Comment c'est la meth ? / PsychoACTIF

Comment c'est la meth ?

Publié par ,
1859 vues, 16 réponses
Confined 
Banni
102
Inscrit le 07 Apr 2020
34 messages
J'ai envie d'essayer, comparé à la coke c'est comment ?

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
5121
Inscrit le 12 Mar 2015
725 messages
Je sais pas si ta coke habituelle est de qualité, mais la méth ça a vraiment rien à voir avec la coke française. C'est un stimulant extrêmement fort dont l'intensité a fort dosage ressemble à la MDMA mais en mode uniquement dopaminergique/adrénergique. Ne pense même pas essayer de dormir 10h après ta prise. C'est extrêmement euphorique, le rush est très véner en tout cas fumé.

Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

En ligne

 

filousky 
Modérateur
France
9900
Inscrit le 14 Dec 2008
9744 messages
Blogs
Il a raison, on ne peut pas les comparer; La coke a la particularité de redescendre assez vite alors que la méthamphétamine est tout le contraire.

Les seuls comparaisons faisables sont à propos du craving selon les modes de consommation qui augmente comme avec la coke :

- Sniffé pour la coke, ingéré pour la meth = peu de craving ou craving gérable avec un peu d'expérience.
- Fumée = méga craving avec la coke , un peu plus contrôlable avec la meth
- Injectée = craving incontrôlable avec la coke et jamais essayé avec la meth, ayant trop peur du craving et de trop doser.

La meth c'est très très fort et très très long avec une descente en relation directe avec la quantité tapée et la durée sans dormir. Je me suis promis d'éviter tant que faire se peut, car j'ai 65 ans, et le corps accuse le coup un peu plus durement qu'à 40 ans.

Amicalement

Fil

Dernière modification par filousky (19 juin 2020 à  16:57)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Yotna 
Psycho sénior
600
Inscrit le 16 Dec 2013
529 messages
Blogs

filousky a écrit

- Sniffé pour la coke, ingéré pour la meth = peu de craving ou craving gérable avec un peu d'expérience.
- Fumée = méga craving avec la coke , un peu plus contrôlable avec la meth
- Injectée = craving incontrôlable avec la coke et jamais essayé avec la meth, ayant trop peur du craving et de trop doser.

Salut filousky, tu ne parle pas du sniff de meth. Pourquoi tu n'en parle pas ? Tu as déjà essayé ?

En ligne

 

filousky 
Modérateur
France
9900
Inscrit le 14 Dec 2008
9744 messages
Blogs
Non, j'ai peur que ça me brûle le nez, du coup je ne l'ai pas cité pour ne pas l'avoir  essayé moi-même.
Je n'ai essayé que le parachute la première fois avec un pote très RDR, donc un dosage assez faible (l'équivalent de 3 comprimés de pervitine dosés à 5 mg). Très doux, descente  très douce. Pris à 11 Heures du mat, bien dîné et dormi sans aucun problème. très bon souvenir.
Les fois d'après, j'ai fait comme les potes, j'ai chassé le dragon dans de l'alu spécial "dragon" et là, je me suis fait attraper, pas les deux trois premières fois où je me suis contenté de 25 mg fumé le matin et redrop vers 14 heures puis plus rien. Deux essais plus tard, je me suis retrouvé seul avec 300 mg de bonne meth et j'ai fumé comme un cochon par parts de 50 mg. Terriblement dur comme épreuve pour moi car trois nuit sans dormir, ça fait une descente très abrupte et longue derrière. J'en ai même consulté mon addictologue (éminent professeur dans le domaine)  qui m'a trouvé les traits tirés (et pour cause) et à qui je n'ai parlé que de cela et demandé quoi faire pour amortir cette descente pénible. Il m'a dit, si vous avez du Valium, pendant une semaine ne vous limitez pas et dormez, mangez, dormez, mangez. Une semaine après à ce régime, j'étais en pleine forme mais la leçon a été rude.

Depuis (3 ans) je n'ai plus touché à ce produit qui s'avère dangereux pour moi. Je n'ai pas injecté car j'ai arrêté toute forme d'injection il y presque 20 ans, et commence à peine à retrouver des veines visibles. Comme le dicton dit : "on a l'âge de ses artères", je vois maintenant mes veines péter toutes seules sans donner de coup ou quoi que ce soit, je ne tiens absolument pas à aller les chatouiller à nouveau avec une aiguille, qui plus est avec un produit provocant le craving

Comme vous pouvez le constater, je n'ai pas une grande expérience de l'usage de méthamphétamine, mais assez pour savoir que c'est pas pour moi.

Amicalement

Fil

Dernière modification par filousky (19 juin 2020 à  19:13)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Confined 
Banni
102
Inscrit le 07 Apr 2020
34 messages
Ok donc la meth c'est un high plus haut plus long mais une descente plus rude et plus longue
Mais le high ressemble à quoi ? il y a un coté empathogène & hallucinatoire ?

Hors ligne

 

JohnClare 
Nouveau Psycho
410
Inscrit le 27 May 2020
57 messages
Je n'ai pas essayé, mais la somme de ce que j'ai lu donne :

- Tout est intéressant,
- Tu as une impression de clarté, d'être posé
- Tout te motive à fond
- A haute dose il peut y avoir une euphorie mais elle n'est pas empathogène comme la MDMA, c'est une euphorie due à de la dopamine, ça active le système de récompense du cerveau : c'est le genre d'euphorie que tu obtiens quand tu viens d'accomplir quelque chose qui t'a pris beaucoup de temps et d'énergie mais sur plusieurs heures, si tu vois ce que je veux dire


La MDMA donne envie de partager, de comprendre, d'être avec les autres. C'est vraiment pas terrible comme drogue à prendre seul.
A l'inverse la meth est quelque chose de très animal où tu te retrouves centré sur toi-même, c'est un plaisir égoïste.

Prenons l'exemple du sexe :
- la MDMA donne envie de faire des câlins, de faire attention à l'autre, de t'attarder longuement sur tout ce qui est divers stimuli physiques tout en douceur car l'empathie est là à fond et le moindre toucher, surtout d'une personne qu'on aime, procure des sensations géniales ;
- la meth ça te donne envie que ta partenaire se foute à quatre pattes devant toi pour que tu la prennes sauvagement pendant des heures, lui bouffer le cul, lui enfoncer ta bite dans la gorge en la prenant par les cheveux

Enfin tu vois le truc, c'est radicalement différent big_smile

Si tu comprends l'anglais je te conseille cette vidéo (assez émouvante par moment) :

Et celle-ci qui compare MDMA et meth :
Reputation de ce post
 
Les conso ne peuvent pas justifier pas des violences sexuelles !
 
Ca tombe bien personne ne sous entend ça ici! Ocram
 
franchement c'est bien sa les effet du cristal méth sa peu auss faire des hallu

Hors ligne

 

Confined 
Banni
102
Inscrit le 07 Apr 2020
34 messages
Ok je vois merci c'était exactement ce que je voulais savoir !

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2200
Inscrit le 08 Aug 2008
9287 messages
Plus ou moins d'accord avec ce quia était dit.

Toute "pour moi" c'est absolument pas comparable, tant je trouve la meth 1000 fois plus intéressante et le craving largement plus cool que la coke, mais c'est mon avis.

Perso c'est la seule drogue que je consomme encore avec MD (en groupe) et meth en solo ou a deux, après ca doit être bordélique ^^

Y a une sorte d'effet plateau avec la meth, qui arrive a différents dosages en fonction des gens.

Si je prend la ROA que je préfère : fumé.

Pour avoir passé des années y a longtemps englué dans le crack, je pouvais fumer 10g, y a un effet très court et direct fallait refumer et quand y en a plus sans came ca file des craving atroce ou j'ai fait qqes trucs bien comique après coup.

Avec la meth que je fume 300mg, 600mg ou 1,4 g (oé plus jamais je fais ça ^^) et bien une fois l'espece de plateau passé ou le rush dopa devient lisse et ou c'est plus de la gourmandise, et bien j'arrive a arrêté me poser sur le canapé et profiter avec des benzo quand même.

Je profite des hallus visuelles et auditives (parfois ca va très loin) qui sont en parti due au manque de sommeil.

Mais le craving est vraiment largement surmontable, surtout si on le compare au crack ou l'iv de coke.

Dernière chose a prendre en compte la meth va bouffer en 1er le calcium dans l'organisme (faut éviter de démarrer une session a jeun ou avec des carences alimentaires, ca se ressent 3 jours après)

Et aussi qu'en moyenne (du moins pour la fume) faut compter 10h après la dernière prise pour dormir, bon après 3 jours de binge, après la dernière on s'endort avant mais pas dans les 4h/5h qui suivent (en tout cas chez moi et ce même avec des doses de cheval de tranxene et au také de zolpidem)

Bref au final je planifie toujours mes sessions quand j'ai 3 jours grand minimum sans bosser, pour bien récupérer.

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4100
Inscrit le 25 Mar 2018
772 messages
Blogs
Salut,

JohnClare a écrit

Je n'ai pas essayé, mais la somme de ce que j'ai lu donne :

Prenons l'exemple du sexe :
- la MDMA donne envie de faire des câlins, de faire attention à l'autre, de t'attarder longuement sur tout ce qui est divers stimuli physiques tout en douceur car l'empathie est là à fond et le moindre toucher, surtout d'une personne qu'on aime, procure des sensations géniales ;
- la meth ça te donne envie que ta partenaire se foute à quatre pattes devant toi pour que tu la prennes sauvagement pendant des heures, lui bouffer le cul, lui enfoncer ta bite dans la gorge en la prenant par les cheveux

Enfin tu vois le truc, c'est radicalement différent big_smile M

si je peux me permettre, je trouve ton intervention bien déplacée.

Déjà tu ne parles pas d'expérience directe, mais d'infos glanées...et tu as tendance à en faire des vérités générales.
Quant à l'exemple sur le sexe, c'est bien ce que je trouve le plus abusé...Affirmer des généralités de ce genre, sans avoir même pas expérimenté, ça ne me semble pas d'un grand intérêt !

Que ce soit sans ou avec drogue, chacun aime selon ses partenaires ce qu'il veut dans le sexe et des fois ça peut être "sauvage" ou tendre et câlin.
Cela ne dépend pas que des consos, mais surtout, la conso de n'importe quelle drogue ne peut pas justifier :
- des rapports non consentis ;
- de la violence  (même quand on parle de pratiques BSDM, ça n'a rien à voir avec la violence).

De ta description je lis entre les lignes  que la meth ça légitimerait des rapports violents, à la limite de l'incontrôlé.
Je kiffe le cul, sauvage ou non, sous drougues ou pas, mais je ne peux pas tolérer de lire qu'une conso justifie qu'une personne se transforme en bête qui s'impose à sa/son partenaire.

Voilà, désolée pour le coup de gueule, mais je pense que c'est important ne pas laisser passer des affirmations qui desservent fortement la RdR et la stigmatisation des UD.

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
5121
Inscrit le 12 Mar 2015
725 messages
Je sais pas mais en tout cas les stimulants genre MDPV et méthamphétamine me débrident au niveau sexuel d'une manière que je pourrai décrire ou la tendresse est minimisée et la bestialité maximisée. Quand je suis sobre, j'aime le sexe parfois tendre et parfois plus dur, comme tout un chacun j’imagine. Mais si j'ai consommé du MDPV ça pousse clairement a une bestialité bien caractéristique de cette classe de produit. Peut être qu'il l'as mal tourné dans sa façon d'écrire son message, mais ça comporte une bonne part de vérité.

Je kiffe le cul, sauvage ou non, sous drougues ou pas, mais je ne peux pas tolérer de lire qu'une conso justifie qu'une personne se transforme en bête qui s'impose à sa/son partenaire.

C'est pas une justification de quoi que ce soit. C'est une vérité, les stimulants te rendent profondément avide de sexe à la manière d'une bête. C'est pas pour autant que l'on peut pas avoir une sexualité respectueuse. Et y'a quelque chose de kiffant de s'imposer a sa partenaire aussi. Je ne tend pas a être comme ça sobre, mais quand je suis défoncé je m'impose bien plus et ma copine actuelle aime ça. En tout cas a certains moments encadrés et toujours dans le respect de l'autre.

Donc pas besoin a mon avis de monter sur ses grands chevaux. Et je trouve que la prise de stimulant dans un couple consentant change fortement la dynamique mais c'est pas pour autant que c'est moralement répréhensible.

- la meth ça te donne envie que ta partenaire se foute à quatre pattes devant toi pour que tu la prennes sauvagement pendant des heures, lui bouffer le cul, lui enfoncer ta bite dans la gorge en la prenant par les cheveux

Pour moi ça c'est pas une violence sexuelle. Je vois pas ou est le problème entre adulte consentant tant que chacun y trouve du plaisir. Et ça m'énerve le discours de l'idée de la tolérance, du consentement et du respect poussé à l’extrême dans les relations sexuelles. Si ma réflexion n'es pas assez poussée, je suis intéressé et ouvert pour que tu m'explique pourquoi je me trompe.

Et je finis sur le fait qu'il faut savoir reconnaître la bête en soi. Elle est là, et c'est mieux de le reconnaître et de l'accepter pour mieux le canaliser de façon productive et non dommageable pour autrui. Les stimulants en accentuant à outrance cette facette de mon être m'ont permis de le reconnaître et de tenter de l'intégrer. Ça a au final enrichi ma vie sexuelle, même sobre.

Dernière modification par guygeorges (20 juin 2020 à  21:48)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

En ligne

 

JohnClare 
Nouveau Psycho
410
Inscrit le 27 May 2020
57 messages
Oula du calme bien entendu que tout doit toujours être consenti et je n'ai jamais sous-entendu l'inverse, merci de ne pas déformer mes propos, c'est du pur procès d'intention là.

Je disais juste en somme que meth et cath donnent envie de sexe bestial, jamais dit que ça te filait envie de violer quelqu'un, y'a une différence fondamentale là-dedans qui est le consentement.

Dernière modification par JohnClare (21 juin 2020 à  00:12)

Hors ligne

 

Confined 
Banni
102
Inscrit le 07 Apr 2020
34 messages
Je ne pense pas qu'il légitimait un quelconque viol vous extrapolez là, celà dit c'est bien de préciser pour ceux qui lisent

Dernière modification par Confined (21 juin 2020 à  00:15)

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4100
Inscrit le 25 Mar 2018
772 messages
Blogs
Salut,
je suis désolée d'avoir réagi au post d'un coup de tête. Je me suis sentie blessée par les propos que j'ai lus, même si j'ai surement surinterprété.

En fait, je n'ai aucun problème avec les pratiques sexuelles décrites si consenties, ce qui me dérange c'était la justification par un prod, à l'occurrence la meth, affirmée par des vérités rapportées et non vécues...

Normalement sur le forum on parle en JE, j'aurais eu aucun problème si la personne avait dit « moi, la meth ça me fait ça...envie de fourrer.etc etc », mais là c'était dit en général (mais que pour les mecs ?).

Par exemple, moi je ne me trouve pas du tout dans la description du sexe sous MD, je ne suis pas particulièrement tendre et câline sou MD, bien plus en mode "affamée" mais bref pour dire pourquoi déjà les clichés, j'aime pas.

Puis l'autre truc qui me dérange c'est de mettre en avant ce côté "incontrôlable"

Car même si une drogue peut aider à faire ressortir des aspects de nous même qui resteraient "tranquilles" d'habitude, même si ça enlève l'inhibition et nous permet de faire des choses qu'on aurait pas osé sobres...ce n'est pas les drogues en soi qui mènent à ça, sinon revient à ceux qui disent que l'héro mène à voler ses proches ou ce genre de truc...

En tout cas, je m'arrête là, je ne pollue plus le post...sorry, je ne traitait personne de violeur, mais j'espère juste que vous avez compris ce que je voulais dire

drogue-peace

Dernière modification par cependant (21 juin 2020 à  11:10)

Reputation de ce post
 
Moi j'ai compris, et tu as raison

Hors ligne

 

Confined 
Banni
102
Inscrit le 07 Apr 2020
34 messages
C'est rien ne t'en fais pas c'est normal que tu réagisse à fleur de peau si ça a fait écho a un vécu particulier
Mais tu as raison de préciser ça car ça peut induire de mauvais comportements chez certains même si ce n'était pas forcément le cas de celui qui en parlait

Mais personnellement je pense que la drogue ne fait qu'appuyer le trait sur qui tu es, si tu es un violeur en puissance sobre tu seras un violeur drogué, et inversement

Dernière modification par Confined (21 juin 2020 à  16:46)

Hors ligne

 

Xenomorph 
Nouveau membre
Afghanistan
000
Inscrit le 26 Nov 2016
28 messages

cependant a écrit

Salut,

JohnClare a écrit

Je n'ai pas essayé, mais la somme de ce que j'ai lu donne :

Prenons l'exemple du sexe :
- la MDMA donne envie de faire des câlins, de faire attention à l'autre, de t'attarder longuement sur tout ce qui est divers stimuli physiques tout en douceur car l'empathie est là à fond et le moindre toucher, surtout d'une personne qu'on aime, procure des sensations géniales ;
- la meth ça te donne envie que ta partenaire se foute à quatre pattes devant toi pour que tu la prennes sauvagement pendant des heures, lui bouffer le cul, lui enfoncer ta bite dans la gorge en la prenant par les cheveux

Enfin tu vois le truc, c'est radicalement différent big_smile M

si je peux me permettre, je trouve ton intervention bien déplacée.

Déjà tu ne parles pas d'expérience directe, mais d'infos glanées...et tu as tendance à en faire des vérités générales.
Quant à l'exemple sur le sexe, c'est bien ce que je trouve le plus abusé...Affirmer des généralités de ce genre, sans avoir même pas expérimenté, ça ne me semble pas d'un grand intérêt !

Que ce soit sans ou avec drogue, chacun aime selon ses partenaires ce qu'il veut dans le sexe et des fois ça peut être "sauvage" ou tendre et câlin.
Cela ne dépend pas que des consos, mais surtout, la conso de n'importe quelle drogue ne peut pas justifier :
- des rapports non consentis ;
- de la violence  (même quand on parle de pratiques BSDM, ça n'a rien à voir avec la violence).

De ta description je lis entre les lignes  que la meth ça légitimerait des rapports violents, à la limite de l'incontrôlé.
Je kiffe le cul, sauvage ou non, sous drougues ou pas, mais je ne peux pas tolérer de lire qu'une conso justifie qu'une personne se transforme en bête qui s'impose à sa/son partenaire.

Voilà, désolée pour le coup de gueule, mais je pense que c'est important ne pas laisser passer des affirmations qui desservent fortement la RdR et la stigmatisation des UD.

Bizarrement ta réaction disproportionnée n'est pas sans me rappeler un certain groupe de personnes.
J'ai pas dû lire 10.000 fois pour comprendre que cette personne ne parlait absolument pas de rapport non consenti, mais bien de rapport bestial dans un contexte consenti.
A mon avis tu l'avais très bien compris de base et tu t'es offert un coup de gueule gratuit, m'enfin c'est mon point de vue hein , parce que je vois très bien que tu n'es pas une personne qui a du mal à comprendre les choses, pas une personne stupide, du coup je pense que tu as très bien compris dès le début.
Et une femme qui réagirait de manière bestiale non consentie vis-à-vis d'un homme ? Ce serait pour toi ...
-impossible?
-Moins grave?
-Tout aussi grave?
Réagirais-tu de la même manière si il avait exposé ce dernier cas de figure dans le même contexte ?
Et je ne vais pas rentrer dans les détails hein , je sais que tu vas très vite comprendre ou je veux en venir.
T'inquiètes pas t'es pas obligée de répondre à la question, elle est belle et bien rhétorique.
Et non, non je ne te provoque et ne désire pas débattre avec toi , je te donne juste un point de vue.

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4100
Inscrit le 25 Mar 2018
772 messages
Blogs
Salut,

Xenomorph a écrit

[
Bizarrement ta réaction disproportionnée n'est pas sans me rappeler un certain groupe de personnes.
J'ai pas dû lire 10.000 fois pour comprendre que cette personne ne parlait absolument pas de rapport non consenti, mais bien de rapport bestial dans un contexte consenti.
A mon avis tu l'avais très bien compris de base et tu t'es offert un coup de gueule gratuit, m'enfin c'est mon point de vue hein , parce que je vois très bien que tu n'es pas une personne qui a du mal à comprendre les choses, pas une personne stupide, du coup je pense que tu as très bien compris dès le début.
Et une femme qui réagirait de manière bestiale non consentie vis-à-vis d'un homme ? Ce serait pour toi ...
-impossible?
-Moins grave?
-Tout aussi grave?
Réagirais-tu de la même manière si il avait exposé ce dernier cas de figure dans le même contexte ?
Et je ne vais pas rentrer dans les détails hein , je sais que tu vas très vite comprendre ou je veux en venir.
T'inquiètes pas t'es pas obligée de répondre à la question, elle est belle et bien rhétorique.
Et non, non je ne te provoque et ne désire pas débattre avec toi , je te donne juste un point de vue.

Je ne veux pas non plus rentrer dans le débat, mais vu que tu me relance je me prends quand même un droit de réponse wink

je t'invite avant tout à relire ma deuxième réponse, où entre autre je m'excusais d'avoir répondu à chaud.

Je ne sais pas quelle réponse tu t'attendais à ta question rhétorique, bien sûr que ça serait tout autant grave, d'ailleurs dans mon post je ne citais pas spécialement un rapport non consenti d'un mec sur une meuf (même si on ne peut pas éviter de remarquer que ça arrive quand même plus souvent, mais ça ne vaut rien dire...).

Encore une fois ce n'est pas une accusation par rapport à l'auteur du post, mais juste réaffirmer quelque chose qui me semble important pour la non stigmatisation des UDs en général.

Je suis désolée si bien trop de fois j'ai entendu dire « il/elle a été violent, mais il/elle était fonsdé... » comme si c'était finalement la faute à la drogue...Et par rapport à des choses que j'ai vécues et je n'étalerais pas ici, ça me met en rage et me fait réagir au quart de tour.

Et comme j'ai déjà dit, je n'aurais eu rien à redire si l'auteur avait dit "moi la meth me fait ça, l'MD me provoque ça"...alors qu'il avait écrit "quand on prend de la meth ON est comme ça, alors que quand ON prend de l'MD comme ci"...

et excuse-moi si par exemple pour moi c'est n'est pas du tout vrai que l'MD me rend câline etc etc (du coup, je met juste en évidence que l'équation meth=bestialité/incontrollabilité dans le sexe, bien que sûrement vraie pour certains qui l'ont témoignée, n'est pas automatique)....

l'effet des drogues, même si elles agissent sur les mêmes récepteurs sur tout le monde, ne provoquent pas obligatoirement les mêmes comportements ! Car on est tous différents...et on a une marge de manoeuvre. Ce n'est pas la drogue le problème, mais ce qu'on en fait.

J'ai sûrement sur-interpreté en lisant rapports "bestiaux" sans que l'auteur ait spécifié qu'ils étaient consentis...bref, on va pas revenir là-dessous. Si toi tu l'as compris direct, eh bah t'as de la chance.

Le débat est long et HS.

Voilà, je crois déjà m'être expliquée et la sanction des champis jaunes m'attriste plutôt en voyant que l'affirmation d'un principe basilaire (le consentement des relations) porte à des réactions si butées... sad

Bref, ton point de vue sur le jugement "d'un groupe de personnes" (?) auquel j'appartiendrais ne m'apporte vraiment pas d'éléments utiles à la réflexion.Tant pis.

Je m'arrête là, j'espère juste qu'on puisse vivre au mieux nos défonces, c'est tout smile

Dernière modification par cependant (16 juillet 2020 à  20:56)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en lig...
    Il y a 20hCommentaire de AugustusHill (17 réponses)
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    31 juillet 2020Commentaire de jegthegui (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 5jCommentaire de Huile (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Combien ce revend une boîte de Skenan Lo 60 et 100mg
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Kétamine en poudre qui traine depuis + d'1an
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Besoin de conseil pour les flushs
    Il y a moins d'1mnCommentaire de champchamp1 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (7 réponses)
     Forum 
    4-HO-MET - Metocine intraveineuse
    Il y a 7mn
    2
    Commentaire de Sufenta dans [RC Psychédéliques...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Interaction CBD et Benzodiazépines
    Il y a 11mnCommentaire de Mauddamier dans [Médicaments psychotro...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Expériences - 3-MMC la grosse discussion
    Il y a 23mn
    28
    Commentaire de Lolla dans [Cathinones et RC stim...]
    (362 réponses)
     Forum 
    Diazépam - Besoin d'aide pour savoir la dose
    Il y a 43mnCommentaire de Biscuit dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Bad trip - Depression sévère, photophobie et fatigue chronique
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Hopeinfuture dans [LSD 25...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Sniffer - Sevrage Heroine en douceur
    Il y a 2hCommentaire de Biscuit dans [Heroïne...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Extraction mimosa - question sur le choix du naphta
    Il y a 2hCommentaire de Kratomman dans [DMT, changa et ayahua...]
    (3 réponses)
     Blog 
    Heureuse sans drogues ?
    Il y a 12h
    3
    Commentaire de Lolla dans le blog de Lolla
    (12 commentaires)
     Blog 
    Citations , bouton citer
    Il y a 1jCommentaire de JellyFish's Dream dans le blog de arlonne
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse
    Dernier quizzZ à 11:04
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Weedstiti, WeedDeProvence, Le-Laxa, AugustusHill nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     TR - DidesmethylNeramexane
    par Terson, le 12 Aug 2020
    Bonjour tout le monde, Bon j'offre a Psychoactif le premier TR EVER sur cette substance. Après quelques tests plus ou moins fructueux, j'ai ingéré 250 mg hier a 8 h 00 du matin, voila mon TR : T + 30 min : Ça monte. T + 1 h : Sensation bizarre d'engourdissement du corps, les perceptions tact...[Lire la suite]
     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par Chest_Shire, le 11 Aug 2020
    Hellooooow les gens :3 Alors pour moi le deep ça a été une révolution ! Et pas que pour la drogue mais bien pour tout ce que ça impliquait à l'époque (genre y a 5/8 ans quand je faisais mon nolifes dessus ^^). Concernant les prods c'est fou comme je vais répéter ce qui a été dis au dess...[Lire la suite]
     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par psychodi, le 28 Jul 2020
    je copie-colle le texte j'avais pas vu qu'il n'est pas accessible à tout le monde, désolé : 28 | Le Courrier des Addictions • Vol. XXII – n° 2 - avril-mai-juin 2020 FOCUS La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l’inhalation de produits psychoactif...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Joli TR bravo suf dans [forum] Metocine intraveineuse
    (Il y a 13mn)
    Un peu d'amabilité te rendrait moins irritant. dans [forum] elle postait sa défonse en story
    (Il y a 3h)
    Jsais pas si ce sont les meilleurs conseils, mais j'ai envie de les appliquer >J dans [forum] Depression sévère, photophobie et fatigue chronique
    (Il y a 3h)
    Les fantasmes de certains sont très drôles. Les sources, viiiite :) dans [forum] elle postait sa défonse en story
    (Il y a 10h)
    Un trip sans accro, que du positif. Abraca. dans [forum] Metocine intraveineuse
    (Il y a 16h)

    Pied de page des forums