Prescription codéine en csapa possible ? / PsychoACTIF

Prescription codéine en csapa possible ?

Publié par jass95, 04 septembre 2017 à  19:37
4654 vues, 14 réponses
jass95 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 8

Bonjour à tous,
Suite à un sevrage brutal à la codéine depuis le 14/07, après une consommation quotidienne pendant 7ans, je suis suivie en csapa par une psychologue que j'ai vue 2 fois au mois de juillet, puis pas de rdv en août dût à son départ en vacances.
J'ai un rdv à nouveau avec elle mercredi et je me demandais si il serait possible qu'elle accepte qu'un médecin du csapa me fasse une ordonnance renouvelable pour de la codéine ?
Le premier mois d'abstinence c'était plus ou moins bien passé moralement mais depuis deux semaines je suis complètement déprimée pensant parfois au suicide, je ne me vois plus vivre comme ça et regrette terriblement la codeine, du coup je cherche des moyens dans ma tête de pouvoir à nouveau m'en procurer de façon quotidienne et je ne me vois pas aller voir un généraliste en simulant une douleur quelconque puis de lui demander inocemment une ordo pour de la codé...
Donc pensez vous que cela serait possible que le csapa accepte en étant honnête avec eux ? Même si j'en doute moi même ça revient un peu à faire d'eux des dealeurs mais bon je suis un peu désespérée et j'aimerais avoir vos avis ou suggestions
Je vous remercie d'avance

Hors ligne


Corbeau 
Banni
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2017
Messages: 65
Blogs

Bonjour, je pense que s'il n'y a toujours pas de réponse à ton topic c'est qu'il est très difficile de te donner une réponse précise. Tout dépend des médecins, infirmières que tu vas rencontrer, du CSAPA dans lequel tu te trouves.
Mon avis serait plutôt d'aller voir un médecin généraliste et de lui dire toute la vérité : tu es accro à la codéine et tu aimerais une ordonnance en attendant de trouver un traitement de substitution avec ton CSAPA.
Mon copain était accro à la codéine, un jour il en a eu marre et a poussé les portes d'un CSAPA, on lui a prescrit du Subutex.

Bon courage à toi,

Corbeau

Hors ligne


Equipe de PsychoACTIF
Agence Tous Risques
2100
Date d'inscription: 11 Mar 2012
Messages: 214
Blogs

Pourquoi une ordonnance de codeine et pas de subutex ou de methadone ?
Le changement ca peut être bon aussi.
Pierre


Pour contacter l'équipe : modos@psychoactif.org

Hors ligne


PsyAgentDouble 
Agent sous couverture
France
000
Date d'inscription: 21 Jul 2017
Messages: 473
Blogs

Salut,
Désolé j'avais pas vu ton post.

Moi j'ai eu une ordo de dicodin dans min csapa. J'ai rien demandé et l'addicto à préféré me remettre sous codéine.

Parle lui de tes états d'âme, ils aviseront du traitement adapté...


In a world full of hollow, i'm jumping jumping

Hors ligne


Lilas24 
Psycho junior
France
1600
Date d'inscription: 31 Jul 2017
Messages: 211

Bonjour,

Depuis un mois, je suis un protocole dégressif du codoliprane effectué avec un addictologue dans un CSAPA. Il est donc tout à fait possible d'obtenir une prescription de codéine mais peut être pas renouvelable car il faut plutôt revenir toutes les semaines ou tous les 15 jours pour le suivi.

Le sevrage de la codeine ne passe pas nécessairement par le TSO car le médecin peut aussi choisir le sevrage dégressif du produit.

Je te conseille d'aller voir le fil de PtiteHappy qui a bénéficié d'une traitement substitutif et je crois que je vais finalement faire moi aussi un fil de discussion sur le sevrage progressif car c'est aussi une option avec ses avantages et ses contraintes, notamment sur le plan de la volonté.

Le choix entre les 2 traitements dépend sans doute de nombreux facteurs (type de médicament pris, quantité, durée, personnalité, santé...). Pour moi, je prenais 24 codoliprane il y a un an et j'ai fait un sevrage dégressif toute seule. J'étais à 12 en juillet et en arrivant au CSPA à 10. Comme je n'ai pas d'atteinte au foie, le médecin a choisi le sevrage dégressif. J'approchais la dose maxi de paracétamol et j'avais fait une partie du chemin seule.

J'ai d'abord eu une prescription d'une semaine (avec un rendez vous à 5 jours, l'addicto a pu me prescrire 8 comprimés soit la norme maxi de paracétamol par jour et j'ai pu en prendre 10). Désormais je la vois tous les 15 jours et comme j'en prends 7, je ne dépasse plus la dose maxi de paracétamol.

Je ne sais donc pas si tu pourras avoir un traitement dégressif car si ta consommation est bien plus élevée, ça ne sera peut être pas possible. Il faut aussi savoir que certains addicto préfèrent le TSO.

Enfin, il faut intégrer le fait qu'en sevrage dégressif il y a une sorte de contrat moral avec l'addicto. Le mienne ne m'a jamais donné d'objectif chiffré mais si j'ai ma prescription de codoliprane, il est évident que ce n'est pas pour entretenir mon addiction telle qu'elle est. Si tu n'es pas prêt au sevrage dégressif (même lent) alors il vaut mieux le TSO.

Courage, l'essentiel est de ne plus souffrir donc tente ta chance en CSPA.

Reputation de ce post
 
Très bien. /Corbeau
 
C'est super que tu fasses bénéficier le forum de ton expérience, merci! /Syam

Hors ligne


Ofélix khodo 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 07 Sep 2017
Messages: 36

"Pourquoi une ordonnance de codeine et pas de subutex ou de methadone ?
Le changement ca peut être bon aussi"
Pierre

Le premier psy/addicto que j'ai vu ( 2013) n'était pas persuadé que c'était nécessaire. Celui que j'ai consulté dans mes tribulations post 12 juillet s'est montré lui aussi plutôt réticent. Le neurologue qui me traitait pour des migraines a dit :  Bah, on peut s'en passer, pour le la codéine, pas la peine !!!

Pierre, dois-je les convaincre moi-même ? Difficile parce que mon moi codéiné résiste : est-ce à moi de dire à des spécialistes quel traitement il me faut ?

Jass, je ne sais que te dire...J'ai fait l'innocente aussi, chez SOS médecins, pour une maigre récolte, j'ai même demandé à ma mère de s'en faire prescrire pour moi, je suis allée aux Urgences psy ( pas évident comme démarche) où j'ai dit toute la vérité. Pour rien, on m'a juste aidée à avoir un RV rapide en addictologie, mais rien prescrit.

On ne peut pas faire la tournée des médecins  comme on faisait la tournée des pharmacies.

Nous sommes dans l'impasse, sevrage progressif obligé... Pour ma part, je ne  l'accepte pas encore, mais il faudra bien.

Pas de gaieté de coeur mais de tout coeur avec toi !

Ofé

Hors ligne


MIAOU44 
Adhérent PsychoACTIF
1200
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 587
Blogs

Bonjour

Je vais demander de la codeine lors de mon 1er rdv qui a lieu à 11h avec un addicto.

Combien de temps ça dure un rdv addicto ?

Bises Mia

Hors ligne


Anonyme95 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 25 Jul 2017
Messages: 254

Coucou Mia. Pour moi, ça dure entre 1/2 heure et 1h00. Si c'est ton 1er RDV, tables plutôt sur 1h00. J'espère que l'addicto sera à l'écoute. Tiens nous au courant.

Hors ligne


pierre
Administrateur
9300
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 12888
Blogs

Vous pouvez demandé du dicodin LP en traitement de substitution. Son intérêt c'est qu'il tient longtemps.

Attention, Le dicodin n'est pas de la codeine mais une molécule qui se rapproche.

Hors ligne


MIAOU44 
Adhérent PsychoACTIF
1200
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 587
Blogs

Bonjour

Bon le rdv à duré 45 min.
Elle m'a paru très froide; c'est une vieille.

Elle m'a questionné. M'a dit que c'était bien qu'il y ait eu l arrêté, que 2 gamins étaient morts !!
A ce moment là je me suis dit que c'était foutu.
Elle m'a parlé benzo. Elle m'a demandé pourquoi je n'en voulais pas. J'ai expliqué mon soucis avec les benzo.

J'ai expliqué que pour l'instant sans codeine je songe trop au suicide. Que je veux une prescription maîtrisée. Que quelqu'un maide a me controler.
Elle m'a rétorqué que la codeine entretenait ma dépression.

Elle a évoqué un TSO. Car pour elle c'est mon comportement qui est addictif, et que j'utilise la codeine mais que ça pourrait être autre chose.
Ce qui est vrai je pense.

Là je me suis dit c'était mort.

Mais finalement elle m'a donné un rdv le 2 novembre et à compté le nombre de jours. Et m'a donné une ordonnance de paderyl !!!

J'ai pas compris pourquoi avoir passé autant de temps à me dissuader pour finalement m'en prescrire. Mais j'ai ce que je voulais! smiley-gen013

Sinon, j'ai quand même l'impression d'aller un peu mieux. D'être moins submergé par l'envie d'en finir. Mais bon l'effet codeine est là. Je ne sais pas comment ça serait sans.

Bises Mia

Reputation de ce post
 
Tu as su t'exprimer, bravo, ca a payé. /Syam

Hors ligne


Lilas24 
Psycho junior
France
1600
Date d'inscription: 31 Jul 2017
Messages: 211

Bonjour,

Malgré les propos relevant un peu du "café du commerce", c'est bien que l'addicto t'ai prescrit de la codéine si en ce moment tu en as un besoin aussi impérieux.

Je te comprends très bien car ma dépendance à la codéine a été générée pas des angoisses envahissantes et si j'avais du arrêter brutalement la codéine ou prendre un TSO avant de trouver un traitement adapté pour réguler ces angoisses, je pense que je n'aurai pas tenu le choc et que j'aurai fini en dépression.

Si l'addicto a choisi le sevrage dégressif pour moi c'est notamment pour ne pas me couper de la codéine le temps de m'aider à trouver le bon AD pour réguler ces angoisses et prendre le relais. Ca a été une réussite et je peux te confirmer que le jour où tu trouveras le bon traitement pour ta dépression, ton envie de prendre de la codéine va disparaitre. Il ne te resteras alors qu'à régler la dépendance physique.

La codéine n'entretenait pas mes angoisses mais elle n'a jamais rien réglé, seulement maintenu sous couvercle. Pour la dépression, je ne sais pas si l'addicto a dit vrai et que la codéine peut entretenir le mal. Si c'est faux, c'est pas malin de t'avoir dit cela. Si c'est vrai, ça mérite peut être réflexion.

En tout cas, c'est bien d'avoir pu être entendue, même si ça a été laborieux !

Hors ligne


Gentle Iron
Maison Sucrée Maison
100
Date d'inscription: 18 Jul 2017
Messages: 345
Blogs

Bonjour,

La premier intention d'un addicto pour une conso exclusive (ou quasi exclusive) de codéine peut être le sevrage (dégressif, ambulatoire, hospitalier ect...), vous ne pouvez pas forcer un médecin à vous prescrire un traitement, néanmoins un médecin ne doit pas non plus vous forcer à subir un traitement non désiré.

Je pense que si le sevrage n'est pas une option envisageable pour vous, ou du moins pas en l'état des choses, vous devez l'exprimer, insister autant qu'on insistera pour le sevrage.

Si vous avez l'impression qu'avec l'addictologue qui vous suit, c'est une lutte, un combat, ça n'est pas la peine. Vous pouvez d'ailleurs lui exprimer votre désarroi et le fait que vous allez sans doute voir un confrère avec qui la relation de confiance nécessaire entre un patient et son médecin, pourra s'établir sereinement.

Un suivi en addictologie, à mon humble avis, ne devrait pas être subit mais vécu comme une collaboration. Vous n'êtes pas censé être en mode versus mais en mode co-op.

Je pense que si je n'avais pas eu le sentiment d'avoir mon mot à dire, la confiance que je place envers l'ensemble de l'équipe qui s'occupe de moi au csapa serait grandement altérée. Il s'agit peut-être d'une illusion mais peut importe, cela me met dans une position de confort et de confiance vis à vis du csapa et de mon ttt.

Évidemment je n'ai fait aucune demande sortant des protocoles en vigueur, simplement parce-que les règles du jeu m'ont clairement été annoncées dès le début et que j'en ai accepté les conditions.

La méthadone, mis à part l'aspect particulièrement contraignant des prescriptions et de l'introduction, m'est très bénéfique. Dans l'ensemble la vie m'est plus agréable, je prends mes 10mg tous les matins entre 8h00 et 9h00, et je n'ai plus à y penser de la journée. Je n'ai pas la trouille d'avoir oublié mes comprimés, je n'ai pas besoin de me préoccuper de savoir si j'ai les moyens de payer mes boîtes en fin de mois, je n'ai pas la mauvaise surprise d'avoir cru avoir encore une plaquette dans ma boîte qui en fait était vide ect...
La demi vie particulièrement longue de la méthadone couvre toute la journée et la nuit et je ne me réveille plus en manque.

Bref vous aurez compris l'idée, j'ai changé de molécule opioïde et c'est plutôt positif comme résultat.

Je rejoins Pierre, le changement ça a aussi du bon.

Bonne journée et bon week-end !

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Vraiment merci pour ce témoignage si bien raconté! /Syam

«À mesure que l'on monte en haut de la société, il s'y trouve autant de boue qu'il y en a par le bas ; seulement elle s'y durcit et se dore.» Honoré de Balzac (1834)

Hors ligne


Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
2500
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328

Miaou, ça me fait tellement de peine de lire autant de détresse. Alors qu'il y a quelques mois à peine tu vivais de façon équilibrée avec l'aide pas si méchante d'un produit, la codéine, que je ne veux pas banaliser -il n'est pas anodin- mais dont il faut quand même admettre qu'il n'est pas forcément un contrat avec le diable. Que dans certains cas (peut-être trop rares pour justifier sa prescription, cela se discute éventuellement, mais des cas qui EXISTENT) c'est juste un produit adapté pour améliorer la vie de certaines personnes, provisoirement et parfois même durablement.

Devant cette détresse je souhaite dire plusieurs choses importantes :

1) Les idées noires que tu as finissent par partir. Ce sont des erreurs d'interprétation du cerveau qui voit une impasse sans sortie là où en réalité il n'y a qu'une période difficile. Ces illusions que tu es dans une impasse sans sortie qui mènent à envisager le pire, ne sont que des illusions et elles se dissiperont à la fin, même si tu es forcée à un sevrage sec. Ne fais pas de bêtises, ces idées noires sont réellement dangereuses, elles tuent des personnes qui pourtant ne sont que dans une passe difficile alors qu'elles aiment la vie et qu'elle se seraient remises. Donc ne fais pas de bêtise, tâche de te souvenir que cette sensation d'absence d'avenir est une projection due au dysfonctionnement d'un cerveau en manque. Cela ne correspond à aucune réalité. Te souvenir de ça peut t'éviter de prendre une décision inadaptée à la réalité du problème.

2) Mais de toutes façons avoir un traitement de substitution est absolument ton droit, je veux dire si on ne te l'accorde pas, c'est clairement un refus de soin inexcusable. Et si au pire un ou deux CSAPA te refusent le soin auquel tu as droit, et qu'ils sont en devoir de te prescrire, change, continue de demander, et finalement tu obtiendras je te le garantis le traitement de substitution dont tu as besoin. Même un simple médecin généraliste peut (et doit) te prescrire du subutex si tu le demandes dans ta situation.

3) En fait, même un traitement codéine est définitivement possible à obtenir avec de l'insistance. Ne lâche pas l'affaire si en fin de compte c'est la seule solution viable, c'est possible de ne pas avoir de chance du tout pendant un certain temps, mais ce n'est pas possible de ne jamais avoir de chance. Et en dernier recours, il reste la possibilité d'obtenir de la codéine illégalement mais avec peu de risque, avec des pharmacies espagnoles ou d'autres moyens. Je suis attaché à l'état de droit, je ne veux encourager personne à se mettre dans l'illégalité inutilement. Mais quand il s'agit de sauver une vie, personnellement je n'hésiterais pas à faire une chose illégale, c'est non seulement possible, mais c'est même un devoir de traverser en dehors des clous si ça permet de sauver une vie ou de rendre une vie supportable! Et c'est valable aussi si c'est de notre propre vie qu'il s'agit! Alors si vraiment ta vie est en danger par manque de codéine, je tiens à te le dire : il est assez facile de se procurer de la codéine de façon stable et régulière, pour un prix qui peut être pesant mais pas du tout inaccessible, et c'est BEAUCOUP MOINS DANGEREUX DE SE FOURNIR EN CODEINE ILLEGALEMENT QUE DE MOURIR. Donc clairement ta vie est bien plus précieuse que la légalité quand tu ne causes aucun tort à personne! Tu es précieuse à mes yeux et tu devrais l'être à te propres yeux aussi. Si tu peux t'en sortir sans l'illégalité, alors reste dans la légalité mais si tu ne peux pas, si il faut entrer dans l'illégalité pour sauver ta vie, alors n'hésite pas un seul instant! La question ne se pose même pas! Tu es cent fois plus précieuse que ton casier judiciaire qui n'est qu'une paperasse à la con. Et entre nous les chances que ton casier judiciaire soit un jour modifié pour des faits d'achats de codéine en Espagne ou un fait de ce genre sont très très faibles. Même si tu passes ta vie à en commander toutes les semaines, les probabilités si tu fais les choses correctement sont que tu n'auras pas d'ennui sérieux. Bref si ta vie n'est pas en danger, je n'ai rien dit, mais si elle l'est, s'il te plait, la loi ne mérite pas de mourir pour elle lorsqu'elle est mal faite! Tu dois considérer ta vie comme aussi sacrée que la vie de n'importe qui. Si il te fallait acheter de la codéine illégale pour sauver la vie de ton propre enfant tu le ferais sans hésiter bien entendu. Tu dois avoir la même considération pour la tienne de vie! J'espère que c'est clair!

Miaou : "Elle m'a rétorqué que la codeine entretenait ma dépression. "

Elle n'a aucune preuve de ça. Elle dit peut-être vrai, ou pas du tout. Et tu es mieux placée qu'elle si tu analyse les faits objectivement pour le savoir. Certaines personnes pensent que le plaisir donné par une drogue est automatiquement accompagné d'un déplaisir égal lors de la descente. Il a été largement prouvé que cet axiome est FAUX. Tu n'as pas à subir les croyances des autres. C'est du domaine de la croyance de la part de cette femme. Une croyance peut être vraie ou fausse, on ne le sait simplement pas, mais la personne la mieux placée pour évaluer la réalité des faits te concernant, c'est toi et personne d'autre. Ne prends pas une telle affirmation pour acquise sous prétexte qu'un docteur ou qui que ce soit te le dit. Les docteurs comme tout le monde ont des croyances. C'est naturel, c'est aussi normal qu'ils se basent sur leurs croyances pour travailler, mais ce n'est pas normal qu'ils fassent passer leurs croyances devant la rigueur scientifique et devant leur devoir de médecin, ou alors ils doivent l'assumer et travailler en non-conventionnés. Et dans tous les cas tu es en droit de partager leur croyance si les faits te semblent le corroborer, mais tu es plus qu'en droit de ne pas du tout les partager si dans ton cas il te semble que les faits n'illustrent pas lesdites croyances. Bref fais-toi ta propre idée et ne laisse pas un médecin penser à ta place!


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Laguêpe 
Psycho junior
France
510
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 402

Miaou : "Elle m'a rétorqué que la codeine entretenait ma dépression. "

Je ne sais trop quoi penser de cette réflexion, j’étais gravement addicte à la codéine, je ne pense pas (pour le moment) que je puisse être capable d'être une consommatrice "raisonnée" d'opiacés.

Pour le moment si on pèse le pour et le contre , je suis plutôt contente de ne plus être obligée de prendre tous ces cachetons tous les jours, pour ce ui est e la dépression , je pense que Miaou est en dépression et que l'effet AD/anxiolytique l'aide à supporter cette dépression et c'est normal qu'elle ait très peur de ne plus en avoir à sa disposition .

Moi je n'en prends plus depuis l'arrêté, sevrage brutal que j'ai raconté ici des dizaines de fois , puis CSAPA, en ce moment quelques benzos pour limiter les insomnies et psychothérapie , j'avance  cahin caha dans la vie dans laquelle il faut que j'arrive à me persuader que j'y ait une place .

Il ne faut pas avoir peur du sevrage qu'il soit dégressif ou avec un TSO  mais il faut "avoir envie de se sevrer" moi j'avais envie et j'ai pas eu le choix de toute façon et ça ne se passe pas trop mal mes démons étaient, sont ailleurs que dans ma consommation effrénée de codoliprane , je l'ai compris en lisant ce forum, en discutant avec ceux qui s'occupent de moi au CSAPA et aussi toute seule . Mais c'est dur ! c'est toujours dur !  le manque je le ressens tout le temps mais je sais que c'est parce que j'ai envie de ne pas avoir a voir mes problèmes en face ! j'aime bien faire l'autruche c'est facile mais ça ne sert à rien !

Penez tous bien soin de vous !

Hors ligne


MIAOU44 
Adhérent PsychoACTIF
1200
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 587
Blogs

Merci pour vos messages.

Je pense que mon problème est plus profond que "juste" une dépression. Je mets bien des guillemets car c'est vraiment une sale maladie la dépression.

J'ai été en dépression suite à mon presque burn out. Je dit presque parce que j'ai su demander de l'aide à temps.

Mais là on est vraiment sur le fait que je n'ai jamais considéré ma vie comme importante. À 8 ans je me souviens avoir envisagé de prendre un médicament auquel j'étais très allergique pour en finir. Seule la peur de la douleur m'avait empêché d agir.

A 15 ans je regardais le train avec envie...pour passer dessous. Mais là encore la peur d avoir mal.

Alors j'ai continué à lutter, une vraie fuite en avant. Construisant une personne qui n'est pas moi mais qui plaît aux autres. Une personne qui imagine pouvoir vivre sans aimer et sans être aimée. Mais regardant la vie sans envie et sans vivre le bonheur.

La psy a voulu gratter pour comprendre ce qu'il y a sous le masque. Et sous le masque qui mobligeait à continuer à avancer,  Et bien il y a le peu de désir de vivre. La vie est une lutte sans fin. Et sans bonheur ni joie pourquoi continuer?

Du coup j'ai repris la codeine. Car au moins ça m'empêche de trop réfléchir. Tout en étant fonctionnelle.
Le cocon colmate les brèches du masque.

J'espère toujours m'en sortir et réussir à apprécier la vie pour ce qu'elle est. Avec ses joies et ses difficultés.

Donc oui, cet espoir est suffisant pour l'instant pour que je fasse ce qu'il faut pour avoir ma codeine. Mais sans contrôle extérieur je serai vraiment tentée d augmenter le cocon. Et donc de partir sur des produits plus complexes à gérer ou plus dangereux.
Heureusement que je connais personne consommant des opiacés illégaux.

Pour l'instant malgré le discours infantilisant j'ai obtenu mo  ordonnance. C'est le principal à court terme.

Je vais avoir 60 cachets au lieu des 52 nécessaires. Pour lui prouver que je nabuse pas je vais lui ramener les 8 cachets restants. Histoire qu'elle voir que c'est pas juste un nouveau "dealer" pour moi.

Bref je pense qu'il faut exprimer clairement ce qu'on veut face à aux addicto. Sans détour. Sans minimiser la douleur ressentie. La preuve que ça a fonctionner pour moi.

Courage à tous

Bises Mia

Hors ligne



Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Actualité - La codéine n°1 des ventes sans prescription au Canada
par Topmax, dernier post 18 janvier 2015 à  18:12 par Topmax
  0
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Sevrage Codéine et questions CSAPA
par Luci0le, dernier post 04 juin 2018 à  13:44 par Luci0le
  142
[ Forum ] Actualité - L’Australie interdit la vente de codéine hors prescription médicale
par pierre, dernier post 12 janvier 2017 à  22:02 par GucciMane
  6
    [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
    [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à  la codéine et au tramadol
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
10202 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
8004 personnes ont déja passé ce quizzz !
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    '
    En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
     Psychoactif 
    Réduction des risques à distance, stop aux inégalité de santé
    Il y a 10jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Fin de la RDR à distance : Signer la petition et témoigner !
    23 octobre 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Rassemblement de témoignages,conseils et guides sur le SET AND SETTING
    Il y a 2hCommentaire de technogonzo (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel est votre budget drogue mensuel?
    Il y a 17hCommentaire de SickWilliamBoy (163 réponses)
     Forum UP ! 
    Diazépam - Mon sevrage du Valium
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Meilleure drogue pour le sexe ?
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de PSYCHOCRACK dans [Chemsex, Slam, Sexe e...](34 réponses)
     Forum 
    Joint - Dosage d'un joint normal avec balance
    Il y a 14mnCommentaire de PSYCHOCRACK dans [Cannabis...](22 réponses)
     Forum 
    Feuilles de coca
    Il y a 16mn
    1
    Commentaire de PSYCHOCRACK dans [Cocaïne-Crack...](9 réponses)
     Forum 
    Expériences - 3-MMC la grosse discussion
    Il y a 21mn
    14
    Commentaire de Bootspoppers dans [Cathinones et RC stim...](194 réponses)
     Forum 
    Nootropiques et excitotoxicité
    Il y a 33mnCommentaire de L'Apoticaire dans [Nootropiques ou nootr...](3 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Cannabis et anxiété extreme
    Il y a 37mn
    5
    Commentaire de Mister No dans [Cannabis...](44 réponses)
     Forum 
    Addiction - (Aide) Plus de zolpidem pour dormir
    Il y a 1hCommentaire de Mauddamier dans [Zolpidem (Stilnox) et...](6 réponses)
     Forum 
    Première fois - Première fois
    Il y a 1hCommentaire de Xx_bedo_xX dans [Cocaïne-Crack...](2 réponses)
     Blog 
    De quoi es-tu si sûr ?
    Il y a 1hCommentaire de Nils1984 dans le blog de Nils1984 (3 commentaires)
     Blog 
    La nouvelle réponse
    Il y a 3h
    2
    Commentaire de technogonzo dans le blog de Fluche (1 commentaires)
     Blog 
    Concernant la page 12 et 13
    Il y a 5hNouveau blog de hyrda dans [Opinion]
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 17:57
     PsychoWIKI 
    Kétamine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Pascalito nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    SONDAGE
    Quelles sont vos drogues préférées ?
     

    Résultats | Archives
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Feuilles de coca
    par PSYCHOCRACK, le 15 Nov 2018
    des chifres qui me semble completement pas logique..... c'est pas exactement ça, ta sauté des etapes. d'abord on les met dans la bouche une par une apres les avoir enervuré (pour pas blesser la bouche avec la nervure principal) on en met entre 8 à 10 gr environ comme tu à dit avec un prod...[Lire la suite]
     Rassemblement de témoignages,conseils et guides sur le SET AND SETTING
    par Explorateur, le 07 Nov 2018
    Salut Rick :) Cool ton initiative ! :) pour commencer selon moi, le set&setting c'est : - set : caractéristiques du tripeur (age sexe poids/taille etc) - setting : environnement entourage du tripeur etc ensuite, pour moi un bon setting c'est : - être entouré des bonnes personnes, d'amis en...[Lire la suite]
    Les autres morceaux choisis
    Les dernières notations

    tout à fais, voir le livre: psychoactif, un livre halucinant dans [forum] Meilleure drogue pour le sexe ?
    (Il y a 11mn)
    bravo, continue. -technogonzo dans [blog] La nouvelle réponse
    (Il y a 3h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Feuilles de coca
    (Il y a 3h)
    (j'ai "painté" le nom du shop) dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    (Il y a 8h)
    D’accord ! Pierre dans [forum] Sevrage, l’avenir d’une illusion ?
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums

    Propulsé par FluxBB
    Traduction par FluxBB.fr


    Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



    Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0