Psychoactif
DOC, pour le meilleur et pour le pire... / PsychoACTIF

[ DOC ]
DOC, pour le meilleur et pour le pire...

#1 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
31 août 2019 à  00:57
Deux sessions, à un mois pile d’intervalle. Session 1, à 2,5 mg. Session 2, à 5 mg.

Par manque de temps, et aussi parce que mes souvenirs sont à la fois nombreux et confus, je ne rédigerai pas un "beau texte", si toutefois j’ose avoir quelques prétentions littéraires; je présenterai plutôt ce TR sous formes de notes éparses, principalement au sujet de la session 2 (quand je ne le précise pas, mes descriptions concernent les sessions 1 et 2).

- première et second fois : les effets commencent à se faire sentir, avec subtilité, précisément au bout d’une heure, ni plus ni moins; les deux sessions ont duré 24 heures chacune, ce à quoi je suis habituée et ce qui ne constitue pas un problème (sauf en cas de bad trip).

- parfois, j’ai très froid, parfois j’ai très chaud. J’ai des suées, je tremble. J’ai soif, également, je bois souvent, j’apprécie l’eau fraîche du frigo, autant que le sorbet au citron du congélateur.

- le côté stimulant (et non relaxant) peut être gênant par moments, on aimerait pouvoir se détendre, se reposer, faire une pause. Encore plus vrai en cas de surdosage (session 2).

- acuité visuelle renforcée, tout semble lumineux, éclairé de l'intérieur, contrasté, en haute définition. Il y a des couleurs vives, par flashs et quand je ferme les yeux, comme des éclairs rouges, jaunes, verts, bleus. Les choses ondulent aussi. C’est dommage, je n’ai pas pris le temps, ou je n’ai pas été dans la capacité de mener des observations poussées dans ce domaine sensoriel. Pas d’hallucinations auditives, pas de tests avec de la musique non plus, une expérimentation manquante que je regrette de même.

- je me douche assez souvent, pour me rafraichir et tenter de me ramener un peu à la réalité. Je fais attention à ne pas me brûler avec une eau trop chaude et à ne pas laisser couler l’eau ou tout inonder. La douche est délicieuse, agréable et me procurant plein de sensations. À un moment, je me souviens avoir eu peur de me noyer dans ma baignoire – je m’y étais allongée - et je suis restée vigilante. L’envie de fusionner avec cette eau si magique et toute amicale aurait pu m’amener à la boire ou à m’en asperger, au risque de m’étouffer accidentellement. Sans doute pour cela que j’ai pris plusieurs douches de courtes durées, par crainte de déconner avec l’eau, d’une manière ou d’une autre.

- quelques nausées, proportionnelles au dosage (la deuxième fois, j’ai eu envie de vomir).

- dissolution de l’ego : j’ai l’impression vivace, réelle, de faire partie d’un tout, qu’il n’y a plus de séparation entre moi et mon environnement. Comme dans une communion profonde, vaste, étendue. Je suis tout et tout est moi. D’ailleurs, lorsque je crache un peu dans la baignoire, c’est étrange, c’est comme si rien ne sortait de ma bouche, puisque la notion d’extérieur à ma personne n’existe plus. Par ailleurs, ce vomissement n’est pas vécu de manière négative, il est comme l’expression naturelle de quelque chose… Quoi ? Je ne saurais le dire. Un processus excrétoire qui me ramène à mon animalité biologique, sûrement. Ou un truc du genre.

- à un moment, les longs rideaux mouillés de la douche semblent gluants et tentaculaires, tentacules érotiques dignes du Japon. Je sors vite de là car cette pensée, sensuelle au départ, pourrait virer au cauchemar si je me sentais prise au piège ou dévorée par un monstre (cf cet épisode de Cosmos 1999 - Le domaine du dragon, qui m’avait tant effrayé, étant gosse).
/forum/uploads/images/1567/tentacle-japanese-porn.jpg
- j’ai des pulsions animales, le besoin de me dévêtir, déjà, et l’envie puissante d’un contact sauvage, primal, avec la nature, le sol végétal, l’humus. Ce désir revêt un caractère cultuel, emprunt de fantasmes zoophiles voire scatophiles. Je rêve ainsi de plonger à quatre pattes dans la boue, le purin, dans un enclos au milieu de porcs massifs prêts à me violer. Ça me rappelle la scène du zoo, dans Altered States, film à voir absolument si vous ne le connaissez pas (avec une excellente bande son de John Corigliano). Sauf que je ne suis ni prédatrice, ni violente, ni hématophile, bien heureusement.

https://www.youtube.com/watch?v=NFkPVYvDhrg
 

- très envie de sortir dehors, à poil, en plein Paris, pas longtemps. Je me retiens, je cache mes clés en hauteur, ce qui est assez ridicule car je sais où elles sont. Plus tard, je fini par céder. Pour une brève excursion, car bien qu’en pleine exaltation, j’ai tout de même conscience du danger d’une telle sortie. Je suis nue, une cagoule noire sur la tête, des contentions en cuir à chaque patte, et un collier de bête sur lequel j’ai attaché mes clés avec mon adresse, en cas de problème. Je me faufile dans une ruelle sombre et calme, je marche un peu à quatre pattes le long d’un square, j'aimerais pouvoir me rouler dans la terre (cf ci-dessus). J’ai fait le tour du pâté de maison, je me dépêche de revenir chez moi au bout de 10 minutes, je cours un peu les vingt derniers mètres. C’est curieux, ce mélange ou cette alternance entre folie et lucidité.

- lors des deux sessions, je tiens des propos scabreux, dégoutants, avec une ancienne collègue de travail, à qui j’envoie des messages. Je ne sais pas pourquoi elle, je n’ai aucune attirance sexuelle pour cette jeune fille que je respecte beaucoup quand je suis dans mon état normal. J’imagine que lors de la session 2, j’ai repris et prolongé ce qui avait été commencé pendant la session 1 et qui était resté dans un coin obscur de ma mémoire. Si tu me lis, comme je te l’ai suggéré, Magali, je te présente à nouveau mes plus plates excuses…

- quelques notes relevées au cours de la session 1 : « il se passe un truc, à peine perceptible, mes doigts commencent à avoir du mal à retrouver les bonnes touches du clavier, les bonnes lettres », « ça devient net, ça commence, je me sens partir doucement; génial, quand on réalise qu'un tas de choses inhabituelles se produisent, à tous les niveaux de notre perception », « léger flottement, je me sens cotonneuse, comme après avoir respiré de l'oxygène au masque; mes jambes, mes membres, sont un peu affaiblis, refroidis », « la montée est lente, bien lente, ce qui n'est pas désagréable, cela laisse le temps de s'y faire et d'observer ce qui se passe », « ça s'envole bien, là, douce euphorie, planante, excitation sexuelle aussi », « envie de me déshabiller, ce que je fais (en gardant sous la main une robe de chambre; espérons que je vais avoir encore la présence d'esprit de l'utiliser pour cacher ma nudité aux voisins) », « les motifs déjà complexes du linoleum de la salle de bain prennent vie, ondulent, cristallisent comme je dis, je m'en rapproche et je les observe : on dirait un fond marin, en fait, c'est exactement ça, je ne serais pas étonnée d’y trouver une petite raie aplatie sur le sable, en eaux peu profondes ».
/forum/uploads/images/1567/tumblr_nsdekaaezm1uxt55go1_500.gif
- toujours à propos de la session 1, je reprends l’épilogue d’Ocram qui nous décrit les effets du 2c-d. Cela correspond avec exactitude à ce que j’ai ressenti la toute première fois avec 2,5 mg de DOC.

Ocram a écrit

Molécule vraiment particulière [2c-d], assez insaisissable de prime abord. La sensation d’être perché sans l’être réellement... Mais en l'étant quand même... C'est vraiment déstabilisant. On ne pourrait témoigner que de peu de choses concrètes finalement mais tout en disant qu'il c'est passé beaucoup de chose... Pas de mindfuck et pourtant il y a eu plus d'une fois ou je me suis sentis bien bien à l'ouest. Toujours agréable, jamais angoissant.

C’est parce que l’expérience était un peu trop soft que j’ai voulu pousser le dosage plus loin, en montant le curseur plus haut, en session 2. Sauf que du trop soft, je suis passée au trop hard.

- RDR : j’ai démarré la session 2 à 22h30. Entre 03h00 et 04h00, approximativement, je me sens submergée par l’intensité du trip, c’est trop fort, bien trop fort. Je commence à délirer, les hallucinations deviennent réelles, crédibles. Je suis en train de fondre, bombardée sous une pluie d’évènements surnaturels qui exacerbent mes sens, je me cabre dans mon lit, l’orgasme devient douloureux, je perds totalement le contrôle. C’est la panique. Par chance, j’avais prévu une boîte d’alprazolam dosé à 0,5 mg. Je me précipite pour prendre un comprimé, puis un autre 20 minutes plus tard, par précaution, pour être certaine que le frein fonctionne. Pour moi, c’est comme l’aviateur qui actionne en dernier recours son siège éjectable parce que son avion devient incontrôlable. Et ouf, la benzodiazépine m’a sauvée du désastre, rapidement, je retrouve mes esprits, tout va bien. Conclusion : attention aux dosages (en plus, je suis conne, j’avais lu que la DOC pouvait avoir des effets très différents dès qu’on augmentait légèrement les doses), et surtout, TOUJOURS avoir avec soi une benzodiazépine en cas de pépin quand on prend un psychédélique. J’ai eu chaud, franchement, merci PA pour cette info RDR essentielle !

- indéniablement, la DOC reste une substance très intéressante. Je dis cela malgré le dernier incident. Je pense que je renouvellerai l’expérience, cette fois-ci en faisant très attention au dosage (2,5 mg pour commencer, puis redroper 0,5 mg par 0,5 mg, sans dépasser 3,5 mg au total, à deux reprises donc : 2,5 mg + 2 X 0,5 mg maximum). Je ne trouve pas que la DOC soit si dangereuse qu'on le dit, elle ne me fait pas peur; il faut simplement être raisonnable et modérée, ce que je ne suis point !

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (31 août 2019 à  01:47)

Reputation de ce post
 
Chaud, dans tous les sens du terme : ) ocram
 
sympa, merci du TR! /haupayy
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


#2 
Ocram 
Adhérent PsychoACTIF Suisse
31 août 2019 à  01:13

LenaÀLaRechercheDuParadis a écrit

LenaÀLaRechercheDuParadis

Salut Lena,

J'attendais avec impatience ton TR. Et suis flatté que tu aies cité quelque chose que j'ai écrit... Merci merci-1

Comme nous en avions parlé un peu en mp j'avais émis un peu une reservé sur une dose aussi forte de DOC, 5mg ça me paraît vraiment être un dosage ultra fort... Chose que tu confirmes... C est rassurant de savoir que les benzo font le Taff en tout cas.

Pour le reste, prise de note ou pas x est encore très bien écrit... Et franchement très très osé et salé comme aventure...

Bref du tout grand Lena!!! punk1 bien Rock and Punk and Doc!

Au plaisir de te lire encore salut

Ocram

Hors ligne


#3 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
31 août 2019 à  01:33
Bonsoir ! Je te l'avais dit par MP, ton commentaire sur le 2c-d m'avait plu, il reflétait parfaitement ce que je venais de vivre il y a un mois.

En revanche, je commence à me demander si je ne suis pas obsédée sexuelle, parce que chez moi, le bien-être me transporte vite dans cette sphère. http://www.en.kolobok.us/smiles/standart/blush.gif Avec souvent aussi des sentiments religieux, vouloir rendre un culte à une Divinité.

Ce qui me rassure, c'est que j'apprends à me connaître. Encore une fois, on dirait pas, mais, je fais de moins en moins n'importe quoi.

EDIT : ça reste à vérifier, il serait d'ailleurs instructif de faire une analyse avant et après, mais je suis presque certaine que les stimulants augmentent le taux de testostérone. Ou alors je dis cela pour me dédouaner ?

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (31 août 2019 à  01:51)


Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


#4 
Rick 
Modérateur
31 août 2019 à  01:45
Je trouve ça atroce les psychédélique stimulant, arg. J'aimerais tellement aimer ça..

SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


#5 
Ocram 
Adhérent PsychoACTIF Suisse
31 août 2019 à  01:47

LenaÀLaRechercheDuParadis a écrit

En revanche, je commence à me demander si je ne suis pas obsédée sexuelle, parce que chez moi, le bien-être me transporte vite dans cette sphère.  Avec souvent aussi des sentiments religieux, vouloir rendre un culte à une Divinité.

Bon et bien pourquoi pas en même temps. Si tu ne te blesses pas, que tu ne regrettes rien, que tu n' importunes personnes, il n'y a pas de mal...

Essaie juste de ne pas te faire chopper dehors dans une tenue difficilement justifiable lol

Prend soins de toi en tout cas!

Ocram

Hors ligne


#6 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
31 août 2019 à  01:56

Rick a écrit

Je trouve ça atroce les psychédélique stimulant, arg. J'aimerais tellement aimer ça..

Oui, je reconnais que ça peut être oppressant, surtout quand on subit le trip.

@ Ocram : une voiture de flics, et j'étais bonne pour finir la nuit au poste !

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (31 août 2019 à  17:25)


Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


#7 
Ocram 
Adhérent PsychoACTIF Suisse
31 août 2019 à  09:50

LenaÀLaRechercheDuParadis a écrit

@ Ocram : une voiture de flics, et j'étais bonne pour finir la nuit au poste !

Aie aie aie, le massacre! Au poste, avec des flics, sous 5mg de DOC. Pitié non!

Hors ligne


#8 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
31 août 2019 à  10:45
Je viens de me réveiller. Sommeil perturbé, j'ai eu du mal à me détendre. Mal au crâne, aussi. Mais je ne regrette pas ce voyage sous DOC.

Une pensée me préoccupe : à quel moment on perd la raison, quand est-ce que les pulsions prennent le dessus sur notre conscience qui nous met pourtant en garde vis-à-vis d'un danger potentiel ?

Un souvenir me revient, je n'avais plus de lubrifiant, j'ai dû en fabriquer en plein milieu de la session 2. Là, c'était vraiment dangereux, et j'ai su rester très concentrée sur ce que je faisais. D'abord verser 300 ml d'eau bouillante sur 12 g de J-LUB (lubrifiant en poudre, produit détourné utilisé en obstétrique vétérinaire; décidément, je me prends pour une bête). Puis, dernière opération délicate, mélanger le tout avec un mixeur plongeant pour la soupe. Je suis hyper concentrée. Je me dépêche, reste attentive, et dès que c'est fini, je m'empresse de débrancher l'appareil et d'enlever l’embout avec l'hélice métallique et tranchante.

Les vibrations de l'appareil communiquées à mon corps le long de mon bras produisaient des sensations délectables mais non-sexuelles, contrairement à ce qu'on pourrait penser par analogie avec un vibromasseur. Je me rappelle avoir ressenti une jouissance, toujours non-sexuelle, la première fois, en m'étirant longuement. C'est ce que je nomme les "plaisirs parasexuels".

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (31 août 2019 à  10:52)


Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


#9 
Dextro 
Psychocitoyen économiquement viable. France
31 août 2019 à  12:33

LenaÀLaRechercheDuParadis a écrit

Je me rappelle avoir ressenti une jouissance, toujours non-sexuelle, la première fois, en m'étirant longuement. C'est ce que je nomme les "plaisirs parasexuels".

Les "plaisirs parasexuels".
C'est un mot qui me plaît pour décrire ce que je ressentais avec la MD (côté empathogène), et le 5-APB (deux amphétamines psychédéliques comme le DOC).
J'avais comme toi un grand plaisir à prendre des bains, dont l'eau se confondait avec mon enveloppe corporelle, ma peau.
Je me souviens aussi de plaisirs divins au simple toucher d'ami(e)s ou de leurs cheveux. Je n'ai jamais eu de rapport sexuel sous substance quelconque, ne voulant pas mélanger affection et drogue (c'est ma vision personnelle).
Mais pour avoir goûté à l'onanisme sous speed... je peux dire que c'est un plaisir "supra-sexuel" que je ressentais : l'imagination me faisait ressentir mes sensations comme plus que réelles et je n'avais nullement besoin de stimulation extérieure! je ressentais même la (fausse) présence d'une partenaire et son plaisir surpris une vraie dinguerie pour un mec comme moi qui n'ai jamais mis le sexe au coeur du plaisir de vivre (en dehors des relations amoureuses évidemment ou ça en devient un pilier sans mauvais jeu de mot).

Bref, les amphets psychédéliques, c'est la porte ouverte à une autre forme de sexualité : cérébrale, spirituelle. Mais les descentes ont toujours été à la hauteur des plaisirs...

Dernière modification par Dextro (31 août 2019 à  12:35)


"Les pommes, les poires, certes... mais... les scoubidou-bidou-wap."

Hors ligne


#10 
marvin rouge 
Psycho sénior
31 août 2019 à  12:48
le doc j'en ai usé et abusé a un moment

de très très bon souvenirs, d'autres bcp moins marrant..

un bodyload non négligeable qd tu monte dans les dosage
( genre tu galère pendant 2 heures entre alongé et les chiottes.. obligé de rentrer chez moi, et là, bim explosion, trop bonne nuit)

en effet, tu peux vraiment subir le produits, surtout qd tu as abusé (genre quand tu t'es planté, ou que ta balance fait des sienne, et que tu es un peu trop bourré pr ne pas tilter sur ton erreur ! c'est la fête ! qq heures après bcp moins...
tu subis c'est le mot (en même tps quand t'a pris x milligramme, c'est un peu normal)

j'ai arrêter après m’être tappé une vasonconstriction de malade pendant plusieurs jours, j'ai cru que j'allais perdre mes jambe,vraiment.  c’était super flippant

j'ai donné ce qui me restait a une connaissance, il s'est fait peur, gros bad

Dernière modification par marvin rouge (31 août 2019 à  12:51)


Poupout papillon !! poupout..
falling, floating, flying..
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voix bien qu'avec le coeur ! St Ex
ROSA PANTOPON !

Hors ligne


#11 
Ocram 
Adhérent PsychoACTIF Suisse
31 août 2019 à  13:13

marvin rouge a écrit

marvin rouge 

Salut Marvin,

Pour toi un dosage correct avec le Doc c'était combien?

D'avance merci, ciao

Ocram

Hors ligne


#12 
janis 
Bénévole PsychoACTIF France
31 août 2019 à  13:44
Bonjour LenaAlaRechercheduParadis,

Quel tr!!!!

J'adore vraiment ton style, la façon dont relates tes sensations et les effets que tu décris.

Ton trip a duré combien d heures ?

Bises
Janis

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne


#13 
Meumeuh 
Adhérent PsychoACTIF France
31 août 2019 à  16:36
Merci , Pour ce TR

Même si ce n'est pas vraiment ceux que je recherche , les Pysché en général mais j'ai bien envie de me faire un trip au LSD ou à un des ses analogues  ( 1cP-LSD )

Mais j'ai bien aimé ton texte


MM

Matériels à usage unique pour UD : SAFE - RDR à Distance   
Cliquez pour :Soutenir PsychoACTIF

Hors ligne


#14 
Mato9999 
Nouveau membre
31 août 2019 à  16:44
Le DOC c'est un peu crade niveau bodyload c'est vrai, je me suis jamais lancer à le prendre en oral toujours en toute petite trace ou sur de l'aluminium pour une durée plus courte de 12h max je dirais.

Les visuels sont vraiment sympa mais ya tout les effets négatifs des stims: anxiété, coupe faim (j'ai pas mangé pendant 30h au moins), spasmes et gros tremblement à des moments. Si vous voulez essayer de chasser le dragon avec ce prod allez y doucement sur les dosage parce que ça monte très vite et c'est assez dur à assumer au début.

Je chope souvent de grosse nausées avec le DOC et c'est pas rare du tout que je vomisse au bout d'une heure ou deux.

Je dirais que c'est le psyché le plus dur à utiliser proprement parce que la durée est vraiment énorme même si niveau mental ça a rien à voir avec le LSD, je conseillerai d'avoir des benzo (moi c'était pas le cas sad ) et de faire attention au mélange avec beuh/shit parce que ça potentialise énormément tout les psyché dont le DOC.

Comparé aux tryptamines et au LSD j'aime pas vraiment le DOC et je trouve pas l'envie de ressortir mon pochtar pour en retaper après une dizaine d'expériences.

Voilà voilà ton TR est super intéressant merci !

Hors ligne


#15 
Ocram 
Adhérent PsychoACTIF Suisse
31 août 2019 à  16:57

Mato9999 a écrit

Mato9999 

Salut Mato,

Comme tu fais pour tracer un truc qui se dose aux mg près?

C est impossible non? Niveau dosage du coup t'as presque aucune idée de ce que tu sniff?

Ocram

Hors ligne


#16 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
31 août 2019 à  18:03

Dextro a écrit

Je ressentais même la (fausse) présence d'une partenaire...

Oui, c'est un phénomène que j'avais déjà évoqué plusieurs fois sous 3-mmc : la simple photo d'un visage connu semblait devenir vivante, il y avait comme un échange de regards entre cette personne et moi; cela m'a toujours fascinée.

marvin rouge a écrit

De très très bons souvenirs, d'autres bcp moins marrants...

D'où mon titre. Merci pour la mise en garde concernant la vasoconstriction, Marvin Rouge, ça fait peur en effet.

Ocram a écrit

Pour toi un dosage correct avec la DOC c'était combien ? Comment tu fais pour tracer un truc qui se dose au mg près ?

Pour ma part, ce que j'avais acheté se présentait sous la forme de tout petits comprimés de 2,5 mg (Alexander Shulgin parle d'un dosage compris entre 1,5 et 3,0 mg, avec une expérience initiale à 1,6 mg et deux autres expériences à 2,4 mg). Pour quelqu'un d'assez prudent comme toi, je commencerais (après test allergique) par un demi-comprimé, sans doute. Quitte à redoser avec la seconde moitié coupée en deux quarts. Sinon, ça m'arrive de sniffer directement un comprimé bien écrasé et réduit en poudre (je ne trouve pas cela si agressif pour les muqueuses nasales que le disent certain(e)s, surtout avec de si petites quantités).

janis a écrit

J'adore vraiment ton style, la façon dont relates tes sensations et les effets que tu décris. Ton trip a duré combien d'heures ?

Merci Janis. 24 heures, mais c'est généralement moi qui joue les prolongations, j'aime les sessions longues, et au besoin, très souvent, je relance un peu la machine avec de la 3-mmc en fin de parcours.

Meumeuh a écrit

Merci pour ce TR... ...j'ai bien aimé ton texte.

Merci Meumeuh.

Mato9999 a écrit

Voilà voilà ton TR est super intéressant, merci !

Merci Mato9999, pour tes infos aussi.

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (31 août 2019 à  18:08)


Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


#17 
Mato9999 
Nouveau membre
31 août 2019 à  20:29

Ocram a écrit

Mato9999 a écrit

Mato9999 

Salut Mato,

Comme tu fais pour tracer un truc qui se dose aux mg près?

C est impossible non? Niveau dosage du coup t'as presque aucune idée de ce que tu sniff?

Ocram

J'ai qu'une balance qui dose au mg près donc c'est impossible de peser exactement 1 ou 2 mg.

Donc je fais au hasard hmm je met une quantité très légère et je retape toute les 10 minute jusqu'à atteindre le plateau qui me plait.

Le prod est pas SI potent, j'ai jamais surdoser appart en aluminium où là c'est impossible de doser à l'oeil, je dirais que je tape environ 2 mg en sniff et c'est assez fort déjà.

Hors ligne


#18 
Ocram 
Adhérent PsychoACTIF Suisse
31 août 2019 à  20:42

Mato9999 a écrit

Donc je fais au hasard  je met une quantité très légère et je retape toute les 10 minute jusqu'à atteindre le plateau qui me plait.

Re,

Merci de ta réponse. Bien flippant en tout cas.

Car franchement faire la différence à l'oeil entre 2mg ou 10mg.... Pas facile.

En fume ça monte et ça descend bcp plus rapidement j'imagine...

Merci en tout cas.

Ocram

Hors ligne


#19 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
01 septembre 2019 à  12:23
Plusieurs petites réflexions ce matin. Toujours sous forme de notes éparses, tiens !

- déjà, j'ai repris 2 X 0,5 mg d'alprazolam vers minuit, et franchement, ça m'a vraiment aidée à récupérer en passant enfin une nuit bien profonde de sommeil (la prise d'alprazolam version "en cas d'urgence, brisez la glace", lors de mon second trip, ce fut efficace pour stopper les hallucinations, diminuer l'anxiété et modérer la stimulation, mais ce ne m'avait pas empêchée de poursuivre l'expérience, néanmoins rassurée d'avoir repris le contrôle de mon avion). Je réalise que je m'y prends assez mal pour gérer les descentes, en fait, et que je devrais suivre les conseils d'une copine psychothérapeute (la sainte femme qui m'a fait découvrir les cathinones), laquelle a un amant pharmacien qui lui conseille ce qu'il faut pour qu'elle se remette de ses quelques excès annuels. Évidemment, les médocs, c'est de la drogue aussi, il faut s'en méfier terriblement, les témoignages d'addiction sont suffisamment nombreux sur ce forum; toutefois, de manière ponctuelle et raisonnée, c'est une aide précieuse (pendant et après, dans le cas de l'alprazolam).

- je nuance mes propos quand je dis que la DOC n'est pas si dangereuse que cela. Déjà, chacun réagit différemment. Il y a aussi celles et ceux qui font des putains de mélanges (je ne les juge pas, enfin si un peu beaucoup, mais quand je lis "j'ai pris X mg de DOC, puis 3 bières, puis un joint, etc..., j'ai peur pour ces personnes, et encore plus quand elles font ça dans un contexte festif, pour la déconne). Ce n'est pas un jeu. Certes, je suis mal placée pour donner des leçons de morale [quand on sort à poil dans la rue la nuit en plein Paris lol...] mais bref, en résumé, faites gaffe à vous, intégrez les consignes de RDR (ce que je fais petit à petit, avec encore quelques ratés comme triper seule ou risquer d'aller jeter un œil dehors http://www.en.kolobok.us/smiles/madhouse/dash2.gif).

- ça m'a donné envie de revoir Altered States/Au-delà du réel, du coup. Voici un mème internet sonore, ci-après. Le hasard fait bien les choses, le titre est "Second Hallucination". Restez concentrés, fermez les yeux, et imaginez le délire.

Quand tout commence à partir grave en couilles parce que t'as trop forcé sur la dose de DOC (3 premières minutes), et quand le calme revient après la tempête grâce à une providentielle benzo (2 dernières minutes) ! http://www.en.kolobok.us/smiles/madhouse/wacko2.gif

https://www.youtube.com/watch?v=gH0_1Ha2r2g
 

- j'ai invité l'amie Magali a venir lire mon témoignage, parce que l'excuse de "désolée si je t'ai raconté des saloperies, ce n'était pas moi, c'était une jumelle maléfique droguée !!", ça me paraissait trop bidon. lol

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (01 septembre 2019 à  12:31)


Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


moi, je dirais qu'il faut éviter de juger

on fait tous des conneries dans la vie, a un moment x ou y, et peut importe le domaine

que ce soit pour la déconne ou autre

on est humain

Poupout papillon !! poupout..
falling, floating, flying..
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voix bien qu'avec le coeur ! St Ex
ROSA PANTOPON !

Hors ligne


#21 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
01 septembre 2019 à  13:17
Ce n'était pas à prendre au pieds de la lettre. C'est plutôt une façon de réagir qui est la mienne, dans le but de me rassurer ou de me déculpabiliser, raisonnement assez fallacieux (je parle toujours de moi), pour ne pas dire "foireux", qui consiste à dire "je fais des conneries, certes, mais alors ce n'est rien à côté des conneries des autres".

Mais bon, faut pas chercher plus loin, aucune méchanceté ou condescendance de ma part...

Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


tkt je ne le prend pas pour moi.
de toute façon je sais que je ne suis qu'un tas de conneries.. mais je le sais c'est déjà ça

on se dit toujours qu'il y a pire que nous.. vrai ou pas

bonne journée

Poupout papillon !! poupout..
falling, floating, flying..
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voix bien qu'avec le coeur ! St Ex
ROSA PANTOPON !

Hors ligne


#23 
LenaÀLaRechercheDuParadis 
Navigatrice dans les nuages France
01 septembre 2019 à  13:31
Pas de souci. J'ai voulu préciser ma pensée, parce qu'assez souvent, j'ai tendance à balancer publiquement des ruminations intérieures sans réaliser qu'elles ont un sens (en plus de faire des conneries, j'en écris aussi).

Avoir conscience que nous faisons des conneries, c'est le début de la sagesse et de l'humilité. http://www.en.kolobok.us/smiles/standart/good2.gif Sur ce, bonne journée à toi aussi.

Dernière modification par LenaÀLaRechercheDuParadis (01 septembre 2019 à  13:37)


Aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, dit le serpent, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme se délecta donc du fruit de cet arbre.

Hors ligne


Tr super intéressant, et raconté d'une manière sublimement déstabilisante...

Et effectivement, le doc éveille des pulsions sexuelles, les lumières sont chaudes, les hallucinations arrondies, la musique prenante, et la stimulation prend forme dans le corps entier

Je me souviens que je me sentais lié aux autres, je comprenais leurs visages, ce qu'ils transmettaient, puis je lisais leurs pensées et leurs émotions dans leurs yeux
Et sur ce point, je me sentais totalement présent dans mon environnement, aux frontières de la sobriété!
Mais ce sentiment "d'appartenance" et de ne pas être perdu du tout, d'être relativement lucide, a crée en moi un sentiment d'étrangeté totale lors de ma redescente : le lendemain était vraiment pas fou

Hors ligne


Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ DOC ]
DOC Qu'est ce que c'est?
[ Dernier message : 11 décembre 2018 à  07:57 par jason13thh]

14
[ DOC ]
2,5-dimethoxy-4-chloroamphetamine ou DOC
[ Dernier message : 06 janvier 2019 à  20:23 par DéMéThéo]

35
[ DOC ]
DOC, trip report
[ Dernier message : 12 novembre 2019 à  04:49 par L'Apoticaire]

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
13
Participation des usagers dans les structures addicto
19 novembre 2019 - ismael77
23
La déréalisation et la dépersonnalisation
Il y a 6j - elossh
19
TSO et douleur et anesthésie
06 novembre 2019 - Meumeuh
Forums
Plus de codeine ;(
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
1337
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
 185, Il y a 30mn - KADA dans [Conseils généraux de...]
[ Interaction & Mélange ]
Coke 92% ... ma l de tete et besoins de conseil ...
Il y a 2h - LLoigor dans [Cocaïne-Crack...]
Dosage pour md iv ?
Il y a 3h - Adelina dans [MDMA/Ecstasy...]
[ Dosage ]
Trip déliro mdma haut dosage / dosage max?
 2, Il y a 4h - Adelina dans [MDMA/Ecstasy...]
[ Drogue info ]
Guérir avec le LSD
Il y a 4h - psychototo dans [LSD 25...]
44
[ Rester perché ? ]
[LSD][collector] : j'ai mis 20 buvards sur mes chevilles et je sui...
 7, Il y a 4h - Rick dans [LSD 25...]
Nouvelles toupies
 2, Il y a 6h - mistv084 dans [Conseils généraux de...]
Kétamine et Sérotonine
Il y a 6h - onthemoon dans [Kétamine et PCP...]
Blogs
18
Tranche de vie
Mon Love complexe de junky
 7, Il y a moins d'1mn - Commentaire de marvin rouge dans le blog de Rick
1
Opinion
J'adore la coke
Il y a 4h - Commentaire de Meumeuh dans le blog de Tompouse81
181
No comment
Juste envie de partager.
 4, Il y a 5h - Commentaire de Meumeuh dans le blog de Papaseul
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
03 octobre 2019 - Macroscopie dans Cannabis
Les derniers champis
L'auteure est une fille... ^^ ton post est assez déplacé...´
dans [forum] Coke 92% ... ma l de tete et besoins de conseil ..., Il y a 3h
Court, clair & précis. Merci
dans [forum] Trip déliro mdma haut dosage / dosage max?, Il y a 4h
Je suis pour perso. Vivel
dans [forum] Mise en garde à propos d'un site sur le clear net vendant des RC , Il y a 5h
Rien à dire de plus ! Vivel
dans [forum] Trip déliro mdma haut dosage / dosage max?, Il y a 5h
L'hppd n'a rien avoir avec une fragilité ni prédispositions ces une séquelle
dans [forum] [LSD][collector] : j'ai mis 20 buvards sur mes chevilles et je suis resté perché pendant 20 Ans, Il y a 6h
Nouveaux membres
Stefane_59, Edwards, Jeannyferre6, ZeroAxion, Bobmapy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS