Psychoactif
Extraction du Fentanyl depuis un patch Durogesic / PsychoACTIF

[ Drogue info ]
Extraction du Fentanyl depuis un patch Durogesic

#1 
Azerbarit 
Nouveau Psycho France
22 novembre 2020 à  21:25
Bonsoir à tous,

J'écris ce petit tutoriel parce que j'ai eu du mal à trouver la recette précise pour extraire le Fentanyl de ces fameux patchs Durogesic.

Petite précision : Ce tutoriel peut être utilisée pour injection. Soyez très rigoureux dans le choix de votre dosage. Personnellement, les doses que j'utilise sont destinés à être diluée dans un flacon pour pulvérisation par voie buccale. Ainsi, celle que je vais utiliser sont très élevées et ne conviennent absolument pas à une injection même si votre tolérance aux opioïdes est extrême. Ne vous mettez pas en danger inutilement !!

Rappel Fentanyl

Le Fentanyl est un agoniste des récepteurs opioïdergiques provoquant analgésie, euphorie et sédation et inhibant la libération de neurotransmetteur et en libérant de la dopamine dans la voie mésolimbique (NACC et ATV).

Théoriquement, le Fentanyl est 100 fois plus puissant que la Morphine mais faîtes très attention, car 100µg de Fentanyl IV n'est absolument pas égale à 10mg de Morphine IV.

Possédant une très forte liposolubilité, le Fentanyl est absorbé par la peau, les muqueuses buccales et l'estomac. La totalité des voies sont utilisables.

Comme dit précédemment, le Fentanyl est micro-dosable. N'utilisez jamais du Fentanyl de rue.

Je me suis servi de ce pdf : http://www.aivl.org.au/wp-content/uploa … -Risks.pdf

Matériel nécessaire

- Un récipient comme une cuillère ou un petit pot
- Le patch
- Une paire de ciseaux
- Du vinaigre, acide citrique ou de la Vitamine B
- Une flamme : briquet ou bougie
- Une pince à épiler
- 2* 1.5 ml d'eau

Etape 1

Coupez votre patch en un morceaux égale au dosage souhaité. Pour ma part, j'ai un patch Durogesic de 75µg/h de 31.5cm² contenant 12.6mg de Fentanyl.
Je choisis d'en extraire 400µg donc 1cm².

Etape 2

Prenez votre récipient. Mettez y une toute petite quantité de vinaigre de sorte que cela forme un fine bulle de 1 à 2cm de diamètre.

Retirez le film protecteur du patch. Avec une pince à épiler placer le patch face médicament (celle délivrant la substance) en contact avec le vinaigre. Elle ne doit pas coller sur la cuillère.

Etape 3

Ajouter 1.5ml d'eau sur les bords du patch pour qu'il flotte sur le haut de l'eau et vérifier que l'arrière est sec.

Etape 4

Mettre à chauffer avec la source de chaleur.

Au bout d'un moment, le patch devient transparent. Ajouter 1.5ml d'eau supplémentaire et continuer à chauffer le mélange.

Lorsque le mélange bout, retirer le patch et continuer à chauffer pendant 30 à 45 secondes et laisser ensuite refroidir pendant quelques minutes.

La solution finale est prête.

Bonus : Pulvérisateur

Si vous souhaitez avoir votre Fentanyl à porter de main, vous pouvez utiliser un pulvérisateur.

Personnellement, j'utilise un pulvérisateur de 10ml auquel j'ajoute 400µg de Fentanyl pour obtenir une concentration de 40µg/ml.

Comme je ne connais pas la dose délivrée par le pulvérisateur, j'en déduis qu'il peut y avoir deux concentrations pour une pulvérisation :

- Cmin = 0.08 ml soit 3.2µg de Fentanyl délivrée
- Cmax = 0.5ml soit 20µg de Fentanyl.

Dans les deux cas, une pulvérisation ne peut pas vous tuer ou provoquer des effets très importants.

Personnellement, je vous conseil de prendre une pulvérisation la première fois, d'attendre environ 5 à 10mn en gardant le liquide en contact avec votre muqueuse buccale. Evitez d'avaler la substance.

Rappel :

Il est très fortement déconseillé et toute la communauté le sait bien, d'injecter du Fentanyl. Peu d'effet euphorisant, sédation et risque très présent de mort par dépression respiratoire.

Le Fentanyl peut être utilisée comme stimulant à très faible dose < 50-70µg pour ma part. Il m'euphorise quelques heures parfait pour bien travailler et réussir. Au dela, trop sédatif.

Fixez vous des limites à l'avance car la dépendance au Fentanyl arrive bien plus vite que vous ne le pensez à de haut dosages.

Dernière chose : N'INJECTER JAMAIS DU FENTANYL !!!!!!!!!

Voila sur ce, bisous smile
Reputation de ce post
 
Un peu dangereux surtout pour les novices. Déjà en marchant ça tape... Cusco
 
Des petites choses à améliorer mais pour la participation un pti vert - rick

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

#2 
Cusco 
Stand bye régulier France
22 novembre 2020 à  22:04
Salut
Je voulais juste te dire que j'ai eu ma période de patchs Durogesic aussi jusqu'à 50 micron moi je les marchais 30 minutes puis je le reposais je pique légèrement du nez je reprends le patchs 1h 1h30 après je remache... 3 ou 4 fois.
Un ancien de psychoactif m'avait lui expliqué qu'il coupait soigneusement son patchs en fines lamelles pour les laisser tremper un certain temps et ensuite injecter. Il m expliquait que chaque lamelles, pourtant de même taille, n'était pas dosé pareil.
Sur un patchs il faisait 8 ou 10 lamelles.
Pour finir, Prescripteur avait expliqué surtout ne pas zvaler le patchs au risque qu'il se colle sur une muqueuse et de faire une OD.
Bref, j'ai fini, je pense que découper son patch quelque soit le dosage pour linjecter c'est un peu la roulette russe surtout pour ceux qui expérimenté la chose.
Ce n'est pas une leçon de morale mais plutôt une mise en garde pour ceux qui voudrait tenter l expérience.
Bonne à toi.

Hors ligne

 

Ciao ragazzi
Moi je mâche les patch de 75, juste une MOITIÉ pendant 1h et demi mais l'effet est différente : soit presque rien, soit fort,  à fermer les yeux ( équivalent italien de piquer du nez ). Ca veut dire qu'il ne sont pas homogène comme dosage, et jai essayé Durogesic et le générique (en Italie dans le générique il y as moins de produit genre 8,6mg  au lieu de 12,4...salaud de ritals)
Je pense que vu ton utilisation, vaporisez dans la bouche, cest une perte de temps, vaut mieux les mâcher

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

#4 
Biscuit 
Psycho junior France
23 novembre 2020 à  09:57
Je me posais des questions vis à vis de la solubilité du fentanyl qui est lipophile et donc faiblement soluble, après avoir regardé il a une solubilité de 0,2mg/ml (donc 200ug par ml).

Ensuite vient la problématique d'extraire tout le fentanyl qui est present dans la matrice de polyacrylate pour permettre la diffusion normale à la vitesse voulue (c'est la même vitesse de diffusion quelque soit les dosages environ 2,4ug/h/cm^2 c'est la surface qui change).
Pour les anciennes formes il y avait une sorte de réservoir, avec une pellicule qui assurait la diffusion à la bonne vitesse, les Matrifen on un système de ce genre, c'est pas juste une matrice adhésive avec le fentanyl dedans.

Pour revenir à l'extraction je pense que pour tout avoir il faudrait au mieux que la matrice soit dissout... Sinon je pense qu'il doit en rester une certaine quantité, mais ça reste à vérifier.

Pulveriser je trouve à titre personnel que c'est plus efficace, mais je connais uniquement la forme pharmaceutique Instanyl qui est un pulverisateur nasale de citrate de fentanyl. La voie nasale à l'avantage considérable d'agir en environ 3min, sans problème de garder sous la langue, d'en avaler forcément...
Il existe des spray pour le nez pris ce genre de chose où sur l'emballage on trouve la quantité pulvérisé (instanyl délivre des doses de 100ul donc 0,1ml).

Aux États-Unis, une forme se pulverisateur sublingual comme ça est sortie il y a un ptit moment, c'est le Subsys.

Au niveau de la discussion qu'il y a sur les patchs mâchés, je l'ai déjà dit j'ai pris du fentanyl pendant des années, les formes citraté dont instanyl que j'ai pris au moins 5 ans de suite, les patchs de duro pendant près de 7 ans, donc je connais bien la molécule et ses formes.

Pour moi mâcher le patch n'a pas d'intérêt, ça ne diffuse pas plus vite qu'en posant directement le patch sur la langue !

Là au moins il est possible (quand on prend l'habitude et de toute façon je déconseille de base de commencer à mettre ses patchs sur la langue, ça été le debut de la fin pour moi) en fonction de la durée d'application sur la langue de gérer la quantité absorbée selon l'effet souhaité. Mais ça demande de bien bien se connaitre et connaître le produit.... Car ça peut être dangereux en laissant trop si on a pas l'habitude !!

"L'avantage" si je peux dire de juste le poser et pas le mâcher c'est de pouvoir le reposer sur sa protection ensuite et de pouvoir l'utiliser plusieurs fois. Alors qu'une fois mâché tu as un espèce de truc machouillé tout moche et plein de salive, bref c'est degueu je trouve (c'est mon avis hein..)

Pour revenir au sujet de base je préfère utiliser le patch sur la langue plutôt que de l'extraire, au moins je sens la quantité qu'il reste dedans, je peux le finir jusqu'à la fin (avec l'habitude on sent facilement au gout si il en reste ou pas dedans...) et de prendre les formes citraté pharmaceutique en spray nasale directement, car c'est dosé de façon précise alors que là c'est plus difficile, maos c'est difficile à avoir sans pathologie et en plus c'est très chère... (68€ les 10 doses, 1 mois coûtait 1500€ voir 1800 selon la quantité nécessaire, totalement abusif...).

Faîtes attention, et n'oubliez pas la voie nasale est super addictogene, j'imagine qu'en sublingual il peut l'être de la même intensité (parce que ça monte vite vite...)

Autre chose, pour moi quand je prenais le fentanyl avec un duro sur la langue, l'effet durait plus longtemps et de façon significative comparé avec la forme transmuqueuse qui en 1h30 commence a bien disparaître déjà.

Hors ligne

 

Bonjour, merci à Zazou d'avoir cité l'AIVL. Toutefois je fais 2 remarques que je leur ait envoyé en mail

Hi, I am retired physician and moderator on a french speaking drug user's forum (psychoactif.org) (with 30 000 visits /day)

Recently your article on Fentanyl  (Injecting fentanyl minimising the risk) has been cited in the forum.

It is very well done but I have 2 commentaries

1) you do not mention any dose for the first injection (just begin small). It is wise but it leaves the beginner with no precise information.

The problem is that the WHO (and it is very often cited) establish the "lethal dose" at 2 mg (2000 micrograms).

As a former anesthesist I can say it is a  huge dose when injected. But I signaled it to a french official site and they stick to this dose.

So I think it is important to say to users that this dose IV is "criminal" and perhaps find a way to drive beginning users, especially naives ones, to a safer initial dosage.

As anesthetist I think that a IV dose of 100 micrograms expose already a naive user to a small risk of apnea.

I expose this pb in the psychowiki on fentanyl that I wrote for the most part

https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … e_la_dose.

2) I think iti also useful to signal that with fentanyl naloxone may  require a greater dosage than for "ordinary" opiates.

Friendly P Millet (as prescripteur)

Sinon aussi une remarque . Les labos qui fabriquent les patches ne valident pas leur découpe car ils ne peuvent pas garantir la repartition homogene dans le patch. Donc

Ciao ragazzi
Moi je mâche les patch de 75, juste une MOITIÉ pendant 1h et demi mais l'effet est différente : soit presque rien, soit fort,  à fermer les yeux ( équivalent italien de piquer du nez ). Ca veut dire qu'il ne sont pas homogène comme dosage,

n'est pas surprenant. Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

#6 
Biscuit 
Psycho junior France
23 novembre 2020 à  10:52
Prescripteur, je suis totalement d'accord avec toi, l'utilisation du fentanyl par voie IV doit rester du ressort uniquement des anesthesistes/iade pour les anesthésies et la sedation de patient en réa  au vue de sa dangerosité sur le plan respiratoire.

Je trouve pour ma part pour en avoir été une victime que le fentanyl n'a même pas vraiment sa place dans la prise en charge de la douleur hors cadre hospitalier, et en rester avec les autres palier 3 disponibles, morphine, oxycodone, hydrocodone... Le fentanyl à une puissance et un pouvoir addictif extrêmement important et pris à la maison ça va vite, sans s'en rendre compte. J'ai plus voir beaucoup de personne dans ma situation acec une prescription pour des douleurs rebelles et importantes qui se fini avec des doses astronomiques et des detournement qui nous mettent en danger sans le savoir et sans savoir la spirale dans laquelle ça nous entrainne.

Hors ligne

 

#7 
Azerbarit 
Nouveau Psycho France
23 novembre 2020 à  18:37
Salut à tous,

Comme je vais pas vous répondre un par un, je vais synthétiser.

Donc déjà, la liposolubilité du Fentanyl : Quand on mâche du Fentanyl, il se transmet par voie buccale exactement la même que lorsqu'on pulvérise du Fentanyl. La liposolubilité est une propriété chimique d'une substance qui donne sa solubilité en contact avec des lipides. Tout votre corps est constitué de lipides : membranes cellulaires et neuronales, barrière hémato-encéphalique, etc.... De ce fait, si le Fentanyl est extrêmement liposoluble, il passera très aisément les différentes barrières de protection et donc sera beaucoup plus puissant.

Maintenant, parlons de cette vaste connerie : L'IV ! Injection IV de Fentanyl = Mort c'est l'équation la plus simple pour comprendre pourquoi il est terriblement imbécile de s'injecter du Fentanyl. Et la tolérance n'a strictement rien à voir avec celle de la morphine. Un peu d'équianalgésie : Lorsqu'on donne 100µg Transdermique = 10mg Morphine et bien c'est totalement faux.
J'ai déja pris en voie sublingual 100µg de Fentanyl. Je pensais également, étant habitué du Tramadol que 100µg de Fentanyl = 10mg de Morphine = 50mg de Tramadol. Je peut vous dire que l'effet ressenti me rappelait 200 voir 250mg de Tramadol. Ainsi, je pense que vous avais compris le danger extrême de la prise en IV. Soyez respectueux de votre corps un petit peu ! Parce qu'en plus, si vous faites une OD à 700µg IV (101% de chances), une dose de 400µg ne pourra peut être même pas vous réveiller. Il faudra au moins des injections en trois points couplés à une perfusion de Naloxone donc environ 1.6mg (4 fois la dose d'attaque) en plus d'une perfusion. Laissons le Fentanyl IV aux spécialistes, ceux qui savent ce qu'ils font.

Donc ceux qui veulent ressentir un effet proche de l'intranasal (Instanyl), faîtes comme moi : Extraction et mise sous forme de Pulvérisateur.

La meilleur RDR et cela pour n'importe quel produit, c'est le contrôle de la substance consommé : Avec un pulvérisateur, ou les effets parviennent en quelques minutes (je le rappelle, très forte liposolubilité du Fentanyl), vous contrôlez entièrement la dose totale.

Mais ça me désole de parfois tomber sur des posts ou des gens insistent pour l'IV. Inconscience, débilité profonde ou envie suicidaire ? Aider moi à déceler ces comportements incensés.

Dernière chose : Rappelez vous que tous les produits psychoactifs sont addictifs et peuvent provoquer une dépendance et une accoutumance très fortement marquées. Comme l'alcool et les jeux d'argents, les psychotropes doivent rester un plaisir. Si vous en avez besoin pour autre chose que du plaisir, c'est que vous êtes dépendant. Arrêtez-vous avant qu'il ne soit trop tard. Car aucune drogue non médicale n'est un remède à long terme pour vos problèmes ou vos souffrances.

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

#8 
Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer France
23 novembre 2020 à  19:07
Yop,

Moi la question que je me pose c’est:
Dans les différentes forme LI de fentanyl, c’est toujours du citrate. Donc un sel, facilement soluble dans l’eau.

Dans les patchs (et au passages, le durogesic, et ses différents generique, contiennent tous des dosages différents; paramètres à prendre en compte.
Mais surtout, c’est du fentanyl base qui est contenue; qui est lui très peu, pour ne pas dire pas, hydrosoluble;
avec l’eau, l’acide le chauffage, est ce qu’on a des donnés sur les conditions exacte nécessaire pour une extraction correcte ? Dans quelle mesure est ce efficace ?

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

#9 
Cusco 
Stand bye régulier France
23 novembre 2020 à  21:01
Une légende urbaine (ou pas) disait que les patchs de fentanyl étaient plus dosés dans les coins du patchs thinking

Hors ligne

 

#10 
Biscuit 
Psycho junior France
23 novembre 2020 à  21:32
La solubilité de la forme pur du fentanyl qu'on trouve dans les patchs est de 200mg/l donc 200ug/ml.

Pour la formation du sel j'ai trouvé que le citrate de fentanyl est un mélange equimolaire d'acide citrique et de fentanyl. Donc on va considérer que l'acetate est similaire (mais sans en être sûr) il faut prendre le degré d'acidité du vinaigre determiner la quantité d'acide acetique présente, et calculer en consequence la quantité de matière à ajouter des 2.

Mais pour moi il reste la grande interrogation de l'extraction du fentanyl du patch, ça rejoint un peu zaz, mis dans l'eau en theorie on aura pas plus de 200ug/ml et surtout il faut parvenir a extraire toute la matrice du patch, c'est à dire l'entiereté de la couche adhésive car c'est là que se trouve le fentanyl, dans cette masse, c'est pas juste une mince couche de molécules.

Dans la bouche c'est comme sur la peau, ça ne diffuse pas tant par la salive mais en contact avec la muqueuse où l'affinité de la molécule lui permet de passer les membranes cellulaires et les vaisseaux. Les muqueuses sont beaaaaucoup plus fines, vascularisées, accessibles que la peau pour les molecules donc ça passe plus vite. Mais le patchs ne se vide pas d'un coup loin de là

Hors ligne

 

#11 
Azerbarit 
Nouveau Psycho France
02 décembre 2020 à  23:22
Pour vous répondre à tous,

Que cela soit du Citrate de Fentanyl ou du Fentanyl Pure, l'extraction est excellente via un acide.

Pour ma part cela marche nickel ;-)

La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

#12 
Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer France
02 décembre 2020 à  23:49
Yop,

Alors depuis je me suis un peu renseigné, car j’avais essayer plusieurs fois l’IV après extraction via des patchs de 25 ou 50 micro/h, et une seringue de 2,5 ou 5ml
En utilisant une moitié, ou un quart, mais j’ai une forte tolérance, pour mes extras je monte à plus de 3000mg d’Oxy IV mélanger avec du havlane (7-8mg/24h) et en général de 4 a 600mg + 1-2 d’havlane par shoot, ne pas prendre les dosages à la légère, c’est un opi dangereux.
Attention, à prendre en compte, selon la marque des patchs, ils ne contiennent pas tous la même dose de fentanyl, et ça peut varier quasiment du simple au double, checker donc ça en premier lieu, et surtout ne faites pas l’erreur de juste multiplier la dose heure par 72, ils en contienne bien plus,
Contrairement au citrate de fentanyl qu’on a dans les forme LI, qui est soluble dans l’eau sans soucis, et donc facilement injectable en mélange simple avec de l’eau PPI

Dans les patchs c’est du fentanyl base.
Il faut donc forcément rajouter de l’acide, dans l’idéal ascorbique ou citrique en sachet stérile (attention le citrique est 3 fois plus fort, s’il facilite l’extraction, en mettre trop peut vite entraîner des dommages lors de l’injection)
Ah et au passage pour le premier post, l’acide ascorbique, c’est de la vit C pas B ^^

Ne pas utiliser de patch usager, il serait absolument impossible d’avoir une idée même vague de la dose de produit actif qu’il contient encore !

Pour ce qu’on disait plus haut avec Biscuit, certe la solubilité dans l’eau du fentanyl base est très faible, c’est pour ça qu’il faut le préparer comme le brown ou le crack, c’est à dire utiliser un acide et chauffer, afin d’opérer une réaction acide base, et obtenir une forme sel de fentanyl , soit en ascorbate, soit en citrate selon l’acide utilisé, et donc on a une solubilité qui ne pose plus de soucis, néanmoins il faut avoir un volume d’eau adapté au dosage quand même.

Autre petit tips important, chauffer, la libération de fentanyl varie beaucoup en fonction de la chaleur, sans chauffer la réaction prendrait bcp plus de temps ou ne se ferait pas, il faut aussi assez d’acide et temps de chauffe pour qu’elle puisse se produire, mais encore une fois trop d’acide risquerait d’abîmer les muqueuses, il faut donc trouver le juste milieu, et dans l’idéal la dose minimal efficace.
Si l’on ne met pas assez d’acide pour attendre le Pka (Ph nécessaire du passage de la forme base à celle d’acide) la réaction acide/base ne se fera pas, et le fentanyl aura donc une faible solubilité.
La chaleur est un catalyseur, et accélère donc la réaction.

Laisser aussi le temps au fentanyl de s’extraire et se dissoudre, ça ne se prépare pas en quelques seconde, surtout s’il on veut utiliser le moins d’acide possible, quelques minutes seront nécessaires au minimum, plus le dosage de fentanyl est élevé, plus il faut d’acide pour atteindre une réaction complète.
Avant de filtrer laisser refroidir, un liquide trop chaud risquerait de dilater les por de la membrane et donc d’altérer son efficacité.

Un protocole, en anglais car d’Australie, on trouve une version canadienne également sur le net, il me semble en français de souvenirs, le protocole est le même mais la mise en page diffère, bwef, le protocole australien:
http://www.aivl.org.au/wp-content/uploa … -Risks.pdf

Attention, les doses en mg par patchs citées sont celles du durogesic, mais encore une fois, elle varie selon la marque/le labo, donc bien vérifier ce que contient votre patch avant, en checkant le Vidal ou la notice.

(Qui est globalement le protocole expliquer en haut, mais aussi le lien de l’article au quel prescripteur à envoyer le mail qu’il a poster plus haut)

Du fait que la colle se dissolve sans doute en grande partis dans l’eau, l’injection comporte forcément des risques, utiliser un filtre membranaire 0.22 pour dégager toute les particules non solubles ainsi que les bactéries et champignons.


Et surtout, si vous n’avez pas une forte tolérance installé, surtout en aucun cas ne se lancer dans l’IV de fentanyl.
Et même avec une forte tolérance, ne vous baser pas simplement sur les équivalences, car de par sa puissance mais aussi sa rapidité d’Action, et le fait qu’il entraîne une rigidité plus forte des muscles thoraciques, le fentanyl entraîne bien plus facilement que les opi les plus « classiques » un arrêt respiratoire, pouvant être fatale.
En cas d’OD de fentanyl, parfois une simple dose de naloxone ne marchera pas, et il faut en passer plusieurs. Le pulvérisateur nasal nalscue n’en contenant qu’une, préférez donc le kit IM prenoxad qui en contient 5.
Bien sûr il faut une tiers personne, l’auto administration étant absolument impossible, donc ne pas être seul(e)

Et même si perso, j’en ai fais une utilisation IV, je ne le conseille absolument pas, bien au contraire, si jamais vous le faites prenez toute les précautions nécessaires, en premier lieu avoir du prenoxad et ne pas être seul.

Une petite photo de ma prepa: /forum/uploads/images/1606/22b48b4d-a787-4dd4-a96a-3d9a645a0c49.jpg

drogue-peace

Zaz

Dernière modification par Zazou2A (03 décembre 2020 à  00:32)


Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
78
Quelle(s) drogue(s) allez vous consommer pendant les fetes ?
Il y a 16h - splinK
18
Cannabis pour traiter la douleur : questionnaire de thèse
Il y a 2j - Mister No
34
Appel à témoignages : amende forfaitaire
Il y a 8j - Fred.beck
Forums
[ Expériences ]
Retour d'expérience MEDIKINET 30mg
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
3-ho-pcp et 3-meo-pcp pendant sevrage opiacer
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
[ Première fois ]
Peur du sniff
Il y a moins d'1mn - ethanol dans [Kétamine et PCP...]
48
[Sondage] Quelle substance hallucinogène tu prendrais pour ton 1er...
 7, Il y a 41mn - xddj dans [Enthéogènes...]
La mode des Xanax, études d'antidépresseurs
Il y a 58mn - SoulEater dans [Antidepresseurs...]
15
[ Livraison ]
Convocation suite à commande Darknet
[ Légalisation ]
La ville de San Francisco interdit de fumer à l'intérieur des appa...
Il y a 2h - filousky dans [Actualités...]
[ Culture ]
Dane el si ta le temps j'ai pas mal de truc à te demander x)
[ Séchage ]
Séchage Four électrique ?
Trip space yaourt
Il y a 3h - ethanol dans [Cannabis...]
Blogs
7
Trip Report
Petit trip en forêt (DMT)
 1, Il y a 1h - Commentaire de Bon Vivant dans le blog de Bon Vivant
4
En passant
Addicte (?)
Il y a 13h - Commentaire de Morning Glory dans le blog de cependant
0
Expérimental
5f-sgt-151
Il y a 16h - Nouveau blog de Gauthier737
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi de Psychoactif
Il y a 2j - smegma dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
Je vois pas de problème non plus
dans [forum] La cocaïne a fini par avoir mon nez , Il y a 4h
La DMT est vraiment une substance a part... ~MG
dans [forum] Expérience mystique, Il y a 11h
Chouette ! Gratulimence pour le partage ! / SC
dans [forum] Expérience mystique, Il y a 12h
Je suis du même avis pour les benzos, AD et surtout le tabac... Adalana
dans [forum] Accro aide svp, Il y a 12h
La coke est clairement corrosive même pure alors si on rajoute la coupe
dans [forum] La cocaïne a fini par avoir mon nez , Il y a 14h
Nouveaux membres
te neve, Naetero, ladydarbanville, SachaS, thepanic97, leopard extra-cheese nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS