Le kratom : retour d’experience après un an de consommation / PsychoACTIF

Le kratom : retour d’experience après un an de consommation

Publié par ,
3638 vues, 27 réponses
Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Bonjour,
Je viens vous livrer mon retour d’experience sur le kratom.
J’ai étais consommateur de codéine pendant 2 ans....au départ pour des douleurs et ensuite pour me faire du bien au moral....
En juillet 2017 je me suis pris cette reglementation interdisant la codéine à la vente libre en pleine goule. J’ai subit un seuvrage brutal qui a durer 3 mois. Mon médecin traitant m’a très peu aider je n’ai eu aucun TSO et j’ai du morfler en silence...en septembre 2017 je réussis à me procurer de la codéine en prétextant des douleurs dentaires auprès des dentistes de mon secteurs...en novembre j’ai découvert le kratom et là ce fut comme une libération pour moi....je me suis sentie très bien....mais là les doses ont augmenter ( 3 prise de 4 gramme/jours...) je suis entrain de diminuer gentillement en vue d’arreter Progressivement....actuellement j’en suis à 3 prise de 2 grammes / jours....
Ce produit a de très grande vertue en TSO....dommage que l’on ne connaisse pas les effets secondaires sur le long terme....
Si vous avez des questions n’hesitez Pas je tacherais d’y répondre smile

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52
En gros, ça s'est passé plus ou moins pareil pour moi. Le décret de merde, l'affolement , les visites chez des docs pour des douleurs imaginaires en plaçant le mot "klipal" 10 fois dans la conversation ( un vrai exercice ça !) , et puis est venu plus tard le sevrage de la codo. Pour ensuite passer au K. Et la, me sevrer du K. Ma vie est un cercle vicieux, si ce n'est pas une drogue, c'en est une autre.
J'ai pas vraiment de questions à te poser en fait, juste te dire Courage pour ton sevrage.
Perso, j'en suis à 3 gélules par jour, ce qui me fait strictement que dal, vu ce que je m'envoyais avant, plutôt logique.
J'essaye de casser la boucle en devenant quelqu'un de vraiment clean. Mais putain, c'est pas évident ...
Reputation de ce post
 
Totalement d'accord avec toi

Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


pierre
Administrateur
12100
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13800
Blogs
Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
9341
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4073

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Ca, c'est une putain de bonne question! wink C'est même selon moi, THE question smile

Le proverbe dit, de 2 maux, il faut choisir le moindre . Alors, quand je vous lis, je note que, visiblement, sans "béquille" ça ne va pas. Pourquoi vouloir à tous prix se faire du mal ?

Pour faire partie des "gens normaux" lol (pardon, mais ça me fait pouffer wink les gens "normaux" je ne sais pas qui c'est big_smile

Pour ne pas heurter la morale et la tendance générale de notre monde à un hygiènisme hypocrite et aveugle (oui, il faut : manger sain, boire sain, baiser sain, penser sain...Et pendant ce temps là, les usines chimiques, les centrales nucléaires, les avions, les bagnoles et autres bidules à moteur nous empoisonnent de tous les côtés sans qu'on y puisse rien faire big_smile Pas grave! Les labo pharmaceutiques n'ont jamais autant prospéré big_smile

Bref, se sevrer, juste pour...Se sevrer, à mon sens ça n'a aucun interet en dehors d'un certain côté masochiste et surtout, ça a tellement peu de chance d'aboutir à long terme que j'ai du mal à comprendre...

Mieux vaut vivre à peu près bien avec une addiction que passer des années à lutter sans même savoir vraiment pourquoi et passer d'une addiction à une autre entrecoupées de longues périodes où l'on en chie chaque jour pour juste pouvoir dire "je suis clean" ...Car parfois, au bout d'un long moment "clean" on s'aperçoit qu'on vivait bien mieux avant...

A mon avis, un sevrage ça doit se mûrir, parfois il faut des années avant d'avoir LE déclic (soit on n'a tout simplement plus envie de prendre telle ou telle drogue, soit les inconvénients du produit sont devenus infiniment supérieurs aux avantages etc etc) Mais, arreter, pour...Arreter, à 99% ça ne marche pas.Avis perso

Reputation de ce post
 
Bien vu. Je partage complètement cette analyse (Lecoq)
 
j'approuve totalement guérir
 
Je compte plus le nombre de fois où je suis arrivé à cette conclusion !

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Funkanoïde
Soul Syndrome
910
Date d'inscription: 08 Sep 2017
Messages: 333

Codo67 a écrit

en novembre j’ai découvert le kratom et là ce fut comme une libération pour moi....je me suis sentie très bien....mais là les doses ont augmenter ( 3 prise de 4 gramme/jours...) je suis entrain de diminuer gentillement en vue d’arreter Progressivement....actuellement j’en suis à 3 prise de 2 grammes / jours....
Ce produit a de très grande vertue en TSO....dommage que l’on ne connaisse pas les effets secondaires sur le long terme....

Si vous avez des questions n’hesitez Pas je tacherais d’y répondre smile

Qu'est-ce qui t'as poussé à arrêter ? Parce que tu sentais que ta consommation commençait à t'échapper ? Que tu as peur d'éventuels d'effets sur le long terme ?


Syndrome. Tweedle-dee-dumb. Hum-drum. Don't succumb !

Hors ligne


Kratom 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 27 Jun 2018
Messages: 20

Mascarpone a écrit

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

(...)
Pour ne pas heurter la morale et la tendance générale de notre monde à un hygiènisme hypocrite et aveugle (oui, il faut : manger sain, boire sain, baiser sain, penser sain...
(...)

J'ai réglé le problème en prenant en même temps que mon kratom, de la spiruline et du moringa, deux poudres tout aussi vertes et naturelles. Comme ça je peux me dire que je prends des super-aliments, dont l'un a en plus quelques propriétés psycho-actives.

Hors ligne


Mahaia 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 25 Aug 2018
Messages: 2
Hello Codo67

Nous avons un peu le même vécu avec la codéine. Ravie de pouvoir un retour sur ton expérience.

J'ai découvert la codéine il y a environ 3/4 ans. J’en ai d'abord consommé à usage thérapeutique (migraines chroniques) puis à usage récréatif voyant l’effet surprenant qu’elle me procurait.

A l’époque, j’étais étudiante et la codéine me permettait de réviser mes cours jusqu’au milieu de la nuit. La codéine me rendait euphorique, créative, bavarde. J’avais mon petit stock, mes petites habitudes et je pouvais m’en procurait facilement jusqu’à ce fameux arrêté du 12 Juillet 2017. 

J’ai ensuite découvert le Tramadol. Mon père avait quelques boites (certaines périmées, d’autres non). Les sensations étaient meilleures que sous codéine. Même périmé de quelques années, le Tramadol me faisait de l’effet.

Ma consommation d’opi a toujours été plus au moins disparate, irrégulière. Souvent parce que je n’avais plus de boites à disposition à la maison ou plus d’ordonnances renouvelables. Par conséquent, je pouvais en consommer pendant 1 mois quasiment tous les jours puis faire un arrêt obligé pendant 4-5 mois. Je n’ai jamais ressenti de gros symptômes de sevrage mis à part parfois des petites baisses de moral ou des envies de ne rien faire et de rester au lit.

En parcourant ce forum, j’ai découvert le Kratom. Après beaucoup de recherches et en lisant des témoignages, j’ai décidé de passer commande en début de semaine (100g de White borneo, 50g de Maeng Da Red pour commencer).  Hier j’ai donc testé le White Borneo (2-3g) et je dois dire que j’ai été agréablement surprise par les sensations.  J’ai vraiment ressenti les mêmes effets que sous trama (euphorie, bien être). Le goût est infecte mais franchement il y a pire.

Bonne journée.

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Perso, déjà et surtout , pour la thune. Et aussi parce que j'ai envie de voir , au moins une putain de fois dans ma vie si je vaux quelque chose en étant juste moi...
C'est important de se retrouver j'imagine, et d'apprendre à vivre sans béquilles. Bon, j'ai les deux jambes pétés mais j'ai aussi un compte en banque qui pisse le sang alors pour l'instant, je rampe.

Dernière modification par Der Richter (25 août 2018 à  23:40)

Reputation de ce post
 
Je suis dans la même situation que toi

Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


pierre
Administrateur
12100
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13800
Blogs

Der Richter a écrit

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Perso, déjà et surtout , pour la thune. Et aussi parce que j'ai envie de voir , au moins une putain de fois dans ma vie si je vaux quelque chose en étant juste moi...
C'est important de se retrouver j'imagine, et d'apprendre à vivre sans béquilles. Bon, j'ai les deux jambes pétés mais j'ai aussi un compte en banque qui pisse le sang alors pour l'instant, je rampe.

C’est important de comprendre que tu es toi aussi avec le kratom. Les produits ne nous transforment pas en quelqu’un d’autre.

Et puis chacun à ses béquilles... il n’y en a pas de bonnes ou de mauvaises.

Je trouve que la sagesse c’est de savoir  préserver ses béquilles même si la « bonne » société nous dit que nous ne devrions pas.

Après je comprends pour l’argent. Peut être faut il essayer un TRaitement de substitution ?

Hors ligne


L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
8200
Date d'inscription: 02 May 2016
Messages: 1863
Blogs

pierre a écrit

C’est important de comprendre que tu es toi aussi avec le kratom. Les produits ne nous transforment pas en quelqu’un d’autre.

Bah si.... Un peu... Et c'est souvent un effet recherché dans les produits que de se sentir une autre personne lorsqu'on en ressent les effets, on est pas non plus l'exact opposé de nous même, mais on est pas exactement la "même personne" que sans produits, les produits consommés au quotidien changent radicalement le comportement, le mode de pensée, la gestion des émotions, l'empathie qu'on a, etc...

Pour moi tu ne peux pas dire que les produits ne te transforment pas en quelqu'un d'autre, enfin je parle pour quand ils sont consommés sur une base quotidienne.

Et puis chacun à ses béquilles... il n’y en a pas de bonnes ou de mauvaises.

Une phrase assez ambigüe que tu nous dis là...
Si tu veux, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises béquilles, mais il y en a des plus ou moins efficaces, des plus ou moins toxiques, des plus ou moins constipantes, des plus ou moins désagréables sur le long terme, des plus ou moins chères, etc...

Je trouve que la sagesse c’est de savoir  préserver ses béquilles même si la « bonne » société nous dit que nous ne devrions pas.

La c'est toi qui parle de société, lui il veut arreter le kratom pour économiser de la thune et découvrir comment son corps et cerveau pourrait evnetuellement fonctionner sans opiacés, à mon humble avis il se fiche royalement de savoir de ce que la société pense de ses prises d'opiacés...

T'as souvent des propos assez extrêmes pour "défendre" les produits et leur consommation quand même Pierre "La prise de produit n'implique pas forcemment d'effets secondaires" "les produits ne nous transforment pas en quelqu'un d'autre"  ou encore la question quasiment rhétorique : "Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?" Bah pour pas se taper les 6363616565+ effets secondaires désagréables voir douloureux des opiacés au quotidien, et pour être un peu plus maître de ses pensées/actions en rythmant soi même ses journées et non en ayant des journées rythmées par le kratom, pourquoi arreter sinon thinking ?

Je sais bien qu'on essaye de déculpabiliser les usagers de drogues, surtout d'opiacés, parce que c'est pas trop toxique sur le long terme, mais à un moment faut aussi se rendre compte que ce susbtances ont des effets secondaires très nombreux, et désagréables, peut être que toi, Pierre, TOI personnellement, tu supportes assez bien les effets secondaires d'une dose héroïque de subu intraveineux par jour, ou que certaines personnes supportent bien les autres effets secondaires d'autres opiacés, c'est très bien pour vous, mais tout le monde n'a pas envie de supporter les effets secondaires des opiacés toute sa vie, et ces gens là il faut les comprendre.

Perso j'ai essayé de consommer des opiacés tous les jours, mais j'ai pas réussi à continuer, j'pourrais jamais supporter tous ces effets secondaires sur plus longtemps qu'une prise isolée !
Gerbe, constipation, difficultés respiratoires, effet antitussif, grattements, sédation, tremblements et état depressif passager à la descente et lors du manque, et surtout un manque/descente horrible à vivre pour à mes yeux très peu d'effets positifs, et encore moins d'effets récréatifs, les opiacés ça tourne surtout autour d'effets anxiolytiques.

Et puis la thune bien entendu, en plus du fait de savoir comment son corps/cerveau pourrait fonctionner sans produits, c'est une question qu'il est légitime de se poser : A quoi ressemblerait ma vie si j'arretais d'me droguer plusieurs fois par jour ? Et ça n'a rien à voir avec ce que pense la société de la conso d'opis, ça c'est toi qui a ramené le sujet sur la table pour appuyer tes propos, il n'était pas question de ça.

Donc voilà, y a plein de gens pour qui, je pense, un arret des opis peut être tout à fait bénéfique.

En plus il ne prends des opiacés "que" depuis 3 ans, il peut rapidement et encore facilement sortir des opiacés sans trop gros traumatisme découlant du fait d'en être sorti, c'est pas comme si il avait 15 ans d'héro methadone morphine dans les pattes, il a juste pris de la codéine pendant 2 ans et du kratom pendant 1, un sevrage est encore faisable sans être trop difficile.

Dernière modification par L'Apoticaire (27 août 2018 à  12:08)

Reputation de ce post
 
Le bon sens parle.

J'adore c'que j'fais

Hors ligne


Kratom 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 27 Jun 2018
Messages: 20

Der Richter a écrit

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Perso, déjà et surtout , pour la thune. Et aussi parce que j'ai envie de voir , au moins une putain de fois dans ma vie si je vaux quelque chose en étant juste moi...

Autant vouloir vivre sans rien prendre, c'est quelque chose que je comprends, respecte et même soutiens vivement, autant l'argument financier ne me convainc pas vraiment.

En cherchant bien, tu peux avoir 1 kg de kratom de très bonne qualité pour 60 euros, envoyé d'Indonésie. Même en prenant des quantités démesurées de kratom, ça ne te coûtera pas plus que quelques minutes d'un boulot payé au SMIC par jour, un café au comptoir ou quelques clopes par jour. A moins bien sûr d'être vraiment dans la dèche, ou de ne vouloir acheter que des petites quantités par peur de ne pas savoir contrôler sa consommation, le kratom est sans doute le produit le plus abordable du marché.

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52

pierre a écrit

Der Richter a écrit

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Perso, déjà et surtout , pour la thune. Et aussi parce que j'ai envie de voir , au moins une putain de fois dans ma vie si je vaux quelque chose en étant juste moi...
C'est important de se retrouver j'imagine, et d'apprendre à vivre sans béquilles. Bon, j'ai les deux jambes pétés mais j'ai aussi un compte en banque qui pisse le sang alors pour l'instant, je rampe.

C’est important de comprendre que tu es toi aussi avec le kratom. Les produits ne nous transforment pas en quelqu’un d’autre.

Et puis chacun à ses béquilles... il n’y en a pas de bonnes ou de mauvaises.

Je trouve que la sagesse c’est de savoir  préserver ses béquilles même si la « bonne » société nous dit que nous ne devrions pas.

Après je comprends pour l’argent. Peut être faut il essayer un TRaitement de substitution ?

Pour ma part, mon addicto ne veut pas me filer de traitement de substitution. Parce que justement, c'est du Kratom et qu'il ne connait pas le K. Et il a finalement certainement bien fait car même si l'envie de se défoncer est , elle, très forte, mon manque est passé.
Et j'suis plutôt fière de moi, ouais. Et absolument pas pour "la bonne societé" . Je m'en tape de ce que nous dicte la société. Arrêter est une décision que j'ai prise pour moi, et moi seule. Pour mon corps, pour ma santé, pour voir ce que je vaux sans daube en moi (ah ben si, l'héro, l'excès de codo, le K, c'est de la merde hein) ET pour le fric, of course.

J'ai du mal à comprendre comment on peut inciter quelqu'un justement à continuer de s'enfoncer dans quelque chose qui ne nous va pas. Si c'était pour le regard des autres, je l'aurais précisé et je comprendrais ta remarque car je suis d'accord avec ça. Mais ce n'est pas pour le regard "des autres". C'est aussi pour le regard de ma mère, qui voudrait que sa fille se sente épanouie et qu'elle n'est pas besoin de substituts pour vivre sa vie en étant heureuse, c'est pour le regard de mes deux petites filles aussi, pour qu'elles voient leur mère heureuse ? Pour pas crever d'une overdose. Pour s'occuper d'elle avec plus de sécurité.
Tout ça est très raisonnable, et j'ai même du mal à le dire pour être franche parce que je n'ai jamais aimé être "raisonnable" . Mais c'est une réalité : avec la drogue, on n'est pas vraiment soit même. Sous héroïne, je n'étais pas la même femme que sans. Sous codéine, pareil. Et sous kratom, encore pareil, même si c'est un peu moindre, je l'avoue.

Je ne saisis pas comment ça se fait que tu ne comprennes pas ça. Tu le vis différemment je suppose. Vouloir avancer dans la vie sans béquilles, ce serait quand même pas plus agréable ? Qui préfère des béquilles voir un fauteuil roulant à des jambes bien costaudes, et non en coton ?

Et pour la thune bien sur, moi , que ce soit 20, 60 ou 100, je ne peux juste plus.

L'Apoticaire a écrit

pierre a écrit

C’est important de comprendre que tu es toi aussi avec le kratom. Les produits ne nous transforment pas en quelqu’un d’autre.

Bah si.... Un peu... Et c'est souvent un effet recherché dans les produits que de se sentir une autre personne lorsqu'on en ressent les effets, on est pas non plus l'exact opposé de nous même, mais on est pas exactement la "même personne" que sans produits, les produits consommés au quotidien changent radicalement le comportement, le mode de pensée, la gestion des émotions, l'empathie qu'on a, etc...

Pour moi tu ne peux pas dire que les produits ne te transforment pas en quelqu'un d'autre, enfin je parle pour quand ils sont consommés sur une base quotidienne.

Et puis chacun à ses béquilles... il n’y en a pas de bonnes ou de mauvaises.

Une phrase assez ambigüe que tu nous dis là...
Si tu veux, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises béquilles, mais il y en a des plus ou moins efficaces, des plus ou moins toxiques, des plus ou moins constipantes, des plus ou moins désagréables sur le long terme, des plus ou moins chères, etc...

Je trouve que la sagesse c’est de savoir  préserver ses béquilles même si la « bonne » société nous dit que nous ne devrions pas.

La c'est toi qui parle de société, lui il veut arreter le kratom pour économiser de la thune et découvrir comment son corps et cerveau pourrait evnetuellement fonctionner sans opiacés, à mon humble avis il se fiche royalement de savoir de ce que la société pense de ses prises d'opiacés...

T'as souvent des propos assez extrêmes pour "défendre" les produits et leur consommation quand même Pierre "La prise de produit n'implique pas forcemment d'effets secondaires" "les produits ne nous transforment pas en quelqu'un d'autre"  ou encore la question quasiment rhétorique : "Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?" Bah pour pas se taper les 6363616565+ effets secondaires désagréables voir douloureux des opiacés au quotidien, et pour être un peu plus maître de ses pensées/actions en rythmant soi même ses journées et non en ayant des journées rythmées par le kratom, pourquoi arreter sinon thinking ?

Je sais bien qu'on essaye de déculpabiliser les usagers de drogues, surtout d'opiacés, parce que c'est pas trop toxique sur le long terme, mais à un moment faut aussi se rendre compte que ce susbtances ont des effets secondaires très nombreux, et désagréables, peut être que toi, Pierre, TOI personnellement, tu supportes assez bien les effets secondaires d'une dose héroïque de subu intraveineux par jour, ou que certaines personnes supportent bien les autres effets secondaires d'autres opiacés, c'est très bien pour vous, mais tout le monde n'a pas envie de supporter les effets secondaires des opiacés toute sa vie, et ces gens là il faut les comprendre.

Perso j'ai essayé de consommer des opiacés tous les jours, mais j'ai pas réussi à continuer, j'pourrais jamais supporter tous ces effets secondaires sur plus longtemps qu'une prise isolée !
Gerbe, constipation, difficultés respiratoires, effet antitussif, grattements, sédation, tremblements et état depressif passager à la descente et lors du manque, et surtout un manque/descente horrible à vivre pour à mes yeux très peu d'effets positifs, et encore moins d'effets récréatifs, les opiacés ça tourne surtout autour d'effets anxiolytiques.

Et puis la thune bien entendu, en plus du fait de savoir comment son corps/cerveau pourrait fonctionner sans produits, c'est une question qu'il est légitime de se poser : A quoi ressemblerait ma vie si j'arretais d'me droguer plusieurs fois par jour ? Et ça n'a rien à voir avec ce que pense la société de la conso d'opis, ça c'est toi qui a ramené le sujet sur la table pour appuyer tes propos, il n'était pas question de ça.

Donc voilà, y a plein de gens pour qui, je pense, un arret des opis peut être tout à fait bénéfique.

En plus il ne prends des opiacés "que" depuis 3 ans, il peut rapidement et encore facilement sortir des opiacés sans trop gros traumatisme découlant du fait d'en être sorti, c'est pas comme si il avait 15 ans d'héro methadone morphine dans les pattes, il a juste pris de la codéine pendant 2 ans et du kratom pendant 1, un sevrage est encore faisable sans être trop difficile.

Moi c'est elle wink mais tu as juste tout compris. Je suis incapable de rajouter quoi que ce soit à tout ça, parce que tout est totalement juste et je ressens les choses pareil. " Le mec chelou", ben il est pas si chelou que ça et il est bien fin d'esprit...!
Ah par contre, j'ai pris de la codo mais j'étais avant à l'héro, puis au sub, puis à la métha ... Les opiacés m'ont accompagné une bonne partie de ma vie, et j'en ai 28.

Kratom a écrit

Der Richter a écrit

pierre a écrit

Pourquoi ne plus prendre de kratom ? Et se faire souffrir à faire un sevrage ?

Perso, déjà et surtout , pour la thune. Et aussi parce que j'ai envie de voir , au moins une putain de fois dans ma vie si je vaux quelque chose en étant juste moi...

Autant vouloir vivre sans rien prendre, c'est quelque chose que je comprends, respecte et même soutiens vivement, autant l'argument financier ne me convainc pas vraiment.

En cherchant bien, tu peux avoir 1 kg de kratom de très bonne qualité pour 60 euros, envoyé d'Indonésie. Même en prenant des quantités démesurées de kratom, ça ne te coûtera pas plus que quelques minutes d'un boulot payé au SMIC par jour, un café au comptoir ou quelques clopes par jour. A moins bien sûr d'être vraiment dans la dèche, ou de ne vouloir acheter que des petites quantités par peur de ne pas savoir contrôler sa consommation, le kratom est sans doute le produit le plus abordable du marché.

Pour moi, maman avec deux enfants, c'est juste énorme en fait et comme je ne sais pas gérer mes doses, je nique mon compte, et avec ces 60e, je pourrais payer d'autre chose à mes enfants ?
Que ce soit 20e, 60 ou 100 comme je le disais, je ne PEUX PLUS. Et surtout, je ne me donne plus ce droit, je ne VEUX PLUS me le donner.
Je fume clope sur clope, et c'est déjà bien trop pour mon compte mais après... bon, on fait ce qu'on peut, je peux pas tout arrêter en même temps.

Dernière modification par Der Richter (27 août 2018 à  15:46)


Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52
pierre :Pour ma part, mon addicto ne veut pas me filer de traitement de substitution. Parce que justement, c'est du Kratom et qu'il ne connait pas le K. Et il a finalement certainement bien fait car même si l'envie de se défoncer est , elle, très forte, mon manque est passé.
Et j'suis plutôt fière de moi, ouais. Et absolument pas pour "la bonne societé" . Je m'en tape de ce que nous dicte la société. Arrêter est une décision que j'ai prise pour moi, et moi seule. Pour mon corps, pour ma santé, pour voir ce que je vaux sans daube en moi (ah ben si, l'héro, l'excès de codo, le K, c'est de la merde hein) ET pour le fric, of course.

J'ai du mal à comprendre comment on peut inciter quelqu'un justement à continuer de s'enfoncer dans quelque chose qui ne nous va pas. Si c'était pour le regard des autres, je l'aurais précisé et je comprendrais ta remarque car je suis d'accord avec ça. Mais ce n'est pas pour le regard "des autres". C'est aussi pour le regard de ma mère, qui voudrait que sa fille se sente épanouie et qu'elle n'ai pas besoin de substituts pour vivre sa vie en étant heureuse, c'est pour le regard de mes deux petites filles aussi, pour qu'elles voient leur mère heureuse ? Pour pas crever d'une overdose. Pour s'occuper d'elle avec plus de sécurité.
Tout ça est très raisonnable, et j'ai même du mal à le dire pour être franche parce que je n'ai jamais aimé être "raisonnable" . Mais c'est une réalité : avec la drogue, on n'est pas vraiment soit même. Sous héroïne, je n'étais pas la même femme que sans. Sous codéine, pareil. Et sous kratom, encore pareil, même si c'est un peu moindre, je l'avoue.

Je ne saisis pas comment ça se fait que tu ne comprennes pas ça. Tu le vis différemment je suppose. Vouloir avancer dans la vie sans béquilles, ce serait quand même pas plus agréable ? Qui préfère des béquilles voir un fauteuil roulant à des jambes bien costaudes, et non en coton ?

Et pour la thune bien sur, moi , que ce soit 20, 60 ou 100, je ne peux juste plus.

Apoticaire:Moi c'est elle wink mais tu as juste tout compris. Je suis incapable de rajouter quoi que ce soit à tout ça, parce que tout est totalement juste et je ressens les choses pareil. " Le mec chelou", ben il est pas si chelou que ça et il est bien fin d'esprit...!
Ah par contre, j'ai pris de la codo mais j'étais avant à l'héro, puis au sub, puis à la métha ... Les opiacés m'ont accompagné une bonne partie de ma vie, et j'en ai 28.

Kratom :our moi, maman avec deux enfants, c'est juste énorme en fait et comme je ne sais pas gérer mes doses, je nique mon compte, et avec ces 60e, je pourrais payer d'autre chose à mes enfants ?
Que ce soit 20e, 60 ou 100 comme je le disais, je ne PEUX PLUS. Et surtout, je ne me donne plus ce droit, je ne VEUX PLUS me le donner.
Je fume clope sur clope, et c'est déjà bien trop pour mon compte mais après... bon, on fait ce qu'on peut, je peux pas tout arrêter en même temps.

Dernière modification par Der Richter (27 août 2018 à  15:35)


Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
9341
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4073

J'ai du mal à comprendre comment on peut inciter quelqu'un justement à continuer de s'enfoncer dans quelque chose qui ne nous va pas. Si c'était pour le regard des autres, je l'aurais précisé et je comprendrais ta remarque car je suis d'accord avec ça. Mais ce n'est pas pour le regard "des autres". C'est aussi pour le regard de ma mère, qui voudrait que sa fille se sente épanouie et qu'elle n'est pas besoin de substituts pour vivre sa vie en étant heureuse, c'est pour le regard de mes deux petites filles aussi, pour qu'elles voient leur mère heureuse ? Pour pas crever d'une overdose. Pour s'occuper d'elle avec plus de sécurité.

Donc, en étant honnête, ben si, c'est bien, en partie importante pour le regard des autres big_smile



De plus, je ne vois pas où tu vois dans les propos de Pierre une incitation thinking il pose juste une question...Et une question légitime, à mon sens, quand on voit les nombreux témoignages ici, où les gens se retrouvent au minimum aussi mal que sous leur produit favori, au pire, encore plus mal et trés souvent, sous produits plus "admissibles" (style benzo,AD,alcool...)

Alors, certes, et heureusement, il y a aussi des gens qui arretent tout et qui arrivent à vivre heureux sans aucune béquille, mais quand je regarde autour de moi et que je lis, ici, les témoignages c'est loin d'être une majorité neutral , donc, oui, la question de Pierre est légitime.

Au sujet des opiacés, en particulier, qui changeraient les gens, je ne suis absolument pas d'accord et j'irai même plus loin big_smile : De par mon vécu et ce que j'ai pu en tirer comme conclusion, je dirais même que l'addiction aux opiacés , vu leur prohibition et l'image qu'ils ont dans le monde "normal" aurait même plutôt tendance à révéler la VRAIE personnalité des gens et le véritable fond de leur âme big_smile

Quant aux effets secondaires, franchement, à part l'addiction et le manque quand tu n'en as pas, perso je n'en vois aucun désagréables...Ca fait belle lurette que tu ne gerbes plus quand tu es addict (et de toute façon, gerber sous opiacés, que ce soit moi ou toutes mes connaissances, on n'a jamais trouvé ça désagréable surpris ), la constipation, idem, quand tu as un régime alimentaire adapté et une discipline horaire pour aller chier, en général pas de problème (perso, avec la codéine je n'ai JAMAIS été constipé), tousser? Bah, si j'ai envie de tousser, je tousse, même sous opiacé, difficulté respiratoire? Pour moi, c'est un mystère, la clope est bien plus handicapante lol , la gratouille? Pareil, ça ne m'a jamais géné et puis addict, ya plus de gratouille ou quasi...J'ai des décénies de codéine et d'héroine dans les pattes et jamais je n'ai fais d'OD (comme toujours, il faut aussi savoir ce qu'on fait), de la même manière, je connais plein de gens qui picolent et qui n'ont jamais fait de coma éthylique big_smile

Je suis aussi un exemple, dans le sens où je ne suis plus accro à rien depuis un sacré bout de temps et quand je dis à rien, c'est rien! Si c'était pour devoir bouffer des anxios ou des AD,ou me mettre à picoler, ben, non merci!Je reprendrais des opis direct! Dailleurs, si demain la came devenait légale et de qualité pharmaceutique, je m'y raccrocherai sans aucune hésitation lol Car ma vie sous opi est bien plus fun que sans, même si je ne suis pas malheureux ou dépressif drugs

Dernière modification par Mascarpone (27 août 2018 à  17:41)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Cobe 
Braindead
1100
Date d'inscription: 03 Feb 2014
Messages: 656
Une fois de plus Mascarpone tu prends ton cas pour une généralité, ce qui est pourtant la première chose à ne pas faire en matière de drogue, et encore plus quand on publie sur un forum publique.

Et une question légitime, à mon sens, quand on voit les nombreux témoignages ici, où les gens se retrouvent au minimum aussi mal que sous leur produit favori, au pire, encore plus mal et trés souvent, sous produits plus "admissibles" (style benzo,AD,alcool...)

Oui ça s'appelle le manque et puis après les PAWS, tout le monde y a droit et c'est causé par cette même molécule qu'on aimait tant.
Et c'est pas parce que tu te sens mal à une période de ta vie que tu dois te jeter sur une "béquille" que tu risques de garder toute ta vie et qui te foutra encore plus dans la merde la plupart du temps. Je comprend pas trop cette logique.

Alors, certes, et heureusement, il y a aussi des gens qui arretent tout et qui arrivent à vivre heureux sans aucune béquille, mais quand je regarde autour de moi et que je lis, ici, les témoignages c'est loin d'être une majorité neutral , donc, oui, la question de Pierre est légitime.

Là encore c'est TON impression, personnellement je connais très peu d'anciens toxico (pour ne pas dire aucun) qui ont réussi à arrêter et qui se sentent moins bien sobre que défoncé.
Tous en parle avec un peu de nostalgie mais tous sont aussi conscients qu'ils sont bien plus heureux sans leur béquille. Mais ça c'est pour ceux qui arrivent à s'en sortir et c'est après quelques années de recul, c'est pas donné à tout le monde.

Qu'en a psychoactif je suis pas sur que ce soit un bon exemple, les gens ont tendances à venir poser leur questions quand ils ont un problème ou qu'ils sont en manque, on voit rarement de sujet "je m'en suis sorti après des années de galère, qu'est-ce que ça fait du bien !", un peu comme comme ce topic où la première réponse c'est : "ba pourquoi t'as pas continué ? la vie c'est mieux sous drogue non ? Et puis le sevrage c'est une souffrance inutile hein faut le savoir !" (de la part d'un admin en plus).

Mais par pitié arrêter de faire comme si c'était normal de finir sa vie sous substance, c'est peut être nécessaire pour certaines personnes mais certainement par pour la majorité des gens... Ca implique d'être dépendant et les gens -bizarrement- sont pas trop chaud la plupart du temps, respectez au moins ça.

Quant aux effets secondaires, franchement, à part l'addiction et le manque quand tu n'en as pas, perso je n'en vois aucun désagréables...Ca fait belle lurette que tu ne gerbes plus quand tu es addict (et de toute façon, gerber sous opiacés, que ce soit moi ou toutes mes connaissances, on n'a jamais trouvé ça désagréable surpris ), la constipation, idem, quand tu as un régime alimentaire adapté et une discipline horaire pour aller chier, en général pas de problème (perso, avec la codéine je n'ai JAMAIS été constipé), tousser? Bah, si j'ai envie de tousser, je tousse, même sous opiacé, difficulté respiratoire? Pour moi, c'est un mystère, la clope est bien plus handicapante lol , la gratouille? Pareil, ça ne m'a jamais géné et puis addict, ya plus de gratouille ou quasi...J'ai des décénies de codéine et d'héroine dans les pattes et jamais je n'ai fais d'OD (comme toujours, il faut aussi savoir ce qu'on fait), de la même manière, je connais plein de gens qui picolent et qui n'ont jamais fait de coma éthylique big_smile

Tu te rends compte que t'es entrain d'expliquer que pour éviter les effets secondaires désagréables il faut devenir addict ? Ou alors que comme toi t'es addict t'as pas d'effet secondaire alors ça va ? Ca part un peu dans tout les sens là... Sans parler de l'argument "moi j'ai jamais fait d'OD donc tranquille hein" (+ la petite touche "ceux qui font des OD sont des abrutis qui ne savent pas ce qu'ils font", ce qui prouve bien que tu maitrises pas si bien le sujet que ça), bientôt les OD d'opiacés seront des légendes urbaines créés par l'état si on vous laisse continuer lol

Et si tu trouves aucuns effets secondaire gênants durant une grosse consommation d'opiacé de longue durée c'est soit que t'es très chanceux soit que tu te voiles totalement face...

Je suis aussi un exemple, dans le sens où je ne suis plus accro à rien depuis un sacré bout de temps et quand je dis à rien, c'est rien! Si c'était pour devoir bouffer des anxios ou des AD,ou me mettre à picoler, ben, non merci!Je reprendrais des opis direct! Dailleurs, si demain la came devenait légale et de qualité pharmaceutique, je m'y raccrocherai sans aucune hésitation

Donc pour toi ceux qui préfèrent prendre des AD ou picoler sont des cons mais prendre des opiacés c'est normal et bien meilleur pour tout le monde ?

On en arrive a des discours totalement délirants sur ce forum. La RDR et l'empathie c'est bien, mais faire une ode aux opiacés sans aucuns reculs ou demander à quelqu'un qui vient d'arrêter de se droguer pourquoi elle a fait ça c'est n'importe quoi, c'est pas parce que vous vous avez réussi a vous convaincre que la vie est bien mieux en étant défoncé tout les jours que c'est le cas de tout le monde et qu'il faut l'imposer...

A vouloir trop dédiaboliser les drogues vous faites tout l'inverse quitte à raconter n'importe quoi et à présenter la drogue sous un jour favorable (ce qui est pour rappel l'inverse de la RDR dont le but est d'INFORMER, pas de raconter n'importe quoi pour rassurer les gens qui ont des problèmes (et soit même par la même occasion).

Dernière modification par Cobe (27 août 2018 à  18:43)

Reputation de ce post
 
De 2018, mais j'applaudis des 2 mains. Merci pour le bon sens.

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52

Mascarpone a écrit

J'ai du mal à comprendre comment on peut inciter quelqu'un justement à continuer de s'enfoncer dans quelque chose qui ne nous va pas. Si c'était pour le regard des autres, je l'aurais précisé et je comprendrais ta remarque car je suis d'accord avec ça. Mais ce n'est pas pour le regard "des autres". C'est aussi pour le regard de ma mère, qui voudrait que sa fille se sente épanouie et qu'elle n'est pas besoin de substituts pour vivre sa vie en étant heureuse, c'est pour le regard de mes deux petites filles aussi, pour qu'elles voient leur mère heureuse ? Pour pas crever d'une overdose. Pour s'occuper d'elle avec plus de sécurité.

Donc, en étant honnête, ben si, c'est bien, en partie importante pour le regard des autres big_smile



De plus, je ne vois pas où tu vois dans les propos de Pierre une incitation thinking il pose juste une question...Et une question légitime, à mon sens, quand on voit les nombreux témoignages ici, où les gens se retrouvent au minimum aussi mal que sous leur produit favori, au pire, encore plus mal et trés souvent, sous produits plus "admissibles" (style benzo,AD,alcool...)

Alors, certes, et heureusement, il y a aussi des gens qui arretent tout et qui arrivent à vivre heureux sans aucune béquille, mais quand je regarde autour de moi et que je lis, ici, les témoignages c'est loin d'être une majorité neutral , donc, oui, la question de Pierre est légitime.

Au sujet des opiacés, en particulier, qui changeraient les gens, je ne suis absolument pas d'accord et j'irai même plus loin big_smile : De par mon vécu et ce que j'ai pu en tirer comme conclusion, je dirais même que l'addiction aux opiacés , vu leur prohibition et l'image qu'ils ont dans le monde "normal" aurait même plutôt tendance à révéler la VRAIE personnalité des gens et le véritable fond de leur âme big_smile

Quant aux effets secondaires, franchement, à part l'addiction et le manque quand tu n'en as pas, perso je n'en vois aucun désagréables...Ca fait belle lurette que tu ne gerbes plus quand tu es addict (et de toute façon, gerber sous opiacés, que ce soit moi ou toutes mes connaissances, on n'a jamais trouvé ça désagréable surpris ), la constipation, idem, quand tu as un régime alimentaire adapté et une discipline horaire pour aller chier, en général pas de problème (perso, avec la codéine je n'ai JAMAIS été constipé), tousser? Bah, si j'ai envie de tousser, je tousse, même sous opiacé, difficulté respiratoire? Pour moi, c'est un mystère, la clope est bien plus handicapante lol , la gratouille? Pareil, ça ne m'a jamais géné et puis addict, ya plus de gratouille ou quasi...J'ai des décénies de codéine et d'héroine dans les pattes et jamais je n'ai fais d'OD (comme toujours, il faut aussi savoir ce qu'on fait), de la même manière, je connais plein de gens qui picolent et qui n'ont jamais fait de coma éthylique big_smile

Je suis aussi un exemple, dans le sens où je ne suis plus accro à rien depuis un sacré bout de temps et quand je dis à rien, c'est rien! Si c'était pour devoir bouffer des anxios ou des AD,ou me mettre à picoler, ben, non merci!Je reprendrais des opis direct! Dailleurs, si demain la came devenait légale et de qualité pharmaceutique, je m'y raccrocherai sans aucune hésitation lol Car ma vie sous opi est bien plus fun que sans, même si je ne suis pas malheureux ou dépressif drugs

Le regard "des autres", mes filles, ma mère, moi, ce ne sont pas les autres ... ce n'est pas "au yeux de la societé" si tu préfères. C'est pour ceux que j'aime et pour MOI.

La question de Pierre est légitime : Oui et non. Je peux comprendre si c'était réellement une question, mais ce n'est pas vraiment le cas.
Et si ce n'est pas de l'incitation, alors pourquoi, quand je te lis, quand je le lis, j'ai juste envie d'arrêter mon sevrage et de m'enfiler 30 gélules de Kratom ? Y'a pas à dire, même si personne ne me pousse à le faire, y a une certaine insistance sur le fait que "en gros, j'me fais du mal pour des choses qui ne sont pas valables".

Je suis constipée de naissance, j'ai jamais eu de gerbe ni de gratouille, j'ai pas eu les effets secondaires de merde, mais pourtant, je veux arrêter. Ce n'est pas pour m'échapper des inconvénients, c'est aussi pour m'échapper des avantages. Parce que ses avantages sont apportés PAR ces produits, et pas PAR moi. Et moi, je veux réussir à faire des choses grâce à moi, et à moi SEULE. L'inspiration par exemple, l'énergie. La codéine me donnait de belles montées d'euphorie , tout comme le kratom, qui me donnait des envies d'écrire, de parler avec les gens, de faire pleins de choses, de faire du ménage, puis tout ça suivi d'une descente qui, au contraire, me foutait en l'air complètement : mutisme, jambes en coton, dépression.
Donc tu vois, bah... je préfère être sur la même ligne plus ou moins droite, même si ça penche un peu parfois que cette sorte de fil bancale sur lequel tu te tiens quand t'es sous l'emprise d'un prod.

Mon expérience, d'ex droguée , ex héroïnomane me fait persister et signer, que ma vie a été bien plus belle quand j'étais LIBRE: sans rien. Cette période entre l'héro, la métha et encore la codéine, cette période ou j'étais juste moi était la plus belle, et celle ou j'ai, certainement, le plus évoluée.


Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905

Oui ça s'appelle le manque et puis après les PAWS, tout le monde y a droit et c'est causé par cette même molécule qu'on aimait tant.

C'est toi qui généralise. Parle en 'je', c'est une des règles fondamentales de ce forum.

Peut-être que c'est aussi le fait de devenir dépendant qui ne fait que révéler un problème ? Cette subtilité ne t'aura pas échappé.

Mas n'a fait que parler à titre perso, en "je" et n'a aucunement généralisé. Il assume pleinement des choix et pas forcément quelque chose de subi.

Par cotre, Cobe, on sent que tu détiens la vérité... ce qui est de mauvaise augure pour une participation sereine surtout avec tes "on" qui généralisent.

Et les morceaux choisis... c'est malhonnête en plus. gerbe

personnellement je connais très peu d'anciens toxico (pour ne pas dire aucun) qui ont réussi à arrêter et qui se sentent moins bien sobre que défoncé.

Fail ! Mas se sent moins bien sobre que défoncé !
A t'entendre parler tu connais tout le monde.
Perso, je connais pas mal de personnes qui consomment ou ont consommé moultes drogues... jamais il ne me viendrait à l'esprit de les qualifier de toxico ou d'ex toxico.
C'est salement balancer définitivement les gens dans un tiroir.

"Celui qui grimpe au palmier se doit d'avoir le fondement propre."

Sur ce proverbe déformé certainement à l'import, je vous souhaite une bonne soirée.

Dernière modification par Mister No (27 août 2018 à  21:00)


Just say no prohibition !

Hors ligne


L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
8200
Date d'inscription: 02 May 2016
Messages: 1863
Blogs

Der Richter a écrit

Apoticaire:Moi c'est elle wink mais tu as juste tout compris. Je suis incapable de rajouter quoi que ce soit à tout ça, parce que tout est totalement juste et je ressens les choses pareil. " Le mec chelou", ben il est pas si chelou que ça et il est bien fin d'esprit...!
Ah par contre, j'ai pris de la codo mais j'étais avant à l'héro, puis au sub, puis à la métha ... Les opiacés m'ont accompagné une bonne partie de ma vie, et j'en ai 28.

Arf, desolé pour les quelques erreurs^^

Mascarpone a écrit

Au sujet des opiacés, en particulier, qui changeraient les gens, je ne suis absolument pas d'accord et j'irai même plus loin big_smile : De par mon vécu et ce que j'ai pu en tirer comme conclusion, je dirais même que l'addiction aux opiacés , vu leur prohibition et l'image qu'ils ont dans le monde "normal" aurait même plutôt tendance à révéler la VRAIE personnalité des gens et le véritable fond de leur âme big_smile

Alors pourquoi pas, après quand on dit "changer" c'est pas forcemment définitif et permanent, mais clairement ça "change" quelque chose chez toi quand tu passes de non consommateur à celui de consommateur, plus aussi au long terme, avec tous les hauts et les bas que ça te fait subir ça peut te rendre moins stable emotionnellement, après ça touche pas forcemment tous les consommateurs, mais c'est clair que ça a le pouvoir de fragiliser mentalement et de changer un individu, disons que ça touche plus ceux qui ont une consommation instable, avec des gros hauts, et des gros bas, quand on est stabilisé ce genre de problèmes arrivent moins.

Mais juste sur le forum psychoactif, j'ai vu un certain nombre de témoignages qui reportent ressentir moins d'émotions de manière générale depuis qu'ils sont consommateurs d'opiacés, ou avec les traitements méthadone.

Après bon... C'est aussi un peu dans l'concept même d'une substance psychoactive d'agir sur le psychisme d'une personne, donc en quelques sortes de changer le psychisme de la personne, et quand tu agis sur ton psychisme tous les jours plusieurs fois par jour pendant des années, pendant ces quelques années, ton psychisme est différent, c'est pas Dr Jekyll et Mr Hide non plus hein, tu te transformes pas en entité démoniaque, juste ton psychisme est modifié au quotidien, et c'est quand même pas mal au niveau "changement personnel" que d'ajouter ou enlever une consommation d'opis à la vie quotidienne.

Mascarpone a écrit

Quant aux effets secondaires, franchement, à part l'addiction et le manque quand tu n'en as pas, perso je n'en vois aucun désagréables...Ca fait belle lurette que tu ne gerbes plus quand tu es addict (et de toute façon, gerber sous opiacés, que ce soit moi ou toutes mes connaissances, on n'a jamais trouvé ça désagréable surpris ), la constipation, idem, quand tu as un régime alimentaire adapté et une discipline horaire pour aller chier, en général pas de problème (perso, avec la codéine je n'ai JAMAIS été constipé), tousser? Bah, si j'ai envie de tousser, je tousse, même sous opiacé, difficulté respiratoire? Pour moi, c'est un mystère, la clope est bien plus handicapante lol , la gratouille? Pareil, ça ne m'a jamais géné et puis addict, ya plus de gratouille ou quasi...J'ai des décénies de codéine et d'héroine dans les pattes et jamais je n'ai fais d'OD (comme toujours, il faut aussi savoir ce qu'on fait), de la même manière, je connais plein de gens qui picolent et qui n'ont jamais fait de coma éthylique big_smile

Et bien c'est bien pour toi, tu ne trouves pas de quoi te plaindre, mais ce n'est à mon avis pas le cas d'une majorité de consommateurs quotidiens d'opiacés, beaucoup se plaignent de constipation même après des années et avec un régime adapté, l'usage chronique d'opiacés peut provoquer au bout d''un certain temps pas si long que ça une hyperalgésie; sensibilité accrue à la douleur, même sous opiacés, aggravation des dégats du tabac sur le système respiratoire,  oui la clope détériore certainement plus la respiration que les opiacés, mais pour l'instant on est pas en train de comparer les toxicités des produits entre eux, je disais juste que ça handicape respiratoirement, et que ça empeche de se moucher, perso j'trouve ça assez chiant, au moins la clope ça nique les poumons mais ça empeche pas de se moucher ou de tousser.

Bref, on est juste pas tous égaux face à ça, mais perso c'est la raison pour laquelle je ne consomme pas d'opiacés tous les jours : beaucoup trop d'effets secondaires sur moi, ça me coupe l'envie d'en prendre très vite...
En vrai peut être que j'apprécierais d'en consommer tous les jours, j'aurais moins de hauts et de bas qu'en en prenant occasionnellement, bien que pour l'instant ça ne soit pas un problème très présent, mais je suis repoussé par la trop grosse présence d'effets secondaires type constipation, gerbe, difficultés respiratoires, effet antitussif, accoutumance rapide à se mettre en place...

Cobe j'trouve que tu vas un peu loin par contre, c'est pas non plus une propagande organisée pour promouvoir l'usage d'opiacés, mais juste faut prendre conscience que tout le monde n'est pas fait pour prendre des opiacés tous les jours ad vitam eternam et que ça n'est pas bénafique pour tout le monde.


J'adore c'que j'fais

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905

Et bien c'est bien pour toi, tu ne trouves pas de quoi te plaindre, mais ce n'est à mon avis pas le cas d'une majorité de consommateurs quotidiens d'opiacés, beaucoup se plaignent de constipation même après des années et avec un régime adapté, l'usage chronique d'opiacés peut provoquer

Le non usage chronique d'opiacé peut provoquer une vie fade et chiante pour certains.
Quand la balance qui penche du bon côté, les effets secondaires sont plus supportables.
Après, il faut accepter que certains consommateurs gèrent le dosage et ne se mettent pas en risque d'OD. Ils existent et ça s'apprend. Quand j'étais sous skénan, je n'ai jamais pris ce risque, je n'ai jamais forcé la dose au point de gerber ou rarement histoire d'honorer les toilettes d'ASUD. Je gardais même de la marge pour une petite conso d'alcool à l'occase.
Par contre, j'ai connu des personnes qui flirtaient avec l'OD à chaque shoot en cherchant un flash en continu au point de ne plus pouvoir garder les yeux ouverts en toutes circonstances.
Il existe surtout une majorité de cas uniques. Vouloir généraliser en la matière pourrait prendre la forme de la négation de l'individu.

Dernière modification par Mister No (28 août 2018 à  08:39)


Just say no prohibition !

Hors ligne


pierre
Administrateur
12100
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13800
Blogs
Mais tu n’es pas une autre personne quand tu consommes !

La consommation te permet d’explorer d’autres partie de toi même.

C’esr Le même raisonnement qui juge les usagers irresponsables ou menteurs parce qu’ils ont pris des drogues.... ça les changerait en une autre personne menteuse ou irresponsable...

Et puis l’apo, c’est à chacun de juger de l’efficacité de ses béquilles... moi je me permet seulement de rappeler que ce n’est pas parce qu’elle sont considérées comme déviante par la société qu’elle ne peuvent pas être efficace ! Et c’est juste l’esprit de ce site de rappeler cela !!!


Enfin, je rappelle que pour les opiacés, le problème n’est pas le sevrage qui se fait en quelques jours. Mais le problème c’est les mois d’apres ! D’ou L’importance Des TSO. Peut être qu’il faut que tu changes d’addicto si il ne considère pas 3 ans d’addiction au kratom comme  « méritant » un TSO... ?


Un ami dépendant au kratom, et qui faisait des sevrages tout les trois mois, mais qui ne voulait pas prendre de TSO, s’est retrouvé plusieurs fois aux urgences en overdose en reprenant une grosse dose de kratom.... apres un sevrage....d’où l’utilité des TSO... même pour le kratom ...

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
9341
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4073

Mister No a écrit

Par contre, j'ai connu des personnes qui flirtaient avec l'OD à chaque shoot en cherchant un flash en continu au point de ne plus pouvoir garder les yeux ouverts en toutes circonstances.

Idem...Je fais partie de ceux qui ont toujours su garder une tolérance acceptable, même au bout de 15 ans non stop.Accro, certes, je l'étais, mais j'ai toujours fait en sorte de ne pas exploser ma tolérance au point d'en arriver à des dosages ingérables économiquement et vitalement parlant. De même que jamais je n'ai flirté avec l'OD (Sauf une seule et unique fois où c'est pas passé loin, mais, ça n'était pas de ma faute big_smile, mon testeur wink ayant omis de me dire qu'il n'avait pas mis de citron dans sa cuillère de brown pour expliquer qu'il n'avait rien senti pasdebol )

J'ai toujours pris des opis pour "faire" tout et n'importe quoi avec plus d'entrain et de plaisir et jamais pour m'assommer ou m'abrutir l'esprit.Mon but n'a jamais été de piquer du zen après une prise (pour pioncer, ya mieux et moins cher big_smile ).

A contrario, j'ai connu, moi aussi, des "extrêmistes" de la défonce la plus totale, qui, effectivement, flirtaient plus ou moins volontairement avec l'OD à chaque shoot. Sans porter de jugement, j'ai pu constater que ceux là, finissaient tous 6 pieds sous terre ou par un sevrage au bout de x années, pour hélas! Trés souvent quand même finir par avoir le même comportement à risques avec l'alcool ou les benzos...Certains sont des survivants qui vont bien désormais, mais ils sont trés rares au bout de 30 ans...

Possible que ces comportements différents s'expliquent par des raisons de départ trés éloignées les unes des autres pour s'adonner à la défonce. J'ai souvent remarqué aussi, que ces "etrêmistes" avaient une forte propension à la polytoxicomanie, faisant feu de tous bois et se mettant le plus à l'envers possible avec tout ce qui leurs tombaient sous la main. Ce qui n'a jamais été mon cas : Après une période de test de tous les produits connus quand j'étais jeune, j'ai trés vite opté pour les seuls et uniques opiacés, le reste ne m'interessant absolument pas, je préfère mille fois être "clean" que sous n'importe quel autre produit en dehors des opiacés.

Comme dit Mr NO, il y a multitudes de comportements et de raisons avec les produits.

Mais, rapport à la question de départ, je trouve qu'il y a une chose qui revient sans cesse biaiser le débat et cette chose, c'est la putain de saloperie de poison mental qu'est la culpabilité. Perso, j'ai toujours eu l'addiction déculpabilisée si elle n'a pas toujours été joyeuse dans le monde tel qu'il est.


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Actarus 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 19 Sep 2017
Messages: 26
Salut,

Je ne sais pas si c'est possible pour quiconque de se passer de "béquilles" pour vivre, la question pour moi serait plutôt quelles béquilles....

En ce qui me concerne je pense qu'absolument tout le monde à une ou plusieurs béquilles, voici quelques exemples de béquilles auxquelles je pense:

-le sport
-la cigarette
-le sexe
-le travail
-les jeux d'argent
-l'austérité ou l'ascétisme (pour moi c'est aussi une béquille)
-la bouffe
-le café
-....

Voilà pour quelques exemples de "béquilles" légales, les illégales vous les connaissez, personnellement je ne fais pas trop de différences entre les deux, à mon sens le secret c'est de savoir maintenir un équilibre et de la mesure dans ce que l'on fait.
Je connais des drogués du sport qui se sont bousillé le corps à force d'exagérer, des drogués du sexe qui sont incapables d'avoir une relation stable et de long terme, des drogués du boulot qui ont plein de fric mais ne connaissent pas vraiment leurs gosses......

Donc si tu en supprimes une la vraie question c'est comment et avec quoi tu la remplaces et comment tu vas gérer cette nouvelle béquille quelle soit légale ou illégale.

Actarus

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52

Mister No a écrit

Et bien c'est bien pour toi, tu ne trouves pas de quoi te plaindre, mais ce n'est à mon avis pas le cas d'une majorité de consommateurs quotidiens d'opiacés, beaucoup se plaignent de constipation même après des années et avec un régime adapté, l'usage chronique d'opiacés peut provoquer

Le non usage chronique d'opiacé peut provoquer une vie fade et chiante pour certains.
Quand la balance qui penche du bon côté, les effets secondaires sont plus supportables.
Après, il faut accepter que certains consommateurs gèrent le dosage et ne se mettent pas en risque d'OD. Ils existent et ça s'apprend. Quand j'étais sous skénan, je n'ai jamais pris ce risque, je n'ai jamais forcé la dose au point de gerber ou rarement histoire d'honorer les toilettes d'ASUD. Je gardais même de la marge pour une petite conso d'alcool à l'occase.
Par contre, j'ai connu des personnes qui flirtaient avec l'OD à chaque shoot en cherchant un flash en continu au point de ne plus pouvoir garder les yeux ouverts en toutes circonstances.
Il existe surtout une majorité de cas uniques. Vouloir généraliser en la matière pourrait prendre la forme de la négation de l'individu.

Bien sur que la vie peut paraitre fade et chiante sans opiacés. C'est pas moi qui te dirais le contraire. Mais je pense que vivre une vie tout à fait correcte "sans rien" peut aussi s'apprendre. Du moins, c'est mon espoir. Parce que j'ai su le faire pendant 3 ans. Et j'aimerais bien, de nouveau, apprendre à le faire.
Sourire, faire les choses du quotidien avec entrain, ne pas subir les épuisantes "descentes" ... ça vaut le coup d'au moins tenter , non ?

Je ne fais pas partie des gens qui "savent se contrôler" et gérer correctement leurs conso. Je fais partie de ceux qui en prennent trop, qui ne sont pas capable d'utiliser des prod juste de façon récréative. Je suis de ceux qui se font frôler la mort en permanence. Alors, plutôt que d'essayer de réduire ça et de s'en servir à bon escient, un truc que j'ai vraiment, mais alors vraiment du mal à faire, pourquoi ne pas tout arrêter ? 3 jours sans rien, plus rien du tout. Je vais pas te dire que je m'éclate comme une petite folle. La montée d'euphorie me manque. Mais la descente d'après qui me flingue et la thune me font rappeler pourquoi j'ai opté pour ce choix.

Pour ce qui est de l'addicto, ben il est pourtant super bien réputé ce gars la. Y en a pas des masses dans mon coin mais celui la est "the best du best". Il a avoué ne pas s'y connaitre et donc, ne pas pouvoir me foutre sous sub ou méthadone. Parce que c'est réservé au cas sous héro, ou sous codo. Mais le K ...

Est ce quelqu'un, ici, a eu droit à un traitement de substitution uniquement pour une  consommation de kratom ? Ça, j'aimerais bien savoir ? Si oui, peut-être que j'en viendrais la. Mais je sais d'avance que le sub, je vais me l'enfiler par le nez ou dans les veines, la métha, idem, j'en ferais n'importe quoi... je me connais que trop bien...

Et si, je persiste et signe, la drogue change pas mal une personne, ses émotions, ses sentiments et aussi son corps.
Sous héro, j'étais à 38 kgs par exemple. Ce n'est qu'un exemple. Sous codo, j'étais un mollusque au bout de 2h après la prise. Encore par exemple.
Le kratom est le moins emmerdant de tous. Mais le fric. Et puis cette montée euphorique ... elle est chouette hein, c'est le pied, j'dis pas. Mais après ... lassitude et dépression revienne. Elle vaut le coup , vraiment, cette montée euphorique ?J'en doute, maintenant.

(Message pour Pierre aussi)

Bon. J'ai envie de me défoncer.

Dernière modification par Der Richter (28 août 2018 à  13:07)


Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


Der Richter 
Serial Kilometreuse
400
Date d'inscription: 06 Jan 2015
Messages: 52

Actarus a écrit

Salut,

Je ne sais pas si c'est possible pour quiconque de se passer de "béquilles" pour vivre, la question pour moi serait plutôt quelles béquilles....

En ce qui me concerne je pense qu'absolument tout le monde à une ou plusieurs béquilles, voici quelques exemples de béquilles auxquelles je pense:

-le sport
-la cigarette
-le sexe
-le travail
-les jeux d'argent
-l'austérité ou l'ascétisme (pour moi c'est aussi une béquille)
-la bouffe
-le café
-....

Voilà pour quelques exemples de "béquilles" légales, les illégales vous les connaissez, personnellement je ne fais pas trop de différences entre les deux, à mon sens le secret c'est de savoir maintenir un équilibre et de la mesure dans ce que l'on fait.
Je connais des drogués du sport qui se sont bousillé le corps à force d'exagérer, des drogués du sexe qui sont incapables d'avoir une relation stable et de long terme, des drogués du boulot qui ont plein de fric mais ne connaissent pas vraiment leurs gosses......

Donc si tu en supprimes une la vraie question c'est comment et avec quoi tu la remplaces et comment tu vas gérer cette nouvelle béquille quelle soit légale ou illégale.

Actarus

Bonne question. C'est ce qui me fait peur. Ce que je voudrais, moi, c'est ne plus en avoir besoin de béquilles. Marcher, courir. Tout ça avec mes vrais jambes.


Not making a decision is a big decision.
N.

Hors ligne


L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
8200
Date d'inscription: 02 May 2016
Messages: 1863
Blogs

pierre a écrit

Mais tu n’es pas une autre personne quand tu consommes !

La consommation te permet d’explorer d’autres partie de toi même.

Oui, j'imagine que tu n'explores pas les parties du cerveau de quelqu'un d'autre lors de la conso de drogues, mais plutôt de ton propre cerveau, mais du coup ça provoque quand même un cretain nombre de changements dans le cerveau, je dis pas que ces changements sont positifs, négatifs, discriminatoires pour les usagers ou que sais-je, j'ai juste dis qu'il y avait quand même pas mal de changements dans la tête d'une personne quand elle passe du statut de non-cosnsommateur à celui de consommateur.

Pierre a écrit

Enfin, je rappelle que pour les opiacés, le problème n’est pas le sevrage qui se fait en quelques jours. Mais le problème c’est les mois d’apres ! D’ou L’importance Des TSO. Peut être qu’il faut que tu changes d’addicto si il ne considère pas 3 ans d’addiction au kratom comme  « méritant » un TSO... ?

Mais ? Mais quoi ??? J'ai jamais dis que cette personne ne méritait pas de TSO, ne me fais pas dire c'que j'ai pas dis, j'ai même pas écris une seule fois le mot TSO dans mon post...
Biensûr que le sevrage c'est pas le plus dur et que le plus dur c'est après le sevrage, et qu'il lui faut un TSO si elle fait un sevrage, que ça soit du K, de la metha, du sub, n'importe quoi, mais bien entendu qu'il faut un TSO pour un sevrage d'opiacés après quelques années de conso, ça coule de source qu'un TSO n'est pas dispensable, et c'est pas moi qui irait dire le contraire...

pierre a écrit

Un ami dépendant au kratom, et qui faisait des sevrages tout les trois mois, mais qui ne voulait pas prendre de TSO, s’est retrouvé plusieurs fois aux urgences en overdose en reprenant une grosse dose de kratom.... apres un sevrage....d’où l’utilité des TSO... même pour le kratom ...

Ok

Mister No a écrit

Et bien c'est bien pour toi, tu ne trouves pas de quoi te plaindre, mais ce n'est à mon avis pas le cas d'une majorité de consommateurs quotidiens d'opiacés, beaucoup se plaignent de constipation même après des années et avec un régime adapté, l'usage chronique d'opiacés peut provoquer

MisterNo a écrit

Le non usage chronique d'opiacé peut provoquer une vie fade et chiante pour certains.
Quand la balance qui penche du bon côté, les effets secondaires sont plus supportables.
Après, il faut accepter que certains consommateurs gèrent le dosage et ne se mettent pas en risque d'OD. Ils existent et ça s'apprend. Quand j'étais sous skénan, je n'ai jamais pris ce risque, je n'ai jamais forcé la dose au point de gerber ou rarement histoire d'honorer les toilettes d'ASUD. Je gardais même de la marge pour une petite conso d'alcool à l'occase.
Par contre, j'ai connu des personnes qui flirtaient avec l'OD à chaque shoot en cherchant un flash en continu au point de ne plus pouvoir garder les yeux ouverts en toutes circonstances.
Il existe surtout une majorité de cas uniques. Vouloir généraliser en la matière pourrait prendre la forme de la négation de l'individu.

Faut pas prendre des doses de malade et être au bord de l'OD pour avoir des effets secondaires chiants, personnellement, à une certaine époque où j'dosais la morphine IV entre 0,5 et 5-6mg maximum par IV, et bien après seulement quelques MG dans la journée ou soirée, j'me tape des heures et des heures de constipation, de gerbe, de gratouille excessive, genre bien bien excessive, de rétention urinaire, de difficultés respiratoires, d'effet antitussif qui m'empeche de dormir car ça fait que j'respire mal et que j'arrive pas à expectorer, etc...

Et quand j'prenais ces doses j'avais pas une tolérance de fou, juste quelques IV de 0,5-5-6mg tous les quelques jours depuis genre 2 semaines, jamais 2 jours de conso d'opis d'affilée, toujours des pauses de plusieurs jours entre chaque.
J'imagine pas les effets secondaires avec de la tolérance plus élevée si j'avais continué à très régulièrement m'administrer des opiacés....

Alors que par exemple, supporter les effets secondaires du cannabis mélangé au tabac, ou de la caféine, ou d'autres stimulants sur une base quotidienne ça me dérange pas tant que ça, mais des opis j'pourrais vraiment pas consommer ça tous les jours et me sentir bien avec, pourtant j'voudrai bien, partce que ça a l'air moins toxique que d'consommer des stims et du cannabis, mais y a trop d'effets négatifs chiants à mon goût comparé à d'autres trucs pour peu voir pas d'effets récréatifs, ça reste des opis, niveau effets récréatifs c'est assez "plat", disons que j'vois surtout les opis comme de très bons anxiolytiques, mais pas comme des produits veritablement récréatifs au sens propre du terme "récréatif", comme on a des effets récréatifs en prenant d'la kétamine, d'l'alcool, ou en fumant du cannabis, ou en prenant des stimulants, après c'est mon avis perso.


J'adore c'que j'fais

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
9341
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4073

après c'est mon avis perso.

Exactement, l'Apo wink
Et il se trouve qu'en l'occurrence, d'après tout ce que j'ai pu lire de tes posts, TU n'est pas, clairement, ce qu'on peut appeler un vrai grand amateur d'opiacés...

Tous les gouts sont dans la nature et sur les centaines d'UD que j'ai croisés dans ma vie, je crois pouvoir dire qu'en général (coke injectable exceptée et surtout "grace" au speed ball wink ) , les grands amateurs de stims sont rarement fous amoureux des opiacés et vice versa...

La majorité écrasante des vieux utilisateurs journaliers d'héroine laissent trés souvent tomber toutes les autres drogues à l'exception du cannabis (et encore, j'en connais pas mal qui ont sérieusement ralenti leur conso de cana avec la came...) Idem pour l'alcool, qui, s'il reste encore consommé par certains, se limite à la bière ou, et à des doses qui n'ont rien avoir avec leurs anciennes consos.Expérience perso

Si JE me mettais à parler de tes drogues favorites wink que perso, je déteste, moi aussi je pourrais énumérer des dizaines d'effets secondaires absolument insupportables pour moi et en plus, JE n'y vois, perso aucun effet récréatifs sympas...

Pour revenir au questionnement de l'auteur, j'ai vécu près de 10 ans sans aucun produit (pas une goutte d'alcool, aucun extra, juste du tabac) :

Au bout de quelques années, je vivais "normalement", sans mal être particulier, sans dépression, me réjouissant de petits moments simples d'une vie lambda.
MAIS, en dehors du fait que je n'avais plus à dépenser du fric et à trainer dans des endroits galères, à fréquenter des gens que je n'aurais jamais fréquenté si je n'avais pas eu à pécho (ce pourquoi, finalement, j'avais décroché), ben JE n'ai vu aucun avantage supérieur à vivre sans produit et même, finalement, qu'est ce que je me faisais chier sur la longueur....Et moi, je n'ai jamais eu l'addiction ou la conso "honteuse"...Aujourdhui, je ne fais même plus d'extra depuis au moins 2 ans tant la dope est dégueulasse et tant les inconvénients de la prohibition n'ont pas évolués d'un pouce (Et...lol quest ce que je me fais chier!roll )

Pourtant, contrairement à beaucoup, j'ai des passions et je sais m'occuper. Mais sous opi, pour moi, tout est tellement mieux...

Alors, bien sûr, JE parle pour MOI (et quelques uns de mes meilleurs potes).
Dans ton cas, effectivement si tu es excessif et si tu ne sais pas faire autrement, je comprends que tu veuilles mettre le oh là avant de passer malencontreusement l'arme à gauche ou de sombrer dans une galère sans fond.

MAIS, je voulais quand même mettre en garde contre cet "eden" trop souvent fantasmé de la vie sans produit et sans béquilles wink La vie est loin d'être un long fleuve peinard avec ou sans béquille big_smile

Et comme dit plus haut, si c'est pour à terme, tomber de mal en pis : En étant sans cesse mal dans ses basques, en se retrouvant sous "traitement" psy pendant des années, en se mettant à picoler plus que de raison (et ça, je l'ai vu des dizaines de fois) , en fumant 4 paquets de clopes/jr ou 50€ de shit/jour...JE ne vois VRAIMENT PAS où est l'avantage de se faire violence. Surtout que là, on parle de Kratom, pas de Fentanyl : Comprendre: Le danger est quand même nettement atténué comparé à nombre d'autres "béquilles"


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


L'Apoticaire 
Comme un pharmacien, mais en moins bien
France
8200
Date d'inscription: 02 May 2016
Messages: 1863
Blogs

Mascarpone a écrit

Tous les gouts sont dans la nature et sur les centaines d'UD que j'ai croisés dans ma vie, je crois pouvoir dire qu'en général (coke injectable exceptée et surtout "grace" au speed ball wink ) , les grands amateurs de stims sont rarement fous amoureux des opiacés et vice versa...

La majorité écrasante des vieux utilisateurs journaliers d'héroine laissent trés souvent tomber toutes les autres drogues à l'exception du cannabis (et encore, j'en connais pas mal qui ont sérieusement ralenti leur conso de cana avec la came...) Idem pour l'alcool, qui, s'il reste encore consommé par certains, se limite à la bière ou, et à des doses qui n'ont rien avoir avec leurs anciennes consos.Expérience perso

C'est vrai que j'ai remarqué aussi, bien que je sois pas ultra familier à ce milieu, que les utilisateurs quotidiens d'opiacés laissent souvent tomber les autres produits lorsqu'ils ont atteind une stabilité avec leur conso.

Mais c'est encore juste une histoire de goûts, perso, si j'arrive un jour à me satisfaire d'une conso quotidienne d'opiacés sans autres produits, bah j'essayerais de m'y tenir c'est sûr, c'est certainement mieux que de taper du cannabis et des stimulants/hallucinos tous les jours comme je l'fais actuellement, pour le corps comme le cerveau, sauf que pour le moment, je ne trouve pas du tout d'effets vraiment interessants dans les opiacés qui valent autant d'effets secondaires.

Alors que par exemple le cannabis+tabac en bang mélangé à des stimulants ça nique pas mal le cerveau et le corps, mais au moins j'y trouve des effets positifs qui valent à mon goût de subir les effets secondaires, aussi nombreux par rapport aux opiacés soient-ils.

Si JE me mettais à parler de tes drogues favorites wink que perso, je déteste, moi aussi je pourrais énumérer des dizaines d'effets secondaires absolument insupportables pour moi et en plus, JE n'y vois, perso aucun effet récréatifs sympas...

Petit HS sur les déliros :
Spoiler

Pour revenir au questionnement de l'auteur, j'ai vécu près de 10 ans sans aucun produit (pas une goutte d'alcool, aucun extra, juste du tabac) :

Au bout de quelques années, je vivais "normalement", sans mal être particulier, sans dépression, me réjouissant de petits moments simples d'une vie lambda.

Bah le tabac c'est déjà un très bon début en terme de béquille-produit, c'est un produit qu'il est extremement dur d'arreter, et que tu consommes pas mal de fois par jour, bien que t'enlèves la came et autres produits plus forts que l'tabac, il te reste quand même pas mal d'habitudes toxicomaniaques que t'as simplement deplacé de la came au tabac, avant de les diminuer drastiquement en quelques années pour te sentir enfin "normal", après c'est ce que je vois à travers ce message, mais j'aurais bien aimé voir comment tu t'en serais sorti sans aucun produits au quotidien, pas même un léger agoniste dopaminergique serotoninergique adrenergique cholinergique comme est le tabac.

Tu buvais du café aussi ? Le café+thé ça peut être une bequille exceptionnelle quand t'es sensible comme il faut à la caféine/théanine et que ça te défonce d'une certaine manière, la caféine/théanine ça aide beaucoup à remplacer l'usage d'autres drogues, aux cotés de la nicotine souvent, ca peut aussi bien "remplacer" l'usage de sédatifs que de stimulants, beaucoup de gens ont remplacé leurs anciennes consommations de sédatifs ou de stimulants par du café/thé et ont beaucoup étés aidés par ça, moi y compris, mais tu peux trouver des témoignages de gens ayant utilisé le café/thé comme béquille avec des résultats suprenants, la nicotine aide beaucoup aussi.

Perso j'arrive très bien à m'visualiser vivre avec juste une conso de tabac, sans autres trucs au quotidien, mais alors vivre en consommant toutes les drogues que j'veux sauf le tabac ça m'paraîtrait un bouleversement monstrueux de mon mode de vie, le tabac ça compte pas pour du beurre^^ Du coup t'as jamais vécu sans produits très longtemps finalement, surtout si tu prenais aussi du café/thé.

Et clairement le tabac c'est pas "presque pareil" que de vivre sans produits, c'est une addiction ultra forte, et ça modifie la manière de vivre au quotidien, vous remarquerez quand même que c'est pas ultra rare de croiser des gens qui consomment du tabac 25, 30, ou 40x par jour, c'est rare d'atteindre de tels chiffres avec un produit quand même eek

Mascarpone a écrit

Alors, bien sûr, JE parle pour MOI (et quelques uns de mes meilleurs potes).
Dans ton cas, effectivement si tu es excessif et si tu ne sais pas faire autrement, je comprends que tu veuilles mettre le oh là avant de passer malencontreusement l'arme à gauche ou de sombrer dans une galère sans fond.

Excessif ? J'consomme les doses d'opi les plus faibles de tout Psychoactif^^
A base d'IV de morphine de 1mg, d'Iv de methadone dosées à 1mg, de 45mg de codéine pour un rush, de 1g de kratom pour avoir des effets legers mais cools, après ça c'est sans tolérance du tout, dès que j'en ai pris les jours d'avant les dosages sont un peu plus élevés, mais pas tant que ça.

Non justement, plus je consomme d'opis, moins j'ai envie d'en consommer parce que j'me rends compte que pour moi la balance penche pas du con coté pour l'instant, peut être un autre jour...

A mon avis c'est les substances qui ont le moins de chances de me faire "sombrer", ça rend pas completement taré quand t'en abuses, et même, je trouve personnellement que prendre des doses élevées d'opiacés n'a pas plus d'interet que de surdoser une dose anxiolytique de benzo : les effets anxiolytiques sont forts, peut être agréables, mais il n'y a pas ou peu d'effets réellement récréatif comme on peut en avoir avec des stims ou hallucinogènes, et je ne trouve que très peu d'interet à prendre une dose d'opiacés plus élevée qu'une dose simplement anxiolytique, c'est pas comme si il y avait des effets énormes quand on pousse les dosages.

Donc non, pas d'inquiètudes, à aucun moment je n'ai mis le oh là sur quoi que ce soit par peur d'être accroc ou dans l'abus, ou dans la galère avec des opiacés, les effets secondaires ressentis se sont chargés de me forger un desinteret pour la consommation régulière d'opis, j'ai pas eu à m'forcer^^

Mascarpone a écrit

MAIS, je voulais quand même mettre en garde contre cet "eden" trop souvent fantasmé de la vie sans produit et sans béquilles wink La vie est loin d'être un long fleuve peinard avec ou sans béquille big_smile

Et comme dit plus haut, si c'est pour à terme, tomber de mal en pis : En étant sans cesse mal dans ses basques, en se retrouvant sous "traitement" psy pendant des années, en se mettant à picoler plus que de raison (et ça, je l'ai vu des dizaines de fois) , en fumant 4 paquets de clopes/jr ou 50€ de shit/jour...JE ne vois VRAIMENT PAS où est l'avantage de se faire violence. Surtout que là, on parle de Kratom, pas de Fentanyl : Comprendre: Le danger est quand même nettement atténué comparé à nombre d'autres "béquilles"

Après oui, la question se pose : par quoi le kratom va il être plus ou moins remplacé par notre camarade si elle décide de faire un sevrage ? Et est ce que ce sera mieux au final ou pas ? Seul le temps nous le dira.


J'adore c'que j'fais

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
9341
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4073
Pour le "excessif, je ne m'adressais pas à toi, bien sûr, mais à l'auteur du thread big_smile

Et non, je ne bois ni thé, ni café...Quant aux clopes, si j'en fume plus de 5 par jour, c'est le Pérou wink et je peux sans aucun problème m'en passer plus de 12h...Mais je n'en ai aucune envie simplement...Alors oui, je pense pouvoir dire que je sais ce que c'est que de passer plus de 10 ans quasiment sans produit...Par contre, je n'ai quasiment rencontré personne dans ma vie qui le sache...Au minimum, la majorité des gens, boit un pti coup de temps en temps...Et quand tu ne prends jamais rien, tu passes pour un parfait alien fume_une_joint

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Expériences - Petit retour d'expérience n'ayant pas très bien fini (kratom malaysia)
par Caesar, dernier post 28 août 2018 à  14:49 par jason13thh
  20
[ Forum ] Mode de consommation - Kratom : mauvaise expérience - mode de consommation ?
par T-Leira, dernier post 29 mars 2017 à  03:20 par groovie
  14
[ Forum ] Retour d'expériences avec le Kratom
par 4lex, dernier post 18 avril 2018 à  05:21 par GuillaumeLpt
  14
  [ PsychoWIKI ] Kratom, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
45646 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Etude sur les liens entre le deep web et la consommation de drogues
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    05 août 2019Commentaire de Morning Glory (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 1jCommentaire de Arcalys (79 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin juillet 2019 ?
    04 août 2019Commentaire de Rick (142 réponses)
     Forum 
    Améliorer ses capacités - Cherche drogue qui boost l'intelligence !
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Albatros dans [Méthylphénidate (Rita...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Vaporiser - Vaporisateur de poche Budget 200 euros
    Il y a 9mnCommentaire de Kino dans [Cannabis...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Taz tête de mort ☠️ Gris
    Il y a 14mnCommentaire de petitemort0066 dans [MDMA/Ecstasy...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Vaporiser - Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous co...
    Il y a 25mn
    12
    Commentaire de Brakasse dans [Cannabis...]
    (23 réponses)
     Forum 
    Période de sevrage ?
    Il y a 33mnCommentaire de Brakasse dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Descente de speed
    Il y a 35mnCommentaire de ectatrip dans [Speed-Amphétamines...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Première fois - Mon premier voyage au LSD
    Il y a 50mnNouvelle discussion de Spudlecamé dans [LSD 25...]
     Forum 
    Pluie + 10 degrés après chaleur , psylos possible ?
    Il y a 58mnCommentaire de kityratmaze dans [Enthéogènes...]
    (4 réponses)
     Blog 
    Cocktail psychés/noid/protox éprouvant
    Il y a 8hCommentaire de Arcalys dans le blog de Arcalys
    (4 commentaires)
     Blog 
    Putain!!D'puis l'temps que j'attendais ça!!!
    Il y a 21h
    6
    Commentaire de LenaÀLaRechercheDuParadis dans le blog de Daane-El
    (13 commentaires)
     Blog 
    Des nouvelles.
    Il y a 23hCommentaire de Lre dans le blog de Chachou
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Kétamine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    chmed, Blackwormhole, Arcalys, petero nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Encyclopédie du PTC
    par rit, le 11 Aug 2019
    Bonsoir psychoactif, Mon premier message sur ce forum que je lis depuis +2 ans maintenant parlera du noïd qui m'a poussé à m'inscrire parmis-vous : le 5f-akb-48. Alors je vais tenter d'être le plus clair et précis possible car je sais que c'est une drogue assez méconnue et qui pourtant explo...[Lire la suite]
     CIHKAL - Le troisième livre perdu.
    par LenaÀLaRechercheDuParadis, le 29 Jul 2019
    C’est un fait peu connu, à plusieurs reprises, Alexander et Ann SCHULGIN ont eu l’opportunité de se rendre en Europe, à l’occasion de colloques et autres rencontres de sommités scientifiques. Notamment en France, où ils y avaient quelques connaissances, universitaires de toutes nationalit...[Lire la suite]
     Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    par Daane-El, le 19 Jul 2019
    Salut, Le fait de pratiquer un test est déjà un changement de comportement en lui même. Je me souviens du 1° test que j'ai acheté: un Marquis et un Ehrlich sur un site de e-commerce comme un autre. C'étais quand j'ai commencé la 3-MMC et que les questions de sa qualité revenaient souvent su...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Paye ton chimiste ^^' - Dextro dans [forum] Arrêt d'un traitement
    (Il y a 3h)
    Même avis, même (non-)expérience. Lena. dans [forum] Comment le corps peut encaisser autant
    (Il y a 8h)
    Je n aurai pas su l expliquer autrement, ex alcoolique aussi. Cusco dans [forum] Comment le corps peut encaisser autant
    (Il y a 21h)
    Merci Pour l'info et le retour de ces FAKES CBD s !! - MM dans [forum] Encyclopédie du PTC
    (Il y a 23h)
    Ouaaa v'la le trip, je veux le même :-D /Yopski dans [forum] end of HIV and AIDS???
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums