Alors là , ça a dépassé les bornes....

Publié par ,
11066 vues, 17 réponses
avatar
Ize femme
Nouveau membre
Inscrit le 17 Jul 2013
10 messages
Salut à  tout le monde.

Voilà , j'ai un peu besoin d'aide là , parce que je ne sais plus quoi faire. Je bosse en addictologie, je donne plein de conseils, mais je ne sais plus quoi faire, comment faire.

Quand j'ai rencontré mon homme, il connaissait bien les extas, amphets, lsd, kétamine, et j'en passe. Au tout début, il fumait joint sur joint et buvait une à  deux bouteilles de bière à  9° par soir (il avait 18 ans). Je ne le voyais que les weekends, étant donné que je faisais mes études assez loin. Je mettais donc tout ça sur le compte du "fêtage" des retrouvailles. Il m'a expliqué que dans sa famille, les relations sont difficiles et l'alcoolisme est présent. Il a lui-même souffert du syndrome d'alcoolisation foetale. 

Au fil de notre relation, j'ai essayé de le dénouer de ses addictions après maintes disputes (durant lesquelles il admet avoir des problèmes d'addiction puis m'accuse de toujours lui en trouver), parfois très violentes. Il a déménagé pour s'éloigner de ses fréquentations et habiter avec moi, et il ne fait plus qu'une soirée par mois, durant laquelle il consomme (et moi aussi, à  très petite dose).

J'ai appris il y a deux mois par une amie qu'il "consommait" de la coke sans me le dire... Je suis partie de la maison. Il faut dire que ca fait un an qu'il ne bosse pas, alors que dans son domaine, il y a le choix. C'est donc moi qui gagne l'argent du ménage, alors que lui reste à  la maison à  toucher le chômage.
En fait, il n'avait consommé qu'une fois, il y a quelques mois (selon ses dires). Un "pote" dealer qui lui avait donné du bon matos. Je tiens a préciser que depuis, il a effacé son numéro car à  chaque fois qu'il allait chez lui, le dealer le mettait dans une situation telle qu'il était "forcé" de consommer.
Je suis revenue à  la maison car je l'aime, car il m'aime, car j'ai peur qu'il fasse une bêtise si je le quitte.

Pour mon anniversaire, ce mois-ci, nous sommes allés dans un festival, où nous avons rencontré un groupe de gens de chez nous, super sympa. Ils tapaient pas mal, surtout speed, MD et cartons. Comme le festival, c'était pour mon anniversaire, j'ai gentiment demandé à  mon homme de ne toucher à  rien, ou alors très peu, car je ne voulais pas que cela gâche tout. Il a finalement tapé speed, cartons et MD. J'ai été très déçue, et j'ai psychoté pendant tout le festival.

La semaine dernière, il est sorti en soirée-boite-de-nuit avec mon petit frère, qui ne connait que les joints et l'alcool. Encore une fois, il a pris du speed (mon frère dit que c'était un mélange exta-coke), alors que mon frère était avec lui! Je lui ai pourtant bien dit: je t'en prie, c'est mon frère, reste clean ce soir, il ne connait pas tout ça, et je ne veux pas qu'il sache que tu en prends.

S'en est suivi une GROSSE dispute (hier), il s'est scarifié sous mes yeux en me disant que je devais le laisser faire ce qu'il veut, qu'il a l'impression d'être un chien en laisse avec moi, mais qu'il m'aime plus que tout et que je suis la seule chose qui le rattache à  la vie, que concernant mon frère, c'est bien qu'il voit cela car il veut faire un tekos au moins une fois dans sa vie, et que la seule chose qu'il peut faire pour me faire comprendre, c'est de s'infliger des blessures, car sinon il m'aurait frappé.....! Il a même essayé de se frapper au visage avec mes poings, et moi, en pleurs, qui essaie de résister de toutes mes forces..... Je suis traumatisée.... Je voulais le quitter, je n'en ai pas eu la force.... Il m'a dit que de toutes les façon, mes amis n'en sont pas, que je suis une bonne poire pour eux, qu'ils en ont rien a faire de moi, que mes frères me mentent, donc en gros, que je n'ai personne autour de moi sauf lui..... J'ai appelé sa mère avant de partir au boulot, je lui ai raconté ce qu'il s'était passé, de trèèèès loin (car je croyais qu'elle pouvait venir à  la maison pour le calmer, j'avais trop peur qu'il fasse une bêtise). Elle l'a appelé dans la soirée, il lui a menti en lui racontant qu'il s'était disputé avec mon frère sous le coup de l'alcool, et que du coup nous nous étions un peu disputés.... Elle m'a dit que j'étais la fille qu'elle n'avait jamais eu.... Et qu'on allait essayer de rétablir tout ça. Et de nouveau, je suis retournée avec mon homme. Je lui ai expliqué qu'il allait devoir tenir ses distances, car je ne peux même pas le toucher, depuis ce qu'il a fait.

Ma famille ne l'aime pas beaucoup, mes amis non plus. Pourtant, je vis de très belles choses avec lui, il m'aime pour ce que je suis, nous adorons voyager ensemble, rencontrer des gens, sortir mais je n'ai pas besoin de dépenser mon énergie, mon coeur, ma tête et mon argent dans les drogues pour lui.... Même s'il n'en prend pas tous les jours....

PS: il essaie de ne fumer des joints que le weekend, mais ça atteint vite les 100 à  300 euros par mois. il essaie aussi de ne boire que les weekends, avec modération.

Dernière modification par Ize (30 juillet 2013 à  13:08)

Hors ligne

 

avatar
drugstore cowboy homme
Repose en Paix
Inscrit le 27 Feb 2013
1744 messages
Bonjour Ize !
Ton récit m'a tellement ému que je ne sais quoi te répondre immédiatement, je vais y réfléchir et trouver les mots.
Je connais que trop bien cette situation ayant perdu mon ex femme pour des raisons similaires (moi c'était alcool, opiacés)
En attendant de te répondre plus en détails je te souhaite bon courage et tu vas surement avoir d'autres réponses d'ici peu.
A bientôt.

DC

PS : Ce que je peux déja te dire c'est d'être extrêmement prudente sur les dire de tes amis ou proches, mon ex femme en a entendu de toutes les couleurs à  mon sujet alors qu'il en était rien

Dernière modification par drugstore cowboy (30 juillet 2013 à  13:37)

Hors ligne

 

avatar
mariemeuh femme
Psycho junior
Inscrit le 05 Jan 2013
209 messages
Bonjour Ize

Je ne sais trop quoi te dire, ce que tu vis est particulièrement difficile. Aimer quelqu'un c'est vouloir l'aider et l'aider et c'est ce que tu  as fait. ça ne veut cependant pas dire tout accepter de sa part, il y a des limites que l'on doit s'imposer au risque de se perdre soi même.
Il y a longtemps de cela était amoureuse d'un jeune homme de mon âge qui aimait beaucoup (trop) fumer du H et la dive bouteille. Au début j'ai supporté, mais j'avais l'impression qu'il ne vivait que pour cela... Je te passe toutes les étapes qu'il a traversées, que j'ai traversées avec lui, mais un jour je me suis dit "basta, c'est lui qui va y laisser sa peau ou moi" et j'ai préféré le laisser vivre ses choix, qui n'étaient pas les miens.... si notre histoire a duré c'est (peut être) parce que l'amour avait laissé place à  de la pitié et rester avec quelqu'un par pitié c'est autodestructeur.
Je ne te dis pas de le quitter, toi seule peut prendre cette décision, mais d'essayer de prendre un peu de distance vis à  vis de ses consommations, de voir si tu peux accepter d'être traitée ainsi, de subir cette sorte de chantage. Il compte pour toi et tu comptes certainement pour lui mais on ne peut aider les gens contre leur gré. La prise de conscience est une étape importante.  Il faut savoir se préserver.
Puisque tu t'entends bien avec sa maman ouvre toi à  elle, raconte lui les problèmes que vous rencontrez, elle te sera peut être de bons conseils.
Tu as bien fait de t'adresser ici, tu verras beaucoup de forumeurs te donneront leur(s) avis. Personne ne détient la vérité mais tu pourras te sentir moins seule devant ce problème et avoir plus de clefs pour mieux "penser".
Courage à  toi et prends soin de toi
Amicalement

Je suis Charlie

Hors ligne

 

avatar
Ricoson homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 28 Jun 2012
1820 messages
Bonjour Ize.

Je suis un peu peu dérouté car touché par ta description de la situation.
C'est difficile, parce que l'on rentre dans le domaine de l'intime.

Je suis revenue à  la maison car je l'aime, car il m'aime, car j'ai peur qu'il fasse une bêtise si je le quitte.

mais qu'il m'aime plus que tout et que je suis la seule chose qui le rattache à  la vie,

Elle m'a dit que j'étais la fille qu'elle n'avait jamais eu

Ma famille ne l'aime pas beaucoup, mes amis non plus

Il y a du chantage, si j'ose dire et une dissonance a la fin.

Dans la consommation de produits et les addictions ou dépendances qui en découlent, le couple, qu'il partage ou au contraire ne partagent pas du tout une consommation de produits, ont toujours beaucoup de difficultés a trouver un équilibre, sitôt la "lune de miel" passé, au sens propres comme au figuré.

Je vais prendre ma douche. Ça fait une heure que je le dis, mais la, je vais m'éclaircir les idées.

Rico

PS1 :Ces encadré résonnent dans ma tète.....
PS2 : Marie, nos postes ce sont croisés.

Dernière modification par Ricoson (30 juillet 2013 à  14:03)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

avatar
ZombyWoof homme
Psycho sénior
Inscrit le 30 May 2013
685 messages
Combien de fois j'ai vu ce genre de situation!
Sans disserter, dès qu'il y a chantage et mensonge dans un couple, ce n'est plus de l'amour, surtout si l'auteur essaye de t'éloigner de tes connaissances.
C'est exactement le principe d'une secte, avec un seul gourou et toi comme adepte; Excuses-moi de cette expression, mais c'est ce que je ressens.

Bon courage!

"SOLA DOSIS FACIT VENENUM." Paracelse
(Seule la quantité fait le poison).
--------------------------------------------
Ex "hard-droguiste"  wink

Hors ligne

 

avatar
seba59 homme
Banni
Inscrit le 21 Aug 2012
959 messages
Salut,

Oui, effectivement, c'est un grand classique, on a tout: profiteur, menteur, chantage au suicide, oisiveté, complaisance, victimisation => MANIPULATION

Essaie de faire une liste de points positifs et de points négatifs (sans penser qu'il va changer, tu le prends comme il est là ), puis tu tires ta conclusion.

Bon courage,

Seba59   rasta

"Ils ont cru s'enivrer des Chants de Maldoror, et maintenant ils s'écroulent dans leur ombre animale." H.F. Thiéfaine

Hors ligne

 

avatar
Ize femme
Nouveau membre
Inscrit le 17 Jul 2013
10 messages
DC: j'ai parlé plusieurs fois de mes problèmes à  mes amis, ils sont très neutres par rapport à  ma situation. un bon point pour eux!

Mariemeuh: lors de notre dispute, je lui ai dit que cela ne l'aiderait pas de se scarifier, et que cela m'amènera plus à  le considérer comme un patient, car mon coeur va se murer..... Il m'a répliqué que de toutes les façons, je l'assimile à  mes patients, que je lui invente des addictions et que voir un psy ne changerait rien (il a vécu un traumatisme dans sa jeunesse, et il s'et muré dans le silence, sauf avec moi. il en souffre énormément, et ne veut pas tenter d'atténuer cette souffrance...). Je ne le force pas, même si je suis convaincue que voir un psy l'aiderait, s'il trouve le bon... Il serait capable de mentir ou de dissimuler la vérité même à  un psy, pour avoir raison. Il est en effet manipulateur, et c'est d'ailleurs très "drôle" car il arrive même à  mettre nos amis de son côté (mais je pense qu'ils ne veulent pas se disputer avec lui, il est tellement buté....).
J'avoue que je suis jeune, et j'ai beaucoup de mal à  évaluer mes limites, et je pense que je serais capable d'aller loin sans m'en rendre compte, puis de péter un plomb. Je suis le style de personne à  se dévouer entièrement à  une personne à  problèmes pour l'aider à  s'épanouir et être heureux(se) dans la vie, en particulier pour mon homme. Malgré ça, je me demande si je l'aide vraiment en restant avec lui: il n'a pas avancé depuis deux ans, sauf qu'il s'est calmé question alcool et drogues. Et encore, c'est quand je suis là . L'année dernière, je suis partie deux semaines à  l'étranger pour la fin de mes études, et lui a complètement pété une durite, il est sorti en tekos et en soirée trance pendant des jours.
Je dois me préserver, c'est clair, mais dans ma tête, tant que je n'ai pas décompensé, que mon boulot ça va, c'est que tout est nickel. Tu as tout à  fait raison en tout cas, je dois me préserver.

Ricoson: le chantage est là , et il l'est depuis le début, car dès qu'il m'a parlé de tous ses problèmes, je me suis sentie comme "engagée par les liens du secret"... peut-être aussi comme "responsable" en tant qu'aide? je ne sais pas.... Je me dis parfois que je le prends comme un patient.... ou alors je prends mes patients comme des.... euh.... pas patients, quoi.

Zombywoof: le coup de la secte, je lui ai hurlé à  la figure lors de notre dispute. Aucune réaction.

Seba59: la liste des bonus et malus, j'y arrive pas, trop d'enjeux.

Mille mercis à  vous tous pour vos réponses,
Amicalement.

Dernière modification par Ize (30 juillet 2013 à  21:34)

Hors ligne

 

avatar
mariemeuh femme
Psycho junior
Inscrit le 05 Jan 2013
209 messages
tiens nous au courant tout de même et prends soin de toi. Et puis peut être trouverais tu une aide non négligeable si tu allais voir un psy pour poser des mots sur tes maux.... cela 'aidera peut être à  faire la part des choses (surtout que ton boulot influe sur la façon dont tu le "protèges" (je ne trouve pas le bon mot))
Ben oui tant qu'au boulot tout va bien tu te raccrocheras au boulot comme à  une bouée de sauvetage, mais le jour (qui ne t'arrivera probablement pas) où le travail sera plus difficile nerveusement tu risques gros.... émotionnellement parlant. Essaie de trouver une personne neutre pour parler de tout ça. Je sais c'est pas facile et tu es jeune!
cordialement.

Je suis Charlie

Hors ligne

 

avatar
Ricoson homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 28 Jun 2012
1820 messages
Et ta position de soignante/amante est difficile. En principe, on ne soigne pas sa famille.
Un chirurgien n’opère jamais sa femme.........

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

avatar
Ize femme
Nouveau membre
Inscrit le 17 Jul 2013
10 messages
Salut à  tous!

Voilà , après quelques semaines, je viens vous tenir au courant;
Moins d'une semaine après notre dispute, j'en ai reparlé avec mon frérot. Vu la divergence entre mon frère et mon homme par rapport au prod que mon homme avait pris, j'me suis dite qu'il y avait anguille sous roche.
Effectivement: mon homme avait tapé tout le soirée, devant mon frérot, puis au bout d'un moment il s'est même endormi dans la boite, alors que des gars, qui l'avaient vu taper, s'approchaient comme des vautours. Mon homme a même dit a mon frerot, "vas-y, ma weed c'est ta weed, mais surtout ne dis rien à  ta soeur pour les prods, ou on va casser". Gore.
Donc mon homme s'était scarifié en me racontant des conneries. J'ai fini par le quitter. Raz-le-bol, c'était allé trop loin.
Il enchaine maintenant les cachetons, j'espère que ça va aller pour lui.
Qu'est ce que c'est dur d'être à  l'origine du désespoir de quelqu'un.... (quand on le quitte, hein.... pas quand on reste avec! smile)

Dernière modification par Ize (21 août 2013 à  15:36)

Hors ligne

 

avatar
Ricoson homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 28 Jun 2012
1820 messages
Il ne faut jamais culpabilisé sur ce sujet.
On appelle cela la liberté.

Tes mères, tes grandes sœurs et des suffragettes se sont assez battu pour cela.

Rico
Reputation de ce post
 
+1 DC

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

avatar
Snoop' femme
Modératrice à  la retraite
Inscrit le 09 Jul 2012
2280 messages
ize, tu n'es pas a l'origine du desespoir de ton ex homme! tu as essayé de l'aider, tu lui as tendu la main, il n'a pas voulu la prendre, c'est son choix! un jour viendra où il ouvrira les yeux (je lui souhaite), et ce jour là , il reagira....ce n'est juste pas encore le cas, peut etre n'est il tout simplement pas "mur" (comme un fruit, on ne peux qu'attendre qu'il soit a maturité avant de le cueillir)

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne

 

Phoenix homme
Psycho sénior
Inscrit le 04 Nov 2012
519 messages
Tu n'es pas à  l'origine de son désespoir, c'est son comportement qui l'a été...

Un jour j'ai quitté une fille qui m'a énormément fait culpabiliser, en me faisant chanter, etc... Le coup "classique" si j'ose dire. Je m'en voulais beaucoup, et elle m'avait clairement dit qu'elle préférait que je reste avec elle par pitié et que je souffre, plutôt que je la quitte et que je sois heureux! C'est de l'égoïsme poussé à  un point, mais alors...

Mon psychiatre m'avait dit à  la suite de ça que contrairement à  ce qu'elle prétendait, ce n'était pas MOI qui étais à  l'origine de sa souffrance, mais ses sentiments pour moi! Or c'est quelque chose qu'on ne contrôle pas... Ni d'un côté, ni de l'autre! Sans compter que je ne l'ai pas quittée du jour au lendemain, je l'ai prévenue des dizaines de fois, mais elle ne faisait rien, jamais le moindre effort, rien... (et elle le reconnaissait).

Eh ben là  c'est un peu pareil... Tu ne l'as pas pris en traitre, il savait que ça allait arriver si tu continuais comme ça et il n'a rien fait.



Je suis moi-même consommateur (ou ancien, ça dépend de quelle façon on regarde) et je sais que ce n'est pas facile tous les jours, que cela complique les relations. Mais tout mettre sur le produit c'est facile aussi, et il y a une limite entre "ce que le produit nous pousse à  faire" et "ce qu'on fait en pleine conscience de cause, en accusant le produit pour se déculpabiliser".

Dans la vie il faut faire des choix et je dis ça pour lui: les deux choses qu'il désiraient (sa vie de défonce, et sa vie avec toi) n'étant pas compatibles. C'est immoral de forcer quelqu'un à  se détruire juste pour son plaisir personnel...



Ne t'inquiète pas, il ne se foutra pas en l'air, c'était juste un moyen de pression... Quelqu'un qui le gueule haut et fort et qui menace de le faire "l'arme" à  la main est, sauf cas particulier, quelqu'un qui n'en a absolument pas envie mais qui est réduit à  ça pour en arriver à  ses fins: ça peut être simplement ouvrir la discussion (cas des gens qui veulent montrer un malaise en entreprise, etc...) ou ça peut être pour faire chanter quelqu'un...

Ce qu'on peut espérer c'est que ça lui aide à  ouvrir les yeux sur le fait que c'est de sa faute et que s'il avait fait d'autres choix vous seriez encore ensemble. Mais ça peut aussi aller dans l'autre sens (c'est le cas de mon ex): penser que l'autre est un gros méchant qui lui veut du mal et que lui est parfait et n'a jamais rien fait dans cette histoire et qu'il ne méritait pas ça. Dans ce cas, la vie se chargera de le faire grandir...



Amicalement,
Phoenix

Discendi et Docendi.

Apprendre et Enseigner.

Hors ligne

 

avatar
drugstore cowboy homme
Repose en Paix
Inscrit le 27 Feb 2013
1744 messages
Ize, la maman de ma gosse m'a quitté pour à  peu près les mêmes raisons, elle a aussi culpabilisé, mal renseignée aussi... bref, peu importe. Elle en a fait une dépression assez longue alors qu'elle ne faisait juste de reprendre sa liberté, faire la vie que ELLE voulait et crois moi, après une très longue descente pour moi comme pour elle, on refait surface, essaye de revivre.
Mon grand regret à  moi est d'avoir été trop con pour ne pas l'avoir libérée de ses chaines avant, ces chaines qui étaient aussi les miennes.

DC

Hors ligne

 

sjkwcxvzqh femme
Nouveau membre
Inscrit le 25 Dec 2012
28 messages
Ize salut

J'ai moi-même été une manipulatrice et j'ai fait bcp de chantages affectifs pour qu'on m'aime et qu'on me sauve.

Dès que je m'attachais à  qqn,sa vie devrait être basée sur mes besoins,sinon j'etais la plus malheureuse du monde,sinon son amour n'etait pas vrai,sinon "il me comprenait pas de toute façon"..

Mais ça ne marche plus maintenant parce qu'ils ont bien appris que si ils cèdent je demanderai encore plus,un amour plus fort,un calin plus gros,un pardon plus convaincant..ce ne sera jamais assez et ça s'arrêtera jamais,ce que je demande c'est qu'ils se sacrifient pour moi finalement.

Je vois seulement à  34 ans que j'ai pas été très respectueuse en attendant tout le temps une preuve d'amour et en etant trop occupée avec moi-même,aveuglée par cet égo qui a été persécuté tout au longue de ma vie par ma famille,par mon école,par mon pays et au final par moi..j'etais un batiment endommagé qui s'éffondre à  la moindre tremblement alors pour rattraper le temps perdu je me nourrissais des sentiments des autres.

Dans ces conditions,on ne peut pas penser à  l'autre vraiment,comment l'autre ressent,comment il vit les choses,de quoi il a besoin,tout simplement parce qu'on est pas capable d'aimer

Une personne qui a tant besoin de recevoir,elle ne peut pas aimer

Je ne sais pas encore ce que c'est aimer mais je sais que ce n'est pas posséder ou être sauvé ou un abri contre sa solitude,pourtant j'etais persuadée de le savoir mais tout ce que je faisais c'etait créer des situations pour qu'il ait besoin de moi,se sente redevable envers moi et se sente trop faible pour pouvoir me quitter,comme ça je pouvais le garder rien que pour moi forever et être aimée quand j'en ai besoin

C'est un chamboulement pour moi de voir tout ça et mon déclic c'est psychoactif : )

Tu sais..même si tu donnes ta vie pour lui,tant que lui il ne fait pas face à  lui-même,n'admet pas les vérités sur lui-même,ne digère pas la réalité et ne fait pas son choix entre 'faire nager le bateau ou le laisser couler' tu ne peux rien y faire,personne n'a ce pouvoir à  part lui

Oui c'est horrible,c'est cruel et injuste parce que des gens entièrs comme toi aiment passionnément et passion c'est souffrir dans tous les cas du monde

En tout cas tu es la preuve que l'amour existe toujours sur terre..

Et peut-être parfois aimer c'est aussi partir..pour que l'autre puisse avoir une chance de monter à  la surface,pour moi je pense que ça a marché..sinon je ne pourrais pas devenir la personne que je suis à  présent.

J'ai vu que quand on est trop protégé,on veut jamais quitter ce "confort",c'est anésthésique,on appelle ça "confortably numb"

Je sais que quoi qu'il arrive il est là  alors j'ai pas besoin de changer,d'assumer mes conneries,d'être responsable parce que qqn d'autre me porte sur ses épaules.

J'écris tout ça en étant à  l'autre côté,à  la place de ton homme parce que j'ai été "cet homme" et aujourd'hui je suis décidée à  ne plus l'être..

Je sais que c'etait plus fort que moi,c'etait un combat étérnel contre moi-même chaque jour,j'aimerais être qqn de mieux,j'ai tant souffert et fait souffrir,pour payer j'ai brûlé vive dans mon enfer (la honte,les regrets,la culpabilité,l'auto-flagellation..) mais un moment donné il faut dire STOP,s'accepter,accepter les choses telles qu'elles sont et ce n'est que le début,le chemin est long.

Voilà ,je ne sais pas si ça peut t'aider un peu mais j'ai voulu partager mon expérience sur le sujet et je te souhaite le meilleur pour toujours..

Dernière modification par sjkwcxvzqh (21 août 2013 à  18:21)


don't cry because it's over,smile because it happened and he didn't get you pregnant

Hors ligne

 

Chilindrina femme
Nouveau membre
Inscrit le 13 Feb 2013
41 messages
On a qu'une seule partie de l'histoire.

Ton frère est jeune, n'a peut être pas su exactement reconnaître les drogues qui sont passées devant lui.
Et il a surement aussi envie de te faire plaisir, il y a forcement un biais.

Se scarifier, c'est pas forcement du chantage au suicide. C'est aussi montrer un mal-être.
Lui aussi a peut être besoin de liberté.

C’était quoi ta vision du couple idéal pour vous deux?
Abstinence totale ou quasi-totale?


Drina, mitigée...

Hors ligne

 

avatar
AliceAuPaysdesGouttes femme
Nouveau membre
Inscrit le 21 Aug 2013
6 messages
J'ai vécue une relation de 11 mois avec un homme violent. Agé de 4 ans de plus que moi il a eue une adolescent tumultueuse et des morceaux de sa personnalité avaient laissé place à  un manipulateur. Il avait mis quatre mois à  s'infiltrer dans ma vie, gagner la confiance de mes proches avant de lever réellement la main sur moi et de m'emmener dans le monde de la drogue. Etant très beau parleur, ne changeant de personnalité que rarement, je faisais des allées-retour dans ses bras. Perdant confiance et estime de moi même, car il ma rabaissait sans cesse. Seulement quand on aime, on pardonne... Et l'histoire de sa vie m'attristait tellement que je mettais tout sur le compte de son passé.
Puis j'ai sombré à  mon tour en voulant le sortir de son monde.
Il m'aura fallut prêt d'un an pour comprendre que malgré tout l'amour que l'on peut porter à  quelqu'un, dès lors qu'il nous fait du mal, vraiment du mal, plus rien n'est pardonnable. Il faut vivre avant tout pour soit, et faire des choix décisifs que l'on assume.
Avoir une famille qui soutient, un pied dans le monde réel, et des fréquentations sincères, c'est avoir les piliers les plus solides pour s'en sortir...

Dernière modification par AliceAuPaysdesGouttes (22 août 2013 à  00:46)


Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. -Mark Twain

Hors ligne

 

avatar
Ricoson homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 28 Jun 2012
1820 messages
Bonjour Ize.

Pour  MOI , ce n'est que la suite logique du début du sujet.

Le chantage était la depuis longtemps, et c'etait a la limite de la rupture.
C'est fait, voila.
Rien de plus a dire. La liberté n'a pas de prix. Personne, non, personne ne peut te la reprendre.
Et dans les histoires d'amour, il n'y a pas besoin spécialement de défonce dans l'histoire pour que cela explose et qu'un chantage s'effectue.

Quand ca va plus, c'est pas la peine de se forcer. Et ien sur, il y a toujours l'un qui perd plus que l'autre en général. Mais bon, avec le temps......on aime plus ?!

Rico

Rico.

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Entretenir une relation alors que vous consommez
par Heowin, dernier post 23 juin 2015 par 'Nrockandrolls
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Couple - Arrêter alors que ça vient de commencer
par Mauddamier, dernier post 04 septembre 2020 par Mauddamier
  4

Pied de page des forums