses à  leur juste place et à  en apprécier leur valeur réelle.  Ca ne peut qu’aider d’avoir un regard juste sur la situation et faire la part des choses, pour ne pas rester dans des visions fantasmatiques.
Je vais te donner un exemple parlant. J'ai déjà  vu une situation d'une femme qui reprochait beaucoup à  cause de son fils de prendre de l'héroïne : elle s’inquiétait énormément (normal), elle vivait un drame et se déclarait victime de ce « fléau »  alors qu’elle n’a même jamais remarqué que l'homme avec qui elle vivait était traité par oxycontin (à  quelques liaisons carbone près la même molécule que l’héroïne) depuis des années, et elle n'a même jamais fait le rapprochement...

  "L'héroïne". Rien que le mot fait parfois frémir et renvoie à  tout un imaginaire de marginalisation totale, d'overdose, de sang, et toujours associée à  des images de déchéance absolue etc... alors que trop de personnes oublient que ce n'est qu'une molécule issue de la pharmacopée, comme tant d'autres, vendu légalement en pharmacie pendant quelques dizaines d'années…

Prenons un exemple des années 80.Quand j'étais gosse (en CM2 de mémoire), parfois un officier de police venait faire dans l'école une genre de petite conférence de prévention sur les drogues. L'idée de l'époque était certainement de "faire peur" en montrant des "choses sensationnelles".

Je revois encore la scène de l’officier commentant une série de diapositives nous montrant des jeunes filles livides de 13 ans au look prostitutif, pliées en deux dans des chiottes de la gare de Berlin autour d'une seringue, les bras tout bleus, à  demi ensanglantée prêtes à  tout pour s'envoyer la mort."  …. Ce flic commentait ces images qu’il projetait pour « montrer la drogue » comme responsable de l’état de ces fillettes,  comme le fléau ultime.

Il ne lui était même pas venu à  l’esprit, dans sa vision des choses, que la drogue pouvait être en fait une conséquence et non la cause de tout ça… que ces filles n’avaient peut-être pas atterri là  par hasard, qu’il y avait certainement d’autres raisons beaucoup plus profondes pour expliquer leur vécu et pourquoi et comment des filles de douze ans avaient échoué dans la prostitution (abandon, cellule familiale en crise, inceste)…  pour certaines personnes qui refusent de voir, il est certainement plus facile de tout mettre sur le dos de la drogue plutôt que se confronter à  la réalité, à  savoir que ces filles avaient été certainement abandonnées à  leur sort, à  la rue et à  l’exclusion et qu’elles prenaient peut être de la came pour s’échapper un peu de tout ça… 

Bref, tout cela pour dire que ton fils a certainement des soucis et que la prise de stupéfiants n’en est que le révélateur… il serait vain de croire le contraire, que tout va bien et que le seul problème c’est que la drogue et rien que la drogue.

Beaucoup de gens (usagers y compris) ont tendance naturellement à  inverser  cause et  conséquence, parce que oui, c’est plus simple d’avoir un bouc émissaire qui permet d’éviter la confrontation avec ce qui est vraiment douloureux…..

et c’est aussi ce qui explique, en partie, pourquoi les sevrages ne marchent jamais : le problème étant ailleurs, le retrait du produit ne peut rien résoudre…

A mon sens, pour commencer à  se sortir de tout ça, il est primordial de regarder les choses comme elles sont et d’accepter que « la drogue » n’est pas le problème tout au mieux une « solution de précarité » à  une douleur plus vaste…

Ca permet de pas se tromper de combat et ça évite de pédaler dans la semoule pendant X années... ca permet aussi de porter un autre regard sur celui qui consomme et d'éviter de tomber dans l'écueil des reproches typiques à  l'encontre de l'usager (manque de volonté, vice, égoïsme) pour etre plus proche de sa réalité (souffrance, manque, besoin).

Dernière modification par ziggy (13 septembre 2013 à  03:35)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Bonjour.

Bref, tout cela pour dire que ton fils a certainement des soucis et que la prise de stupéfiants n’en est que le révélateur… il serait vain de croire le contraire, que tout va bien et que le seul problème c’est que la drogue et rien que la drogue.

@Zig, sans penser, "la drogue, rien que la drogue", il se peut aussi que l'on consomme sans spécialement avoir un soucis ou problème, mais par simple hédonisme, dans la recherche d'un encore "plus".
Hendrix n'avait pas spécialement de soucis cognitifs, mais le LSD lui a servis de tremplin pour développer son savoir faire et son grand talent.

L'UD vu toujours comme une personne trainant derrière elle tout un tas de soucis psychologique devient pour MA part, un peu une caricature.

J'ai pas envie de passer du méchant toxico, au dépressif chronique et bi-polaire. C'est trop réducteur.

Maintenant, il est certain que l'utilisation des produits peut déclencher ou révéler des choses enfouis qui se mêlent alors avec la dépendance.

@Gasparo, ne t'inquiète pas, car cette réflexion ne change rien a la situation de ton fils, et c'est par la thérapie et le langage qu'il trouvera réponse a ses réflexions.

Mais, c'est peut etre un peu HS.

Rico et son plaisir a l'anti thèse...


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour à  tous,
Et merci à  tous pour votre aide et vos explications. lloigor , nickel, j'y vois un peu plus clair.
Ziggy, même si je n'ai pas été claire là -dessus dans mes explications, je sais bien que mon fils a des problèmes et que la drogue ne lui est pas tombé dessus comme ça par hasard. Elle est dans le milieu d'une fratie et pour le moment le seul addict et c'est toujours celui qui a été excessif, border line et ceci n'est pas sans raison. J'imagine qu'il y a une accumulation de choses qui font qu'il est plus fragile psychologiquement que les autres. Son papa et moi nous sommes séparés quand il était très jeune, mais sa soeur ainée a vécu la même chose et même plus difficile car son père la rejetait. Elle et son frère étaient très proches mais là , toute la fratrie en a marre en disant que tous les projecteurs sont toujours sur lui et que s'il n'est pas au centre de mes préoccupations, il ne supporte pas.
Bref, je suis un perdue dans tout ça, très épuisée. J'ai l'impression que plus je me bat pour l'aider et le sortir de sa m... plus, il s'enfonce et m'enfonce avec.
Et j'en ai marre d'aller consulter à  droite, à  gauche pour essayer de trouver une solution pour l'aider. Au moins sur ce forum, je suis face à  des personnes qui savent de quoi elles parlent et ne me diront pas au revoir en me tapotant dans le dos en me disant un bon courage compatissant (tout en pensant au fond d'eux-même qu'ils sont à  l'abri de ce type de situation, qu'elle ne pourrait pas leur arriver).
Voili, voilou, mes humeurs du petit matin. Ce week-end, on fête l'anniversaire de son frère, il n'y aura que lui qui sera absent. En même temps, ce n'est pas plus mal car ils n'ont pas encore digérés la perquis du début de semaine...
Bonne journée à  tous.

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Gaspardo, j'ai été toxico de l'age de 24 ans a 30 ans, et mon père ne m'a jamais lâché ni rejeté.

J'étais indépendant mais il savait très bien que je dealais beaucoup pour en prendre autant.
Il était toujours la.
Et puis, quand j'ai lâché l'affaire, j'ai passé un an et demis dans ma famille a les rendre fous.

Ma Mère avait un cancer au sein et commençait a me mettre un peu a la marge, mais lui, il était toujours la pour tout. Il était impassible, mais souffrait tellement qu'il consultait en cachette de tous un Pshy m'a avoué ma mère après son décès. Il avait mal au ventre, a la limite de l’ulcère.

Et je lui en ai fait de toutes les couleurs, tu ne peux pas imaginer (boulot dans sa boite ou je me suis fait virer tellement j'avais pris de Benzos)..... Mais il était la. Toujours prêt comme le petit cheval blanc.
Lui tout seul et puis devant, même dans le mauvais temps.
Qu'il avait donc du courage......

Mais il m'a vu m'en sortir pas a pas malgré tout, et n'en a jamais fait une fierté, alors qu'il aurait pu ouvrir sa gueule pour en criant. "Voyez bien, j'avais raison".

Gaspardo, j'ai rechuté 23 ans après, mais c'est plutôt rare une rechute aussi tardive. Tous ceux qui ont arrêtés avec moi et que je vois toujours (une dizaine) n'ont jamais remis la tète dedans...

Dernière modification par Ricoson (13 septembre 2013 à  09:15)

Reputation de ce post
 
Ton post m a touchee Ricoson...Melodynelson
 
Merci, pour toutes ces paroles réconfortantes
 
je suis tres emue aussi,

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Merci Ricoson, Tout ce que vous me dites sur ce forum m'aide à  comprendre mon fils. Et surtout à  avoir un autre regard sur lui. P... que la vie peut-être belle et si dure par moment ...

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1930 messages
Blogs

J'ai pas envie de passer du méchant toxico, au dépressif chronique et bi-polaire. C'est trop réducteur.
...

Bien sur, surtout que tu sais que je suis le premier à  défendre le fait que pas mal de personne tapent de la came par plaisir de temps en temps - comme l'alcool - et que seul une minorité devienne vraiment dépendant

et c'est de ceux là  dont je parle...   

là  c'est toi qui caricatures un peu mon discours  car plus sérieusement, je n'ai jamais parlé de "Dépressif chronique + bipolaire ?"  ça ferait déjà  lourd, et il en faut vraiment pas tant !

Pas besoin d'aller chercher de l'hyperpathologie, à  mon sens, une simple anxiété généralisée est déjà  un super terrain favorable à  la dépendance... enfin -  terrain déjà  suffisamment glissant.

Bien sur, dans la conso, il y a du plaisir, il y a même presque que ça au départ, et le contraire serait absurde. Qui aurait envie de se foutre la dedans si il n'y avait pas du pur plaisir à  la source?

Ca me parait tellement implicite à  la chose qu'il me semble absurde de l'écrire...

mais si je dois parler de mon vécu et de tous ces gens que j'ai eu la chance de rencontrer depuis 20 piges dans la fonfon, un peu partout aux quatres coins de la France et de navarre, j'admets avoir rencontré sur la route pas mal de "consommateurs heureux et festifs"... de purs jouisseurs... qui prenaient de tout, pour le plaisir d'etre bien en vie...

par contre, je me dois aussi d'admettre que la plupart de ces hédonistes, je les ai pas retrouvé en grand nombre, de l'autre côté du mur, celui ou il faut taper de la came matin midi soir pour garder forme humaine... 

je remarque que les hédonistes - ils étaient plus vraiment de la partie quand la défonce tourne à  autre chose, quand ca devient un peu plus "glauque", quand la fête s'arrête et que la manie commence, ce moment ou les discussions tournent en rond et ne parlent que de ça, base sur base, shoot sur shoot, que y a plus grand chose à  raconter à  part came came came et que y a plus beaucoup de nanas juste came came came et manque manque manque, en rond, chaque jour... c'est franchement pas la joie de vivre, si ?

C'est comme avec la tise: faire une chouille avec les potes et se mettre une trempe de temps en temps - c'est aimer la vie - mais être bourré tout seul au pastaga à  09h30 le lundi matin, ca me semble pas du meme registre...

je vois la meme chose avec l'hero.  Ce que j'essaie de dire, c'est que la came (tout comme l'alcool), je ne suis pas certain qu'on puisse rester dedans des années et des années par hasard ou par simple plaisir... ca me parait plus complexe que ça -  même si il y a encore aussi toujours un peu de plaisir dans l'addiction... au moins le plaisir de se soigner le matin, c'est déjà  ça, tu me diras.

Et meme si j'ai connu des "hédonistes" qui se sont cassés la gueule avec l'hero, je remarque qu'ils s'accrochent un peu mais que ca dure jamais bien longtemps, qu'ils arrivent toujours à  s'en sortir... mais c'est complexe.

J'ai quand même du mal à  croire qu'on puisse faire des parcours de 20 piges de came et de dépendance quotidienne (attention je parle pas de metha là ) , tout comme des alcoolismes long, sans avoir quelques bonnes raisons d'y être..... mais je me trompe certainement.


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Ce soir, suis en vrac. ca fait quatre jours que j'essaie de joindre mon fils (ou sa copine) par tél. Pas un ne me répond. La dernière fois que je l'ai vu, il me disait vouloir sans sortir. En général, qd il ne me répond pas pendant plusieurs jours, c'est mauvais signe.
En plus, en rentrant, il y avait un courrier de l'ordre des avocats de la région où il se trouvait l'hiver dernier. Je ne sais pas encore dans quelle histoire il s'est mis.
J'en peux plus, sa soeur et furieuse, me dit qu'il lui a bouffé sa jeunesse.
J'ai l'impression de vivre un cauchemar. Désolée de tout vous lacher comme ça ...

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Non, @Ziggy, tu as en grande partie raison.

Pour la came, presque pas de doute, et quelques rares exceptions qui consomment une fois par mois.
Pour la tise, c'est quand même différents pour certains. Il y a plus de nuance.

Désolé mais je n’ai pas voulu caricaturé ton discours.
Je voulai juste insister sur le fait qu'au début, ça n'a des fois que des raisons toutes simples et qu'il n'est pas toujours besoin de chercher midi a quatorze heures.
Après, çà  devient de plus en plus compliqué.

T'inquiète Ziggy, on est  sur la même longueur d'onde.

J'ai carrément évolué largement sur ma vision et mes concepts.......
Mes  six semaines de vadrouilles m'ont appris un tas de truc....

@Gaspardo, nos postes se sont croisés et je n'avais pas lu le tien quand je répondais a Ziggy.
Tu ne peux pas faire a sa place. Dis lui que tu es la, prêt a l'aider, mais que tu ne peux pas faire a sa place.

Il faut que tu te ménage un coin a toi. Excuse mes conseils a 100 balles, mais il faut que tu prennes du recul.

Rico.

Dernière modification par Ricoson (13 septembre 2013 à  19:21)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages

Gaspardo a écrit

Désolée de tout vous lacher comme ça ...

Pourquoi, on est là  pour ça aussi wink
Si ça te fais du bien, vas y, lâche toi!

Je croise les doigts pour toi, et pour qu'il n'y ait rien de grave.
Mais n'oublie pas de penser à  toi aussi, prend du recul comme tu disais, même si ce n'est pas toujours facile.

En tout cas, on est là , et tu ne soules personne avec tes soucis, ne t'inquiète pas pour ça smile

Amicalement


Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour,
J'ai eu mon fils 10 seconde samedi après-midi au tél. Il devait me rappeler. Mais toujours pas de news. j'ai bien peur qu'il n'ait replongé ...
Je vous tiens au courant.

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Bonjour,
Mon fils est "réapparu hier soir" et  m' appelé pour me demander s'ils pouvaient dormir à  la maison lui et sa copine hier soir. Il a son premier rendez-vous ce matin au centre de notre ville. je crois qu'il avait peur de ne pas se réveiller.
Il n'a quasiment pas dormi de la nuit et me dit que c'est du à  la méthadone, que pour le moment, il n'arrive pas à  dormir.
Qu'en pensez-vous, est-ce un des effets ? Peut-être un problème de dosage car si j'en crois ses dires, il prendrait maintenant de la méthadone qu'il achète à  droite à  gauche en attendant le traitement légal du centre.
Gaspardo

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Bonjour Gaspardo.

Il a son premier rendez-vous ce matin au centre de notre ville. je crois qu'il avait peur de ne pas se réveiller.

Deux bonnes nouvelles.

Le rendez vous. (le premier pas)
Ta référence. (Quand ils veut se soigner, il a en toi un soutien affirmé)

Et ta posture se suffit. Pas la peine d'en rajouter. Quand il aura besoin de ton aide, il sait que tu es la.

Tu peut prendre un peu de recul. C'est parti vers (on verra bien).

Rico.


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice à la retraite
France
000
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Salut Gaspardo salut

C'est une super nouvelle tout ça, je suis vraiment contente pour toi, pour vous.
Comme dit Rico, il sait que tu es là , ça en plus d'une vrai aide dans un centre adéquate à  sa situation, c'est un grand pas pour lui.
Pour le dosage, je ne pourrais pas vraiment te dire, mais c'est vrai que quand tu en prends à  droite à  gauche, c'est pas l'idéal. Tu prends ce que tu peux trouver, et n'as pas forcément le dosage nécessaire.
Peut être que ses difficultés à  trouver le sommeil étaient dûes à  une appréhension de sa part pour ce fameux rendez vous.
Moi aussi à  l'époque, je me demandais un peu dans quoi je m'engageais, et comment j'allais être accueillie et aidée, c'est normal.

Ne t'inquiète pas outre mesure, et attends de voir ce qu'a donné le rendez vous.
Et puis, ils savent ce qu'ils font et ce qu'il faut faire dans ce genre de structure.

On attends de vos nouvelles à  tous les deux wink
A très vite.

Amicalement.
Reputation de ce post
 
T'as toujours les mots qui réconfortent

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Merci Ricoson et Shaolin,
il est allé au centre ce matin. Il a eu un entretien puis un examen médical qu'il devait avoir plus tard mais à  priori, une place s'est libérée dans la matinée. Il part aux vendanges et doit prendre rendez-vous pour son retour. Il ne se sent pas bien. J'ai juste hâte qu'ils partent, normalement, je les emmène à  la gare ce soir. j'avoue que ça va me faire un peu de vacances.
A+

Hors ligne

 

BoilingBlood 
PsychoHead
100
Inscrit le 02 Feb 2013
1288 messages
J'Espère que ça te fera du bien de pouvoir prendre un peu de repos!
Ils partent au vendanges sans traitement?

Hors ligne

 

Gaspardo
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 10 Sep 2013
154 messages
Non, elle prend du subutex et lui aurait récupéré de la méthadone. Il me dit ne plus avoir rien pris depuis une dizaine de jours ...
Je n'en suis pas tout à  fait sure.
Oui, j'espère oublier tout ça pendant un peu de temps et j'espère surtout que ça va le calmer et le détendre un peu. Ca va surtout le sortir de toutes les embrouilles dans lesquelles il s'est embarqué depuis le printemps.   smile

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire


Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Problème transaction btc
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Gérer sa consommation - Le risque de depression respiratoire aux opiacés est influencé par...
Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Market - Url de Versus ?
Il y a moins d'1mnCommentaire de diamond2klo dans [Anonymat et sécurité...]
(10 réponses)
 Forum 
Effets secondaires - Switch metha qui me deprime
Il y a moins d'1mnCommentaire de Mista dans [Méthadone...]
(22 réponses)
 Forum 
Médecin - Avancer en âge et consommer des drogues
Il y a 46mnCommentaire de meumeuh dans [Echanges entre profes...]
(10 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Méthode chinoise adaptée au kratom
Il y a 56mnNouvelle discussion de Niconico dans [Kratom...]
 Forum 
Tout savoir sur la cocaine
Il y a 57mn
1
Commentaire de meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
(8 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Votre ressenti du sevrage du Kratom
Il y a 1hCommentaire de Niconico dans [Kratom...]
(5 réponses)
 Forum 
CWE qui moisit ??
Il y a 2hNouvelle discussion de 0piaC dans [Opiacés et opioïdes...]
 Forum 
Expériences - Codéine De Rue?
Il y a 2hCommentaire de L'Apoticaire dans [Codéine et dihydrocod...]
(3 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 4h
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(47 commentaires)
 Blog 
[Video] Mode Moine Psychédélique
Il y a 5hCommentaire de Psilosophia dans le blog de Ledayuum
(2 commentaires)
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 1j
32
Commentaire de meumeuh dans le blog de Papaseul
(362 commentaires)
 
  QuizzZ 
Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
Dernier quizzZ à 14:12
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
KingBlobTheSeventh, Niconico, projeccao, romg69170, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Gros soutien (pas pour TOUS les mots)/L'Apo dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 7h)
Le cannabis casse les cravoing de stimulants. Fil dans [forum] Tourner en rond…..
(Il y a 8h)
C est un isr pas un isrs. Ocram dans [forum] Prise de truffes = Tolérance au 4-HO-MET ?
(Il y a 19h)
Pas de SS avec un combo isrs et Mdma. Ocram dans [forum] avoir des effets avec la md sous antidépresseurs
(Il y a 1j)
les insultes c'est carton rouge - MM dans [forum] crise d angoisse seresta
(Il y a 2j)

Pied de page des forums