codeine + promethazine / PsychoACTIF

codeine + promethazine

Publié par ,
9393 vues, 8 réponses
paralyse 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 20 Jul 2015
11 messages
Bonsoir,

J'ai une enième question concernant des dosages. Je m'excuse si c'est un peu répetitif, j'ai fait des recherches mais je n'ai pas vu une réponse similaire à  une autre et dans le doute, je préfère demander.

Suite à  un rhume, le medecin m'a prescrit une préparation de codeine et promethazine (12mg/10mg par gellules). Ayant déjà  lu beaucoup sur la codéine, je me suis renseignée sur la promethazine et découvre qu'elle est justement souvent associée à  la codéine pour le fameux 'purple drank'. Ma curiosité est donc entamé et je songe donc à  ne pas gaspiller les géllules qu'il me reste et tester pour voir.

Apres avoir parcouru plusieurs forums, j'ai lu que certains conseille de commencer à  60mg de codéine, d'autre à  100mg etc etc mais la plupart parle de codeine pure, or j'ai vu que la promethazine augmentait en quelque sorte les effets. Du coup je ne sais pas si il faut que je revois les doses de codeine à  la baisse, quelle dose max de promethazine je peux prendre, ce genre de chose.
Sachant que je ne suis vraiment pas experimentée niveau drogue.

(en vrai, il est aussi probable que je ne touche pas à  ces pillules, les opiacés me font quand même peur, mais au cas où, j'aimerais que ce soit un minimum 'safe')

Merci d'avance pour vos réponses (et désolé du pavé yikes)

Hors ligne

 

Silmarien 
DMTivore
000
Inscrit le 26 Jan 2014
180 messages
Blogs
Bonsoir,
Je crois qu'il va vraiment falloir que quelqu'un crée un topic de référence pour les dosages parce que même si on en parle sur tous les topics ou presque de ce forum, ça ne semble pas être assez clair (je ne t'attaque pas, je fais une simple observation).

La prométhazine n'a pas vraiment d'intérêt toute seule, mais ça potentialise en effet un peu la codéine et ça permet d'éviter les démangeaisons liées aux prises d'opiacés comme la codéine (en plus d'éviter les nausées aussi, en tout cas je trouve). A haute dose, c'est un délirogène, ce qui n'a en général vraiment pas d'attrait (c'est rarement agréable) à  part pour certaines personnes vraiment expérimentées dans le domaine des psychédéliques/dissociatifs/etc.
Normalement environ 45mg de prométhazine sont largement suffisantes pour potentialiser des doses faibles/moyennes (donc de 60mg à  250mg) de codéine, mais comme ton médicament est très dosé en promethazine, il faudra faire avec. Je pense qu'il vaut mieux éviter de dépasser les 200mg de promethazine pour éviter les effets "trippants", mais c'est une dose approximative que je te donne, à  confirmer. Pour commencer tu peux faire un test à  120mg de codéine (la dose de prometh associée est ok normalement), il y a peu de chances que tu sentes un gros effet, mais cela dépend des métabolismes, pour certains c'est suffisant pour sentir un petit bien-être et se faire une idée.
Tu sembles déjà  mesurer les dangers de la prise d'opiacés (addiction psychologique et physique), donc je ne vais pas te faire de grand discours alarmiste, mais si tu comptes essayer, sois bien sûre d'être prête a prendre le risque de devoir en assumer d'éventuelles conséquences plus tard.

Prends soin de toi.

Hors ligne

 

away
Banni
France
000
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
Salût les Psychos,

Je rebondis sur le post de Silmarien, n'experimente pas seul(e).
Comme base docu il y a le PsychoWIKI sur le LEAN, cliquer sur Codeine.

Bonne journée les Psychos,
Be Safe les bros.

Away

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
14700
Inscrit le 22 Feb 2008
7603 messages
Blogs
Bonjour,
Avec quand même un problème c'est qu'on peut décrire les doses thérapeutiques et, dans une certaine mesure, la partie basse des doses récréatives (et les risques associés) mais, au delà  c'est tellement différent d'une personne à  l'autre, qu'il est difficile de donner des conseils pertinents et "sécuritaires" , comme disent nos amis quebecois.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

paralyse 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 20 Jul 2015
11 messages
Merci à  vous d'avoir répondu. Il est en effet assez facile de trouver des infos sur les doses de codéine (même si ça va du simple au triple en fonction des personnes qui donnent l'info) par contre c'était surtout le coté promethazine qui m'inquiétait un peu. En ayant conscience bien sur que tout ceci n'est pas une science exacte.

Avec toutes ces infos, comme je suis têtue, j'ai décidé de tenter l'expérience.
La semaine dernière, j'ai commencé avec 72g pour voir un peu et tester le terrain. Pas d'effets enormes, je me sentais juste un peu étourdie et je voulais pas sortir de mon lit. Gros gros coup de barre aussi et quand je me suis enfin laissée endormir, j'ai eu ma première longue nuit de sommeil depuis longtemps.
J'ai donc ré-essayé ce week-end. Vendredi soir, après une bière, je regarde si mélanger alcool + codéine c'est pas trop dangereux, et puis (alors que j'ai quand même lu que ça ne servait pas à  grand chose) je reprend 72g. Pas beaucoup d'effets non plus, je bois une deuxième bière et puis toujours la grosse fatigue et la bonne grosse nuit de sommeil après. Le lendemain, je continuais de m'endormir tout le temps jusqu'à  une bonne douche chaude pour enfin me sentir un minimum eveillée. La, je décide de passer aux choses sérieuses et je passe donc aux 120g. J'ai attendu mes effets sans vraiment les sentir, j'étais obligée de sortir de mon lit et marcher pour ressentir quelque chose, et toujours cette sensation d'étourdissement (j'ai d'ailleurs dû m'asseoir plusieurs fois pendant que je cuisinais car ça devenait un peu trop fort). Et puis j'ai encore dormi longtemps.

Conclusion de l'expérience, la sensation était pas désagréable, mais je m'attendais à  quelque chose de plus intense, de plus fort, la fameuse sensation de chaleur et de bien être. Je reste sur ma faim. Ma boîte est d'ailleurs presque vide, ce qui m'empêchera donc de tester une dose plus forte. Je suis pour le moment en Belgique et donc pas d'accès facile à  la codéine, ce qui est plutôt une bonne chose, je ne suis pas dans les meilleures prédispositions psychologiques pour jouer avec le feu sans me brûler. Mon instinct de préservation a beau avoir encore le dessus sur mon coté auto-destruction, je sais que ça ne va pas durer longtemps.

Hors ligne

 

away
Banni
France
000
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
Salut Paralyse,

heureux de te lire ; oui, fais bien gaffe. On prend TRES vite goût à  la codeine si bien qu'au bout d'un certain temps, on peut de retrouver accroc et dans le pire des cas, ne rien faire s'en  s'être au préalable cachetoné la figure...
Je l'ai vécu il n'y a pas si longtemps.
Bonne aprem à  toi, take care girl...
Amicalement
Away

Hors ligne

 

paralyse 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 20 Jul 2015
11 messages
Bonsoir de nouveau,

Je ne reviens pas vraiment avec une question, juste une envie de m'exprimer.
Suite à  mes expérimentations avec la codéine en Août, j'avais arrêté d'en prendre puisque le jeu n'en valait pas la chandelle. En Octobre/Novembre, j'ai testé (et aimé) le DXM quelque fois. Ma dernière prise a eu lieu le jour des attentats, et le traumatisme a fait que pendant un certain temps je n'étais plus du tout intéressée par la prise de DXM ou n'importe quelle autre substance. Et puis la vie a fait que voilà , peu à  peu ces envies sont revenues à  moi, ce n'était plus seulement une curiosité mais purement une envie de défonce, d'oublier ou de trouver un certain bien-être.

En Janvier, après un décès dans ma famille, je regarde dans la pharmacie, quasi sûre de trouver de quoi assouvir mes envies, je reste raisonnable et ne ramène qu'une boîte de tramadol avec moi. Quelque jours plus tard je trouve dans un sac de vieux médicaments chez mes parents une boîte neuve de zolpidem.
Les deux semaines suivantes, j'ai donc alterné (ou combiné) trama et zolpidem et j'ai absolument adoré le tramadol, c'était pile ce que je recherchais (bon, j'étais pas trop rdr parce que je n'ai pas extrait le paracetamol mais je n'ai pas pris de trop gros dosage). A la fin de la boîte, grosse tristesse, j'avais plus rien pour me donner cette sensation de flottement qui me plaisait tant.

Quelques jours plus tard, je fais le tour de plusieurs pharmacies pour acheter de la codéine... Des 3 pharmacies visitées, je n'ai pu repartir qu'avec une boîte de paderyl (et de tussidane, j'avais demandé du tussipax mais elle n'en avait plus donc la pharmacienne m'a proposé lr tussidane vu que ça a le même effet. J'ai eu envie de rire, enfin bref). Je pensais rationner cette boîte en au moins 3 prises (et espacer ces prises) sauf que j'ai 0 volonté donc la boîte a fait deux prises en deux jours. Pour la 2ème prise, j'ai un peu fait nimp', j'avais oublié que redoser ne servait à  rien et pourtant c'est ce que j'ai fait (je voulais pas que le bien-être retombe...). Du coup, je sais pas trop si c'est normal, mais au moment où je décide de dormir quelques heures après la dernière prise, j'ai ressenti comme une grosse montée, un peu de vertiges, mais ça restait agréable et plutôt surprenant, ça me faisait un petit effet DXM (impossible de dormir et l'impression de voyager les yeux fermés).

Cette dernière prise remonte déjà  à  Mercredi soir, mais je n'arrête pas d'y penser depuis en me demandant quand j'aurais la possibilité d'en racheter.
J'imagine que j'ai un peu de chance, j'habite en ce moment chez mes parents dans une petite ville où je refuse d'aller dans les pharmacies (mes parents ont beaucoup trop de relations) et sans permis, je ne vais pas souvent dans les grandes villes où je peux m'approvisionner.

J'ai beau lire de nombreux témoignages ici et ailleurs sur les dangers de la codéine, je n'arrive pas à  ne pas y penser et maintenant que j'ai commencé, j'ai peur que le jour où j'habite de nouveau seule, je prenne des mauvaises habitudes.
Cela fait très longtemps que j'aimerai voir un psy, j'ai très clairement des choses à  régler, mais je n'arrive pas à  m'y résoudre. J'ai aussi peur de me retrouver avec d'autres médicaments entre les mains dont je pourrais abuser (y'a une moitié de moi qui VEUT avoir ces medocs entre les mains aussi).

Je sais pas trop où je veux en venir avec ce post. J'ai pas de problème d'addiction à  proprement parler, mais je sens aussi que j'ai commencé a emprunter une voie qui m'a à  la fois toujours fasciné et terrifié et pour être honnête, je n'ai pas vraiment envie de faire demi-tour, j'ai envie de continuer d'explorer. J'ai 100% conscience des risques et je ne me pense pas plus forte que les autres mais j'ai quand même envie de foncer tête baissée.

Je suis desolée pour ce long pavé, j'espère que ça ne dérange pas que je me sois épanchée comme ça, je sais pas si c'est vraiment le but du forum mais j'imagine qu'il fallait que j'en parle quelque part smile

Merci à  tous ceux qui auront lu jusqu'au bout !

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
000
Lieu: அருணாச்சல
Inscrit le 26 May 2015
3328 messages
Paralyse : "J'ai beau lire de nombreux témoignages ici et ailleurs sur les dangers de la codéine, je n'arrive pas à  ne pas y penser"

Mais si le danger suffisait à  ne pas penser, alors les toxicomanes n'existeraient pas. On dirait aux gens que c'est dangereux et il n'y aurait aucun problème. Mais la peur ne fonctionne pas avec les drogues, c'est la seule réponse qu'on a apporté au problème depuis des décennies et cela ne fait qu'aggraver les choses.

Ici nous disons simplement de comprendre ce qu'on fait avant de commencer ce genre de pratique. Justement : éviter de croire comme tu l'as fait que la peur te rendra assez forte... Par principe même du produit -qui mène par-delà  la peur- elle est inefficiente, elle est même anticonstructive puisque la peur est désagréable (c'est exactement ce pourquoi on croyait pouvoir compter sur elle) et qu'il est bien plus facile de lutter contre la peur en question avec un produit qu'avec le sevrage...

Et c'est pour ça qu'on dit ici d'opter pour un TSO (afin de limiter les problèmes) + un suivi psy, afin de chercher en soi-même (là  où le potentiel est réellement présent), le moyen de dépasser l'addiction pendant que la peur sur laquelle on comptait est totalement impuissante.

Que peut-on dire d'autre? Si on veut des chances vraiment sérieuses de mettre fin à  une conso, ou au moins d'arriver à  ne pas déraper, la combinaison suivi + TSO reste de très loin la meilleure approche. C'est une question de bon sens une fois qu'on a identifié que les forces même qu'on croyait habiles à  nous protéger s'avèrent celles-là  même qui nous poussent dans la consommation.

Para : "et maintenant que j'ai commencé, j'ai peur que le jour où j'habite de nouveau seule, je prenne des mauvaises habitudes."

Et oui, et à  part te dire qu'il faut te faire aider, il n'y a rien qu'on puisse faire. Si tu comptes sur nous pour te faire peur, on le fera pas parce que ça sert à  rien, tu sais déjà  tout ça, la mise en danger du foie, au début pas trop, puis de plus en plus... Médicaments volés. Explosion de la tolérance et des doses à  consommer. Frustration inévitable. Etc. Puis la dépendance physique et le mal affreux... Rien de tout ça ne t'a empêché jusqu'ici n'est-ce pas?

Para : "Cela fait très longtemps que j'aimerai voir un psy, j'ai très clairement des choses à  régler, mais je n'arrive pas à  m'y résoudre."

Va voir un psychologue, c'est en t'exprimant que tu trouveras finalement ces "choses à  régler" qui sortiront toutes seules et cela te soulagera et t'ouvrira à  de nouveaux horizons. Personne ne te forcera, tu verras que les choses sortiront toutes seules et se dénoueront.

Para : "J'ai aussi peur de me retrouver avec d'autres médicaments entre les mains"

Ne vas surtout pas voir un psychiatre! Pas à  cause des médocs mais parce que c'est pas du tout ce dont tu as besoin : tu es manifestement prête à  explorer par toi-même (avec l'aide d'un psy) pour dénouer les noeuds psychologiques. Donc tu as pas besoin d'une camisole chimique pour les camoufler smile

Para : "Je sais pas trop où je veux en venir avec ce post. J'ai pas de problème d'addiction à  proprement parler"

Ben si Para smile Ca fait pas de toi une junkie comme dans les images d'Epinal, mais tu as bien un problème d'addiction puisque cela t'inquiète.

Para : "mais je sens aussi que j'ai commencé a emprunter une voie qui m'a à  la fois toujours fasciné et terrifié et pour être honnête, je n'ai pas vraiment envie de faire demi-tour, j'ai envie de continuer d'explorer. J'ai 100% conscience des risques et je ne me pense pas plus forte que les autres mais j'ai quand même envie de foncer tête baissée."

J'avoue que je peux pas conseiller une chose pareille, tout en sachant très bien que je ne peux rien dire qui puisse l'empêcher, surtout pas la peur. En fait je voudrais plutôt te rassurer, non pas sur le "choix que tu t'apprêtes à  faire", mais sur ta propre situation immédiate. Sur le fait que le soulagement que tu recherches, et qui inclue pour beaucoup une envie de fuir toute la pression que tu ressens, tu peux trouver ce soulagement en parlant à  un psy et découvrir que ces tensions qui te pèsent trop ne sont pas obligatoires. Va voir le psy d'abord, il ne t'empêchera pas de faire ce que tu veux, tu feras ce que tu veux, mais tu le feras en ayant une bien meilleure compréhension des autres voies d'apaisement, ce sera un choix plus éclairé. Même si tu choisissais la fuite dans la codé, au moins tu pourrais le faire de manière bien moins délétère pour toi-même en payant un prix moins fort à  l'arrivée. Va voir le psy d'abord. Tu peux si besoin en trouver gratuitement auprès des services sociaux / au CSAPA etc.

Para : "je sais pas si c'est vraiment le but du forum mais j'imagine qu'il fallait que j'en parle quelque part"

Oui c'est bien le but alors assieds-toi un peu avec nous salut

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
3500
Inscrit le 12 Mar 2015
534 messages
Très très bon post siam! Je ne peux que plussoyer ce qu'il dit, ayant cru moi même que la peur allais m'écarter du danger. J'ai mis vraiment beaucoup de temps à  comprendre qu'elle est contre productive. J'utilisai la culpabilité et la peur pour me protéger de ma conso en me disant que ducoup j'étais plus conscient, mais ça m'as quand même conduis à  consommer de façon néfaste pour ma vie.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Participez à l'etude : global drug survey - special covid-19
    Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 2hCommentaire de Mister No (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 6jCommentaire de pierre (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 14hCommentaire de Milesdavince (439 réponses)
     Forum UP ! 
    Skin Popping
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Question par rapport a une conso
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Culture - Mycelium ou champis
    Il y a 10mnCommentaire de Andel_De_BXl dans [Psilocybe - Champigno...]
    (5 réponses)
     Forum 
    [Sondage] Etes vous plus cannabis sativa ou cannabis indica.
    Il y a 51mn
    4
    Commentaire de Mister No dans [Cannabis...]
    (86 réponses)
     Forum 
    Diazépam - Petit sevrage, oral ou sublingual ?
    Il y a 55mnCommentaire de prescripteur dans [Benzodiazépines...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Une prohibition plus directe?
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de prescripteur dans [Actualités...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Stockage & conservation - Congélation de pavot blanc
    Il y a 1hCommentaire de Mister No dans [Conseils généraux de...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Tramadol 50mg + Pholcodine
    Il y a 2hCommentaire de Obsession dans [Codéine et dihydrocod...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Après le sevrage - Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser vo...
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Mister No dans [Decro - Sevrages... e...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Serrage de dents
    Il y a 2hCommentaire de Mister No dans [Cannabis...]
    (7 réponses)
     Blog 
    Inutile de regarder en arrière
    Il y a 4hCommentaire de Velios87 dans le blog de Quiangxx
    (1 commentaires)
     Blog 
    Soirée deuxième jour
    Il y a 9hNouveau blog de VantaBlackCat dans [Carnet de bord]
     Blog 
    Business
    Il y a 10hNouveau blog de kris68 dans [No comment]
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 08:04
     PsychoWIKI 
    Cannabinoïdes synthétiques
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    G6k, hellfish, Quiangxx, Deujn, Napoléon1769 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser votre consommation de drogues ?
    par Federicoloco, le 30 May 2020
    Salut, je suis lecteur de psychoactif depuis quelques années maintenant, et ta question m'a décidé à m'inscrire il y a tout juste 5 minutes afin de répondre,(édit après écriture: vu le pavé, beaucoup plus en fin de compte) ... Et bien pour ma chérie et moi, qui prenions de l 'héro depuis...[Lire la suite]
     [TUTORIEL] Injecter le xanax et les autres benzos simplement
    par L'Apoticaire, le 18 Jun 2019
    Bonsoir, On est beaucoup à savoir que le xanax et la plupart des benzos ne sont pas ou presque solubles dans l'eau, et donc de ce fait, non-sniffables et non-injectables avec de l'eau PPI. Mais, les benzos se dissolvent très bien dans le propylène glycol, propylène glycol que l'on peut facilem...[Lire la suite]
     La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    par SillyCone, le 22 May 2020
    Coucou les aminches ! Comme je suis en train de me refaire une petite extraction de mimosa, j'en profite pour vous poster la méthode que j'utilise depuis sa sortie en 2012, traduite par Gogole : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek en français A suivre A LA LETTRE, sans changer la moindre virgule. Pas qu...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (plotchiplocth) dans [forum] Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser votre consommation de drogues ?
    (Il y a 6h)
    Amende et inscription au casier... Ah bravo / Blast dans [forum] Une prohibition plus directe?
    (Il y a 9h)
    Je fais pareil! dans [forum] Cuisiner la ké ?
    (Il y a 21h)
    lol dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 21h)

    Pied de page des forums