Pourquoi nous droguons-nous ? / PsychoACTIF

Pourquoi nous droguons-nous ?

Publié par ,
7945 vues, 44 réponses
Anonyme1756
Invité

Minn-y a écrit

Bah au debut je m'intéresser beaucoup au drogue au fait de changer de préception et tout, puis j'ai testé et la decouvert que c'était grave bon. Alors ma question c'est plutôt pourquoi arreter tant qu'on ne tombe pas dans une consommation dangereuse?

Pour le fun d'essayer par exemple?

Même si cela ne s'applique certainement pas à toutes les sustances, on peut garder en tête que les produits psychoactifs, ont à la fois un effet sur le psychisme, et un effet sur le corps.

Quand on est habitué à une consommation régulière et relativement importante au fur et à mesure on perd complètement de vue ce que cela signifie pour le cerveau et pour le corps de ne plus être alimenté par certaines substances, et surtout que cerveau et reste du corps se sont modifiés en s'ajustant. Quand on arrête, que ce soit en période de sevrage ou après, on redécouvre une autre façon d'être, de percevoir, de ressentir qu'on pouvait avoir oubliée et c'est une expérience intéressante, du moins c'est aussi ainsi qu'elle peut être perçue.

Ces derniers jours j'ai fait un sevrage partiel - initialement contraint - de tabac et c'était assez fantastique, même si très pénible par certains autres aspects... Je pense que j'ai d'autant plus apprécié que c'était derrière un sevrage d'alcool (il y a plus de 6 mois) dont je me suis depuis totalement déshabituée. C'était si intéressant et satisfaisant cette expérience presque sans tabac que j'aimerais bien poursuivre, mais je ne suis pas du tout certaine d'y arriver...

 

Mirror 
Lunatik
France
100
Date d'inscription: 17 Feb 2018
Messages: 45
Je n'est pas lu tout les réponses mais je pense que la drogue m'a évité de commettre l'irréparable... elle est arrivé dans ma vie au bon moment.

Aujourd'hui je prend toujours de la drogue,
J'ai ma quotidienne, le cannabis qui ne m'a jamais quitter et les occasionnel md, dxm, cocaïne... ( jamais plus de 1 jours ) puis j'ai découvert les noids qui m'ont vite accroché si je puis dire wink 1 mois de conso, tolérance explosée, une pause c'est imposé demon1

Bref je m'étale un peu, j'en prend pour me faire plaisir depuis que j'ai appris que drogue ne rimé pas forcément avec culpabilité... même si parfois je culpabilise quand même lol

Et j'en prend aussi pour supporter toutes les choses horribles sur cette terre  (j'aurais tellement à dire ), parce que tout doit aller toujours plus vite dans ce monde où il faut toujours être le/la meilleure...punk1
Donc parfois ça fait du bien de perdre pied snort

Je pense donc que la drogue doit rester un plaisir même si parfois il y a un fossé entre ce que je dis est ce que je fait mur

Sur ce que la rdr soit avec vous les ami/es drogue-peace

Prenez soin de vous wink
Mirror

Dernière modification par Mirror (18 avril 2018 à  19:54)


Je suis responsable
                    de ce que je dis,
              Je ne suis pas responsable
                            de ce que tu comprend .♡

Hors ligne

 

Scantloz 
Nouveau Psycho
France
100
Date d'inscription: 19 Sep 2016
Messages: 57
Le cannabis, c'était parce que les copains m'avaient proposé, et ensuite pour les effets par rapport à la musique, puis un peu par habitude et en excès,  puis arrêt total sauf cas exceptionnel pour la contemplation. S'il était légalisé j'en prendrais à doses contrôlées et pas systématiquement,  comme je fais avec  l'alcool.
Le LSD c'était pour la contemplation et la recherche intérieure, une sorte de rite à chaque fois, toujours important et révélateur.
Les amphé, c'était  pour voir.
Ensuite le vin et la bière, c'est pour  la sédation, l'accompagnement gastronomique.
Les benzo machin c'est pour dormir,  sur ordonnance et  à doses réduites.

Dernière modification par Scantloz (24 avril 2018 à  14:48)

Hors ligne

 

Conte Olaf 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 26 Apr 2018
Messages: 22
Salut,

Moi perso je suis que  cannabis (et poppers mais très rarement) mais je suis un fumeur assez leger, je ne fume pas tous les jours, mais quand meme assez souvent (je dirais  1g/semaine).

Mais quand je fume ou avant de fumer j'ai un peu la meme sensation que quand j'etais petit et que j'allais au parc pour m'amuser, je me dit "ouais cool je vais m'amuser". J'arrive a ne pas fumer pendant plusieurs jours sans problème mais je suis vraiment content quand je fume, je le vois un peu comme une "activité" ou un divertissement.

Hors ligne

 

lapepitecrépite 
Nouveau Psycho
France
000
Lieu: Pétaouchnok
Date d'inscription: 10 May 2018
Messages: 133
Pour ma part,

Attirée très tôt par la drogue, simple question de plaisir personnel car a l'époque j'étais une adolescente heureuse, qui ne manquait de rien.. je ne me suis pas droguée jeune pour pallier a qlqchose, non je l'ai fais car j'aimais ça, tout simplement. Et cela pour toutes les drogues, de l'alcool, à la coke.

Toujours pour du plaisir j'ai commencé a toucher a l'héroine et plus..

Puis un jour virement de situation, couple qui finit mal, harcèlement, psychique mis a rude épreuves, dépression, anorexie, perte total de confiance en soi, stabilité remise en question totalement alors que j'étais qlq de très solide.

Là j'ai commencé a me droguer pour pallier, et c'est a ce moment que je suis devenue véritable addict.

Puis le cercle vicieux continue.. on pallie, on aime, on déteste, on s'enfonce etc..

Malgré tout le mal que la drogue m'a fait dans des périodes ou j'ai perdu le contrôle, j'aime toujours autant me défoncer. C'est de l'abstinence no stop quand j'arrête..

Insociable car ils ne sont pas fiables!

Hors ligne

 

samy13013
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 18 Apr 2018
Messages: 157
Pourquoi nous droguons nous ?
Moi c'est juste parce que je suis bien quand je me drogue , bien plus souvent que quand je ne le fait pas .
Après comme dit Pépite puis un jour ....

Samy13013

La seule drogue qui est véritablement dangereuse c'est la nature humaine elle a un tel potentiel de destruction .

Hors ligne

 

Drim 
Psycho sénior
France
1500
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 712
Blogs
Excellente question.
Au début le cannabis a été un anxiolytique, puis il est devenu anxiogène et j'étais bien accroché aux douilles. Puis j'ai fait un grand arrêts de tabac, cannabis et alcool pendant 3ans parce que justement je voyais pas pourquoi je consommais alors que ça me foutait en l'air.

Je suis revenu après au cannabis parce qu'il m'ouvre l'esprit et m'aide à m’évader dans mon cerveau il me permet de voyager plus facilement dans mes souvenir et de faire des associations auxquelles je n'aurais pas pensé sans. Il ajoute une petite dose de chaos dans la psyché qui sinon est tellement bien réglée que c'est chiant. Le cannabis me permet de vraiment être en contact avec moi-même et me permet de voir les choses de façon plus globale, au quotidien je me sens plus conscient avec que sans.
Y'a aussi le côté associations d'idées que je trouve génial, j'ai plein d'idées auxquelles je pense sous cannabis que je n'ai pas sans, je vois ma pensée et ses ramification quand je fume c'est simple souple et jouissif. Ça fait 17ans que je fume et l’effet est toujours au top voir il s'améliore avec  le temps, peu être que mon cerveau a développé une sorte de synergie avec le canna.
Et forcement l'effet physique et psychique et excellent. J'adore ça. C'est ma came.

Le LSD c'est la dissociation qu'il procure, je dirait que c'est le stade au dessus du canna, le canna me permet de prendre du recul sur moi-même, et le LSD me permet de prendre du recul sur l'univers et ses dimensions ^^ et c'est quand même un trip moins chère que de partir en vacances pour un sacré dépaysement ! Pas tout les ans quand même.

L'alcool c'est la sociabilité et la désinhibition, mais pour moi c'est surtout beaucoup la norme qui veux qu'en soirée on boive, que quand on voit un pote on boive. Mais a part ça j'aime pas trop l'alcool.

La clope, j'ai commencé par des joints et je suis devenu dépendant a cette anti-drogue : pas d'effets juste la dépendance... Et comme je vaporise ma beuh j'ai complètement arrêté cet attachant poison.



J'étais heureux les trois ans ou je ne me droguais pas mais il manquais quelque chose, le chaos, parce que j'étais bien mais je savais comment allait se passer ma vie, avec la drogue je ne sais plus. Et ça me rend encore plus heureux. Je me concentre plus sur le présent tout en sachant quoi faire pour préserver voir augmenter ma liberté future.

             = .---.               
  =  =  _/__~0_\_       .      *
= == (_________)  -0-
       *  o     .    '

Hors ligne

 

PsychoPolak 
Nouveau Psycho
Poland
000
Date d'inscription: 18 Sep 2017
Messages: 60
Salut au début jeune et con je commonce par le canna et en suite par le manque de la famille ma femme et les autres sur les déplacement à long dure 3 à 6  semaine tout depand des chantier oublier les certin débil que on partage notre vie à l hôtel avec eux biz prend soin de toi

Marche ou crève mais sache une choses la vie c comme une bonne vodka tu la met dans la geulle elle te claque par terre

Hors ligne

 

MD-happy 
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 10 Jun 2014
Messages: 58
Dans la société soit on choisit de se droguer, soit on choisit d'accepter la réalité.

Et jongler entre les 2 c'est pas évident, on a vite fini de passer de l'autre côté ( l'excès ) quelque soit la drogue.

Attention je veut pas que mon message soit mal perçu, mais c'est comme ça que je vois les choses.

La réaliter est rarement joyeuse au quotidien.

Hors ligne

 

pompondu50 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Jul 2018
Messages: 23
Pour ma part. ( désolé pour les quelques fautes)

J'ai toujours était attiré par les paradis artificielle , peut-être une façon de se rapprocher de la mort; découvrir l'au delà de très loin…

En 6eme des collège; à 10, 11 ans, j'ai découvert l'eau écarlate, k2r, colle à rustine, poppers ; essence pour chiotte…. et toujours aux mêmes âge la bière et le vin. J'ai commencé un prendre de sérieuses cuites à 16 ans; souvent des petites pertes de connaissance le Week end , malade comme un chien ( parfois) et les années passe et je pense être devenu alcoolique à 30 ans; j'en n'ai 45; je ne boit plus depuis 10 ans; comme j'avais fumé quelques joints étant jeune; j'ai repris depuis un bon moment, étant légèrement anxieux je prends tout les jours du lexomile depuis 10 ans.
Je suis tombé dans la défonce très jeune par mon manque de confiance en moi, petit, pas de succès avec les filles, un peu la 5eme roue du carrosse, échec scolaire…………..
Au alentours des 30ans je pensais que 2ou3 pilules rose allait arrangé tout ça.
C'est plus compliqué……….
Depuis mes 10 ans j'ai toujours remplacé un produit par un autre; k2r; alcool; shit; lexomile.
Un boulet que je trainerai toute ma vie.
Je progresse; j'avance; je me soigne; j'ai arrêter de fumer, je vapote, sauf quand je fume un machin; mon lexomile est assez important.
Cela fait 1 an que j'ai repris le sport; 1h30 de nage par semaine ( en 1 fois) ça fait du bien, surtout quand c'est fini; l'impression de planer…. toujours à la recherche de sensation.
Si je fume beaucoup; j'aurais tendance à oublier mon lexomile, ils augmentent si je ne fume plus.
L'impression parfois de tourner en rond.
Des crises d'angoisse par rapport à la mort, surtout de ne pas revivre, avec l'arrêt de l'alcool et une diminution de cannabis, ces crises sont moins fréquente , moins violente.
Je me suis drogué très jeune pour découvrir le bonheur, les première années sont réellement génial, mais à la longue, on découvre l'ennui, la tristesse, la dépression…..j'ai la conviction que de ralentir ou stopper le cannabis et augmenter mes séance de piscine ne peut être que positif, ( facile à dire……..)  si je suis malade; comment s'appelle cette maladie????

Bon courage à vous tous.

Amicalement.

Hors ligne

 

stonegirl 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 22 Apr 2018
Messages: 83
A mon avis, je pense que déjà l'envie et la motivation varie selon la drogue. Mais qu'en général, le facteur ''solitude '' y est pour beaucoup. Je pense pas qu'on soit beaucoup à avoir consommé par une drogue dure. POur ma part j'ai commencé à fumer la clope qui est une drogue faut le rappeler, puis par le joint. D'abord parce que j'étais dans une phase déprime, puis par plaisir, puis envie.

ça m'a mené à d'autres drogue, et la c'est d'abord le côté festif en effet qui m'a appelé, puis le partage qui se faisait avec les personne autour de moi ( je parle de la cocaine ), cette faculté à fuir la réalité, à fuir la famille, les cours, en tout cas, pour une personne comme moi étant encore dans le train train d'étudiante, et sortant de l'adolescence qui est une période stressante, c'était une bonne raison à mes yeux.

Puis le plaisir de se découvrir mentalement, différement, le plaisir de partager avec ces personnes avec qui nous ne partagerons pas sans ce petit produit, ou pas autant, pas aussi intensément. La drogue et le son fait partit de ma consommation, j'aime être drogué lorsque je suis devant un mur de 30kw, qui me fait vibrer le corps entier.

Tout ça m'amène à aimer me droguer, aimer m'échapper. Mais j'apprend avec le temps qu'il faut savoir s'en méfier, et surtout savoir quand consommer.

Au plaisir de te répondre !
Reputation de ce post
 
frais comme une brise du soir en été qui finit. Boots

une nuit d'été sous un soleil noir

Hors ligne

 

pompondu50 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Jul 2018
Messages: 23
Salut
je pense qu'ont n'est tous différent par rapport à la drogue, plus ou moins fragile, nous avons tous nos raisons; j'ai toujours étais excessif dans tous, la moto et la vitesse par ex; si elle monte à 300; j'irai à 300;
Les lexomiles, plutôt que d'écouter mon médecin,  j'aimais bien en prendre une poignée avec un gros verre d'alcool; ( je me suis calmé);
La picole; la bouteille de vin en 2 gorgées , même le sport!!; je nage toute les semaines; 80 longueurs, petit bassin avec palmes; quand j'ai fini mes longueurs, une sensation de planer, si je fait que 40 longueurs, je ne vais pas avoir cette sensation.  ( Je nage bien hihihi)
J'ai commencé très jeune la défonce, je pense que c'est un gros handicape, mon cerveau très tôt a pris cette habitude de planer; et maintenant à 45 ans, je ne bois plus, mais j'ai comme un sentiment de vide;  quelques lexomiles ; mais les quantités sont raisonnable, quelques joints également.
Je n'ai jamais essayé les drogues" dures"; je me connais, ça va me plaire; donc , non,  Je vais mieux, je me défonce plus comme avant, une chose est sur, mon abstinence d'alcool durera jusqu'à la fin; j'aimais vraiment l'alcool, du rhum dans un grand verre mesureur , y'avait 2 effets ; l'alcool qui descend dans l'estomac , cette sensation de chaleur; et quelques seconde après , paf!! ça monte à la tête; les jambes en coton; une bonne suée; des frissons dans le dos, j'aimé vraiment cette sensation; les champignon également; quand j'étais ado.

Pour moi, ça n'a pas été un facteur de solitude, très bien entouré….;jamais seul…. trop curieux , oui, , pas de confiance en moi également, le coté festif évidemment;  j'ai toujours aimé planer en faite, pourquoi, au final, j'en sais trop rien; c'est agréable, on oublie les soucis, on s'intéresse à davantage de chose. Fait attention à toi……

Amicalement.

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5600
Date d'inscription: 07 May 2018
Messages: 1242
Blogs
Tiens je l avais pas vu ce topic.

Alors pourquoi suis-je revenue, à l âge adulte, aux drogues ? C'est une bonne question.

Je ne suis pas sûre d avoir une réponse qui ne soit pas une réponse a posteriori, reconstruite. Ce qui est sûre c est que toute ma vie, mes proches (le papa de mon aînée, mon compagnon actuel et j en passe) ont été des addicts à des substances, des légales aux illégales.

La question me concernant, serait plutôt pourquoi cette exclusivité pour les psychedeliques ?

Il a suffit d une conversation pour que je saute le pas dans ma tête. Après tout est allé très vite, je suis arrivée sur les forums, me suis renseignée, etc.
J avais énormément lu de 20 à 40 sur les psyché et, en règle générale, j ai une bibliothèque importante sur les drogues, leur histoire, usage, etc.

Les psyche m ont toujours parus passionnants , de part leurs histoires respectives, tour à tour religieuse, mystique, expérimentale, culturelle, musicale. Beaucoup de leurs usagers, connus dans les années 70, ont bercé mon enfance : Janis évidemment mais également Morrison, Hendrix, Santana etc.

Ce que je veux dire c est que beaucoup d éléments, conscients et inconscients, ont nourri cette envie qui s est donc concrétisée il y a à peu près 3 mois.

J aime aussi le fait qu il vaille mieux attendre entre deux prises. J aime savourer les avants...je pense que le meilleur moment c est quand on monte les escaliers. Pourtant honnêtement et selon le principe d addiction psychique, j attends pas si facilement que j en ai l air mais c est aussi tellement bon d attendre. Ça rend le trip exceptionnel avant même qu il ait commencé.

Plus concrètement, j attends aussi d être pas trop mal dans ma tête.... évidemment ça complique tout de suite les choses.

Ni thérapeutiques, ni festifs, les substances psychedeliques m enmènent en voyage, aux confins de mon esprit, de ses interactions avec le monde.

Voilà, bon je suis relativement HS quand même ^^
Reputation de ce post
 
Tout à fait d'accord même si j'ai plus de mal à appliquer l'attente que toi^^ MG

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Massa 
Banni
Mexico
000
Lieu: Culiacan
Date d'inscription: 10 Jul 2018
Messages: 266
Blogs
Pour ma part j'ai commencé le pétard vers mes 16 ans car je m'ennuyais à l'école
Ensuite c'est devenue une habitude. M première prise de MDMA, je m'étais faite tabassés par deux albanaises j'étais deg de la vie et le soir, j'ai accepté de me défoncer. C'était le plus beau soir de ma vie.
Puis est venue la défonce sentimental, un deuil, mon homme tué dans un accident de voiture. Là j'ai tapé du speed pendant trois mois non stop.

La coke, je travaillais dans une admistration et celui qui faisait les poubelles m'en vendaient, avec de l'héro aussi. A cette époque j'étais désespérée.

Live and let die

Hors ligne

 

similana 
Psycho junior
Suisse
1400
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 395

la citation que j'aurais adoré écrire : ...les toxicomanies développées par ceux qui ne peuvent supporter d'être réduits , dans notre société, au simple rôle de producteur-consommateur..." Albert Jacquard

je me drogue parce que j'aime ça, j'aime les effets de ces produits sur mon organisme et mon psychisme. J'ai vécu les années sombres où la drogue était un vice qu'il fallait éradiquer, j'ai vécu des années d'abstinence totale, qui était la seule alternative à la prison, dans mon cas hein...

et aujourd'hui j'ai trouvé ma solution, une consommation plus ou moins équilibrée et gérée. Je me considère comme un humain qui met à profit ce que la nature, et quelques labo clandestins, offre à toute personne qui le désire ou qui en a besoin, afin d'améliorer ma vie, ou du moins ma perception de celle-ci

j'ai appris à ne plus subir certaines drogues, et j'ai appris que pour moi, les autres, c'est une chance extraodiinaire


Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Toute l'info sur le coronavirus, les drogues et les traitements TSO
    20 mars 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 2hCommentaire de Sam96 (28 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 45mnCommentaire de Gluglustipioo (161 réponses)
     Appel à témoignage 
    Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps...
    Il y a 9hCommentaire de Coolistt (39 réponses)
     Forum UP ! 
    Interactions speed ou methamphetamine avec la pregabaline
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Venlafaxine - Mélange d'effexor et de tianeptine
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Les médicaments psychotropes ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de cependant dans [Médicaments psychotro...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Arrêt après plus de 2 ans de kratom
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Tonyie dans [Kratom...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Livraison - Covid-19 livraison de RC - PostNL
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de TheRealSlimShady dans [Research Chemicals (R...]
     Forum 
    Première fois - Mauvais départ growkit golden teacher
    Il y a 2mnCommentaire de Gluglustipioo dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Envoie de cannabis entre amis
    Il y a 5mnCommentaire de SimonB dans [Cannabis...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Dosage des opiacés.
    Il y a 10mn
    2
    Commentaire de Gluglustipioo dans [Conseils généraux de...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Aider l'autre - Sevrage à la dur ou tso
    Il y a 18mnCommentaire de Angela777 dans [Decro - Sevrages... e...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Fluoxetine - Les effets d’un dosage important de fluoxetine ?
    Il y a 28mnCommentaire de Gluglustipioo dans [Antidepresseurs...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Qui veut de la dinde froide ?
    Il y a 1hCommentaire de BEDRooM dans le blog de BEDRooM
    (4 commentaires)
     Blog 
    1er trip sous N2O
    Il y a 8hNouveau blog de Volkorof dans [Trip Report]
     Blog 
    Tricard
    Il y a 22hCommentaire de cependant dans le blog de Thelma
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Tester vos connaissances sur la vape
    Dernier quizzZ à 11:54
     PsychoWIKI 
    Le sevrage des produits psychoactifs
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Association SAFE, fr34k, PsychedThys, SWED, Massaitek, elcorsu, Batweed, Pomme, aperrin92, rmns nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Arrêt brutal méthadone - confinement
    par WilliamLee, le 01 Apr 2020
    Bonjour à tous, Je consomme de la méthadone, 80mg par jour, hors TSO, acheté sur le marché noir. Je ne suis suivi par aucun psychiatre ou csapa. Suite au confinement je subit en ce moment un sevrage brutal et non désiré. Ma dernière prise remonte à samedi matin donc aujourd'hui est le 5eme...[Lire la suite]
     Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    par Ivri, le 29 Mar 2020
    Bonjour, je vous remercie d'avoir accepté mon inscription sur psychoactif. La raison qui me mène ici concerne la situation actuelle, et ses terribles inconvénients pour des milliers de gens, voire bien plus, qui se retrouvent brutalement privés d'herbe ou de hasch - comme c'est mon cas. Je pr...[Lire la suite]
     Naloxone disponible (Nalscue ET Prenoxad) en RDR à distance
    par Cheshire Cat, le 29 Mar 2020
    Bonjour à toutes et à tous, Je fais suite à une conversation de ce début d'après-midi avec la directrice de Safe concernant la disponibilité des spécialités Nalscue (pulvérisateur nasal unidose) et Prenoxad (solution injectable pour IM). Je poste donc après que nous nous soyons mis d'acc...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci (Prescripteur) dans [forum] Dosage des opiacés.
    (Il y a 3mn)
    Merci filousky, toujours de bon conseil. :) /HIML dans [forum] Le cannabis thérapeutique : un prétexte à la légalisation ?
    (Il y a 1h)
    Vraiment quali + templates peu communs merci /Agartha dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 2h)
    Quid de la respiration passive et ultra-passive?!? Hilde dans [forum] Tabac , vapotage (e cig) et Coronavirus
    (Il y a 2h)
    post hyper pertinent! kopsy! dans [forum] Tabac , vapotage (e cig) et Coronavirus
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums