Epilepsie : le premier médicament à base de cannabis

[b]Epilepsie : le premier médicament à base de cannabis est désormais en vente aux États-Unis[/b]

   

L'Epidiolex, approuvé par la Food and Drug Administration pour le traitement du syndrome de Dravet et du syndrome de Lennox-Gastaut, est le premier médicament commercialisé qui contient du cannabidiol, dérivé du cannabis.

Il a été approuvé en juin dernier par la Food and Drug Administration (FDA), l'agence américaine du médicament. Le premier traitement contenant un ingrédient dérivé de la marijuana, le cannabidiol ou CBD, est désormais en vente aux États-Unis. En effet, depuis ce 1er novembre, l'Epidiolex est disponible pour les patients de plus de 2 ans atteints de deux types d'épilepsie, le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox-Gastaut. Le médicament est une solution orale préparée par la société britannique GW Pharmaceuticals. « Parce que ces patients ont toujours mal réagi aux médicaments disponibles, il existe un besoin urgent de nouveaux traitements visant à réduire la fréquence et l'impact des crises », a déclaré dans un communiqué le PDG de l'entreprise pharmaceutique Justin Gover.
Une réduction des crises avec de faibles doses

C'est la première fois que la FDA approuvait un tel produit pour un usage médical. En fait, le cannabidiol est bien un dérivé du cannabis, mais il ne créerait pas d'intoxication ni d'euphorie (le « high ») chez le consommateur. Si son usage est devenu populaire aux États-Unis pour traiter la douleur, seule son efficacité dans le traitement de l'épilepsie a été appuyée par des preuves scientifiques suffisantes. En mai 2017, un essai publié dans le New England Journal of Medicine montrait comment, à faibles doses, ce médicament pouvait aider les patients atteints d'épilepsie.

Dans l'essai, 225 patients atteints du syndrome de Lennox-Gastaut ont été divisés en trois groupes. Certains ont pris 20 mg d'Epidiolex par jour, d'autres 10 mg du médicament et le reste constituait le groupe placebo. Les patients prenant une dose quotidienne de 10 mg de cannabidiol ont présenté une réduction presque aussi importante des crises convulsives (moins 37 % de saisies) que les patients en prenant 20 mg (moins 42 %). Ils avaient également moins d'effets secondaires tels que de la fatigue, une perte d'appétit, une diarrhée... Seuls sept patients ont au final abandonné l'étude en raison d'effets indésirables.
Des épilepsies difficiles à traiter

« Par rapport aux autres médicaments utilisés pour traiter l'épilepsie, je pense qu'Epidiolex, qui contient 99% de cannabidiol pur, a un meilleur profil d'effets secondaires que beaucoup des médicaments disponibles », a estimé le Dr Orrin Devinsky, chercheur principal de l'étude. Il s'agissait du troisième essai clinique à démontrer l'efficacité de l'Epidiolex pour traiter les syndromes de Dravet et de Lennox-Gastaut. Actuellement, la plupart des enfants et des adultes atteints ne répondent pas aux médicaments sur le marché, car il s'agit d'épilepsies difficiles à traiter.

Néanmoins, la FDA a noté dans sa déclaration d'approbation de l'Epidiolex que des effets secondaires pouvaient survenir, tels que la somnolence, la léthargie, le manque d'appétit, la diarrhée ou des infections, entre autres. De plus, comme pour tous les médicaments traitant l'épilepsie, le médicament sera aussi accompagné d'un avertissement spécial indiquant les risques les plus graves que sont la dépression, les pensées suicidaires, l'agitation, l'agressivité ou les crises de panique.

« Cette approbation nous rappelle que la mise en place de programmes de développement rationnel évaluant correctement les principes actifs contenus dans la marijuana peut conduire à d'importantes thérapies médicales. Et la FDA est engagée dans ce type de recherche scientifique et de développement de médicaments », a conclu le commissaire de la FDA des Scott Gottlieb dans la déclaration d'approbation. D'autres essais devraient donc se développer. Le cannabidiol serait par exemple efficace dans le traitement de la schizophrénie.

https://www.topsante.com/medecine/troub … -et-628966


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Et y a quelques mois de ça en France, on a interdit à des parents de soigner leur fille pour cette même maladie, avec justement du cannabis la laissant ainsi déprerrir.

Bon, peut-être que ça arrivera en France plus vite du coup, si ils prenent exemple on sait jamais... Perso ça me ferait nettement moins peur de voir des membres de ma famille prendre du CBD plutôt que du clonazolam tous les soirs, qui leur cause de gros problèmes de mémoire pas très rassurants...

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

Effectivement, la faible toxicité et surtout le fait que ce cannabinoïde puisse mieux fonctionner que tout le reste permettent aux médecins de prescrire chez l'enfant.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Je relance d'une case pour rappeler que le CBD seul n'est pas le plus efficace.

https://www.blog-cannabis.com/2018/09/0 … et-isolat/

L’huile de CBD à spectre complet dans le traitement de l’épilepsie

Toutefois, une nouvelle recherche montre que l’huile de chanvre contient tous les autres cannabinoïdes du cannabis (sans compter le THC ) est encore plus efficace dans le traitement de l’épilepsie. Les résultats ont été découverts par des chercheurs brésiliens qui ont étudié les effets du CBD, entre 2013 et 2017 sur les patients atteints d’épilepsie. Les résultats ont été publiés dans le Frontier Journal of Neurology.

Selon l’étude, 71 personnes, une proportion des patients traités avec les extraits d’huile à spectre complet, a signalé une amélioration de leur état. Comparativement à seulement 36 chez ceux traités avec de l’huile pure de CBD. L’huile de CBD à spectre complet, fonctionne avec les endocannabinoïdes (petites molécules qui activent les récepteurs cannabinoïdes).

Cette étude montre que l'entourage effect est plus profitable pour les patients :

https://www.frontiersin.org/articles/10 … 00759/full

This meta-analysis paper describes the analysis of observational clinical studies on the treatment of refractory epilepsy with cannabidiol (CBD)-based products. Beyond attempting to establish the safety and efficacy of such products, we also investigated if there is enough evidence to assume any difference in efficacy between CBD-rich extracts compared to purified CBD products. The systematic search took place in February/2017 and updated in December/2017 using the keywords “epilepsy” or “Dravet” or “Lennox-Gastaut” or “CDKL5” combined with “Cannabis,” “cannabinoid,” “cannabidiol,” or “CBD” resulting in 199 papers. The qualitative assessment resulted in 11 valid references, with an average impact factor of 8.1 (ranging from 1.4 to 47.8). The categorical data of a total of 670 patients were analyzed by Fischer test. The average daily dose ranged between 1 and 50 mg/kg, with treatment length from 3 to 12 months (mean 6.2 months). Two thirds of patients reported improvement in the frequency of seizures (399/622, 64%). There were more reports of improvement from patients treated with CBD-rich extracts (318/447, 71%) than patients treated with purified CBD (81/223, 36%), with statistical significance (p < 0.0001). Nevertheless, when the standard clinical threshold of a “50% reduction or more in the frequency of seizures” was applied, only 39% of the individuals were considered “responders,” and there was no difference (p = 0.56) between treatments with CBD-rich extracts (97/255, 38%) and purified CBD (94/223, 42%). Patients treated with CBD-rich extracts reported lower average dose (6.1 mg/kg/day) than those using purified CBD (27.1 mg/kg/day). The reports of mild (109/285 vs. 291/346, p < 0.0001) and severe (23/285 vs. 77/346, p < 0.0001) adverse effects were more frequent in products containing purified CBD than in CBD-rich extracts. CBD-rich extracts seem to present a better therapeutic profile than purified CBD, at least in this population of patients with refractory epilepsy. The roots of this difference is likely due to synergistic effects of CBD with other phytocompounds (aka Entourage effect), but this remains to be confirmed in controlled clinical studies.

Dernière modification par Mister No (09 novembre 2018 à  08:57)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

4
[ Sativex ]
Guerre des prix sur le premier médicament à  base de cannabis 
[Dernier message : 06 juillet 2015 par Mister No]

6
[ Sativex ]
La commercialisation du Sativex, médicament à  base de cannabis, bloqué 
[Dernier message : 29 juillet 2015 par ItsMe]

1
[ Santé ]
Un médicament contre l’hépatite C à  base de cannabis 
[Dernier message : 27 févier 2017 par y091792k]



[ QuizzZ ]
Evaluer votre dépendance au cannabis
10646 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - flux rss Flux RSS