Cannabis : Syndrome de sevrage dur dur... / PsychoACTIF

Cannabis : Syndrome de sevrage dur dur...

Publié par ,
18728 vues, 12 réponses
C21H30O2 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Jun 2016
9 messages
Salut. Je consomme du cannabis sous un maximum de formes depuis 5 ans, la première prise ayant été un joint à  mes 13 ans, une révélation. Mais pas un besoin.  Ma  consommation es devenue quotidienne depuis à  peu près 2ans, et exclusivement sous forme de grosse douilles de shit depuis plus d'un an. La conso fluctue légèrement mais en ce moment c'était 12/15D par jour.

Dernièrement j'ai pris conscience que j'ai besoin du cannabis pour remplir mes besoins physiologiques comme manger, dormir, déféquer... Sans parler de la gueule de mon corps d'ex sportif, des douleurs à  la gorge, du manque de vie sociale, du décalage de ouf (se coucher à  6h du mat') J'ai donc décidé d'arrêter. Mouais, plus facile à  dire qu'à  faire.

J'ai eu un épisode de dépendance à  la codéine qui es quand même un opiacé... Donc je me croyais préparé au syndrome de sevrage. Et pourtant j'ai plus de mal à  arrêter la cannabis surpris
Si je comprend bien c'est un combo entre la dépendance psycho du canna et celle physique du tabac que je met dans mes douilles, ne fumant pas de clopes.

L'insomnie, la tristesse, l'irritabilité ça passe.
Les nausées sont mon plus gros problème. Couplé avec une hémétophobie puis evidemment une hypoglycémie qui renforce encore plus la nausée et l'état anxieux, j'ai franchement du mal à  gérer. À tel point que sobre, rien que l'écrire relance les haut le cœur et les crises d'anxiété, relou.
En attendant vos réponses je m'oriente vers un arrêt plus doux en diminuant les doses, en 4J je suis passé de max 20D à  max 5D/J. Je tiens un carnet précis de ma conso pour la réduire. Et le point le plus important à  mes yeux, j'ai SUPER envie d'arrêter de consommer.

Enfin bref j'essaye d'arrêter ce produit qui as fini par me pourrir la vie, et je suis ouvert à  tous conseils et produits pour réduire l'anxiété et surtout ces censored de nausées et stimuler l'appétit?

Je suis un noob en matière de forums alors je m'excuse si j'ai fait des erreurs merci-1

Dernière modification par C21H30O2 (08 juillet 2016 à  00:42)

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3500
Inscrit le 15 Sep 2006
15796 messages
Blogs
L'arrêt du cannabis peut être très dur chez les gros consommateurs.  Il ne faut pas le nier.
L'arrêt brutal encore plus. Peut être faut il descendre en pallier.
Mais même si tu arrives à  arrêter le cannabis, le problème de base qui a conduit à  l'addiction (et qui n'est sûrement pas le cannabis) sera toujours la. Avec un risque de devenir accroc à   quelque chose de plus dangereux que le cannabis...

Le mieux serait quand même d'aller consulter dans un Csapa, dans uns consultation jeunes consommateurs. Tu pourrais avoir un soutien médical et psychologique.

Hors ligne

 

C21H30O2 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Jun 2016
9 messages
Merci pour ta réponse. Pour ce qui es de la diminution par palliers je voie grosso modo comment ça marche, mais tu aurai des conseils? (J'ai aussi décidé de réduire la qualité des produits en plus de la quantité, histoire de bien me dégoûter)

Honnêtement j'ai du mal à  comprendre pourquoi tu me dis que je risque de tomber dans une autre dépendance, j'en ai vraiment assez de planer, ça me fait chier d'être défoncé, j'ai vraiment envie de remettre les pieds sur Terre, de vivre normalement et de me remettre à  ma passion, le combat médiéval full contact...
Edit: Je voie... En ayant conscience du risque ça me refroidis encore plus de prendre d'autres drogues addictives. Un petit RC d'acide de temps en temps mais c'est tout (j'espace d'1 an minimum les prises)

Pour les CSAPA je manque de fric et surtout je n'ose pas encore y aller, le forum c'est la première étape... Tu en connais sur Paris ou ses environs?
Edit: Ok je vais me rapprocher du CSAPA de Boulogne, merci beaucoup pour l'adresse!

Au fait je ne sais pas comment faire, peux-on changer le titre du topic avec un gros [NAUSÉES] à  la fin? ^^

Dernière modification par C21H30O2 (07 juillet 2016 à  21:11)

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3500
Inscrit le 15 Sep 2006
15796 messages
Blogs
Tu peux tomber dans une autre dépendance pour compenser le manque psychologique d'avoir abondonner l'addictions au cannabis. c'est assez classique dans l'addiction.

Les CSAPA sont anonymes et gratuits ! Je connais une consultation jeunes conso ou il y a des psychologues du tonner, pas du tout jugeant ! C'est à  Boulogne, au Trait d'Union.

Hors ligne

 

BobKelso 
Nouveau Psycho
300
Inscrit le 07 Jul 2016
73 messages
Blogs
Je trouve pour ma part, d'expérience, que les csapa, psychiatres et médecins ne comprennent que rarement la dépendance et le syndrome de sevrage que l'on peut avoir lorsqu'on est un grand usager de cannabis.
Le problème est bien évidement de tomber dans une autre addiction.

Pour l'avoir vécu, arrêter le cannabis est une vrai galère et je ne pense pas que l'on puis comparer un dépendance à  une autre. Chacunes révèlent leur lots de difficultés. Il faut se libérer du ridicule concours de bites : j'ai arrêter l'héro et toi tu n'arrives pas à  arrêter l'herbe. Cela n'aide personne et ne mène a rien.

Pour le cannabis, je pense surtout au un regain d'anxiété et à  l'insomnie qui rendent la vie impossible. Le cannabis à  haute dose à  modifier notre rapport au monde et rend la vie a jeun "étrange" et inquiétante.

Malgré tout cela il ne faut pas hésiter à  consulter, voire re consulter, bien au contraire.
J'ai eu la chance de tomber sur un psychiatre qui à  pu  m'expliquer les fondements et aboutissements du syndrome amotivationnel, très peu documenté sur le web.
Une médication adéquate, contrôlée et bien surveiller peut venir à  bout de ces symptômes de manques.

Sans oublier le sacerdoce : hygiène de vie, sport, alimentation...

Dernière modification par BobKelso (08 juillet 2016 à  07:20)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3520
Inscrit le 04 Aug 2014
8034 messages

L'arrêt brutal encore plus. Peut être faut il descendre en pallier.

D'expérience, c'est le plus simple sans presque symptômes de sevrage pour moi. Le plus désagréable, c'est de compenser avec le tabac en ce qui me concerne, mais en prenant mon temps, en me stabilisant sur un joint le soir sur trois à  4 semaines, puis un tous les deux trois jours sur une ou deux semaines, l'arrêt se fait très en douceur.
D'ailleurs, l'arrêt n'est des fois plus une priorité car en quelques semaines pour ralentir, ça peut laisser de la marge pour ré-apprivoiser le produit et le conserver à  moindre dose dans une vie où la conso est encadrée dans le culte du set and setting. Dans ce cadre là , ta relation au produit change radicalement. Tu as appris que tu peux tenir deux jours sans consommer sur tes réserves, arriver en rupture de stock n'est plus une situation de crise.
En général, ce qui conditionne le changement de rapport au produit, c'est de le remplacer par une activité qui remplit la semaine, études, travail, formation, avec en plus sport, art ou un autre cadre tel que du bénévolat. Le manque de cannabis n'agit pas ou beaucoup moins à  mon avis quand l'esprit s'occupe.
Que tu changes ton rapport ou que tu décides le sevrage définitif, je trouve que c'est une bonne option de le faire sur deux mois. Le premier tu conserves une dose unique le soir. Le second, tu commences à  intercaler un jour sans fumer, puis deux jours sans fumer et d'expérience, quand tu as maitrisé le planning, bin le sevrage, peut devenir de la rigolade au point de finalement que la décision et les angoisses qui l'accompagnent soit le moment le plus désagréable à  la fin de l'histoire.
Pierre a mille fois raison, cela peut être extrêmement difficile de passer de 15/20 douilles à  rien et il ne faut pas hésiter à  demander conseil auprès de pros de la santé. Même si tu souhaites changer de rapport avec le cannabis et décider de tes moments de conso, il faut que tu t'appuies sur une structure de vie qui va te permettre de mettre en place tous tes projets.
C'est bien de vouloir te débarrasser du cannabis, mais tu ne dois pas seulement te concentrer sur le produit. Tu as aussi possibilité d'agir sur d'autres axes de ta vie.
Ici tu trouveras du soutien, mais n'hésite pas à  demander une aide extérieure.
Autant ton addiction peut paraitre grave, autant tu peux agir plus facilement que la situation ne le laisse paraitre.
Bon courage et tiens nous au courant.

Dernière modification par Mister No (08 juillet 2016 à  14:08)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

splinK 
PsychoHead
France
400
Inscrit le 31 Oct 2014
1103 messages
Salut, le gros problème étant que tu consommes des douilles, qui transforme le cannabis qui est une drogue relativement "douce" en drogue "dure" (même si j'aime pas ces termes) avec gros syndrome de sevrage et toutiquanti, à  cause du flash surtout.

De ce que j'ai vu autour de moi, tous les ex-gros couleurs de douilles que je connais ont déjà  commencé par passer aux joints (et au début c'est dur parceque ça te fait plus rien), rien que pour dormir le soir et en journée, et surtout surtout surtout, ça va être dur, mais éclate ton bang pour passer des dernières douilles à  zéro, si tu le garde t'as de très fortes chance de recommencer (en gros comme si tu voulais arrêter la C mais que tu garde un gramme de côté en souvenir).

En tout cas tu as pris une bonne décision, quand on voit les dégâts que 1 an de conso quotidienne fait à  ton organisme (enfin aux poumons), 2 ans plus tard ça crache toujours des mollards noirs beurk hmm
En plus avec ta conso de 12/15D par jour, en toute objectivité et sans jugement, tu mettais très gravement ta santé pulmonaire en jeu, et pas dans dix ans mais à  courte échéance.

Hors ligne

 

C21H30O2 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Jun 2016
9 messages
Re, merci pour vos réponses, sans déconner dans un moment comme ça, ça fait un bien fou super

D'après vos messages je ferai bien de ressortir le vapo qu'on m'a offert lors de ma dernière tentative d'arrêt (janvier 2016), parceque le tabac ça me branche vraiment pas (ben ouais les quantités que je met dans mes douilles sont infimes comparées à  un oinj), vapo que j'avais mis au placard à  cause de sa trop grande chambre de remplissage... J'ai rien à  dire dessus, ce fut une erreur lamentable de continuer les douilles.

À cause des flash comme le dis bien splinK... C'est l'heure de casser du verre sad

Je suis totalement d'accord avec toi No, il faut se tenir occupé pour ne pas replonger... Mais j'me sens salement inadapté au monde réel à  force d'être défoncé H24, je sais pas trop comment gérer ma transition mais je suppose que ce sera plus clair en étant plus proche de la sobriété...

Et surtout je vous rappelle que mon problème principal, c'est les nausées+écœurement qui me mettent en PLS du matin au soir en m'empêchant de m'alimenter, j'ai l'impression que mon appétit ne "fonctionne" pas lorsqu'il n'est pas stimulé par le THC...

Dernière modification par C21H30O2 (08 juillet 2016 à  21:31)

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
000
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Salut,

Ayant un peu d'expérience avec plusieurs sevrages de gros consommateur, incluant ceux du tabac, je trouve que la meilleure chose, c'est de ne pas arrêter mais de mesurer la chance de pouvoir fumer, mais un peu moins plutôt que trop. Car ton problème c'est la quantité et non le cannabis en lui même. De plus le fait de baisser la consommation permet de retrouver le plaisir et de ne pas se retrouver saturé physiquement et mentalement par le produit. Car le fait de s'identifier en permanence au corps mental, c'est faire l'expérience de la lourdeur par une sorte de gueule de bois, comme avec l'alcool.

Ce que tu veux arrêter c'est d'être overdosé.

De cette façon tu régleras le problème du sevrage difficile et du risque réel dont te parle Pierre, qui est de compenser cette addiction par une autre. (cela peut être le full contact et trop de sport ce n'est pas bon non plus).

Bien à  toi

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

C21H30O2 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Jun 2016
9 messages
détruire les bangs à  coup de gantelet d'armure: check punk1

"Car le fait de s'identifier en permanence au corps mental, c'est faire l'expérience de la lourdeur par une sorte de gueule de bois, comme avec l'alcool."

Je dois t'avouer que j'ai du mal à  piger ce que tu me dis là ...

Le risque d'une autre dépendance es mesuré, le plus gros risque pour moi c'est le tabac (d'ailleurs trop de sport c'est totalement inenvisageable pour le moment...) si rechute il y a ce sera dans le pétard... mais pour l'instant je veux seulement être sobre, quand je fume l'effet me fait chier, j'ai pas envie d'être défoncé et je le fait seulement pour manger ou dormir en ce moment....

Avec la diminution que je m'impose je verrai bien si dans quelques jours je me sens assez clean et nourri pour me réactiver/sociabiliser..
C'est viable comme évolution bang>joint>vapo? Franchement l'augmentation de la conso tabagique me branche pas du tout

Dernière modification par C21H30O2 (09 juillet 2016 à  05:24)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3520
Inscrit le 04 Aug 2014
8034 messages

Le risque d'une autre dépendance es mesuré, le plus gros risque pour moi c'est le tabac (d'ailleurs trop de sport c'est totalement inenvisageable pour le moment...)

De quel point de vue ? Manque de motivation ? Je connais personnellement des sportifs de haut niveau qui fument et certains sont devenus de grands champions dans leurs sports respectifs, je ne vais pas les citer, il suffit de lorgner ceux qui ont pratiqué un "coming out".
La combustion tabac/cannabis n'empêche pas la pratique du sport tant que tu n'as pas un certif pour un emphysème. Même si on te coupe les deux jambes, tu peux pratiquer.
D'un point de vue pragmatique, c'est plus le manque de pratique qui fait baisser tes performances que la conso tabac/cannabis.

Avec la diminution que je m'impose je verrai bien si dans quelques jours je me sens assez clean et nourri pour me réactiver/sociabiliser

C'est prendre le risque de placer tous tes ennuis derrière le cannabis. C'est être dans une forme de pensée magique que d'imaginer que seul l'arrêt va t'aider. Qu'est-ce qui t’empêche d'ores et déjà  d'enclencher des actions sur ta vie ? Seul le cannabis ? J'ai des doutes.
Pour diminuer, tu peux te donner une heure de feu vert le soir ou en fin d'après-midi. En attendant, comme Earl, tu te fais une liste d'actions.
Mais tu commences uniquement par du "sympa" que tu peux apprécier de faire sans fumer. Après, c'est toi qui a les clés. Sport, art, formation, bref ce que tu amènes sur la feuille pour la remplir.
Tu commences par du pas trop contraignant, des activités en journée que tu peux apprécier aussi sans fumer, art ou sport par exemple. Tu remplis au fur et à  mesure les cases de ta semaine. Tu t'imprimes un emploi du temps pour lister des activités qui te permettent de t'occuper sans consommer. Tu peux même te faire un planning avec des temps pour ménage/paperasse et commencer à  bloquer ici et là  des journées sans fume avant le soir. Mollo, faut pas tout vouloir faire d'un coup, mais trouver de plus en plus de case sans fume remplie sur un emploi du temps.
Si tu parviens à  envoyer une impulsion structurante dans ta vie, tu ne vas même pas trouver désagréable de moins fumer. Tu peux même retrouver du plaisir avec le cannabis, plaisir qui disparait dans la banalité. Tu peux même redécouvrir les joies de la prépa du set an setting, en faisant coïncider tes moments de conso en les partageant avec des potes.
Tu structures ta vie, bref, tu peux travailler le set and setting de tes prochaines vapes (le mieux). Moins fumer ne va je l'espère être pour toi privatif, mais synonyme de mieux consommer.
Avec le cannabis, c'est souvent le premier pas qui est difficile à  enclencher, après avec un peu d'aide, ça peut le faire vite et bien. Avec plus de modération ou sans cannabis.
@+ et bonne journée.

C'est viable comme évolution bang>joint>vapo? Franchement l'augmentation de la conso tabagique me branche pas du tout

La moindre petite quantité de tabac que tu consommeras renforcera le risque de forte dépendance pour le tabac ou le mélange tabac/cannabis.
La meilleure des évolutions pour un "couleur de douilles", c'est la vapo. Il va te manquer le kick au départ, mais comme les effets du cannabis sont bel et bien là , tu pourrais t'en contenter comme tous ceux qui achètent un bon vapo et ne le regrettent pas.
Oublie les joints, tu vas tomber accro au tabac, même si tu parviens à  stopper totalement le cannabis.

Dernière modification par Mister No (11 juillet 2016 à  09:49)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

C21H30O2 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Jun 2016
9 messages
Je rappelle quand même que mon principal souci dans toute cette affaire c'est LES NAUSÉES quand je fume pas.

Vous avez déjà  eu des nausées de fou furieux? Imaginez en étant hémétophobe avec l'anxiété due à  l'arrêt.

Sans déconner j'essaye de toutes mes forces de faire des choses sobre, mais pour l'instant c'est pas possible, j'ai repris l'entrainement solo mais même ça je dois avoir fumé avant, parcequ'avoir la nausée et 30KG d'acier sur le dos, c'est pas compatible....

Je suis déjà  repassé aux joints dans un premier temps pour réduire ma conso, j'ai pas les moyens de descendre par palliers avec le vapo.

RDV pris au CSAPA de boulogne super

Dernière modification par C21H30O2 (11 juillet 2016 à  15:07)

Hors ligne

 

Benoit3182 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Jul 2016
1 message
fume_une_jointmur

Salut, je suis dans le même cas, douille ect... J'ai 25 ans j'ai commencer à  14ans, c'était amusant au début mais la sa me pourri la vie, des fois j'ai l'impression de devenir fou, je devien méchant pour un rien , je psycote pour rien, je suis pas du tout sociable mais alor vraiment pas du tout, rien que le regard des gens me perturbe après je c'est pas si on peu tout mètre sur le dos du shishon mais bon bref enfin voilà  je fume comme je respire, en principe des douille avec des bang d'1 mètre lol quand je fume pas je vomi comme un mort et sa dès le matin au réveille on dirait une femme enceinte ou un toxico ... j'ai envie d'arrêter j'ai la volonté mais j'y arrive vraiment pas j'ai peur d'aller me faire soigner dans un hôpital ou centre où je c'est pas quoi mais je veux vraiment arrêter, juste pour pouvoir devenir plus sociable comme je l'était avant ... Pasque pour en arriver la, à  demander de l'aide sur un forum c'est vraiment que je c'est plus quoi faire. Si vous avez des conseils ?? Je suis preneur  aussi.
Bonne soirée cordlement

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

  11
[ Forum ] Effets secondaires - Le syndrome cannabinoide ou de vomissements du Cannabis
par prescripteur, dernier post 10 mars 2019 à  11:12 par Mister No
  3
[ Forum ] Effets secondaires - Le CHS (Cannabis Hyperemesis Syndrome)=Vomissements
par prescripteur, dernier post Hier à  22:55 par prescripteur
  76
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
4297 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
8814 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Gérer sa consommation - Alcool Ritaline et tdah
Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Mise à jour de Tails
Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Combattre la douleur sous tso subutex.
Il y a moins d'1mnCommentaire de prescripteur dans [Opiacés et opioïdes...]
(1 réponse)
 Forum 
Injecter - Help me je ne trouves plus de veines potable
Il y a 4mnCommentaire de prescripteur dans [Cocaïne-Crack...]
(4 réponses)
 Forum 
Expériences - Passage des douanes
Il y a 11mnCommentaire de prescripteur dans [LSD 25...]
(3 réponses)
 Forum 
Attaques de panique et changement de personnalité avec prazepam et...
Il y a 2hCommentaire de CaptainCrox' dans [Benzodiazépines...]
(1 réponse)
 Forum 
Drogue info - Site fiable Darknet
Il y a 4hNouvelle discussion de Zepek54 dans [Cannabis...]
 Forum 
Conseils première fois (Salvia ou Psilocybe?)
Il y a 7hCommentaire de Cobe dans [Enthéogènes...]
(8 réponses)
 Forum 
Injecter - Peut on faire une IV de cc dans une couille ?
Il y a 7hCommentaire de sky56253 dans [Cocaïne-Crack...]
(19 réponses)
 Forum 
Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à aujourd'hui.
Il y a 7h
40
Commentaire de Régular Psyché dans [Anonymat et sécurité...]
(1483 réponses)
 Blog 
Le cachet miraculeux
Il y a 6hNouveau blog de Kanekilife dans [Tranche de vie]
 Blog 
Ketamine and cocaine IV
Il y a 10hCommentaire de Psilosophia dans le blog de Bosko187
(1 commentaires)
 Blog 
Le protocole "RE" - Etude spectre large sur la NEP [Terminé]
Il y a 21h
3
Commentaire de prescripteur dans le blog de Serrah
(6 commentaires)
 
  QuizzZ 
Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
Dernier quizzZ à 06:51
 PsychoWIKI 
The Idea Handle Involving To Venture Tai Ku789
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Hazema nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
 Histoire d'un détournement d'une pipette de tercian
par cependant, le 27 Jul 2022
Il y a quelques années, j'avais des problèmes de crises d'angoisses récurrentes et une insomnie rebelle. À l'époque, je ne prenais des opiacés qu'irrégulièrement. C'était des douces parenthèses apaisées dans une mer noire d'encre. Mon psychiatre, persuadé que mes problèmes découlaien...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Parle de ce que tu comprends s'il te plait. g-rusalem dans [forum] MDMA Consommation et dangers
(Il y a 6h)
"Ni pour le covid" <3 dans [forum] RdR sur l'extraction de DMT (Cyb's salt tek)
(Il y a 7h)
Excellent dans [forum] RdR sur l'extraction de DMT (Cyb's salt tek)
(Il y a 7h)
il n'y a plus de débat possible. le pb est que cette pô a quitté le domaine du r dans [forum] Comment gérez vous vôtre dépendance ?
(Il y a 9h)
simple éfficasse didactique... dans [forum] RdR sur l'extraction de DMT (Cyb's salt tek)
(Il y a 9h)

Pied de page des forums