et apres justament?!

Publié par ,
3565 vues, 2 réponses
avatar
tiziana femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Jan 2014
10 messages
Blogs
salut, je suis en train de descendre la metha (finalement...après des année et des année de consumation de tt gendre speed coke ero, benzo...) avec le système de la bottille,ou système chinoise  (j ai crée un blog aussi sur le site mais je arrive pas a tout décrire..)
je me pose 1000000 de question sur l âpres sevrage...
surtout a la réalité que m explosera obligatoirement a la gueule.. reconnaissante de touts mes année de absence...je m attend a pas de pitié...
bien sure j ai deux enfants que j aime a la mort,c est d ailleurs eaux ma motivation principal....
mait tout le reste me fait un peut paur...
ca existe comme pour les alcolique les centre de alcolique anonime
pour nous toxico? ex toxico...ehin!! :)
merci

Hors ligne

 

avatar
kameo femme
Mi humaine mi animale
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 16 Mar 2012
350 messages
Blogs
J'ai arrêté la metha y'a deux ans, enfin ça fera 2ans le 16juin.
Je "revis", même si quasi tous les jours j y pense...
Exemple hier j'ai rangé/trié ma buanderie : ça m a pris tte la journée(j'ai retrouvé, au passage, des trucs que j'aurai préféré ne pas retrouver...)
Du coup hier soir tension dans les jambes et les muscles : heureusement que je n ai pas retrouvé de metha sinon j'en aurai pris... Bref que de faiblesse dans mon cerveau.

Le gros point positif c'est que je supporte maintenant l'eau sur ma peau, tu sais quand tu sors de la douche que rien que l'air que tu fais en te déplaçant me glacait les os. Aujourd'hui aller dans une piscine en extérieur n'est plus un pb smile
Certes, je ne suis plus dans un cocon mais j'apprécie de me sentir libre de toute substance.
Je l ai aussi fait pour mes deux nains, qui ont été une motivation du tonnerre chez moi wink
Bon courage pour ton arrêt

Hors ligne

 

avatar
Recklinghausen homme
Adhérent PsychoACTIF
France
champi vert2champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,

J'avoue à avoir quelques difficultés à comprendre de quoi s'était fait cette réalité censée exploser proche de ton visage ?

J'ai bientôt 46 ans et je dois avoir pas moins de 33 ans de consommation de diffèrents psychotropes plus ou moins légaux.

Et j'ai toujours vécu dans la réalité ( tout comme toi, j'imagine ). C'est à dire que j'ai eu des moments de grâce et des moments où j'avais l'impression d'être " au fond du trou ".

J'ai plusieurs enfants et encore plus à l'heure actuelle ( la joie des familles recomposées ), j'ai toujours eu l'impression de faire ce qu'il fallait mais je ne doute pas qu'ils apporteront de la critique sur mon éducation.

Mais il n'y a que peu à voir avec les produits que je consomme !!!

Aujourd'hui, je suis à 80 ( bientôt 90 ? ) mg d'Oxycodone en ce qui concerne les opiacés ( je consomme d'autres médicaments, ma santé étant ce qu'elle est ) et je n'ai pas l'impression que la prise de ce psychotrope me projette hors de la réalité.

A l'heure actuelle, tu es stabilisé avec de la méthadone et un choix personnel pour des raisons qui te sont propres te poussent à tenter de baisser le dosage quotidien, voir pourquoi pas stopper la consommation de cette molécule.

Et celà ne va... Rien changer dans la perception que les autres ont de toi wink

A moins de decompenser ou de vraiment déséquilibrer ton organisme mais c'est un autre débat.

La baisse, voir l'arrêt de la Méthadone peut engendrer certains bouleversements et c'est plutôt du côté de la déprime, voir de la dépression qu'il sera important de rester vigilant.

Je te conseille d'ailleurs de consulter un bon psychiatre car il est possible que tu vives l'abandon de la Méthadone comme une forme de deuil, suivant la durée qu'aura durée ce traitement.

Par contre, tu ne vas pas te réveiller d'un long rêve/cauchemar en abandonnant un médicament wink

Je pense/trouve que tu es bien sévère avec toi même. Ainsi qu'envers la méthadone, que tu sembles considérer autrement que comme un simple médicament ( comme je prends mes médicaments pour le coeur et le diabète par exemple ).

Je me permets de te signaler que ce n'est pas en supprimant la méthadone que tu vas plus t'occuper de ta descendance !!!

Comme je te l'écrivais, c'est juste un simple médicament.
Il ne peut te renvoyer qu'à des moments que tu sembles ne pas apprécier ( voir regretter ) de ta vie, mais c'est le maximum de sa possibilité.

Certains anciens toxicomanes fréquentent les Narcotiques Anonymes, à la maniere des Alcooliques Anonymes ( euh, l'alcool n'est pas une drogue ? Réflexion personnelle ).

A titre personnel, je trouve que c'est plutôt un phénomène mimé sur le fonctionnement sectaire et je trouve qu'il est possible de trouver la félicité sans ce style " d'association ", qui prône l'abstinence absolue comme prémice à toute réflexion.

Mais chaque personne est libre et si tu penses que ce genre de structure peut t'apporter du positif, c'est à tenter ( attention à rester vigilante quand à un eventuel " endoctrinement " ).

Si tu en es à la méthode chinoise, c'est que la dose de Méthadone doit être faible.

Tu es parti de combien de milligramme ? Et quel a été le protocole que tu as pratiqué pour atteindre ton objectif ?

Prends soin de toi,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Pied de page des forums