Comment l’alcool en excès endommage le corps / PsychoACTIF

Comment l’alcool en excès endommage le corps

Publié par ,
1817 vues, 8 réponses
Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
6041
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4137
/forum/uploads/images/1561/alcool.jpg


Plus de 200 maladies sont imputables à l’alcool consommé en excès. Soit directement, soit parce qu’il est un facteur de risque.

Certaines pathologies sont directement imputables à l’alcool en excès comme la cirrhose alcoolique ou le syndrome de Korsakoff. Pour d’autres, il reste un facteur de risque. C’est le cas de plusieurs cancers (bouche, pharynx, larynx, œsophage, foie, sein, cancer colorectal) en raison du passage de l’alcool à travers la muqueuse buccale et l’œsophage, puis de façon plus massive, par l’estomac et les intestins. Selon les estimations, il serait responsable de 11 % des cancers des hommes et 4,5 % de ceux des femmes.

Le foie, première victime

Le foie est la principale cible de l’alcool, puisque c’est là qu’il s’accumule pour être dégradé. D’après une étude française, seulement 11 % des consommateurs excessifs examinés dans le cadre d’une hospitalisation présentent un foie normal: près de la moitié ont une stéatose (accumulation de lipides dans le sang pouvant évoluer vers la cirrhose), un tiers une cirrhose alcoolique (inflammation grave du foie et destruction progressive de celui-ci) et 9 % une hépatite alcoolique aiguë (mort brutale des cellules du foie).

Il s’agit de pathologies graves: en cas de cirrhose et/ou d’hépatite alcoolique sévère, l’espérance de vie à cinq ans varie de 20 à 60 %. L’abstinence d’alcool peut améliorer la situation à n’importe quel stade de la maladie, mais plus le stade est avancé, plus les risques de complications et de mortalité sont élevés. La greffe de foie est souvent la seule solution. Environ 200 000 personnes vivent avec une cirrhose en France.

L’alcool est également un gros pourvoyeur de maladies cardio-vasculaires: hypertension artérielle, cardiopathie ischémique. Ces risques s’expliquent par la toxicité de l’alcool. «Il est dégradé en intermédiaires très agressifs pour les protéines et l’ADN. Il entraîne des dommages irréversibles sur les cellules avec lesquelles il entre en contact», clarifie Mickael Naassila, directeur de recherche Inserm et président de la société française d’alcoologie.

Du foie au cerveau

Le cerveau est également une cible de choix pour l’alcool, de par sa toxicité, mais aussi du fait de la présence de récepteurs à l’éthanol. «À forte dose, leur activation provoque l’extinction de signaux neuronaux et déprime l’activité cérébrale», explique Mickael Naassila. Plus de la moitié des personnes dépendantes présentent des troubles cognitifs: troubles de l’attention, de la concentration, de la mémoire, de contrôle des mouvements, etc. Ces effets sont lentement réversibles en cas de sevrage. L’alcool modifie également la libération de sérotonine ou encore de dopamine d’où le risque accru de dépression et de dépendance.

Enfin, la consommation excessive d’alcool est associée à un triplement du risque de démence et à un doublement du risque de maladie d’Alzheimer. Parmi les démences directement imputables à l’alcool, on trouve le syndrome de Korsakoff associé à une carence en thiamine (vitamine B1) dans le cerveau imputable aussi à l’alcool. Cette démence se caractérise par une altération massive et irréversible de la mémoire et par une tendance à fabuler pour compenser les oublis.

Sources:http://sante.lefigaro.fr/article/comment-l-alcool-en-exces-endommage-le-corps/#xtor=AL-10
Reputation de ce post
 
rappels toujours utiles - psychodi
 
Merci du partage. Nemesia.

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Hilde 
In modo d'una marcia
France
7345
Date d'inscription: 04 Feb 2019
Messages: 832
Blogs
Pourquoi ont-ils besoin d'insister sur la notion d'excès? Est-ce pour ne pas mettre à mal le dogme de la modération?

S'exprimerait-on avec les mêmes précautions au sujet d'une autre substance toxique, psychoactive ou non?

Genre:"Comment le glyphosate en excès endommage le corps" ou "Comment le visionnage excessif de TPMP endommage le cerveau"

Tout le monde ne sait-il pas que c'est la dose qui fait le poison? mur

Ils manquent seulement d'imagination

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
12200
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 7101

Pourquoi ont-ils besoin d'insister sur la notion d'excès?

Probablement parce qu'il y a en France presque un million d'emplois liés directement à l'alcool (vin, distribution etc..). Donc "l'alcool n'est pas mauvais, ce qui est mauvais c'est l'excès". Ce qui est vrai en partie mais en partie seulement.

(Donc c'est pas vous qu'on parle mais à  mais l'autre, vous savez, celui qui boit trop)

Ceci dit il semble que 10% des buveurs boivent la moitié de l'alcool, donc la notion d'excès est quand même assez bien typée.

L'un des problèmes neurologiques avec l'alcool est justement qu'on "oublie qu'on picole" et que les conseils familiaux et médicaux sont inopérants.

Amicalement

Reputation de ce post
 
Très pertinent! "C'est pas à vous qu'on parle, mais à l'autre" >:) /Agartha

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


CoachMigui 
The Notorious MIG
Suisse
3200
Date d'inscription: 23 Sep 2015
Messages: 549
Blogs

prescripteur a écrit

Ceci dit il semble que 10% des buveurs boivent la moitié de l'alcool, donc la notion d'excès est quand même assez bien typée.

Merci pour ton message Prescripteur !

C'est une belle donnée que tu nous donnes là, c'est aussi un phénomène de concentration qu'on semble retrouver dans beaucoup de niveaux dans la vie (répartition de l'argent, nourritures consommées par certains animaux à hierarchie, reproduction de certains autres... même dans la bible il me semble qu'on lit un concept du genre c'est dire si c'est une vieille idée donc). Ca serait quand même intéressant (même si impossible à vraiment savoir) de connaître ce même ration avec d'autres produits pour comparer.

Ca m'étonnerait par exemple que 10% des fumeurs fument la moitié des cigarettes. Mais qu'en est-il d'autres substances ? Le ratio serait-il plus bas ou plus haut ? C'est une bonne question, à voir si un jour on aura réponse là dessus même si il faudrait sortir d'une certaine clandestinité pour savoir ça !


Si tu médites et que le diable arrive, fais méditer le diable.
Gurdjieff

Hors ligne


psychodi 
psychocannabinologistologue
France
1600
Lieu: un peu ailleurs, souvent
Date d'inscription: 24 Jul 2013
Messages: 679
Blogs

prescripteur a écrit

...
Ceci dit il semble que 10% des buveurs boivent la moitié de l'alcool, donc la notion d'excès est quand même assez bien typée.

exact : une minorité de très gros buveurs,  10% des 18-75 ans boivent à eux seuls 58 % de l’alcool consommé, alors qu’à l’inverse 49% des 15-75 ans consomment à eux tous à peine 3 % du volume global.

source : Fédération Addiction

la question pour le tabac serait intéressante effectivement


il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...

Hors ligne


Hilde 
In modo d'una marcia
France
7345
Date d'inscription: 04 Feb 2019
Messages: 832
Blogs

prescripteur a écrit

Probablement parce qu'il y a en France presque un million d'emplois liés directement à l'alcool (vin, distribution etc..). Donc "l'alcool n'est pas mauvais, ce qui est mauvais c'est l'excès". Ce qui est vrai en partie mais en partie seulement.

Premier point, je ne retrouve pas les un million d'emplois liés directement à l'alcool.

La filière vitivinicole avance 500 000 emplois directs et indirects:

Près de 500 000 emplois directs et indirects sont générés par la viticulture sur le territoire français. La filière vitivinicole française, ce sont les 500 000 acteurs de la vigne et du vin (viticulteurs,collaborateurs du négoce)mais aussi des emplois indirects (entreprises de services et logistique,salariés de syndicats et d’administration, emplois saisonniers, etc...).

La filière brassicole parle de 7500 emplois directs:

En France, 64 000 emplois sont concernés, pour un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros, dont seulement 4500 personnes (et 2 milliards d'euros) pour la brasserie, ainsi que 3000 personnes (1 milliard d'euros) pour l’agriculture ;  les chiffres incluant les cafés-restaurants.

Peut-être qu'en grattant les fonds de tiroir (autres alcools) et en incluant l'intégralité de la distribution on arrive à un million, mais alors cela comprend les emplois indirects.

Mais ceci n'explique pas tout. Si la consommation de vin stagne en France, les importations, principalement d'Espagne et d'Italie sont très dynamiques, certainement sous l'effet du pouvoir détenu par la grande distribution. Et là on ne parle pas de vins haut-de-gamme, on parle de vins au rapport qualité (i.e., alcool)/prix imbattable qui en volume correspondent tout de même à 1/4 des volumes consommés en France.

Par ailleurs les exportations hors UE souffrent de la concurrence internationale, et dans ce contexte le marketing des vins français a besoin de s'appuyer sur un terroir et une population qui les mettent en valeur.  Par ici les vins de dégustation à consommer avec modération mais cachez-moi ces poivrots imbibés de vin espagnol que je ne saurais montrer. L'épicurisme et le savoir-vivre sans la misère, voilà ce qui est vendeur. Donc la filière vin soutient également une politique de santé publique attentive à lutter contre les consommations abusives

Une   politique   de   santé   publique   attentive   à   lutter   contre   les   consommations   abusives   et   les  dommages  qu’elles  génèrent,  en  soutenant  la  prévention et l’éducation des consommateurs dans la variété des situations de leurs vies.

Pour mettre ces chiffres en perspective tout de même, à 11,7L d'alcool consommés en moyenne par an et par français de plus de 15 ans, autrement dit, une consommation moyenne par habitant de 25g d'alcool pur par jour dont 55% de vin, on parle d'une conso hebdomadaire moyenne par tête d'habitant d'environ deux verres et demi par semaine de vin importé de l'UE, consommation qui ne vient pas mettre en valeur notre production locale, voire peut la mettre en péril et ne sert donc absolument pas les desseins de notre filière chérie.

prescripteur a écrit

(Donc c'est pas vous qu'on parle mais à  mais l'autre, vous savez, celui qui boit trop).

Ceci dit il semble que 10% des buveurs boivent la moitié de l'alcool, donc la notion d'excès est quand même assez bien typée.

Oui, un BEH de février 2019 donnait ces chiffres-là:

- 10% des 18-75 ans consomment 58% de l'alcool total consommé en France
- 35% ----------------------------  91% -------------------------------------
- 49% ----------------------------   3% --------------------------------------
- 90% ----------------------------  42% --------------------------------------


http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2019/5-6/assets/img/contents/Art1-Fig1_zoom.jpg

Ce même BEH indiquait un taux d'abstinence dans l'année de 8,1% : 9,4% chez les femmes et 6,7% chez les hommes.
On consomme en moyenne 11,7L d'alcool pur par an et par habitant de plus de 15 ans, mais avec 8,1% d'abstinents, les consommateurs sont en moyenne à 12,7L par an (et on retombe sur des chiffres lus ailleurs et issus d'autres sources).

Or, une consommation dite raisonnable est de pas plus de 10 verres standards par semaine, pas plus de 2 par jour, et au moins 2 jours par semaine sans consommer.

Avec 12,7L d'alcool pur par an on est à 10kg d'alcool pur par an et par consommateur, correspondant en moyenne à 19,2 verres standards par semaine. Donc en moyenne on est déjà presqu'au double des recommandations...

Si on reprend les chiffres précédents, un (des) calcul(s) montre(nt) que :

90% des adultes français consomment en moyenne moins d'1,2 verres standards par jour ou 8,2 verres standards par semaine, et sont donc dans les clous, tandis que 10% des adultes consomment en moyenne 14,6 verres standards par jour.
Ok, Ok, vu comme cela, pour 90% de la population ce sont effectivement les autres qui ont un problème...

Sauf que 35% des adultes FR consomment 91% du total.
Si on retire les 10% qui en consomment 58%, on reste avec 25% qui consomment 33% du total, soit en moyenne 3,3 verres standards par jour, donc 23,3 verres par semaine. Ces consommations étaient juste au-delà des clous avant la révision des recommandations, autrement dit ne pouvaient déjà pas être considérées comme modérées (H <21g/semaine; F<14g/semaine).  Depuis 2019 ces consommateurs entrent logiquement dans la catégorie à risque ou abusive telle que définie par les autorités sanitaires...

(Inversement évidemment, 65% de la population consomment 9% du total de l'alcool consommé, soit en moyenne même pas 2 verres standard et demi par semaine... Et 16% -ceux entre 49% et 65%- consomment 6% du total correspondant à un tout petit peu moins d'un verre par jour)

Du coup je ne suis pas tout à fait certaine que cela ne soit pas à vous que l'on parle. En fait il se pourrait bien que ce soit tout à fait à vous que l'on s'adresse, c'est-à-dire à plus d'un adulte français sur trois - mais chut, ne le dites pas trop fort.

Quant aux suisses ils ne sont pas concernés, ils consomment beaucoup moins d'alcool que nous, ils sont raisonnables comme des italiens.

Dernière modification par Hilde (25 juin 2019 à  15:47)

Reputation de ce post
 
bluffant de précisions, merci... - psychodi

Ils manquent seulement d'imagination

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
12200
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 7101
Bonjour,

prescripteur a écrit

    Probablement parce qu'il y a en France presque un million d'emplois liés directement à l'alcool (vin, distribution etc..). Donc "l'alcool n'est pas mauvais, ce qui est mauvais c'est l'excès". Ce qui est vrai en partie mais en partie seulement.

Premier point, je ne retrouve pas les un million d'emplois liés directement à l'alcool.

Je ne prétendais pas à l'exactitude statistique mais seulement à une image.
Toutefois, j'ai bien dit vin et distribution (donc une définition étendue). Dans les supermarchés que je fréquente il y a bien un caddie sur 3 qui contient de la bière, du vin ou de l'alcool. Or, le personnel de la grande distribution représente 750 000 personnes et celui de la distribution en général 1 700 000.

https://www.regionsjob.com/actualites/s … ffres.html
 
Dont une bonne partie manipule quotidiennement de l'alcool et celui ci représente une part non négligeable du chiffre d'affaires.

http://www.lefigaro.fr/conso/2016/03/15 … -vodka.php

Je pense donc que la distribution, comme le secteur vinicole,  n'est pas "neutre" vis à vis de la vente de l'alcool.

Sinon je suis d'accord avec ce que tu dis et bien sûr, quand je parlais de "l'autre" c'était au second degré.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (25 juin 2019 à  16:23)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
12200
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 7101
Pour le tabac il n'y a pas une telle concentration semble t il.

http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/ … 4-15_1.pdf

Quantité de tabac fumé
En  2017,  les  fumeurs  quotidiens  consommaient  en  moyenne  13,3  cigarettes  (ou  équivalent)  par  jour,  les  hommes  14,2  et  les  femmes  12,2.  Cette  quan-tité  apparaît  en  très  légère  baisse  par  rapport  au  niveau  de  consommation  de  2010  (13,8,  p<0,05).  Parmi les fumeurs quotidiens, 18,8% fumaient entre 1 et 5 cigarettes par jour en moyenne, 33,2% entre 5 et  10,  19,3%  entre  10  et  15,  17,4%  entre  15  et  20  et 11,2% plus de 20

Mais on ne sait pas quelle est la moyenne des "plus de 20". En prenant la moyenne de chaque intervalle (2,5, 7,5 etc..) et 25 pour la moyenne des plus de 20, je trouve une consommation de 11200 cigarettes/j pour 1000 fumeurs alors que je devrais trouver environ 13300.(mais en prenant la moyenne des intervalles je suis probablement un peu en dessous de la réalité)  En prenant une moyenne de 30 cig/j pour "+ de 20" je trouve 11700. Je ne vais pas plus loin parce que 30 cig/j c'est deja beaucoup.
Pour ce chiffre les consommations sont (pour 100 fumeurs)

18,89% 1 à 5      470
33,2%   5 à 10    2490
19,3%  10 à 15   2412
17,4%   15 à 20  3045
11,2%  + de 20   3360  (28% des cigarettes consommées)

Il y a donc une marge d'erreur liées à mes hypothèses mais  il est peu probable que les gros fumeurs (11%) consomment beaucoup plus de 30% des cigarettes consommées.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (25 juin 2019 à  19:12)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Hilde 
In modo d'una marcia
France
7345
Date d'inscription: 04 Feb 2019
Messages: 832
Blogs

prescripteur a écrit

Sinon je suis d'accord avec ce que tu dis et bien sûr, quand je parlais de "l'autre" c'était au second degré.

Mais oui pour ton second degré, sauf que je me suis rendu compte que finalement tu reproduisais avec ton 10% la manipulation que tu venais de mettre à jour (excès -> l'autre)! C'était plutôt rigolo.

Je n'étais pas en désaccord sur le million, je voulais juste chercher à recouper/retrouver le nombre que tu avais indiqué, pour comprendre ce qu'il fallait inclure pour retomber sur ses pattes, et estimer s'il était gonflé par l'industrie pour rendre l'enjeu encore moins discutable qu'il ne l'est déjà - puis partager le résultat de mes recherches.

Les emplois de la grande distribution (hyper et supermarchés) sont à mon sens les moins directs (même si effectivement ils relèvent de la distribution), sauf ceux directement en lien avec l'alcool (acheteurs, organisateurs des foires aux vins, responsables de rayon, manutentionnaire, etc.), parce que bon la caissière qui manipule des bouteilles tous les jours, oui, ok, m'enfin à la limite le métier du vigile dépend plus de l'alcool que celui de la caissière. Toujours est-il qu'on ne peut retenir dans le calcul qu'un pourcentage de ces emplois.

Après il y a la distribution spécialisée, les petits détaillants (cavistes), la consommation hors domicile (3 bouteilles de vin sur 10!), et loin en aval tout les emplois liés aux soins apportés aux malades de l'alcool (c'est un gros business mais on ne peut pas raisonnablement retenir tout le personnel soignant de France et de Navarre, seulement un pourcentage d'entre eux), si toi ou psychodi voulez en faire partie je ne m'y opposerai pas smile .

L'analyse est plus aisée pour l'alcool que pour le tabac car on a une vision plus claire des volumes consommés (les ventes domestiques étant d'ailleurs corrigés de la consommation des touristes) qu'on peut confronter aux résultats d'enquêtes déclaratives sur la consommation.

Pour le tabac entre les ventes frontalières / importations sauvages, l'auto-production et la contrebande, puis la tentation du gouvernement à les sous-estimer pour présenter favorablement les résultats de la politique de lutte contre le tabagisme, je pense que c'est un peu plus difficile d'avoir des chiffres fiables - encore faut-il les trouver! Pourtant les résultats d'enquêtes déclaratives doivent être plus fidèles à la réalité que pour l'alcool.

Ton calcul prescripteur montre que la distribution serait beaucoup plus homogène pour le tabac que pour l'alcool.

Amicalement, évidemment.


Ils manquent seulement d'imagination

Hors ligne


  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Comment l’alcool en excès endommage le corps

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Gérer sa consommation - Pas de soirées sans excès
par LetsGamble, dernier post 23 septembre 2019 à  19:32 par Hilde
  22
[ Forum ] Dosage - Comment le corps peut encaisser autant
par Psyborg, dernier post 23 août 2019 à  21:17 par Hilde
  46
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Bière sans alcool quand on arrete l'alcool
par BENOBAR7, dernier post 19 juin 2019 à  16:05 par mikykeupon
  43
  [ PsychoWIKI ] Baclofène dans le traitement de la dépendance à l'alcool
  [ QuizzZ ] Auto-évaluer votre consommation d'alcool
10835 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
45646 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Atelier Psychoactif le 5 octobre sur la RDR et les psychédéliques
    03 octobre 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Participation des usagers dans les structures addicto
    Il y a 3jCommentaire de Bootspoppers (12 réponses)
     Appel à témoignage 
    La déréalisation et la dépersonnalisation
    Il y a 3jCommentaire de Elflo (17 réponses)
     Appel à témoignage 
    TSO et douleur et anesthésie
    Il y a 7jCommentaire de Meumeuh (19 réponses)
     Forum 
    Analyse de drogue - Psylocybes ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Ocram dans [Conseils généraux de...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Drogue info - Reconnaissance
    Il y a 13mnNouvelle discussion de Victounet dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Identification - Reconnaissant psilocybe
    Il y a 22mnCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Effets - Pas d'effet avec le Proto :(
    Il y a 22mnNouvelle discussion de Protomarchpa:( dans [Poppers, solvants et...]
     Forum 
    Sniffer - De O mg à 16/20mg en 6 mois...à l’aide
    Il y a 39mnCommentaire de Sufenta dans [Buprénorphine (Subute...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Expériences - Educateur en CSAPA, Questions sur l'accompagnement de l'alcoolo-dé...
    Il y a 41mn
    1
    Commentaire de Hilde dans [Alcool...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Identification - Champignons avec tetons sur bouze
    Il y a 46mnCommentaire de jeanbeuz dans [Psilocybe - Champigno...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Opinions - Quelles sont les valeurs les plus importante a vos yeux ?
    Il y a 1h
    2
    Commentaire de Hilde dans [Au coin du comptoir.....]
    (37 réponses)
     Blog 
    TDAH => Cannabis => Syndrome Cannabinoïde => Méthylphénidate
    Il y a 10hCommentaire de Ocram dans le blog de Viko
    (8 commentaires)
     Blog 
    Une mauvaise passe
    Il y a 10hCommentaire de Escape dans le blog de Escape
    (2 commentaires)
     Blog 
    Prises de Prods, gestuelles et semantique
    Il y a 13h
    6
    Commentaire de Ocram dans le blog de Ocram
    (20 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    LSD, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Valraven, Emma4778, LachemoilagrappeCaro nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Sevrage réussi
    par Emma4778, le 12 Nov 2019
    Bonjour, Nouvellement inscrite, je viens ici pour partager mon expérience. Il n'est pas évident de parler de ça autour de soi, mais je ressens tout de même le besoin de partager mon vécu du canna. Grosse fumeuse depuis un peu plus de 20 ans (j'ai commencé vers 18 ans), je fumais une bonne d...[Lire la suite]
     Dpt
    par PaRaLLeL, le 08 Nov 2019
    J'avais commencé à faire des retours sur cette magnifique molécule, mais c'était perdu dans un fil de discussion sur les RC. Je me permet donc un petit copier/collé suivi de mes aventures avec celle-ci par la suite. 70mg dans le cululu. Montée en 10 minutes. Le produit me met directement en...[Lire la suite]
     TSO et douleur et anesthésie
    par prescripteur, le 31 Oct 2019
    Bonjour, un article sur l'hyperalgesie induite par les opiacés. J'ai traduit le résumé et le chapitre sur la thérapeutique (avec l'aide de Google translate). Il faut préciser que les recepteurs NMDA sont un type de recepteurs au glutamate (et à la glycine) qui est activé par un produit pharma...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    D accord avec le burn out icu dans [forum] Je suis infirmier et entrain de prendre un mauvais chemin
    (Il y a 3h)
    Tu m'a tué ça va avec l'actualité ahah - TheRealSlimShady dans [forum] Le coin des drogués heureux
    (Il y a 5h)
    Très bon com Plotch! Ocram dans [forum] Je suis infirmier et entrain de prendre un mauvais chemin
    (Il y a 10h)
    Impeccable, à lire. Cusco dans [forum] Educateur en CSAPA, Questions sur l'accompagnement de l'alcoolo-dépendance.
    (Il y a 18h)

    Pied de page des forums