voilà  un bout de ma vie...

Publié par ,
6164 vues, 7 réponses
avatar
naniela62
Nouveau membre
Inscrit le 25 Jun 2017
21 messages
salut a tousss voilà  jai 33 ans ,et depuis un an je suis maman d'un petit bonhomme qui est mon moteur , vu la poisse que je traine sans lui je serai plus la pour discuter... jsuis toxico depuis mes 22 ans, a la coc puis on ma fait gouter l'hero quelle horreur beurk ,jen ai vomi et pourtant avec mon ex avec qui jsuis restée 12ans  on en a rachetée ,quelle erreur trop tard quelques moi plus tard nous allions en belgique moins cher et revente ca a duré 3 ans ,et apres notre petit trafic sest arreté ,perquisition comparution,mon ex a pris tout sur lui 10 mois ferme... me voila entrain de dilapider notre cagnotte et acheter de lametha au black, et puis en 2012 on se separe j rencontre quelqun une frequentation meme milieu et on se met dans la coc et pendant 2mois on se shoote a la coc sauf que lui arrive a se temperer a faire des pauses mais moi non ,j'ai oublié qu'en 2O12 jme suis mis boire whisky orange 70cl par jour, et mes chers benzo valiums etcx....donc entre nous ca casse aussi et en 2014 je perds le permis et la c le declic je pars en cure alcool,hero,coc, j ressors abstinente avec traitement de metha 60 par jour et valium ensuite 2015 jintegre appartement therapeutique dans l'sud ,je rencontre le pere de mon fils la bas tout va bien plus de conso j trouve un appart c super!! et bim il decede et japprend que j suis enceinte de 2 mois!! dk j decide garder mon tresor et de remonter dans le nord pour ma grossesse ,donc grossesse zero alcool ,mais traitement metha, jaccouche sevrage pour mon ptit j men doutais ,et il sort de lhopital je prend un appart et il ya 6mois de ca je refrequente un type qui vend de la coc et bim je retombe le nez dedans plus lalcool donc je veux que mon fils soit fiere de moi ,donc jintegre un appartement herapeutique mere enfant dans 10 jours....jespere pas ressentire trop leffet du manque de coc ,lalcool j peu gerer avec le baclofene ca avait bien fonctionner, voila mon parcour ..............

cordialement et courage a toussss

Hors ligne

 

avatar
away
Banni
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
Salut Naniela,

Sois la bienvenue sur PA.
Merci pour ta présentation si sincère ; je te souhaite le meilleur pour la suite.

https://www.psychoactif.org/forum/searc … +par+outil

Bon WE
Away

Hors ligne

 

La lie
Banni
Inscrit le 01 Aug 2012
1945 messages
salut 
                   Naniela (re)bienvenue  wink


Bon courage , et viens nous raconter comment ça se passe !!

Il y'a des personnes que ça aident de tenir  "un petit journal de bord" ...
Ici , il y'aura toujours quelqu'un , qui connait un peu ton genre de parcours , pour t'écouter , t'encourager , te comprendre !

Avec tout mon respect , je t'adresse un p'tit bisou , à  toi et à  ton p'tit bout de chou salut

Plein de belles choses à  vous , ta vie ne fait que commencer cool ....

Par delà les miens et les balles ...

Hors ligne

 

avatar
naniela62
Nouveau membre
Inscrit le 25 Jun 2017
21 messages
coucou oui ca fait du bien de parler a des personnes qui ne jugent pas et qui ont vécu ou connaissent ce genre de situation, la je reviens du doc et il m'a prescrit mucomist et ritaline il ne peut pas.... faut que jaiile voir un addicto mais je men vais dimanche 09 donc c mort,je lui ai demandé quil maugmente ma metha don jsui à  70 ,et la au lieu de prendre 40 au lever et 30 à  17h  ,je vais prendr ma fiole de 60 au lever et 10 a 17h (si besoin) car le manque de metha j pense joue un role important  vis a vis de ma conso de coc et d'alccol, et 2 valiums par jour et sertraline en fin d'apres midi pour mes coups de cafard ,et oui depuis le deces du papa de mon fils jai du mal mais mon ptit bout est la je peux pas lacher prise,voila pourquoi mon depart dans cette post cure avec mon pepere loccasion de repartir de zeo loin de mes frequentations pourrites, sur ce j vous tien au nouvel promis et nhesitez pas a me donner d conseils,

cordialement et courage a toussss

Hors ligne

 

avatar
Shaolin
Modératrice à la retraite
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Bonjour Naniela et bienvenue parmi nous wink

Et ben, jte tire mon chapeau pour avoir affronté la grossesse, le syndrome de sevrage et tout ce qui en découle dans de telles circonstances. Je ne sais pas si j'aurais eu ta force et ton courage pour endurer tout ça. Encore bravo!

Il est vrai qu'un dosage confortable de métha peut t'aider à supporter l'arrêt ou la diminution de tes consommations. La métha est vraiment un médicament efficace quand on l'utilise à bon escient.
Si tu pouvais arrêter tout ce que tu consommes et ne garder qu'un traitement métha, ce serait déjà super. Car je crois avoir compris que tu voulais te sevrer de tout?

Perso, j'ai arrêté de vouloir arrêter :) et je vis avec mon traitement métha comme avec mon traitement pour l'asthme: j'en prends tous les jours car j'en ai besoin pour avoir la vie la plus normale possible, et tant que ça marche comme ça, je continue. J'ai perdu tellement de temps à vouloir diminuer mon traitement, en me disant "faut que j'arrête tout le plus vite possible, tout ira mieux après". Tout tournait autour de ça, et les craquages et rechutes étaient réguliers.
Depuis que je suis stabilisée à un dosage confortable, j'ai enfin le temps de vivre, de m'occuper de ma fille, de changer de vie petit à petit, jour après jour, comme je l'entends, et sans penser diminution et arrêt en permanence.

Après, ce n'est que mon avis wink

Amicalement.
Shao

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

avatar
LLoigor
Modérateur
Inscrit le 08 Aug 2008
10035 messages
Salut Naniela salut

Si je peux me permettre une réflexion a chaud après lecture de ton parcours, et sans aucune critique.

J'ai "l'impression" que tes rechutes son toujours synonymes de rencontres avec une personne déjà consommatrice et parfois coutumier de la revente. (souvent synonyme de plus de produits sous les yeux)

Après évidemment qu'il ne t'as pas mis un couteau sous la gorge (sur PA bien souvent des personnes remettent la faute de leurs consommation sur les autres, on essaie de combattre cette "facilité" ou ce raccourci)

maintenant forcément la tentation est plus forte si tout les jours y a du produit qui circule dans l'appartement...

Je le répète mais c'est juste une réflexion à chaud, mais j'ai l'impression que tu te sépare de ton premier copain, tu t'en vas arrive à te "retaper" et te stabiliser (TSO/benzo encadré). Logement etc..

Et hop une rencontre du même "milieu" et tu replonge un peu.

Ça se fini, tu remonte la pente, et puis re-rencontre quelqu'un et hop c'est la redescente.

Et visiblement et malheureusement la seule rencontre ou tu n'as pas rechuté n'était visiblement pas de milieu mais hélas est décédé (mais condoléances sad )

Maintenant je comprends (même très bien) que c'est plus simple de rencontrer des gens qui connaissent cette partie de nos vies.

Et qu'en aucun cas on ne t'as mis un couteau sous la gorge.

Du coup peut-être devrait tu te prendre du temps pour rester seule un moment.

Maintenant qu'on soit clair, tu peux très bien rencontrer demain un gars qui consomme et ne plus retomber dans les galères et vivre une superbe histoire d'amour :)

On peut difficilement decrire des années en un post, mais a la première lecture c'est la chose qui m'est passé par la tête.

D'autant que je me suis déjà posé cette question
"Si demain je suis célibataire, me sera t il plus simple d'être avec une personne qui consomme ou bien pas du tout dans ce monde, et forcément c'est parfois plus compliqué vis a vis de certains clichés, etc"

Question qu'on est sûrement nombreux à s'être posé. Viser l'inconnu ou rester dans le "confort" du connu.

Donc aucune critique envers tes choix (qui n'en était peut-être pas, dans le sens ou parfois ça nous tombe dessus les sentiments sans qu'on ai rien calculé)

Juste une réflexion "perso" à chaud thinking

PS: si c'est trop perso, et que tu n'as pas envie de t'entendre je comprends wink )

Lloigor

Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

Winter
Nouveau Psycho
Inscrit le 11 Aug 2017
83 messages
Coucou smilej'ai été très touchée par ton histoire. La mienne est différente mais j'ai élevée seule 2 enfants donc je comprends ta volonté de t'en sortir pour ton fils. Pour ma part, il n'a été possible de suivre sérieusement mon tso qu'après avoir changé de milieu. Pour éviter les tentations. Je suis qqun de faible face aux produits. J'admire les consommateurs capables de gérer. Moi impossible, j'ai tjs été "gourmande" (c est un surnom qu"on m'avait donné). Bref, changer d environnement et pourquoi pas rester célibataire qq temps, prendre soin de ton fils et de toi aussi!
Tu parles de ritaline dans un de tes posts. Tu envisages d'en prendre? Perso j'ai réussi à arriver au bout de mon tso, d'arrêter aussi mon antidepresseur. Mais la ritaline pas moyen... or elle m'avait été prescrite par un médecin. Le mien a mal pris la chose!!!! Tu voudrais t'en faire prescrire si j'ai bien compris?

En tous cas accroche-toi et bonne chance dans tes projets :)

“Tout est plus ou moins artificiel. Je ne sais pas où s’arrête l’artificiel et où commence le réel.” Andy Warhol

Hors ligne

 

avatar
naniela62
Nouveau membre
Inscrit le 25 Jun 2017
21 messages

Winter a écrit

Coucou smilej'ai été très touchée par ton histoire. La mienne est différente mais j'ai élevée seule 2 enfants donc je comprends ta volonté de t'en sortir pour ton fils. Pour ma part, il n'a été possible de suivre sérieusement mon tso qu'après avoir changé de milieu. Pour éviter les tentations. Je suis qqun de faible face aux produits. J'admire les consommateurs capables de gérer. Moi impossible, j'ai tjs été "gourmande" (c est un surnom qu"on m'avait donné). Bref, changer d environnement et pourquoi pas rester célibataire qq temps, prendre soin de ton fils et de toi aussi!
Tu parles de ritaline dans un de tes posts. Tu envisages d'en prendre? Perso j'ai réussi à arriver au bout de mon tso, d'arrêter aussi mon antidepresseur. Mais la ritaline pas moyen... or elle m'avait été prescrite par un médecin. Le mien a mal pris la chose!!!! Tu voudrais t'en faire prescrire si j'ai bien compris?

En tous cas accroche-toi et bonne chance dans tes projets :)

salut winter et bin depuis le 10 juillet que jai intégré lappartement thérapeutique tout ce passe bien l'alcool grace au baclofene et aussi a la volonté j'ai stoppé, mais la coc j'ai trouv des plans don depuis novembre j men suis pas encore passé ,je la sniffe mm pas un demi par jour,mais a heure précise..le matin pour me booster et le soir quand le petit est coucher pour l'apprecier et non mon addicto na pas voulu qu j prenne ritaline,et voila la jai un soucis ca fais 1 journée par de coc du tout premiere fois que ca marriv depuis novembre, et je dors debout !!impossible de me secouer .... c normal j suppose


cordialement et courage a toussss

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Pied de page des forums