La réduction des risques en CSAPA / PsychoACTIF

La réduction des risques en CSAPA

Publié par ,
14327 vues, 26 réponses
mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
La RDR en CSAPA, compte-rendu de l´atelier des Journées Nationales de la Fédération Addiction, à  Toulouse le 7 et 8 juin.

Le Réseau Français de Réduction des risques organisait un atelier sur « la RDR en Csapa » lors des 2èmes Journées de la Fédération Addiction. Cet atelier a réuni plus de 200 personnes.”¨”¨
En 2009, les CSST (Centres Spécialisés de Soins aux Toxicomanes) et les CCAA (Centres de Consultation Ambulatoire en Alcoologie) fusionnent sous le statut unique de CSAPA (Centres de Soins, d´Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Parmi les missions « obligatoires » de ces nouveaux établissements médico-sociaux, il y a la RdR auprès des patients qu´ils accompagnent. Il en résulte un nouvel enjeu pour la RdR : intégrer les différentes dimensions du soin en addictologie, dans toutes les déclinaisons des CSAPA (ambulatoire, résidentiel, pénitentiaire …). ”¨Cette évolution répondait aussi à  la volonté constante de la Fédération d´articuler sans les opposer les approches RdR et soins. ”¨ L´objectif de cet atelier était de continuer à  décloisonner les champs de la réduction des risques et de la prise en charge de l´addiction, en présentant des expériences exemplaires, en milieu rural et urbain.

”¨”¨La directrice de l´association « Espace » à  Montargis, Anne Clerc, a présenté un projet de bus CSAPA. En milieu rural, il n´est en effet pas question de multiplier les structures fixes (et donc les coûts), c´est un bus qui fait office de centre méthadone mobile tout en proposant des services de réduction des risques comme la distribution de matériel de consommation ou les TROD (tests rapides VIH ou VHC). Cette association a intégré dans son lieu fixe des projets d´insertion, ouvrant une piste de développement pour la RDR, trop souvent limitée à  la réduction des seuls risques sanitaires et infectieux, sans se préoccuper de la prise en compte des inégalités sociales.”¨”¨

Au niveau urbain, Brigitte Reiller, médecin au CEID à  Bordeaux, a détaillé le fonctionnement du Centre Planterose, installé en centre ville. Il  propose dans un même lieu, les services d´un CSAPA et d´un CAARUD. Même si officiellement le  CSAPA est  ouvert le matin et le CAARUD l´après-midi, ce sont les mêmes professionnels avec les mêmes outils qui accueillent les usagers tout au long de la journée, ce qui favorise l´évolution des pratiques dans le sens d´une approche intégrée. Cette structure propose des services de réduction des risques que pourrait développer tout CSAPA, tels que l´information sur les produit psychoactifs, les conseils de réduction des risques, les tests de dépistage, des examens par le FibroScan, l´accès aux traitements VIH et VHC, la vaccination contre le VHB, l´accès au matériel de consommation…

”¨Ce qui réunit ces deux expériences, et qui est déterminant pour la RDR en CSAPA, c´est l´adoption par les professionnels d´une posture qui n´est pas prescriptive d´un comportement. Les professionnels ne décident pas à  la place de l´usager, ne cherchent pas à  imposer l´abstinence. Au contraire, chacun a pour fonction de recevoir l´usager là  où il en est, y compris dans l´ambivalence de ses demandes, dans ses aménagements pour poursuivre ou non ses consommations. Dans ce cadre, le traitement de substitution aux opiacés par exemple est autant un outil de soin que de réduction des risques, pour aider à  gérer ou arrêter les consommations d´opiacés illicites. Dans ce cadre également, les notions de « haut seuil » ou de « bas seuil » n´ont plus de sens, puisqu´il s´agit de mettre en place un seuil « adapté » à  la situation de chaque usager mais également dans une perspective évolutive. Enfin, la distribution de matériel de consommation, qui semble la mesure la plus délicate à  mettre en œuvre dans les CSAPA prend également tous son sens, puisqu´il s´agit d´accompagner les usagers dans un parcours de consommation qui n´est jamais linéaire et peut passer par des phases de consommation et d´arrêt.”¨

Après ces deux interventions, le débat avec la salle a permis à  plusieurs personnes de poser des questions sur ce que pourrait être une RDR en CSAPA, notamment dans les CSAPA résidentiels. Des exemples ont pu être donnés, dont celui  de la communauté thérapeutique de Barsac qui réfléchit à  l´intégration d´une « dose » de réduction des risques.

”¨”¨Les réactions positives à  cet atelier montrent que la RDR ne doit plus être l´apanage  des seuls CAARUD. Elle peut prendre place en CSAPA sans nuire aux autres objectifs des missions de soins qu´ils proposent, ni sans craindre de se substituer à  l´action plus spécifique des CAARUD. Elles témoignent d´un changement de paradigme parmi les professionnels de santé qui intègrent pleinement l´apport d´une RDR qui ne se limite plus à  la seule prévention des risques sanitaires, mais s´ouvre sur un accompagnement de l´usager. D´autant que cet atelier a été complété par un autre, lui aussi ayant rencontré un fort succès, sur la réduction du risque alcool. Cette réflexion devrait se prolonger sous différentes formes, notamment une formation un support document 4 pages de la Fédération Addiction et cet atelier, sous une forme renouvelée, sera certainement prolongé et proposé à  nouveau en juin 2013, aux 3èmes Journées à  Besançon d´autant que la littérature internationale tend aussi à  confirmer que les approches intégratives (offre de prestations diversifiées dans le même service : TSO et échange de seringues par ex.) sont les plus efficaces aussi bien en matière de RDR, d´accès aux soins que de traitement de l´addiction.


Source : reseaux francais reduction des risques

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
c'est un bel idéal !!!!

  Salut Micky, sujet hyper chaud....   salut
Hélas, les freins sont nombreux.....Dans mon coin de province les expériences de ce type ne sont pas que concluentes...

les professionnels de CSAPA avec qui j'ai pu échanger sur le sujet se voient difficilement distribuer un kit d'une main et de la métha de l'autre.

Ils n'ont cependant rien contre la RDR et les dispositifs Caarud, bien au contraire, mais ils expriment le besoin de "séparer" ces activités.
les raisons principalement invoquées: la position schyzoide dans laquelle ils se retrouvent et placent l'usager, la peur de favoriser l'OD....

Quant à  bien des usagers , ils craignent soit de se voir priver de leur métha, de se faire "balancer", voir estiment que c"est "de l'incitation" à  la consommation.


Et puis cela demande une mutation préalable au sein des CSAPA.....Il faut déja leur donner les moyens de sortir de la prise en charge "haut seuil d'éxigence"......parler de" seuil adapté", alors que beaucoup ne sont pas dotés d'un bas seuil d'accès à  la métha..... C'est illusoire!!!!

c'est une transformation technique et philosophique qui prendra du temps, à  mon humble avis

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3500
Inscrit le 15 Sep 2006
15814 messages
Blogs
Hello Spartiate,

en tant que coordinateur du Réseau RDR, j'ai co-organisé cet atelier lors des journées de la fédération addiction.

Evidement, la situation n'est pas idylique. Des Csapa sont toujours à  tres haut seuil.
Mais au vu des exemples présentés lors de cet atelier, la situation est petit à  petit en train d'évoluer, même si comme tu le dis, ca sera long.

Ce qu'il faut, et ce que veut le Réseau Français de RDR, c'est qu'on encourage cette évolution, plutot que de désigner "ces mauvais csapa", ce qui ne change rien, et ne les encourage pas au changement.

Et puis, pour aller souvent dans les CAARUD, je te dirais que malheureusement, la situation n'est pas idylique non plus la bas. Beaucoup, submergés par le traitement de la précarité, ont abandonné toute véléité de faire de la RDR....

A mon sens, c'est tous le système de la RDR qui est à  repenser. L'arrivée des salles de consommation devrait pouvoir tirer ce système vers le haut, si on s'y prend bien....

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
salut Pierre,

tu as raison , il ne s'agit pas de montrer du doigt des structures "qui font ce qu'elle peuvent avec les moyens qu'on leur donne".


non, je vais encore grogner sur les ARS qui se défilent face à  leurs responsabilités, qui n'en ont rien à  faire des toxico, et qui privilégient le "marchandising de la santé", en institutionalisant "des grosses tetes de gondoles", des usines de l'addicto, sans se préoccuper de l'efficience desdit dispositifs .
Mais oui, sur le papier ça fait bien


Ce n'est pas par ce qu'on enjoint à  un CSAPA de faire de la RDR qu'il va pouvoir en en faire.....lorsque les professionnels sont déjà  totalement dépassés par les demandes de prise en charge, qu'ils n'ont déjà  pas les moyens d'avoir un "bas seuil métha" malgré l'urgence.....
Alors oui, de la distribution de seringue à  la va vite, c'est possible.... pas de la RDR.... mur

Autant mettre des automates!

Mais faut garder espoir, espoir que l'arrivée de la gauche au pouvoir va réhumaniser le système, et redonner un peu de souffle à  ceux qui refusent l'hypocrisie et qui continuent à  taffer comme des forçats!! super

A plus

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

barbytrashouille
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 12 Sep 2011
113 messages
plus-unplus-un

"l'avenir a une excellente mémoire" ... Miss.tic

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
100
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
je ne peux pas vous laisser dire "qu'ils font ce qu'ils peuvent " il ne s'agit pas que de problèmes financiers ; plutôt celui  de leur formation qui ne les a pas du tout préparer à  faire ce qu'ils font...tout simplement

Dernière modification par bighorsse (18 juillet 2012 à  10:58)


l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Désolé Big, j'ai du mal à  te suivre......

il ne s'agit pas que de problèmes financiers ; plutôt celui  de leur formation qui ne les a pas du tout préparer à  faire ce qu'ils font...tout simplement

En matière d'accompagnement à  l'arret d'un prod, opiacé ou pas, d'accompagnement à  la gestion de sa consommation....etc, je pense qu'il est tout à  fait injuste de dire qu'"ils" n'ont pas la formation.....pour ce type d'accompagnement( et je suis réducteur)
j'ai rencontré beaucoup de très bon professionnels en CSAPA! Des professionnels débordés....des locaux surbondés...

qu'il faille des formations complémentaires à  la RDR c'est une chose...Mais si tu n'as pas de création de bas seuil d'accès aux soins en général ( pas que la métha), je ne vois pas comment ils pourraient bosser?


Mais peut etre suis je complètement à  coté de ce que tu voulais exprimer?
Merci de développer


" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

Bicicle
Rat de laboratoire
100
Inscrit le 08 Aug 2011
1701 messages
Blogs
Perso dans le Csapa où je vais, l'addictologue n'a pas voulu me dire qu'ils distribuaient du matos (Stéribox en l'occurrence)... Elle m'a juste parlé d'un Distribox à  un autre endroit de la ville.

C'est après, en regardant dans l'annuaire des Csapa d'Asud journal que j'ai vu qu'en fait ils distribuent du matos...

Mais bon, d'un autre côté je la comprends, et moi même j'aurais trouvé déplacé qu'elle me propose des seringues alors que je viens, personnellement, dans une optique d'arrêt total. C'est pas que proposer des seringues soit une quelconque incitation, pas du tout même, mais ça m'aurait génée de demander des seringues là -bas...

Du coup, je trouve que c'est peut-être mieux de séparer les deux activités, finalement assez différentes, des Caarud et des Csapa. Mais bon, peut-être que je me trompe, c'est juste que j'ai le sentiment que les deux ne vont pas trop ensemble quoi.

Dernière modification par Bicicle (18 juillet 2012 à  19:29)


"Quiconque fait deux cent mètres sans amour, va à  ses funérailles vêtu de son linceul." W.Whitman

Hors ligne

 

Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
000
Inscrit le 09 Jul 2012
2280 messages
Blogs
salut tout le monde!
je vais me faire "l'avocate du diable" sans aucun doute, mais moi, de mon coté, je vais au csapa deux fois par semaine, et SI! ils font de la RDR a fond, tout en assumant le suivi therapeutique........je me suis deja vue y aller et repartir avc mon "matos" apres avoir vue la toubib, qui me prescrit mon sub! et ca ne les rends pas mal a l'aise, parce que les membres du personnel sont super, et ne jugent absolument pas!
ca fait 4 ans que j'y vais, et a force de reflexions profondes que l'equipe m'inspire a chaque fois que j'y vais, je ne prends plus rien, et ne fume meme plus de bedo! reste quelques petits trucs qui doivent encore changer, comme la fameuse "envie" qui reviens de temps a autres, mais meme là , je leur telephone, et je peux passer dans la journée!
alors, courage et surtout patience a tous les addict' qui attendent mieux de la part de leur csapa!

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne

 

ron thal 
PsychoHead
000
Inscrit le 20 Mar 2012
1348 messages
Merci pour ces témoignages !!!! bravo
Ron.

" Un jour j'irai vivre en théorie... car en théorie tout se passe bien !!!!" Homer Simpson.

"On ne se bat bien que pour les causes qu'on modèle soi-même, et avec lesquelles on se brûle en s'identifiant..." René Char.

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Salut Snoopy, salut
heureux de rencontrer, enfin, une témoin qui a rencontré un système de soin en addictologie -complet- génial !
mais ma question était : "quels sont les moyens qui permettent d'en arriver à  cette qualité? juste les formations?ou de vrais moyens matériels donnés aux professionnels, qui du coup: ont le "temps" d'avoir une vraie attention à  la personne accueillie, pour commencer...?

Salut Bicycle, heureux d'entendre encore ta sincérité.... bravo
Et bien oui, ce que tu viens de dire est génial....tu fais partie des nombreux utilisateurs de substances psychoactives que j'ai entendu dire :

" la RDR en CSAPA: ça nous gonfle...... par ce que c'est bien beau de vouloir nous aider à  décrocher ...en nous donnant du matos"....

perso ,
je pense aussi à  ceux qui n'ont simplement pas envie d'aller dans un lieu qui brasse du passage (un CSAPA), et qui souhaite avoir des conseils, par ce qu'acheter des kits en pharmacie ...ben.... sad  "y manque quetchose", je suis donc un partisan de l'automie des Caarud.
Sauf si on nous coupe les vivres.... évidemment plus-un

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Concernant les CAARUD, humble avis perso, ce serait sympa qu'ils puissent délivrer de la substitution.

Ca permettrai d'avoir un meilleur suivie.

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Salut Miky, salut
je pense que ce serait une erreur pour deux raisons:

1- La substitution est une pratique dangereuse, les CSAPA ont développé une technicité autours de la mise en place de ces produits, de leur suivi, de longue date. Pas les Caarud. neutral

Quel serait l'intéret de faire "doublon" ? mieux vaudrait développer le partenariat CAARUD/ CSAPA, et je radote: accès bas seuil d'exigence à  la substitution.

2- l'accès à  la substitution représente un" enjeu" pour l'usager, qui souvent en arrive à  tronquer sa réalité de peur ( réelle ou imaginaire) de s'en voir privé....incidemment Les Carrud perdraient ce qui fait en grande partie leur valeur: cet espace de liberté de parole de pensée, d'absence d'enjeux auquel le quotidien confronte l'usager. sad


De meme il me paraitrais abbérent qu'un CSAPA prenne à  sa charge une salle de consommation à  moindre risque.....
là , en l'occurence ce sont les Caarud qui ont le "savoir", la philosophie nécessaire . big_smile


Kenavo

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Salut PAI salut

J'avoue que je suis plutot concret qu'intellectuel, alors "repenser le fonctionnement de la RDR", je veux bien.... Mais j'ai du mal à  me représenter la chose? Ca pourrait donner quoi?

Je constate ,à  travers les témoignages sur le thème, y compris le tien,  qu'il y a une diversité d'expériences et de besoins. Cet état de fait serait il pris en compte dans cette "refonte" de la RDR?

Perso, je ne crains fondamentalement qu'une chose, c'est le désir "normatif" des pouvoirs publics.
Si il faut tout calibrer, tout ordonner, j'ai peur qu'on tue la RDR dans l'oeuf... sad

Exemple: à  la création des Caarud , il était possible d'embaucher des personnes issues de l'autosupport, non diplomées , mais hautement compétentes.
Dans mon coin de France c'est devenu impossible.

Alors si c'est pour aller dans le sens de l'ouverture, réfléchissons à  toute barzingue !!!!

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Lorsque je dit que ce serais bien que les CAARUD puissent distribuer des TSO c'est dans le but d'avoir un meilleur suivie avec les usagerEs, car bien souvent les usagerEs de CAARUD qui sont aussi suivient en CSAPA prennent leurs TSO comme une substitution de confort, donc ils sont encore ancré dans l'univers de la came et du marché noir. Ceux-là  ne veulent pas forcément arrêter de consommer, alors que les CSAPA ont tout de même comme but l'arrêt des consommations.

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Salut Miky , désolé j'avais un peu perdu de vue cette discussion super interressante, c'est une telle jungle d'idées ce forum!

Je te rejoins, il y a encore trop de CSAPA dont la dynamique principale est l'abstinence..... Alors comment envisager la RDR à  ce stade? il manque un maillon préalable entre les deux.........et c'est bien l'accès facilité aux TSO pour des personnes qui souhaitent continuer leurs consommations d'opiacés....

Ce maillon est un préalable structurel qui engendrera une mutation idéologique: considérer les TSO comme des  outils de RDR dans un premier temps

Après " qui est le mieux placé" ? Csapa , Caarud ? Je suis peut etre trop catégorique.....Mais il ya quelques freins techniques, par exemple la présence médicale. Il y a beaucoup de Caarud sans toubibs..

Je te rejoins également sur le fait qu'il faut améliorer le regard porté sur les usagers qui utilisent la substitution en gestion du manque.... Tant que ce sera considéré comme antinomique, les usagers se cacheront, et continueront à  prendre des risques qui pourraient etre évité s'ils se sentaient "libres de parole", s'il n'y avait plus l'enjeu de se voir priver de son TSO...... hmm

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs

spartiate a écrit

Après " qui est le mieux placé" ? Csapa , Caarud ? Je suis peut etre trop catégorique.....Mais il ya quelques freins techniques, par exemple la présence médicale. Il y a beaucoup de Caarud sans toubibs..

Et tant de personne au chômage. Bon peut-être pas beaucoup de toubib, mais espérons que la formation initié par prescripteur donne envie aux généraliste de s'investir dans le milieu.

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Salut Miky,Le problème n'est pas uniquement celui de la motivation, mais celui des moyens alloués par les pouvoir publics....
Un toubib ça coute cher... Je reconnais bien ton coté militant! mais on ne peu compter à  long terme que sur le bénévolat!!
On n'arrete pas de nous casser les pied avec la nécessité de "professionnaliser la RDR", ok, filez nous les thunes!!! smile

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Ca vas de soit, sorry pour ma réponse trop courte, mais en même temps des fois il est possible de voir des medecins qui viennent une journée par semaine dans des centres médicalisé pour SDF bénévolement.

Il est évident que ce n'est pas toujours le même médecin, mais c'est possible wink

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Bien sur y'a encore des "croisés", et heureusement, mais... mais...  mais je ne vois pas en l'honneur de quoi les Caarud n'auraient pas les meme moyens que les Csapa? les usagers Caarud ont droit aux meme possibilités de soin et d'accompagnement, que les usagers Csapa.
Je dirais meme qu'ils devraient etre prioritaires car plus précaires.

C'est trop facile de compter sur la bonne volonté des gens.
Par ailleurs le risque , c'est qu'à  force de suppléer aux manquements, à  l'absence des pouvoirs publics, cela finir par "rentrer dans les normes", et on continuera à  bosser avec des bouts de ficelle..... fache-non-non

Ce qui serait "normal" c'est plus d'équité ( de reconnaissance?) entre les différents  maillons de la chaine addicto.... neutral

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Tout à  fait d'accord, mais vue que les pouvoirs publique r^vent d'un monde sans drogue, il est logique qu'ils investissent plus dans les CSAPA que les CAARUD.

Prend l'exemple de Nice où le maire à  fermé les 2 CAARUD sous pretexte que si la loi passe, il ouvrira une salle de conso. 2 choses complémentaires mais qui ne peuvent pas se remplacer.

Donc on fait quoi, manif, communiqué de presse... ?

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Blasant!!! Encore un qui n'a rien compris!!!!

Qu'est ce qu'on fait ? Bonne question...... Déjà  on évite de se faire manipuler, enfumer.....  on communique..... ça ils n'aiment pas trop, on se fédère.... ils détestent.

Mais cela sera t il suffisant? peut etre qu'il faudra envisager manif, grève effectivement..... Je me sens bien dépourvu
sad

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Franchement, j'ai eu de la chance de tomber dans un CASPA dont la structure et mes attentes pouvaient converger et tout proche de chez moi.

La structure est petite, discrète, reconnu par la municipalité, traitent toutes les dépendances.
2 médecins, 2 psy, ? infirmiers et c'est carré.
Pour la RDR, j'ai remarqué des cartons des revues d'ASUD a l'entrée. A part cela, je n'ai pas vraiment fait attention a ce sujet.

Mon cas est peut etre particulier, car c'est mon médecin du travail qui a appelé en premier, mais j'ai trouvé que le seuil n'était pas très haut et qu'ils étaient, sans le vouloir, un outil permettant de canaliser les toxicos et éviter les nuisances engendrés par eux au main de l'état. Pour en avoir parlé avec le psy lui meme, le passage a la substitution est l'outil de base. Et je ne critique rien, car ils font ce qu'ils peuvent.

Maintenant, pour l'UD dans la galère, c'est vraiment compliqué a comprendre les fonctionnements et les missions. J'y connais vraiment rien, mais maintenant que j'y suis, je profite de l'occasion pour essayer de savoir et pouvoir l'expliquer, dans un langage adapté a (par exemple) un usagé jeune et déscolarisé en sachant l'orienter facilement et lui donner la bonne adresse. Ce pourrait être aussi un adulte père ou père de famille et complètement déboussolé. C'était mon cas adulte pére déboussolé.

Au fait, pourquoi n'existe t'il pas une structure unique, pour tous les produit avec tous les objectifs réunis ?
-RDR, TSO, Sevrage, maintenance, réinsertion, suivi thérapeutique,...
-Formation des médecins de ville et dans les entreprises, des pharmaciens, des infirmières qui flippent quand elles doivent faire une prise de sang (dixit ma frangine) et qui s'y prennent donc mal, pourquoi pas des keufs pour les GAVs, e cetera e cetera.
Et tout cela sous un ministère dédié uniquement sur le sujet avec de l'autonomie.

Je dois etre un peu naïf. mais pour l'UD forcément en galère, ca lui faciliterai l'accès.

Ricoson qui essaie de comprendre......

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
Salut Ricoson !
Tes remarques sont très interressantes...

Il existe bien des structures qui réunissent Caarud+Csapa généraliste( tous prod), dans les meme locaux et avec les meme équipes de prise en charge.
C'est un point de vue personnel, mais je doute (retours d'usagers) que cela soit très fonctionnel pour des questions techniques et philosophiques expliquées précédemment.

Après le coté "tout en un" pourrait- en théorie- simplifier la vie des usagers........ plus besoin d'aller courir deux ou trois structures pour récupérer: pompes, métha, suivi social........

Tu imagines bien que les réductions de cout engendrées par ces hyper structures d'addictologie interressent énormément les pouvoirs publics....Le fait pour les ARS de diminuer le nombre de leurs interlocuteurs territoriaux....gestion simplifiée.

A moyen terme, à  force de globaliser, de rationaliser, de fusionner les structures, je crains que l'on perde une diversité de regards, d'approches pourtant adaptées aux réalités territoriales

Y'aurait des tas de choses à  discuter sur le sujet......

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
C'est bien mon intention spartiate.

Dans le CHSCT ou j'ai un mandat, il est prévu de traiter cette année du sujet des addictions.
Pour le moment, il n'y a pas d'instance, et c'est tant mieux pour moi qui déccroche lentement.

En revanche, pour la fin de l'année, j'ai bien l'intention de leurs faire mener une réflexion sur le sujet, y compris pour la RDR. Il y a des métiers a risque par exemple, et le médecin du travail aurait un roles a jouer.

Le mien participera a la réflexion et aux mesures a mettre en place. On va faire bouger un peu tout ce monde avec mon DS, car dans certains syndicats, j'ai entendu des revendications sur l'alcool a tomber par terre. La direction est je crois totalement hors jeux de son coté, et les médecins du travail évitent en général de s'y lancer. Les salariés de leurs cotés sont "bouche cousue".

Ricoson

PS : Si je n'ai pas déraper d'ici la, j'ouvrierai un poste sur le sujet.

Dernière modification par Ricoson (08 août 2012 à  11:14)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

spartiate 
jeune de la vieillerie
000
Inscrit le 07 Apr 2012
578 messages
C'est cool si tu peux concourir à  "décongeler" la réflexion..... super

" Si un État est gouverné par la raison, la pauvreté et la misère sont honteuses ; si ce n’est pas la raison qui gouverne, les richesses et les honneurs sont honteux. "
Confucius

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Bonjour.

Pourquoi pas, je n'ai aucune connaissance en la matière.
Par contre, une gouvernance unique a minima et des objectifs complémentaire et/ou parfois supplémentaire pour une simplification et une plus grande couverture. Ca éviterait ce qui ressort quand même de ce poste, soit des objectifs pas toujours clair et des dissonances.

Rico

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Reduction des risques
par abdelhak, dernier post 12 juillet 2007 à  14:40 par reskaper
  6
[ Forum ] Rdr/conseil
par ex bakounine, dernier post 11 avril 2014 à  07:37 par Tomboy
  1
[ Forum ] Site sur la RdR
par Chris, dernier post 28 novembre 2008 à  11:16 par fanfan
  4

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
Il y a 3jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
L’injustice penal aux states
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Extra d’opi en sevrage de kratom
Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Pourquoi avez vous commencé ?
Il y a moins d'1mnCommentaire de g-rusalem dans [Au coin du comptoir.....]
(8 réponses)
 Forum 
Plug - Conseil pour un premier plug sans aucune expérience avec l'héroïne
Il y a 3mnCommentaire de Marco 68 dans [Heroïne...]
(2 réponses)
 Forum 
Cannabidiol - Cannabis: Le CBD Cannabidiol pour les nuls!
Il y a 7mn
3
Commentaire de Mister No dans [Cannabis...]
(27 réponses)
 Forum 
Message privé - Personnes toxique sur psychoactif
Il y a 15mn
1
Commentaire de Mister No dans [Utilisation du site P...]
(21 réponses)
 Forum 
Ca fait quoi de boire de l’alcool ?
Il y a 25mnCommentaire de g-rusalem dans [Alcool...]
(10 réponses)
 Forum 
Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
Il y a 25mn
3
Commentaire de Agartha dans [Familles, amoureux(eu...]
(15 réponses)
 Forum 
Conduite et drogues - Diabète + toxicomanie
Il y a 32mnCommentaire de Marco 68 dans [Conseils généraux de...]
(1 réponse)
 Forum 
Expériences - La commande en ligne - mauvaise expérience sur mauvaise expérience
Il y a 55mnCommentaire de Marco 68 dans [Cannabis...]
(6 réponses)
 Blog 
Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
Il y a 1h
7
Commentaire de Marco 68 dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(19 commentaires)
 Blog 
Citation de film de tout genre
Il y a 2hCommentaire de smegma dans le blog de Bosko187
(7 commentaires)
 Blog 
9. Commentaires sur les champignons psilocybes (trad. article Erowid)
Il y a 4hCommentaire de g-rusalem dans le blog de g-rusalem
(6 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 21:11
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 a-PiHP en IV - mon témoignage de mise en garde
par LeCorbeau_G, le 10 Aug 2022
Bonjour à tous j’aimerais apporter mon témoignage sur cette molécule …. Au début tout beau tous rose consommation massive de 15g en 20j environ , j’arrivais à tank des 4 ou 5 jours juste avec 4h de sommeil entre chaque session Et là c’est le drame steribox plus trop d’effet en snif...[Lire la suite]
 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

J'suis avec toi, la chance tjr aux autres..Marco. dans [forum] Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
(Il y a 56mn)
Mais on est où là en fait ? /Cub3000 dans [forum] Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
(Il y a 1h)
Merci pr le témoignage, g-rusalem dans [forum] 3-MMC solutions au craving
(Il y a 2h)
exact : carnet de post-it, feuille blanche A4, feuille de cahier .... just why? dans [forum] Sniff à risque ?
(Il y a 3h)
un service de plus rendu à la nation ! dans [forum] Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
(Il y a 4h)

Pied de page des forums