La toxicomanie est une maladie, juge le Tribunal fédéral / PsychoACTIF

La toxicomanie est une maladie, juge le Tribunal fédéral

Publié par ,
1803 vues, 10 réponses
GinGon 
Apprenti Astronaute
Suisse
000
Inscrit le 09 Oct 2018
102 messages
Blogs
Bonne nouvelle pour les Suisses,
Les personnes souffrant de dépendance pourront faire une demande pour avoir une rente AI (assurance invalidité).

https://www.google.com/amp/s/amp.rts.ch … deral.html

Pour le Tribunal fédéral, la toxicomanie est une maladie qui peut ouvrir le droit aux prestations de l'assurance invalidité, un changement majeur de la jurisprudence en la matière.
Dans un arrêt publié lundi, le Tribunal fédéral a donné raison à un Zurichois toxico-dépendant qui revendiquait le droit à une rente AI qui lui avait toujours été refusée, parce que la jurisprudence estimait jusqu'ici qu'une personne dépendante était elle-même responsable de son état, et que son problème pouvait sans autre être résolu par un sevrage.

Une rente AI ne se justifiait que lorsque la toxicomanie engendrait une maladie, provoquait un accident ou était la conséquence d'une maladie. Mais depuis lundi, le Tribunal fédéral estime qu'il faut tenir compte du point de vue médical. Qui indique qu'une dépendance correspond clairement à un phénomène ayant caractère de maladie.

Rente couplée à l'obligation de traitement

Tout comme pour les autres troubles psychiques, il faudra examiner à l'avenir jusqu'à quel point un syndrome de dépendance influence la capacité de travail. Et, dans certains cas, accorder une rente invalidité. Celle-ci sera couplée à l'obligation de diminuer le dommage par des traitements médicaux, un sevrage ou toute autre mesure en faveur de la réinsertion.

Une rente AI pour les toxicomanes devient donc possible, mais en principe pas pour la vie.


Je ne veux pas avoir la liberté de modifier ma conscience. Je veux avoir le droit de le faire dans de bonne condition.

Hors ligne

 

Yog-Sothoth
Hackeur Vaillant
000
Inscrit le 18 Apr 2016
1029 messages
Blogs
Hum, je ne sais pas si c'est vraiment une bonne nouvelle. Ici, sur psychoactif, on se bat pour déconstruire les préjugés comme quoi l'usager de drogue est un malade. c'est même écrit dans la chartre.

Du coup, même si ça part d'un bon sentiment, est ce que ça ne risque pas au fond de renforcer les préjugés que nous combattons ?

Il existe ici des tuto détaillé sur le DeepW. Je ne répond pas aux MP de ceux qui ne les ont pas lu.

ECC: C94BCD0576D57A0CA3794151ED410079F18D2ED8
RSA: 0A0279F87BDD585E90653DE8B6E90802FF520AFE

Hors ligne

 

GinGon 
Apprenti Astronaute
Suisse
000
Inscrit le 09 Oct 2018
102 messages
Blogs

Yog-Sothoth a écrit

Salut,
Alors déjà oui je suis totalement d’accord avec toi c’est vrai que quand on me dit qu’une personne dépendante est considérée comme malade ou même invalide ça me fait grincer des dents.

Sur la forme effectivement je trouve ça vraiment moche, mais sur le fond je me dis que ça peut-être vraiment utile pour des personnes dans le besoin qui aimerait se sevrer (ou de trouver une forme de stabilité avec un TSO même si il est dit que les personnes ayant droit à cette rentes devront diminuer progressivement leur dosage).
Et vu quand Suisse nos services médicaux sont moins remboursés qu’en France cela peut-être d’une grande aide pour certains je pense.

Mais oui je penses que ça renforce aussi les préjugés surtout dans la façon dont c’est présenté. (Sur le liens la première vidéo est bien glauque je trouve).

Je disais bonne nouvelle pour les personnes que ça pourrait aider, mais effectivement sur l’ensemble je ne sais pas si s’en est une. Désolé si je me suis mal exprimé.

GinGon


Je ne veux pas avoir la liberté de modifier ma conscience. Je veux avoir le droit de le faire dans de bonne condition.

Hors ligne

 

Anonyme 218797
Banni
000
Inscrit le 25 Oct 2014
611 messages
Blogs
C'est hyper interressant comme débat...

Si les conduites addictives peuvent etre vues comme une maladie, la simple conso n'est est pas forcément une non plus.
Réduire l'usage à une maladie, c'est reconnaitre une forme de fatalité et une incapacité à faire autrement, comme si ça anihile tt volonté, possibilité de choix...

D'un autre coté, il me semble que les avancées majeures dont on a pu bénéficier, ça partait un peu d'une sorte de "charité envers les malades" (que ce soit pour soigner l'addiction, ou freiner l'essor du VIH par ex...)

J'aime pas les postures infantilisantes en mode "on va te sauver de toi même", mais j'attends peu de compassion / efforts si les consos sont vues comme un choix plutot qu'une maladie irrépressible...


Pour la décision suisse, ça peut aider certains usagers, réduire la précarité, mais ça ne sera pas aidant pour tout le monde...

Hors ligne

 

janis 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Inscrit le 07 May 2018
1750 messages
Blogs
Oui je rejoins marla: tout dépend de l usage qui est fait de la substance. Si la personne se sent en danger, si elle appelle a l aide, alors ça peut être un bon dispositif. Mais il ne faudrait pas mettre tous les usagers sur le même plan .

De la même façon que tous les usagers d alcool ne se battent pas contre une dépendance.

Bisous
Janis

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
300
Inscrit le 04 Feb 2019
1031 messages
Blogs
Je vous rejoins: ça dépend du contexte.

Pris isolément, user des drogues n'est pas le signe d'une maladie, et je pense même que l'addiction n'est pas une maladie comme les autres...

Mais en embrassant plus largement le contexte, dans certaines situations on peut retrouver en amont ou en aval de l'usage de drogue quelque chose de pathologique qui peut bénéficier de soins médicaux.

En droit c'est souvent tout noir ou tout blanc : soit  la personne est responsable de sa "toxicomanie" soit elle ne l'est pas, auquel cas elle est décrétée malade et peut bénéficier d'une prise en charge.

Tant que ce n'est pas la règle qui définit la réalité c'est peut-être un moindre mal. Mais avec le temps souvent les choses s'inversent...

Ce n'est alors plus la réalité de l'usage de drogues qui inspire les règles de fonctionnement de l'assurance-maladie mais les définitions de l'assurance-maladie qui nous imposent leur perception de la réalité.

Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9800
Inscrit le 22 Feb 2008
9570 messages
Blogs
Bonjour, on peut voir les choses autrement. Si l'on regard la définition de l'AI elle répond à une invalidité, quelle que soit la maladie ou l'accident.

https://www.ahv-iv.ch/fr/Assurances-soc … A9#qa-1228

Dans quel cas une personne assurée bénéficie-t-elle d'une rente d'invalidité ?

Lorsqu'une mesure de réadaptation n'est pas couronnée de succès.
Une rente d'invalidité n'est octroyée uniquement si les mesures de réadaptation n'atteignent pas ou que partiellement leurs objectifs.

Donc ce qui motive l'AI c'est l'invalidité et non sa cause. Ce qui était anormal en fait c'est qu'on invoque la "responsabilité" de la personne (justifiant le refus de prise en charge), alors qu'on ne l'invoque pas pour le mal de dos, l'infarctus du myocarde, la psychose etc..

Donc je pense qu'on est tout à fait dans les valeurs de PA. Une personne qui consomme de l'alcool, des substances illégales, des comportements à risque etc.. mais chez qui cette consommation n'entraine pas d'incapacité de travail et de salaire,n'est ni malade ni invalide et ne relève pas de l'AI.

Mais si elle présente une incapacité à travailler et donc à subvenir à ses besoins, il est logique de l'aider financièrement à survivre, même si on considère qu'elle est en partie "responsable" de cette invalidité. Le juge considère en effet que l'addiction , lorsqu'elle entraine une invalidité n'est pas une question de choix mais de "maladie".

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Rick
Adhérent PsychoACTIF
2000
Inscrit le 18 Sep 2018
4569 messages
Blogs
Il y a des comportements maladifs avec les drogues. Ça existe.  C'est rarissime mais ça existe. Pour eux je trouve que ça peut être pertinent mais pour la majorité, c'est une très mauvaise nouvelle et approche.

Je hais quand les alcooliques se déclare malade, la seule solution c'est l'abstinence et quand ils tombe au fond du trou mentalement car ils ont bu une goutte. En tant que usagers de drogues ça me hérisse les poils.

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

similana 
Psycho junior
Suisse
000
Inscrit le 08 Sep 2014
395 messages

C'est considéré comme une maladie psychique depuis fin 2012, pour des questions de prise en charge par l'assurance-maladie.

L'intérêt de cette "re"décision du TF est que l'addiction sera considérée comme n'importe quelle affliction physique ou psychique pouvant engendrer une incapacité, totale ou partielle, de travailler.

L'AI (assurance invalidité) considérait que l'addiction, la dépendance, la toxicomanie, la junkie's attitude, les drogué(e)s - on s'en fout du terme, même si on devrait employer le terme addiction bordel à cul - avaient pour conséquences pathologies et autres délabrements dont l'éventail enrhumerait un ours polaire. Sauf que la personne est responsable de s'être délibérément infligée cette situation, et de ce fait n'entrait pas en matière avec cette clientèle. Coupable d'être malade (je ne parle pas de conso, mais de ses conséquences).

Mon avis est que c'est l'Ai est l'option la moins chère sur la durée, destinée aux vieux -ielles tox. J'y vois-là une injustice enfin corrigée, chaque victoire est importante, mais celle-ci déchire sa race de sa mère!!!


Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9800
Inscrit le 22 Feb 2008
9570 messages
Blogs
Sim, merci de ta réponse. Il faut bien comprendre que c'est dans un contexte suisse, qui est différent du contexte français de prise en charge de l'invalidité.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

krash
Ambre
000
Inscrit le 18 Mar 2016
456 messages
Blogs

Rick a écrit

Je hais quand les alcooliques se déclare malade, la seule solution c'est l'abstinence et quand ils tombe au fond du trou mentalement car ils ont bu une goutte. En tant que usagers de drogues ça me hérisse les poils.

Si je peux me permettre, sans vouloir être désagréable, se dire malade est une chose, et si on s'arrête à ce terme creux, on ne peux pas vraiment savoir, ni comprendre se qui se cache dérrière. Se dire malade, c'est déjà accepter de se faire aider. On peut aussi assumer son alcoolisme comme un forcené, mais faut tenir la durée. S'il faut attendre une catastrophe pour commencer à douter, ou attendre que d'autres problèmes se greffent par dessus... l'alcool est une solution, on boit pas pour être malade. Il y a autant de cas que d'individus je pense. Je lis plus souvent d'histoires de décrochages aux drogues que de calvaire alcoolique (qui l'alcool dissimule trés bien), pourtant il y en aurait à raconter...

Amicalement.

Dernière modification par krash (14 août 2019 à  14:18)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Guerre à  la drogue - Le retour définitif et fédéral du chanvre sur le territoire Américain
par Mister No, dernier post 05 janvier 2019 à  07:50 par krash
  5
[ Forum ] Réduction des risques - Belgique : Le fédéral s'oppose à l'ouverture d'une SCMR à Liège
par ElSabio, dernier post 05 janvier 2018 à  11:14 par ElSabio
  0
  2

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum 
Addiction - Addiciton sévère au Tramadol depuis presque 1 ans, aidez moi à écl...
Il y a moins d'1mn
1
Commentaire de GordReno.C17 dans [Tramadol...]
(27 réponses)
 Forum 
Caarud ça se passe comment ?
Il y a 2mnNouvelle discussion de LeCorbeau_G dans [Conseils généraux de...]
 Forum 
Addiction - 1 mois de conso journalière, comment arrêter ?
Il y a 12mnCommentaire de Incognito1 dans [Cocaïne-Crack...]
(7 réponses)
 Forum 
Baser - Je me lance dans le bica, enfin!
Il y a 48mnCommentaire de Fraise-Pamplemousse dans [Cocaïne-Crack...]
(14 réponses)
 Forum 
Drogue info - La nalbuphine on en parle ?
Il y a 1hCommentaire de L'Apoticaire dans [Opiacés et opioïdes...]
(2 réponses)
 Forum 
Overdose - Redrop de Tramadol dangereux, ou même possible ?
Il y a 1h
1
Commentaire de Pétrarque dans [Opiacés et opioïdes...]
(3 réponses)
 Forum 
Addiction - Antidepresseur qui bloque les effets du cannabis
Il y a 1hCommentaire de Zaaza31 dans [Cannabis...]
(3 réponses)
 Forum 
Oxazépam - Crise d angoisse seresta
Il y a 1h
1
Commentaire de g-rusalem dans [Benzodiazépines...]
(23 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 7h
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(53 commentaires)
 Blog 
[Video] Dealer par Amour ?
Il y a 1jNouveau blog de Ledayuum dans [Tranche de vie]
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 00:34
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Niconico, RandomUser, spiraltoupie, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

d'accord avec toi ! (à propos d'attendre avec impatience la prochaine prise) dans [forum] Redrop de Tramadol dangereux, ou même possible ?
(Il y a 49mn)
En effet, le "Je" face aux faits mesurables. Psilo dans [forum] crise d angoisse seresta
(Il y a 1h)
très intéressant merci dans [forum] changer le rapport aux drogues
(Il y a 3h)
Fais attention cela pourrait inciter des personnes à faire la même chose que toi dans [forum] [EUPHON] Ordonnance
(Il y a 3h)
tu va être bien avec ça ;) /Yo dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
(Il y a 14h)

Pied de page des forums