Mes relations avec mon père, besoin de conseils.

Publié par ,
7062 vues, 12 réponses
avatar
Manuel_Marshall homme
Psycho-heureux
Inscrit le 27 Jun 2017
164 messages
Salut à  tous.
Je connais ce forum depuis quelques temps, et je cré aujourd'hui ce compte car j'ai besoin de vos conseils.
Tout d'abord je commence par un petit point sur ma relation avec mon père.
Nous avons toujours eu une relation spéciale, il est militaire et donc n'était pas toujours très présent lorsque j'étais un enfant / jeune ado. Lorsqu'il était là  ma mère le forçait à  jouer le rôle du "grand méchant loup" si j'ose dire.
Il incarnait ainsi la figure d'un père froid et autoritaire. Cependant je l'aime profondément. Il y a un an et demi environ, ma mère à  demander le divorce. Cette demande de divorce m'a permis d'ouvrir les yeux sur la réelle face de mon père puisque ma mère n'était plus là  pour empoisonner nos relations lorsque nous étions ensemble. J'ai donc découvert un père aimant, doux et profondément gentil. Quelques mois plus tard, suite à  la dispute de trop avec ma mère j'ai quitté son domicile pour m'installer avec mon père. C'était il y a un an. Nous avons passé de très bon moments ensemble. Il me raconte ça jeunesse, je découvre qu'il était un hippie à  mon âge, vivait sur un bateau ect... Évidemment nous avion nos coups de gueule, comme dans toutes relations mais nous vivions heureux à  la campagne.
Arrive les vacances d'été et les fêtes post-bac (je venais de l'obtenir). Je découvre alors les joies de l'alcool et les premiers pétards. Cela ne dérange pas mon père, il s'en réjouit plutôt car j'étais extrêmement asocial au lycée. (il n'est pas au courant pour les pétards).
Ma rentrée à  la fac se passe plutôt bien mais je commence à  acheter ma propre conso de beuh et à  fumer seul le soir avant de m'endormir. Un jour il tombe sur mon pochon que j'avais oublié sur mon bureau. Évidemment il s'énerve mais reste ouvert et compréhensif, il a eu mon âge, et me demande juste de ne pas fumer seul.
Je ne l'écoute pas et continue.
Je n’accroche plus trop à  la fac et la quitte en décembre. Depuis la rentrée ma mère devient de plus en plus agressive au niveau du divorce. Elle réussit à  décrocher une pension énorme (sachant qu'elle n'en a absolument pas besoin) et à  nous expulser moi et mon père de notre maison pour la récupérer alors qu'elle en avait déjà  une. Mon père se retrouve donc à  52 ans à  vivre chez sa mère avec son fils moi.
Je réussi à  trouver un travail de bureau assez chiant, il ne se passe rien, personne ne me calcule en janvier. Au moins ça me fait un peux d'argent à  la fin du mois je ne vais pas me plaindre.(600euros par mois c'est un service civique).
On réussi à  louer une maison, en ville cette fois. Dans le même temps mon frère et ma sœur ont aussi quittés le domicile de ma mère pour vivre chez mon père.
Ma mère met de plus en plus de pression à  mon père qui est H24 sur les nerf, on s'engueule souvent.
Il y a de ça 3 mois je découvre la MDMA et le speed. J’apprécie vraiment la MD et sors régulièrement en festival où je prend des taz.
Seulement un jours un amis de ma sœur me voit acheter des taz (elle n'a que 16 ans). Il va tout lui raconter, puis ma sœur va tout raconter à  mon frère. Finalement ils nous convoquent moi et mon père et balance tout d'un seul coup, ni moi ni mon père n'étions préparé à  ça.
Il explose, on s’engueule fort, très fort, trop fort. Toute la pression accumulée pendant ces mois difficiles sors. Il me dit qu'il n'en peut plus de moi, qu'il va me couper les vivres ect...
Je prend mon sac et me casse de chez moi. Je vis pendant quelques jours chez un potes avant de retourner à  mon service civique. Je vis dans mon bureau depuis quelques jours (j'y dors).
On s'est donné rendez-vous avec mon père dans un bar pour discuter, mais ça n'a rien donné on s'est juste engueulé.

Alors voilà  je sais bien que beaucoup vivent bien pire en termes de relations familiales vis à  vis des drogues, mais mon service civique se termine dans un mois et serais donc à  la rue à  ce terme. Et à  19 ans à  la rue sans diplôme, sans rien je ne voit pas comment m'en sortir.
J'en veut terriblement à  mon frère et ma sœur qui n'ont pas essayé de m'en parler avant et m'ont juste balancé alors que je ne les ai jamais trahis, que j'ai toujours couvert leurs pires conneries.
Je me sens trahis, abandonné, perdu. Certains d'entre vous ont sûrement vécu une situation similaires, alors si vous avez des conseils....

Désolé pour le pavé j'avais besoin de m'exprimer.

Le shit comme insecticide quand j'ai le cafard

Hors ligne

 

avatar
Recklinghausen homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,

Pas simple les relations familiales... C'est peut-être pour cela que j'ai coupé tout lien avec ma famille ?

Dans un premier temps, se serait intéressant de pouvoir reprendre contact avec ton père.

Renouveler l'expérience d'une tentative de conciliation à  travers le partage d'une verre dans une zone neutre comme un bistrot me parait une bonne idée.

Ce n'est pas parce que la première tentative s'est soldée par un échec que la situation est figée définitivement.

Il serait bien de le,faire parler mais sans que le ton monte.

Qu'est ce qui le pousse à  s'inquiéter à  ce point pour ce qui est de ta consommation de produits divers et variés ?

Comment vit il le fait que tu sois sans domicile fixe à  l'heure actuelle alors que vous partagiez une vie relativement heureuse avant ?

Qu'est ce qui a bien pu change alors qu'il a juste appris que tu achetais quelques ecstasy de temps à  autre et que ton comportement général n'avait pourtant pas évolué négativement.

Lui dire également que tu as senti un changement chez lui ses derniers temps, que tu le sens à  cran.

Bref, un dialogue constructif et ouvert plutôt qu'un discours fermé des deux côtés qui finit en cris et qui n'apporte aucune solution.

Sinon, en ce qui te concerne, ne reste pas dans cet état.

Certes, tu ne gagnes que 600 euros par mois mais il est possible que tu trouves une colocation pour ne pas te retrouver à  la rue ou être obligé de dormir dans le bureau que tu occupes la journée.

Je t'engage à  prendre contact avec une assistante sociale car vu ta situation actuelle, tu as droit à  quelques prestations qui amélioreront ton quotidien.

Je te conseille également de prendre contact avec ton frère et ta sœur. Il est possible qu'ils culpabilisent pour ce qui s'est passé et qu'ils ne se satisfassent pas de la situation actuelle.

Écris leur un mot et essaie de ne pas leur faire de reproches car ils risquent de se braquer, ce qui ne fera pas se débloquer la situation.

Bref, tourne bien tes phrases.

Au moins, tu sauras où te situer par rapport à  eux et à  ton père et tu pourras en tirer des conséquences sur ce que tu auras comme solution apres cela.

Prends soin de toi,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

avatar
Manuel_Marshall homme
Psycho-heureux
Inscrit le 27 Jun 2017
164 messages
Merci pour ton message.

Il s’inquiète pour ma consommation car il a trainé dans le milieux hippie étant jeune et a côtoyé des personnes qui prenaient tout types de prod et qui sont morts aujourd’hui, en tout cas c'est ce qu'il m'a dit.
Je ne sais pas comment il vit ma situation j'imagine qu'il s'inquiète un peux. Ce qui a changé viens clairement de l'affaire du divorce car ma mère nous met un pression énorme pour qu'il perde la garde de mes frères et sœur et ne puisse plus les voire.
Pour ce qui est de l'argent, je toucherai 600 euros le 25 juillet mais mon contrat se finit après et est non-renouvelable.
Je n'ose pas aller voire une assistante sociale, car si ma mère apprend ma situation, mon père perdra sûrement la garde de ses enfants, c'est une hystérique qui ne pense qu'à  détruire ma famille par tout les moyens (elle a d'ailleurs plutôt bien réussi pour le moment).
J'ai repris contact avec ma sœur, on doit se voir ce soir.

Le shit comme insecticide quand j'ai le cafard

Hors ligne

 

avatar
Manuel_Marshall homme
Psycho-heureux
Inscrit le 27 Jun 2017
164 messages
J'ai peut être une autre idée pour ce qui est de sa réaction.
Je souffre de troubles psychiatrique léger depuis plusieurs années (rien de bien méchant, c'est surtout dû à  mes soucis sociaux). Cependant j'ai toujours gardé ça pour moi. Je lui en ai parlé récemment du coup il pense sûrement que c'est lié, or j'ai parlé de ma consommation à  mon psychiatre et il m'a dit que ça n'est en aucun cas lié.

Le shit comme insecticide quand j'ai le cafard

Hors ligne

 

avatar
Recklinghausen homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Je devrais peut-être pas ecrire cela mais...

Contacté ton père et dis lui,carrément que vous voulez mettre une banane à  son ex femme ( ta mère donc ).

Que pour cela, il est important qu'il te reprenne car en cas d'enquête sociale, il l'aura dans l'os.

Qu'il demande une pension salée avec rétroaction à  la date où ton frère et ta sœur son arrivé chez lui.

Que certes, tu consommes des drogues de temps à  autre mais que tu es inséré ( comme beaucoup d'entre nous ) et que de toute façon tu es majeur et que tu souhaites juste être avec eux ( ton père et tes fermes er sœurs ) pendant quelques temps avant de prendre ton envol.

Rappelle lui que tu l'aimes, que tu comprends sa réaction mais qu'elle est quand même un peu disproportionné par rapport à  tes actes.

Si ca fonçtionne pas, tu devras en tirer les conséquences et penser à  toi mais, j'ai le,pressentiment que les choses vont s'arranger.

Le plus important de ton côté, c'est de ne pas t'énerver ni avec ton daron, ni avec ta fratrie.

Tiens nous au jus,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

avatar
Gilda
Banni
Inscrit le 16 Apr 2017
352 messages
Salut Manuel,

Je suis d’accord avec Reck, ne lâche pas l’affaire.
Dis à  ton père que tu veux discuter à  nouveau avec lui. Insiste.
Dis-lui que tu lui fais confiance, c’est par choix que tu as choisi de vivre avec lui, que tu ne veux pas être ailleurs, et dis-lui qu’en retour tu aimerais qu’il te fasse aussi confiance. Qu’il écoute ce que tu as à  lui dire sans s’énerver. Que tu comprends que ce qu’il traverse est très éprouvant.

Fais-lui comprendre que vous n’êtres pas différents, chacun aura fait ses propres expériences. Mais ajoute que tu es prudent, que tu sais ce que tu fais, que tu ne joues pas avec le feu et que tu ne fais pas n’importe quoi. C’est peut-être ça qu’il a besoin d’entendre.

Si en effet, il a perdu des amis de jeunesse à  cause de drogues (OD ou contamination VIH peut-être ? ça a fait des ravages dans ce milieu à  son époque...) il se peut bien qu’il ne soit pas complètement rationnel quand il apprend tes prises de drogues, et que simplement il ait peur pour toi.
Sans vouloir faire de cliché, ajoute à  ça son identité de militaire, il a des principes, il te faut les bousculer avec tact.

Dis-lui que tu n’es pas en train de te perdre, ou de te saborder, mais que c’est un plaisir qui te fait du bien dans cette période de tensions familiales qui vous affectent tous. Il est le mieux placé pour le comprendre.
Et que c’est un plaisir que tu maitrises.
(à  cet égard, et pour toi, au cas où : la MDMA (et les taz donc) c’est pas plus d’une fois tous les 1mois 1/2 = le temps nécessaire au stock de sérotonine de se reconstituer. Pour ça, tu peux parcourir le forum et choper toutes les infos et conseils nécessaires - fin d’aparté)

Dis-lui enfin que tu penses que vous avez besoin l’un de l’autre, que tu ne veux pas être loin de lui. Propose-lui de parler désormais avec lui de tes consommations, que ce ne sera pas tabou, qu’il n’aura plus de raisons de s’inquiéter.

Dis-lui enfin que tu as besoin de lui, de ses conseils, pour ton avenir.

Toi aussi il faut que tu y penses de ton coté. Tu es jeune, très jeune, tu as le temps de reprendre des études, quitte à  changer de voie. Quitte à  demander une bourse et des aides qui sont allouées aux étudiants. Ce que tu fais aujourd’hui est déterminant pour le reste de ta vie. Ne te laisse pas submerger par ces problèmes familiaux qui ne dureront qu’un temps et trouveront une issue.
Je suis persuadée que ça va s’arranger avec ton père si vous faites tous les deux quelques concessions.

Je te souhaite que la sérénité et le dialogue reviennent entre vous.
Et fais bien gaffe à  toi :)

Hors ligne

 

avatar
Manuel_Marshall homme
Psycho-heureux
Inscrit le 27 Jun 2017
164 messages
Re-salut reck, merci encore pour ton message ça fait chaud au cœur.
Pour ce qui est de mettre une banane à  ma mère, il refuse de le faire, il ne veut pas être un "connard" comme il dit (par exemple au début du divorce il lui a laissé l'accès à  son compte en banque et elle se servait trèèèèès largement mais il disait rien.)
Effectivement sa réaction est exagéré je trouve, surtout que je consomme avec des amis qui sont habitués à  ces produits depuis longtemps.
Merci pour les conseils, je vais faire ça et je tiendrais au courant sur le topic.
Encore merci.

Dernière modification par Manuel_Marshall (27 juin 2017 à  15:47)


Le shit comme insecticide quand j'ai le cafard

Hors ligne

 

avatar
Manuel_Marshall homme
Psycho-heureux
Inscrit le 27 Jun 2017
164 messages
Salut Gilda et merci pour ton message!
Merci pour tes conseils avisé. Pour ce qui est de ses amis je n'en sais rien, il ne m'a pas donné de détails. Au niveau de ma conso, j'ai un peux abusé ces temps ci (2 taz et demi en 3 semaines + un peux de C ) et tout mes potes avec qui je consomme me disent de me calmer, ce que je vais faire.
Je pense que je vais le contacter après avoir parler avec ma sœur ce soir.

Le shit comme insecticide quand j'ai le cafard

Hors ligne

 

avatar
Recklinghausen homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Oups... Excuse moi, quand je parlais de " bananer ", j'aurais mieux fait de dire " pour que vos droits soient respectés ".

Sans vouloir juger de la situation, je comprends que ton père ne cherche pas la guerre mais il le parait important qu'il se rappelle qu'il a trois enfants en garde et que l'argent qui ne part pas permet d'améliorer leur quotidien ( je parle pas de financer le shit et les ecsta, hein ) !!!

Bonne réconciliation familiale :)


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

avatar
Manuel_Marshall homme
Psycho-heureux
Inscrit le 27 Jun 2017
164 messages
Au final j'ai sonné chez lui, on s'est pris dans les bras et il a dit qu'on oublie tout et qu'on passe à  autre chose, du coup je suis de nouveau dans ma maison.



Recklinghausen a écrit

Oups... Excuse moi, quand je parlais de " bananer ", j'aurais mieux fait de dire " pour que vos droits soient respectés ".

Sans vouloir juger de la situation, je comprends que ton père ne cherche pas la guerre mais il le parait important qu'il se rappelle qu'il a trois enfants en garde et que l'argent qui ne part pas permet d'améliorer leur quotidien ( je parle pas de financer le shit et les ecsta, hein ) !!!

Bonne réconciliation familiale :)


Reck.

Il s'en est rendu compte mais trop tard, elle lui avait tout pris.


Le shit comme insecticide quand j'ai le cafard

Hors ligne

 

avatar
Recklinghausen homme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Bien joué Manuel !!!

D'une pierre deux coups : Non seulement tu as dorénavant un toit et tu es désormais réconcilié avec le paternel :)

T'as fait fort sur ce coup et tu as montré un grand courage en allant sonner à  sa porte.

Félicitations !!!!

Si je puis osé, la situation a changé et c'est dorénavant à  votre père de contribuer à  votre éducation en versant une pension alimentaire.

Non seulement ton père ne doit plus payer mais il doit récupèrer un peu d'argent.

Si jamais votre mère n'était pas en capacité de payer pour X raisons, il suffit de se tourner vers la Caisse d'Allocations Familiales qui prendra le relai.

Il me semble de mémoire que la somme avoisine les 85 euros par enfant à  charge.

C'est pas le bout du monde, mais ça fait le plein de courses pendant une semaine.

Il ne faut pas hésiter à  prétendre à  l'obtention de ses droits !

C'est la solidarité nationale !!!

En tant qu'ancien militaire, il me semble également que ton père peut se tourner vers l'armée. Il existe des sortes d'associations qui viennent en aide aux personnes qui ont une passe difficile au niveau financier.

Et bien... Bon réaménagement chez toi et à  bientôt... Ou pas.

N'hésite pas à  passer sur le fofo avant de consommer un produit pour te renseigner et réduire les risques liés à  la prise.

@ +


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

BoilingBlood homme
PsychoHead
Inscrit le 02 Feb 2013
1288 messages
Ah c'est trop cool de lire ça, une histoire qui se finit en si bonne intelligence avec une famille qui se serre les coudes!
Sérieux, combien finissent par se tourner le dos et se font la gueule des années durant  (parfois même jusqu'à  ma fin de leur vie) à  cause d'histoires de ce genre?
J'applaudis des deux mains.
(Post "inutile" quelquepart, mais je trouve que ça fait vraiment du bien de lire ça que ça vaut le coup de le souligner! )

Hors ligne

 

avatar
Gilda
Banni
Inscrit le 16 Apr 2017
352 messages
Salut Manuel,

C'est super !
Je suis ravie de le lire et contente pour vous deux :)

Mais quand même, ne remets pas à  trop tard de te mettre au clair avec lui concernant tes éventuelles consommations, pour pas que ça clashe à  nouveau.

A plus !

Dernière modification par Gilda (28 juin 2017 à  16:41)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] La substitution améliore t elle nos relations avec l'entourage
par bighorsse, dernier post 14 févier 2009 par bighorsse
  15
logo Psychoactif
[ Forum ] Parent - Mon Pere et moi
par okasa, dernier post 13 févier 2014 par LLoigor
  3
logo Psychoactif
[ Forum ] Parent - Mon père et le crack
par Kibi32, dernier post 06 janvier 2019 par youpi
  28

Pied de page des forums