Une solution pour les sueurs liées à  la métha / PsychoACTIF

Une solution pour les sueurs liées à  la métha

Publié par ,
9764 vues, 11 réponses
psychoniac 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 01 Feb 2013
252 messages
Blogs
Salut tout le monde,

Je post ici pour vous donner le nom d'un médoc qui m'a beaucoup aider par rapport à  la forte transpiration que j'avais à  cause de mon traitement.
Ma doc m'a prescrit du Ditropam, j'en prend trois par jour et franchement la différence est net, depuis que j'ai commencer à  prendre ce médoc je n'ai plus du tout de sueur.

Et c'est vraiment appréciable, car je me souviens de certains moments où ça me coulait à  grosses gouttes sur le visage, et ça me faisait me sentir mal à  l'aise quand je devais rencontrer d'autres personnes où même dans le métro les gens se demandent ce qui ne va pas.

Enfin voilà  je voulais transmettre l'info.

A bientôt demon1
Reputation de ce post
 
Merci pour l'info et le témoignage. Pierre

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11600
Inscrit le 22 Feb 2008
9001 messages
Blogs
Bonjour, c'est un atropinique qui comporte quelques précautions d'emploi et contre indications.
Amicalement

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANSM - Mis à  jour le : 27/09/2012

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

DITROPAN 5 mg, comprimé sécable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Chlorhydrate d'oxybutynine .............................................................................................................. 5,00 mg

Pour un comprimé sécable.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE

Comprimé sécable.

4. DONNEES CLINIQUES

4.1. Indications thérapeutiques

Adultes et enfants de plus de 5 ans :

Incontinence urinaire, impériosité urinaire et pollakiurie en cas d'instabilité vésicale pouvant résulter d'une hyperactivité vésicale idiopathique ou d'atteintes vésicales neurogènes (hyperactivité du détrusor).

Chez les enfants de plus de 5 ans :

Enurésie nocturne associée à  une hyperactivité du détrusor, en association avec une thérapie non-médicamenteuse, en cas d’échec d’un autre traitement.

4.2. Posologie et mode d'administration


Voie orale.

· Adulte
La dose initiale est de 2,5 mg trois fois par jour; elle sera augmentée, si nécessaire, jusqu'à  la dose minimale efficace permettant d'obtenir une réponse clinique satisfaisante.
La dose usuelle est de 5 mg deux ou trois fois par jour et la dose maximale de 5 mg quatre fois par jour.

· Sujet âgé
Chez le sujet âgé, la demi-vie d'élimination peut être augmentée; par conséquent, la dose initiale est de 2,5 mg deux fois par jour; elle sera augmentée, si nécessaire, jusqu'à  la dose minimale efficace permettant d'obtenir une réponse clinique satisfaisante.
Une dose usuelle de 10 mg en deux prises est généralement suffisante, notamment chez les patients de faible corpulence.

· Enfant (de moins de 5 ans)
L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée.

4.3. Contre-indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé en cas de:

· hypersensibilité à  l'oxybutynine ou à  l'un des excipients,

· risque de rétention urinaire lié a des troubles urétro-prostatiques,

· occlusion intestinale,

· mégacôlon toxique,

· atonie intestinale,

· colite ulcéreuse sévère,

· myasthénie,

· glaucome par fermeture de l'angle ou chambre antérieure peu profonde.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Le traitement par l'oxybutynine devra être évalué au bout de 4 à  6 semaines puisqu'une fonction vésicale normale peut être rétablie chez certains patients.

Le chlorhydrate d'oxybutynine ne doit pas être utilisé dans le traitement de l'incontinence urinaire due à  l'effort.

Le chlorhydrate d'oxybutynine doit être utilisé avec prudence chez les sujets âgés qui peuvent être plus sensibles aux effets de l'oxybutynine, ainsi que chez les patients présentant une neuropathie végétative, une hernie hiatale, ou une autre affection gastro-intestinale sévère, une affection hépatique ou rénale, une tachyarythmie, une insuffisance vasculaire cérébrale.



Après administration de chlorhydrate d'oxybutynine, les symptômes d'une hyperthyroïdie, d'une maladie coronarienne, d'une insuffisance cardiaque congestive, d'une hypertrophie de la prostate, une arythmie cardiaque, une tachycardie, peuvent être aggravés.

L'administration prolongée d'oxybutynine peut entraîner une gêne par diminution du débit salivaire et ainsi favoriser l'apparition de caries, d'une parodontolyse, de candidoses buccales.

En cas d'infection des voies urinaires, un traitement antibactérien approprié devra être mis en place.

Dans des conditions de température environnementale élevée, un traitement par oxybutynine peut conduire à  une diminution de la sudation et entraîner une réponse insuffisante ou inadaptée des mécanismes de thermorégulation, se traduisant par la survenue d'un coup de chaleur. Ce risque est majoré:

· pour les âges extrêmes (nourrisson, enfant, personne âgée),

· et en cas de pathologie chronique (en particulier cardiovasculaire, rénale ou neuropsychiatrique).

Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Associations à  prendre en compte

+ Atropine et autres médicaments atropiniques

Antidépresseurs imipraminiques, antihistaminiques H1 atropiniques, antispasmodiques atropiniques, antiparkinsoniens anticholinergiques, disopyramide, neuroleptiques phénothiaziniques ainsi que la clozapine.

Addition des effets indésirables atropiniques à  type de rétention urinaire, constipation, sécheresse de la bouche…

4.6. Grossesse et allaitement

Grossesse

· L'innocuité de l'oxybutynine au cours de la grossesse n'a pas encore été établie.

· Les études chez l'animal ont mis en évidence un effet embryotoxique aux doses provoquant une toxicité maternelle. Par conséquent, l'utilisation de l'oxybutynine ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

Allaitement

· Chez l'animal l'oxybutynine a été retrouvée dans le lait maternel.
Par conséquent, ce médicament ne doit pas être administré chez la femme pendant l'allaitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à  conduire des véhicules et à  utiliser des machines

L'oxybutynine pouvant provoquer une somnolence ou une vision trouble, l'attention des patients est attirée sur ce risque potentiel, notamment lors de la conduite de véhicules, ou l'utilisation de machines.

4.8. Effets indésirables


Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont de type atropinique: sécheresse buccale, constipation, vision floue, mydriase, tachycardie, nausées, érythrose faciale, agitation et troubles de la miction. Une réduction de la posologie diminue l'incidence de ces effets indésirables.

Effets gastro-intestinaux:

· Nausées, constipation, sécheresse buccale, gêne abdominale, diarrhée, reflux gastro-œsophagien.

Effets sur le SNC et effets psychiatriques:

· Agitation, céphalées, étourdissements, somnolence, hallucinations, cauchemars, effets cognitifs (confusion, anxiété, délire), convulsions.

Effets cardiovasculaire:

· Tachycardie, arythmies cardiaques.

Effets oculaires:

· Vision floue, mydriase, hypertension intra-oculaire, survenue d'un glaucome par fermeture de l'angle, sécheresse oculaire.

Effets rénaux et urinaires:

· Troubles de la miction, rétention urinaire.

Effets dermatologiques:

· Rougeur du visage (plus prononcée chez l'enfant que chez l'adulte), peau sèche, réactions allergiques telles que rash cutané, urticaire et angio-œdème.

4.9. Surdosage

En cas de surdosage peuvent apparaître:

· des signes d'intoxication atropinique: mydriase, agitation, forte diminution des sécrétions, tachycardie, flush cutané,

· des modifications circulatoires (chute de la pression artérielle, insuffisance circulatoire, etc.), une insuffisance respiratoire, une paralysie et un coma.

En cas de surdosage, le traitement est essentiellement symptomatique:

1) Lavage d'estomac immédiat.

2) En cas de syndrome atropinique majeur mettant en jeu le pronostic vital, la néostigmine peut éventuellement être utilisée.

Traiter la fièvre.

En cas d'agitation importante ou d'excitation, injecter 10 mg de diazépam par voie intraveineuse.

En cas de tachycardie, injecter du propranolol par voie intraveineuse.

La rétention urinaire sera contrôlée par cathétérisme.

En cas de paralysie des muscles respiratoires, une ventilation artificielle est requise

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES

5.1. Propriétés pharmacodynamiques

MEDICAMENT UROLOGIQUE / ANTISPASMODIQUE URINAIRE

(G04BD04: Système génito-urinaire et hormones sexuelles).

L'oxybutynine est un antispasmodique de type anticholinergique.

Il diminue la contractilité du détrusor et ainsi diminue l'amplitude et la fréquence des contractions vésicales ainsi que la pression intravésicale.


6.3. Durée de conservation

3 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation

Pas de précautions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur

Plaquette thermoformée (PVC/Aluminium).

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Pas d'exigences particulières.

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

psychoniac a écrit

Salut tout le monde,

Je post ici pour vous donner le nom d'un médoc qui m'a beaucoup aider par rapport à  la forte transpiration que j'avais à  cause de mon traitement.
Ma doc m'a prescrit du Ditropam, j'en prend trois par jour et franchement la différence est net, depuis que j'ai commencer à  prendre ce médoc je n'ai plus du tout de sueur.

Et c'est vraiment appréciable, car je me souviens de certains moments où ça me coulait à  grosses gouttes sur le visage, et ça me faisait me sentir mal à  l'aise quand je devais rencontrer d'autres personnes où même dans le métro les gens se demandent ce qui ne va pas.

Enfin voilà  je voulais transmettre l'info.

A bientôt demon1

Donc visible par les autres ? Extreme quand meme ! Bien sur la suée métha, on est nombreux à  l'avoir mais certainement dans des proportions variées. Fnlement je m'aperçois que j'en ai assez peu et en tout cas personne ne peut le voir... j'ai un pote qui était il ya deux ans à  80mg et qui est resté stabéé plusieurs annes et qui en ont sa claque de cet effet de sueur. Il a diminué doucement, tranquillement... sans galere aucune il est aujourhdui a 5 mg ! Les suées ont diminué (un peu) mais sont toujours super présentes... pas de bol... pour ma part, dans mes dosages quotidiens qui oscillent toujours entre 30 -50 mg selon les vents et les périodes, c'est surtout si je m'active que je peux suer et ça perle parfois de façon abominable et vraiment artificiel mais au quotidien c'est plutôt l'effet de constipation qui accompagne la stabilisation qui me saoule et me laisse penser que ce TSO, aussi sympa soit-il, n'aura pas pour but pour moi de durer une vie, ça c'est claire... sérieux une vie à  osciller entre du bord occlusion et des chiasses, c'est quand meme vraiment pas marant des fois... je dis ça mais heureusement que c'est rarement extreme mais ca arrive quand meme que ca coince sec !

courage à  tous et merci pour l'info

Ziggy


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2300
Inscrit le 15 Sep 2006
15160 messages
Blogs
Psychoniac,
Le ditropan t'a été prescrit spécialement pour les sueurs ? Ce n'est pas un medoc fait pour pourtant ?

Hors ligne

 

psychoniac 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 01 Feb 2013
252 messages
Blogs
Salut Pierre
Oui c'est mon doc qui m'a prescrit ça quand je lui ai parler des problèmes de sueurs que j'avais.
Tu pense que c'est contre indiquer?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11600
Inscrit le 22 Feb 2008
9001 messages
Blogs
Pierre,
effectivement il n'y a pas d'AMM mais c'est un produit qui diminue effectivement la transpiration et qui est parfois prescrit pour , hors AMM. (c'est d'ailleurs signalé mais comme effet secondaire).
Toutefois il faut bien peser les avantages et les inconvénients et ne pas le prendre comme si c'était un simple désodorisant. C'est pourquoi j'ai mis la notice en ligne. A mon avis ce n'est pas un traitement à  banaliser !!!
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

psychoniac 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 01 Feb 2013
252 messages
Blogs
Mais concrétement quels sont les risques à  prendre ce médoc? avec en plus de ma métha ?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11600
Inscrit le 22 Feb 2008
9001 messages
Blogs
Regarde les effets secondaires et méfie toi des associations médicamenteuses.
Amicalement
Reputation de ce post
 
oK merci pour les infos

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

missy.seck 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 04 Oct 2014
2 messages
bonjour j aimerai avoir une reponse a ma question venant d un medecin qui peux me conseiller voila je suis sous traitement metha 50CC depuis 3ans il y a peu de temps j ai failli sans rentrer dans les details je sniff jamais de shoot bref depuis je transpire mais c est horrible es ce parcque j ai surdose et que dois je faire je transpire au visage que si je bouge boire beaucoup ce serait bon ou pas

Hors ligne

 

missy.seck 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 04 Oct 2014
2 messages
c est dur de ne pa penser a cet drogue de merde

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Pour conclure le HS: missy seck tu peux consulter cette discussion, tu auras toutes les réponses: https://www.psychoactif.org/forum/t2190 … tions.html

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2613 messages
La sueur de la metha à  haute dose est un cauchemar !
Ma nana de l'époque ne supportait plus  ( moi non plus d'ailleurs !) !
Par contre , en lisant la notice du médoc, ça ne me donne pas particulièrement envie !
Ça peut paraitre con pour certains ( je sais que d'autres comprennent !) mais ça fait longtemps que je  préfère avoir une conso plus ou moins raisonnée d'hero, que de m'envoyer une association plus ou moins régulière de différents produits ( souvent à  assez haute dose  au bout d'un moment ) comme le font beaucoup de gens ( et comme je l'ai fait aussi à  une époque !) lorsqu'ils sont sous TSO  !
De plus , réduire la metha me semble beaucoup plus difficile que de réduire la came , vu les paliers plus longs et la gestion plus difficile pour ajuster par voix orale ( et du fait de la 1/2 vie de 36 heures !) !

La metha n'a pas le coté anti depresseur / anti anxiolytique d'une bonne dope , donc certains l'associent à  des médocs pour pallier à  ça ( bah oui, on a le droit d'être à  dix mille sous benzos mais etre juste bien sous opiacés , non , ça c'est un crime !!! ) et mine de rien, ça devient vite fait un traitement lourd à  gérer !
Si il y a de l'alcool en plus, là  on est vraiment dans un cocktail qui à  mon sens est bien plus nuisible que l'hero elle même !
Ah mais oui mais c'est légale , alors finalement on accepte ça alors qu'on diabolise toute utilisation d'opiacés ; je trouve cela insensé et d'une mauvaise foi absolue !

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 5jCommentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    20 septembre 2021Commentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 6jCommentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Livre - Drogues et littérature
    22:52Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Drogue info - Qu’elle est votre variété de truffe préféré ?
    Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Addiction - De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    Il y a 56mn
    5
    Commentaire de 3MMCBro dans [Familles, amoureux(eu...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 3h
    321
    Commentaire de ectatrip dans [Conseils généraux de...]
    (2215 réponses)
     Forum 
    Rendre la cocaïne moins corrosive
    Il y a 3hCommentaire de Stelli dans [Cocaïne-Crack...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Forum - Presentations
    Il y a 8hNouvelle discussion de Jonsnow46 dans [Utilisation du site P...]
     Forum 
    Culture - 21 ou 27 °C?
    Il y a 9hCommentaire de MikeO'ryize dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Peyot prêt a consommer ?
    Il y a 9hNouvelle discussion de Updawn dans [Enthéogènes...]
     Blog 
    Dissolution de l’égo, destruction de soi-même, autodestruction
    Il y a 41mnCommentaire de 3MMCBro dans le blog de 3MMCBro
    (4 commentaires)
     Blog 
    Sniff caféine et L-Theanine
    Il y a 9hNouveau blog de Kitsune dans [Tranche de vie]
     Blog 
    Héroïne
    Il y a 12h
    1
    Commentaire de SPUD dans le blog de Cris
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 01:08
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    ChipsOrCrisps nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
     Confection d'un vapo style GVG
    par bilon, le 06 May 2021
    Salut, je voulais apporter ma petite contribution pour celles et ceux qui souhaitent profiter d'un vaporisateur style GVG, sans trop se ruiner. même technique de vaporisation, même efficacité, mais beaucoup moins cher puisqu'il revient aux alentours de 35 euros avec les frais de port. Il faut p...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    merci pour ton temoignage, amour coke et 3 = carnage dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 2h)
    Avec plaisir l’ami dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 2h)
    Merci du soutien, il s’agit d’un tout, relations et décès…. dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 2h)
    Merci beaucoup pour ta réponse, elle me donne force et courage ! dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 2h)
    +1 / Spirit dans [forum] Amie qui commence à partir en couilles (IV de stims)
    (Il y a 5h)

    Pied de page des forums