Envie de vider mon sac, est ce le bon endroit? / PsychoACTIF

Envie de vider mon sac, est ce le bon endroit?

Publié par ,
4142 vues, 42 réponses
Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Salut,

J'ai envie de vider mon sac concernant ma conso d'alcool, littéralement juste dire ce que j'ai jamais osé avouer à personne (même à un psy), je pense que ca peut me faire du bien. J'utilise aussi d'autres produits, mais l'alcool est mon principal problème, ca me gâche littéralement ma vie. Je sais que personne ici ne me jugera parce que vous êtes une commu ouverte d'esprit et que certains d'entre vous sont passés par là. J'aimerais juste vider mon sac et être sûr d'etre au bon endroit? Je veux pas faire mon mec relou

Merci

Hors ligne

 

IAmNihilo 
Nouveau membre
000
Inscrit le 24 Dec 2018
4 messages
Bah vas-y moi je veux bien te lire !wink

Explorer les frontières de l'esprit.

Hors ligne

 

Sociophrenic 
A la conquête du trip parfait
France
800
Inscrit le 22 Oct 2017
83 messages
Blogs
Hey !

Tu ne passeras en aucun cas pour un mec relou, en temps que plateforme anonyme remplie en (quasi) totalité de gens ouverts d'esprit, qui a pour vocation d'apporter une aide mutuelle entre usagers, je pense que tu es au bon endroit en effet, si tu en ressens le besoin, pour livrer ce que tu as sur le coeur.
Je ne comprends que trop bien ce sentiment que tu peux ressentir, et une oreille neutre peut parfois s'avérer être un exutoire des plus bénéfiques !

Et pour rejoindre Nihilo, je serai moi aussi vraiment ravi de te lire ! big_smile

Edit : je m'abonne à toi pour être à l'affût d'un potentiel "vidage de sac" à venir wink

Dernière modification par Sociophrenic (12 août 2020 à  01:25)


Nietzsche parlait du Cercle Vicieux, Hofmann m'a montré La Boucle

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Ca fait 10 minutes que j'écris et efface des phrases pour essayer de commencer, je vais juste vider mon sac comme je disais, je sais que vous êtes assez ouverts pour comprendre smile

Ma 1ere vraie conso d'alcool a eu lieu vers 17-18 ans, ma 1ere vraie cuite  à la soirée de célébration de bac, j'ai vomi, pass out, et rebu et...c'était génial, j'ai formé des amitiés à long terme à cette soirée , un cercle d'amis que je revois encore régulièrement, c'est con à dire mais c'est a cette soirée qu'on est vraiment devenu potes.

Plus tard, on se refait des soirées, on découvre le cannabis, c'est fantastique, on se tape des fous rires et des délires mémorables dont on se souvient  encore 10 ans après. Les soirées sont agrémentées d'alcool, bien sûr, les deux Maries, Mary-Jane et Marie Brizard (la fameuse Manzana) devient une sorte de slogan de nos soirées et nous accompagnent à chaque fois. Pour l'instant tout va bien, on vit nos meilleurs soirées de 18-20 ans et forme un groupe de potes  qui restera fort jusqu’à maintenant ( je vous passe les multiples conneries et délires mémorables qui tissent des vrais liens d'amitiés).

Un soir, après une grosse soirée, il reste des bouteilles, le pote chez qui se passe la soirée veut pas de restes, je reprends donc la bouteille de vodka que j'avais acheté, il en reste la moitié. Je la mets dans un tiroir, en soi mes parents sont cools, et savent que je vais consommer de l'acool avec mes potes a mon âge, donc pas de soucis.

A l'époque je découvrais internet et les jeux vidéos, World of Warcraft pour les connaisseurs, le pied intégral mais super addictif (à mon âge...), je jouais tous les soirs où j'étais pas avec mes potes (aucune copine évidemment), au dépend de mes résultats scolaires bien sûr, un cursus de fac random parce que j'avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard, je déteste cette expression mais vous voyez ce que je veux dire...

Un soir je suis retombé sur cette bouteille de vodka que j'avais, y'avait eu d'autres soirées entre temps, mes potes avaient bien sûr oublié que j'avais acheté et ramené le reste de cette bouteille de vodka, bref elle existait pas officiellement.

Je me suis dit pourquoi pas, y'a pas de mal a boire 2 gorgées, littéralement juste 2, et ca a transformé ma soirée. Tout était bien plus fun, ma soirée au lieu d'être banale était devenue bonne. Le lendemain, bien sûr tu y repenses, pourquoi passer une soirée banale quand tu peux passer une bonne soirée en un simple geste...

A l'époque, quand la bouteille fut terminée je n’envisageais même pas d'en racheter pour ma conso personnelle, j'étais pas un drogué merde, je fumais même pas de cigarettes, faut vraiment être con pour fumer ca...
J'ai continué le même cursus de merde jusqu'à arrêter et partir pour des études qui me plaisaient vraiment, mais cette fois en solo, loin de chez mes parents...

Je vous raconterai la suite demain, mais qques années plus tard je fumais des mégots de clopes récupérés dans la rue en bang,  et me mettais des mines à coup de 10x 8.6 par soirée... Bref, pas glorieux

Salut
Reputation de ce post
 
Si on lit jusqu'au bout, il revient sur ça...lire avant de juger stp
 
Rouge non mérité, témoignage poignant !! Yopski
 
Rouge non mérité, on veut la suite! -Number613
 
Pourquoi ce rouge ? moi j'ai envie de lire la site, Lola
 
La suite la suite !

Hors ligne

 

Hell-P 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Aug 2020
1 message
Salut,
Je ne sais pas si c'est exactement le bon endroit pour parler de ça mais entre nous, si cela dérange quelqu'un alors il passera à un autre post. C'est ça qui est pratique avec mes forums smile
Ensuite je ne sais pas ce qui c'est passé entre cette soirée et la suite dont tu parle mais je pense que l'évolution a été progressive et de plus en plus dure pour toi hmm
Mais en tout cas je connais exactement ce que tu vis même si pour ma part c'est vraiment la weed (ou plutôt le shit) qui a été la première grosse addiction de ma vie.
Je pense que je suis plus jeunes que toi honnêtement (je suis à peine majeur) mais je me reconnais tout de même dans ce que tu dis et tu peux être sur que demain je lirais la suite de ton post (ou thread ? Je ne sais pas comment je dois dire)

Bonne soirée à toi

Dernière modification par Hell-P (12 août 2020 à  05:04)

Hors ligne

 

Psyborg 
Dxmator Adhérent PsychoActif
France
200
Inscrit le 22 Jul 2015
286 messages
Blogs
Poignant témoignage,
J'ai été moi-même alcoolique pendant 3 ans et c'est vraiment pas de la tarte...
10x8.6 par soir c'est énorme!
Force à toi, ce n'est pas évident de vider son sac comme tu viens de le faire. super
Je suis de tout coeur avec toi.
J'attends la suite!

J'ai préféré fermer le bouquin plutôt que de tourner la page

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2800
Inscrit le 06 Jan 2019
343 messages
Je n'aurais qu'une chose à dire :
On n'est pas tous égaux face à la maladie qu'on pourrait détourner en : On n'est pas tous égaux face aux addictions ...
J'ai moi même un comportement addictif, jeux vidéos dont je ne pouvais plus me décrocher, fumer 15 petards par jour alors que seuls les 4-5 premiers te font qqchose, 30 ans de tabagisme, etc etc ...
D'après mon expérience de vie, je dirais que plus on vieilli, plus on prends de la sagesse/expérience, et plus c'est facile de se mettre des limites.
La méditation m'a aussi beaucoup aider à relativiser et à mettre de l'ordre dans ma vie, c'est un "accélérateur de sagesse" selon moi ...
Quel age as-tu maintenant ? ça fait combien de temps que tu bois tous les soirs ?

T'inquiètes pas, tu n'es pas le seul et surtout il y a des solutions si tu as envie de reprendre les choses en main wink

Courage l'ami wink

Dernière modification par Yopski (12 août 2020 à  17:05)


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Salut, merci pour vos messages, je savais que j'aurais des oreilles bienveillantes ici smile

Pour continuer mon histoire, je pars dans une autre ville de France, en solo, pour des études qui me plaisent vraiment. Sans potes, sans parents (ils en "profitent" pour divorcer, ils ne s'aimaient plus et ont attendu que leur dernier enfant se casse du nid, big respect à eux pour ca et aucune rancune).

Je me souviens, le 1er soir à vivre en solo je me suis acheté 2 bières fortes x0.5L, j'étais anxieux de faire ma rentrée en fac le lendemain, et soyons honnêtes je kiffais pouvoir me mettre bien sans risque que mes parents le découvre, ca aurait été la honte ultime. A l'époque 1L de bière forte me mettait plus que bien.

Bref je commence mon cursus scolaire, ca se passe bien, je repère tout de suite les "stoners", les étudiants lambda qui veulent juste faire leurs études sans utiliser de drogues (putain chatteux les gens qui arrivent à être heureux sans drogues), et les bourges gros buveurs étudiants, qui se mettent des mines monumentales et en sont fiers, mais si tu leur parles de drogues te considèrent comme un moins que rien...

A l'époque j'avais vraiment pas une thune, et c'est surement ce qui m'a "sauvé", je pouvais pas sortir avec les autres, claquer 5e pour une pinte ou même acheter de la weed, c'était impensable. Mon père me payait l'école et c'était littéralement tout (déja un truc de ouf je le remercie aujourd’hui). Je taffais les week ends à charger et décharger des camions (préparateur de commandes au smic), dès que j'avais pas cours, quitte à sécher des cours pour avoir le vendredi aprem libre, je taffais les samedi et commencais à 6h tous les dimanches donc littéralement impossible de sortir...
Pour donner une idée, mon budget bouffe pendant un moment c'était littéralement 10-12 euros par semaine, des pizzas surgelés x3 à genre 2 euros, de la salade et des yaourts natures. Pour pas se mentir, j'ai pas mal volé dans les magasins à cette époque là, du fromage, de la viande notamment, et bien sûr des teilles d'alcool (c'était au début des caisses automatiques, sans vigiles, sans surveillance, belle connerie de leur part dont j'ai abusé sans jamais me faire choper, bref).

Pour le coup à l'époque je buvais très occasionnel,je pouvais pas me permettre de sortir évidemment vu mon budget, les qques fois où je volais une bouteille, 5 shots me suffisaient pour passer une super soirée, et j'ai passé des soirées de ouf à jouer à WoW, me suit fait des vrais potes et des souvenirs pour la vie. La weed, j'avais complètement stoppé, même pas par manque de thune mais parce que un trip aux champis un peu trop fort m'avait franchement calmé et que chaque fois que je fumais ca me remettait dedans, bref j'en avais plus, et plus envie, pas de soucis.

Je continuerais demain si ca vous dérange, pas, c'est que le début comme vous vous en doutez...

A+

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
5531
Inscrit le 12 Mar 2015
805 messages

Je continuerais demain si ca vous dérange, pas, c'est que le début comme vous vous en doutez...

De 1 ça nous dérange pas, et de 2 ça peut te faire du bien de lâcher tout ça, d'articuler tout ça en mots. C'est une très bonne chose ! J'attends moi aussi la suite smile


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

En ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
5002
Inscrit le 05 Jun 2012
1207 messages
On dirais mois qd j'allais acheter mes 4 packs de 4 8,6 à 8h30, et y retournais le soir, même plus l'impression d'être déchiré

La tolerance

Par contre qu'es ce que j'allais pisser, un vrai tuyau d'arrosage..

Hors ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
5002
Inscrit le 05 Jun 2012
1207 messages
L'alcool c'est le truc le plus vicieux. Faut être fort et avoir de putain de motiv (tant qu'elle ne St pas médicale)

Une torture ce truc
T'es niquel 6, 8, 10 mois

Et en 15 jours tu te reclasse la gueule puissance 10

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
5531
Inscrit le 12 Mar 2015
805 messages

marvin rouge a écrit

L'alcool c'est le truc le plus vicieux. Faut être fort et avoir de putain de motiv (tant qu'elle ne St pas médicale)

Une torture ce truc
T'es niquel 6, 8, 10 mois

Et en 15 jours tu te reclasse la gueule puissance 10

Avec ce que tu décris, j'ai l'impression que ça ressemble beaucoup au GBL. J'ai consommé a 3/4x par jours (avec des petites variations biensur mais rythme soutenu) pendant 2 années au moins. Et a un moment, passé en H24 et j'ai ramassé doucement mes dents (1er sevrage).

8 ans plutard, 3 mois d'abus avec plusieurs périodes de H24 plutôt courtes (ne dépassant pas les 8 jours). Et j'ai RAMASSE mes dents comme jamais. Et j’imagine que si me viens l'idée de remettre une pièce dans la machine, ça sera la punition encore pire.


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

En ligne

 

Kratomman 
Psycho sénior
Belgique
200
Inscrit le 13 Dec 2018
506 messages

marvin rouge a écrit

L'alcool c'est le truc le plus vicieux. Faut être fort et avoir de putain de motiv (tant qu'elle ne St pas médicale)

Une torture ce truc
T'es niquel 6, 8, 10 mois

Et en 15 jours tu te reclasse la gueule puissance 10

Je suis aussi alcoolique et pour avoir testé pas mal de produits (champs, beu, rc, taz, médicament,...) c'est le seul produit qui m'a rendu dépendant.

Je n'ai pas arrêté ma consommation mais juste baisser en fait (en moyenne 4 verres de bières/vin par jour)


Curieux avant tout ;-)

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Bonsoir,

Merci de vos messages de soutien, et de partager vos galères similaires...
Je suis totalement d'accord sur le côté vicieux de l'alcool, et comme je l'ai dit au début, c'est vraiment la seule drogue qui m'a causé le plus de problèmes. J'ai été aussi je pense addict au cannabis (j'y viendrai plus tard) et au tabac (à coups de douilles dégueulasses pour ce mini flash d'une dizaine de secondes...).

Je vais continuer mon histoire, j'en suis donc à 20 ans, étudiant qui aime ses études, sans le sou, qui commence à piquer des bouteilles au supermarché et qui passe des super soirées sur internet et à jouer en ligne bourré.

Les études se passent bien, je suis intéressé donc forcément "ca va tout seul", pas besoin de taffer trop et je valide mes semestres. Les weeks ends je dois taffer et suis complètement crevé en rentrant, j'ai vite fait qques potes de fac pendant les cours mais on ne se voit jamais en dehors, bref pas vraiment de vie sociale, ni copine, j'avoue que je ne faisais aucun effort non plus pour ca...Je sais que le soir je vais passer une bonne soirée à boire qques verres et jouer avec mes potes en ligne, donc pourquoi chercher la difficulté?

A l'époque, je n'étais pas non plus complètement inconscient, je sais que l'acool est addictif et que ca a ruiné la vie de beaucoup de gens. Je me mets donc des limites style pas boire avant 20 heures, pas plus de 5 shots, etc. Après les cours je m'occupe donc en faisant autre chose (jouer à WoW c'est bien mais sobre c'est quand même moins marrant...) et y'a plein d'autres trucs à faire merde.

Je vais à la bibliothèque, je lis des bouquins et des BD, je fais du vélo, me balade en écoutant de la musique, et je trouve un spot magnifique autour d'un lac pour courir. Au début je cours 2-3 kms, puis 5 puis 7, puis 10, assez vite ca devient mon habitude après les cours d'aller courir mes 10 kms. C'est un vrai plaisir, je me mets de la psy-trance à fond dans les oreilles et je trace...c'est tout, en finissant toujours par un sprint bien sale pour être bien exténué et ressentir ce fameux rush d'adrénaline, puis après ce "runner-high" qui pose tellement bien. C'est sain, y'a aucun mal à ca évidemment. En parallèle tous les jours je fais un peu de muscu chez moi, et entre ca et la course quotidienne, en quelques mois je suis dans la meilleure forme physique de ma vie.

Je continue à ce rythme là quelques temps, un jour je découvre le plaisir de la pause café-clope au taff par un collègue, c'est que 1 ou 2 au boulot ca va, et c'est vraiment un taff de merde, super physique et stressant (faut assurer a chaque fois sinon les mecs te rappellent pas la semaine d'après...), j'y ai bien droit merde.

Un jour je m'achète mon 1er paquet, je vais pas en taxer à mon collègue à chaque fois quand même (même si il me les donnent avec plaisir pour que je discute avec lui dehors). Un soir, après mes 5 verres quotidiens de bouteille volée, l'acool aidant évidemment, je craque et m'en allume une, et quel pied, je pense que tous les fumeurs admettront que le tabac est encore meilleur avec l'alcool. Inconsciemment je savais déja que dorénavant je m'en autoriserai une par soir.

A ce moment là je n'avais jamais ressenti de gueule de bois, j'étais toujours frais le matin pour aller en cours ou bosser, l'âge j'imagine, et puis mes cuites étaient "raisonnables".

Un beau jour, je vais au supermarché où je faisais mes courses et piquais mes bouteilles via les caisses automatiques, et là pour la première fois je vois un vigile, et des caméras au dessus des caisses (tu m'étonnes, je devais pas être le seul à en abuser^^). Merde alors, tout de suite j'ai su que j'allais plus pouvoir me faire mes petits extras style fromage, viande, poisson et...alcool.

J'envisage d'autres possibilités de vol (avant y'avait littéralement personne qui vérifiait tes sacs quand tu passais à la caisse, donc tu pouvais laisser les choses les plus chers au fond, et en les camouflant comme il faut, ca passait). Très vite j'oublie l'idée, j'avais déja eu plus que chaud à plusieurs reprises à faire ca, et je savais pertinemment que c'était en partie à cause de gens comme moi qu'ils avaient engagé un vigile et installé des caméras... J'allais donc devoir acheter mon propre alcool avec mon budget déja plus que serré, ou me résigner à arrêter de boire et me contenter de soirées banales et ennuyeuses (gloups).
Je vous laisse deviner ce que j'ai choisi. En ressortant j'avais 2 bouteilles de Villageoise bien sale.


La suite demain.
Ca me fait du bien d'écrire, de faire le bilan de comment j'en suis arrivé où j'en suis smile

PS: je n'encourage en aucun cas le vol à la tire, ni en suis fier, je raconte juste la réalité de mes actes à mon époque de dèche complète. Et il s'agissait d'une grande enseigne de supermarché, pas d'un petit épicier de quartier...
Reputation de ce post
 
Tu écris vraiment bien!
 
Très intéressant, hâte de lire la suite !

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2800
Inscrit le 06 Jan 2019
343 messages
ça fait toujours du bien d'écrire pour mieux analyser et faire ressortir ce qui ne va pas. ça va aussi te permettre de clarifier les choses pour trouver une solution.

Et en plus, tu écris super bien, c'est très agréable à lire !!!

Et t'inquiètes pas trop pour le vol, on se fait voler tous les jours par les banquiers, les assureurs, le cac40, etc .... ( les riches quoi tongue )
Voler le sac d'une mamy, c'est super mal, c'est clair, mais voler les riches n'est qu'un juste retour des choses, c'est Robin sherwood qui me l'a dit big_smile

Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Hello, continuons donc la dégringolade.

Je me résouds donc à devoir acheter mon alcool avec mon maigre budget d'étudiant, le choix se porte naturellement sur l'option la moins chère, du vin de table qui tâche comme on dit, en bouteille de plastique de 1.5L à environ 2 euros.

Au début j'ai vraiment honte et redoute le regard des gens, vous savez ce moment où tu traînes au rayon d'alcool en faisant semblant d'hésiter, et hop chope tes bouteilles en plastique ou tes bières fortes low-cost dès que personne est à coté...

Je vous passe les regards des caissières qui voient un jeune en bonne forme et propre sur lui qui achète ce genre ce bouteilles, c'est clairement pas pour faire la fête avec ses potes. Elle sait...et je sais qu'elle sait, mais elle ne peut rien dire évidemment, c'est son taff. Mais ca se ressent dans un regard un peu insistant, un soupir,  où dans l'intonation de la voix. Selon les caissières ça oscille entre le dédain, la déception, voire le choc pour celles qui ont mon âge...et parfois elles s'en foutent complètement évidemment, des alcooliques elles en voient passer tous les jours et elles ont leurs propres problèmes après tout.

C'est toujours une angoisse pour moi d'affronter ce jugement, d'autant qu'à chaque fois je risque de tomber sur quelqu'un de ma promo...je vérifie toujours avant de passer en caisse qu'il n'y ait personne autour que je connaisse. J'ai donc la brillante idée d'acheter en gros, pour ne pas avoir à y retourner tous les jours ou tous les 2 jours ( à l'époque je buvais genre 1-1.25L de vin par soir). J'achète donc les bouteilles de 1.5L par 4 ou 5, sur le coup je passe vraiment pour un clochard mais au moins j'y vais moins souvent.

Certains d'entre vous ont sûrement déja vu le truc venir...La classique, après avoir picolé un peu, ca désinhibe,  ca rend déraisonnable, et tu te dis pourquoi pas un peu plus, après tout t'es pas à un verre près , et ainsi de suite. Et pour le coup j'avais de quoi faire avec mes 5 bouteilles...après quelques semaines j'étais à 2.5-3L par soir.
Ca semble énorme (et ca l'était), mais j'ai toujours eu l'estomac solide, toujours pas de gueule de bois, je mangue frugal mais sainement, et je continue mon sport après les cours. En soi je n'ai pas de raison d'arrêter, et je passe véritablement des super soirées (RIP mes voisins en fin de soirée avec la musique à fond).

Est-ce vraiment utile de le préciser, mais ma promesse de m'en tenir à une clope par jour n'a pas tenu longtemps, maintenant j'en suis à 3-4 clopes roulées par soir (moins chères et plus fortes).
Ma "limite" pour commencer à boire s'est également réduite, je prends mon premier verre à 19h maintenant (une fois que la journée et le sport est fini, on se fait vite chier sobre hein...), je retarde le dîner évidemment pour que ça monte plus vite.

Il y a un moment qui m'a marqué, même sur le coup. Un soir, je finis une bouteille où il devait rester les deux tiers, j'ouvre mon placard pour en prendre une autre et là surprise...y'en a plus, je pensais en avoir d'avance mais je devais avoir mal calculé mon coup, quel con.
Je regarde l'heure, il est 20h45 et le magasin ferme à 21h. Sur le coup je me dis bon ben tant pis, je boirais pas plus ce soir c'est pas un drame. Et puis y'a une ptite voix dans ma tête qui me fait dire que ca ferait quand même plaisir de me mettre bien ce soir...oh et puis faut que je me décide rapidement parce que le magasin va fermer là...

Bam je sors de chez moi ! Je peux pas conduire, j'ai déja trop bu (ça par contre je n'ai jamais conduit ivre et ne le ferais jamais), je me mets à courir comme un dératé, le magasin est à genre 500 mètres. J'arrive à 20h55, et là merde ,la porte d'entrée est évidemment fermée à cette heure là...mais pas celle de sortie! je vois un client qui sort et je m'engouffre avant qu'elle se referme. Je passe à l'envers à une caisse fermée, arrive à choper mes bouteilles et rentre chez moi, satisfait...

Je crois que cet épisode est le premier vrai moment où j'ai réalisé que je commençais à avoir un problème. Evidemment avant ça, je savais que ce n'étais pas sain ce que je faisais, mais encore quelques mois auparavant jamais je ne me serais imaginé en arriver à faire quelque chose comme ça, et je me choquais moi même...

La suite plus tard smile

Dernière modification par Pakpakpako (16 août 2020 à  01:06)

Hors ligne

 

Ruby 
Pionnier du shit
France
001
Inscrit le 07 Aug 2019
13 messages
Fume des joints mec... ça date cette histoire de champis, achète toi une vraie beuh, roule toi un bon joint, mets 0,2 - 0,3g, c'est mieux pour toi, ton corps mais pas pour ton portefeuille je te l'accorde, mais si tu achètes de la weed à 10€ le gramme, tu peux faire 5 joints, habitue ton corps à 1 joint par jour, et ne dépasse pas ce seuil aussi longtemps que tu peux ! Tu verras que ça suffit, pour passer une bonne soirée et bien dormir. Fais gaffe le cannabis c'est aussi vicieux que l'alcool et le tabac, mais tant que ça ne te ruine pas toi et ta vie professionnelle ou étudiante, profite drogue-peace
(PS: Ensuite tu augmentes petit à petit la dose dans tes joints selon ta tolérance smile )
Reputation de ce post
 
A la limite du cbd pourquoi pas mais inciter a la conso je valide pas perso

Hors ligne

 

Haupayy 
: ) :
Jolly Roger
2520
Inscrit le 21 Dec 2018
1334 messages
Blogs

Ruby a écrit

Fume des joints mec... ça date cette histoire de champis, achète toi une vraie beuh, roule toi un bon joint, mets 0,2 - 0,3g, c'est mieux pour toi, ton corps mais pas pour ton portefeuille je te l'accorde, mais si tu achètes de la weed à 10€ le gramme, tu peux faire 5 joints, habitue ton corps à 1 joint par jour, et ne dépasse pas ce seuil aussi longtemps que tu peux ! Tu verras que ça suffit, pour passer une bonne soirée et bien dormir. Fais gaffe le cannabis c'est aussi vicieux que l'alcool et le tabac, mais tant que ça ne te ruine pas toi et ta vie professionnelle ou étudiante, profite drogue-peace
(PS: Ensuite tu augmentes petit à petit la dose dans tes joints selon ta tolérance smile )

mec tu veux le lancer dans une conso a laquelle il na peut etre pas envie, tu lui dis quel dose mettre, et tu lui dis d'augmenter sa conso p'tit à petit? et tu lui dis quand meme de faire gaffe pcq cest vicieux, mais ta un probleme


O'fonducrew

Hors ligne

 

Pio 
Nouveau membre
500
Inscrit le 05 Nov 2019
36 messages
Je comprends pas trop les champis rouges et jaunes hormis le fait qu'à aucun moment pakpakpako n'a demandé d'autre aide qu'une écoute.

"Remplacer une drogue par une autre ? Je crois que t'as pas compris le problème !"
Ça m'a bien fait rire. Comme si le sevrage par substitution n'existait pas.

Certe Ruby n'a pas spécialement bien exprimé la chose, mais il est reconnu que le CBD aide à réduire sa consommation d'alcool. Si pakpakpako avait demandé des solutions, j'aurais surement aussi donné le même "conseil". De son histoire, c'est son ennui qui s'est transformé en dépendance à l'alcool. C'est donc pas totalement absurde de conseiller une substitution de l'alcool par une consommation raisonnée de cannabis avec RDR (amusement + réduction de conso d'alcool + tolérance différente). Par contre, pas de cumul.
Mais ça, je l'aurais dis si il avait demandé conseil, là il veut juste vider son sac, et c'est extrêmement intéressant et très bien écrit

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
1100
Inscrit le 25 Jul 2014
577 messages
Blogs

Pio a écrit

Certe Ruby n'a pas spécialement bien exprimé la chose, mais il est reconnu que le CBD aide à réduire sa consommation d'alcool

Peut-être que dans cette indication, le Bacloféne est supérieur au CBD ? yikes


Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Yo,

Je précise que ce que je raconte date d'il y a 7-8 ans! C'était le début de mon addiction à l'alcool, aujourd'hui ça va beaucoup mieux, mais même aujourd'hui ca m'arrive de retomber dedans et de me prendre des cuites en solo (bien moins fortes qu'avant parce maintenant il me faut bien 2 jours pour récupérer...).

Et ca ne m'empêche malheureusement pas de le refaire 2-3 fois par mois, et ca me traîne en permanence dans la tête, d'où l'impression que ca me gâche littéralement la vie, et d'où mon envie de raconter comment tout a commencé, ca m'aide à faire le bilan et comprendre le pourquoi.

Concernant le cannabis, à l'époque que j'ai raconté jusque là, effectivement je n'en prenais plus parce que ca me déclenchait des légers "flashbacks" d'un trip aux champis trop intense. Mais ne t'inquiètes pas, après j'ai ré-appris à l'apprécier et effectivement je le conseillerais clairement pour substituer une addiction à une autre drogue. Remplacer une drogue par une autre n'est clairement pas une solution à long terme, mais il faut reconnaître que le cannabis est moins nocif que l'alcool par exemple.

A noter que le cannabis effectivement peut aussi être très addictif (comme tout au final, c'est la dose et l'usage qui fait l'addiction), et je l'ai d'ailleurs été pendant un moment par la suite, à manger des grosses doses d'edibles tous les jours pour m'éclater la tête, et à gratter le grinder en période de dèche. Décidément, j'ai vraiment une personnalité addictive...
Je raconterai ma grosse période cannabis plus tard, avec la suite de mes problèmes d'alcool (c'est forcément lié toutes façons, puisque tout ça c'est pour échapper à mes problèmes, mon ennui et opter pour la solution de facilité).

Peace

Dernière modification par Pakpakpako (19 août 2020 à  00:48)

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Salut, j'espère que vous allez bien.

Continuons donc la descente,

A ce point je tise tous les soirs en low budget, on apprend vite à ne plus en avoir rien à battre du regard de la caissière, juge-moi tant que tu veux, je vais passer une bête de soirée toutes facons...

Je valide mes 2 premières années de licence, dans un domaine qui m’intéresse (désolé je veux pas en dire plus), donc pas de soucis, je taff le minimum et m'en tire avec 12-13 de moyenne.

En 3ème année, on a la possibilité de faire 6 mois dans une école partenaire aux Pays-Bas, genre Erasmus pour faire simple. Je m'en sors bien en anglais, bien plus que les autres (la France a vraiment un soucis d'apprentissage d'autres langues, notamment d'anglais, par rapport à d'autres pays), moi je suis à l'aise, j'ai jamais taffé pour un exam d'anglais et toujours eu 15+/20, merci internet et les jeux vidéos.

J'ai bien envie de voyager, bref je bouge aux Pays-Bas, je me retrouve dans un campus international.
Au début, j'ai du mal à trouver ma place, je m'entends bien avec tout le monde mais je n'ai pas vraiment d'affinités, bref je fais semblant...

Naturellement si je puis dire, je traine avec les francais, de mon école ou d'autres, ils se mettent des mines monumentales (soirées étudiantes quoi), je suis le rythme sans jamais me mettre mal (alors que seul ca m'est arrivé plein de fois de mettre minable, bref je fais semblant). A ce moment là, je fume des clopes sans compter, désolé j'y peux rien, c'est juste agréable de fumer des clopes en soirées, niveau social etc, vous voyez ce que je veux dire.

Après 2-3 semaines j'en ai marre, je commence à plus trop trainer avec les autres francais, désolé mec/meuf on a juste pas la même vision du monde ni les mêmes centres d’intérêts... Je passe de temps en temps pour rester social disons (la majorité des francais restaient uniquement entre eux, je vois pas l'interêt).
Très vite les vieilles habitudes reviennent, je me prends une bouteille ou deux de ce qu'il y a de moins cher niveau ratio défonce/prix, et je passe mes soirées solo dans ma piaule à jouer aux jeux vidéos. Mes colocs savent que je suis pas du genre extraverti, certes je sors moins, mais me laissent tranquille.

Un soir, mes deux colocs meufs de Lettonie (on partageait une maison à 5) font un after, et je sors de ma piaule pour socialiser, elles étaient vraiment cools donc why not, c'est toujours sympa..
Je fais la connaissance d'un autre mec de Lettonie  et on accroche direct, on parle musique et notamment d'un DJ  vraiment peu connu à l'époque (Pretty Lights pour ceux qui connaissent), il en revient pas que j'ai ses sons sur mon mp3, on passe la soirée à l'écouter à fond, à boire des bières et à fumer des spliffs (j'avais réappris à apprécier le cannabis un peu avant, et aux Pays-Bas forcément dans les soirées étudiantes y'en a).

Dès le lendemain on passait nos soirées ensemble, il m'a présenté à un autre Letton dans la même "vibe", avec qui je suis devenu très pote aussi. On passait nos soirées à 3 à fumer de la bonne herbe du coffee de la ville d'à coté, à discuter, délirer, mater des films, écouter de la musique, on partageait vraiment les mêmes goûts musicaux dans le sens où on était ouverts à littéralement tout, electro, hip-hop, jazz, classique, littéralement tout, et stone c"était le pied. Quand un de nous découvrait une chanson, où un style de musique différent et qu'on le partageait, on savait qu'on allait tous l'apprécier, on s'enfumait la gueule et on planait...D'autres personnes joignaient le cercle parfois, ma première copine notamment, c'était vraiment le pied.

A ce moment là, je buvais 3-4 bières "seulement" par soirée. Ca se passait toujours chez moi parce que mes colocs Lettonnes étaient vraiment cools, ils buvaient qques bières aussi mais j'étais toujours celui qui en prenait  une de plus, où qui finissait la sienne le plus vite. Mais en tous cas, je ne me mettais plus de cuite, j'avais enfin trouvé des vrais amis, qui partageaient la même vision du monde et de cette société qui est toxique. Et j'étais vraiment en période "lune de miel" avec le cannabis, cette drogue si extraordinaire, qui permet de littéralement t'élever ou de te poser...et qui nous rapprochait tous.

En dehors des cours, je continuais le sport, moins je dois dire mais j'étais en bonne forme, et un taff étudiant au black payé 6.50 de l'heure où j'allais dès que je pouvais quitte a sécher les cours parce que j'étais toujours fauché... Mais globalement j'étais heureux, j'avais confiance en moi, et j'ai vécu parmi les meilleurs moments de ma vie à cette époque.

La suite plus tard smile

Dernière modification par Pakpakpako (23 août 2020 à  03:12)

Hors ligne

 

Zulian 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 08 May 2020
61 messages
J'adore, tu devrais sincèrement écrire une autobiographie, tu es vraiment doué, je me suis fait emporté par ton histoire sincèrement ( la ketamine aussi), mais c'est vraiment agréable de te lire, je ne suis pas le seul à penser ça mais je me vois en toi pour d'autres addictions..

Hors ligne

 

Lolla 
Nouveau Psycho
France
710
Inscrit le 29 Nov 2017
115 messages
Blogs
Je me retrouve dans ton vécu quelques années auparavant, certes avec d'autres addictions, mais ce partage de "petits plaisirs" avec d'autres personnes qui sont dans le même délire que toi.

Au plaisir de lire la suite...

"Since I was born I started to decay
Now nothing ever ever goes my way"

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10100
Inscrit le 14 Dec 2008
9859 messages
Blogs
@ Ruby et aux autres.

Ruby s'exprime avec ses mots mais il ne mérite en aucun cas vos critiques par champignons jaunes ou rouges.
Vous mettez de avis uniquement basés sur des arguments aussi peu documentés  que :
"Remplacer une drogue par une autre ? Je crois que t'as pas compris le problème ! "

Et la substitution !!!!

Je vire ce commentaire et les autres d'ailleurs. Merci de baser vos appréciations sur des faits réels et reconnus et non sur des idées sorties du bourrage de crâne anti drogues qui dure depuis 50 ans, voire bien plus.
Pour information, la France est dans le processus de la légalisation du cannabis à visée médicale.

Son argument est 100% recevable et en changeant légèrement  les mots, ça donne :

Un traitement à base de cannabis serait efficace pour contrer l’addiction
ou :
Cannabis as a substitute for alcohol and other drugs
le même en français :
Le cannabis comme outil de substitution à l’alcool, aux opiacés ou au crack
un autre :
Cannabinoid Therapies for the Treatment of Alcohol Dependence

un dernier :
Australie : Légaliser le cannabis pour limiter les dégâts de l’alcool

il en reste pas mal dans la litérature scientifique sur les bienfaits du cannabis en aide au sevrage de bien des drogues  (alcool compris). Ils sont regroupés dans cette rubrique : Aide au sevrages

Fil

Dernière modification par filousky (25 septembre 2020 à  11:22)

Reputation de ce post
 
Complètement d'accord
 
Totalement du même avis, mais exprimé avec des sources. Pio

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Bonsoir,

Filousky, tout à fait d'accord sur bcp de points, le cannabis a d’énormes propriétés médicinales, à beaucoup de niveaux, je développe pas trop, ca mérite son propre topic et y'en a déja plein. Je sais pas ce que tu as supprimé comme commentaires ou champis mais s'il te plait évite, on parle entre nous, et même si on est pas d'accord on échange nos point de vue, de par nos vécus et nos ressentis, la "censure" et le discours unique imposé est vraiment l'ennemi de la RdR, comme tu le sais forcément, c'est ce que fait l'état et la société depuis toujours avec les conséquences que l'on connait.
Reputation de ce post
 
plein de bon sens!

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Je continue mon récit, ma vie, aux Pays-Bas dans un campus international.

Je vis donc d'excellents moments tous les soirs avec mes potes, ma copine (même si c'est pas l'amour fou) et d'autres personnes qui passent plus ou moins régulièrement, le tout dans un nuage de fumée de hash et beuh hollandaise de top qualité.

On devient petit à petit le cercle de stoners du campus, dans le sens où on préfère fumer que boire en soirée, un peu à contre-courant de l'autre majorité des étudiants du campus, je ne parle pas des autres étudiants sains qui ne boivent pas ni ne fument, respect à eux, c'est con à dire mais je n'ai juste pas d'affinités avec eux.

On fait quelques soirées en dehors de chez moi les week-ends, ca tise forcément, mais y'a toujours un moment où on est en mode "bon les mecs on rentre au calme s'en fumer un?" plutôt que de rester au bar du campus jusqu'à 3h. Et on se retrouve chez moi, parce que mes colocs sont particulièrement cools sur la fumette dans la maison et le volume sonore...

Dans mon cas, les français étaient vraiment champions toutes catégories niveau biture (avec les gens des pays de l'est), les cris "Apéroooo" résonnent dans le bar et sur le campus, comme un signal entre eux pour se rappeler que c'est festif et qu'il n'y a pas de mal à se bourrer la gueule...(Et ma foi c'est vrai, la grande majorité n'a pas eu de problèmes d'alcool après la vie étudiante).

Je vois les gros fêtards se rouler dans la boue, se vomir dessus, conduire bourré alors qu'ils peuvent à peine marcher, je ne juge pas (sauf pour la conduite, c'est vraiment égoïste et inconscient) , je les comprends ils ont besoin de se lâcher de toute cette pression que cette société de merde nous impose et après tout j'ai fait la même voir pire, et tout seul, donc qui je suis pour juger. Mais à cette période, ma "came" c'était le cannabis, je ne ressentais plus la nécessité de boire, et encore aujourd'hui je persiste à croire que le cannabis est une des drogues les plus safes qu'il y ait (j'y reviendrai plus tard).

Y'a régulièrement des gens qui se joignent à nous, les stoners du campus, et ils sont les bienvenus, on passe de bons moments, mais le cannabis ne réussit pas à tout le monde (tout le monde a une réaction différente au cannabis, suivant la personnalité, l'état mental etc). Ils passent 2-3 soirées avec nous, puis on les voit de moins en moins puis plus du tout, faut dire qu'on y va fort, sans préssionner quiconque pour fumer évidemment, mais c'est le genre de soirée où si tu fumes pas, ben t'es pas dans le même état d'esprit, et nos délires à la con ou nos coups de cœurs musicaux semblent complètement perchés...

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6500
Inscrit le 15 Sep 2006
14592 messages
Blogs

Pakpakpako a écrit

Je sais pas ce que tu as supprimé comme commentaires ou champis mais s'il te plait évite,

J'appuie Filousky. Nous supprimons tout les messages qui manque de respect, ou qui disent n'importe quoi. C'est le boulot des modérateurs.  Ici ce n'est pas un tchat. C'est un endroit ou l'on avance des témoignages ou des arguments sourcés, pas des préjugés ou une reproduction de la stigmatisation qui pese sur les usagers.

Pierre

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
22 messages
Ca roule Pierre pas de soucis,

Je continue, notamment ma période cannabis à cette époque,

Je fais donc partie du club des gros fumeurs du campus, ca arrive quelques fois que d'autres fumeurs avec qui on passe quelques soirées mais sans plus, viennent me voir pour les "dépanner", pas de soucis évidemment, je sais ce que c'est. C'est intéressant de réfléchir à ce terme de dépanner, parce que quand t'en a pas tu passes une soirée en dehors de la normale, comme si y'avait une panne, un problème.

J'en vends aussi à des fils de riches des émirats, peut-être que c'est vraiment pas dans leur culture et qu'ils considèrent ca honteux d'aller en acheter, ou ils ont juste la flemme d'aller au coffeeshop à 20 minutes d'ici, je sais pas, en tous cas ca me fait un petit billet / une tête gratos par ci-par là donc ca me va.

En dehors je continue le taff au black a 6.50 de l'heure, je parle pas hollandais donc c'est limité niveau boulot...Je taff dans une ferme pas loin de l'école, le mec sait qu'il y a plein d'étudiants fauchés là bas et chaque année il en engage quelques uns. Le contact se transmet de promo en promo et y a une leader chargée de distribuer l'argent aux autres chaque semaine et d'organiser le planning.

Le taff consiste à trier des choux de Bruxelles sur un tapis roulant, son équipe les récolte et ramène 2-3 bennes pleines selon les jours, les choux de Bruxelles sont lavés, et notre taff c'est d'enlever les mauvais qui ont pourris, sont abîmés ou sont trop petits, les bouts de feuilles, de tiges etc. Les machines de la chaîne font un bruit assourdissant en permanence, et faut être vif bordel, parce que le boss passe fréquemment vérifier ton taff et cherche toujours à augmenter la vitesse du tapis roulant pour gagner en rentabilité évidemment.

C'est éreintant, les bras bougent en permanence dans tous les sens parce que t'en rates forcément vu la vitesse du tapis et la quantité donc faut se rattrapper. On fait des journées entre 6 et 10h selon les récoltes, ca te pète le dos, et le moral à répéter toujours les mêmes gestes, les machines font vraiment un bruit incessant donc impossible de parler entre nous, on se repli tous sur nous mêmes, on fait le taff et on attend que ca passe. Je vous dis pas le roulis dans le cerveau quand enfin ca s'arrête après 3 heures à fixer un tapis roulant non stop.

A force ca devient un automatisme, mes yeux repèrent tout de suite ceux qui sont abîmés / ont un bout de tiges, sans même avoir à les retourner, j'apprends à optimiser les geste pour faire le moins de mouvements possibles, et j'ai même plus à me concentrer. On peut pas parler donc je me fous mes écouteurs et un casque anti-bruit, la musique m'aide énormément à passer la journée.
D'habitude à la pause café de 10h je sors me fumer une clope, ca fait du bien d’être dehors et de pas avoir à faire la conversation avec le patron hollandais, un mec bien vraiment, très sympa, on sait tous qu'on fait un taff à la con, lui aussi, il est en galère, il embauche pas des mecs au black par plaisir...

Puis je commence à m'en rouler un la veille pour la pause quand je bosse, un gros vraiment chargé pour me tenir toute la journée. C'est vraiment top, je me fous de la musique à fond et je plane tout en assurant au taff, parce que c'est automatique et vraiment pas sorcier...

J'ai quelques mauvais regards ou des "nooo thank you" choqués quand je fume devant les autres fumeurs de clopes à la pause de 10h, la plupart ont rien contre et j'ai déja fumé avec certains d'entre eux, mais pas le matin quand même faut pas déconner.
Quelques mois avant j'aurais pensé comme eux, mais c'est vraiment un taff à la con et ca m'aide énormément à passer la journée, limite je passe du bon temps littéralement, avec la musique... Je ne pense pas qu'il y ait de mal de faire ca, dans ce genre de situation, et je le pense toujours. Mais mine de rien, c'était les les premières fois que je fumais le matin.
Par la même occasion j'apprends à gérer et cacher mon high, se laver les mains direct après, ne pas regarder le patron dans les yeux, chewing-gum, ce genre de chose. Ca va j'assure, quand t'as l'habitude ca devient gérable, peut-être qu'il s'en doutait mais franchement je ne pense pas, et je faisais le taff c'est tout ce qui comptait.

Avec mon cercle d'amis fumeurs, on se fait des virées à Amsterdam, Utrecht et autres, on va à la plage, à la piscine, joue au foot, se poser dans la forêt, mais hors de question de faire quelque chose sans fumer avant. Ne pas fumer n’empêche pas de prendre du plaisir a faire quelque chose, mais il l'amplifie, donc pourquoi s'en priver?

La suite plus tard
Reputation de ce post
 
C'est vraiment cool et bien écris, mon petit feuilleton / Drim

Hors ligne

 

Nuit blanche Anouk 
Nouveau membre
Suisse
200
Inscrit le 26 Nov 2019
41 messages
Hello,


Ton histoire est très touchante et j’admire le courage que tu as de le partager ainsi avec un recul admirable, une prise de conscience certaine; tu es honnête avec toi-même et l’authenticité dont tu fais preuve sans détours est intéressante.

Quand je te lis, peut-être que je me trompe certes, mais tu donnes l’impression de vivre une certaine solitude, comme si au final l’alcool ou le cannabis était pour toi un lien social, un objet devenu sujet et donc un ami. Dans ton récit tu n’évoques d’ailleurs pas les émotions, sentiments vécus face à cette situation, je me demande alors pour quelles raisons tu n’en parles pas. Je ne suis pas contre les substances pour pallier au manque, je pense que l’on a tous besoin de combler qch et d’être lié à qch mais je dirais que ce qui m’a aidé de manière générale dans la vie pour dépasser mes manques c’est de m’être affranchies de la peur de manquer de qch  car en cherchant toujours à le combler, c’est un gouffre sans fin car jamais satisfait.

D’ailleurs lorsque je te lis je me demande si la peur du regard de l’autre ou de l’autre est qch qui te taraude au fond;

Voilà j’espère avoir pu un peu t’aider,

Big up et on attend la suite !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Envie de vider mon sac, est ce le bon endroit?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 3jCommentaire de Bastos_plk (68 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 6jCommentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - Meilleur soirée Taz entre ami :) TR racontant l'épopée
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Colonisation rapide
    Il y a 24hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Identification - Ressemblance P.Semilanceata
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Stelli dans [Psilocybe - Champigno...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Petit soucis buprénorphine
    Il y a 9mnCommentaire de Crépuscule dans [Opiacés et opioïdes...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Etude - Etude : Le cannabis médical n’amoindrit pas les performances cogni...
    Il y a 13mnCommentaire de Stelli dans [Cannabis thérapeutiqu...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Première fois - DMT : À quoi s’attendre ?
    Il y a 30mn
    2
    Commentaire de Sitiace dans [DMT, changa et ayahua...]
    (70 réponses)
     Forum 
    Diazépam - Conseil et effet pour IV
    Il y a 1hCommentaire de Stelli dans [Benzodiazépines...]
    (3 réponses)
     Forum 
    TSO et travail - Changement de pays - Prescription ABERRANTE Skenan L.P. pour TSO
    Il y a 1hNouvelle discussion de WOW dans [TSO - maintenance au...]
     Forum 
    Effets secondaires - Effet persistant LSD
    Il y a 2hNouvelle discussion de tandori92 dans [LSD 25...]
     Forum 
    Grande difficulté à avoir un flash
    Il y a 2hCommentaire de Zazou2A dans [Heroïne...]
    (2 réponses)
     Blog 
    [Video] Mes trip à la Salvia, et son microdosing !
    Il y a 22h
    1
    Commentaire de LaPotion dans le blog de Ledayuum
    (2 commentaires)
     Blog 
    Apnée du sommeil + TSO + Benzo
    Il y a 1jCommentaire de prescripteur dans le blog de Lolla
    (1 commentaires)
     Blog 
    L'historique de commande Bitcoins.com est ou ?
    Il y a 2jCommentaire de Meumeuh dans le blog de arlonne
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Tester vos connaissances sur la vape
    Dernier quizzZ à 21:44
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    WOW, Le dépressif, Clown nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pipe universelle de SAFE en kit expérimental disponible
    par Association SAFE, le 30 Sep 2020
    Bonjour à tout le forum Petit post pour informer celles et ceux que ça peut intéresser de la possibilité pour toute personne en faisant la demande de se procurer un exemplaire de notre nouvel outil Pourquoi pipe universelle ? Elle permet tout simplement de chauffer et inhaler, outre la coca...[Lire la suite]
     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Zazou2A) dans [forum] Pipe universelle de SAFE en kit expérimental disponible
    (Il y a 3h)
    Moyennement envie de cliquer sur un lien en .pdf. Met une photo direct. dans [forum] Avis sur la récolte.
    (Il y a 23h)
    Merci du conseil dans [forum] Dosages pour une première fois ?
    (Il y a 24h)
    Merci du conseil dans [forum] Dosages pour une première fois ?
    (Il y a 24h)
    Merci du conseil dans [forum] Dosages pour une première fois ?
    (Il y a 24h)

    Pied de page des forums